With the beast inside, there is nowhere we can hide w/ Clarke


 :: city of angels :: Downtown :: West :: U.C.L.A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam J. Sykes
avatar
Humain | Possédé -staff-
✥ Je suis : un humain possédé

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Codeur






Message   Mer 1 Juin 2016 - 4:43
❝ With the beast inside, there is nowhere we can hide. ❞
Clarke & Adam


Après ta rencontre avec Claire, elle t'a fortement conseillé de consulter quelqu'un de plus adapté en ce qui concerne ta situation. Tu l'as tout de même assommé avec un extincteur et tu t'es ouvert l'abdomen devant cette dernière alors que t'en garde aucun putain de souvenir. Certes, la neurologue t'a brièvement expliqué ce qui t'arrive, mais tu doutes d'avoir capté tout ce qu'elle t'a dit. Et c'est très irrationnel comme circonstance. Tu dois admettre que t'as de la difficulté à y croire. Après tout, c'est la seule raison envisageable qui justifierait tes absences qui se font de plus en plus fréquentes, d'ailleurs. L'analyse de ton cerveau à l'IRM s'est avéré négatif et, de plus, Claire doute que ce soit causé par une maladie mentale quelconque ou un trouble dissociatif de l'identité. Alors, décidément, il y a une couille dans le pâté. Néanmoins, t'es pas convaincu par la conclusion de la neurologue. Une possession... Alors, là, franchement, tu doutes. Quoi qu'il se passe des trucs étranges ces derniers temps. Le simple fait qu'elle puisse également guérir les gens ça t'a légèrement secoué et t'as commencé à te poser de sérieuses questions. Et si elle a raison, au final... Enfin, t'espères que la référence qu'elle t'a donnée pourra éclairer ta lanterne.

Tu t'arrêtes devant la porte d'entrée de l'Université et soupires avant de franchir cette dernière, hésitant. Tu pénètres dans le hall et tu jettes un coup d'oeil vers le plan de l'établissement. Tu repères le local que Claire a inscrit sur un bout de papier et tu notes en mémoire les indications pour t'y rendre. Après avoir longé un long et interminable couloir, la cloche, signalant la fin des cours, retentit. Tu te retrouves très rapidement bousculé par les étudiants qui se précipitent hâtivement vers la sortie. Et dire que tu devras revivre cette scène des centaines de fois puisque tu t'es inscrit à cette Université pour la prochaine session. Tu te fraies un chemin entre les futurs diplômés et tu parviens à rejoindre la salle de cours qu'on t'a indiquée. Vide. Il n'y a plus personne. Tu soupires avant de tourner les talons et revenir sur tes pas. Tu retrouves le hall et, non loin de toi, une conversation attire ton attention - enfin, un nom, surtout. Clarke ! C'est la femme que tu cherches. Tu pivotes la tête de gauche à droite et t'aperçois une rousse en train de discuter avec une autre personne. Tu t'élances vers elle lorsqu'elle termine son échange alors qu'elle se dirige vers la bibliothèque.

Tu lui emboîtes le pas et, lorsque t'arrives à sa hauteur, tu glisses ta main sur son bras pour te faire remarquer. Elle sursaute en faisant volte-face et te dévisage. Tu restes silencieux un instant, les yeux rivés sur elle, les lèvres entre ouverte. T'as pas trop réfléchis sur la manière de faire les présentations. "Bonjour, je m'appelle Adam et je suis possédé par un démon. Voulez-vous m'aider ?" Ouais, c'est plutôt farfelu comme première impression. De plus, tu t'attendais à voir une vieille bonne femme aux rides prononcés et au regard sévère. Pas une jeune femme aussi canon. Pour le coup, t'es littéralement bouche bée et t'arrives pas à formuler une phrase convenable dans ta tête. Tu secoues cette dernière avant de lui sourire. « Clarke Spencer, c'est bien ça ? » Tu tends ta main vers elle pour te présenter. « Adam Mikaelson. Désolé de vous importuné. On m'a référé à vous. J'ai quelques... questions qui ont besoin de réponses. Si je peux dire ça comme ça... » Tu baisses légèrement le menton et lèves les yeux vers elle. T'espères sincèrement qu'elle veuille te donner un coup de main. Après tout, elle reste la dernière personne qui peut supprimer tes inquiétudes et trouver une solution miraculeuse à ton problème de démon. Ouais, t'oses croire qu'elle te lancera pas de l'eau bénite en plein visage en plantant un crucifix sous tes yeux. Après, t'as aucune idée comment ce genre de truc fonctionne...
Clarke Spencer
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière






Message   Mer 1 Juin 2016 - 17:38
ADAM & CLARKE
With the beast inside...




J'avais donné mon dernier cours de la journée et prévu de faire quelques recherches à la bibliothèque de l'université après les heures étudiantes. J'avais dans l'idée de préparer un cours un peu spécial et comptais vérifier les informations que les étudiants avait à disponibilité pour rendre le papier que je comptais leur demander. Tout était planifié, jusqu'à l'heure ou j'espérait pouvoir rentrer à la maison et oublier le boulot. Tout, sauf cette voix qui m'avait interpellée dans le couloir alors que je marchais vers la bibliothèque visée. En sentant une main se refermer sur mon bras, j'avais déjà soufflé, mais là... C'était bien pour moi, pas d'erreur possible. Et après m'avoir fait sursauter et retourner en hâte, il m'appelais par mon nom complet. Seulement qui m'appelais comme ça par ici ? Pas les étudiants, pas mes collègues non plus qui ne semblaient pas spécialement m'apprécier ou apprécier ma jeunesse face à celle de leur ancien collègue. Je lui offrait un sourire totalement feint alors que je m'apprêtait à envoyer promener le jeune homme à présent face à moi pour m'avoir effrayée et me faire perdre mon temps par la même occasion.

▬ Adam Mikaelson. Désolé de vous importuné. On m'a référé à vous. J'ai quelques... questions qui ont besoin de réponses. Si je peux dire ça comme ça...

Il s'excusais, c'était déjà ça ! Il avait aussi conscience qu'il m'interrompait, sinon il ne l'aurait pas fait. Je retenais mes paroles pour un temps, préférant ne pas l'envoyer valser maintenant qu'il avait daigné parler. Et je devais avouer qu'il m'intriguais quelque peu avec son 'besoin de réponses'. De quoi il parlait ? Si quelqu'un l'avais référé à moi, ici, c'était pour mon boulot, certainement. Depuis que j'avais pris la place du professeur Gordon, beaucoup de monde venait me voir en croyant tomber sur lui et mon nom avait été mentionné plus d'une fois depuis.

▬ C'est bien moi. Adam, c'est ça ?! Désolée, mais... il faudra être un peu plus précis si tu veux quelque chose, parce que j'ai du boulot et je n'ai pas de temps à perdre pour des broutilles. Je l'avais tutoyé, parce qu'il semblait de mon age ou même un peu plus jeune et que n'étant pas un de mes étudiants, je ne comptais pas jouer à ça.

J'ignorais s'il s'agissait de trucs minimes ou non, cela dit, mais sans qu'il me dise vraiment, c'était difficile d'en juger. Je regardais l'heure sur mon portable que j'extirpais de ma poche et me tournais pour continuer ma marche et ouvrir la bibliothèque avec mon passe.

▬ Alors, tu viens ? M'enfermer dans une grande salle vide avec un homme que je ne connaissais pas n'était pas la plus lumineuse des idées, mais... il semblait perdu, il avait attisé ma curiosité et si jamais son histoire ne m'intéressait pas, j'aurais déjà le nez plongé dans mes livres et lui n'aurait qu'a retrouver la porte qu'il viendrait de franchir. Je le laissait décider et entrait, lui donnant que peu de temps pour faire un choix; il n'avait que jusqu'à ce que la porte ne se referme. Je posait mes affaires sur la première table que je trouvais et me tournais pour lancer, presque certaine qu'il m'avais suivie:

▬ Alors, c'est quoi ces questions ?








Adam J. Sykes
avatar
Humain | Possédé -staff-
✥ Je suis : un humain possédé

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Codeur






Message   Jeu 2 Juin 2016 - 5:02
❝ With the beast inside, there is nowhere we can hide. ❞
Clarke & Adam


Tu pinces les lèvres et fermes le poing pour le porter derrière ta nuque lorsque Clarke ignore totalement ta main tendue. Après, tu comprends sa réticence vis-à-vis toi. Tu débarques à l'improviste pour lui quémander des réponses alors qu'elle doit être en plein préparatifs pour son prochain cours. Franchement, tu doutes que le boulot de professeur soit reposant. Et sa réponse te confirme qu'elle est, effectivement, débordée et qu'elle possède un emploi du temps assez chargé. En résumé, tu l'emmerdes. Par contre, t'es convaincu que ton cas n'est pas considéré comme étant une broutille. Oh ça, non. Enfin, pas pour toi. Après, peut-être qu'elle en a strictement rien à foutre de ta situation actuelle. Comment peux-tu lui en vouloir ? T'es un total inconnu à ses yeux. Et même si Claire t'a référé vers cette femme, tu doutes sincèrement qu'elle puisse faire quelque chose pour toi. Tu tentes de formuler une phrase adéquate dans ta tête avant de prononcer quoi que ce soit alors qu'elle extirpe son portable de sa poche avant de te tourner le dos. Eh bien... Tu restes figé un bon moment sans savoir quoi foutre de tes jambes. En réalité, t'as deux options. Sois tu l'harcèles en la suivant, sois tu dégages. Et la seconde alternative te semble la plus respectueuse. Tu pivotes sur toi-même en direction de la sortie.

Sa voix te freine dans ton élan et tu fais demi-tour. Bon sang, tu sais plus où te mettre ! Tu parviens à te glisser derrière la porte juste avant qu'elle se referme. Putain ! Clarke pose tout son bordel sur la première table qu'elle aperçoit avant de se tourner vers toi. Oui... Les fameuses questions. « Eh... » T'as pas envie de lui faire perdre patience, mais, en même temps, tu sais pas par où commencer. T'as aucune idée comment ça fonctionne ce genre de... consultation. Et disons que tu connais pas grand-chose à ce sujet. « C'est Claire. Claire Munroe... La neurologue... Tu sais, elle est blonde et elle bosse à... Bref... C'est elle qui m'a référé à toi. » T'es persuadé qu'elle s'en moque un brin de cette information bidon, mais t'as pas voulu la déboussoler en lui parlant directement de tes problèmes d'ordre démoniaque. Après mûres réflexions, t'oses croire que t'es pas le premier cas étrange qu'elle rencontre. Heureusement. « Désolé. Encore une fois. Je... Je sais pas trop par où commencer. » Par le début, abruti. Tu grattes vigoureusement ta nuque avant de porter ton pouce entre tes dents. Ce fichu tic nerveux... tu t'en débarrasseras donc jamais ? Tu fais quelques pas vers elle, histoire de t'approcher davantage. T'as pas envie que ça vient aux oreilles d'une personne malsaine alors, pour la cause, tu préfères chuchoter. « Tu... Tu t'y connais en... possession ? »

Tu souffles le dernier mot rapidement, à peine audible. Comme si t'as honte de le prononcer. Et c'est exactement le cas, d'ailleurs. T'hausses un sourcils, intrigué alors que tu la quittes pas des yeux. Pourtant, c'est ton genre de détourner le regard pour éviter un quelconque jugement de la part de tes interlocuteurs. Mais, pour le coup, tu veux rien loupé de sa réaction. C'est ce qui déterminera si ta condition est alarmante ou non. Tu déposes tes paumes contre la table où repose les affaires de Clarke. « Non, parce que je crois qu'on est pas seul là-dedans ! » Tu baisses légèrement le menton et soutiens son regard pour exprimer ta sincérité, malgré le rire nerveux qui s'échappe d'entre tes lèvres. En réalité, tu trouves absolument rien d'amusant. C'est juste que t'as l'impression qu'on se moque de toi et t'arrives pas à faire autre chose que de rire de ton propre sort. Au départ, c'était pas dramatique, mais, depuis l'incident avec la neurologue, ça t'a bien inquiété. À cette pensée, tu portes instinctivement ta main contre ton abdomen. Si t'arrives à faire ce genre de truc pendant tes absences, t'es convaincu que les prochaines fois seront pires. Et, bordel, t'as pas envie de faire mal aux autres, ni de te blesser. Surtout pas de tuer... Le simple fait d'y songer te fait frissonner.
Clarke Spencer
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière






Message   Jeu 2 Juin 2016 - 15:20
ADAM & CLARKE
With the beast inside...




Mon attitude l'avait probablement déboussolé, parce qu'il était rentré in-extremis dans la salle. Peut être que j'y étais aller fort ? Non ! Après tout il était celui qui me dérangeais sur mon lieu de travail alors que je ne l'avais jamais vu de ma vie, j'avais le droit d'être irritée et de répondre de la sorte. Et puis... C'était mon caractère et je n'allais pas changer parce qu'il semblait perturbé.

Trop perturbé peut être ? Est-ce qu'il était temps que je m'inquiète ? Il semblait réfléchir un peu trop, comme s'il n'avait pas compris que je voulais des infos rapidement, avant de perdre patience. Ou alors, il avait compris, mais il était trop agité pour dire quoi que ce soit de cohérent ?

Je notais ses tiques, il se frottait la nuque, se mordillait le pouce, il semblait nerveux et pas bien rassuré sans que je ne sache pourquoi. Quand il parlait enfin, pour dire plus que le nom de la personne l'ayant conduit à moi j'arrêtais mes réflexions et mes jugements pour l'écouter plus posément.

▬ Possession... Ah ouai, je retire ce que j'ai dis concernant les broutilles, quand tu as des questions, tu ne fais pas semblant.

Je réfléchissait une minute, qu'est-ce que je savais ? Beaucoup de choses, ce que j'avais étudié sur le sujet depuis toujours, mais... aujourd'hui j'avais changé mon fusil d'épaule et étudier de nouvelles informations. Il ne s'agissait pas de sorts, de pouvoirs démoniaques ou autre, même si de temps en temps ça arrivait encore. Non, depuis quelques temps, c'était des âmes tout droit échappées de l'enfer qui s'en prenait aux humains et j'avais fait un dernier tour en boutique pour en parler avec la propriétaire il y a quelques mois. C'était de là que dataient mes infos. J'allais lui demander si c'était pour un ami ou pour lui, mais quand il avait repris la parole, j'avais vite eu ma réponse. Putain, Clarke ! Il n'y avait que moi pour m'enfermer volontairement avec un possible meurtrier en puissance. Je doutais que Adam, soit dangereux, mais la chose à l'intérieur... Il fallait que je me méfie, des fois que. Je gardais une contenance et répondait avec la même attitude que précédemment, peu désireuse de montrer que j'en avais quelque chose à faire de me retrouver ici avec lui.

▬ En théorie, j'en sais pas mal. En pratique, je n'ai jamais procédé à un exorcisme. J'ai cela dit le texte de l'exorcisme chez moi... Qu'on soit d'accord, je parle à l'humain ? Le but c'est de te débarrasser de l'âme ?

Pas que ça me pose un énormes cas de conscience si c'était l'inverse. Mais j'avais un peu plus confiance en l'humain qu'en l'âme qui n'avait pas fini de subir ses tortures et n'était probablement pas des plus agréables à côtoyer. C'était donc pour mon matricule que je m'inquiétais, le sien, je ne le connaissais pas tellement encore.

▬ Non parce que... je fait rarement des choses sans contrepartie et je n'ai pas tellement envie de négocier avec un truc pas fini tout droit sortit de l'enfer.









HJ:
 
Adam J. Sykes
avatar
Humain | Possédé -staff-
✥ Je suis : un humain possédé

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Codeur






Message   Dim 5 Juin 2016 - 23:34
❝ With the beast inside, there is nowhere we can hide. ❞
Clarke & Adam


La réaction et les dires de Clarke confirment tes inquiétudes. T'as vraiment un putain d'énorme problème. Tu t'en doutais, certes... Mais le fait d'obtenir une confirmation concernant ta situation alarmante t'angoisse davantage. Tu tentes de masquer ton agitation, mais la panique s'empare instinctivement de toi et tu mords violemment l'intérieur de ta joue. Le goût âcre du sang se propage dans ta bouche et tu grimaces. Wô... Sur le coup, t'as pas eu connaissance de la puissance que t'as mis dans ton geste. Tu dois te calmer rapidement parce que, habituellement, tes absences surviennent après une légère crise dans ce genre-là. Tu plaques une de tes mains contre tes lèvres et tu t'affaires à avaler le liquide rougeâtre avant que Clarke s'aperçoive de quoi que ce soit. Après, t'as pas envie de l'affoler... Surtout qu'elle est seule avec toi dans cette immense bibliothèque et qu'un vilain démon peut se manifester à n'importe quel moment sans préavis.

T'affiches une mine révulsée lorsqu'elle emploie le mot "exorcisme" et t'inclines légèrement la tête vers la gauche pour exprimer ta réticence face à ce sujet. T'es pas con, tu t'attendais un peu à ce que la conversion bifurque dans cette direction. Néanmoins, t'étais pas pressé d'en discuter. Tu l'écoutes attentivement et t'arques un sourcils suite à sa question. T'as pas l'intention de conserver l'âme dans un bocal, bordel ! Évidemment c'est pour t'en débarrasser. Tu te contentes de hocher la tête de haut en bas et sa dernière remarque te laisse perplexe. « Un truc pas fini tout droit sorti de l'enfer... » Tu répètes à voix basse. T'as encore du mal à t'y faire. À tous ces trucs étranges... Les démons et tout ça. Tu frottes vigoureusement tes yeux avant de plonger ses derniers dans ceux de la rousse. « Je... Non. Eh, oui ! C'est bien l'humain, là. J'crois... » Après, comment peux-tu en être certain ? Si ça se trouve, t'es peut-être en train de rêver actuellement et tu t'en rends même plus compte...

Depuis quelque temps, tu parviens plus à différencier ce qui est réel ou pas. T'as continuellement la sensation étrange d'être épié... Comme si quelqu'un te suit, sans arrêt, jour et nuit. Et tu dois admettre que ça t'échauffe un brin. Même ton humeur instable témoigne de ton agacement. À cette pensée, tu te retournes brusquement pour jeter un coup d'oeil par-dessus ton épaule. Ton corps suit ton mouvement et tu fixes l'entrée de la bibliothèque quelques instants avant de faire volte-face et d'agripper le poignet de ton interlocutrice. Tu la dévisages un moment alors que ta vision s'embrume. Tes yeux s'inondent inconsciemment de liquide lacrymal et une larme perle sur ta joue. « Tu l'sens toi aussi... S'il te plaît, dis-moi qu'tu l'sens... » Cet aura... Ce souffle glacial qui enveloppe tout ton corps. Et cet étourdissement qui rend automatiquement tes paupières lourdes. Tu trembles et tes dents claquent les unes contre les autres sans que tu puisses stopper ce bruit insupportable.

Tu renifles en relâchant ton emprise sur Clarke et t'essuies tes yeux humides du revers de la main. Tu soupires frénétiquement avant de lever ton chandail pour dévoiler ton abdomen. « T'vois ce qu'il m'a fait ? Je... C'que j'me suis fait ! » Une longue et profonde cicatrice habille ton ventre. Et, ça, c'est sans parler du crâne de Claire... Tu perds subitement l'équilibre et prends appuie contre la table située en face de toi. Putain... tu tiendras pas bien longtemps, t'es convaincu. Tes iris s'ancrent dans ceux de Clarke et tu soutiens son regard d'un air convaincant. « Va-t-en... VA-T-EN ! » Tu hurles dans l'immense pièce avant de plaquer tes paumes de chaque côté de ton visage, contre tes tempes. T'arriveras jamais à décrire ce sentiment... Celui où tu perds le contrôle et que t'as l'impression que ton âme quitte ton corps. Décidément, jamais tu t'habitueras à ça. C'est impossible de s'accoutumer à un tel vide.


HRP:
 
Clarke Spencer
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière






Message   Lun 6 Juin 2016 - 1:03
ADAM & CLARKE
With the beast inside...




Bon, de deux choses l'une, soit je l'avais totalement perdu avec mon explication et c'était pour ça qu'il répétais chacun de mes mots à voix basse, soit il s'apprêtait à nous rejouer une scène de l'exorciste et moi à lui flanquer un coup de livre sur le crâne avant de me carapater vite fait loin d'ici.

Il crois ? Il crois qu'il est humain ? Bon sang, mais c'est quoi le délire ? Je n'étais pas irritée, bon peut être un peu, mais surtout, c'était peut être un peu hors norme pour moi, parce que la magie okay, mais c'était le premier cas de possession que j'avais face à moi. Les livres et les recherches c'était bien, mais la pratique... rien ne la remplaçais et j'en manquais cruellement pour le coup.

▬ Eh bien... Disons que si tu me dis que tu veux un exorcisme tu peux difficilement être le truc que ça va éjecter dehors. Alors... je pencherais pour l'humain. Mais... ça va ? Parce que tu n'as pas l'air bien. Et c'était pas seulement ses paroles et son incertitude qui me faisaient penser ça, c'était également l'ambiance qui se dégageait peu à peu, comme s'il.... était agité et tentait de le contenir, ou un truc du genre.

J'étais prête à agiter mes doigts et les claquer sous ses yeux pour le réveiller de sa torpeur et qu'il me donne une réponse. Parce que... il me foutait un vent là ! Ehoooo, il y a quelqu'un la dedans ?

J'étais trop occupée par son bug monumental j'imagine, parce que lorsque qu'il fis volte face, subitement pour regarder la porte et revenir dans ma direction, j'avais sursauté avant même qu'il se saisisse de mon poignet. Merde, mais... J'avais presque l'autre main à portée du gros tome que j'avais pris pour commencé mes recherches pendant le cours. Un coup, un bon coup sur la tête et ça ira, non ? Mais alors que je voulais le cogner et pensait être en danger, j'avais clairement perçu quelque chose sur sa joue, se refléter à la lumière des néons au dessus de notre tête: une larme.

▬ Je suis désolée... Je sent qu'il y a quelque chose de pas normal, oui, mais... je pense que c'est toi qui est le plus touché. J'avais calmé mon ton, c'était plus doux que dans mes habitudes, mais il semblait vraiment déboussolé par tout ça, a raison j'imagine, et je ne voulais pas non plus le mettre plus bas que terre ou énerver l'âme derrière.

Il lâchais mon poignet et je réalisait que j'avais presque oublié son étreinte à le voir comme ça, quémandant mon aide. Je m'interrogeais une seconde, après ma réponse, sur ce qu'il fichais avec son pull et pourquoi il semblait le retirer et comprenais pas tellement avec ses mots, mais plus avec la vision que j'avais sous les yeux.

▬ Bordel ! Laissais-je échapper en notant la cicatrice énormes qu'il avait sur l'abdomen. Je m'approchais, presque instinctivement, pour toucher peut être et vérifier par moi même que c'était bien réel et que ce dingue avait auto-mutilé son hôte. Mais je n'avais pas eu le temps, Adam s'était alors mis à m'invectiver un ordre qu'il hurla à la deuxième édition. VA-T-EN !

Il avait enchainé en portant ses mains sur ses tempes et moi, je n'avais pas bougé d'un chouilla. Pourquoi ? J'étais probablement complètement cinglée ! Mais la vérité c'était qu'il se trouvait entre moi et la porte et que je n'aimais pas trop l'idée qu'il se retrouve dans mon dos et que je le perde de mon champ de vision. Quoi faire, quoi faire ? Au lieu de partir en direction de la sortie, je reculais rapidement de plusieurs pas, jusqu'à trouver mon sac. Je n'avais pas tout mon matériel, ça c'était sûr, mais j'avais cela dit une bonne chance d'avoir laissé le spray au poivre dans la poche intérieur.

Courir comme une dératée, ok, mais au moins courir pour quelque chose ! Si c'était pour qu'il me cours tout de suite après, sans que je l'ai retardé un minimum, je ne voyais pas l'intérêt. Je farfouillait sans me retourner, connaissant ce sac comme ma poche et sortait la bombe en la pointant instinctivement en face de moi. Mais quand j'avais fait ce geste, j'avais entendu grogner. C'était lui qui grognais ? Il se foutais de ma gueule ? Mais ça ne venait pas de lui, n'est-ce pas ? ça venait d'à coté et soudainement, je me sentait moins l'âme courageuse et logique. Je reculais encore et encore et maintenant qu'il était trop tard pour retourner vers l'entrée, je courrais vers la sortie de secours de l'autre coté de la gigantesque bibliothèque.









HJ:
 
Adam J. Sykes
avatar
Humain | Possédé -staff-
✥ Je suis : un humain possédé

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Codeur






Message   Jeu 9 Juin 2016 - 4:18
❝ With the beast inside, there is nowhere we can hide. ❞
Clarke & Adam


Pourquoi elle reste là ? Elle devrait bouger et vite. T'arrives plus à tenir et, d'une seconde à l'autre, tu ne pourras plus rien faire pour elle. Bordel, mais cours ! T'aimerais lui crier, mais tu ne parviens plus à ouvrir la bouche sauf pour te lamenter. Et, pour être franc, t'es probablement plus terrorisé qu'elle à l'heure actuelle. Les lumières clignotent et c'est le signal qui t'indique que t'as perdu la bataille. Encore une fois. Aussitôt que tu trouves un peu d'espoir, il se pointe. Comme pour te mettre des bâtons dans les roues. Après, tu doutes qu'il soit enchanté que tu veuilles te débarrasser de lui. Néanmoins, tu ne vas quand même pas laisser "un truc pas fini tout droit sorti de l'enfer" saboter ton existence en jouant avec ton identité. T'es un mec plutôt sympathique en temps normal, mais même ta gentillesse à ses putain de limites. Un dernier battement de cil et c'est fini pour toi. Le pire dans tout ça, c'est que t'en es conscient et que tu peux strictement rien faire pour l'en empêcher. Ouais, il est trop tard, définitivement...

Il se redresse, nonchalant avant de pivoter son regard vers la jeune femme qui recule. Il soupire lorsqu'elle se met à courir et ordonne silencieusement à son compagnon infernal de lui barrer le passage. Il obéit et parvient rapidement à rattraper la rousse alors que l'invité d'Adam marche lentement pour les rejoindre. La bête se braque devant elle et pousse un grognement sourd et agressif. Elle s'arrête alors que l'homme arrive à sa hauteur et lui empoigne le bras, l'obligeant à faire volte-face. « Eh bien, dis donc ! On tente de me fuir ? » Il murmure, les dents serrées à l'attention de la rousse alors qu'elle se dégage. Il lâche un rire carnassier avant de retrouver son sérieux. « Vraiment, les humains, j'adore. » Il échappe, empruntant un air sarcastique pour appuyer ses propos. Il dépose ses doigts contre ses lèvres qu'il tapote légèrement, les yeux rivés sur son chien de garde. Rapidement, son regard se pose à nouveau sur son interlocutrice et il fait un pas devant lui pour s'en approcher. « J'ai interrompu une discussion... importante ? » Il feint une expression surprise en ouvrant grand la bouche. « Vous m'en voyez navré. » Un sourire hypocrite s'empare de son visage et il tourne le dos à la jeune femme.

Il s'élance vers l'une des chaises qu'il agrippe et pivote sur lui-même avec cette dernière qui glisse contre le sol. D'un coup de pied, il l'envoi valser jusqu'à sa prisonnière et en prend une autre qu'il amène avec lui. Il revient vers la rousse et s'installe sur la chaise qu'il a placée en face d'elle. « Je vous en pris, assoyez-vous. » Sa cheville s'écrase sur son genou et attend sagement que la jeune femme lui obéisse. « Je vous propose de jouer à un petit jeu. » Suite à ses propres mots, son sourire s'accentue. « Les règles sont toutes simples. Si vous gagnez, je partirais, laissant Adam reprendre possession de son corps. Par contre, si vous perdez... » Un rire léger se déploie de sa gorge alors que son compagnon grogne à nouveau. Il passe rapidement sa langue contre ses lèvres séchées avant de pencher son bassin vers la jeune femme. « Bref, vous ne voulez pas perdre ! » Il s'adosse contre la chaise et son rictus amusé s'envole. « Et je vous préviens... Pas de caprices ! Si quelqu'un arrive, vous faites comme si rien n'était, capich ? Si vous tentez quoi que ce soit, je me charge de l'Université tout entière. On se comprend ? » Son visage s'incline sur le côté, laissant naître un nouveau sourire qui se veut plus taquin cette fois-ci. Probablement impatient de lui présenter le jeu qu'il a en tête...
Clarke Spencer
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière






Message   Jeu 9 Juin 2016 - 14:36
ADAM & CLARKE
With the beast inside...




Courir, c'était le plan B, ou peut être C, si on prenait en compte l'histoire du bouquin avant celle du spray au poivre. Bon, le planc C... il marchait rarement n'est-ce pas ? J'aurais du m'en tenir au plan A et l'assommer quand j'en avais encore la chance. Surtout que vu les sons que j'entendais, la bestiole qui accompagnait Adam, ou l'âme... m'avait vite rattrapé.

▬ C'est de la triche quand on est sur quatre pattes ! Gromelais-je en essayant de me détendre plus que je n'essayais de déstabiliser cette chose que je ne voyais même pas. J'ignorais ou elle se trouvait exactement et me repérait uniquement aux sons. Je ne pouvais donc pas viser ses yeux de la bombe, si yeux elle avait et surtout, je ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle voulait. Elle m'avait empêché de fuir, et à ses grognements elle voulait probablement que je revienne sur mes pas. Et j'avais obtempéré parce que je n'avais pas tellement envie de finir déchiquetée par un chien de l'enfer. Mais dans ma tête, je me disait qu'elle ne payerais rien pour attendre. Rancunière, moi ? Tellement ! J'étais prête à revenir sur mes pas, mais... j'avais sentit une main se refermer sur mon bras, encore. Cette fois avec plus de violence qu'en avait démontrer Adam, prouvant qu'il n'était plus du tout aux commandes.

▬ Techniquement, j'essaie de fuir la chose qui grogne à tes pieds, pas toi. Ne te donne pas trop d'importance.

Je n'avais pas pu m'en empêcher ! Il m'agaçais avec son air supérieur. Il ne l'était pas ! Cette chose, c'était tout ce qui lui donnait l'avantage, parce que si on avait besoin de pratiquer pour l'exorcisme, le savoir que j'avais de base sur les possessions n'avait pas besoin de test. Il n'était pas un démon, il n'avait pas fini son façonnage et n'avait donc pas de pouvoirs hormis ceux qu'Adam pouvait peut être posséder. Et vu l'état dans lequel il semblait être, quelque chose me disait que c'était pas tellement un ou des pouvoirs qui l'aidait des masses à se défendre. Je pouvait me tromper, ou peut être qu'il n'en avait pas un seul ? Après tout... C'était aussi une possibilité. Quoi qu'il en soit, je n'avais pas prévu de m'aplatir devant ces mots et pas plus parce qu'il jouait aux violents en m'envoyant une chaise. Je m'asseyait cela dit, parce que j'entendais toujours gronder le chien et l'écoutais un temps. J'avais ignoré toutes ses divagations avant ça, me contenant que de ma seule réponse sur ma fuite. Le reste... je n'avais pas envie de parler de ça avec lui ou de lui faire le plaisir d'essayer de me justifier. Parce que... qu'il aille au diable, ou y retourne.

Un jeu ? Il était sérieux ? Qu'est-ce que j'en avais à carrer de son jeu moi ? Je ne restait assise qu'en souvenir du chien et fomentait une revanche, cherchant dans ma mémoire un sort, si minime qu'il soit pour me défaire du chien et pouvoir régler mon problème.

▬ Les règles sont toutes simples. Si vous gagnez, je partirais, laissant Adam reprendre possession de son corps. Par contre, si vous perdez... Bref, vous ne voulez pas perdre ! Et je vous préviens... Pas de caprices ! Si quelqu'un arrive, vous faites comme si rien n'était, capich ? Si vous tentez quoi que ce soit, je me charge de l'Université tout entière. On se comprend ?

▬ Vous me prenez pour une quiche ? Vous ne pouvez pas quitter son corps par vous même. Quant à vos menaces... Qu'est-ce qui vous dit que j'en ai quelque chose à faire de ce que vous ferez à cette université ? En fait... Si vous commenciez par le professeur Denton ça m'arrangerais, il me regarde toujours de manière perverse, ça lui ferait les pieds !

J'avais adopté un ton plutôt net et brutal, parce que je ne voulais pas montrer ce que le chien provoquait et que je cherchait toujours les mots exactes de mon sort. J'en avais trouvé un, c'était déjà ça de pris cela dit.

Allez Clarke réfléchis... Vu mon caractère et ce que je lui répondais, je n'allais pas gagner beaucoup de temps, alors il fallait que j'aille vite ! Je lui lançais un regard de défi et cherchait mes mots au travers de ça. Plus qu'un sur deux et on y étais... Bingo ! Je les criaient presque et attendait un instant, le grognement avait cessé. Je tâtonnais à coté de moi, ou il m'avait semblé l'entendre plus tôt et grimaçais en sentant la peau décharnée du chien sous mes doigts. Mais décharné ou pas, mon sort de paralysie avait marché. J'étais fière de moi, mais... ça n'allait pas durer éternellement, 30 minutes à prendre ou à laisser. Alors c'était soit je l'assommais et partait débarrassée de son toutou et de lui. Soit... j'essayais de récupérer Adam au fond de ce corps et on partaient tous les deux avec le chien derrière et loin de mon appartement.

La vérité, c'était que j'étais plus revancharde que prudente et m'évader me faisait perdre ce que je voulais contre lui. Exorciser Adam lui ferait payer tout ça et... C'était donc la décision que je prenais. Je me levais et m'approchais de lui, du moins du corps de ce dernier, toujours possédé par la chose.

▬ J'aimerais bien voir ce que vous comptez faire, sans votre garde du corps ! fis-je en le poussant assez fort pour faire tomber la chaise en arrière et lui avec. Je m'approchais un peu plus, espérant que la surprise et le choc si petit soit-il ai laissé Adam une porte pour revenir, même si je n'était pas sûre de comment procéder pour ça.

▬ Adam ?







Adam J. Sykes
avatar
Humain | Possédé -staff-
✥ Je suis : un humain possédé

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Codeur






Message   Dim 12 Juin 2016 - 6:14
❝ With the beast inside, there is nowhere we can hide. ❞
Clarke & Adam


L'arrogance de la rousse l'amuse et, lorsqu'il lui propose de jouer à un petit jeu, il baisse sa garde. À son grand étonnement, elle est plus renseignée au sujet des âmes néfastes qu'il le croyait. Lui qui pensait la duper facilement. Il affiche un sourire mesquin lorsqu'elle lui donne un nom pour une futur victime. Certes, il ne lui accordera pas ce plaisir. D'ailleurs, il est convaincu qu'elle se moque de lui, une nouvelle fois. Son rictus amusé s'évanouit à cette pensée. Cette bécasse payera cher pour se foutre de sa gueule. Néanmoins, il soutient son regard, les yeux plissés. Oh, elle peut jouer les insolentes autant qu'elle veut si elle le souhaite. Si telle est sa dernière volonté...

Un rire carnassier s'échappe de sa gorge avant de s'arrêter net et de taper du pied au même moment où la jeune femme ouvre la bouche. Il hausse un sourcil, intrigué alors que cette dernière tâtonne la bête à ses pieds. Elle semble paralysé et les yeux de son hôte s'écarquillent, stupéfait. C'est quoi ce numéro ? Il fronce les sourcils en serrant les poings lorsque la rousse se lève brusquement. « Vous avez peut-être neutralisé ma créature, mais vous avez oublié le plus important. Moi. » Il hurle le dernier mot et sa voix résonne dans la gigantesque bibliothèque. Malgré sa colère grandissante, il laisse la jeune femme parvenir jusqu'à lui et écoute attentivement son dernier commentaire avant qu'elle le fasse basculer. Il tombe par derrière, suivant le mouvement de la chaise sur laquelle il était installé.


T'ouvres les yeux en prenant une énorme pouffé d'air et la première chose que t'aperçois est le visage de Clarke. Ton propre nom parvient à tes oreilles et tu clignes des yeux frénétiquement en cherchant ta respiration. Tu te jetes sur le côté et prends appuie contre le sol à l'aide de tes mains. T'es complètement désorienté, comme si tu te réveillais d'un cauchemar. Après quelques secondes, tu pivotes le menton vers Clarke et déglutis. « Clarke ? Qu'est-ce qui s'est passé ? » T'espères seulement ne pas l'avoir blessé. Comme la dernière fois avec la neurologue. Instinctivement, tu tapotes ton corps à la recherche d'une plaie quelconque. Tu n'as rien. Mis à part, peut-être, un léger mal de crâne. Tu parviens à te redresser et fait volte-face en direction de la jeune femme. Tu t'approches d'elle et la saisit par les épaules en plantant tes iris dans les siens. « Je... Je t'ai fait mal ? » Tu t'empresses de l'interroger alors que tu réalises que ta proximité pourrait l'effrayer. Surtout si elle a fait la rencontre avec ton toi méchant.

Tu te recules brusquement pour lui laisser de l'espace en postant tes mains devant toi. « Excuse moi si je t'ai fait peur ! » T'observes la scène d'un battement de cils. Quelques chaises ont été déplacées, mais tu remarques aucune trace de sang ou quoi que ce soit dans le genre. Tu lâches un soupire de soulagement et plaques une de tes paumes contre ta bouche. Bordel... Tes yeux s'emplissent d'eau automatiquement. T'es vraiment une sale lopette. Tu fermes les paupières, ravalant tes sanglots. Concentre-toi, mec. Pleurnicher changera rien du tout. Tu respires profondément et ton regard se pose sur la sorcière. Dire que t'aurais pu blesser - ou pire, tuer - Clarke alors que cette dernière était prête à t'aider. Tu pinces les lèvres avant d'octroyer un coup de pied enragé à la chaise à tes côtés et tu pousses un hurlement sourd. « Putain, j'en ai marre ! » Tu te laisses choir au sol et t'atterris contre tes genoux. Définitivement, tu tolères plus ces absences et, cette fois-ci, c'est la goutte qui fait déborder le vase.
Contenu sponsorisé





Message   
 

With the beast inside, there is nowhere we can hide w/ Clarke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-