Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew


 

  Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Creepy paths
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena D. Hamilton
avatar
Humain | Résistant -staff-
✥ Je suis : Humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine




Message Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Sam 2 Jan 2016 - 19:32
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...




J'avais essayé d'appeler Matt à plusieurs reprises, sans réponse. L'inquiétude était telle que je faisait les cent pas à la maison tandis que les jumeaux dormaient et que Aalyiah, dans sa chambre révisait ses cours. Certains diraient que je m'inquiétais pour rien, mais... Ce n'était pas le genre de Matthew de partir comme ça, sans dire ou il allait ou encore plus quand il rentrait. Il commençait à se faire tard et avec tout ce qui se passait et mes appels qui restaient sans réponse, j'étais à deux doigts de laisser les enfants à garder à Aalyiah pour partir au QG et déployer un petit escadron pour le retrouver. Sorciers, résistants... tout ce qu'il faudrait ! Après tout, la dernière fois... Non, pas ça ! Il ne fallait pas que je songe à son enlèvement, à cette démone que nous n'avions toujours pas retrouvé et dont nous ne connaissions même pas le visage, à la torture qu'il avait subit, la manière dont... Non ! Il ne fallait pas que j'y pense ou que je termine cette phrase. Je continuais mes pas, ce n'était pas plus efficace mais... moins destructeur que des pensées pareilles en un sens.

Je m'épargnait le compte, parce que de cent, j'étais probablement passée à des milliers de pas. J'avais bien essayé de m’asseoir à quelques intervalles mais... Je ne tenais pas en place et j'avais déjà téléphoné à quelques résistants pour m'assurer qu'ils étaient à l’hôtel. Après avoir laissé les enfants sous bonne garde, je m'étais empressée d'enfiler mon manteau, une écharpe et j'avais pris mes clefs de voiture, mon sac à main avant d'ouvrir la porte que je refermais aussitôt. La sonnerie de mon téléphone m'avais fait sursauté, mais le nom qui s'était affiché m'avais rassuré, au moins un petit peu. J'attendais encore, le temps d'entendre sa voix, d'être certaine que tout allait bien.

▬ Matt, est-ce que ça va ? Quoi ? Ou ça ? J'ignorais pourquoi il était sortit en ville, ou ce qui se passait réellement mais je m'en fichais. J'avais la certitude qu'il était vivant et du reste... j'étais déjà prête à sortir ! J'ouvrais de nouveau la porte, la fermait derrière moi et courrais à la voiture pour me rendre à l'adresse qu'il m'avait donné.

Heureusement je connaissait pas mal de quartiers de la ville avec mon boulot, même les moins bien famés. Et j'avais trouvé sans trop de difficulté, me garant à quelques mètre de lui, au premier emplacement que j'avais trouvé. J'avais coupé le moteur et quitté la voiture sans même chercher à réfléchir. La seule chose que je voulais, c'était le serrer dans mes bras après cette inquiétude qui s'était emparée de moi.

▬ Tu vas bien ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Demandais-je mes bras autour de lui et ma tête enfouie dans son cou.





Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Lun 11 Jan 2016 - 15:45
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...




L’inconnu eu tôt fait de déguerpir. Me laissant seul dans cette allée, imprégnée de l’odeur de la mort. Je m’éloignais aussitôt pour atterrir dans une rue un peu moins glauque, mais l’amélioration restait timide. Fébrile, j’appelais Elena, elle décrocha très rapidement.

Chérie, oui ça va. Enfin... je crois. Je suis désolé de ne pas t’avoir rappelé. C’est un peu long à expliquer, tu pourrais venir me chercher ? JE t’envoie l’adresse par texto. Merci, à tout de suite.

J’attendis un petit moment, effrayé à l’idée qu’une sirène de police vienne dans ma direction afin de m’arrêter. Mais tout était tranquille dans la nuit noire. Pas un chat, juste quelques rats de gouttières. Personne ne faisait la fête par ici. Ce n’était pas un endroit huppé ni une banlieue tranquille. Bref, le genre d’endroit que je ne fréquentais pas d’habitude. Je me souvenais avoir garé ma voiture au centre commercial. Le souci, c’était encore de pouvoir le rejoindre étant donné que je n’avais aucune idée de l’endroit où je me trouvais. Le nom des rues que j’avais donné à Elena ne m’était pas familier. J’aurais pu appeler un taxi et rentrer chez moi, faire semblant de ne pas avoir eu de batterie sur mon téléphone. D’avoir croisé Sammy, mon meilleur ami par hasard et que nous n’avions pas vu le temps passé. Mais je ne pouvais plus me voiler la face, je ne pouvais plus cacher les troubles dont je faisais l’objet. Pas après ce soir. La tête ailleurs, je me rendis compte qu’Elena venait d’arriver seulement lorsqu’elle se jeta sur moi pour m’enlacer. Bon Dieu, son parfum, je ne m’en lasserais jamais. Je l’écartais légèrement de moi. J’avais peur de lui faire du mal sans m’en rendre compte.

Je suis désolé Elena. Mais il vaudrait mieux que tu ne m’approches pas. Je ne sais pas... Je ne sais plus...

La confusion régnait en maître, il fallait que j’organise mes idées si je voulais qu’elle comprenne ma situation. Je devais commencé par le début.

Je... Depuis le mariage, j’ai comme des absences. Je pense que c’est dû au stress post-traumatique de mon enlèvement. Je ne t’ai rien dit car je ne voulais pas t’inquiéter. Bêtement, je pensais que ça passerait tout seul. Mais ce soir...

Je baissais la voix de peur de me faire entendre par les rats, ou un voisin pendu à sa fenêtre décrépie.

Je me suis réveillé dans une ruelle, avec deux morts autour de moi. Il y avait un autre homme aussi. Il a dit sous-entendu que c’était moi qui les avaient tué. Mais... est-ce qu’inconsciemment je les auraient pris pour des démons ? Et si c’étaient des démons ?

Je formulais ma dernière phrase comme une prière. Car je restais certains que jamais je ne pourrais tuer qui que ce soit. Même un démon.

Elena... J’ai besoin d’aide, et si j’étais un danger pour toi et les enfants ? Je ne me le pardonnerais jamais s’il vous arrivait quelque chose par ma faute.





Elena D. Hamilton
avatar
Humain | Résistant -staff-
✥ Je suis : Humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Lun 11 Jan 2016 - 16:09
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...




Je ne réfléchissait plus depuis que j'avais quitté la voiture, quitté la maison presque. Mais si j'étais un tant soit peu rassurée en le serrant contre moi, je su rapidement que quelque chose clochais. Il avait suffit qu'il m'écarte de lui et prononce ces quelques mots pour que mon visage se décompose. Fini le soulagement, en un claquement de doigts. il vaudrait mieux que tu ne m’approches pas. Je ne sais pas... Je ne sais plus... Qu'est-ce qu'il entendait par là ? Pourquoi ne pouvais-je pas prendre mon mari dans mes bras ? Il semblait si perdu, effrayé... J'attendais encore qu'il m'explique ce qui s'était produit et pourquoi il avait disparu si longtemps. Il n'avait pas mis longtemps pour reprendre la parole, pourtant ce silence m'avait semblé durer une éternité. Pourtant, quand le son de sa voix avait de nouveau sonné à mes oreilles, j'aurais aimé que le silence perdure. J’ai comme des absences... Je me suis réveillé... avec deux morts autour de moi... autre homme... Il a dit sous-entendu que c’était moi qui les avaient tué... Mais... est-ce qu’inconsciemment je les auraient pris pour des démons ? Les mots se répétaient dans ma tête, sans trouver de sens réel. Pourtant j'aurais du comprendre, facilement, plus vite... Mais mon esprit était accaparé par le reste, ce que j'avais l'habitude de faire, de gérer avec la résistance. Ce qui importait maintenant, c'était d'apaiser Matthew, certes, mais c'était aussi de savoir ce qu'était les cadavres qu'il avait trouvé à son réveil. Un acheminement d'idée se mettait en place dans mon esprit, un plan à suivre, des directions variés... Je choisissait la plus urgente et...

▬ Elena... J’ai besoin d’aide, et si j’étais un danger pour toi et les enfants ? Je ne me le pardonnerais jamais s’il vous arrivait quelque chose par ma faute. Ses mots me tirèrent de mon processus de réflexion et je levais les yeux vers lui, un regard tendre qui n'appelais pas au doute. Quoi qu'il arrive, j'étais là.

▬ Tu ne nous feras jamais le moindre mal ! Je n'en ai aucun doute ! Tu n'as rien fait jusque là. Et tu dis que ça dure depuis le mariage... Ne t'en fais pas, je vais régler ça, Matt. Je te le promet. Je m'avançais vers lui, faisant fi de sa mise en garde et déposait un baiser sur ses lèvres. Je refusait qu'il se flagelle ainsi, qu'il s'éloigne ou pire...

▬ Je crois savoir ce qui se passe... Je... J'en ai eu vent à la résistance... Je t'expliquerais tout, mais d'abords... Ou avez-vous mis les corps ? C'était malheureusement le genre de question que je posait trop souvent. Mais c'était aussi indispensable si nous voulions déterminer ce qu'ils étaient dans ce cas présent. C'était aussi indispensable de détruire tous les indices, quoi qu'ils soient. Je priais intérieurement pour qu'il s'agisse de démons, ou que ce soit l'autre homme le coupable. Mais si c'était Matt... ce n'était pas réellement lui ! Pas avec ce qu'il me disait. Il fallait régler ça, les preuves, les corps... on ne pouvais rien laisser.






Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Dim 1 Mai 2016 - 21:02
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...



J'avais peur, terriblement peur. Pas pour moi mais pour Elena et les enfants. L'homme dans la rue m'avait dit que j'avais tué ces hommes. Je ne m'en souvenais pas et ça me faisait vraiment peur. Que se passerait-il si j'avais de nouveau des absences et qu'à mon retour chez les vivants c'étaient les corps des êtres que j'aimais le plus que je trouvais autour de moi ? Je ne me le pardonnerai jamais, ça c'était sur et certain. Je n'y survivrai pas. Même si Elena semble penser le contraire, je n'en mettrai pas ma main à couper. Elle a toujours trop confiance en l'humanité, en moi. Alors que je lui ai dit qu'elle devrait se tenir éloigner de moi, elle s'approche pour déposer un léger baiser sur mes lèvres. J'inspire son parfum tel un drogué qui a besoin de sa came. Je me tuerais si je la blessais.

-Je suis un danger, Elena, tu devrais t'éloigner...


Elle dit qu'elle a eu vent d'histoire semblable à la mienne ? Je ne deviendrais pas fou ? Parce que là comme ça, ça me parait évident qu'il vaudrait mieux m'enfermer pour que je ne blesse personne d'autre.

-On ne les a pas touché... Le type s'est barré et il m'a laissé dans la ruelle avec les... Mon Dieu, Elena, ais-je vraiment fait ça ?


Je n'en revenais pas d'avoir pu tuer ces gens. Même si je ne me souvenais de rien, je ne pouvais pas vraiment avoir fait ça, non ? Comment pouvais-je être sur que l'inconnu ne m'avait mis tout sur le dos ? Je ne comprenais rien à ce qui se passait et ça m'inquiétait encore plus que de savoir que les démons et tout le reste existaient vraiment. Je me levais péniblement pour montrer à Elena la ruelle dans laquelle, toute cette horreur s'était déroulée.

-Ils sont là... Dis-je une fois devant les cadavres. Je détournais rapidement le regard, incapable de fixer plus longtemps les corps sans vies des gens que j'avais probablement tués.

Je me sentais totalement faible et démuni face à tout ça et la seule personne capable de m'aider était ma femme. L'être que j'étais censé protéger et aimer jusqu'à ce que la mort nous sépare. J'étais loin des idéaux du mariage. Je n'étais pas sur que couvrir des cadavres faisait partir des devoirs d'une femme envers son époux.

-Bordel, Elena... Il dit que je les ais tués ! Dis-moi que c'est pas vrai...

Totalement sous le choc, je m'affaissais contre le mur de la ruelle sombre. Je me passais les mains sur mon visage, espérant que les corps auraient disparu comme par magie. Mais non... Ce n'était pas aussi simple que ça.

-Qu'est ce qu'on va faire ? Je dois me dénoncer aux flics, non ?





Elena D. Hamilton
avatar
Humain | Résistant -staff-
✥ Je suis : Humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Lun 2 Mai 2016 - 12:41
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...




J'essayais de rassurer Matt tant que possible. Mais je n'étais pas sereine non plus et l'idée de le savoir aussi perdu, possiblement manipulé par un truc pas net sortit tout droit de l'enfer... J'étais effrayée. Pas par lui, jamais je ne pourrais l'être. Mais j'avais peur de le perdre, j'avais déjà vu l'homme que j'aimais mourir sous mes yeux une fois, je refusait que ça se reproduise, jamais.

Laissés sur place ? Je regardais Matt un instant, surprise et rassurée à la fois. Je pourrais examiner les corps, voir comment ils étaient morts, s'ils étaient humains peut être ? Je devais vérifier. Je le suivais dans la ruelle qu'il m'indiquait vérifiant autour de nous que personne ne trainais dans cette partie de la ville. C'était vide, presque mort, ce n'était pas les quartiers les plus accueillants il faut dire.

▬ Pour ce qu'on sais, cet inconnu les as surement assassinés... Il n'était pas capable de telles choses, il ne pouvait pas en douter. C'était une âme ou l'homme qui l'avait accusé des faits peut être bien. Il était partit, le laissant là, les corps aussi. Il ne me semblait pas très fiable. Et quoi qu'il en soit... Il m'était nettement plus facile de douter de lui, que de mon mari.

Arrivés dans la ruelle, je portais une main à ma bouche, réprimant un hoquet d'horreur. L'un des corps gisait là, transpercé d'une barre de fer, en plein cœur. Et l'autre avait la nuque brisée, son regard et sa tête pointés dans un angle tout sauf normal. J'avais vu beaucoup de choses avec la résistance et c'était surement ça qui me faisait tenir le choc, aujourd'hui encore.

Je soufflais, puis portait une main contre celle de Matthew quand il désignait les corps. Il n'avait pas pu continuer de les regarder, moi... je n'arrivais pas à détourner le regard. Bordel, Elena... Il dit que je les ais tués ! Dis-moi que c'est pas vrai... Je n'avais rien répondu, pas tout de suite. Je m'étais approchée, je devais évaluer les choses, les corps si je voulais lui donner une réponse sensée.

▬ Qu'est ce qu'on va faire ? Je dois me dénoncer aux flics, non ?

Je m'arrêtait dans ma progression et me tournais brutalement en entendant ses paroles.

▬ Surtout pas ! Laisse moi m'en occuper. Je te promets que ça va s'arranger, tu n'as rien fait, ce n'est pas toi. J'avais baissé les yeux sur lui pour croiser son regard, alors qu'il s'était accroupi contre le mur derrière lui. Toute cette histoire, après ce qu'il avait déjà vécu lorsqu'il avait été enlevé... C'était trop pour lui; je fermais les yeux tentais de reprendre une contenance en voyant l'homme de ma vie se torturer comme ça. Pragmatique, la mission, examine les corps, tu peux le faire Elena ! Je me parlais mentalement, ce n'était rien d'autre que des choses que j'avais déjà fait. Je pouvais le faire, je le devait.

J'étais proche du corps à la nuque brisée, la manière dont elle était tournée... Ce n'était pas naturel, pas normal, il fallait soit une force surnaturelle pour faire ça soit... un pouvoir de télékinésie. Je me gardais de dire ça à voix haute, refusant d'inquiéter Matt un peu plus. Après tout, nombre de personnes avaient ce pouvoir, j'en connaissait deux ou trois dans la résistance et les démons... Ils étaient doués la dedans. J'approchais ma main, doucement, pour sentir le pouls. Aucun. Même pas un faible petit battement. Si ça avait été un démon... Oui, Elena, si ça avait été un démon, il pourrait guérir d'une telle blessure. Je fermais les yeux, laissant la larme qui perlait dans mon œil à cette information, glisser sur ma joue en silence.

L'autre, maintenant. Le spectacle était plus sanglant, je tremblais légèrement en palpant son cou à la recherche d'un signe vital. Mais... De qui je me moquais ? Même un démon aurait retrouvé l'enfer avec une blessure pareille. Sauf qu'un démon, il ne l'était pas, n'est-ce pas ? Ma raison me disait que non, l'autre ne l'était pas et s'ils s'étaient retrouvés morts dans la même ruelle, ils étaient probablement arrivés ensembles. Deux humains, alors ? C'était ma première hypothèse, même si d'autres pouvaient s'avérer vrais aussi.

Je les repoussaient toutes, convaincue que ça ne changerais pas grand chose de toute façon. Voir les corps de plus près ne m'avait pas permis d'éliminer Matt des suspects. Mais je savais que ce n'était pas lui, au lieux, c'était l'autre homme, au pire, c'était l'âme usant de son corps. Je soufflais une nouvelle fois et sortait mon portable de ma poche, appuyant sur les touches pour trouver le numéro visé.

▬ Salut, c'est moi. Vous êtes toujours au QG ? Bien. J'ai besoin que vous veniez tout de suite à la position que je viens de t'envoyer par message. Deux corps, oui, par des démons ou un truc du genre. Merci.

Il n'avait pas eu besoin de poser d'autres questions. Nous avions confiances les uns en les autres à la résistance, du moins, c'était mon cas. Ils n'avaient besoin de savoir qu'une chose, qu'ils étaient humains, ce que j'avais confirmé par un oui au milieu du reste. Et qu'ils leur donneraient une sépulture digne de ce nom. Nous n'avions pas assez de moyens Matthew et moi pour disposer des corps et il était hors de question de les laisser ici. L'équipe de résistants que j'avais appelé s'occuperaient de tout et le sorcier avec eux ferait du bon boulot, j'en était certaine. Rassurée sur ce point au moins, je me tournais et revenais vers Matt, m'accroupissant devant lui.

▬ Matt, mon amour, tout va bien se passer. Des résistants vont venir s'occuper d'eux. On va partir, maintenant. Mais... Tu n'as rien à voir avec ça. Qui que se soit qui ait fait ça, ce n'était pas toi. Tu ne ferais jamais de mal à qui que se soit, je le sais, je n'en ai jamais douté, d'accord ?! Pour prouver mes dires, je posait une main sous son menton pour le soulever et l'embrassait tendrement avant d'ajouter:

▬ Certains résistants ont eu affaire à des personnes possédées, avec les derniers évènements, des âmes se sont échappées de l'enfer apparemment. Ce sont des démons, ou des hybrides de démon, je ne sais pas, mais... C'est soit cet homme qui as tué ces gens, soit l'âme, mais pas toi ! Je te le promet.






Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Dim 26 Juin 2016 - 20:55
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...



Je me dégoutais. J'étais vraiment un monstre. Après avoir surement assassiné sauvagement les personnes qui étaient sous mes yeux, je m'étais empressé d'aller pleurnicher dans les bras de ma femme. Elena... Si forte... Je ne la méritais pas, je ne méritais pas de vivre. J'étais un piètre époux. Incapable de la protéger des problèmes. Parce que c'était moi qui les lui amenais les problèmes.

-Elena...
soupirais-je alors qu'elle me maintenait encore une fois que ce n'était pas moi qui avait tué ces gens.

Tout ce que j'étais capable de faire c'était la regarder s'éloigner pour étudier les corps. Je ne pouvais pas poser mes yeux sur eux. La scène était trop violente. Leur corps sans vie, dont un était transpercé par une barre en fer. Je ne pouvais pas résister plus longtemps. Je me sentais nauséeux, prêt à dégobiller mais je respirais un bon coup en fermant les yeux pour calmer les remous de mon estomac. Je n'étais d'aucune aide à Elena. J'étais médecin, j'en avais vu des corps amochés, des morts. Mais ce n'était pas moi qui les avait tué. J'avais l'impression de perdre totalement pied. Il fallait qu'elle me fasse enfermer. Pour le bien de tout le monde et surtout le sien.

-Qu'est-ce qu'on va faire ?
Demandais-je complètement désemparé.

Encore une fois, je m'appuyais sur les épaules de ma femme. Ma douce et merveilleuse femme que je pourrais blesser si je continuais à rester près d'elle. J'étais en train de devenir un tueur, un malade mental et elle était toujours là à me soutenir. Je ne la méritais pas du tout.

-Je suis tellement désolé, mon amour...
soufflais-je en baissant les yeux. Je n'arrivais pas à soutenir son regard. Pas après ce que je l'avais obligé à faire : étudier des cadavres pour vérifier si je les avais vraiment tuer. C'était que j'allais être élu le pire mari de l'année.

Pourtant elle n'en démordait pas. Elle était toujours persuadé que je n'y étais pour rien. Que c'était surement l'homme qui était avec moi qui avait fait ça ou l'être qui me possédait...

-Quoi ? Comme dans l'Exorciste ?
Demandais-je incrédule.

Je serais donc possédé ? Un être démoniaque prendrait le contrôle de mon corps pour commettre des atrocités. Et si 'l'autre' s'amusait régulièrement à tuer des gens une fois dans mon corps ? Même sans être conscient, j'étais la main exécutrice.

-Mais comment ? ... De toute façon, même si c'est cette chose qui les a tués, c'est avec mes mains qu'il l'a fait. Je...

Je ne finissais pas ma phrase. Parce qu'elle avait beau pensé ce qu'elle voulait, même inconscient, ça ne lavait pas le sang que j'avais sur les mains.

-Elena, mon amour, tu ne devrais rester auprès de moi... Tant qu'on n'est sur de rien... Je ne pourrais pas survivre si je te faisais le moindre mal, tu comprends ? Fait moi enfermer dans une cellule. Vous n'avez pas ça au QG ?


Il y avait toutes sortes de personnes qui travaillaient pour la résistance. Des gens capables de neutraliser mon don de télékinésie par exemple et de me neutraliser par la même occasion.

-Je suis peut-être juste en train de devenir dingue ! Enfin juste... Je développe peut-être une double personnalité...


Ca ne m'étonnerait pas après mon kidnapping. Quand tu es mort sans l'être, ça laisse des traces. J'ai mis des mois avant de retrouver un sommeil paisible. Et comme par hasard, j'ai commencé à aller mieux quand mes absences ont commencé. Je ne peux pas le dire à Elena, elle semble si convaincue que ça a un rapport avec les démons. Mais c'est peut-être moi le démon en fin de compte.





Elena D. Hamilton
avatar
Humain | Résistant -staff-
✥ Je suis : Humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Mar 28 Juin 2016 - 19:45
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...




J'avais vérifié les corps et tout ce que je pouvais dire c'est qu'ils étaient bels et bien morts et donc apparemment humains. En tout cas, s'ils avaient des particularités, ça s'arrêtait là. Ce que j'ignorais toujours, c'était le nom du meurtrier, même si je refusait de condamner Matt pour ce crime. Non seulement je ne le pensait pas capable d'une telle chose, mais qui plus est, je connaissait mon mari, mais ne connaissait rien de cet inconnu qui n'avait apparemment eu aucun problème à partir d'une rue avec deux cadavres soit disant tués par un autre. Et la police ? Non, il avait fui, ou tout comme. Ce n'était pas le genre de chose qui inspirait la bonté ou l'innocence, alors que Matt avait toute ma confiance.

Matthew ne semblait pas convaincu qu'il était innocent, mais quoi qu'il dise je n'en démordrais pas. La seule chose qui l'accusait véritablement, c'était les dires d'un homme qui s'était enfui. Un homme dont il ne savait rien et moi non plus.

Il me demandait ce qu'on allait faire et j'avais parlé, peu, préférant étudier la scène en son ensemble et donner des instructions au téléphone avant de lui répondre. Parce que ce que nous allions faire dépendrait de beaucoup de choses, à commencer par le temps que cela prendrait à mes amis pour venir disposer des corps. Comme ils étaient encore au QG et avec les tunnels... ils seraient des plus rapides ! D'ailleurs, c'était là que j'allais nous emmener en passant par les tunnels aussi, et en marchant sous les rues. Car je ne voyais pas d'endroit plus adapté pour expliquer à Matt tout ce qui se passait et le convaincre de son innocence. Sans compter que nous étions près de l’hôtel et qu'il était protégé de tout, y compris des démons et de cette chose qu'il avait apparemment en lui. Avec un peu de chance, des sorciers seraient présents et sinon, j'en ferait venir un au plus vite pour procéder et enlever la chose à l'intérieur de mon mari. Enfin... il faudrait que je le convainque avant tout.

▬ Plus ou moins. L'exorcisme est moins violent que dans ce film de ce que j'ai compris, mais... oui des... créatures de l'enfer peuvent posséder nos corps. Je suis désolée, je... j'aurais du me rendre compte de quelque chose avant... avec ce que je sais... J'étais trop prise par la résistance et à la maison... Cette chose ne doit pas pouvoir se manifester avec la marque de Salomon, c'est de ma faute Matt, pas la tienne. C'était vrai ! Car j'aurais du me rendre compte de ça ! Mais nous n'avions pas fait de balades, eu de rendez-vous romantique ou de moments en dehors de la maison depuis si longtemps... Et entre le boulot, les enfants, la résistance, je ne m'étais rendue compte de rien. S'il était dans cette rue ce soir, c'était en partie ma faute. J'aurais du savoir, j'aurais du voir...

▬ On ne sait pas si c'est cette chose, Matt... Et non ! Ne pense pas comme ça. Ce n'est pas toi. Mes amis qui en on vu m'ont tous dit la même chose, quand la chose ressort, l'humain n'existe plus... C'était le jour et la nuit, il n'y avait plus de gentillesse, plus de conscience, peut être même plus d’âme. Certains avaient vu un enfant s'en prendre à sa propre mère avec un couteau, d'autres agresser le premier venu dans la rue avec ses dents... Ce n'était pas l'humain au commande, il ne restait que son corps, manipulé par un autre.

▬ Stop ! Dit encore ça et... je te promets que ce sera moi ton plus grand problème. Fis-je presque en colère. Je refusait qu'il se voit ainsi, qu'il veuille m'éloigner de lui. Ce n'était pas possible, je ne pouvait pas m'éloigner de lui, c'était ça qu'il ne comprenais pas. Nous allons aller au QG, oui , mais pas pour t'enfermer ! Déjà la bas... il y a aussi une protection, la chose ne devrait pas ressortir avec la marque de Salomon. Ensuite, on trouvera une sorcière et on se chargera de l'envoyer en enfer.

Je m'approchais de lui, malgré toutes ses interdictions et prenait sa main dans la mienne.

▬ Tu ne deviens pas dingue ! Et puis... les dingueries c'est mon lot quotidien à la résistance, alors... je ne te demande pas de croire à tout ça, de... croire en toi. Pitié Matt, crois simplement en moi.

Je prenais une inspiration, lui laissant le temps de comprendre ce que je disait. Pas concernant sa confiance en moi, mais l'exorcisme. Puis, je m'avançais encore, assez vite pour éviter qu'il ne s'éloigne de peur de me faire du mal. Je l'embrassait et ma main toujours dans la sienne, j'ajoutais:

▬ Allons-y tu veux ? Je vais t'emmener au QG par un des tunnels, on sera à l'abri et on va régler ça.

Pendant ce temps, d'autres s'occuperaient des corps et feraient disparaitre les preuves évidentes comme les empreintes de tous ceux présents dans cette ruelle ce soir.








Dernière édition par Elena D. Hamilton le Mar 26 Juil 2016 - 15:54, édité 1 fois
Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur




MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   Lun 25 Juil 2016 - 23:34
MATTHEW & ELENA
Push it back down, blackout, blood in your eyes...



J'étais terrorisé. J'avais peur et en même temps, je sentais venir la pointe du soulagement, de l'espoir que je n'étais pas aussi dingue que je pensais le devenir. Elena n'arrêtait pas de me dire que c'était des démons sortis de l'Enfer. Encore des démons. J'en pouvais plus des démons mais espérer leur éradication relever plus de l'idiotie que de l'espoir. J'en avais vu une à l'œuvre. J'entendais encore sa voix qui me murmurait à l'oreille avant de me poignarder. Un frisson me parcourait. Je ne pouvais pas me laisser retomber dans ses sombres souvenirs. Ce n'était pas le moment de flancher. J'étais assez un boulet comme ça.

-Elena...

Elle semblait presque en colère. En même temps, je la comprenais. J'avais potentiellement tué des gens et je m'apitoyais sur mon sort comme un idiot. Pathétique. Ah oui, je ne devais pas le dire. J'étais presque tenté de la contre-dire mais son regard m'interdisait toute rébellion. Je me retenais de peu d'enlever ma main quand elle l'attrapa dans la sienne. J'avais peur de lui faire mal mais d'un autre côté, son contact m'apaisait. Même après tout ce temps passé ensemble, je me demandais encore comment elle faisait pour avoir des mains si douces.

-Je crois en toi, mon amour.

Et je le pensais. Malgré tout, malgré le fait que j'avais des doutes sur ma santé mentale. Il y avait un fait inébranlable. Je croyais en ma femme et en sa force. Elle avait l'âme d'une leadeuse, c'était surement pour ça qu'elle était la chef de la résistance. Et en ce moment précis, je me disais que je devrais vraiment m'éloigner d'elle. Si le démon s'emparait encore de moi alors qu'elle était si près, je n'osais pas imaginer ce qui pourrait arriver. Pourtant, ma femme en avait décidé autrement, malgré mon avertissement qui était d'autant plus valable si c'était bien une âme parasite qui prenait ponctuellement possession de mon corps. Elle s'approcha un peu plus de moi et m'embrassa et bien que je lui avais dit de s'éloigner, je lui rendis. Ce geste, pourtant si anodin, me redonnait de l'énergie.

-Allons-y !

Je me levais sans lâcher la main d'Elena. Je me sentais incapable de la laisser à présent. J'avais l'impression qu'elle me retenait au monde des gens normaux. Elle m'empêchait de sombrer trop profondément dans la peur et la paranoïa. Je jetais un dernier regard aux corps étendus. Pardonnez-moi si je vous ai blessé. Partez en paix. Facile de dire ça quand on était bien vivant. Je détournais définitivement mon regard des cadavres pour quitter la ruelle affreuse qui venait d'être le témoin de plusieurs meurtres. Je suivais Elena dans les dédales de tunnels pour aller au quartier général de la résistance.

-Tu sais, c'est la première fois que je vais au QG, je ne pensais pas y aller un jour !

C'était le boulot en quelque sorte d' Elena. Elle, la première n'allait pas à mon travail tous les jours. Il n'y avait pas forcément de raison que j'y aille aussi. En plus, moins j'en saurais à ce sujet là, moins nous aurons des problèmes. Mon kidnapping par les démons pour qu'ils puissent récupérer Alice en était un parfait exemple.

-Ca ressemble quoi ? Un lieu genre high tech comme dans la série là... Grimm, il y a une espèce de résistance contre les méchants. On dirait une prison. Ou alors ambiance cave et mur de pierre ?

Je parlais beaucoup. C'était idiot comme remarque. J'allais bien le voir à quoi il ressemblait mais ça faisait diversion. Je n'arrêtais pas de penser que si elle avait raison, le parasite pouvait reprendre possession de mon corps et blesser la femme que j'aimais.





[/quote]
Contenu sponsorisé



MessageRe: Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew   
 

Push it back down, blackout, blood in your eyes... • Feat Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-