Everything is so much more complicated... ▬ Feat. Matthew


 :: city of angels :: Downtown :: Shopp' Center :: Starstruck's Coffee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Ven 6 Jan 2017 - 14:33





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je me retrouvais avec du temps à tuer entre deux boulots. Ou plus exactement, entre une séance photo et une réunion au journal. J'avais donc décider de faire un léger détour vers le centre commercial et le café qui se trouvais là-bas. J'avais commandé une de leur spécialité avant de m'assoeir à l'une des tables avec ma boisson. La journée était bien entammée, nous étions au milieu de l'après midi et il y avait du passage dans le lieu. La plupart des personnes entraient et sortaient aussi vite, après avoir eu leur commandes à emporter  ; mais il y en avait quelques uns comme moi installés aux quelques tables. C'était ceux là que j'observait chacun leur tour pour me détourner de mes pensées. Rien n'était réglé dans ma vie, absolument rien et ce malgré le temps passé.

La meilleure chose à faire était encore de songer à toute autre chose. Je n'aimais pas fuir mes problèmes, puisque c'était à cela que ça ressemblait mais... il n'y avait pas d'autre solution car je n'était pas le seul impliqué et je n'avais clairement pas le droit de forcer Katie à me pardonner ou tout autre chose du genre. Si seulement c'était mes seuls problèmes d'ailleurs... Avec ce que j'avais révélé à Gregory après l'avoir fait revenir en ville, j'espérait qu'Alice n'en saurait rien. Pas de la part d'un autre que moi ou... En se souvenant d'elle même. J'avais l'impression de lui mentir et d'aller contre la promesse que je lui avait fait.

C'était stupide, très certainement, parce que je ne pouvais pas la brusquer avec des choses aussi graves et importantes alors qu'elle souffrait de pertes de mémoire mais... On ne se refait pas  ! Songeais-je en buvant une gorgée de mon café. Le peu de liquide avait eu du mal à passer et j'avais avalé le tout difficilement en levant les yeux machinalement vers l'un des nouveaux clients qui entrait ici.

La coincidence aurait être plus flagrante encore, Alice aurait pu entrer, ou Gregory qui sait... Mais c'était tout de même le meilleur ami d'Alice et je ne l'avais pas revu depuis un long moment. J'avais même quitté l'hôpital avant que lui et sa femme n'arrivent. J'avais pensé à trois possibilités  : un, partir en espérant qu'il ne me vois pas pour éviter une discussion inconfortable  ; deux, le saluer et faire avec  ; trois, me cacher assis là avec mon gobelet en espérant qu'il parte et ne me vois pas. Mais toute cette planification ne me resemblait pas et je préférait faire face à une situation inconfortable que de me comporter comme un enfoiré avec lui. Nous n'étions pas proches, mais c'était quelqu'un de bien et il ne méritait clairement pas un traitement comme celui-là. J'avais déjà trop évité le couple à la soirée d'Halloween, me cachant d'eux avant de déguerpir alors... je préférais me montrer plus respectueux aujourd'hui.

▬ Matthew, bonjour  !

Je m'étais levé et avait machinalement tendu une main vers lui laissant mon café posé sur ma table.

▬ Ça fait longtemps.


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Jeu 19 Jan 2017 - 13:45





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






J’étouffais un bâillement de la main en marchant dans la rue. Je sortais d’une intervention longue et fastidieuse. Je regardais l’heure sur ma montre. Ma journée de repos était complètement foutue. En pleine nuit, j’avais reçu un appel pour une urgence. Le docteur de garde n’était pas venu, il était malade. Mouais… Il était réputé dans le service pour être un tire-au-flan. Et oui, ça existe. Surtout quand on as la soixantaine bien tassée et que la seule chose à laquelle on aspire est la retraite. Après de longues années de loyaux services, il n’avait pas été récompensé à la hauteur de son labeur, alors à présent, il faisait payer l’hôpital et par conséquent, les autres médecins. Du coup, j’avais passé la nuit au bloc et même si j’aimais mon métier, je ne l’avais pas très bien vécu. Les petits étaient faisaient leurs dents. Ils avaient mal et ne dormaient pas trop. J’aurais préféré veiller sur eux. Egoïste ? Peut-être, mais depuis qu’ils étaient venus au monde, je me découvrais des capacités affectives toujours plus grandes. Déjà, j’aimais Elena, peut-être même chaque jour un peu plus. Je ne pensais pas avoir assez de place pour d’autres êtres. Mais oui, nos jumeaux, étaient devenus ma raison de vivre. Une bouffée d’amour me prit à la gorge et je du me forcer pour respirer normalement. Un peu too much ? Essayer de vivre dans une famille pas très portée sur l’affection, et vous comprendrez que ressentir un amour si profond est troublant. En arrivant devant l’entré du café, je regardais mon téléphone. Aucun message. Il me vint à l’esprit qu’il faudrait que j’appelle Alice pour savoir ce qu’elle devenait. Après l’accident, nous nous n’étions pas trop revu. Entre le boulot et les enfants, je ne prenais pas assez de temps pour elle. J’en parlerai à Elena pour inviter Alice à manger un soir. Je m’en voulais de ne pas assez m’occuper de ma meilleure amie qui était devenue amnésique après un accident de voiture.

J’entrais dans le café. Il y avait un peu de monde mais sans trop. Concentré sur le tableau d’affichage pour savoir ce que j’allais prendre, je mis trois seconde à réaliser qu’on me faisait signe. Et trois seconde de plus pour comprendre que c’était Connor. L’ex d’Alice. Je souris au bonhomme et me dirigeais vers lui.

-Hey ! Salut Connor ! M’exclamais-je en tendant le bras pour serrer sa main, une fois arrivé à sa hauteur.

Ca c’était une coïncidence. J’avais espéré le croiser après l’accident. Il était parti avant qu’on ait pu le saluer. Sur le coup, ça m’avait peiné, c’était un chic type. Je ne comprenais pas pourquoi ils avaient rompu. Il pourrait peut-être m’éclairer sur la question. Bon d’accord, ça ne me regardait pas en soit. Mais il s’agissait d’Alice et pour moi, elle sera toujours comme une sœur que je protègerai.

-Oui, ça fait un petit moment !

Ca devait faire quoi ? Un an ? Entre tout, oui, ça devait bien faire un an. J’étouffais un autre bâillement, il me fallait vraiment de la caféine.

-Excuses-moi, j’ai fait une nuit blanche, je vais me chercher un café. J’arrive !

J’allais au comptoir faire ma commande. Un café, sans sucre. D’un coup, je réalisais que j’avais agit comme s’il m’avait proposé de boire un café ensemble. Je n’étais vraiment pas sortable. J’imaginais déjà Elena se moquer de moi quand je lui raconterais. Je revenais ensuite vers Connor.

-Excuses-moi encore. Je rêvais de ce café depuis ce matin ! Alors qu’est-ce-que tu deviens depuis le temps ?

Je restais debout. J’avais la délicatesse de ne pas trop m’imposer. J’avais déjà agit comme s’il voulait discuter avec moi, je n’allais pas abuser non plus même si la réponse m’intéressait. Nous n’étions pas hyper proches mais il m’avait une bonne impression et je trouvais dommage de ne plus avoir de ses nouvelles.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mer 25 Jan 2017 - 19:59





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






C'était de plus en plus étrange ! J'avais salué Matthew et quand il m'avait répondu et s'était absenté le temps de prendre un café pour me rejoindre... J'étais resté perturbé un instant. Non pas que je refusait la chose ou qu'elle me dérangeait, mais... une idée m'avait traversé l'esprit un instant quand il avait réagit de la sorte. L'idée était... dérangeante d'une certaine manière. Il se souvient plus de moi qu'Alice, elle même... Il s'était tout de suite montré amical et planifiais de venir boire un café avec moi alors qu'Alice et moi n'avions pas échangé beaucoup dernièrement. Pas plus que quelques mots, à chaque fois lorsque nous étions avec quelqu'un d'autre à nos cotés.

J'avais la curieuse d'être plus proche de Matthew que d'Alice, alors que nous ne nous connaissions qu'avec les quelques fois ou j'avais vu le couple en compagnie d'Alice.

Quand il revenait vers moi et s'excusait de son attitude je balayais ça d'un sourire et me souvenais vite à quel point c'était un homme gentil. Chirurgien, altruiste... il avait toujours été sympathique avec moi et cette fois ne faisait pas exception. Quelque part, il ôtais le coté étrange de cette situation grâce à sa bienveillance. Je souriais d'avantage et finissait par répondre, histoire qu'il ne crois pas que j'étais malpoli à souhait.

▬ Pas de soucis, ne t'en fait pas. Profite de ton café. Je... travail, je vois des amis, la routine...

Je buvais d'ailleurs une gorgée de ma boisson avant de me souvenir de ce qu'il avait dit avant de partir au comptoir.

▬ Dure nuit ? Tu avais une intervention ?

J'essayais de me lancer sur des sujets ou je n'aurais pas besoin de parler de moi, de nous. Et par nous, je voulais dire Alice et moi. Même si j'étais certain que je ne pourrais pas éviter ce genre de discussion longtemps avec lui.

▬ Tu es chirurgien, c'est bien ça ?


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Lun 6 Fév 2017 - 13:39





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR





Était-ce étrange ? Oui, un peu. Je faisais la discussion à l'ex de ma meilleure amie. Quand nous étions venus la voir à l'hôpital, elle ne nous avait pas appris grand chose. Juste qu'ils s'étaient séparé. Est-ce qu'elle avait tu quelques détails gênants ou ça faisait parti des choses dont elle n'avait plus aucun souvenir ? Je n'en savais rien mais j'avais trouvé bizarre que Connor soit parti avant qu'on arrive, même s'il voulait peut-être nous éviter une situation gênante à tous. Je n'en savais rien, encore une chose sur laquelle j'étais ignorant. En même temps, ça ne me regardait pas non plus. Je ne devrais pas être curieux mais Alice était comme une sœur pour moi, je ne pouvais pas m’empêcher de m’inquiéter.

-Oui chirurgien général, il y a eu une urgence, du coup, je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit, expliquais-je en passant les détails sur ma seconde vie. J’avais bien conscience que les aléas de parents n’intéressaient pas spécialement ceux qui n’en avaient pas. Enfin si, un peu, mais pas quand c’était l’unique sujet de conversation.

-Et toi tu es photographe, il me semble, non ?


Le temps qu’il était avec Alice, nous avons eu l’occasion de nous croiser, lors de repas ou des traditionnelles sorties entre couple. Il me semblait qu’il avait dit qu’il était photographe. Ca faisait longtemps que je ne l’avais pas croisé et entre tout, c’était possible que j’ai zappé quelques informations. Non pas qu’Alice avait eu beaucoup de petits copains officiels. Je ne connaissais que deux noms : Connor, que j’avais déjà rencontré, et Xavior, homme mystérieux mais sympa. Ils ne sont pas resté longtemps ensemble, mais je le connaissais d'avant leur relation. Il était assez secret mais il n'avait qu'une seule parole. Du coup, j'ai gardé contact avec lui et il est venu à mon mariage aussi. Même si j'avoue, ça ne me déplait pas qu'ils ne soient plus ensemble. Il était trop charmeur, beau gosse, comme disent les jeunes maintenant. M'enfin, encore là, ce n'était pas mes affaires.

-Tu travailles sur quel projet en ce moment, si ce n’est pas indiscret ?

Je ne connaissais rien des « lois » qui régissaient le monde de la presse. Un monde de requins prêts à tout pour obtenir en premier l’information cruciale qui fera le buzz. C’était en tout cas la vision que j’avais. Pessimiste ? Peut-être, mais après la dure soirée que je venais de passer, tout ça à cause d’un gus à l’égo mal entretenu, j’avais du mal à voir la vie du bon côté.

-Ca doit faire bien un an qu’on ne sait pas vu. Depuis… humm… je me frottais la tête, mal à l’aise. Enfin bref, ça fait plaisir de voir que tu vas bien. Elena serait ravie de te voir et les jumeaux aussi.. Ajoutais-je vite pour changer subtilement de sujet. C’était sa vie privée et ça ne me regardait pas.

Je prenais ensuite une grande gorgée de café pour mon malaise. Je ne voulais pas mettre les pieds dans le plat et pourtant, je l’avais fait et bien comme il faut. J’avais envie de savoir, bien sur, mais là, face à lui, je ne voulais pas qu’il ait l’impression que j’étais l’avocat de la partie adverse.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mar 14 Fév 2017 - 17:48





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je ne m'étais pas trompé et je m'en félicitais intérieurement. Non pas que je n'avais pas habituellement une bonne mémoire, mais... quand on était aussi vieux on pouvait avoir besoin de temps pour fouiller dans ses souvenirs. Et je n'avais pas vu Matthew un grand nombre de fois, pas suffisamment pour que cette conversation se trouve être normale ou que les mots et souvenirs viennent facilement en tout cas ! Lui par contre il semblait se souvenir assez facilement de ce que je lui avait dit et je souriais:

▬ C'est bien ça ! Pour le Times. Ajoutais-je en petite précision avant de me concentrer sur ses paroles à lui. Son urgence semblait plus importante que des clichés photos après tout.

▬ J'espère que tout s'est bien passé. Cette urgence... Mais... Tu ne devrais pas plutôt aller dormir que prendre ce café ? Je demandais, pas pour juger la chose, mais parce que je m'inquiétais plus ou moins. S'il avait opéré, sauvé une vie possiblement, il méritait du repos ! Et le voir prendre un café me faisait dire qu'il n'en avait pas fini avec sa journée et comptais continuer encore comme ça. Chose louable, mais je pensait à l'humain qu'il était et la phrase était sortie seule ou presque.

Au moins en partant sur mon travail comme il le faisait, je ne risquait pas de dire quelque chose qui pourrait passer pour vexant. J'ignorais s'il prendrais mal ma question mais... la dernière chose que je voulais c'était qu'il croit que c'était mon intention. J'avais voulu veiller sur lui, c'était encore un coup de ma 'déformation professionnelle' comme on en riait si bien avec Cassandre.

▬ Pas indiscret du tout ! Mais tu sais... Au journal en ce moment je prend surtout des clichés pour des faits divers... Toutes ces atrocités qui se déroulent en ville... Niveau projet on repassera ! C'était plutôt négatif comme réponse mais... Je n'avais pas l'impression de faire quoi que se soit d'artistique dernièrement. J'avais plutôt la douloureuse sensation de passer à postérité les actions de Lucifer.

Finalement, est-ce qu'il y avait un sujet, un seul qui ne soit pas étrange avec lui ? J'avais l'impression de marcher sur des œufs depuis le début. Et je savais pourquoi ! Nous devrions peut être mentionner l'éléphant dans la pièce. Peut être qu'en parler...

▬ Depuis notre dernière sortie. Avant... l'accident, avant la rupture. Tu peux le dire. Fis-je avec un sourire forcé se voulant gentil. J'essayais, je ne voulais pas en parler au début mais taire ces choses semblaient plutôt empiéter sur tout ça que régler le problème. Autant essayer, autant en parler arriver à ce niveau là...

▬ C'est gentil à toi, mais... Tu es sûr ? Parce qu'avec tout ça... Je ne suis pas certain qu'Alice elle même veuille encore me parler et ce même si elle se rappelait de tout.

Je ne dénigrait pas sa femme, loin de là. Mais elle était amie avec Alice et je doutais qu'elle ne se soit pas confiée à elle après Katie, après tout ça... Je devait être passé pour un véritable enfoiré et quoi qu'elles aient pu dire, je ne leur en aurait pas voulu.

▬ Si ta femme ne voulait plus entendre parler de moi et qu'Alice... A vrai dire elle m'as déjà dit qu'elle ne voulait plus me voir... Je ne leur en voudrait pas !



Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mer 1 Mar 2017 - 19:20





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je zieutais ma tasse de café, me demandant s'il n'avait pas raison. Je devrais plutôt aller dormir que de prendre de la caféine. Oui, je devrais, mais je voulais profiter du peu de temps qui me restait de ma journée pour passer du temps avec mes jumeaux. Et accessoirement ma femme. Elle aussi avait un travail, deux travails même, en plus d'élever nos enfants. Non, décidément, ce n'était pas une bonne idée.

-Oui, je sais. Tu as probablement raison, mais j'étais censé être de congé aujourd'hui...
Je me grattais la tête avant de continuer, je veux profiter de mes enfants un peu.

J'étais un peu gêné de le dire comme ça. Il avait ce fond gentil en toute circonstance. Le mec, il ne me connaissait quasiment pas et pourtant il semblait vraiment s'inquiéter de ma santé. Ce n'était pas une phrase lancée par pur reflexe. En même temps, c'est un ange, même déchu, il reste un ange. Du coup, ça me gênait, parce que ma phrase donnait l'impression qu'il n'avait pas d'enfant, qu'il ne pourrait pas comprendre. Oui, bon ok, je m'emballe un peu, c'est le manque de sommeil ça ! Je reportais ensuite l'attention sur lui en lui demandant des précisions sur son job et s'il travaillait sur des sujets intéressants ces derniers temps. Ce qui n'était pas forcément le cas.

-Oui, ces dernières années, il se passe de plus en plus d'horreur. Le monde devient fou !

Je savais pourquoi d'ailleurs. Malheureusement. Est-ce que j'aurais préféré ne jamais savoir tout ça ? Surement. Surtout dans la manière ou j'y avais été plongé. On m'avait posé dans ce nid à serpent de force. Il y avait une différence entre penser que Dieu existe ainsi que les anges et les démons, et le savoir concrètement. J'en faisais des cauchemars la nuit. Ouais, je divague un peu là. Je me concentrais à nouveau sur Connor et lui disait que j'étais content qu'il aille bien. Je n’avais jamais su ce qui s’était passé entre eux. Je n’étais pas sur qu’Elena en sache vraiment plus. Elle m’en aurait parlé. Alice était notre amie et elle savait que je savais être discret. Non, si elle avait su quelque chose de dérangeant au sujet de Connor, elle m’en aurait parlé. Je lui demanderai quand même en rentrant.

-Je dois avouer que j'en sais rien. Je savais que... enfin à l'hôpital, Alice nous l'avait dit que... c'était fini mais sans trop de détails.

En même temps, elle s'était réveillée avec un trou noir de quatre ans, je me doutais qu'un ex-petit-ami qu'elle aurait quitté était le cadet de ses soucis.

-Ca se voit que tu es quelqu'un de bien. D'homme à ....
j'hésitais légèrement sur le terme à utiliser, je regardais autour de moi mais il y avait beaucoup de monde, ... à homme, je dois avouer que j'étais surpris d'apprendre votre rupture.

Je comprenais pas pourquoi Elena refuserait de lui parler. C'était un ange, quel mal aurait-il pu faire à Alice ? Ca se voyait qu'il était fou d'elle, pourquoi l'aurait-il quitter ? Parce qu'il est immortel, peut-être ? Me murmura une voix dans ma tête. Boh, non, c'est qu'un détail, tout ça.

-Pourquoi Alice ne veut plus te voir ? Enfin... je... pardon... ça ne me regarde pas tout ça.
Mais, je ne vois pas de raison pour laquelle Elena ne voudrait pas te voir, sauf si tu as blessé Alice ?

Deviendrais-je hargneux ? Peut-être. Depuis le moment ou nous nous étions rencontré, Alice et moi, une solide amitié nous attachait et je la considérais comme une petite soeur. Bien sur, je n'allais pas casser la figure à Connor, déjà parce que j'y laisserai surement une dent, ou plus, mais aussi parce que je n'étais pas le genre de gars impulsif à tout résoudre avec les poings.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mer 1 Mar 2017 - 21:28





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






▬ Tes enfants, oui... je peux comprendre. Je ne voulais pas insister, parce qu'il avait une bonne raison pour rester éveillé et aussi parce que j'étais reconnaissant qu'il ne semble pas me tenir rigueur de mon intrusion. C'était sortit tout seul, un instinct protecteur qui ne passait jamais vraiment chez moi. Même avec lui ou avec un inconnu pour ce que ça valait.

▬ Il l'as toujours plus ou moins été à vrai dire, mais... oui, disons que ces derniers temps c'est plus compliqué et dangereux... Je ne pensait pas m'avancer en me disant qu'il savait de quoi je parlait. Avec ce qui avait eu lieu a leur mariage... Et le rôle de sa femme dans cette guerre... Ce n'était pas comme si j'ignorait tout ça et je savait qu'il en était de même pour lui. Finalement, nous en savions beaucoup l'un sur l'autre, plus que beaucoup pouvaient imaginer à nos propos. Je minimisait peut être notre relation. Je l'avais toujours vu comme l'ami d'Alice et je m'étais effacé quand nous avions rompu, mais il m'était toujours aussi sympathique et nous pouvions parler de plusieurs choses sans taboo.

D'ailleurs... la discussion que j'avais voulu éviter s'imposait à nous. Pas de taboo ! C'était en essayant de tout dire sauf ce qu'il en était qu'on allait faire des bêtises. Il n'osait pas parler, pas dire certains mots et moi je répondait vaguement... Je n'était pas comme ça, surtout pas avec quelqu'un qui connaissait mon identité ou tout comme. Je savais qu'Alice avait confié certaines choses à ses deux amis, ma nature en faisait partit.

C'était d'ailleurs ironique non ? Que la personne à qui je l'avait confié moi même des trois était la seule à ne pas s'en souvenir... Mais Matthew savait ce que j'étais et il connaissait bien Alice. Couplons à ça ses pensées sur sa femme... Nous devions parler plus franchement, ça n'aidait personne de jouer à l'autruche.

▬ Oui, elle a eu son accident juste après. Elle n'avait plus de souvenirs. J'ai du lui dire qui j'étais. Que c'était fini également. C'était très étrange, alors je n'imagines pas pour elle...

Elle avait du être chamboulée, mais je n'avais pas pu lui mentir, je n'en avait jamais été capable. Au lieu de ça, j'avais fini par partir pour la laisser entre les mains de ses amis; Elena et Matthew, justement.

▬ Je me suis dit qu'il vaudrait mieux que vous parliez avec elle. Je... après m'être assuré qu'elle irait bien, c'était encore trop frais pour moi. Je parlais bien entendu de notre rupture, tout en sous entendant que j'avais soigné ses blessures. J'aurais voulu pouvoir soigner aussi sa mémoire, mais ça, c'était en dehors de mes compétences ou des compétences de qui que se soit, sauf peut être le temps.

▬ mffff. Je riais légèrement en le voyant hésiter à dire homme pour me désigner. C'était souvent bizarre pour les humains de trouver le mot à choisir face à un ange, même déchu. Il avait cela dit fini par dire la fin de sa phrase et je soufflais doucement:

▬ Merci, en tout cas. Pour le compliment. C'est d'autant plus appréciable parce que ça vient de toi. Pas de sous entendu, c'était simple: il était l'incarnation même de la bonté. Gentil en toute circonstance -je ne l'avais jamais vu s'énerver en tout cas- patient, amical et chirurgien de surcroît. Il avait voué ses études et sa vie à aider les autres, sauver des vies. Alors je n'était peut être pas un homme à proprement parler, mais le reste du compliment m'allait droit au cœur.

▬ Pourquoi ? Disons que c'est compliqué, tu as combien d'heures devant toi ? J'avais dit ça sur le ton de la plaisanterie, n'attendant pas réellement de réponse, mais essayant juste de me dérider et surtout de me donner le courage de répondre honnêtement à sa question.

▬ Je l'ai blessée, pas volontairement je te rassure. Je voulais juste faire ce qu'il y a de mieux pour elle. Et ce qu'il y a de mieux, ce n'est certainement pas de gâcher sa vie avec quelqu'un comme moi. Qui ne peux pas... tu sais ce que je suis je n'ai pas besoin de le dire, si ? Il y avait beaucoup de monde autour et je ne voulais pas non plus parler ange, immortalité et tout le tintouin à tue-tête. Sans compter qu'il était intelligent, il comprendrait sûrement que c'était le gros du problème, qu'elle vieillisse et moi pas. Qu'elle puisse avoir des enfants et moi pas... Avoir un enfant était totalement exclu avec ma nature, mais aussi avec d'autres solutions, car mon immortalité resterai même avec lui.

▬ Alice n'était pas d'accord avec ma décision... Elle ne l'as jamais été à chaque fois qu'on en as parlé et elle est partit ce soir là et à eu son accident. Et elle... si elle m'en veux et ne veux plus me voir, c'est parce qu'elle... Elle m'as vu avec Katie ! Dis-le bon sang ! Le souci, c'était qu'il y avait tout un contexte, beaucoup de choses à expliquer pour qu'il comprenne quand et comment Alice était tombée sur nous et pourquoi elle avait dit qu'elle ne voulait plus me voir. C'était plus compliqué à expliquer que ça.

▬ Qu'est-ce que t'as dit Alice sur moi ? Sur... ma vie 'passée' ? Finis-je par demander, conscient que si je voulais lui répondre honnêtement, sans sauter de la rupture à cet aveu qui paraîtrait insensible et écœurant, je devais en passer par là.





Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mar 14 Mar 2017 - 22:48





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Elena serait là, elle me dirait que ce n’était pas mes affaires, que je n’avais pas à m’en mêler et à poser des questions aussi indiscrètes. Oui, mais à qui d’autres les poser ? Je n’y pouvais rien, mon amie souffrait d’amnésie et ne voulait plus revoir Connor. Ca me semblait assez irréaliste quand on y pensait. Comment pourrait-on en vouloir à un ange ? Même déchu, il restait un être bon et gentil en tout point. Alors, j’avais joué ma fouine, de peur de m’être trompé sur le bonhomme.

-Des heures, rien que ça ? Répondis-je en souriant.

Il avait joué la carte de la plaisanterie, j'étais rentré dans son jeu mais je n'étais pas dupe. Cette petite blague faite pour détendre l'atmosphère dissimulait une réalité bien plus triste. Il n'avait pas l'air franchement réjouis de ne plus parler à Alice. Il se lança alors dans le détail de l'explication. C'était bien pour ça alors qu'il l'avait quitté. Parce qu'il était immortel et qu'il ne pouvait pas lui donner une famille, des enfants, quelqu'un avec qui grandir. C'était un acte très louable de sa part.

-Oui, je vois tout à fait ce que tu veux dire. Je comprends... en partie. Et je me doute qu'Alice n'était pas du même avis ?

Effectivement, il s'avérait qu'elle n'était pas vraiment d'accord avec la décision de Connor. Dans un sens, je pouvais la comprendre. Elle avait choisi d'être avec lui, avec les conséquences qui allaient avec. Je pense qu'il se protégeait plus lui qu'autre chose. Après tout, c'était lui qui aurait du faire face à la douleur de voir l'être qu'il aimait vieillir alors qu'il gardait la jeunesse éternelle. Mais avais-je le droit de lui dire ? Il allait continuer à parler quand il s'arrêta. Je fronçais les sourcils, sentant qu'il y avait anguille sous roche.

-Ton passé ? c'est à dire ? Avant elle ? Une ex bizarre ?

Ca sentait le roussi cette histoire. Est-ce qu'il y avait une autre femme dans la balance ? Non, il n'aurait pas quitté Alice pour une autre femme. Il semblait toujours attaché à elle malgré leur séparation.

-Hum... Non, pas que je sache. Et ces derniers temps, elle est plus réservée. Pourquoi ?

Je buvais une autre gorgée de mon café, sentant que je m'étais peut-être un peu trop investi dans la sécurité de ma meilleure amie. Les détails de sa vie de couple ne me regardaient pas et certainement pas les détails de celle de Connor. Si je continuais sur cette pente, j'allais forcément me placer d'un côté ou de l'autre et je ne le voulais pas vraiment. Connor était un chic type, normal, hein, vous le direz. Un ange, au sens littéral du terme. Mais je prendrai toujours le parti d'Alice, parce que je l'ai connu avant et que j'étais quelqu'un de loyal et ça me faisait culpabiliser. Je voyais bien à son expression qu'il semblait torturer.

-Tu n'es pas obligé de m'en parler, si tu ne veux pas. Je ne veux pas te forcer, ou quoi que ce soit. Comme toi, je veux le bien d'Alice, c'est tout. Je veux pas que tu te sens obligé parce que je suis son meilleur ami, ok ? Dis-je, avec un sourire pour le rassurer.

Je me laissais une dernière chance de ne pas m'en mêler. S'il décidait après ça de continuer à tout m'expliquer, j'aurais franchement le droit de donner mon avis, non ? J'aurais peut-être du être psychologue. Amener les gens à parler sans trop les influencer. Je devrais demander des conseils à la nouvelle psychiatre, celle qui remplaçait l'ancien qui avait disparu du jour au lendemain. Il était bizarre ce gars de tout manière. Il ne m'inspirait pas confiance. La nouvelle, je ne pouvais pas dire, je ne l'avais pas encore croisé. A croire qu'elle m'évitait. Je vidais mon café. Il allait m'en falloir un autre.

-Tu veux un autre café ? Je suis sure que c'est juste un malentendu et que tout va s'arranger ! Je te le paies.

J'interpellais la serveuse qui passait par là et lui passais ma commande en lui donnant un bon pourboire car en général, les gens passaient la commande au comptoir. Ce n'était pas le moment pour m'éclipser.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mar 21 Mar 2017 - 16:57





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je blaguais, principalement pour me calmer et m'aider dans ce que je m'apprêtait à faire: répondre aux questions qu'il devait se poser. Mais... je n'était pas loin de la vérité quand même en disant que ça prendrait des heures de tout lui dire. Car il y avait énormément de choses à expliquer pour qu'il comprenne complètement le problème. Mais au moins, ça nous avaient tous deux déridés et il semblait disposé à écouter mon discours, ce qui était apaisant d'une certaine manière. Car il avait toujours l'air gentil et peu prompt à juger.

Je commençais mes explications, doucement, une chose à la fois, du moins j'essayais de ne pas trop en dire trop vite pour ne pas le perdre. Parce que tout était en fouillis dans ma tête, alors je pouvait vite lui faire perdre les pédales à lui aussi.

J'avais dit la raison de notre rupture et il semblait comprendre, c'est ce qu'il disait en tout cas, avant de me demander ce qu'Alice en avait pensé. Supposant facilement, vu comment il la connaissait, qu'elle n'était pas d'accord avec la chose. Et je confirmais ça vite ! Elle n'avais jamais été d'accord à ce sujet, mais... c'était seulement parce qu'elle ne voyais que le présent, elle ne voulait pas voir son avenir, elle n'y croyais pas. Moi, je voulais y croire !

▬ Non, enfin... Sur la raison de ma chute...

J'avais prononcé ces mots doucement, même si seuls ils ne voulaient rien dire réellement. Mais j'essayais de me faire comprendre de Matthew, tout de même. Alors il fallait que je dise les choses aussi clairement que possible dans ce lieu publique.

▬ Elle ne s'en souviens pas il faut dire... De rien sur ce qu'elle savait de moi ou de mon passé. Même si... j'ignore vraiment si ça aurait aidé.

Je ne savais pas ce qui aurait été pire, qu'elle se souvienne de Katie et de mon histoire avec elle quand elle nous avaient surpris tous les deux ? Ou qu'elle ignore et me crois juste être passé à autre chose avec la première venue ? Elle aurait peut être mieux compris, mais... lequel aurait été moins douloureux ?

J'essayais encore et toujours de trouver comment dire la suite après ça et les paroles de Matthew m'avaient arrêtés dans mon élan.

▬ Tu n'es pas obligé de m'en parler, si tu ne veux pas. Je ne veux pas te forcer, ou quoi que ce soit. Comme toi, je veux le bien d'Alice, c'est tout. Je veux pas que tu te sens obligé parce que je suis son meilleur ami, ok ?

Il était compréhensif et c'était incroyablement gentil de sa part. J'aurais pu en profiter et fuir la chose, mais... est-ce que c'était raisonnable de fuir tout ? Tout le temps ? Car j'avais l'impression que je le faisait bien trop dernièrement.

▬ Oui, un autre café. C'est une bonne idée ! Répondis-je avec un sourire avant de commander à mon tour. La serveuse était partie avec notre argent et notre commande en tête aussitôt pour la préparer et moi, je décidais de profiter de ce moment seuls pour reprendre :

▬ C'est gentil à toi, d'essayer de me laisser une... échappatoire. Fis-je avec un sourire, presque sur un ton de plaisanterie. Je le remerciait à ma manière et ajoutais vite :

▬ Mais je ne veux pas prétendre et juste me taire... Alice n'as pas de souvenirs de tout ça et je sais que ça doit être compliqué pour toi de comprendre ou de l'aider sans savoir. Et... je veux ce qu'il y a de mieux pour elle ! Je l'ai toujours voulu.

C'était en grande partie pour Alice que je décidais de lui dire tout, pour qu'elle ai quelqu'un sur qui compter, même si Gregory serait là... il revenait tout juste et ils avaient leur relation à retrouver. Un ami, ce n'était jamais de trop pour l'épauler. Surtout maintenant qu'elle ne voulait plus de mon aide.

▬ J'ai chuté en... 1856. J'avais chuchoté la date
à un point tel que je n'était pas certain qu'il ai entendu.

▬ Je n'avais jamais imaginé désobéir à mon Père, ma voie était toute tracée et j'étais fière et fidèle à ma mission. Mais... je n'avais pas prévu de ressentir ce que j'ai expérimenté à l'époque. Je suis tombé à cause de l'amour que j'ai ressentit pour une humaine, Katlin. Alice le savait, elle l'as toujours su !

Je commençais par le commencement et me souvenais de ma boutade sur les heures qu'une explication prendrait... Si je faisait année par année, il faudrait probablement la semaine !

▬ Je n'avais pas prévu de vivre avec elle, de vieillir avec elle... C'était impossible ! Je me serais contenté de la protéger et de la savoir en sécurité. Mais... elle en avait décidé autrement. En disant tout ça, je ne voulais pas d'autre chose que de peindre le tableau, qu'il comprenne que l'immortalité et l'humanité n'étaient pas compatibles.

▬ Elle s'est suicidée, elle as sauté d'un pont peu de temps après ma chute, pour remplir sa part du marché. Celui qu'elle avait scellé avec un dé... Je m'arrêtais en voyant la serveuse revenir avec nos boissons et je la remerciait d'un signe de tête et d'un sourire, me coupant dans mes explications, jugeant que je n'avais pas besoin d'en dire plus pour qu'il comprenne de quoi je parlais. Et il avait probablement besoin de temps pour digérer ça avant que je ne continue avec le reste...



Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Dim 9 Avr 2017 - 21:53





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






En commandant le café supplémentaire, je regrettais presque de ne pas être dans un bar pour pouvoir commander quelque chose de plus fort. Ca ne serait pas de trop. Mais nous étions dans un café, tout ce qu'il y a de plus soft. Je me contenterai de caféine. J'ai de l'alcool chez moi pour compenser, même si c'était un peu tôt pour commencer.

-Je sais ça, je sais
, acquiesçais-je d'un ton rassurant.

S'il y avait d'une chose dont j'étais sur c'était que Connor voulait autant le bien d'Alice que moi, peut-être plus même. Pourtant, le ton rassurant était autant pour lui que pour moi. Peut-être même plus pour moi, pour me convaincre que je n'allais pas apprendre des choses que je n'avais pas à savoir. Connor commença alors son récit. Je dus tendre l'oreille pour entendre ce qu'il disait. Je me redressais et plaçais mes bras sur la table pour mieux entendre le déchu chuchotais son histoire. Malgré le fait qu'il y avait peu de chance que les gens autour de nous s'intéressent à notre conversation, il faisait attention à la portée de sa voix. Mon premier pressentiment était le bon, il mentionnait une femme dont il était tombé amoureux avant de chuter. Quelle ironie du soir, que ça soit l'amour qui l'a fait éjecter du Paradis.

-Heureusement Dieu a dit qu'il fallait aimer son prochain, hein ! Commentais-je un tantinet sarcastique.

Et on me demandait pourquoi j'avais du mal à croire au surnaturel, à accepter qu'il y avait des forces qui nous dépassaient. Les évènements des dernières années le confirmaient mais mon cerveau avait du mal à imprimer l'information. Les démons, les anges, j'avais compris, je m'y étais fait, mais Dieu, non pas vraiment. Il était comme une présence omniprésente et je n'étais même pas que les Anges l'aient déjà vu. Je demanderais à Connor après.

-Autrement ? C'est à dire ?

Plus il avançait dans son récit et plus j'avais l'impression d'entendre l'histoire de Roméo et Juliette, les deux amants maudits. Dans un sens, je n'enviais pas Connor et son immortalité. Après tout, de toute évidence, à deux reprises, il était tombé amoureux de deux humaines. Un amour impossible sur la durée. Connor s'interrompit quand la serveuse revint vers nous avec nos cafés. Cependant, j'avais bien compris de quoi il parlait. Un démon. Si elle avait scellé un pacte avec un démon, c'était qu'elle était surement devenue un démon elle-même. Ca expliquerait pourquoi il me parlait de cette fille d'il y a deux cent ans. Je remerciais aussi la jeune femme avant de me pencher vers Connor.

-Comment ça, elle a scellé un pacte ? Mais elle savait que tu étais... un a.n.g.e. ? Demandais-je en épelant le mot exact.

Tout se bousculait dans ma tête et j'avais besoin de mettre un peu d'ordre dans mes idées. Je trempais mes lèvres dans le café pour me remettre l'esprit en place. Je devais penser calmement et logiquement. Enfin, surtout calmement. Il n'y avait rien de logique à parler de démon avec un ange déchu. C'était tout ce que je réfutais depuis que j'étais devenu un scientifique, un homme cartésien qui aime que tout soit expliqué par la logique et la science.

-Attends, que je récapitules : tu es tombé amoureux, tu as chuté et elle s'est suicidée.

Belle preuve d'amour...
commentais-je dans ma tête. Je ne permettais pas encore mes petites remarques sarcastiques avec lui. Pas sur un sujet si douloureux que celui-là. Le suicide était toujours un sujet très controversé. Courage, ou lâcheté ? Un mélange des deux, même si j'avais tendance à penser que c'était une solution facile.

-Je suppose que si tu me parles d'elle, c'est qu'elle est toujours en vie ?

A moins que ça soit pour me montrer son schéma répétitif. J'avais la forte impression que malgré tout, dans son fort intérieur, c'était surtout pour se protéger lui-même qu'il essayait de mettre une distance entre lui et les femmes qu'il aimait. Il était tellement habitué à donner aux autres que je n'étais pas sur qu'il soit capable de s'avouer ça à lui-même.

-Mais pourquoi avoir scellé un pacte avec tu-sais-quoi ?


Je le harcelais de question mais ce qu'il venait de me raconter suscitait d'autres questions de ma part. J'en avais presque oublié ma culpabilité de me mêler de ce qui me regardait pas.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Lun 10 Avr 2017 - 13:00





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je pouvais clairement voir à quel point toutes ces informations le surprenait. Mais c'était compréhensif, car c'était une chose de savoir que les anges, les démons et tout ça existait; mais ça en était une autre d'entendre parler d'eux dans les détails comme je le faisais.

Pourtant, si je voulais qu'il comprenne le présent, il devait être au courant du passé. Et ça passait par ces informations dont justement il se serait probablement bien passé. Quoi que... En l'entendant réagir à certaines de mes phrases, il ne semblait pas si déstabilisé que ça. Il semblait vouloir comprendre et j'étais content quelque part, de ne pas le forcer à écouter des choses qu'il aurait voulu ignorer. S'il posait des questions, s'il réagissait... C'était bon signe. S'il venait à se taire par contre, j'imagine que j'arrêterais là. Et ses paroles suivantes, sur Dieu m'avaient arraché un sourire jaune. Je ne lui faisait pas de reproche, aucun humain ou très peu semblaient comprendre les lois divines. J'avais vu ça avec pratiquement tous mes amis au courant de ma nature. Tous jugeaient que j'avais été trop sévèrement puni. Moi ? Je trouvais que le châtiment était à la hauteur de la trahison. Je méritais ma sanction, comme je mériterais la mort quand elle viendrait des mains d'un premier ordre.

Je ne voulait pas sonner moralisateur, surtout que je concevais que la chose était différente pour lui; alors je ne disait qu'une chose:

▬ Ce précepte est fait pour les humains, écrit par des humains, il n'est pas fait pour les anges. Ou n'a pas été dit par Dieu.

Il était facile de trouver des paroles divines sur terre, dans toutes les religions, dans toutes les croyances. Mais Dieu lui même n'intervenait jamais sur Terre. C'était sa loi absolue, pour d'excellentes raisons. Quand bien même certaines de ces paroles aient été tenues par des créatures divines, des anges, des prophètes peut être bien... Aucune parole n'était directement venue de Dieu. Il y avait toujours un intermédiaire, les anges. Et si ces intermédiaires chutaient... On en revenait au point que j'avais soulevé.

Ses autres interventions, j'y avait répondu aussitôt avait-il posé la question. Autrement ? En scellant un pacte, en devenant démon. Mais ce n'était pas dit clairement et Matthew semblait ne pas connaitre tous les tenants et les aboutissants des pactes et choses du genre. Aussi, quand il demandait ce que ça signifiait et plus, si elle savait que j'étais un ange. Mon regard se voila. Le souvenir de ce moment me revenait en mémoire. Cet instant ou elle m'avait annoncé la chose. Il est trop tard, Connor... J’ai pactisé avec Damon. Je vais être l’un d’entre eux…

▬ J'étais... l'ange gardien de son frère. Elle me croyais humain. Quand j'ai chuté, pour la protéger... Quand je suis retourné la voir et lui ai dit ce que j'étais, il était trop tard. Elle avait déjà vendu son âme au démon même dont j'avais essayé de la protéger.

J'avais chuté pour la protéger, son âme et elle également; la protéger de ce qu'elle avait fait de son plein gré. Ma trahison n'avait plus eu aucun sens à l'instant même ou elle m'avait dit ça. Et même si aujourd'hui Katie faisait partit de ma vie... ce sentiment que j'avais ressentit à l'époque en saisissant toute l'ampleur de la chose me revenait à chaque fois que j'en parlais, ou que j'y songeait. J'avais tout perdu, pour une âme qui ne lui appartenait déjà plus.

▬ Toujours en vie, oui. Enfin... si on peu dire. Tous les démons étant morts au moins une fois... Tout est relatif j'imagine... J'allais continuer mon récit, revenir au présent et à la raison qu'avais Alice de m'en vouloir, quand il avait posé une autre question.

▬ Ça... il faudrait le lui demander à elle. Elle me l'a dit,
pourquoi... Mais je suis un... j'étais un ange et pour moi, rien ne justifie ça. Rien n'est plus important qu'une âme et son humanité.


je ne voulais pas parler pour Katie, ne pas être en bons termes avec elle renforçant l’appréhension que j'avais à parler pour elle. Afin d'expliquer son geste, sa décision. Non, il valait mieux continuer ce que j'avais prévu. Terminer mon explication...

▬ Si je t'ai parlé d'elle, c'est pour une bonne raison. Après ma rupture avec Alice... Katie est revenue dans ma vie. Et quelques mois après tout ça... un jour, Alice est venue à l'improviste pour récupérer certains de ses affaires et elle nous as surpris tous les deux. Même si elle ne se rappelle pas... Elle m'as dit qu'elle ne voulait plus me revoir ce jour là.

Je réalisait que raconté comme ça, le passé si condensé pouvait me faire passer pour le pire des gougeas et justifier la réaction d'Alice. Bien que je la comprenais, il y avait tout de même plus à comprendre la dessous et je précisait, vite :

▬ Ce n'était rien. Juste... un baiser et Katie elle même savait ce que je ressent pour Alice. Pourquoi je ne pouvait pas... Mais je comprend la réaction d'Alice. Avec le recul, oui. Mais après cette visite, les choses avaient été bien différentes. Et avec mes mots... je réalisait que j'avais parlé au présent en mentionnant Alice. Mes sentiments... Je baissais les yeux, préférant me taire et laisser Matthew me poser les questions à présent...


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mar 2 Mai 2017 - 23:28





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Intérieurement, je pouvais presque voir le regard désapprobateur de ma femme quand j'allais lui raconter que j'avais eu une conversation avec l'ex de ma meilleure amie. Une conversation de mâle à mâle, dirons-nous puisqu'il n'était pas un homme à la base. Je disais à la base, parce qu'au fond, il était peut-être plus humain que la plupart des hommes qui foulaient cette terre. Avec toutes les histoires que nous entendons, c'était à se demander qui étaient vraiment les démons. Enfin bref, c'était étrange d'en apprendre autant sur cet ex-ange. Jusqu'à présent, je ne savais que ce qu'Alice me disait et disons-le clairement, Connor et moi, nous n'avions jamais eu l'occasion de discuter de façon aussi personnelle. Il me révélait une part de son passé qui n'était pas anodine. Cette jeune femme qui était devenue un démon avait joué un rôle important dans sa vie et visiblement c'était toujours le cas.

-Tout est affaire de point de vue, je suppose, commentais-je.

Une question brûlait mes lèvres. Préfèrerait-il qu'elle soit morte plutôt que sur terre en tant que démon ? Je ne pouvais pas parier sur une réponse en particuliers. Dans sa manière de parler, j'avais senti la ferveur de l'Ange prêt à tout pour protéger l'âme humaine. Je n'étais pas sur d'être capable de comprendre son point de vue comme il n'était surement pas capable celui d'un humain lambda. S'il le fallait, je sacrifierai mon âme pour sauver celle d'Elena, quitte à devenir un être contre lequel elle se bat. Ma déclaration pouvait paraître arrogante, mais j'en pensais chaque mot. La sympathie que j'éprouvais pour l'ancien ange s'étiola un peu quand il continue son récit. Mon sang se figea quand il prononça les mots fatidiques. Je compris alors que c'était parce qu'elle avait trouvé les deux tourtereaux ensemble qu'elle avait fini par avoir un accident. Accident qui lui avait volé sa mémoire. Peut-être que mon regard sembla plus dur ou alors qu'il avait réalisé que ses paroles pouvaient mal être interprétées, il ajouta une phrase qui me fit tiquer. Je plissais légèrement les yeux. Il avait utilisé le présent pour décrire ses sentiments pour Alice.

-Je ne pense pas que tu ais à t'en vouloir. Après tout, c'était fini entre vous.

Mon instinct me disait qu'il devait se sentir coupable de son accident. Sur le coup, j'avais pensé pareil. C'était plus facile de blâmer quelqu'un et de pouvoir matérialiser la source de notre colère. Je ne pouvais pas vraiment en vouloir au destin, n'est-ce-pas ? Mais, je réalisais aussi que le déchu était toujours attaché à Alice.

-Si je puis me permettre, tu as une vie sentimentale bien compliquée !

Je n'avais pas autant de soucis. Je n'ai jamais été un grand consommateur de femme et je n'ai jamais eu à gérer des sentiments pour deux femmes différentes.

-Et cette ... Katie, est toujours dans ta vie ? Enfin, ça ne me regarde pas. Tu n'as pas à me répondre, mais... Je m'esclaffais face à cette situation.

Je n'aurais pas du rire. Après tout, c'était parce qu'il n'arrivait pas à choisir entre deux femmes, au sens large du terme, qu'une des deux était à présent privée de ses souvenirs. Ces histoires ne me regardaient pas mais le bien-être d'Alice m'importait.

-Je comprends mieux pourquoi tu es parti de l'hôpital avant que nous arrivions. Tu n'es pas à la meilleure place. Tu lui as rendu ses affaires à Alice, finalement ?


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mer 3 Mai 2017 - 18:54





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Nous semblions d'accords, du moins sur le principe. Tout était une question de point de vue et je n'étais clairement pas celui qui pouvait donner cette réponse à Matthew, ou à qui que se soit. Car je peinait et peinerait toujours à accepté la réponse de Katie à ce sujet. L'ange en moi n'était jamais vraiment partit et ses idées et mœurs non plus.

D'ailleurs, en parlant de points de vues différents, j'était surpris en entendant la réaction de Matthew quant à Katie. Il semblait très posé et impartial, non pas que je l'imaginais à l'inverse mais... Face à ma mine surprise, je décidais de lui expliquer avant qu'il ne se pose trop de questions et ajoutais:

▬ Je le sais, mais... Après l'accident dont je me sentait en partie responsable... C'est arrivé juste après notre rupture. J'avais dit ça de manière à ajouter quelques précisions. ▬ Alors... ça ensuite... Je ne voulait pas qu'elle l'apprenne comme ça, ce même si elle ne se souviens plus de rien. C'est... oui, compliqué comme tu dis. Et pire que ça même. C'était un vrai carnage, le sort s'acharnant comme à la fête foraine... Un vrai foutoir et c'était de ma faute, non ? j'était le dénominateur commun dans tout ça, après tout.

▬ Tu comprendras que ça fait beaucoup de... coïncidences, ou d'erreurs que j'aurais aimé pouvoir empêcher. Difficile de ne pas se sentir coupable dans cette situation, ce même si nous n'étions plus ensembles ou si... je n'ai jamais voulu qu'elle soit blessée d'une quelconque manière.

L'accident était déjà dur à supporter, mais le reste... j'avais l'impression de l'avoir blessée physiquement et mentalement. Je l'avais peut être soignée ce jour là, mais... sa perte de mémoire me rappelait sans cesse que l'accident était arrivé. Et son état devait être insupportable pour elle.

▬ Oui et non... Je l'ignore, c'est... plus compliqué encore. Et cette fois, c'était une discussion que je ne pensait pas devoir avoir avec lui. Parler de Samuel, de Katie, de la ruelle... c'était bien trop récent, douloureux et sans solution. Qui plus est, je l'avais déjà assaillit de trop d'informations.

▬ Elle les as prises ! Ses affaires. Ce jour là, avant de repartir. C'est la qu'elle m'as dit que même si elle ne se souvenais pas...
elle savait qu'elle n'aurait pas voulu continuer de me voir. Je ne peu pas lui en vouloir, mais... j'aurais aimé que les choses se passent autrement.
Et je n'arrête pas de croiser son chemin, d'une manière ou d'une autre...



Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Lun 8 Mai 2017 - 21:02





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR





Joyeux foutoir bonjour ! Je savais très bien que j'aurais du me taire, ne pas poser de questions. J'aurais peut-être même du juste lui faire un signe de tête et m'en aller gentiment. J'avais d'autres chats à fouetter et les histoires sentimentales de ma meilleure amie ne faisait clairement pas partie du lot. Je pouvais aisément imaginer l'irritation d'Alice si elle venait à apprendre que nous avions discuté Connor et moi. J'avais beau me répéter que ce n'était pas mon problème, je n'arrivais pas à ne pas poser de questions. Et on dit que c'est les filles qui ont la langue bien pendue. Et maintenant, je me retrouvais malgré moi dans cette histoire.

-Les femmes sont compliquées aussi, faut dire elles ne nous simplifient pas la tâche, commentais-je.

J'avais bien senti qu'il ne voulait pas franchement en parler. Je le comprenais et en même temps, j'étais soulagé. Ca aurait été bizarre qu'il se mette à me raconter sa vie en large et en travers. Nous n'étions pas très intimes, dirons-nous et le seul lien que nous avions, et bien il a rompu avec. Je lui demandais donc si elle avait repris les affaires au final puisque c'était pour ça qu'elle était venue chez lui.

-Dure ironie du sort, n'est-ce-pas ?


Ca me faisait de la peine pour lui, un Ange, un être immortel censé ne pas ressentir d'émotions, était attaché à une humaine. Il était peut-être passé à autre chose ou n'avait peut-être jamais fini avec son ex démoniaque, mais une chose était sure, il semblait vraiment tenir à Alice. C'était un constat, même si je n'en avais jamais douté.

-Arff, il faut juste lui laisser du temps. Une fois que tous ses souvenirs seront revenus, elle sera surement moins radicale dans ses choix.


En même temps que je prononçais ses mots, je me demandais si j'essayais de le rassurer à lui, ou si c'était moi. Je la connaissais bien à force et ce n'était pas franchement quelqu'un à prendre une décision à la légère, et l'amnésie n'y changeait rien.

-Je ne sais pas du coup combien de temps ça va prendre. Les médecins sont mitigés. Plus le temps passe, plus les chances de récupérer tous les souvenirs diminuent.


Je passais ma main sur mon visage, inquiet. Je buvais un peu de café. Il fallait voir le bon côté des choses, au moins ce n'était pas toute sa vie qui était passée aux oubliettes. Je ne préférais même pas imaginer la détresse qu'elle aurait pu ressentir. Ne pas savoir qui on est, ça devait être extrêmement frustrant, et encore, c'était un euphémisme.

-Du coup, vous vous êtes revus ? Elle a adouci ses propos ?



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Sam 13 Mai 2017 - 15:30





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Il semblait vouloir se montrer compatissant, malgré tout ce que je le lui avait dit. Je comprenais d'autant plus qu'Alice le considère comme son meilleur ami. C'était une bonne personne et il ne jugeait pas, il ne me jugeait pas. Il essayait des traits d'humour même, pour me détendre peut être bien. Du moins c'était ainsi que j'avais pris sa phrase sur les femmes, souriant à la chose. Je n'avais rien ajouté, car le reste était plus personnel et il l'avait remarqué si je me fiait aux questions qui s'étaient arrêtés.

Ce sujet était privé et je lui était reconnaissant de ne pas avoir insisté, plus encore quand les choses étaient si compliquées avec Katie au loin. Ou même parce que malgré les années, jamais la douleur de cet instant ne s'était amenuisée.

Nous étions revenus à Alice et à la raison de sa venue ce jour là, ou elle m'avait surpris avec Katie. J'avais confirmé pour ses affaires qu'elle avait récupéré, puis ajouté ce qu'elle m'avait dit, ce qui avait justifié toutes ces explications au départ. Son désir de ne plus me voir.

▬ Dure oui. Mais j'imagine que je l'ai mérité... Je n'avais jamais trahis Alice et j'avais souhaité prendre mon temps avec Katie en partie pour ça, même avec ce qui s'était déjà passé entre nous. Et si aujourd'hui mes problèmes avec Katie compliquaient la chose encore plus... je n'oubliait pas. Je n'oubliais pas qu'au milieu de tout ça, même en voulant faire ce qui était bien, je l'avait fait souffrir. Mes souffrances résultaient de ma décision, les siennes... elle n'avait rien choisi. Alors quelque part... je méritais tout ça.

▬ Peut-être... ou peut-être qu'elle sera plus déterminée encore. Après tout... si les souvenirs reviennent, s'ils ramènent la douleur avec... qui sais ce qu'elle pourrait décider !?

Il l'as connaissait, moi aussi, mais... c'était une situation que ni lui, ni moi n'avions pu prévoir et l'avenir seul nous dirait ce qu'elle déciderait. Alice était la seule qui pouvait prendre cette décision et sans sa mémoire... il me fallait attendre et me faire à la provisoire, même si je continuais de tomber sur elle ou de devoir l'appeler, comme j'allais devoir le faire avec ma promesse à Gregory...

▬ Oui, je sais... Je... j'ai plus ou moins dit aux médecins que j'était son mari ce jour là à l'hôpital. J'ai réussi à avoir quelques nouvelles à ce sujet et... ils disent que les chocs sont à éviter.
J'imagine que c'est pour ça que personne ne lui as dit ce qu'elle est ? Quand je l'ai revue... Mais... comment se nourri-t-elle ? Je veux dire... Elle doit boire du s...


Nous étions en public et c'était pour ça que j'avais tu certains mots. Mais j'avait cru comprendre les fois ou j'étais tombé sur elle par erreur qu'elle ignorais tout du surnaturel. Elle ignorait donc aussi sa nature de nephelim et pourtant elle restait en pleine forme. J'avais du mal à comprendre comment elle comblait sa soif sans savoir. Peut être que Matthew pourrait m'éclairer sur la chose ?! J'avais d'ailleurs répondu à se dernière question dans ce méli-mélo de mots non terminés. Du moins à une partie de cette dernière.

▬ Elle était avec... Xavior la dernière fois que je l'ai vu.
Disons que... nous n'avons pas tellement discuté !


J'avais eu du mal à dire son nom, car la jalousie et les souvenirs de notre dispute à son sujet revenaient en mémoire aussi vite que je le faisait.

▬ Tu dois voir de qui je parle, après tout il était invité à votre mariage... J'avais dit ça sur un ton peut être un peu trop sec et m'en excusait du regard avant de le plonger sur ma boisson.

▬ Désolé, c'est juste qu'il... il a oublié de me dire qui il était ce jour là et... disons que c'est compliqué...


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Lun 15 Mai 2017 - 14:18





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR





S'il n'y avait pas eu cet accident, j'étais sur que tout serait différent. Je ne pense que j'aurais eu une conversation avec Connor en cet instant. Après tout, ma curiosité a été mus par son comportement fuyard de l'hôpital le jour de l'accident. Tout avait si vite, Alice ne nous avait rien dit au sujet de leur relation, avant qu'elle perdre la mémoire. Elle voulait surement du temps pour nous en parler, et malheureusement, elle n'en avait pas eu. Les souvenirs lui ont été arrachés. Sans ça, elle nous aurait expliqué tout le bordel et je n'aurais pas ressenti le besoin de demander des explications à Connor. Enfin, peut-être que si, ils étaient si bien ensemble. C'était presque un crime qu'ils se soient séparés.

-Euh, Elena ne m'a rien dit. A moins que quelqu'un la ... nourrit en secret ? Ajoutais-je d'un ton plus bas.

Ca me semblait improbable qu'Elena ne m'ait rien dit quand au besoin d'hémoglobine d'Alice. Si elle avait planifié une absorption secrète, elle m'aurait tenu au courant. Nous n'avions pas trop croisé Alice, mais elle ne semblait pas vraiment affecté par le manque de sang. Elle n'avait pas tenté d'égorger quelqu'un. On l'aurait su. La seule explication était que quelqu'un d'autre savait pour Alice et la nourrissait en attendant qu'elle soit capable, psychologiquement, d'accepter qu'elle était un peu différente.

-Les tu-sais-quoi feraient tout pour la récupérer. Ca ne m'étonnerait pas que ça soit l'un d'eux qui fasse ça. J'ai bien envie de te dire que j'aime pas du tout cette option, mais pour le moment, si c'est vraiment ça, ce n'est pas plus mal. Je ne suis pas sur qu'elle supporterait d'apprendre cette partie de sa vie. Pas pour le moment.

Ais-je l'air d'un traitre à tolérer que des démons puissent nourrir ma meilleure amie ?
Peut-être, mais tant qu'elle était en bonne santé et qu'elle pouvait récupérer sans vivre une nouvelle fois avec le traumatisme d'apprendre qu'elle a un régime alimentaire spécial, je ne demandais pas grand chose. Après tout, ils voulaient les néphélims dans leur rang de ce que j'en savais. C'était pour ça que j'avais fini dans un entrepôt d'ailleurs. Pour forcer Alice à se dévoiler. Heureusement, elle avait eu la clairvoyance de prévenir ma femme au lieu de se jeter dans la gueule du loup.

-Ah oui, c'était quand ça ? A la fête foraine, non ?


Il me semblait qu'Alice m'avait vaguement parlé d'y être allé avec Xavior. J'étais assez content qu'ils aient pu se retrouver. Après tout, il était un des rares dont elle se souvenait à part nous. Ca ne pouvait que lui faire du bien, surtout qu'avec les enfants, j'étais moins disponible. Mais visiblement, il n'avait pas l'air de plaire à Connor. Je pouvais même sentir son irritation à travers son ton sec pour parler du gars que j'avais invité à mon mariage. Ton que je n'appréciais pas vraiment. Comme s'il m'en voulait d'avoir invité Xavior. Nous avions gardé de bons rapports, et au fond, il tenait à Alice, même s'il n'était pas franchement le genre de gars à s'éprendre sur ses sentiments. Peut-être Connor a-t-il senti qu'il avait été un peu trop sec ou alors c'était à cause de mon visage qui s'était un peu fermé. Je n'en savais rien.

-Compliqué ? Même avec lui ?

Alors là, je ne comprenais pas du tout. Autant, je pouvais comprendre avec cette Katie. Mais bon, Alice et Xavior, ils ont été ensemble qu'un mois. Un mois ! J'avais même l'impression qu'ils étaient plus proches à présent qu'ils étaient amis qu'avant.

-Ce n'était pas à lui de te dire qui il était.

Au moment même ou je prononçais ses mots, je me rendais compte que je donnais l'impression d'être du côté de Xavior. Ce n'était pas vraiment le cas. Mais ce n'était peut-être pas ma meilleure réplique de cette conversation. Ca donnait l'impression qu'Alice avait des choses à lui cacher, alors que j'étais sur que ce n'était pas le cas.

-Enfin...n'en veux pas à Alice non plus... Ils ne s'étaient pas revu depuis leur séparation. Ca aurait fait bizarre, là comme ça. Je pense qu'elle ne voulait juste pas rendre mettre tout le monde mal à l'aise.

Je n'aimerai pas me retrouver entre les deux. Deux caractères forts, ça pourrait donner, même si je misais plus sur le déchu que l'humain. A bien y repenser, ils étaient radicalement différents. Connor avait une aura de bonté alors que Xavior inspirait la méfiance. Loin de moi de pouvoir voir les auras des gens, mais c'était ce qu'ils dégageaient au premier abord. J'avais fini par comprendre que Xavior n'était pas un mauvais bougre, un peu inquiétant, certes, mais pas méchant. Je plissais les yeux en repensant à l'attitude de Connor en parlant de Xavior.

-Attend, ne me dis pas que tu es jaloux ? Franchement, il n'y a pas de quoi !


De ce que j'en savais, elle n'avait pas été amoureuse de Xavior, alors que de Connor oui.

Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Sam 20 Mai 2017 - 14:47





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Il me semblait que le plus dur de cette conversation était passé. J'avais parlé de Katie, expliqué ce qui s'était produit avec Alice... C'était des choses difficiles à faire, d'autant plus que lui et moi n'avions jamais été proches. Mais... j'avais l'impression de le lui devoir. Il était dans un flou total sur la rupture et tout ce qui s'était passé ensuite. Ce n'était pas juste, parce que j'étais certain qu'il s'en faisait pour Alice au moins autant que moi. Et sans savoir... comment pouvait-il l'aider ? J'avais voulu redresser des tords quelque part en lui confiant toutes ces choses, ce même si je n'était pas certain que ça puisse suffire. Ou sans être sûr de ce dont Alice avait vraiment besoin. Mais il y avait bien une chose qui lui était forcée d'avoir pour survivre et c'était à ça qu'on en était venus. Une question qui m'inquiétait depuis un moment déjà, même si j'avais vu Alice en assez bonne forme pour ne pas m'inquiéter sur sa santé. Mais... si elle allait bien tout en se souvenant de rien... Comment s'était elle nourrie ? Si personne ne lui avait dit, alors comment ?

Matthew semblait avoir une hypothèse concernant la chose et je me disait qu'il avait surement soulevé sous le bon tapis, façon de parler. Après tout, est-ce que ça aurait été une conversation normale avec sa femme ? Je doutais qu'elle lui dise grand chose de la résistance et leur missions. Mais une mission du genre ?

▬ Si vous n'avez pas voulu lui dire à cause du choc et de son amnésie. Quelqu'un à en tout cas fait le nécessaire. Parce qu'elle se nourri ! Elle... elle serait morte depuis longtemps sans ça.

Pourtant quelque chose clochais dans cette histoire, non seulement parce qu'il semblait réfuter cette hypothèse. Nous ne faisions que spéculer et nous ignorions la vérité. Seulement, j'avais du mal à imaginer que ses amis, ne se soient pas posé la question avant. Matthew compris. Ne pas lui dire qu'elle était une nephelim était déjà compliqué vu ce que ça demandait mais... personne n'aurait songé à la nourrir ? J'avais du mal à y croire, à moins que... Peut être avaient-ils pensées qu'ils avaient le temps, que si elle ignorait pour sa nature, ses pouvoirs... ils auraient le temps d'aviser. Après tout, ils n'étaient pas des nephelims eux même et s'ils l'avaient vue dans l'état ou je l'avait vu moi toutes ces fois...

Sauf que moi, j'avais vu la soif à l'oeuvre plus d'une fois avec Alice. Et ce n'était pas que ses pouvoirs qui puisaient dedans. C'était bien plus que ça. Viscérale. Qui que soit celui ou celle qui l'avait nourrie, il lui avait sauvé la vie. Pourtant, une partie de moi restait inquiète et sur ses gardes. J'aurais pu croire que j'étais parano, trop protecteur comme à mon habitude. Mais quand Matthew reprenait la parole et s'accordait sur mes pensées... la peur augmenta.

▬ Pas plus mal ? J'avais commencé, un brin trop moralisateur à mon goût. Alors, je m'étais interrompu un instant avant de reprendre.

▬ Matthew, si ce sont... eux qui font ça. Ce n'est pas plus mal ! C'est dangereux ! On ignore qui, quoi ou comment ! Je... Je croyais quand je l'ai vue que vous aviez trouvé une solution... Tu es sûr qu'Elena n'as pas... ne s'est pas occupée de la chose sans t'en parler ?


Non pas que je voulais mettre la zizanie dans son mariage, mais cette option était la moins dangereuse pour Alice et ça n'aurait été qu'une mission, pas un mensonge s'il ne lui avait rien demandé à ce sujet. Et d'ailleurs, je restait inquiet. Car si ni lui, ni possiblement Elena ne l'avaient fait... J'osais me demander, pourquoi ? Mais je ne disait rien, je ne voulais pas le froisser ou le faire culpabiliser. J'essayais simplement de comprendre. Et avec ce que j'avais déjà dit sur Xavior... je ne voulais pas me comporter comme un enfoiré.

▬ C'est ça oui, la fête foraine. Mais elle n'était pas en manque, elle allait bien. Je revenais sur le sang, car parler de Xavior était plus désagréable qu'autre chose, encore plus quand Matthew semblait tenter de comprendre ce que j'entendais par compliqué.

▬ Oui, je... je ne veux pas parler de ça. C'est entre Alice et moi et je ne veux pas lui donner un mauvais rôle. Elle n'as rien fait de mal, c'est juste compliqué.

Xavior, les secrets autour de lui, notre dispute... je ne voulais pas accabler Alice. Non seulement parce qu'elle n'en avait aucun souvenir mais aussi parce qu'aujourd'hui, je l'avais fait souffrir plus encore.

▬ Je n'en veux à personne, je... j'allais dire que c'était compliqué, mais tu l'avais saisi... J'avais fait ce trait d'humour pour essayer de détendre une atmosphère plutôt chargée. Je n'en voulait pas à Matthew de l'avoir invité, je n'avait rien contre Xavior non plus. J'étais jaloux, j'étais aussi blessé par les mots d'Alice dont j'était le seul à me souvenir. Mais rien de tout ça ne devait compter, car je n'allais pas le dire à Matthew. Mais si je ne comptais pas lui expliquer quoi que se soit de tout ça, il avait compris une partie au moins.

▬ C'est pathétique et... égoïste probablement... Crois-moi je veux qu'elle soit heureuse, c'est pour ça que j'ai... Rompu avec elle. Mais je n'avais pas terminé cette phrase à voix haute, je cherchais plutôt comment dire la suite de mes paroles.

▬ Il y a quelque chose dans la manière dont je l'ai rencontré, dont les choses se sont déroulées ensuite qui font que je n'arrives pas à... Et peut être que ce n'est même pas ça. Que c'est juste de la jalousie. Je n'en sais rien Matthew. J'en sais fichtrement rien, si ce n'est qu'elle ne se souviens de rien à mon sujet, mais de tout à son propos.

C'était de la jalousie à l'état brut ! Je venais d'en dire plus que jamais à ce sujet. Dire les mots à voix haute était étrange, pas le moins du monde libérateur. Je sentait au contraire plus de culpabilité encore, face à tout ça. Parce qu'Alice et sa santé importait plus que mes états d'âme, parce qu'il y avait Katie et que ma jalousie pouvait la faire souffrir... Compliqué, c'était bel et bien le mot d'ordre avec moi !


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Dim 21 Mai 2017 - 18:33





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






La conversation dérivait sur un sujet que je ne maitrisais pas trop. Les néphélims, le don de sang, tout ça. Je ne savais que ce que Alice m'avait dit. Elena ne me parlait pas trop de son "boulot" annexe. Je suppose que c'était pour éviter de me faire flipper à mort. La visière autour des yeux, c'était pratique. J'avais peut-être visité les locaux de la résistance mais tant qu'elle ne me racontait pas en détails toutes ses missions, je pouvais quand même garder l'espoir que la mère de mes enfants ne risquait pas sa vie tous les jours. Mais s'il y a avait une chose dont j'étais sur, c'était qu'Elena m'en aurait parlé de ça. C'était notre amie, ma meilleure amie. Elle ne me cacherai pas une chose pareille. J'en étais sur. Le fait qu'il insinue qu'elle pourrait le faire derrière mon dos ne me plaisait pas du tout.

- J'en suis sur. C'est mon amie, autant que la sienne. Elle me cacherait pas un truc aussi gros, répliquais-je d'un ton un peu sec.

Je me doutais qu'il ne voulait pas mettre le bordel dans notre relation mais ça m'énervait quand même un peu. Je ravalais mes pensées concernant le potentiel nourrissage par des démons. Il avait l'air de s'inquiéter plus que moi. Il me disait qu'elle serait morte si elle n'était pas nourrit. Au moins, ils voulaient la même chose que nous : la maintenir en vie. Ca ne semblait pas non plus altérer son caractère, elle ne devenait pas une bête assoiffée de sang, ce qui était positif. Il n'y avait qu'un Ange pour penser que c'était une terrible chose. Après tout, c'était comme ça qu'elle était devenue une néphélim, non ? Elle n'était pas un monstre pour autant. La conversation oscillait entre le sang et Xavior et je me sentais un peu acculé. Il ne semblait pas apprécier Xavior, ce qui ne m'étonnait pas. Jalousie entre mâle, ce n'était pas inhabituel. Ca me rappelait des souvenirs que j'avais oublié. Elena et son ex... Un connard arrogant qui se pensait au dessus de tout le monde. Bref, il ne valait mieux pas que je pense à ça maintenant. Ce n'était ni lieu ni le moment. Sans faire exprès, j'avais touché une corde sensible. Connor était jaloux de Xavior. Cela me mettait dans une position délicate, j'étais entre les deux gus et je ne voulais pas prendre le parti de l'un ou l'autre. Les choix sentimentaux d'Alice regardaient qu'elle.

-Je sais très bien ça. S'il y a bien une chose que tu ne ferais pas c'est la faire souffrir.

Intentionnellement du moins, mais je n'avais pas besoin de préciser ce détail. Même amnésique, la rencontre avec Connor et Katie avait du la remuer. Et puis, il y avait la rupture en elle-même. Ils étaient si amoureux, elle avait du en souffrir même si c'était pour son bien. C'était un Ange, la méchanceté, il ne connaissait pas. Enfin, un ange déchu, mais quand même un Ange.

-Oh, oui, je comprends mieux maintenant.

Je comprenais mieux pourquoi il c'était braqué en parlant de Xavior. Je ne pouvais pas vraiment comprendre sa situation. Je n'avais pas vécu ça, mais je pouvais me faire une idée. Sa peine me touchait. Sans être empathe, je ne pouvais pas passer à côté de la douleur qu'il semblait ressentir.

-Je ne dis pas que je comprends ce que tu ressens, mais je peux l'imaginer. Si une chose pareille arriver à Elena et qu'elle ne se souvenait que de son ex, je me sentirait mal aussi. Je ne pense pas que ça soit pathétique. C'est humain.

Je ne voulais pas me mettre en avant, ce n'était pas un moyen de ramener la conversation sur moi. Loin de là, je détestais être un sujet d'attention. Je voulais juste qu'il ne se flagelle pas. Il avait fait ce qu'il pouvait. A parler même de ça, je me demandais si ce n'était pas le subconscient d'Alice qui avait fait en sorte qu'elle ne souvienne pas de Connor, pour éviter que la douleur soit trop dure.

-Je sais, tu ne l'ais pas. Mais vivre parmi nous t'affecte. Si tu es capable de tomber amoureux, tu es aussi capable de ressentir de la jalousie. Faut que tu acceptes que tu peux ressentir des choses.

Il avait un Ange, un soldat de Dieu, les émotions ne faisaient pas partis des choses qu'ils apprenaient à traiter. J'avais l'impression d'être un psychologue avec un patient à donner des conseils pour qu'il aille mieux. Je devrais peut-être l'envoyer consulter chez nous. J'avais entendu beaucoup de bien de la nouvelle psychiatre malgré qu'elle était jeune.

-Il faut que tu parles à Alice, même si elle ne veut pas te parler. Il ne faut pas que tu sois jaloux. Je te l'ai dit, elle ne souvient pas de toi, mais peut-être que c'est parce qu'elle était amoureuse de toi. Xavior, ça n'a pas été comme ça.

Pour ce qui était du présent, je ne pouvais pas dire. Il semblait qu'ils s'étaient rapprochés et j'en était même agréablement surpris. Je n'aurais pas pensé que Xavior serait aussi présent pour elle alors qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole pendant des années.

-Franchement. Va lui parler, met tout au clair. Ca te bouffe. Ca se voit. Pour un Ange, tu as une vie amoureuse bien tumultueuse,
plaisantais-je.

Je n'avais jamais eu autant de soucis sentimentaux. Je ne m'étais pas autant attaché à mes ex que je m'étais attaché à Elena.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Dim 21 Mai 2017 - 20:14





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je n'avais pas voulu le froisser, pourtant je voyais bien dans sa réponse que ça avait été le cas. Je pouvait comprendre, nous parlions de sa femme, de son amie... Je ne prétendais pas la connaitre mieux que lui, je ne souhaitait pas non plus causer de problèmes dans son mariage, mais... j'avais posé la question parce que je savais ce que c'était que d'être forcé de prendre des décisions dans une guerre. J'avais été général de légion, commandé des anges par milliers. Et je savait ce qu'était l'humanité, mieux que fut un temps. Je n'aurais pas été surpris qu'elle distingue les deux, la guerre, sa vie de famille...

Mais vu la réponse de Matthew, je lui faisait confiance et oubliait cette question, m'excusant d'un signe de tête et d'un faible sourire avant d'ajouter:

▬ Tu as raison. Je suis navré... Je ne voulais pas insinuer quoi que se soit.

J'étais sincère dans mes excuses, mais cela ne laissait plus de nombreuses hypothèses si je me fiait à Matthew et son jugement concernant sa femme. S'il s'agissait de démons... Contrairement à lui, je m'inquiétait, car si ça lui sauvait la vie, cela ne voulait pas dire que c'était sans contrepartie. Et surtout, cela signifiait qu'il y avait dans sa vie quelqu'un qui était en mesure de le faire à son insu. Sans compter que j'ignorais la provenance du sang ! Il pouvait être démoniaque, tout comme humain... Je refusait que quiconque puisse la forcer à se nourrir sans qu'elle n'ai le choix.

Cela dit, Matthew semblait en désaccord avec moi et il avait donné si peu d'importance à la chose que je n'osait pas lui dévoiler toutes mes inquiétudes. Je n'avais aucune réponse à mes questions, tout ce que je ferais, c'était l'inquiéter à son tour pour quelque chose qui était hors de ses compétences. Non, il me faudrait savoir, il me faudrait enquêter...

▬ Je sais très bien ça. S'il y a bien une chose que tu ne ferais pas c'est la faire souffrir.

Malgré la tension d'un peu plus tôt, il semblait toujours calme et essayer de me rassurer. Quelque fois, dans ses paroles, je croyais presque qu'il aurait voulu que les choses soient différentes entre Alice et moi. Mais si je n'allais pas lui poser la question, conscient que la réponse ne changerait rien si ce n'était me faire souffrir d'avantage; je me devait de parler d'autre chose et d'expliquer. Je l'avais fait, même si c'était difficile de trouver les mots. Mais même là, il semblait comprendre... Il me disait me trouver humain. Je n'était pas certain que c'était le mot le plus adéquat, mais je souriais tout de même à cette pensée.


▬ Je sais, tu ne l'ais pas... Mais... Si tu es capable de tomber amoureux, tu es aussi capable de ressentir de la jalousie... elle ne souvient pas de toi, mais peut-être que c'est parce qu'elle était amoureuse de toi... Va lui parler, met tout au clair. Ça te bouffe. Ça se voit...

▬ Merci. C'est... gentil d'essayer de me réconcilier avec ma conscience. Il y a du boulot en plus. Mais... je sais que tu pense à Alice en premier et que tu veux aussi m'aider... Seulement... je dois l'appeler, je préfère m'en tenir à ça. A chaque fois... on en ressort tous les deux plus peinés qu'autre chose.

Ce n'était jamais le but, je pensait toujours a arranger les choses, je le voulais. Je voulais tout ce que disait Matthew, mais ce n'était pas si facile. Car à chaque fois, nous semblions nous faire souffrir l'un l'autre. L'appel concernant Gregory suffirait, il devrait suffire ! Nous ne pouvions pas continuer de nous blesser comme nous le faisions.

▬ Je... je verrais ce que le temps fait. Je ne sais pas si c'est mieux comme ça ou si tu as raison. Je ne sais plus rien. Je... verrais en temps voulu, j'imagine.

Je marquais une pause, l'esprit divaguant sur Alice et tout ce dont nous avions dit aujourd'hui, mais aussi et surtout les choses que j'avais tu concernant Xavior. Les mots de notre dispute me revenant en mémoire avec ceux ou elle avait dit ne plus vouloir me voir et toutes ces choses qui me laissait croire qu'attendre était peut être mieux. Tout ça n'était pas anodin et je savais pourquoi. Elle avait beau dire qu'ils n'étaient qu'amis, le dernier souvenir que j'avais eu remontait à la fête foraine et à leur mains se séparant quand elle m'avait vu dans la nacelle.

▬ Pour tout t'avouer, j'ai aussi peur de ce que j'apprendrait si je lui en parle...

Je voulais Alice heureuse, mais avec lui... notre passé ensemble rendait ça douloureux. Je savais que je ne pouvait pas lui reprocher quoi que se soit quand il y avait Katie, mais... ça n'en était pas plus facile à avaler.


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mar 23 Mai 2017 - 23:55





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






A présent, j'avais l'impression d'être conseillé matrimonial. Au fur et à mesure que la conversation évoluait, j'avais de plus de plus l'impression que j'aurais peut-être du partir dans le domaine psychologique. J'essayais de conseiller Connor dans les affres des sentiments humains du mieux que je le pouvais sans perdre le principal de vue. J'étais presque tenté de lui proposer mon aide pour le remettre avec Alice. Il était tellement bien, gentil et désintéressé. Il était parfait pour elle, à un détail près. Un détail qui semblait le perturber vraiment. Ca devait être perturbant de penser que l'être que nous aimions allait vieillir puis mourir. Je n'arrivais pas à m'imaginer ce que ça faisait. Si ça m'arrivait, j'aurais trop peur de voir Elena mourir et de souffrir tellement que je ne pourrais pas m'en remettre.

-C'est déjà pas mal de l'appeler. Malgré tout ça, elle comprendra que tu tiens à elle !

Au téléphone, ça serait peut-être plus facile de discuter plus calmement que de vive voix. Il y avait pas le même stress, c'était moins intimidant.

-D'ailleurs, si tu veux, nous avons des psychiatres compétent à l'hôpital !

Discrètement, je faisais la publicité pour notre hôpital tout en donnant du travail supplémentaire à la psychiatre. Comme si elle n'avait pas déjà assez de boulot. Avec les évènements, il y avait de plus en plus de gens qui venaient consulter parce qu'ils pensaient voir des démons et autres créatures du même genre. Ils pensaient devenir fou alors qu'en réalité, c'était la brutalité du monde qui s'ouvrait à eux.

-Oui, ne te prend pas trop la tête. Ca ne sert à rien d'imaginer tel ou tel scénario. Il se passera tout le contraire ! Plaisantais-je pour essayer de le distraire.

Et on disait que les femmes se prenaient la tête pour le moindre détails. Ce qui avait dit ça n'avait jamais essayé de rassurer un Ange déchu qui a quitté sa copine et s'est mis plus ou moins avec une autre. Franchement, il ferait un bon sujet de thérapie.

-Tu as peur d'apprendre quoi ?

Au vu des dernières révélations du monsieur, je me doutais que c'était par rapport à Xavior et Alice. Qu'ils pourraient bien s'être remis ensemble. Ce n'était pas improbable.

-Qu'elle ait refait sa vie tout court ou avec mister biscotto épicier ?

Je n'y allais pas avec des pincettes mais au vu du fil de notre conversation, franchement, je ne ressentais plus le besoin de marcher sur des œufs. Et puis, il ne fallait pas avoir fait bac plus huit en psychologie pour voir que Connor n'était pas franchement ravi à l'idée que Xavior soit l'élu d'Alice. J'avais souvenir des paroles d'Alice sur sa relation avec le bellâtre. Elle avait mis fin à leur relation naissance parce qu'il était trop cachotier. C'était une information que je ne pouvais pas donner à Connor vu son antipathie bien visible envers Xavior.

-Franchement, je préfèrerai qu'elle soit avec toi, mais c'est pas un mauvais bougre, vraiment. Même si je ne pense pas qu'il se repasse quelque chose entre eux.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Ven 26 Mai 2017 - 17:24





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je n'avais pas donné la raison qui me poussait à appeler Alice et j'ignorais si je devais le dire. Probablement pas ! Il ne pouvait pas apprendre avant elle que Gregory était de retour en ville, ça aurait été déplacé. Je ne voulait pas mentir, mais n'ayant rien dit sur le sujet et comme il n'avait pas de question... je me réconfortait avec ça.

▬ Oui, surement...

Ce n'était pas pour ça que je voulais appeler, ni même que j'avais cherché Gregory ! Parce que je tenais à elle, oui. Mais je ne cherchais pas à le lui faire comprendre, seulement à ce qu'elle soit heureuse. Depuis que j'avais rompu avec elle, j'avais l'impression d'avoir fait de sa vie un enfer. D'abord l'accident, ses souvenirs... J'avais voulu la quitter pour qu'elle soit réellement heureuse et comptais encore lui offrir cette possibilité.

▬ Ahah... Je crois que si je commence à parler à un psy... ils me feront enfermer pour de bon ! Je doute qu'ils croient facilement à la moitié de ce que j'aurais à raconter...

Comment j'aurais pu me confier à quelqu'un qui ne savait pas pour le surnaturel sur ces choses là ? Ce n'était pas des problèmes qu'on pouvait résoudre facilement et encore moins sans avoir toutes les données ! Quant à mentir continuellement à quelqu'un qui souhaitait m'aider... C'était quelque chose que je préférais éviter.

▬ C'est vrai que depuis le temps... je devrais arrêter d'essayer de prévoir. On peu dire qu'absolument rien ne s'est passé comme je l'aurais voulu ou pensé.

Et quand je disait tout, c'était depuis mes choix conduisant à ma chute, jusqu'à aujourd'hui. Je n'aurais pas pu prévoir quoi que se soit de tout ça ! Jamais ! Xavior non plus, je ne l'avait pas vu venir... ça avait d'ailleurs été une source de conflit avec Alice. Alors quand Matthew renchérissait en me demandant ça... je baissait les yeux et réfléchissait pour être honnête avec lui, mais aussi avec moi même.

▬ Je veux qu'elle refasse sa vie... C'est pour ça que je l'ai quittée... Mais je dois bien avouer que quoi qu'il arrive, ce sera toujours difficile pour moi. Seulement... Je crois que ce serait pire si c'était lui. Aussi stupide que ce soit.

La dispute avec Alice n'avait pas quitté ma mémoire, ni ses mots qui m'avaient blessé quand elle avait parlé de lui. Et je devais bien avouer que la savoir proche de LUI particulièrement était le source du problème. De tous ceux qu'elle aurait pu rencontrer... qu'il s'agisse de lui... Quand on savait pour Katie et moi, ça paraissait hypocrite, pourtant il y avait une grosse différence. Je n'avais jamais caché son existence à Alice. Jamais mentit à son sujet ou cherché à la blessée en lui parlant d'elle.

▬ C'est... gentil ? J'ignorais ce que je devait répondre à son aveu. C'était quelque chose de gentil, surement. Mais parler d'une chose impossible ne faisait que remuer le couteau dans la plaie. Et la gentillesse de ce Xavior n'avait de toute façon rien à voir avec ma réaction.

▬ Merci d'essayer de me rassurer. Mais... quoi qu'il arrive, si elle veux avoir une vie avec lui, une famille... c'est ce pour quoi je l'ai quittée et je devrait bien... m'y faire.

Ou plutôt disparaître de sa vie, car je n'était pas certain de pouvoir supporter les rencontres comme celles de la grande roue pendant des décennies...


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Lun 29 Mai 2017 - 23:29





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






J'étais partagé entre toutes ses histoires. Je ne voulais pas enfoncer Xavior, mais je ne voulais pas plomber le moral de Connor plus que ce qu'il était déjà. Heureusement, je l'appréciais, sinon j'aurais regretté de lui avoir proposé un café pour discuter. C'était ma faute après tout, à vouloir jouer les bons samaritains. J'ai voulu être sympa et compatissant avec Connor, et ben j'en étais là. Ca aurait été tellement plus simple s'ils n'avaient un léger petit souci d'incompatibilité.

-Je suis désolé, je me suis mal exprimé. Je suis maladroit.


Je ne voulais pas lui dire "ne t'inquiètes pas, il ne se passera rien entre eux" parce que je j'en savais rien. Même si je n'étais pas sur que Alice veuille remettre le couvert avec. Qui pouvait prévoir ce qu'elle allait penser maintenant alors qu'ils semblaient s'être rapprochés. Et j'avais bien remarqué comment Xavior la regardait. Ce gars-là, malgré ses défauts, j'étais presque sur qu'il voudrait la récupérer. La encore, ce n'était pas quelque chose à dire à Connor, ça ne ferait que l'enfoncer.

-Ne dis pas ça. Je ne voulais pas dire ça. On ne sait pas ce qu'elle veut et sans trop m'avancer, elle a déjà des soucis de mémoires, je ne pense pas que les relations sentimentales soient en top des priorités.

Intérieurement, j'espérais qu'elle finirait par aller mieux et qu'elle puisse passer à autre chose. Connor rêvait de famille pour elle, mais est-ce vraiment ce qu'elle désire ? Je n'en avais jamais vraiment discuter avec ma meilleure amie même si elle adore les jumeaux. Enfin, elle les adorait en tout cas.

-Honnêtement, tu t'emballes un peu là. Tu veux le mieux pour elle, ça tombe bien, moi aussi. Mais tu t'emballes. Tu parles comme si elle allait fonder une famille dans les mois qui suivent. Même amnésique, Alice reste Alice. Elle ne va pas s'accrocher au premier gars venu et faire un gosse avec, que ce soit Xavior, ou un autre. Relax, tu as le temps de penser à ça.

Il fallait que ça soit dit. Je ne savais pas si c'était dû au fait qu'il était un Ange, qu'il n'étais pas coutumier des mœurs humaines, mais clairement il pensait un peu trop. Nous aurions été quelques décennies en arrière, je veux bien, mais là, c'était un peu too much. C'était dans ce genre de moments que je voyais la différente entre lui et nous, les humains lambdas.

-Tu n'as peut-être pas la même notion du temps mais ça c'était il y a quelques années en arrière. Plus maintenant, plaisantais-je avant de me rappeler que c'était pour ça qu'il avait quitté Alice, parce qu'il n'était pas humain et qu'il était immortel. Encore une gourde. Je reprenais mon sérieux : Désolé, je manque vraiment de tact.

Je me frottais la tête en buvant un peu de café. Ca devait être la fatigue qui me faisait parler de la sorte, aussi peu réfléchi. J'avais surtout l'air d'un relou de service. Le genre de mec dont on n'arrive pas à se débarrasser. Et en même temps, je pensais qu'il avait cette fameuse Katie aussi, alors c'était un peu hypocrite de sa part, mais ça je n'allais pas m'amuser à lui dire. Je n'avais pas franchement envie de me mettre un ange déchu à dos.

-Déjà attendons de voir quand elle retrouvera ses souvenirs. Un soucis à la fois.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Sam 3 Juin 2017 - 16:16





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Il s'excusait bien que je n'était pas sûr du pourquoi. Peut être que c'était du à mon "oui, surement" et à mon expression en disant cela. Ou c'était au sujet du psy et de ce que j'avais dit en réponse ? Peu importait vraiment, parce qu'il n'avait pas besoin de s'excuser en quoi que se soit et je lui faisait comprendre d'un regard ponctué d'un sourire et d'un geste de la main l'invitant à oublier tout ça.

J'avais pourtant rapidement eu ma réponse, ou tout comme car il avait insisté en essayant de me rassurer et me faire oublier mes propres paroles.

▬ Ne dis pas ça. Je ne voulais pas dire ça. On ne sait pas ce qu'elle veut et sans trop m'avancer, elle a déjà des soucis de mémoires, je ne pense pas que les relations sentimentales soient en top des priorités. Honnêtement, tu t'emballes un peu là. Tu veux le mieux pour elle, ça tombe bien, moi aussi. Mais tu t'emballes. Tu parles comme si elle allait fonder une famille dans les mois qui suivent. Même amnésique, Alice reste Alice. Elle ne va pas s'accrocher au premier gars venu et faire un gosse avec, que ce soit Xavior, ou un autre. Relax, tu as le temps de penser à ça. Tu n'as peut-être pas la même notion du temps mais ça c'était il y a quelques années en arrière. Plus maintenant...

Je riais légèrement face à son discours, je voyais qu'il marchait sur des œufs et tentait de ne pas me froisser. Il s'était d'ailleurs une nouvelle fois excuser, disant manquer de tact. Je gardait mon sourire et répondait finalement, amusé par son attitude.

▬ Tu n'as pas besoin de t'excuser ou de me traiter comme... Tu ne me dois rien, pas de courbette, pas de... respect divin...
Ce n'est pas la peine de t'excuser, Matthew.


Je le regardait, silencieux quelques secondes, puis reprenait pour compléter le reste de ses pensées.

▬ Je ne voulais pas dire tout de suite ! Pour la famille, les enfants... Ne t'en fais pas, je sais qu'elle a le temps, je veux qu'elle ai le temps pour ça. C'est bien pour ça que j'ai pris ma décision. Pour qu'elle ai un futur... Pour lui laisser le temps, le futur qu'elle refusait de voir quand elle était avec moi. Je ne voulais pas qu'elle saute sur l'occasion et le fasse maintenant, tout de suite. Mais tant qu'elle était avec moi, elle donnait à ses chances de survie une raison d'être. Elle pensait ne pas survivre à cette apocalypse et s'en accommodait, parce que notre histoire n'avait pas de réel avenir. Elle vivait dans le moment présent, une chose qui pouvait s'avérer belle, mais qui l'aurait privé de tout un futur. Je refusait d'en être la raison, je refusait de la priver de tout ça.

▬ Mais oui, ses souvenirs, sa vie... Elle doit déjà retrouver ça; nous sommes d'accords.

C'était en partie pour ça que je m'était employé à retrouver Gregory, d'ailleurs. Je baissait mes yeux sur mon café, buvait une gorgée et les relevaient verre Matthew avant de finir par demander une question qui me taraudait depuis qu'il m'avait prouvé être étrange face à un être comme moi.

▬ Dis-moi... A quel point tu en sais sur les... êtres comme moi ou tout ce qui se passe ? Tu as l'air déstabilisé pour quelqu'un qui est marié à... enfin tu sais. Mais, ce n'est pas du tout une critique, juste une question. J'imagines que ça doit faire beaucoup de questions et perturber énormément...

Et apparemment il ne savait pas comment réagir à tout, à moi. Pas quand il y avait trop de discussion du moins. Pas quand il semblait me comparer aux humains.


Matthew A. Hamilton
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : humain

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Lun 5 Juin 2017 - 23:08





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je sentais poindre une migraine avec tout ça. Entre la fatigue et les histoires compliqués du déchu, je n'allais pas tarder à sombrer et le café ne serait d'aucune aide. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé double dose pour tenir le reste de la journée. J'allais devoir faire une sieste en rentrant. Quel dommage de devoir dormir pour récupérer. J'étais presque à deux doigts de m'excuser encore une fois alors qu'il venait de me dire de ne pas m'excuser. Je ne voulais pas le froisser, nous n'avions jamais eu de véritable conversation tous les deux, c'était compliqué de savoir comment réagir.

-Je comprends ton point de vue.

Je revenais sur ma vision de tout à l'heure. Alors qu'il apportait quelques détails supplémentaires, je comprenais enfin que sa décision était totalement altruiste et dénué d'intérêt pour sa personne. Ce n'était pas pour éviter de souffrir, parce qu'il souffrait de ne plus être avec elle en ce moment-même. Mais vraiment pour qu'elle passe à un autre. C'était face à ce genre de comportement que le mot 'Ange' prenait toute sa définition et même s'il n'était plus vraiment un ange à proprement parlé, il le restait au fond de lui-même. Je n'avais peut-être jamais croisé d'Ange de ma vie à par lui mais je me plaisais à penser qu'ils étaient des êtres bons et honnêtes, à l'image que j'avais de Connor.

-On n'a plus qu'à espérer que ça ne tarde pas trop, répondis-je simplement alors que nous étions tous les deux inquiets qu'Alice ne retrouve pas ses souvenirs.

Il fallait vraiment que j'aille la voir. Je ne lui prêtais pas assez attention, peut-être même l'inviter à manger chez nous. Ca lui ferait du bien d'être dans un environnement connu et aimant. Quoique, il me semblait qu'on avait déménagé dans la nouvelle maison dans la période du trou noir. Je rigolais doucement à sa remarque. Je grattais ma nuque de gêne.

-En fait oui, je... tu es le seul A.N.G.E que je connaisse même déchu, murmurais-je plus doucement. Je ne voulais pas que des gens écoutent notre conversation. S'ils nous entendaient, ils enverraient les hommes en blancs nous embarquer et je finirais dans le service psychiatrie de l'hôpital. Il paraitrait que la psy actuelle était jolie, ça serait l'occasion de la croiser.

-Pour le moment, elle m'a tenu à l'écart de tout ça, pour mon bien et j'étais particulièrement content de mettre des oeillères pour ne pas trop m'exposer. Mais j'avoue, maintenant, je commence à plus m'intéresser au truc surnaturel et ça me dépasse encore.

Fallait dire que j'avais été plongé sans préliminaires. Même si ma meilleure amie avait été transformée par des fichus démons en pompe à sang, ce n'était pas vraiment la même chose que d'être en tête avec des démons ou de vivre un exorcisme.

-Combiné au fait que nous nous connaissons pas trop, c'est un peu compliqué de jauger de quoi nous pouvons parler ensemble.


Autant lui dire cash. Ce n'était pas seulement le fait qu'il était un ange, mais surtout parce que nous nous étions pas autant côtoyés à l'époque de leur relation. Bon d'accord, le fait que je ne sache rien des anges, de ce que je pouvais dire où non sans qu'il le prenne pour une offense, c'était compliqué. Oulàlà, qu'est-ce-que je me prends la tête là !


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Dim 11 Juin 2017 - 15:07





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Encore une fois, Matthew semblait comprendre mon point de vue et même si je n'avais pas engagé cette discussion pour le rallier à ma cause ou quelque chose du genre; je restait reconnaissant face à sa façon de réagir. Il était resté impartial tout du long, essayant de saisir mon point de vue et d'avoir des réponses que j'était pour le moment le seul à pouvoir lui donner. Je doutais qu'Alice même avec la mémoire des événements aurait donné une autre réponse que la mienne.

Elle avait beau ne pas être d'accord, j'étais convaincu qu'elle avait compris mes raisons quant à notre rupture. Et quoi qu'il en soit ou quoi que je disait à Matthew, je ne cherchais pas à diminuer la réaction d'Alice ou dire qu'elle avait tord. J'avais seulement expliqué MES choix personnels, sachant pertinemment que je l'avais fait souffrir et quelle position elle avait quant à tout ça.

▬ Oui, il n'y a plus qu'a espérer... C'était malheureusement un bon résumé, parce qu'il n'y avait plus grand chose à faire d'autre. J'avais soigné ses blessures quand elle était à l'hôpital, mais il était clair que ses blessures mentales et son amnésie n'étaient ps quelque chose qu'on pouvait soigner avec un quelconque don. Ça n'avait de tout façon jamais été le cas, même lorsque j'étais encore un ange et ce pour de multiples raisons.

Pour changer de discours et de ton; puisqu'on en venait à des discussions très personnelles et sombres, j'avais fini par demander à Matthew ce qu'il savait exactement des anges, des déchus... du surnaturel en général aux vues de sa manière de me traiter. Il était dans les extrêmes et semblait avoir peur non pas de me froisser moi, mais de froisser l'ange. Ce qui pouvait sembler être similaire ne l'était pas du tout. Car dans son attitude je décelais comme une réserve face à ce que j'avais été ou ce que j'étais encore, mais non face à ma personnalité. Pourtant... il ne me devait rien comme je venait de lui dire et s'il y avait quelqu'un qui devrait être révérencieux, c'était moi. Car j'avais été ainsi toute mon existence avec les humains.

▬ En fait oui, je... tu es le seul A.N.G.E que je connaisse même déchu. Pour le moment, elle m'a tenu à l'écart de tout ça, pour mon bien et j'étais particulièrement content de mettre des œillères pour ne pas trop m'exposer. Mais j'avoue, maintenant, je commence à plus m'intéresser au truc surnaturel et ça me dépasse encore.

Il avait marqué une pause pour enfin ajouter quelque chose de plus humain et normal. Une phrase qui m'avait fait sourire dans sa simplicité.

▬ Combiné au fait que nous nous connaissons pas trop, c'est un peu compliqué de jauger de quoi nous pouvons parler ensemble.

▬ Ajoutons à ça que je suis l'ex de ta meilleure amie... et on as la combinaison parfaite pour une discussion pleine de gêne et de sujets de conversations à bannir ?

J'avais dit ça avec humour, pour détendre complètement l'atmosphère et décidait finalement de répondre au reste de ce qu'il m'avait dit. J'étais le premier déchu ou ange qu'il croisait et il était encore perdu. Deux choses que je pouvais comprendre.

▬ Je ne te dirais pas comment agir, ou même s'il vaut mieux ou non que tu te renseigne. C'est à toi de voir si tu veux rester loin du surnaturel et du reste. Après tout, avec vos enfants... je comprendrais parfaitement ! Spécialement quand l'un des deux parents trempait déjà complètement la dedans. S'il avait voulu rester la tête hors de l'eau et hors des problèmes pour eux... c'était parfaitement compréhensif. Loin d'être égoïste ou de ce qu'il disait concernant les œillères !

▬ Sache quoi qu'il arrive que tu n'as pas a avoir peur de moi, ou de... ce que tu peux dire. Je respecte trop l'humanité et les principes divins pour un jour oser faire quoi que se soit ou dire quoi que se soit qui t'empêche de penser ou parler comme tu le sent ou veux.

C'était dit, mais était-ce clair ? J'avais parlé de principes qu'il ne connaissait probablement pas et ce avec peu de mots pour expliquer.


▬ N'ai jamais peur avec moi de dire quelque chose qui pourrait me vexer, que ce soit sur ma nature ou autre chose. Tu as le droit de parler et de penser ! Je ne te retirerais jamais ça, même si tu es en désaccord avec ce que je pense ou ce en quoi je crois.

Il y avait bien trop de différences entre l'humain et l'ange pour que Matthew ou un autre humain ne trouve jamais à redire sur nos lois, sur nos décisions ou quoi que se soit du genre. Rien de ce qu'il pourrait dire était interdit ! Absolument rien. Si quelque chose me blessait, c'était mon problème et non le sien, car j'étais celui qui ressentait malgré ma plus profonde nature.


Contenu sponsorisé





Message   
 

Everything is so much more complicated... ▬ Feat. Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-