Saturday night fever | Feat Raphael Lokser


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Nord & Est :: O'Sullivan - Pub -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Mar 22 Nov 2016 - 23:32
Saturday nigth fever
Raphaël & Ludivine

C'est la mort. La mort. J'ai l'impression de mourir dans ma routine d'employée modèle. Spécialement aujourd'hui quand j'ai du écouter une jeune femme qui me parlait de sa jalousie maladive et qu'elle était persuadé que son mec la trompait. J'avais retenu un bâillement de justesse. Je venais de m'assoir sur mon canapé pour souffler un coup quand je reçu un message d'une ancienne de la promo me demandant si je venais toujours. Venir ou ? Pensais-je avant de me souvenir qu'effectivement il y avait une soirée étudiante prévue dans un pub en ville. Une soirée faite pour développer le réseaux des petits jeunes qui débutaient à la faculté. Un sourire coquin se dessina sur mes lèvres. Qui disait sortie étudiante disait beaux jeunes hommes prêts à satisfaire mes désirs. C'était pile poil ce dont j'avais besoin. Je répondais à la positive à la question par message avant d'aller sous la douche. S'ensuivit une séance de maquillage avant de me poser devant mon armoire pour trouver quoi mettre. Je finis par choisir une robe noire à la coupe droite, style un peu rétro qui m'arrivait à mi-cuisse. Parfait. Après quelques retouches, je finissais au O'Sullivan, le fameux pub ou la soirée se déroulait. Je rejoignais la fameuse ancienne élève qui me donnait un bracelet qui me permettrait de rentrer et sortir. Une fois dans le bar, je faisais un rapide tour d'horizon. L'alcool coulait à flot et il y avait déjà des jeunes qui commençaient à donner des signes d'ivresse. Pfff, que de faibles créatures. Je me dirigeais vers le bar et commandait des téquila-paf. L'avantage d'être un démon en soirée : pour que je sois soule, il faudrait que je m'enquilles une citerne d'absinthe et encore. Dans l'ambiance, je dansais et bousculais quelqu'un.

-Oops, pardon, fis-je dans un sourire au beau jeune homme à mes côtés. Un peu jeune mais un joli sourire qui me disait vaguement quelque chose. Qu'importe...

-Un verre pour me faire pardonner ? Demandais-je d'un sourire charmeur.

Je me sentais d'humeur légère et même si en temps normal, je n'aurais rien offert, là je voulais bien partager mes verres. La perspective de ne pas passer ma soirée sur les dossiers de mes patients me mettait particulièrement en joie. Même si sa tête me disait quelque chose, mais je n'arrivais pas trop à me rappeler d'où.



avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Mer 7 Déc 2016 - 0:53

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

Comme à mon habitude je me suis préparé pour aller courir, j'ai besoin d'extérioriser mon hyperactivité et le jogging est un très bon moyen pour y parvenir. J'ai enfilé un jogging et une veste avant de sortir, je compte faire un petit tour avant de rentrer. Le vent froid me fouette le visage ce qui ne me dérange pas au contraire, ça revigore. La musique dans les oreilles j'accélère le mouvement, quand je sens mon téléphone portable vibrer dans ma poche. Je décroche et entends la voix de ma sœur à l'autre bout du fil, cette dernière m'appelle pour me rappeler qu'il y a une soirée étudiante dans quelques heures.
Rah j'ai totalement zappé ce détail, je fais demi tour et reviens sur mes pas afin de rentrer plus tôt que prévu. Bah oui faut bien se préparer quand même.

Arrivant devant la porte de notre appartement, je pénètre dans l'entrée et retire mes chaussures. Je me dirige directement dans la salle de bain, allumant l'eau pour la faire chauffer je retire mes habits et me place face au carrelage mural. Les gouttes me martèlent le visage et le torse avant de s'écraser sur le sol, je me retourne. Le jet brûlant me frappe le dos, on s'habitue à la chaleur puis ça détend les muscles.
Une fois fini j'attrape ma serviette et me frictionne les cheveux et le corps avec, l'enroulant autour de ma taille je me dirige vers ma chambre afin de me changer. J'opte pour une chemise blanche et un pantalon noir, ajoutant une paire de bottines en cuir assorti à mon bracelet.
Un dernier passage devant le miroir, je me coiffe rapidement et me lave les dents ... bah ouais si y a des filles à galocher je vais pas m'en priver.

Marchant vers le O'Sullivan je pousse la porte, là on me remet un bracelet. Je m'avance et remarque que le pub est déjà bien rempli, ils ont pas perdu leur temps. La soirée vient de commencer et ils sont tous déchaînés, on va voir s'ils vont tenir sur la longueur.
J'aperçois le bar et commence à m'avancer, j'ai bien envie de commander quelque chose après tout je suis là pour ça. Au passage je jette un coup aux filles présentes, que des proies trop faciles c'est même pas amusant.
Me faisant bousculer au passage, je l'aurai bien incendié si l'inconnu n'avait pas eu les traits d'une jeune fille plus que charmante.

-Y a pas de mal.

Son visage me dit quelque chose, mais c'est en la regardant plus en détails que je l'ai reconnu. Je l'avais croisé dans les couloirs de l'université et dans une précédente soirée.

-J’accepte ton verre avec plaisir, mais tu me laisses t'inviter pour le prochain.

Je lui souris, elle dégage une force incroyable pas comme toutes ces gonzesses plus fades les unes que les autres. Je sens qu'on va passer une bonne soirée.

-Pardonnes moi pour ma franchise mais on s'est pas déjà croisé, genre à la fac ou en ville ?


Je suis pas du genre à faire dans la finesse et à passer par mille chemins, mais bon pourquoi faire semblant ? Si on se connait c'est un point en plus.
'till next time




Dernière édition par Raphaël Lokser le Mar 23 Mai 2017 - 22:43, édité 1 fois
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Mar 13 Déc 2016 - 13:32

Raphaël

Ludivine
Saturday night fever

On pouvait dire que j’avais de la chance ce soir. A peine arrivée que déjà un jeune homme me tombait tout cuit dans les bras. Je l’avais peut-être bousculé mais ça n’avait pas l’air de le mettre trop en colère. Surement un avantage d’être jolie et charmante. Sans être prétentieuse, quoique.. si je l’étais. Avec un sourire charmeur, je lui avais proposé un verre qu’il accepta.

-Haha, pas de soucis !

Je ne refusais jamais un verre. Surtout un verre d’alcool mais je jugeais bon de ne pas révéler cette partie. C’était toujours mieux pour son orgueil qu’un homme pense qu’il est THE mec qui a réussi à te payer un verre. Et je ne devais pas oublier que c’était une soirée étudiante et qu’il y aurait surement des anciens ou des étudiants actuels qui me connaissent. J’avais une certaine image à garder.

-C’était ce que j’étais en train de me dire, répondis-je à sa question.

Vu le monde qui affluait vers le bar, nous étions forcément proches. Je pouvais sentir son parfum. Il sentait bon, frais et en même temps masculin. Il devait sortir de la douche. Un bon point pour lui. Je me concentrais sur son visage si familier. C’était surement à la fac. En dehors de ça, je ne croisais pas trop de gens qui n’étaient pas déjà dans mon cercle de connaissance. Soudain, je perçus un mouvement derrière le bar. Le barman était à nouveau à portée de main. Je commençais à penser qu’il avait décidé de ne plus servir ce coin-là.

-Excusez-moi, criais-je pour couvrir le son de la musique et interpeler le serveur. Deux shots de téquila s’il vous plait !

Je me retournais ensuite vers mon compagnon de soirée.

-J’espère que tu aimes la téquila ? Demandais-je de façon purement rhétorique en lui lançant un clin d’œil alors que nos verres arrivaient sur le bar. Au moins il était rapide le bonhomme. Je tendais son verre à … Tiens, je ne connaissais pas son prénom encore.

-A la tienne, m’exclamais-je en faisant tinter mon verre contre le sien avant d’avaler coup sec l’alcool transparent mais fort. Je sourcillais à peine. J’étais habituée à boire du wisky.

-Ahhhh mais si !!!! Je me souviens !

Un flashback m’était revenu d’un coup. A une soirée étudiante. J’avais été embarqué de force et je me souvenais vaguement d’un sourire de garçon me parlant. Pour me draguer ? Surement. Et il ne s’était rien passé sinon je m’en serais souvenue. Je n’oubliais pas mes amants.

-Une soirée étudiante, non ?
avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Dim 18 Déc 2016 - 20:24

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

Je suis à peine arrivé que je tombe déjà sur une sublime créature, au moins cette soirée étudiante semble très bien commencer. Je ne suis pas dans l'optique de chasser ce soir alors je peux me détendre et m'amuser comme une jeune homme normal.
Pourtant je n'arrive pas à m'enlever de l'esprit cette sensation de déjà vu, je connais cette fille j'en suis sûr.

Elle avait accepté que je l'invite pour le prochain verre, ça fait un peu le mec lourd mais j'y tiens. En plus de ça elle semble me reconnaître vaguement, on a du se croiser quelque part c'est obligé.
S'étant faufilé entre les gens pour réussir à atteindre le bar la jeune femme se retourne pour me faire face.
Elle me demande si j'aime cet alcool je souris et lui rend son clin d’œil, bien sûr que j'aime ça. J'ai tourné à la téquila plusieurs fois quand j'étais à New York.
Elle me tend le shot, on fait tinter nos verres dans un son presque cristallin.

-A la tienne !

Je la vois porter son verre à la bouche et en avaler le contenu coup sec et sans ciller, première fois que je vois ça. Mon pressentiment se confirme à cet instant, elle n'est pas comme toutes ces greluches. J'avale le mien d'une traite, je sourcille légèrement avant de la voir s'exclamer.

-Une soirée étudiante c'est ça !

Maintenant qu'elle me le dit je m'en souviens, c'était l'une des précédente soirée étudiante. J'avais un peu trop forcé sur la bouteille mais je sais que j'avais parlé avec une fille, après c'était le trou noir. Il serai peut être temps d'un peu se présenter d'ailleurs, parce que bon c'est quand même la deuxième fois que tu lui parles quand même.

-Au fait moi c'est Raphaël.

Je lui souris et me tourne rapidement vers le bar pour commander des shots de vodka. Oui c'est bien de changer et de ne pas boire toujours la même chose, je me fais entendre du serveur en forçant sur ma voix.
Avant de faire face de nouveau à la jeune fille dont je connais pas encore le prénom, ça fait du bien de croiser une filles différentes du reste. Déjà que celles de New York touchaient parfois le fond, celles de Los Angeles n'étaient pas en reste non plus.

-On va peut être pouvoir faire plus ample connaissances que la dernière fois.

Cette phrase peut être prise à double sens et à vrai dire je m'en fiche, c'est inutile de se mentir à soi même et de se voiler la face. Bien évidemment que je ne refuserai pas une aventure avec elle, mais je reste un jeune homme civilisé ... enfin quand je n'ai une envie soudaine de sang, ce qui n'est pas le cas ces derniers temps.
'till next time







Dernière édition par Raphaël Lokser le Mar 23 Mai 2017 - 22:45, édité 1 fois
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Sam 7 Jan 2017 - 18:37

Raphaël

Ludivine
Saturday night fever

Le monde était vraiment petit. Cela faisait un moment que j’avais quitté la faculté, je ne connaissais pas les têtes qui se présentaient aux alentours. Je me souvenais vaguement d’en avoir vu certains mais sans plus. En venant à cette soirée, je n’avais pas pensé à voir une tête familière. Je pensais être tranquille et pouvoir être un peu plus moi-même. Heureusement, il était dans la même situation que moi et nos souvenirs de chacun restaient vagues. Je ne me rappelais pas grand-chose de cette soirée en question, ce qui nous laisser le choix d’explorer toutes les possibilités de relation. Le fait qu’il prenne un shot de tequila sans trop sourciller le rendait plus intéressant à mes yeux. De manière générale, j’ignorais les étudiants, je préférais les hommes aux garçons à peine sortis de l’adolescence. Pourtant, j’avais fait une exception avec lui et je ne regrettais pas. Pour le moment du moins.

-Très joli répondis-je rapidement avant qu’il se tourne vers le bar pour commander d’autres verres.

Si ça continuait comme ça, il allait finir saoul avant qu’on aie le temps de faire plus ample connaissance. Le bar se blindait à vue d’œil et ça devenait de plus en plus difficile de bouger. Je me retrouvais collée à ce fameux Raphaël et ce n’était pas vraiment pour me déranger. Il avait le corps fin mais d’allure athlétique. Un petit sourire énigmatique couronnait le tout. La proie parfaite.

-Oh oui, je pense qu’on va pouvoir. Si on ne se fait pas écraser par la foule ! Plaisantais-je en zieutant les verres qui sont apparus par magie sur le bar.

J'espérais qu'il tenait bien l'alcool parce que je n'avais pas envie de me coltiner un gars totalement ivre. Je pourrais le tuer si c'était le cas, rien que pour le temps qu'il m'aura fait perdre. Je me rendais compte en cet instant que je ne lui avais pas révélé mon prénom.

-Moi, c'est Ludivine ! Ancienne étudiante en psychologie ! Et toi tu fais quoi ? Criais-je pour couvrir la musique et le brouhaha qui ne cessait de monter de volume. Je m'étais rapprochais de lui pour mieux entendre ce qu'il me disait.

Soudain, un gus peu délicat me bouscula. Je me rattrapais de peu juste avant de m'affaler sur Raphaël. Je me tournais et jetais un air noir à l'intrus. Voila pourquoi j'évitais ce genre de soirée de manière générale. Les idiots qui te bousculent pour boire, ça ne donnait pas envie. Je louchais vers le verre qu'il venait de prendre du barman. D'une seule pensée, je le brisais en morceau alors qu'il allait le porter à ces lèvres. Un sourire satisfait aux lèvres, je revenais vers mon compagnon.

-Bien fait pour lui. Tu ne veux pas aller plus loin ? Danser peut-être ? Il commence à faire chaud ici
, m'exclamais-je en m'éventant, sans me départir de mon sourire charmeur.

C'était une question de vie ou de mort. J'allais finir par en tuer un ou deux et je doutais fortement que ça plaise au jeune homme en face de moi. Il y avait plus glamour qu'une femme qui tue des gens pour le plaisir.
avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Sam 21 Jan 2017 - 20:24

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

Les verres que j'avais commandé viennent juste d’atterrir sur le comptoir, je tiens vraiment bien à l'alcool ... un gêne familial comme aime me répéter Wendy. C'est vrai que je n'ai jamais vu l'une de mes sœurs ivres.
C'est vrai que plus la soirée le temps passe et plus l'endroit se rempli, les gens affluent vers le bars comme des chiens assoiffés et ça commence à m'énerver un peu.

-Oui ça serait bien qu'on finisse la soirée en un seul morceau.

Je rigole légèrement, il me faut plus qu'une foule de jeunes frustrés en manque d'alcool pour me faire mal. Mais je songe quand même à aller ailleurs, ne serait-ce que pour parler ... parce que là c'est assez compliqué.

-Enchanté ! Moi je suis étudiant en Arts.

Je me reproche un peu pour qu'elle entende ma réponse, une ancienne étudiante en psychologie alors ? Hum je ne suis pas à Los Angeles depuis très longtemps alors elle ne devait déjà être plus étudiante quand je suis arrivé. D'ailleurs elle fait assez jeune pour quelqu'un qui a fini ses études, mais bon c'est sans importance.

J'aperçois un mec en mal d'alcool bousculer ma partenaire, cette dernière qui se rattrape de justesse et qui me tombe dessus. Je la retiens et la redresse ... je crois que l'homme en question va en prendre pour son grade.
Pourtant à mon grand étonnement elle ne lui dit rien, non au lieu de ça son verre se brise sans raison apparente. J'ai remarqué le regard que Ludivine a porté sur le verre avant que ce dernier n'éclate, c'est plutôt étrange comme coïncidence. Peut être qu'elle est comme moi ?
Je reprends mes esprits quand elle se retourne vers moi et qu'elle me propose d'aller ailleurs.

-Je veux bien qu'on aille plus loin oui, si on reste ici je sens qu'on va se faire emmerder souvent. Alors allant danser.

Je lui souris et pose mon verre vide sur le bar, heureusement que Pénélope m'a appris à danser quand j'étais plus jeune. Quand un garçon sait danser c'est un plus pour attirer les filles, enfin à New-York en tout cas.
J'essaye de me frayer un chemin pour sortir de cette foule agglutiner autour du comptoir, je pousse les personnes qui ne veulent pas se décaler et je me retiens pour ne pas utiliser mes pouvoirs bien que ça serait plus rapide. D'ailleurs on recroise le guignol qui a bousculé Ludivine sans s'excuser, je le regarde en souriant ... utilisant mon pouvoir de télékinésie ce dernier trébuche et s'étale au sol. Un verre à la main et titubant il passe pour un ivrogne qui ne sait même plus marcher droit.

-J'en connais un qui tiens moins l'alcool que toi et moi.
'till next time






Dernière édition par Raphaël Lokser le Mar 23 Mai 2017 - 22:45, édité 1 fois
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Mer 1 Fév 2017 - 13:46

Raphaël

Ludivine
Saturday night fever

Le pauvre idiot qui m’avait bousculé avait de la chance. La population commençait à m’agacer et l’irritation avait tendance à me rendre légèrement impulsive. Je n’aurais pas été en si bonne compagnie, j’aurais embarqué le malheureux et je l’aurais tué en lui enfonçant le verre dans le gosier. Oui n’imaginez pas, c’est très moche mais ça me paraissait de circonstance. Ou mieux, je les aurais tous tué ses idiots incapable de tenir l’alcool. Ohohoh, calmes-toi Lexa, tu n’es pas seule. Je m’emballais un peu. Je proposais donc à Raphaël, étudiant en art, de danser. Je n’avais pas eu le temps de le questionner plus quant à son choix d’étude, m’étant fait bousculer. Il accepta volontiers et nous posâmes nos verres, vidés, sur le bar avant de s’éloigner. Nous avons à peine eu le temps de nous écarter que d’autres personnes avaient pris notre place. Je n’étais pas sure que le bar y trouve son compte avec une soirée étudiante open bar, ou qu’ils avaient prévu le budget en fonction des entrées. Enfin, ce n’était pas mon problème.

Tant mieux que mal, nous essayons de nous frayer un chemin à travers la foule. J’avais une forte envie de tous les écarter mais ça ne passerait pas inaperçu. Je rongeais mon frein alors qu’on croisait à nouveau l’humain qui m’avait bousculé. Je n’eus même pas besoin de le faire trébucher. Il s’étala comme une carpette au sol. Et bien, j’étais presque déçu de ne pas avoir pu le faire moi-même. Je ris franchement à sa remarque.

-Oui, effectivement, acquiesçais-je en passant devant le gars étalé de tout son long. J’en profitais pour lui tordre les doigts par télékinésie, sans un regard. Le cri de douleur qu’il poussa me fit sourire encore plus. A présent, j’étais satisfaite.

-Comme me disait une fille de ma classe : karma ! M’exclamais-je en riant alors que nous approchions de la piste de danse. Cette petite séance de torture gratuite m’avait mise de bonne humeur. J’attrapais la main de Raphaël et le tirait doucement au milieu des couples qui dansaient déjà. Enfin, pour certain, pour d’autre, je dirais plus qu’ils gesticulaient tout en se roulant des galoches. Je n’avais pas froid aux yeux mais ils avaient tellement l’air saoul que s’en était dégoutant de salive pas contrôlée. Beurk. Je faisais abstraction de ces idiots pour me concentrer sur mon compagnon. Il n’avait pas refusé la danse, il savait donc bouger son corps au rythme de la musique, ou du moins, ça ne le dérangeait pas. Point positif pour lui. Il accumulait les points ce jeune homme, il me tardait presque de voir ce qui pourrait le mettre en négatif, à par son jeune âge. Je laissais mon corps se balançait au rythme de la musique commerciale qui pulsait dans les enceintes. Je souriais à mon partenaire. La chance me souriait ce soir. Visiblement le karma ne m’atteignait pas ce soir. Parce que j’étais une très, très vilaine fille. Je me rapprochais de lui tout en restant dans les limites de la courtoisie.

-Alors, tu étudie l’art sous toutes ses coutures, ou tu as une spécialité ? Criais-je en me rapprochant encore un peu, profitant de l’occasion pour diminuer la distance entre nous.
avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Ven 17 Fév 2017 - 19:33

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

La soirée bat son plein, en même ce n'est pas très étonnant. Soirée étudiante avec alcool à volonté, ça monte à la tête des jeunes. La plupart sont là pour essayer d'avoir un plan, ça me fait doucement rire. Surtout qu'ils ne tiennent quasiment pas à l'alcool, c'est pitoyable. J'ai beau être jeune, mais je me considère plus mature que les personnes de mon âge.

Après s'être frayé un chemin dans la foule et assister à la merveilleuse chute de l'autre ivrogne, nous arrivons sur la piste de danse. En passant près de lui, j'ai entendu un cri plutôt agréable pour les oreilles. Je ne sais pas ce qu'il c'est passé mais c'était drôle en tout cas.
Je rigole à la remarque de Ludivine, oui c'est sûr que le karma peut faire des ravage par moment !

Entourés par des couples, qui à mon avis n'en sont pas réellement, rares sont ceux qui dansent normalement. Entre les "danses" qui ressemblent plus à une tentative d'accouplements, et ceux qui se galochent à pleine bouche ... les toilettes c'est de ce côté hein.
Je ne vais pas me vanter d'être un très bon danseur mais je me défend, on va très vite voir si j'ai oublié les leçons de ma sœur. Même si, sans me vanter, je ne pense pas. Commençant à danser en suivant le rythme de la musique, j'observe ma compagne. Elle danse plutôt bien, voire très bien. Elle sait bouger ça se voit, hors de question pour moi de lui faire honte . Je vais me surpasser.
Je la vois se rapprocher de moi.

-Oui j'étudie un peu tout en art, mais je suis plus tourné vers l'art antique et médiéval ... Oui ça fait un peu ennuyeux dit comme ça.

Je rigole. C'est vrai que quand j'en parle ça à l'air vraiment barbant, mais pas du tout en réalité. J'aime ce que je fais et étrangement j'ai toujours été attiré part l'art. Plus jeune je passais beaucoup de temps dans les musées, oui c'est bizarre. Le soir en boite de nuit et la journée dans les galeries.

-Je dessine aussi à mes heures perdues, mais c'est vraiment pas extraordinaire. Et toi alors, psychologue ou psychiatre ?

Je souris, c'est rare des filles comme ça. Surtout dans un bar comme celui là, elle n'est pas comme les autres et c'est ça qui m'intrigue. Oh je ne vais certainement pas m'en plaindre non, c'est très plaisant.
'till next time





Dernière édition par Raphaël Lokser le Mar 23 Mai 2017 - 22:52, édité 1 fois
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 5 Mar 2017 - 17:26

Raphaël

Ludivine
Saturday night fever

Le souffle de la brise sur mon visage, le bruissement des champs de blé sous ma main. La silhouette d'un homme au loin... C'est ce que m'inspire la phrase de Raphaël quand il parle des matières qu'il étudie. Antique et médiéval. Ces simples mots font ressurgir des sensations venues d'un autre temps. D'un temps où j'étais une simple humaine. Je n'avais aucun souvenir de mon ancienne vie, aucun, exception faite de ses sensations juste avant que Kobal vienne à moi pour me tuer et me torturer dans les profondeurs de l'Enfers. Mais ce n'était pas le moment de m'appesantir sur ça, je souriais à Raphaël.

-Au contraire, c'est hyper intéressant et original. C'est du passé que nous apprenons le plus, non ? Répondis-je.

Ce soir, j'avais une sacré chance. Je me retrouvais en compagnie d'un jeune homme fort charmant qui s'avérait être cultivé et intelligent par dessus le marché. C'était rare, surtout en soirée étudiante. J'avais une bonne mémoire et les évènements marquants des dernières décennies ne m'avaient pas échappé.

-Psychiatre ! Je travaille au département psychiatrie de l'hôpital de la ville !

Et puis, j'étais celle qui distribuait les petites pilules magiques qui rendraient les fous aussi dociles que des enfants endormis. Je voyais de tout pendant mes consultations. Des gens juste un peu dépressifs à ceux qui avaient vraiment des maladies mentales. Ce n'était pas le métier le plus glamour du monde mais ça me permettait de garder une certaine crédibilité. Personne ne soupçonnerait la gentille Ludivine Blackheart d'être une dangereuse psychopathe démoniaque.

-C'est quoi ton genre dessin ? Plutôt réaliste, manga ?
Le questionnais-je, réellement curieuse d'en savoir plus sur lui.

C'était les bases de la sociabilité. Faire parler votre interlocuteur pour qu'il se sente important. Ca permet de trouver des intérêts en commun et de rendre la conversation plus aisée. Oui, je donnais l'impression d'être une asociale mais je me devais de m'intéresser à sa personne. Si j'avais été en présence d'un démon, je me serais contentée de l'embarquer dans une rue plus tranquille, mais ici, je devais garder ma couverture. La musique c'était faite plus sensuelle, rappelant les rythmes latinos. Je prenais les mains de Raphaël dans les miennes pour l'inviter à danser ensemble. Je me rapprochais de lui, nos corps se frôlant en toute subtilité. Un sourire charmeur aux lèvres, je me laissais emporter au son des notes envoutantes.

-Tu danses bien, Raphaël,
murmurais-je à son oreille.

Pour le moment, il avait un score sans fautes. Il avait toutes les qualités pour que je m'attarder sur sa personne.

-Alors d'ou t'es venu cette passion pour l'art médiéval et antique ?
Demandais-je tout en passant les bras autour de ses épaules.
avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Ven 7 Avr 2017 - 23:04

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

Je ne m'attendais pas à ce que Ludivine s’intéresse à mes études, c'est vrai que les personnes m'interrogeant à ce sujet sont rares. Entre les critiques, car oui nous sommes des fainéants qui passons nos journées à glander dans les musées. Et les gens qui "s'inquiètent de notre avenir", bah oui les études d'Arts n'ouvrent aucunes portes. Il faut avouer que ce n'est pas chose courante.

-C'est vrai que le passé a beaucoup de choses à nous apprendre, et l'art des anciennes civilisations en particulier.

C'est la première fois que je rencontre une jeune femme comme ça dans un endroit pareil. Enfin première, s'il on ne compte pas la fois précédente ... mais ce soir c'est totalement différent.

-Tout aussi intéressant ! Mais pas facile tous les jours j'imagine.

Ecouter les problèmes des gens toute la journée, il faut avoir une grande force mentale pour y arriver. Qui plus est, si les patients sont comme ma sœur. Je l'aime et je donnerai ma vie pour elle, mais il faut avouer qu'elle est loin d'être facile à gérer. Depuis notre arrivée dans cette ville, elle avait refusé de reprendre ses séances de psychiatrie. Mais si un jour elle est obligée d'y retourner, je souhaite beaucoup de courage à Ludivine.

-Le réalisme, j'aime retransmettre sur papier la beauté des choses ... et des personnes.

J'avais déjà réalisé plusieurs portraits de personnes, c'est à ce moment que ressort le côté narcissique de l'être humain. Certains se sentent gênés certes, mais ce n'est pas la majorité. Les gens aiment qu'on les complimente sur leur physique, ça les flatte. Et c'est tout à fait normal.
Pendant que j'étais perdu dans mes pensées enfin ... que je contemplais Ludivine, la musique avait changé. Se rapprochant de moi, ses mains dans les miennes. Notre danse était devenu plus sensuelle.

-Je te retourne le compliment.

J'esquisse un petit sourire en coin, tout en suivant le rythme de la musique. Tout se passe pour le mieux, cette soirée pourrait être l'une des plus sympa.

-De mes parents, mon père était prof d'histoire et ma mère était peintre. Tout simplement. Je passe mes bras autour de sa taille. Mais arrêtons de parler de moi, qu'est-ce qui t'as donné envie de faire psychiatre ?
'till next time






Dernière édition par Raphaël Lokser le Mar 23 Mai 2017 - 22:53, édité 1 fois
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 30 Avr 2017 - 17:19

Raphaël

Ludivine
Saturday night fever

J'avais des siècles de pratique dans l'art de la séduction. Je ne doutais pas une seule seconde que le jeune homme qui me faisait face allait tomber dans mes filets. Et pourtant, j'avais l'impression que ça faisait des mois que je n'avais pas tenté de séduire un homme. J'étais trop occupée à penser à un certain démon qui me rendait difficile. Et pourtant, Raphaël avait réussi à attirer mon attention et à la conserver. Dans ce type de soirée où l'alcool coule à flot, rares étaient les étudiants à suivre le rythme sans finir ivre mort. Il avait de bonnes manières et les filles aux alentours jetaient des regards dans sa direction. Ca ne m'étonnerait pas que ça soit le gars hyper côté de la faculté. Je faisais l'effort de m'intéresser à sa personne et à ses intérêts. Visiblement monsieur était un artiste.

-Tu fais des portraits ? Relançais-je encore plus captivée.

De nue ?
Mon esprit démoniaque et pervers s'emballait à cette idée. Ca ne me dérangerait pas de me mettre nue devant lui. Ca pourrait presque être marrant de jouer avec ses nerfs, de l'aguicher en étant en tenue d'Eve. Malheureusement, je ne pouvais pas être aussi directe dans notre environnement actuel. Je ne devais pas oublier que la plupart des gens voyaient en Ludivine, une fille bien sous tout rapport, pas une jeune femme qui n'avait pas froid aux yeux. Alors que le rythme de la musique évoluait, j'en profitais pour me rapprocher de lui sans paraître trop directe. Naturellement, je le complimentais sur sa manière de bouger. Je remerciais quand il me retournait le compliment avant de lui demander plus de précisions sur sa passion pour l'art médiéval et antique. Ce n'était pas commun et c'était drôle parce que j'avais quand même plus ou moins connu le moyen-âge.

-J'avoue le combo des deux, ça ne peut que donner qu'un étudiant en histoire de l'art ! commentais-je en souriant.

J'avais noté qu'il avait utilisé le passé pour décrire ses parents. La nuance ne m'avait pas échappé, et le temps que j'ouvre la bouche, il me demanda pourquoi j'avais choisis cette branche de la médecine. Est-ce un moyen peu subtil de couper court à la conversation pour que je ne puisse pas creuser un peu plus ? Peut-être ses parents étaient morts et le sujet était encore difficile à aborder. Ou alors, il s'intéressait tout simplement à moi.

-La compréhension de l'Homme avec un grand H. Comprendre les cerveaux, étudier ceux qui ont des soucis mentaux, mineurs, ou plus importants.

Ce qui était intéressant dans cette question, c'était que je n'étais pas obligée de mentir. C'était vraiment pour ça que j'avais choisi cette filière. Étudier l'évolution des mœurs pour mieux les comprendre et me fondre dans la masse plus facilement. Quand on était immortel, le temps était une notion abstraite et on pouvait facilement oublier d'évoluer avec son époque.

-C'est passionnant et parfois un peu effrayant. Parce qu'au final, on a une certaine influence sur les patients. La responsabilité n'engage peut-être pas la survie physique du patient, mais la survie psychologique. Ca peut faire des ravages si les patients ne sont pas bien pris en charge.


Bon d'accord, un peu mensonge pour atténuer un peu ce que je venais de dire. Je ne voulais pas non plus passer pour une sans-cœur en exposant uniquement le côté pédagogique des cas médicaux. C'était comme une infirmière qui te dit "Chouette aujourd'hui j'ai tel ou tel truc, c'était trop intéressant". D'un point de vue extérieur, ça laissait penser que la valeur du savoir était plus important que la valeur d'un autre humain.

-Ce n'est pas facile tous les jours, mais c'est très enrichissant !
M'exclamais-je. Et du coup, tu sais ce que tu veux faire avec ce diplôme en histoire de l'art ?

Je repensais à un film que j'adorais : La Momie. Mes passages préférés étaient les flashbacks. J'avais la vision des personnages de ce film quand on me parlait d'histoire de l'art. Ainsi que d'autres héros un tantinet macho.

-Tu vas faire comme Indiana Jones ? Travailler dans un musée et partir à l'aventure déterrer des vestiges passés ? Le questionnais-je en blaguant.
avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Mar 23 Mai 2017 - 22:40

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine
La soirée bat son plein depuis plusieurs heures déjà. Des gens dansent, enfin gesticulent. Tandis que d'autres sont tellement bourrés qu'ils sont en train de mourir sur le sol. Des bagarres ont déjà eu lieux ... c'est pitoyable. Cependant, je n'ai pas réellement fait attention à ce qu'il se passait autour de moi, étant en très bonne compagnie. Je m'amuse vraiment ce soir. Oh bien sûr je me suis déjà amusé, mais cette fois c'est différent. C'est un nouveau jeu et je dois dire qu'il me plait beaucoup. Bien plus que les autres. En temps normal j'ai l'habitude de contrôler la situation, c'est la première fois que je me laisse véritable aller. Ludivine n'est pas comme toutes ces autres filles.

-Oui ça m'arrive, j'aime immortaliser la beauté de quelqu'un.

La beauté est quelque chose qui se fane avec le temps, alors certes c'est bien de l'entretenir. Mais pour quoi au final ? Rien ne résiste aux caprices du temps. Rien, excepté l'art et les Démons.

-C'est vrai que c'est une discipline qui doit vraiment être intéressante. Mais qui reste compliqué j'imagine.

Je crois que c'est la première fois que j'ai une conversation aussi sérieuse avec une fille, sans compter mes sœurs bien évidemment. C'est rare de croiser quelqu'un comme Ludivine dans des soirées de ce genres. Je m'en serai presque voulu de ne pas avoir passé la soirée avec elle.

-L'archéologie m'attire de plus en plus. Je rigole à sa remarque. Ouais, l'idée de devenir le nouvel Indiana Jones me plait plutôt bien. Je compte bien bouger et découvrir les anciennes cultures.

Plus l'heure avance, plus la musique devient propice à un rapprochement. Nous dansions déjà de manière assez serré, et je dois dire qu'on tient bien le rythme comparé à d'autres. Je relève la tête pour la regarder.

-Je suis bien content d'avoir rattrapé la soirée de la dernière fois, ça aurait dommage de passer à côté de ça. Dis-je avec mon sourire en coin.
'till next time


avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 28 Mai 2017 - 23:35

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine
Pour le moment, le jeune homme qui me tenait compagnie n'avait pas fait un seul faux pas. Beau, intelligent, cultivé. Il avait tout ce qu'il fallait pour plaire. C'était peut-être pour ça que la plupart des filles nous mataient. Il devait être un sacré numéro l'humain quand il était à la faculté. Le numéro un de l'université, celui qui drague tout ce qui bouge mais qui réussit toujours à amadouer les nanas. Par principe, j'aurais du l'envoyer balader. Je n'aimais pas être considérée comme les autres. Sans me vanter, c'était pour ça que Sytry me donnait du 'Beauté'. Je ne le montrais pas mais j'en ressentais une certaine fierté. C'était pour ça que j'avais accepté de jouer le jeu avec Raphaël. Cela me permettait de me détacher du démon et je n'étais pas mécontente d'avoir jeté mon dévolu sur le beau jeune homme. Au fil de la soirée, nous nous rapprochions l'un de l'autre, la musique aidant, tout en discutant de nos vies. La discussion venait facilement sur nos vies respectives et nos intérêts. Je lui demandais s'il allait être l'Indiana Jones des temps modernes.

-ohoh, c'est intéressant ça ! Tu voudrais aller où ?


Je ne me forçais pas pour lui poser des questions, je m'intéressais réellement à ce jeune homme. Du moins pour la soirée. Je n'allais pas m'avancer pour demain. En tout cas, il avait des projets intéressants qui se défendaient plutôt bien. Je riais à sa remarque suivante tout en mettant mes mains autour de son cou. Son petit sourire en coin faisait son petit effet.

-Ah, bon, tu crois ? Demandais-je d'un ton enjôleur.

En vrai, il y avait rien à rattraper, puisque je ne me souvenais à peine de lui. Il ne m'avait pas transcendé à l'époque. Au moins, là il avait piqué mon intérêt. L'autre fois, je ne lui aurais peut-être même pas adressé un regard.

-Non, je suis d'accord, ça aurait été dommage. Tu es bien plus intéressant que dans mon souvenir.

Ce qui n'était pas difficile en soit. Il n'aurait pas pu faire pire qu'à la précédente soirée. Je me laissais porter par le rythme lancinant de la musique diffusée dans la salle. Nous n'étions pas le seul duo à se former sur la piste de danse. Certains étaient déjà prêts à se choper en plein milieu du peuple. Personnellement, ce n'était pas un peu d'exhibition qui allait me déranger, mais ils étaient complètement bourrés et j'avais vu la fille vomir sur le trottoir, quand j'allais rentrer à l'intérieur du bar. Beurk. En plus de ça, ils ne savaient clairement pas s'y prendre pour embrasser quelqu'un.

-Je ne voulais pas venir mais je me suis forcée pour faire du social, j'ai bien fait, susurrais-je près de son oreille alors que j'en profitais pour effleurer son corps du mien. Ca fait longtemps que je n'ai pas fait une soirée comme ça. Les joies du travail, plaisantais-je, avant de reprendre : et si je t'offrais un verre ? Je commences à avoir soif.

'till next time


avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Jeu 1 Juin 2017 - 18:58

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine
C'est vrai que partir visiter des pays afin de connaitre leur culture m'interesse énormément, et ça depuis que je suis gamin. J'ai développe cette passion pour l'histoire de l'art assez tôt. Comme quoi, on peut se nourrir de sang tout en aimant les choses artistiques. Ouais ça peut paraître bizarre en effet, mais la preuve que ce n'est pas incompatible XD.

-Asie, Océanie et Amérique du Sud principalement. Mais si je le pouvais j'aimerai tout voir !

Ça serait merveilleux maintenant que j'y pense. Pouvoir visiter les moindres pays sans aucunes contraintes ... mais malheureusement ce n'est pas si simple. Ludivine passe ses bras autour de mon cou, cette soirée ne fait que s'améliorer décidément. La musique nous emporte, c'est étrange mais très agréable. J'ai l'impression de ne plus contrôler mon corps et d'entièrement me laisser poster. Bon d'accord ce n'est pas seulement la musique. Je dois bien avouer que son petit sourire et son charisme me font perdre un peu mes moyens. C'est la première fois que ça m'arrive, d'habitude c'est moi qui mène la danse.

-C'est important parfois de faire du social parfois, la preuve. Je rigole, tandis que nos corps se rapprochent légèrement. Hum d'accord, mais je t'offre le deuxième alors.

Je commence aussi a avoir soif, le dernier verre bu est déjà loin. Je lui fait signe de passer devant moi, honneur aux dames non ? On va essayer de se faufiler pour atteindre le comptoir. Une question se pose néanmoins, va-t-on recroiser l'énergumène de tout à l'heure ?
'till next time



HRP:
 
avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 4 Juin 2017 - 18:58

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine
En mille trois cent cinquante ans j'avais eu le temps de voyager. Principalement pour répandre le mal un peu partout, mais certains paysages ne me laissaient pas indifférentes. Surtout ceux non pollué par la présence des humains. Me baigner dans les eaux turquoises des caraïbes, c'était magique. Grâce à mon pouvoir, je puisais ma force dans cet élément. C'était un don peu commun chez les démons, de manière générale, ils manipulaient plus facilement le feu que l'eau. Pourtant, c'était le pouvoir qui m'avait été accordé à ma création. Pourquoi ? Je n'en savais strictement rien et ça m'était égal, je ne me souvenais pas de grand chose de ma vie humaine. En tout cas, je comprenais le besoin d'évasion de Raphaël.

-C'est de beaux projets ! L'Amérique Latine, il y a de quoi faire ! J'adore les voyages aussi !

Je ne tenais pas à trop parler de mes excursions. J'étais jeune, enfin, j'avais l'apparence d'une jeune femme qui venait d'un milieu modeste. Ca ne correspondrait pas avec tout ce que j'avais visité. Surtout si je parlais des Caraïbes. J'avais profité des danses pour me rapprocher du jeune homme. Au bout d'un moment, j'avais proposé d'aller boire un verre à nouveau. Il y avait trop de monde et ainsi j'espérais trouver un endroit plus calme pour discuter. Je souriais à sa réponse, séductrice. Je l'attrapais par la main pour l'entrainer au bar. En chemin, nous croisâmes le fameux rustre à qui j'avais cassé des doigts. A présent, il avait deux doigts bandés. Il avait du se les faire remettre en place. Dommage. Je passais à côté de lui et usais sans vergogne de mon pouvoir pour le faire tomber en avant. Avec le monde et l'alcool personne ne soupçonnerait que la gentille petite Ludivine, fraichement diplômée aurait des pouvoirs démoniaques. Je réprimais un sourire sadique pour ne pas que Raphaël se doute de quelque chose. Arrivés au bar, nous devions de nouveau faire face à la cohue ambiante. Je commandais deux ti punch. Parler de voyage m'avait donné envie de boire du rhum.

-Puisqu'on a parlé voyage, ça m'a donné envie de prendre du rhum. Je nous ais pris deux ti punch, expliquais-je à Raphaël.

J'étais partagée entre la gratitude de me permettre de me rapprocher de l'humain et l'envie de tuer tous ceux qui se pressaient contre moi, avec l'haleine fétide qui allait bien. Je sentais mes pulsions meurtrière reprendre le dessus, surtout quand un con cassa un verre à côté de moi sans que je voies. Je le remarquais quand je posais ma main sur le bar et par conséquent sur le verre brisé. Je sursautais en sentant le picotement sur ma peau. Je retournais ma main et vis un léger filet de sang s'échappa. Le con ! Je me forçais à garder le contrôle de ma personne. J'avais envie de lui briser sa main de maladroit. Je serrais l'autre main avec force.

-Bordel, je vais lui faire son verre brisé, il va faire attention ! éructais-je énervée en léchant le sang pour permettre à la plaie de se refermer rapidement.

Je me rendais compte que j'avais parlé à voix haute et que ça ne cadrait pas vraiment avec l'image que j'essayais de véhiculer.

-Pardon, c'est tout ce monde qui me rend nerveuse
, m'expliquais-je dans un air contrit.

'till next time


avatar
Raphaël Lokser
✥ Je suis : Un Nephelim
Nephelim | Camp Lucifer



Message   Lun 3 Juil 2017 - 12:58

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

Les voyages, un véritable rêve pour moi. Pourtant il faut de l'argent et du temps, des choses que je n'ai pas. Malheureusement. Mais je pourrai concilier plaisir et travail une fois mes études terminées. Certains ne comprennent pas pourquoi je "perd mon temps" comme ils disent si bien, avec ça. Je ne trouve pas que c'est une perte de temps personnellement. Après tout c'est mon choix.
Cette soirée est propice à un petit jeu de séduction, qui ne me déplaît pas. C'est vraiment sympathique. Et le fait que Ludivine me prenne la main pour rejoindre le bar rajoute un petit côté agréable à ce jeu. Sur le chemin, on croise encore une fois l'homme qui passait pour le mec le plus maladroit du monde. A sa place je serai déjà parti mais il a l'air persévérant. Je souris légèrement à son passage et lorsqu'il trébuche encore une fois. Ça fait quand même beaucoup de coïncidences, c'est étrange. Mais bon.

-C'est parfait, répondis-je enjoué.

Plus la soirée avançait, plus les gens devenait incontrôlable. Certains sont même devenu violents. Je vois Ludivine poser sa main sur le bar et se couper avec des morceaux de verres, qu'un abruti avait brisé. Je fixe le filet de sang coulant sur sa main. Il faut que je me contienne. Je suis une bête à l'apparence humaine après tout. Ma soeur m'avait entraîné à résister à la vue du sang, mais c'était un exercice compliqué. Même pour elle. La jeune femme lèche les gouttes de sangs qui perlent sur sa main. Je me mords la lèvre pour résister à l'envie. L'énervement de Ludivine me fait sortir de mes pensées.

-Oh, ne t'excuse pas pour ça.

Je dois m'éloigner, de la foule. D'elle aussi ? Il faut que je me calme. Mais m'isoler avec la jeune fille n'est peut être pas une bonne idée.

-Et si on s'écartait de cette foule ? Avais-je dit sans réfléchir.
'till next time


avatar
Ludivine L. Blackheart
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 30 Juil 2017 - 22:24

Saturday night fever
Raphaël & Ludivine

J'étais énervée. Et ce n'était bon pour personne. Surtout pour les gens qui m'entouraient. L'autre con qui avait cassé son verre m'avait franchement fais voir rouge. Je commençais à perdre patience et à cause de lui, j'avais presque failli briser la couverture que j'avais. Mon but était de donner l'image d'une jeune femme calme et gentille, tout le contraire de ce que j'étais. En somme, une femme insoupçonnable. C'était important dans mes missions régulières. Je m'excusais auprès de Raphaël après mon excès de colère peu justifiable. Ce n'était pas des mots censés sortir de ma bouche. Heureusement, il était compréhensif. Je relevais la tête vers lui quand il me proposait de nous éloigner de la foule. Son expression était étrange, comme s'il était tendu, d'un coup.

-Hum, oui, bonne idée !

Ca m'évitera de tuer tout le monde, lui compris. Un frisson d'excitation me parcouru l'échine. Je n'avais pas encore décidé de ce que j'allais faire avec lui, le tuer, le torturer, ou juste m'amuser. Quoique... les deux premiers choix aussi relevaient de l'amusement. Le pauvre choux, le dragueur de la fac avait réussi à attraper dans ses filets un poisson un peu trop gros pour lui. Comme tout à l'heure, je l'entrainais à me suivre en le tenant par la main. En me faufilant dans la foule, je me retournais de temps en temps pour lui sourire et lui lancer des petits regards enjôleurs. Finalement, j'allais vers la terrasse qu'ils avaient ouvert pour l'occasion. Il y avait autant de gens ici qu'à l'intérieur. C'était insupportable, surtout quand un gars en profita pour me peloter les fesses en me dépassant. Je me forçais à rester calme et je mémorisais son visage pour revenir le tuer plus tard. Je me retournais vers Raphaël et posais ma main à la base de sa nuque pour venir lui parler à l'oreille.

-Viens, allons à la plage, plutôt, on sera plus tranquille.

Ca sonnait comme une invitation. Très bien, je n'avais pas encore déterminer ce que j'allais faire de lui. Je lui adressais un sourire charmeur et sans lui laisser le choix, je prenais la direction de la sortie. Sois il me suivait et la soirée promettait d'être franchement, soit il ne me suivait pas et bien... j'irais tuer l'autre connard. Dans tous les cas, ça sera une bonne soirée. Une fois dans la rue, je faisais mine de respirer l'air frais. En vrai, j'étais totalement heureuse. Même si les bousculades me donnaient des envies de massacre, toute cette ambiance me ravissait. L'alcool pouvait révéler ce que l'âme avait de plus noir. Il n'y avait rien de mieux pour un démon appréciant le chaos.

-C'est une belle nuit, tu ne trouves pas ? Demandais-je en marchant dans la rue.

Ma main avait commencé à cicatriser. L'avantage d'être un démon, sauf que là, l'humain allait trouver ça étrange. Discrètement, j'utilisais mon don de télékinésie, pour me faire saigner à nouveau.

-Oh, ça n'arrête pas de saigner, tu n'as pas un mouchoir ?


Le coup de la demoiselle blessée, rien de mieux pour émouvoir ce séducteur au sourire attirant.


'till next time


Contenu sponsorisé



Message   
 

Saturday night fever | Feat Raphael Lokser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-