My family, my name, your viciousness... ▬ Feat. Bo


 :: city of angels :: Downtown :: West
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Mer 2 Nov 2016 - 16:53
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




J'avais cherché à m'occuper presque non stop depuis le départ de James. Cette nouvelle mission m'était tombée dessus sans prévenir. Non seulement il n'avait pas tenu sa promesse, mais je lui avait fait quitter la maison. J'avais besoin d'une pause, savoir si je pouvais encore lui faire confiance. Mais je ne voulait pas y réfléchir de suite, pas alors que je sentait ma soif plus exacerbée que jamais. La chose coïncidait presque avec son départ. Est-ce que mes sentiments se mettaient en travers ? Est-ce que la douleur que je ressentait amplifiait la soif ?

Je n'en avait aucune idée mais j'avais bu des galons de sang avant de quitter la maison et la soif semblait toujours présente. Contenue, certes mais... ça ne semblait pas comme d'habitude. Je n'avais pas l'impression d'être rassasiée et ce malgré les poches que j'avais bu en plus à cause de ça. M'occuper l'esprit un peu plus semblait une bonne idée du coup. C'était pour ça que j'étais partit en ville vers 18h30 afin de trouver quelque chose à faire pour oublier cette envie. Mes soucis avec James semblaient pâles en comparaison. Plus pâles encore quand j'avais reçu un prospectus de la part d'une jeune femme dans la rue, annonçant un vernissage pas très loin. Ce nom... Elle avait osé le garder ! Je tremblait presque, hors de moi, blessée de la voir utiliser le nom de mon père encore aujourd'hui. Bo... J'enfournais le papier brutalement dans mon sac et marchais jusqu’à l'adresse qui y était indiquée. Le temps que j'arrive, l'exposition avait commencé depuis quelques minutes et je regardait à travers la vitre pour chercher son visage. Une partie de moi espérait que ce soit juste un homonyme mais... j'avais beau ne pas l'avoir revue depuis l'assassinat de papa et son aveu sur ma condition, je l'avais reconnue entre mille.

J'avais attendu là, bloquée quelques secondes par la réalité de la chose, puis j'avais poussé les portes pour entrer dans la salle.

▬ Comment tu as pu garder le nom... Tu ne penses pas que tu en as déjà fait assez ?





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Sam 5 Nov 2016 - 18:16



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Le vernissage battait son plein. Le galeriste avait su faire venir le gratin en matière de clients potentiels. J' avais d' ailleurs déjà oeuvré avec mon pouvoir pour que l' un des riches industriels achète deux de mes tableaux. Un pour l' offrir à sa femme, le second pour l' offrir à sa maîtresse. Et ce n' était que le commencement de cette soirée. J' avais bien évidement prévu de continuer sur ma lancée. Mais je fus surprise de voir débarquer Riley, la nephelim que j' avais "crée". Ce vernissage allait être bien plus amusant que prévu.
Alors que j' avais prévu de l' approcher ultérieurement, la voilà qui venait directement à moi. Entrée comme une furie, je jubilais intérieurement de noter qu'elle n' avait pas réfléchit à son acte et que la vu de mon nom sur les tracts avaient suffit à la mettre hors d' elle. Sa colère envers était flatteuse. L' insulte venait de l' ignorance mais la colère trahissait le fait qu'elle ne m' avait pas oubliée. je prenais cela pour un véritable compliment.

▬ Riley, quelle surprise!

Ou pas. Je savais évidemment qu'elle était en ville. C' était la raison de ma venue. Je n' avais pas eu l' hypocrisie de rajouter bonne avant surprise. Face à son comportement, cela n' aurait pas été crédible face au public qui m'entourait. Et je tenais à m' assurer de garder ma couverture. Je me tournais vers l' agent de sécurité qui approchait accompagné du patron de la galerie. Ils étaient prêts à faire sortir cette fauteuse de trouble e il m' aurait fallu pas mal de boulot pour m' assurer que leur mémoire oublie son arrivée. Je n' avais pas de problème à utiliser mon pouvoir, loin de là, mais je m' amusais davantage quand la manipulation y arrivait à elle seule. Je parlais donc le plus haut possible afin que les oreilles indiscrètes des clients curieux entendent également ce que j' allais dire.

▬ Laissez-la. Il s' agit de mon ex belle-fille qui me reproche de l' avoir quitté son père et elle il y a des années. Mais la notion de famille bridait ma liberté artistique et créatrice.... Je vais régler ce problème familial, je vous remercie.

En entendant le terme "brider la liberté artistique et créatrice" le galeriste, l' agent et les clients retournèrent à leur occupations. Pour eux, tout artiste -surtout les peintres et les musiciens- avait automatiquement des extravagances et des comportements antisociaux cohérent avec leur esprit libéré. Je n' avais aucun problème à l' exploiter. Et ainsi, la colère de Riley devenait inintéressante à leur yeux. Je me tournais face à elle, un sourire hypocrite rivé au visage.

▬ Mon nom? Oh tu veux dire ma signature d' artiste? Une épouse peut garder son nom si celui si a une reconnaissance comme signature ou est assimilé à une marque. La loi m'a jugée légitime. Et qu'est je fais précisément à part me libérer d' un carcan étriqué qui bloquait ma veine créatrice?

Je prenais soin de continuer ma mascarade, l' agent de sécurité étant assez prêt pour surveiller et écouter. Si Riley voulait aborder le sujet surnaturel, c' était elle qui me demanderait d' aller à l' écart. Et si elle voulait l' évoquer ici au beau milieu de la galerie, je n' aurais aucun mal à la faire passer pour une enfant souffrant de troubles psychiatriques depuis la mort de son père. Mais son arrivée telle une furie au milieu d' une galerie bondée n' aiderait pas à la rendre saine d' esprit aux yeux des gens présents. Son action sanguine allait lui jouer des tours et ce, en sa défaveur. Quand à moi, je n' avais aucun problème à maintenir mon rôle de peintre avec ses extravagances artistiques tout à fait normales au yeux de ce milieu.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 2:58, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Mar 8 Nov 2016 - 22:29
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




C'était la première fois que je la revoyais depuis qu'elle m'avait annoncé ce qu'elle m'avait fait. Depuis que j'étais devenue nephelim. Malgré toutes les questions que j'avais, toutes les incompréhensions qui m'habitaient... Je ne pouvait pas dire que j'étais heureuse de la revoir !

J'aurais pu l'éviter du coup. J'aurais pu ne pas venir ce soir, mais... voir le nom sur le carton d'invitation qu'on m'avait donné en ville avait rendu ça impossible. Comment j'étais censé réagir autrement, alors qu'elle usait du nom de mon père ainsi ? Je n'y étais d'ailleurs pas aller par quatre chemins, j'avais tout de suite mentionné la raison de ma venue. Je n'aimais pas être agressive, ça ne me ressemblait pas, sauf quand j'avais affaire à elle...

▬ Riley, quelle surprise !

Je la mitraillait du regard à ces mots, que se soit une surprise ou non, je n'étais pas venue pour des politesses. Je savais qu'il y avait du monde autour, mais... nos griefs étaient humains ou tout comme alors tant pis ! Tant que je ne la cognais pas ou buvait son sang, ça devrait aller...

Enfin c'était ce que je croyais ! Parce qu'avec le discours de Bo -que j'avais envie de terminer d'un coup dans sa mâchoire- je comprenais que certains s'inquiétaient. Je m'était tournée pour voir deux hommes qui s'étaient approchés de nous, l'un deux, un vigile pensait peut être devoir me mettre dehors. Grrrr. S'il essayait, le pire c'est que j'aurais du me laisser faire. Alors qu'avec ma force... Mais pas question de blesser qui que se soit à cause de ce monstre qu'étais Bo.

▬ Sérieusement ? Tu crois que tu vas t'en sortir avec moi, juste avec ce blabla artistique et juridique ? Je n'en ai rien à faire, tu n'as aucune légitimité à porter encore son nom. Tu t'ai jouée de lui, de moi. Et tu es partie comme une voleuse... La loi si elle était comme le disait Bo était mal faite et j'avais envie de filer chez un avocat pour m'assurer de la chose. Pourquoi ? Pourquoi diable Damon était en dehors de la ville ?

▬ Tu es exécrable ! Me faire ce que tu m'as fait... c'est déjà mettre la barre haut mais là... Je vais faire en sorte de m'occuper de ça, crois moi ! Si je ne pouvais pas la forcer à me donner des informations, même s'il faudrait que j'essaie tout de même; si je ne pouvait pas la tuer à cause de ce qu'elle était face à moi, autant essayer de l'attaquer sur un autre terrain. Il y a sûrement un vice de forme, un truc qui la forcera à oublier le nom ? Décidément, il fallait que j'appelle Damon ou son cabinet.

▬ D'ailleurs... que fais-tu à L.A. ? Dans cette galerie... Sincèrement, la peinture, toujours ? J'ignore même comment tu fais pour vendre des toiles... Peut être qu'elle menaçait les acheteurs, je pouvait m'attendre à tout avec elle. En tout cas, je ne trouvais pas son travail très intéressant ou prometteur et si je n'était pas spécialiste en art... j'avais quand même des précédents dans ce genre d'events avec ma famille et l'entourage que nous avions. Les vernissages étaient monnaie courante après tout.





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Ven 11 Nov 2016 - 3:26



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Riley agissait tellement comme une enfant. Sans réfléchir. Mais au final, cela se retournait contre elle. Ce n'est pas moi qui allait m'en plaindre car cela me donnait l' avantage. Car aussi décevant et manquant de finesse qu' était son comportement, cela m' amusait. Pour moi cet affrontement était un jeu. Sauf que je connaissais les règles bien mieux qu' elle.

▬ Malheureusement ma princesse, tu ne peux plus faire grand chose. Il aurait fallu que ton père en fasse le refus écrit après notre divorce mais il n' avait jamais refusé malgré le fait qu' il savait que je portais toujours son nom. Cela a été légalement reconnu comme un accord tacite. Et maintenant qu' il nous a quitté et que mon nom a été utilisé comme une signature et presque comme une marque, c'est définitif tu comprends?

J' étais calme, souriante, polie. Tout ce que je n' étais pas en vérité. Mais devant toute ces personnes, je faisais les choses bien. J' expliquais une situation juridique complexe à Riley. De toute façon, elle ne pourrais plus rien faire. J' avais été conseillée par les meilleurs avocats qui avaient épluché toutes les failles potentielles. Et hélas, la seule faille aurait pu venir de mon défunt ex mari. Il avait eu avant sa mort des années pour se manifester et m' attaquer pour que je change de nom. Mais il ne l' avait pas fait. Et cela avait été considéré aux yeux de la loi comme un accord tacite. Et si le mari avait "accepté" bien avant sa mort, même si désormais il n' était plus, son héritière ne pouvait pas agir. Elle était piégée par la loi mais je resterais une Jensen aussi longtemps que je le voudrais. Et au vu de ma nature, je le resterais sans nul doute bien plus longtemps qu'elle. Riley pourrait mourir de vieillesse -si elle avait de la chance- que je serais toujours en vie pour parcourir le monde sous le nom de Jensen. Pire, j' avais fait l' insulte de choisir un métier qui m' offrirait la chance de potentiellement me faire un nom dans l' histoire artistique avec pour signature Bo Jensen. Je continuais don mon petit manège tandis que Riley continuait de s' énerver si facilement.

▬ Je t'en prie ma chérie, si ça peut t' aider à gérer ta colère. Je sais que tu as souffert de mon absence mais j' étais prisonnière du carcan du conformisme tu comprends?

Oui je me foutais royalement de sa gueule et je continuais mon rôle d' artiste qui avait eu besoin de reprendre sa liberté. Dans le jeu de la manipulation et du paraître, j' étais une experte. J' avais des millénaires d' expériences. Là j' étais la peintre qui avait agit comme une artiste excentrique mais qui comprenait la colère de son ex belle-fille car comme toute artiste, j' étais sensible à la douleur du monde. Voilà ce que je laissais paraître. Riley savait comme moi que c' était des foutaises. Mais elle n' avait pas mon expérience. Elle agissait de manière fougueuse et immature. Dans ce milieu, pour gagner il fallait avoir une réputation. Je connaissais la mienne et elle était en train de forger la sienne. Si elle avait agit autrement, elle aurait pu gagner. Mais à agir de manière si inconséquente devant tant de personnes, elle était en train de me fournir des témoins si je voulais ultérieurement l' utiliser contre elle. Je prendrais bien sûr soin à son départ de jouer avec quelques mémoires pour m' assurer de lui forger une réputation de jeune femme instable et menaçante.

▬ Mais je revenue pour toi mon ange. Je suis revenue pour m' assurer que tu restes sur la bonne voie, pour que tu prennes le bon chemin. Tu sembles perdue...

Double foutage de gueule avec utilisation de double langage devant témoins. Pour tous, ils me voyaient comme une ex belle-mère qui voulait protéger cet enfant égarée et qui avait du souffrir de sacrifier une famille qu'elle aimait pour son art. Mais là encore, ils étaient si loin du compte. Le bon chemin qu'elle devait suivre était celui de Lucifer, mon maître. j' étais bien là pour elle. Car elle s' était égarée pour se rapprocher un peu trop du bien et il était temps que je m' occupe d' elle pour qu'elle retourne vers le camp qu' il lui était destiné. Le camp du mal. Je ne m' étais pas donné du mal à supporter son père comme mari et à me coltiner la gamine chiante qu'elle était pour qu'elle devienne adulte, une des looseuses de résistante. Hors de question que mon sang qui l'avait nourrie, serve à créer un bisounours. Ca serait du gaspillage et j' avais horreur du gaspillage quand ça concernait mon sang. Quand à sa remarque, je lui répondis par un grand sourire mesquin sans daigner répondre. Je me foutais royalement de son avis sur mes toiles. Avoir du talent c' était surfait quand on avait la renommée et la fortune. Que j' ai du talent en peinture ou non m' importait peu. Je savais mon vrai talent résidait dans l' art de la manipulation.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 3:49, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Sam 12 Nov 2016 - 20:31
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Espèce de... Je n'avais fait que penser ces mots, même pas entièrement pour ce que ça valait ! Parce que je n'était pas dupe. Je voyais les regards me juger. Et elle ? Elle ils semblaient l'approuver. On aurait tout vu ! Ils croyaient quoi ? Qu'elle était des leurs ? Une artiste. Que ce qu'elle disait était sincère ou avait un sens ?

Foutaises ! Elle se moquais de moi, et par la même de leurs idéaux ou façon de penser. Elle ne faisait que jouer un rôle, comme elle l'avait fait à l'époque et jusqu’à à mes cinq ans. La seule fois ou elle avait été honnête, c'était à la mort de mon père, quand elle m'avait dit ce qu'elle m'avait fait et ce qu'elle était pour a nouveau disparaitre dans la nature.

▬ Je n'ai pas souffert de ton absence, mais de ce que tu m'as fait ! Finis-je par dire. Sous entendant des choses alors que je savait bien que je ne pouvait pas parler de surnaturel.

▬ Le bon chemin ? Ton chemin ! Non merci ! Crachais-je avec force alors qu'elle continuais dans sa comédie et divertissait les gens autour de nous. J'avais conscience d'être une grande partie de l'attraction, mais... qu'est-ce que je pouvait faire ? Partir ? C'était sûrement la chose la plus sage à faire, mais ses paroles sur le coté juridique restaient encrées en moi. Je voulais lui arracher son sourire et qu'elle demande à changer ! Si c'était vrai, si rien que je ne puisse faire changerais ça -même si j'allais vérifier et ne pas la croire sur parole- je voulais qu'elle fasse ça. Au moins ça pour moi ! C'était trop demander, n'est-ce pas ?

▬ A quelle heure se fini ton truc ? Pour que j'ai enfin des réponses sincères et que tu arrêtes cette comédie ?

Je voulais essayer, parce qu'abandonner sans me battre ne me ressemblait pas. Mon père n'avais pas demandé à ce que son nom soit changé, principalement parce qu'il ne savait pas ou elle était ni même qu'elle l'avait gardé, j'imagine. Mais surtout, il ignorait ce qu'elle était réellement ou ce qu'elle m'avait fait. Et maintenant... Elle trahissait sa mémoire, celle de ma mère... Elle était diabolique. Et moi... je me refusait à la laisser trainer le nom Jensen dans la boue pendant des siècles.





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Jeu 17 Nov 2016 - 4:13



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Ce que je lui avait fait? Au voilà, qu'elle donnait dans le mélodramatique...Ca aurait été plus convaincant avec les violons en fond sonore, elle habillée en robe à fleurs, des bouclettes brunes et des yeux larmoyants. Là ça faisait juste emmerdeuse qui faisait une crise d' adolescence bien des années après avoir atteint la majorité. Elle était en train de s' humilier toute seule comme une grande. Si j' avais été humaine, j' aurais eu pitié. Là je trouvais ça juste distrayant.

▬ Tu es perdue mon ange, mais ne t' inquiètes pas. Je saurais te guider vers le bon chemin.

Je ne lui laissais pas véritablement le choix. J' allais tout faire pour qu'elle rejoigne le camp de Lucifer. Ce n' était pas une proposition que je lui faisais. C' était un fait. Aussi longtemps qu'elle lutterait contre son destin, je serais dans les parages pour lui rappeler ce qu'elle était et ce qu' elle était destinée à faire. Elle n' était pas une humaine avec un libre arbitre. Elle était la nephelim que j' avais engendré. Et mon sang en elle lui avait fait perdre le droit de choisir. Elle finirait bien par céder. J' étais extrêmement patiente et je n' avais aucun problème à lutter aussi longtemps qu'elle se refuserait à admettre qu'elle appartenait à Lucifer. En fait, j' avais tout sa vie devant moi. Une broutille pour moi qui vivait déjà depuis plus de trois millénaires. Mais elle était impatiente, quémandant déjà pour que la soirée se termine. Profitons de l' opportunité pour lui donner une leçon.

▬ Logiquement encore des heures mais un instant, je vais accélérer ça.

Je l' abandonnais pour me diriger vers le galeriste en premier lieu, puis le garde du corps... tour à tour, face à Riley, je manipulais la mémoire de chacun des convives pour inscrire dans leur mémoire que c' était bien la fin de la soirée, que tout c' était bien passé, que cela avait été un succès et que chacun des convives souhaitait acheter un tableau. Je n' avais aucun scrupule à jouer avec leur mémoire. C' était amusant et d' autant plus grisant aujourd'hui que j' offrais ce spectacle à Riley. C' était une démonstration de force et je lui montrais qu'elle allait devoir calmer ses ardeurs car elle ne faisait pas le poids face à moi. Je lui démontrais que j' avais des armes plus que convaincantes pour obtenir ce que je voulais et que cela faisait des siècles que je les utilisais. Qu' elle tente donc de me traîner au tribunal pour obtenir que je perde ce nom de famille. Si légalement je me savais couverte, je savais que si jamais je tombais sur un juge qui céderait à ses yeux larmoyants, je n' aurais qu' à jouer avec sa mémoire pour gagner. Et au passage, en rajouter une couche pour rendre Riley peu fiable à ses yeux. Une fois que j' eus fini de jouer, avec tout ceux présents, je revins faire face à Riley, un sourire méprisant aux lèvres.

▬ C' est réglé. Tu voulais que ça se termine vite, n'est-ce pas?

La question n'en était pas véritablement une. Je la lui avais surtout posée pour insidieusement la rendre responsable de cette scène. En la culpabilisant en lui rappelant que c' était son impatience à avoir des réponses et son incapacité à être calme qui m' avait poussé à en arriver là. Ce qui pour une fois, était vrai. J' aurais pu passer encore des heures à la regarder s' énerver, piétinant comme une gamine insupportable, tandis que je jouais avec les mots pour garder ma réputation et mon statut. Mais puisqu'elle était incapable de se comporter comme une adulte, j' avais du agir pour lui montrer qui dominait la situation ici. Et ce n' était certainement pas elle. Comment aurait-elle pu? Elle n' était même pas capable de se dominer elle-même. C' était pathétique.
Nous nous dirigeâmes donc vers la sortie, les dernières. les autres ayant évidemment déjà quitté la soirée en ayant acheté de nombreuses toiles. Confirmant à Riley, l' efficacité de mon pouvoir et la facilité que j' avais à m'en servir sans scrupule. Peut être qu' ainsi, elle descendrait d' un ton. Elle ne parlait pas à sa copine. J' étais une démone supérieure. Et elle, elle n' était qu' une nephelim. Et pour l' instant le seul intérêt qu'elle avait, c' était que je devais m' assurer qu'elle suive le destin prévu pour elle. Et si elle voulait se rebeller, elle allait vite savoir que mon sourire n' était que de façade. Je réservais mes vrais sourires en compagnie d' autres démons, face à une victime qui se voyait piégée ou à la vue de morts que j'avais provoquées. Mais la plupart du temps, ce n' était que mascarade et charme venimeux. Alors si elle voulait m' intimider, ça serait amusant à voir. Car les seules réponses qu'elle aurait seraient celles que j' aurais décidé de lui donner. Elle ne faisait pas le poids. Elle ne ferait jamais le poids. Il était temps que cette morveuse le comprenne.

▬ Fini de jouer donc. D' ailleurs merci pour ton numéro. Grâce à toi, je pourrais plus facilement me servir de toi la prochainement toi pour justifier ma "fuite" artistique. Avec une telle mégère comme belle-fille, il était normal que je veuille fuir un environnement toxique à ma créativité.

Je me foutais d' elle. Il n'y avais désormais plus de témoins, donc plus personne devant qui jouer un rôle. Désormais elle avait face à elle, Kali la démone. Et Kali la démone ne se laissait pas traiter comme de la merde par une gamine capricieuse.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 3:58, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Ven 18 Nov 2016 - 19:26
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Je voulais me calmer, mais comment ? Me retrouver dans un état pareil ne me plaisait pas, mais c'était le nom de mon père qu'elle trainais dans la boue. Qu'elle utilisait comme bon lui chantait sur quoi ? Une technicalité absurde ?

Si seulement j'avais pu lui faire ravaler son sourire ! Je la toisais agacée quand elle me répondait une nouvelle fois avec ses idioties auxquelles je ne croyais pas. Seul les artistes dans cette pièce ou autres personnes du genre semblaient se laisser avoir par la chose. Mais je n'était pas dupe. Surtout parce que je savais quel démon se cachais derrière. J'ignorais quand elle répétait à quel point j'étais perdue. Ou encore sa lubie de vouloir me guider sur ce chemin qu'elle jugeait bon. Celui qui menait à Lucifer n'était pas le mien et il n'était pas bon non plus ! Quoi qu'elle dise.

Le mieux, c'était encore qu'on poursuive cette discussion quand son vernissage serait fini. Loin de tous ses visages et de cette attention. Loin de ces murmures et jugements. Ils ignoraient tout de la situation ! Ils ignoraient que j'avais raison, ce qu'elle était... Et ça me blessait de voir autant de monde la soutenir, même si c'était une broutille et de manière silencieuse.

Seulement... Demander à quelle heure fermait l'exposition avait été la plus grosse erreur que j'avais commise ce soir. Vite, je regrettais les regards pleins de jugement.

▬ Qu'est-ce que tu leur... J'écarquillais les yeux de stupeur. Certains sortaient déjà, le galeriste s'attelait à fermer, petit à petit en guidant certains vers la sortie. Et j'avais entendu les paroles de certains clients, trouvant l'exposition réussie. Ils semblaient tous avoir oublié la fin, ou l'avoir accélérer, comme si... elle avait changé une partie de leur souvenirs ? C'était ça non ? Quoi d'autre ? Ils semblaient vraiment contents, satisfaits de leur soirée. Même le jeune homme qui continuais de fermer les lieux. Je le regardait, coupable et me tournais vers Bo quand elle revenait vers moi, fière d'elle semble-t-il.

▬ Pas comme ça ! Je voulais parler, après pas... Elle avait si peu d'estime pour les êtres humains dont elle venait de profaner l'esprit. Mais ça n'aurait pas dû m'étonner ! Rien de ce qu'elle faisait n'aurait dû le faire.

En me dirigeant vers la sortie, avec un dernier coup d’œil au galeriste, j'avais vu les promesses d'offre sur ses toiles. Elle ne s'en faisait pas ! Elle avait poussé le vice jusqu'à faire vendre ses tableaux. Je saluait l'homme et sortait, mon regard fusillant Bo alors qu'elle reprenait la parole pour se montrer encore une fois insultante.

▬ Mégère ? Moi ? J'avais cinq ans quand tu es partie. A qui veux-tu faire croire qu'a cette âge j'étais aussi toxique ? Gromelais-je pour toute réponse. Je n'étais pas sûre de vouloir dire plus. De devoir me justifier, alors que je n'était pas le problème. Elle m'insultait, a tord. Ils pensaient ce qu'ils voulaient de moi, à tord ! Je n'avais pas tord dans cette histoire. Elle avait manipulé mon père, m'avais nourrie de son sang en cachette et abandonnée. Dans quel monde c'était moi la méchante de cette histoire ?

▬ Tu vois, je ne comprend pas... Si j'étais aussi invivable, pourquoi ne pas partit avant ? Pourquoi endosser le rôle de belle mère ? Tu n'étais pas forcée de vivre sous le même toit ? Ou alors... nounou, à la limite ça aurait été plus agréable à vivre pour toi ! A moins que ce ne soit que la fortune qui t'intéressait... Après tout, tu as gardé le nom...





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Dim 27 Nov 2016 - 5:21



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Je l' énervais. Et plus elle me montrais ce que je provoquais chez elle, plus j' éprouvais le plaisir malsain de continuer. Et j' aurais pu jouer à ce jeu de faux semblants pendants des jours. Mais pas elle visiblement. J' avais donc mis à la soirée en même temps que du jeu. Et mon spectacle avait fait son petit effet. Elle était choquée. Bien. Elle avait donc commencée à comprendre que je n' étais pas sa copine et qu'elle allait me devoir le respect ou tout du moins calmer ses ardeurs inutilement menaçantes. Car si elle voulait jouer au jeu de l' intimidation, si j' entrais dans la danse, elle perdrait à coup sûr. Et les perdants de mes jeux finissaient toujours mal. Alors il valait mieux pour elle qu'elle se calme. Pour l' instant sa colère était distrayante. Il lui fallait éviter qu'elle ne me devienne agaçante.

▬ Il faut toujours réfléchir avant de parler, sinon tu en assumes les conséquences. Tu voulais que ça se termine? Ca s'est terminé, non?

Bien sûr que nous aurions pu attendre la fin de la soirée. Mais ma méthode pour y mettre fin était la plis amusante. Pour moi bien sûr. Et puis, j' avais envie de donner une petite leçon à Riley. Il était temps qu'elle grandisse. Elle savait qu'elle s' adressait à une démone et pourtant elle n' avait pas réfléchit quand elle était venue comme une furie m' affronter directement. pas plus quand elle avait voulait que ça se termine pour avoir ses maudites réponses. Alors qu'elle avait de me reprocher d' être ce que j' avais toujours été. Une démone. On allait pas jouer avec un chien enragé pour aller ensuite pleurer qu' on avait été mordu. Et bien, pour elle c' était pareil. Elle avait cru qu' il suffirait qu'elle se montre et grogne un peu pour que je me plie docilement à ses désirs. C' était une blague. Elle était ma création, mon oeuvre. C' était à elle de se plier à mes désirs. Mais elle me fit rire quand elle me demanda si elle avait été toxique à 5 ans. Evidemment que oui.

▬ Tous les enfants sont toxiques. C'est petites choses encombrantes, bruyantes, salissantes, ennuyeuses et sans intérêt sont des poisons naturels.

Je détestais les enfants. Elle encore plus que les autres car j' avais du vivre avec et me retenir de la tuer. Si elle espérait me faire culpabiliser en me blâmant d' avoir été une mauvaise mère et avoir été cruelle avec une enfant, elle avait tout faux. Au contraire, je prenais ça comme un véritable compliment. Quand allait-elle faire entrer dans son crâne que cela ne servait à rien de vouloir me donner le mauvais rôle, étant donné que c' était justement pour ça que je l'avais fait. Parce que c' était mauvais. Le principe même d' un démon était de servir le mal. Evidemment que j' avais été cruelle. C' était le talent naturel dont j' étais la plus fière.

▬ Bien sûr que si j' étais forcée. C' était la mission que m' avait confié mon maître. C' était mon devoir de l' accomplir. D' où tu as cru que j' avais choisi ton père pour sa fortune? Je l'ai choisi pour avoir accès à toi. Tu es la raison pour laquelle j'ai épousé ton père. Je devais m' assurer que tu avais été nourrie assez longtemps et assez souvent de mon sang pour que tu deviennes ce que tu es devenue. Et une fois que j' ai terminé ma mission, je suis partie. Ne le prends pas personnellement, mais j'ai juste fait mon boulot.

Comme si j' avais été une vulgaire opportuniste en quête d' un homme riche? Non, je venais de lui révéler que si j' avais épousé son père, c' était à cause d'elle. Bien évidemment, j' avais pris grand soin de mes tournures de phrases pour m'assurer qu' après mon départ, elle se sente coupable de m' avoir fait entrer dans la vie de son père. Elle s' était cru la victime alors que je ciblais son père. Et bien je m' étais assurée qu'elle comprenne que c' était bien l' inverse. Son père avait été la victime car elle avait toujours été la cible.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:03, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Mar 29 Nov 2016 - 16:39
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Je n'avais pas terminé mes phrases cette fois, ce n'était pas faute de savoir quoi vouloir dire ou d'éprouver tout ce qui faisait que j'avais envie de crier et de condamner sa réaction. Elle avait manipulé ces gens et c'était de ma faute quelque part. J'aurais voulu le dire d'avantage mais... parler était ce qui m'avait mis dans cette situation, ce qui avait causé ces manipulations.

Et avec ses paroles ou plutôt ses menaces cachées... j'avais confirmation que choisir mes mots devait être la première pensée à avoir en sa présence. Elle avait détourné mes paroles pour s'arranger elle, mieux, pour me faire culpabiliser, vu ce qu'elle disait. Tout était planifié. Elle faisait d'une pierre deux coups, peut être même trois, vu qu'elle venait de me montrer de quoi elle était capable. Bon sang, mais quel âge elle as pour arriver à faire ça aussi... facilement ?

▬ Des poisons... Carrément. Je vois l'idée ! Tu n'étais pas faite pour être mère après tout... ce que tu es devenue le prouve. Cette fois, ma réaction n'était pas dite avec force, pas de colère, enfin... pas visible dans mon ton. J'essayais de me tempérer pour éviter qu'elle reproduise quelque chose de semblable à la manipulation générale qu'elle avait déjà poussé.

Mais si je faisait en sorte de retenir ma colère, les questions par contre devaient sortir. Qu'elle n'ai pas violer la mémoire de ces personnes pour rien. J'avais donc demandé, plusieurs choses à la fois, comme j'en avais l'habitude et elle semblait presque blasée par mes questions.

▬ Personnellement... Je crois que c'est dur en entendant ça... Une mission. Point ? Très bien. Mais, ce n'est pas à moi qu'il faut t'en prendre n'est-ce pas ? Je ne t'ai pas forcée à rester. Je ne t'ai pas demandé de faire ça. Si on m'avais laissé le choix, je n'aurais rien choisi de tout ça.

Elle devait s'en douter, non ? Et elle s'en fichait sûrement aussi ! Vu tout ce qu'elle avait dit jusque là, j'imaginais pas une autre réaction d'ailleurs.

▬ Tu es restée et t'ai marié, tu as fait tout ça pour remplir la mission au mieux... D'accord. Mais... j'ai du mal à imaginer comment tu as réussi à passer pour une humaine si longtemps. Mon père était amoureux de toi et moi... du peu de souvenirs que j'ai... j'étais heureuse jusqu'à ce que tu partes. Tu dois être une sacrée actrice !







avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Mer 30 Nov 2016 - 3:40



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



La démonstration avait été efficace car Riley semblait s'être calmée. C' était une excellente chose. Pour elle.

▬ Ce que je suis devenue?

J' éclatais de rire. C' était comme si elle venait de me raconter une excellente blague, même si c' était davantage de la moquerie face à sa naïveté. Elle était devenue nephelim car je l' avais nourrie de mon sang ,elle avait compris que j' étais démone. Et elle croyait encore que j' avais pu un jour les aimer. Je n' avais pas été transformée en démone d' un claquement de doigt. Il m' avait fallu subir des siècles de torture pour que ma nature profonde soit exploitée à son maximum, pervertie encore plus qu'elle ne l' était déjà. Mais elle parlait encore comme une enfant qui avait été abandonnée par sa mère. Je n' avais jamais été sa mère. Juste sa créatrice et c' était déjà un immense cadeau que je lui avais fait. Mais qui faisait d'elle maintenant mon fardeau.

▬ Je crois que tu n'as pas compris. Ce n'est pas ce que je suis devenue. C'est ce que j'ai toujours été. La Bo que tu as connu n' était qu' un rôle. Une couverture. Je ne m' appelle même pas vraiment Bo. Ce n' était que mon prénom humain. Et cela fait plus de trois millénaires que je ne le suis plus.

Puisqu' elle savait maintenant ce que j' étais, et plus encore qu'elle savait ce dont j' étais capable, je n' avais plus besoin de jouer un rôle. Il n'y avait qu'elle et moi et aucun témoin. Et quiquonque passerait aurait des petits soucis de mémoire. Ou de survie. Ca dépendrait de mon humeur. Et puis si Riley voulait des réponses, je les lui donnerais. A voir si elle serait capable de les supporter.

▬ Personne ne m'a forcée à rester. Mais je devais m' assurer que tu deviennes bien ce que tu es devenue. Je devais te nourrir assidûment pour ça. Et je finis toujours ce que j'ai commencé. Quand j'ai une mission, je ferais tout pour qu'elle soit un succès. L' échec n'est pas acceptable. Et à voir ce que tu es désormais, j'ai clairement rempli ma mission. Mais il me reste un détail pour faire de toi mon chef-d' oeuvre...

Un petit détail de camp. Mais ça aussi je finirais par en faire un succès. Comme je venais de lui dire, un échec n' était pas envisageable. J' ignorais encore combien de temps cela prendrait mais je finirais pas y arriver. Ce n' était pas une mission que l' on m' avait vraiment confié mais c'en était une que je m' étais imposée. Je n' avais pas pris autant de temps à créer une nephelim pour qu' elle ne soit qu' un boulet. Non, il fallait qu'elle devienne une représentante du camp de Lucifer. C' était ce qui avait été prévu initialement, c' était ce qui deviendrait la réalité. Elle ne l' avait juste pas encore réalisé. Et j' allais tout faire pour qu'elle le comprenne et l' accepte.

▬ Je prends ça pour un compliment. Et on m' a confié cette mission parce que je suis connue pour ma patience à tout épreuves. Je peux passer des années, voir des siècles à maintenir un rôle si ça peut servir les intérêt de mon maître. Etre mariée à ton père n' a pas été une première pour moi. Passé les premiers siècles, jouer l' épouse d' un homme utile est devenue une habitude. Mais j' avoue que mon rôle de belle-mère aimante alors que je déteste ces petites choses baveuses que sont les enfants....ça, ça a été l' un de mes meilleurs rôles.

Supporter un époux était une chose. Il suffisait de flatterie et de coucherie le plus souvent pour avoir la paix et obtenir ce qu' on voulait. Il était même possible de coupler ça avec davantage de manipulation et un peu de mnémokinésie. Mais les enfants....supporter Riley m' avait juste permis de prouver ma patience à tout épreuve. J' aurais pu dire que j' avais une patience d' ange mais dans ma bouche ça serait d' un cynisme...



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:10, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Sam 3 Déc 2016 - 20:43
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Quoi ? J'ai dis quelque chose de drôle ? Décidément Bo et moi ne pouvions pas nous comprendre. J'ignorais ce que j'avais dit de si irrésistible pour qu'elle rit ! Ce qu'elle était devenue... Et bien oui ! Je doutais que les gens maternels, gentils et bons finissent en enfer. Il y avait quoi de drôle la dedans ?

▬ J'ai dis quelque chose de drôle ? Finis-je par demander, dérangée par son rire tonitruant et l'incompréhension qu'il avait provoqué. Je ne voyait pas le comique de la situation et peut être que j'aurais du me contenter de l'ignorance. Après tout... Qu'est-ce que sa réponse va changer ? Si jamais elle m'en donnait une, d'ailleurs !

Mais si elle me disait pourquoi elle riait... J'avais dans l'idée que je n'allait pas des masses apprécier de toute façon. Ou alors, nous ne nous étions pas comprises, ce qui n'aurait pas été bien surprenant puisque apparemment... Nous étions à l'opposé l'une de l'autre !

Cela dit... Elle n'avait pas eu besoin de répondre ou du moins, je n'aurais pas du avoir besoin de poser la question parce qu'elle expliquais en quelque sorte sa réaction. Si par expliquer j'entendais 'se moquer ouvertement de moi !'. Oui, mais... C'était pas tellement ce que ça voulait dire !

▬ Ohhh mais ne t'en fait pas. Tu crois apparemment que je suis stupide mais... Ce n'était pas le but de ma phrase. Je pensait juste que si on devient démon, ce n'est pas parce qu'on était une personne aimante de son vivant. Point. Point ? Ou plutôt, gorge qui s'étrangle sur sa propre salive. Trois millénaires ? Elle as dit trois... Je n'avais réalisé ce 'détail' que quand j'avais fini de parler et j'avais faillit m'étouffer dessus. En silence bien sûr mais... Bon Dieu !! Trois milles ans ! Ceci expliquais cela...

▬ Génial ! Un démon perfectionniste ! Grommelais-je, réalisant que j'avais dit ça tout haut. Merde ! Je me raclais la gorge et j'ajoutais finalement:

▬ Ton chef d’œuvre ? Je sais ce que tu veux, j'ai ma petite idée la dessus mais... non merci ! Quant au reste de cette expression perturbante... Je suis la fille de mon père, de ma mère. Tu n'as rien créé, tu as entaché quelque chose qui existait déjà. C'était couillu comme réponse mais... je ne pouvait pas la laisser dire de telles choses comme si mon père et la manière dont il m'avait élevée n'était qu'une embuche dans 'son chef d’œuvre', comme si elle m'avait créée, alors qu'elle n'avait fait que me condamner à une vie que je ne voulais pas et que mes parents n'auraient jamais voulu pour moi.

▬ Un compliment ? Oui, si tu veux ! Quelque part ça en était un, même si pour moi c'était une mauvaise chose dans cette situation. Nous avions de toute façon deux points de vus bien éloignés. Sur... à peu près tout !

▬ Désolée d'avoir été un tel fardeau alors ! Ou pas... Après tout, ça me fait légèrement plaisir de savoir que ce que tu nous as fait t'as couté ! Ne serait-ce que du temps ou de la patience... Mais ça devrait te faire plaisir ? C'est une pensée digne de votre camp non ? Se réjouir du malheur des autres ?

J'essayais de me calmer et de retenir mes mots, surtout maintenant que je savais quel âge elle avait et sa puissance, mais... j'avais du mal à ne pas réagir au quart de tour, car c'était la seule personne, les seuls sujets sur lesquels j'étais aussi susceptible. Mon père, ma nature... Elle avait joué avec tout ça et c'était plus fort que moi.





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Mar 6 Déc 2016 - 14:15



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Il avait fallu que je lui explique pour qu'elle comprenne à quel point sa remarque avait été drôle. Mais son explication suivante était tout aussi amusante. Si je ne me mis pas à rire de nouveau, cela me fit esquisser un sourire moqueur. Elle exprimait des évidences que l' on savait déjà depuis longtemps. Si j' avais fini là bas, ce n' était pas pour rien.

▬ Bien évidemment. L'enfer se mérite. Tout comme s' élever. Il faut faire ses preuves pour ça.[

Bien sûr que je n' avais pas fini en Enfer par gentillesse. Et j' espérais même avoir commis le pire pour y accéder. Quitte à finir en Enfer, étant avoir fait quelque chose qui mérite une telle place. Etre à la hauteur de ce que l' on a mérité en somme. J' avoue que je serais même contrariée de découvrir que lorsque j' étais humaine, je n' avais été qu' une petite pécheresse sans grande envergure. C' était sans doute pour ça que j' avais effacé inconsciemment de ma mémoire mon passé humain. Au moins, cette amnésie volontaire m' offrait la possibilité de m' inventer un passé cruel digne de ce que j' étais devenue.

▬ On ne réussit pas sans perfectionnisme, voyons.

Tout chef-oeuvre demandait du travail et du temps. Et mon maître méritait la perfection. C'est ainsi que je voyais le monde. Il devait devenir comme mon maître le méritait. Et pour le moment, hélas, nous étions loin de l' atteindre. Alors tant que l' on stagnerait dans la médiocrité née de l' influence de ce maudit camp du bien, nous autres démons loyaux, seront toujours là pour tenter de réussir ce que nous avons commencé. Elle n' était pas tombée sur une démone perfectionniste. Juste sur une démone loyale. Se contenter de moins pire, c' était bon pour les perdants style la résistance. Nous autres, vainqueurs, nous nous contentions uniquement du meilleur.

▬ Crois le si ça te rassures... Mais concernant ce que j'ai prévu, à quel moment t'ais-je demandé ta permission. J' obtiens ce que mon maître veut. Ce que veulent les autres est sans intérêt. Et évidemment que je t'ai crée. Tes parents n' ont fait que t'enfanter. Mais sans les pouvoirs que je t'ai donné, sans la haine que je t'ai inspiré, sans la colère que j'ai nourrie en toi, tu ne serais pas celle que tu es aujourd'hui. Tu ne serais peut être même plus de ce monde. J'ai crée ta nature et mon existence a forgé ton comportement. Bien sûr que tu es ma création, que tu le veuilles ou non.

Riley avait beau nier, vouloir croire que sans moi elle aurait été juste heureuse, mais c' était une utopie de gamine. Je n' avais pas fait que la nourrir de mon sang et fait d' elle une nephelim. J' avais influencé son comportement, jouer sur son caractère encore naissant lorsque je l' avais connu. Oui je l' avais trahie, d' ailleurs j' avais bossé pour arriver à un tel niveau. Et tout ça avait influé sur sa vie et sur ce qu'elle était devenue. Si elle avait été élevée par son père et sa mère dans l' amour et la compassion comme elle se l' imaginait, elle n' aurait pas été la Riley d' aujourd'hui. Elle se serait peut être même déjà faite tuée car trop fragile. Je l'avais endurcie et elle pourrait au moins m' être reconnaissante pour ça. Car oui, je l'avais crée de bien des manières. Et ce n' était que le commencement car j' avais prévu de fignoler tout ça sur la durée.

▬ C'est bien, tu commences à comprendre...

Elle s' attendait peut être à ce que je m' énerves. Mais c' était mal me connaître. Oui ça avait été horrible de devoir la supporter et l' élever. Mais je n' aurais pas été jusqu' à dire que c' était l' Enfer. Tout démon qui avait vraiment vécu l' Enfer dans le sens propre du terme, n' utilisait pas cette expression. Pour nous, vivre l' Enfer avait un tout autre sens. Et puis, j' avais accompli la mission pour laquelle j' avais été envoyée. Et on ne m' aurait pas confié cette tâche si elle avait été facile. Bien évidemment, j' avais vécu ça avec déplaisir sur le moment. Mais c' était pour mieux ressentir le plaisir de voir ce que Riley subissait maintenant. Plus elle tentait de m' insulter ou de vouloir me rappeler les moments déplaisants, plus cela me confortait dans l' idée qu' il lui fallait bien ça pour espérer aller mieux. Mais j' allais faire en sorte que cela n' arrive pas. Que je lui rappelle qui de nous deux gardait le contrôle de la situation. Et ce n' était pas elle.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:20, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Jeu 8 Déc 2016 - 16:51
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




L'enfer se mérite ? Oui, je n'en doutais pas. Cela dit, j'avais dans l'idée que nous n'avions pas en tête la même signification de 'mériter'. Elle semblait en être fière dis comme ça. Moi, j'aurais considéré ça comme une punition. Et pas n'importe laquelle, la pire de toutes. Preuve que nous étions à l'opposé l'une de l'autre !

Il y avait du positif dans cette différence flagrante de point de vue cela dit, elle ne semblait pas prendre aussi mal les reproches que je faisait et la question de perfectionnisme avait semble-t-il sonné comme un compliment de son coté. Même avec mon ton ? Le sens de ma phrase ? Tant mieux vous me direz !

▬ Si tu le dis ! Je voulais bien admettre que ça avait du bon d'être tenace et perfectionniste ! Je pouvais l'être dans mon travail. Mais là... appliqué à ce genre de situation, ça rendait la chose si noire et désagréable que j'aurais voulu ne jamais l'avoir été; simplement pour ne pas me trouver de point commun avec elle. Si on pouvait parler de point commun...

Parce que son discours qui suivait... on ne pouvait pas être plus différentes. Et moi, plus énervée ! Elle ne s'attaquait pas seulement à moi, mais elle dénigrait l'importance de mes parents, mon père surtout. Chose que je refusait d'écouter sans rien dire.

▬ Les pouvoirs ? L'un d'eux ne viens pas de toi, il viens d'eux ! C'est un pouvoir divin, je me suis renseignée. Sans lui, ton tour de passe-passe n'aurait pas marché. Quant à la colère et la haine... tu n'as rien nourri. Si ce n'est de ton sang. Je suis celle que Richard Jensen à élevé, je n'ai rien à voir avec toi. Je veux être pareille à l'homme altruiste et bon qu'il était. Tu peux te convaincre du contraire si ça te chante, mais... Je sais qui je suis ! Ce que tu as fait de moi et je prendrait toujours la même décision, mon père et la voie qu'il voulait pour moi. Pas toi ! Jamais toi !

Et ce que j'avais dit sur le fait d'apprécier son malheur ne changeais rien ! Car elle n'était pas humaine et ma conscience pourrait rester calme et sereine. Elle était presque le mal incarné et lui en vouloir ou vouloir me venger était humain ! Pas démoniaque !

▬ Je comprend ce que sont les sentiments humains, oui. Mais ils ne t'aiderons pas ! Parce que... Qu'ils soient mauvais ou bons... ils ne te servent pas ! C'est même l'opposé. Alors à moins que tu veuille me forcer à faire des choses... tu n'aura spas ce que tu veux ! Et même là... quel satisfaction pour toi ? Si tu as du agir à ma place ? Tu auras juste échoué, quoi qu'il arrive... Et ça, je peu te dire que ça me fait incroyablement plaisir. Me dire que je suis peut être le seul échec à ton actif... Fis-je avec un sourire narquois, alors que je savourait mes mots. Si vraiment elle échouait, c'était une victoire pour moi.

▬ Dis-toi que tu auras au moins gagner ça ! Je peux être méchante... Avec TOI !





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Jeu 8 Déc 2016 - 21:27



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Riley était définitivement une attraction à elle toute seule. Vu le nombre d' échos qui revenaient la concernant, je m' attendais à devoir subir la colère d' une nephelim dangereuse. Et au final, je n' avais qu' une gamine qui passait son temps à faire les gros yeux et taper du pied parce que j' étais une vilaine dame. Riley était la parfaite incarnation de certains blockbusters. On avait les échos d' un truc fantastique avec une bande-annonce magistrale et une fois dans la salle, tout ce qui avait été prometteur avait été dans la bande-annonce et le film était un gâchis financier. C' était ça Riley. Une belle bande annonce pour un film raté.

▬ Tu peux te bercer de toutes les illusions que tu veux, mais même si oui, tu as un pouvoir divin, ce n'est pas ça et les histoires de ton père pour t'endormir ou son amour qui t' ont fortifié. C'est ta colère en moi, tes envies de vengeance et ta peine de l' avoir perdu. Personne ne survit avec de bonnes intentions. Tu peux croire que si je n' avais pas été là, ta vie aurait été parfaite. Mais si je n' avais pas été là, d' autres auraient eu raison de ta petite tête. Tu n'es pas en vie parce que tu as eu un gentil papa et une gentille maman. Tu es en vie parce que tu es une nephelim. Cesse de croire au Père Noël, Riley, et commence à réfléchir comme une personne intelligente.

La certitude de Riley de devoir ce qu' elle était, uniquement grâce à ses parents était d' un crétinisme sans nom. Sa mère était morte et j' avais tué son père. Si elle avait vraiment tenu d' eux, je ne serais pas en train de lui parler. Elle les aurait déjà rejoint là où ils étaient, six pieds sous terre. C' était frustrant à voir. Pas qu' elle rejette mon rôle. Mais plutôt d' avoir engendré une crétine. Heureusement qu'elle avait un physique potable car si elle avait dû se contenter de son intelligence... Mais au moins, elle me fit de nouveau rire quand elle crut qu'elle serait peut être mon échec. Oh petit chaton qui voulait rugir comme un lion...

▬ Oh c'est si mignon qu' une enfant de même pas trente ans se croit capable d' être l' échec d' une démone qui a des millénaires de réussite à son actif. C'est si...présomptueux. Tu sais que l' orgueil est un péché capital n'est-ce pas? Ca ne sonne pas très camp du bien. Et même un peu stupide. Et puis l' avantage de ne pas avoir de sentiments réellement humain, c'est que moi, je n'ai aucun scrupule à tenter tout ce qui est en mon pouvoir pour réussir ma mission. Bien comme mal, je ne me fie qu' au résultat et je n'ai que faire des moyens pour y parvenir. Mais toi, ma chérie, tu espères me faire échouer alors que tu as une conscience? Tu t' inquiètes pour tes proches, tu te préoccupes du bon usage de tes pouvoirs et des conséquences sur les autres? Moi pas.

Il allait falloir lui expliquer combien de temps que j' étais une démone et pas une vulgaire rivale de lycée? Allait-elle comprendre enfin qu'elle croyait pouvoir gagner contre moi qui avait mille fois plus d' ancienneté qu'elle et surtout mille fois plus de pratique dans l' affrontement? Elle ne gagnerait pas. Ferait peut-être retarder l' échéance en faisant durer ça plus longtemps que prévu, si elle était vraiment prometteuse. Mais à la fin, elle finirait par céder. Ce n' était pas une question de deviner qui gagnerait le jeu mais plus tôt de deviner combien de temps durerait le jeu avant que je ne gagne. Elle était si sanguine, si idiote dans son approche du monde. J' avais été là bien avant que le pays où elle était née n' existe. Elle n' était qu' une petite chose insignifiante et c' était amusante de la voir s' évertuer à essayer de m' intimider. En matière de menace, j' avais largement vu plus crédible. Mais bon, au moins, elle était distrayante.

▬ Ah mais c'est une excellente nouvelle! C'est très prometteur ça.

Si elle était capable d' être méchante avec moi, elle pouvait devenir méchante avec les autres. Ce n' était qu' une question de pratique et elle venait de m' avouer qu'elle possédait déjà les bases. Je ne sais pas pour elle, mais au sourire que j' étais en train d' arborer, cela sonnait comme quelque chose de positif. Elle n' était pas totalement une gourdasse pro dieu qui s' imaginait qu' un jour tout serait merveilleux et qu' il pousserait des jardins fleuris devant chaque maison pour y élever une licorne rose. Tous les espoirs était permis désormais. Elle savait haïr. Il me suffirait juste d' exacerber ça et d'ensuite de réorienter sa méchanceté sur l' autre camp. Ca serait plus facile que je ne l'aurais imaginé. Heureusement qu'elle semblait borné, sinon le jeu aurait été trop facile et beaucoup moins drôle.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:26, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Ven 9 Déc 2016 - 16:25
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Cesse de croire au Père Noël, Riley, et commence à réfléchir comme une personne intelligente... C'était la phrase qui m'avait marquée dans ce discours là. Pas que le reste ne m'ai pas énervée ou dérangée, mais... Elle semblait convaincue que j'étais stupide, ou pire que j'avais tord sur toute la ligne. Mais le fait de ne pas être d'accord avec elle ne me rendait pas folle ou simplette, ça signifiait juste que je refusais de rentrer dans le moule et l'idée qu'elle se faisait de ce monde, des nephelims, ou de moi.

Pourquoi ? Ce n'était pas par soucis de contradiction, pas pour la faire perdre comme je l'avais dit pour la provoquer, ni même pour la mettre en colère. Mais c'était pour moi, pour mon père et pour ne pas me perdre moi. Alors... elle pouvait dire ce qu'elle voulait ! Elle avait même raison sur certains points et sur la vengeance que je voulais accomplir pour mon père. Mais... Quoi qu'elle en dise, ce n'était pas parce que j'avais une partie d'elle en moi, ce n'était pas mal. C'était mon humanité, ses bons et ses mauvais cotés qui ressortaient. J'avais souffert, j'avais perdu des être chers. Bien trop ! Mais j'étais toujours debout, pas par soucis de vengeance, mais parce que je leur devait au moins ça ! Et si je voulais justice pour le meurtre de mon père, je n'avais jamais perdu de vue mon humanité pour autant. Jamais blessé d'innocents, jamais tué autre chose que des démons. Je restait moi et elle ne pouvait pas me retirer ça !

J'avais donc simplement hoché la tête plus par dépit que pour nier du chef. Je n'avais rien répondu, pas cette fois. Car je savait qu'on ne pouvait être d'accord sur quelque chose du genre. Elle me pensait gamine et capricieuse ou des choses du genre ? Certainement vu ce qu'elle s'était mise à ajouter à présent. Mais qu'importe... Je savais ce qu'il en était et j'avais d'autres idées que celles d'une démone que je méprisait, ou d'autres personnes à qui me fier, bien d'avantage.

▬ Mhh... Parce que qui parle orgueil parle forcément ton langage ? Tu sais... vous les démons, vous n'avez rien inventé. Les pêchers c'est si... humain ! Avoir des défauts aussi. Alors tout ce que ça fait de moi, c'est ça. Une humaine, avec ses défauts. Mais je ne suis pas pour autant dans le camp du mal. Si tous ceux qui avaient eu une mauvaise pensée finissaient en enfer... nous n'en serions pas là aujourd'hui. Vous seriez surement en surpopulation en bas ! Me moquais-je légèrement en lui tournant le dos. Je n'avait pas peur de mourir face à elle. Pas parce que je ne l'en savait pas capable, mais parce que je savais, pour avoir vu Lucifer que l'ordre de nous garder en vie la bloquait. Je ne voulais pas l'énerver au point que ma vie devienne inutile, ni au point d'être irrespectueuse au possible. Je voulais juste qu'elle sache ! Qu'elle sache que je n'était pas si facile qu'elle le pensait à corrompre. Elle trouvait même mon sentiment à son égard prometteur...

▬ Je n'espère pas te faire échouer ! Je sais que tu ne réussira pas, pas avec moi ! Parce que j'ai une conscience comme tu le dis si bien. Et je préférerais mourir plutôt que de tuer qui que se soit. C'est aussi simple que ça. Il ne s'agit pas de savoir si tu es ancienne ou moi une simple gamine. Ou si j'ai plus de force que toi, parce qu'on sait toutes les deux que tu pourrais probablement me briser en moins de temps qu'il ne m'en faut pour dire ouf ! Mais simplement... de savoir qui JE suis. Et je suis la digne fille de mon père. Je ne tuerais jamais un innocent, quoi que tu dise, quelles que soient les menaces... J'en était tout bonnement incapable. Une telle culpabilité m'aurait rongé de l'intérieur, je le savais. Tuer, même un démon était souvent difficile. Non pas parce que j'oubliais ce qu'ils étaient, mais parce que porter le coup de grâce n'était jamais à prendre à la légère. Je faisait ce qu'il fallait pourtant ! Avec les démons. J'en avait même torturés et questionnés. Mais un humain... jamais !

▬ Continue de penser que tout ça est prometteur, si ça te chante ! Tu vivras ta vie en pensant que je suis dans le dénie et moi, toi. Qu'est-ce que ça changera de toute façon ? Tu ne peu pas me supporter et c'est pareil de mon coté. Tu ne peux pas me tuer par ordre de Lucifer et moi... parce que je ne suis pas assez forte. On est dans une impasse, que veux-tu...






avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Lun 12 Déc 2016 - 5:04



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



Cette gamine était butée. Mais pas butée intelligemment. Elle vivait tellement en noir et blanc dans son esprit que s'en était affligeant. Elle avait raison sur un point. Elle ressemblait à ses parents. Ses parents morts parce qu' ils étaient trop faibles. Mais j' allais l'endurcir. J' allais m' assurer de lui rappeler que la vie était pas un long fleuve tranquille. Et si elle ne voulait pas entendre mes mots, je saurais lui apprendre autrement. En utilisant la manière que je préférais. La manière forte. Mais je n' allais pas l' appliquer dès la première rencontre. Il fallait rendre ça agréable pour moi en faisant un peu durer le plaisir.

▬ Et tu crois que c'est qui qui a appris la cruauté aux humains? Et on ne les a peut être pas inventés, mais on sait comment les exacerber et les rendre amusants. Et puis si tu savais combien en bas était initialement comme toi à penser qu' ils seraient toujours du bon côté? Bah en attendant, ils sont en bas avec nous. Et parfois, ils ont fini par devenir les pires. Rien n'est définitif. Tu l'as dit, la nature humaine avec ses qualités et ses défauts...

Riley était tellement persuadée qu'elle serait toujours dans le bon camp...Et puis, la vision de bon ou de mauvais camp, c' était adaptable en fonction de notre position. Pour ma part j' étais dans le bon camp et elle, dans le pire qui soit. Celui des cul-terreux persuadés qu' avec de l' amour on pouvait gagner et régner. Y'en avait eux d' autres avant elle comme ça. Style Gandhi, Martin Luther King. Ils étaient où au fait? Ah oui, ils avaient été butés. La gentillesse c' était le meilleur moyen de se faire trucider. Et puis, les émotions humaines c' était la chose la plus amusante à manipuler. C' était stupide de croire qu'elle pourrait toujours rester sur sa position actuelle. Déjà c' était arrogant et en plus ça me donnait davantage envie de la faire plier pour lui prouver qu'elle avait totalement tord.

▬ Une conscience...ça ne sert plus à grand chose de nos jours. Seul compte le cerveau et les instincts. Et justement, ce sont deux choses qui peuvent se manipuler. Mais la moralité d' une personne, ce n'est pas immuable. Ca se modifie. Et une conscience, ça peut s' éteindre. Alors ne soit pas si persuadée que ce qui t'encombre pour l' instant sera toujours là. Tu as du sang de démon en toi. Mon sang. Ce n' était pas une chose anodine. Ca peut facilement te pervertir de l' intérieur. Et j' y compte bien. Je ne vais pas te menacer -enfin peut être si nécessaire. Je vais juste attendre que ta nature profonde, ta soif et tes instincts aient raison de ta moralité.

C' était devenu tellement galvaudé la conscience. La chose qu' on sortait pour justifié sa lâcheté. "Oh j'ai pas tué car j'ai une conscience." Non tu n'avais pas tué parce que tu étais juste un crétin incompétent. Et Riley semblait bien vite oublier comment elle avait été crée. Par mon sang. Elle croyait que le sang de démon allait juste la rendre plus puissante? Non, ça allait la ronger de l' intérieur. Ca allait attaquer ses bonnes intentions comme de l' acide. Elle semblait tenace donc ça serait un peu plus que certains qui avaient laissé ça le faire rapidement. Mais lutter contre ça, ça ne stopperait pas la finalité de la chose. Ca la rendrait juste plus douloureuse. Et pourquoi? Parce que justement, elle aurait laisser sa conscience l' empêcher de s' accomplir pleinement et d'en souffrir. C' était pas de la moralité. C' était juste du masochisme.

▬ Tu as raison sur un point. je ne peux pas te tuer, sur ordre de Lucifer. Et je resterais loyale à mon maître. Mais mon maître a déjà demandé de tuer d' autres nephelims comme toi. Vous n' êtes pas intouchables, alors ne joue pas trop avec la patience de mon maître. Qui sait, peut être qu' un jour, il ferait l' honneur à l' un des nôtres de s' occuper de toi si tu ne plies pas assez vite et devient encombrante. Parfois si en tuer une peut aider à mater les autres et à rappeler qui est le vrai patron...j'ai toute confiance dans les plans de mon roi pour savoir où est son intérêt et je serais toujours là pour les servir de toute façon. Et puis, en attendant, il existe tellement d' autres choses tout aussi amusantes que de tuer...

Riley connaissait peut être bien cette règle mais elle semblait avoir oublié qui l' avait dicté. Lucifer ce n' était pas Gandhi. Non il n' interdisait pas la mort des nephelim par amour, il le faisait par intérêt. Car les nephelims n' avaient pas été facilement crées et que les tuer se serait comme réduire une partie du troupeaux de vaches qui avaient coûté cher à constituer? Mais un nephelim bien trop indomptable, c' était comme une vache folle. Valait mieux l' abattre que la laisser contaminer le troupeau entier. Alors si mon maître voulait que Riley reste en vie, je ne l'a tuerai pas. Mais ça n' avait jamais voulu dire que parce qu'elle était nephelim, mon maître la laisserait tranquillement foutre sa merde. Alors j' allais tout faire pour la mater. Et Riley n'avait peut être pas encore assez conscience de ce que je pouvais receler comme imagination en matière de souffrance à autrui. Et si mon maître souhaitait un jour la mort de Riley, je serais des plus honorées si il venait à me le demander.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:31, édité 1 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Lun 12 Déc 2016 - 20:53
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY




Nous étions toutes les deux très têtues ! Plus que ça, nous ne voulions surtout pas accorder quoi que se soit à l'autre, semble-t-il. En tout cas, pour moi c'était ça. Pour elle... je ne pouvait qu'imaginer que c'était pareil à la voir et l'entendre déblatérer sur l'humanité.

Qui as appris la cruauté aux humains ? Pitié... Je levais les yeux au ciel, presque inconsciemment. Essayant d'ignorer son discours et mon dégout pour sa personne. Mais c'était difficile, car c'était bien la seule personne en ce monde avec qui je pouvait parler et ressentir toutes ces choses désagréables. Ce n'était pas juste du malaise, c'était viscérale. Plus je lui parlait aujourd'hui et plus les bons souvenirs -faux- que j'avais de mon enfance s'effaçaient.

▬ D'après mes recherches, les démons sont bien postérieurs aux humains. C'est comme la poule et l’œuf, sauf que cette fois... On as la réponse ! Les humains ont commis des pêchers bien avant que vous arriviez, sinon... qui serait aller en enfer ? Alors vous savez peut être exacerber la chose et tout ce que tu dis là, mais... quelle importance franchement ?

Pour moi, ça n'en avait plus, car elle semblait vouloir s'attribuer à elle et aux démons tous les mérites les plus glauques qui soient. Qui était fière d'être à l'origine de choses du genre ? Qui était même fière de les ressentir ? Pas moi, c'était certain !

▬ Parle pour toi ! J'ai une conscience et je ne veux pas m'en défaire. C'était la chose la plus précieuse qui soit. Si elle était d'un autre avis... ça ne me surprenait pas vu à qui j'avais affaire, mais ça n'allait pas me convaincre. Faire des choses impunément, du mal aux gens, sans regrets, sans remords ou sans réaliser que ce qu'on faisait était mal... C'était tout sauf une chose à laquelle j’aspirai. Je me gardais de lui répondre que je n'avais pas que son sang de démon en moi. Parce que ça n'aurait pas été pour parler de celui de mes parents, non. Mais de celui de Damon qui m'avait nourri lui aussi. Un démon, mais un qui était bon et m'avait sauvée. Un qui était la preuve vivante que je pouvais aller contre ma nature, comme lui l'avait fait. Notre relation devait rester secrète, il devait resté caché d'eux, ceux qu'il avait trahis. Mais mon idée elle, demeurait bien là, présente et évidente.

▬ Tu semble croire en ce que tu dis ! C'est bien pour toi. Moi... je sais ce que je vois et ce que je veux. C'est le principal.

Je pensait à Damon, dont je n'avais pas eu de nouvelles depuis quelques temps et qu'il faudrait que je contacte avec un des téléphones jetables que j'avais acheté, histoire de... Puis elle reprenait la parole alors que je lui disait qu'elle pouvait penser ce qu'elle voulait sur le potentiel que je lui montrait.

▬ Et bien en attendant... j’imagine que tu devras être patiente ! J'avais dit ces mots sans même avoir peur. Pas parce que j'étais inconsciente du danger, mais parce que d'une certaine manière mourir simplifierait énormément les choses. Je n'aurait plus jamais peur de blesser qui que se soit ou de servir Lucifer sans même le vouloir. Je ne serait plus un danger pour quiconque. Et elle... Bo, elle aurait perdu ! Parce que peu importe la mort qu'elle me donnerait si ce jour venait. Elle aurait passé des années à me 'façonner' et pour quoi ?

▬ Mais tu n'as pas peur de ce jour ? Parce que... Comme tu le dis, Lucifer n'as pas l'air très... aimant. Tu crois qu'il fera quoi à la démone qui n'as pas réussi à créer une nephelim digne de ce nom après autant d'efforts ?

Je n'en revenait pas de ce que je venais de dire. J'aurais sûrement du hésiter plus longtemps. Je l'aurais fait avec d'autres, mais... avec elle, ma raison était aux abonnés absents. Et j'avais sortit ça comme une menace alors que je n'était pas du tout celle qui pourrait lui faire quoi que se soit. Mais... Je n'avais pas tord, si ? Lucifer ne m'apparaissait pas être du genre à pardonner et passer à autre chose. Après tout, il voulait détruire ce monde pour se venger de Dieu et toute la clique... Pas très compréhensif comme gars.





avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Mar 13 Déc 2016 - 4:07



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



J' étais en train de me demander qui était la plus insupportable des deux entre la Riley enfant et la Riley adulte... Pour l' instant, il y avait un ex aequo. Mais si elle espérait mettre à mal ma patience, c' était ne pas me connaître du tout. J' avais su supporter des années de mariage avec son père, je pouvais bien supporter quelques heures avec elle.

▬ Oh mais ne t' inquiètes pas, je vais m' assurer que prochainement tu découvres et comprenne bien ce que ça signifie...

Ses recherches...je n' avais jamais prétendu que les démons avaient crée le mal. Juste qu' ils avaient su le sublimer. C' était bien typique des humains ça, chercher les origines pour se donner une fausse légitimité. Quand on pensait au Mal, les humains pensaient de suite à Lucifer et à des démons. Jamais à des humains lambda. Et certains humains lambda qui faisaient le mal, imputaient la faute à l' influence de démons. C' était bien la preuve que nous étions des experts dans ce domaine. Alors ses recherches ne servaient à rien. Et débattre sur l' origine du monde ne changerait jamais ce qu' allait devenir sa fin. En fait, Riley passer son temps à parler pour ne rien dire. Ce qui la rendait encore plus limitée intellectuellement à mes yeux.

▬ Il y a une différence entre vouloir et pouvoir. Et puis tu dit ça aujourd'hui comme une gamine qui dit que plus tard elle deviendra sauveuse de baleines et qui finit escort girl en manteau de fourrure... En 3000 ans, j'en ai vu des filles comme toi qui disait qu'elles ne changeraient jamais et qui finissaient par devenir toute ce qu'elles avaient juré ne jamais être.

Ce que c' était idiot une femme persuadée qu'elle ne changerait jamais. Il n'y avait que les crétins qui ne changeaient pas d' avis. Les crétins et les cadavres. Mais en soi, ça revenait au même car être tué n' était pas franchement un gage d' intelligence. Riley s' était forgée au fond d' elle même une idée de ce qu'elle était et de ce qu'elle allait devenir. Comme si le futur allait se forger en fonction de ce qu'elle désirait elle. Mais le monde se foutait de se qu'elle voulait. Elle devait servir Lucifer, elle allait servir Lucifer. On ne lui demandait pas son avis. Et on ne le lui demandait pas, parce qu' en vérité, on se foutait royalement de son avis. On fabriquait un placard pour qu' il serve de rangement et on se foutait de savoir si, si il avait été capable de penser, il aurait voulu servir de rangement. Il avait été crée pour ça, point. Un nephelim, c' était pareil.

▬ Et bien, rassures toi, on n' aura jamais à le vérifier car je compte bien faire de toi une nephelim digne de lui bien comme il faut. Ce n'est qu' une question de temps.

Riley voulait tellement essayer de m' intimider que ça en devait pathétique. Et sa tentative pour essayer de "gagner" face à moi était si puéril. Gagner quoi? Avoir le dernier mot? Mais il était évident qu'elle n' avait rien compris. je me foutais d' avoir le dernier mot dans ce débat stérile qui était en cours. Seul comptait le résultat. Celui où j' aurais réussi à faire d'elle une véritable nephelim et pas une enfant tapant du pied de contrariété. Elle croyait que me rappeler qu' elle était un échec ambulant allait me faire abandonner? La Elle ne faisait que s' avouer à elle même qu'elle n' était juste bonne à rien. Qu'elle était un défaut de conception qui allait être réparé rapidement. Elle voyait peut être son comportement comme quelque chose dont elle pouvait être fière. Fière pour qui? Ses parents étaient six pieds sous terre et bouffés par les asticots, ils n'en avaient que faire qu'elle soit bonne et généreuse. Et si elle le faisait pour elle, elle était juste stupide et suicidaire. parce que si elle échouait, Lucifer me le ferait certes payer, mais avant il s' occuperait de son cas. D' abord l' humaine inutile, ensuite la démone qui a échoué. Alors c' était une mauvais technique à exploiter plus pour sa survie que pour la mienne.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Jeu 18 Mai 2017 - 4:39, édité 2 fois
En ligne
avatar
C. Riley Jensen
✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



Message   Jeu 15 Déc 2016 - 15:58
My family, my name, your viciousness...
BO & RILEY



Nous tournions en rond n'est-ce pas ? Nous ne pouvions pas trouver un accord, c'était impossible. Nous étions trop différentes et j'étais tellement en colère contre elle... Avec ce que je venait d'apprendre, discuter de manière presque philosophique sur ce qui était bien ou mal. Sur ce que j'étais ou ce dont j'étais capable ou non... C'était absurde ! Non seulement parce qu'en parler ne me changerais pas, mais aussi parce que vu nos états d'esprits respectifs en ce moment, nous avions toutes deux un discours qui semblait fermé.

Ce n'était pas une discussion du coup, ni un débat, c'était une succession de paroles qui ne trouvaient pas preneur de l'autre coté !

▬ Des menaces ? Venant d'un démon, c'est étonnant ! Menace moi tant que tu veux tu sais... ce n'est pas ce qui marche avec moi... Avec tous les gens que j'avais perdu et le peu de proches qu'il me restait, je n'avais pas beaucoup à perdre. Et surtout... je n'avais jamais abandonné malgré toutes les embuches. Ni ma croisade pour venger mon père, ni ma conscience. Et j'avais souffert ! Je ne doutais pas qu'elle puisse faire pire, je doutais juste qu'elle arrive à ses fins de cette manière avec moi. Je ne répondait pas bien aux menaces et à la douleurs, j'avais tendance à me retrancher dans ce que je connaissait de mieux dans des cas comme ça. Et ce n'était jamais le mal et leur camp !

▬ Non ! Je dis ça comme une femme qui as presque trente ans et n'as pas 3000 ans devant elle. Les humains ne changent pas du tout au tout aussi vite. Nous n'avons pas l'éternité pour ça. Et pour être honnête... même si je changeais vraiment, même si je me laissait aller à quoi que se soit, ce ne sera jamais avec ou pour toi ! JAMAIS ! Et ce n'est pas un discours de gamine, c'est le discours d'une femme à qui tu as arraché son libre arbitre et que tu as transformé en monstre.

Elle me rabaissait, comparait mes réactions à des caprices d'enfant... Mais elle avait tord ! Je ne parlais pas comme une enfant, je parlais comme quelqu'un qui refusait de laisser sa nature de nephelim, ce qu'on lui avait fait changer sa personnalité. Je ne voyais pas le mal la dedans ! Seul un démon le pouvait, certainement...

▬ Incroyable... Tu sais quoi, pense ce que tu veux ! Dis ce que tu veux ! Tu dis que je suis celle qui parle comme une enfant... Mais TU es l'enfant capricieuse qui veux absolument avoir le jouet qu'elle as commandé ! Je ne suis pas ton jouet, ni ta propriété et si ça veux dire que tu me tueras pour ça... ainsi soit-il !

Je soufflais, soulagée d'avoir sortie ces mots, même si je savais qu'ils étaient dangereux. Je refusais de la laisser m'insulter sans rien dire alors qu'elle était celle qui m'avait fait du tord. J'aurais pu croire à l'entendre que j'étais la pire des ingrates... Elle était dingue, complètement cinglée !

▬ Je n'aurais pas du venir ce soir... Tu n'en vaux pas la peine ! Crachais-je finalement en tournant les talons. J'ignorais si elle allait me laisser partir ou comment elle réagirait. Mais pour une fois, j'étais désagréable et surtout honnête ! Je la détestait elle et ce qu'elle était. C'était peut être la seule personne au monde que je considérait de cette manière et je n'allais pas m'excuser pour ça. Peut être en mourir vu comment je lui avait parlé, mais... m'excuser, ça, jamais !






avatar
Isabeau K. Jensen
✥ Je suis : une démone supérieure
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Démon | Camp Lucifer -staff-



Message   Ven 16 Déc 2016 - 1:58



My family, my name, your viciousness...


CASSIDY RILEY JENSEN & ISABEAU KALI JENSEN



J' esquissais une moue moqueuse à sa remarque sur la soit disante menace.

▬ Ce n'est pas une menace. Une menace est un risque que ça arrive. Pour ma part, je ne fais que prédire ton avenir.

Elle utilisait un mot dont elle ignorait la signification. Pour elle, toute promesse d' actes négatifs à son encontre était une menace. Mais c' était faux. Il y avait deux types de menaces. Celles qui se réalisaient et devenaient un acte et celles qui ne se réalisaient jamais. Et puis il y avait une troisième option. Cela ressemblait à une menace mais c' était en réalité l' annonce d' un objectif que l' on savait atteignable. Ce que je venais de dire à Riley était de celles là. Je ne la menaçais pas. Je la préparais à ce qui allait suivre. Mais elle ne voulait pas entendre ce que je lui prédisais alors tant pis pour elle. Ca rendrait la chose d' autant plus savoureuse si cela devenait une surprise.

▬ Visiblement tu as encore bien trop de libre arbitre, au vu des idioties que tu déblates. Mais je vais y remédier.

Elle utilisait de nouveau un mot dont elle ne connaissait pas totalement le sens. Diable que cette fille était agaçante à vouloir avoir le dernier mot en utilisant mal les mots. Son père avait sacrément foiré l' aspect éducatif. Et pourtant il avait eu le temps de régler ça avant que je le tue. Mais non, au lieu de ça, il avait transformé une nephelim prometteuse en star de télé réalité : s' énervant pour un rien en transformant ça en spectacle pathétique et ne sachant pas communiquer correctement.

▬ Jouet peut être mais pas commandé. Crée par mes soins. Alors je ne fais pas un caprice, je m' assure de réparer un défaut de conception initiale, soit l' utilisation d' un matériel de mauvaise qualité.

Elle avait de la chance que je sois patiente de nature et que je prévoyais beaucoup de choses la concernant. Car même si elle refusait d' avoir qu'elle était une gamine idiote et capricieuse, chacune de ses paroles et chacun de ses actes en étaient la preuve. Quel personne adulte et intelligente irait agresser aussi vivement une démone qui venait de lui révéler à la fois son âge et une partie de ses capacités? Tout autre personne aurait compris la menace que je représentait et aurait su se taire pour éviter toute représailles. Un autre démon que moi lui aurait déjà arraché la tête pour moins que ça. Enfin un novice très sanguin aurait pu facilement la tuer au risque de s' attirer les foudres de notre maître juste parce que chacune des paroles de Riley donnait envie de la balancer contre un mur. J' ignorais encore si ce qui prédominait chez Riley. L' idiotie ou l' arrogance? Quoi qu'en soi, face à un démon, l' arrogance était une idiotie.
Mais je la laissais partir. Elle avait quitté le lieu la première, ce que je prenais pour un signe de fuite face à son incapacité à pouvoir m' affronter intelligemment. Mais c' était un plus pour moi. Durant ce bref échange que nous avions eu toutes les deux, j' avais réussi à obtenir deux informations primordiales et qui me seraient utiles. Elle était irréfléchie et capable de méchanceté. Deux points que je pourrais tenter de retourner à mon avantage. D' autant plus que Riley ignorait encore mon rôle dans la mort de son père et le fait qu' une autre démone, loyale à notre maître, faisait partie de son entourage proche. Riley n' avait aucune chance. Et ce n' était pour elle que le commencement.



© drey'
Contenu sponsorisé



Message   
 

My family, my name, your viciousness... ▬ Feat. Bo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-