Everything is so much more complicated... ▬ Feat. Matthew


 :: city of angels :: Downtown :: Shopp' Center :: Starstruck's Coffee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Mer 14 Juin 2017 - 23:33





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






C'était une conversation fort intéressante, bien qu'étrange. Après tout, comme il venait de me le rappeler, j'étais le meilleur ami de son ex-petite-amie. J'aurais pu l'ignorer où lui rentrer directement dans le lard, en mode forever pour les best friends. J'aurais pu, mais il ne n'avait jamais eu l'air d'un mauvais bougre alors je voulais lui laisser sa chance pour qu'il puisse expliquer son point de vue. Ca ne serait pas juste. Grâce à mon métier qui demandait concentration, j'avais réussi à dissocier tout ça pour avoir une conversation tout à fait cordiale.

-Effectivement. Une conversation tout à fait banale en fait ! Plaisantais-je en riant.

Devrais-je peut-être essayer de le convaincre de revenir avec Alice ? Il avait un certain sens de l'humour qui pourrait presque être drôle. Malheureusement, je comprenais aussi son point de vue et son choix de rompre avec elle. Peut-être aurais-je fait pareil, mais plus par peur de perdre l'être que j'aimais plus que tout.

- Avec les derniers évènements, il vaut mieux que je commence à me tenir au courant de tout ça. C'est un peu compliqué.

Il m'avait fait confiance, m'avait parlé de détails de son passé et moi je restais le plus vague possible. Ce n'était pas franchement facile d'en parler et je voulais pas attirer sa pitié ou sa compassion. Ce n'était pas ce que je cherchais. Ce n'était pas le genre de la maison. Peut-être avait-il senti ma réticence à me confier mais les paroles qui suivirent me rassuraient un peu. Je ne côtoyais pas souvent les anges, pour ainsi dire, c'était le premier à qui je parlais réellement, même s'il n'était plus un Ange-Ange. Le libre arbitre de l'humanité était surement une des choses pour laquelle ils se battaient contre les démons. Il était sur qu'avec les démons au pouvoir, nous n'aurions pas d'autre choix de subir les évènements. Dans ma vision des choses, Connor était l'image incarnée que j'avais d'un Ange. Je me grattais la tête.

-Parfois, ne le prends pas mal et heureusement il y a des êtres comme toi pour m'empêcher de sombrer dans la folie, mais parfois, j'aimerai ne rien savoir sur tout ce qui attrait au surnaturel. C'est dur pour un scientifique comme moi d'accepter tout ça. Mais d'un autre côté je suis content de voir que les Anges existent. Ca me rassure.

C'était peut-être pour ça que j'avais mis autant de temps à vouloir me pencher sur la question. La possession m'avait fait franchement flippé. En y repensant, j'aurais vraiment du en parler à Elena avant. J'avais des sueurs froides rien qu'en pensant que j'aurais pu être un danger pour ma famille.

-Pour être honnête, une fois, je ne sais pas si tu sais, mais j'ai été kidnappé. Ils voulaient Alice, j'ai vécu une semaine un peu difficile. J'ai mis du temps à tourner la page. J'ai même fini par avoir des absences. J'ai cru que c'était une conséquence de ma séquestration, alors je ne disais rien. Mais il s'est avéré que j'étais possédé par une âme sorti de l'Enfer.

Je la faisais courte pour ne pas trop attiser la compassion et pour ne pas trop me rappeler des souvenirs douloureux. Je devrais peut-être consulter la psy de l’hôpital comme je l'avais proposé à Connor un peu plus tôt. Mais j'avais un peu peur de finir interné et je perdrais le droit d'exercer. Personne ne ferait confiance à un pauvre gus qui croit que les démons existent.

-Plus j'y pense et plus je me dis que j'ai fais le con. J'aurais pu vraiment blesser Elena et les enfants et ça me fout des sueurs froides. Faut que j'arrête les conneries. J'ai pris ma décision. Je vais me renseigner, apprendre par moi-même, en dehors de tout "ça".

Ca désignait la résistance et tout ce qui était lié à ma femme. Vous imaginez le délire ? Moi, le mari de la chef de la résistance aussi fragile et ignorant qu'un agneau. Ca n'avait aucun sens. Je voulais qu'elle soit fière de moi, qu'elle me voie à nouveau comme un homme et non comme son mari dont elle va la rescousse.

-Je ne veux plus être le boulet que ma femme doit se trimbaler. Pardon, je suis parti un peu trop dans les détails. J'espère que tu comprends ce que je veux dire ?


avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 15 Juin 2017 - 18:47





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Je notais l'ironie dans ses mots, nous savions tout les deux qu'il n'y avait rien de banal dans notre conversation. Ou nous concernant. Nous avions d'ailleurs ris tous les deux à ce propos et je ne voyais plus quoi ajouter après avoir clairement dit ce que j'en pensait.

▬ Il vaut mieux ? J'ai l'impression que tu te sens...

...obligé de le faire, plutôt que le vouloir. Mais je n'avais pas osé dire le reste à voix haute et envahir son intimité.

Je n'étais pas sûr de ce qu'il voulait dire par là, j'imaginais que pour le "derniers événements" on parlait apocalypse, mais pour le reste je ne pouvait pas prétendre déchiffrer ses pensées. Je ne le connaissait pas assez pour le faire. J'aurais peut être du finir ma phrase et clairement lui demander. Sans chercher à être intrusif, je restait protecteur envers les humains et qu'il se sente forcer de faire quelque chose qu'il ne voulait pas, me déplaisait grandement. Mais le pousser à parler de quelque chose dont il ne voulait peut être pas parler... était-ce bien mieux ?

Avec ce qu'il ajoutais ensuite, cela dit, j'avais ma réponse ou quelque chose de très proche en tout cas.

▬ ...parfois, j'aimerai ne rien savoir sur tout ce qui attrait au surnaturel. C'est dur pour un scientifique comme moi d'accepter tout ça. Mais d'un autre côté je suis content de voir que les Anges existent. Ça me rassure.

Je souriais quand il parlait des anges et prenait une inspiration, avant de répondre ce qui me semblait être le plus indiqué.

▬ Tu sais Matthew... Savoir qu'ils existent peu suffire en soit. Tu n'es pas forcé de te renseigner, ou de quoi que se soit que tu ne veuille pas faire. Je te parles en connaissance de cause... Voir les humains risquer leur vie en se battant, ou autre... n'est en rien quelque chose qu'un ange veux voir. Ce, peu importe à quel point ils respecterons vos choix.

Je savais que pour avoir conseillé à Carla de ne pas s'en mêler, pour essayer de protéger Cassandre... Pour tout ce que je faisais pour protéger des humains, la connaissance du surnaturel n'était pas forcée, c'était un choix. Et comme tout choix, il y avait des conséquences.

▬ Ne pas savoir peux être dangereux, tout comme en savoir trop. Alors... quelle que soit ta décision, assure toi que c'est ce que tu veux vraiment !

J'essayais de rester à ma place, je n'avais pas à lui dire comment vivre sa vie. J'essayais donc juste de le conseiller pour faire ce qui était le mieux pour lui, sans lui dire quel choix faire. A vrai dire, je ne le connaissais pas assez pour savoir ce qui était le mieux pour lui, ce que je savais surtout, c'était ce que moi je pensais quant à protéger les humains. Quand il reprenait la parole et me faisait racontais quelque chose d'aussi grave, j'étais d'ailleurs surpris.

▬ Pour être honnête, une fois, je ne sais pas si tu sais, mais j'ai été kidnappé. Ils voulaient Alice, j'ai vécu une semaine un peu difficile. J'ai mis du temps à tourner la page. J'ai même fini par avoir des absences. J'ai cru que c'était une conséquence de ma séquestration, alors je ne disais rien. Mais il s'est avéré que j'étais possédé par une âme sorti de l'Enfer. Plus j'y pense et plus je me dis que j'ai fais le con. J'aurais pu vraiment blesser Elena et les enfants et ça me fout des sueurs froides. Faut que j'arrête les conneries. J'ai pris ma décision. Je vais me renseigner, apprendre par moi-même, en dehors de tout "ça".

▬ Je ne savais pas, non. Je suis désolée que tu ai subis tout ça. Sincèrement. Et si c'est ce que tu veux... Je peux comprendre,
même si ce n'est pas forcément ce que je conseillerais pour ma part.
Fis-je avec un sourire, admettant ma façon de penser. Mais je me doutais que sachant ce que j'étais, ça ne le surprendrait pas plus que ça.

▬ Ahah, tu crois vraiment que c'est comme ça qu'elle
te vois ? C'est ta femme, je doutes qu'elle pense ce genre de choses de toi.
Je voulais le rassurer, mais la vérité c'est que je n'avais aucune idée de ce qui pouvait passer par la tête de sa femme ou par la sienne. Alors, je n'avais pas développé ou émis d'hypothèse plus poussée.

▬ Je... comprend, j'imagines. C'est difficile à vrai dire.
Je peu difficilement me mettre dans ta situation, ce n'est pas innée chez moi tout ce qui est sentiments. Mais, j'imagines que c'est normal,
ou humain. J'espère juste que tu réussiras à régler tes problèmes et que... tu trouveras un équilibre dans tout ça.




avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Dim 18 Juin 2017 - 22:16





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






C'était étrange et à la fois apaisant d'avoir une conversation avec Connor. Il avait les mots qu'il fallait pour me rassurer. D'accord, ce n'était pas son rôle, et clairement, je ne l'avais pas invité à boire un café avec moi dans l'optique de m'épancher sur mes dilemmes existentiels. Il y avait plus grave et pourtant, il prêtait attention à mes paroles et s'efforçait d'être compréhensif.

-Je ne sais pas trop, je ne sais plus. Mais elle aurait raison. Je la met en danger aussi par la même occasion, même si elle est beaucoup plus forte que moi.

Je ne savais pas comment Elena me voyait, mais pour moi, elle devait me voir comme moi-même je me voyais. J'ai toujours été un combattant, je me suis toujours battu pour avoir de bonnes notes, pour réussir dans ma vie. Pourtant, j'ai l'impression que pendant quelques temps j'avais baissé les bras. A présent, il était un peu dur de se remettre dans un état d'esprit de winner et pas de loser.

-Merci. J'apprécie ton attention.

C'était très compliqué dans ma tête. Je ne savais plus ou j'en étais et plus j'y pensais, plus je me disais que la démone avait réussi son travail. Elle ne m'avait pas tué physiquement, mais elle m'avait cassé mentalement, réduisant toute la confiance que j'avais en moi en miettes que j'essayais de recoller.

-Que me conseillerais-tu, toi ? Enfin... Je ne veux pas t'embêter avec tout ça.


Juste que j'étais perdu et c'était la première fois que je pouvais en discuter avec quelqu'un de totalement impartial. Comme j'avais fait tout à l'heure, inconsciemment, je lui demandais aussi en toute objectivité angélique ce qu'il en pensait.

-Tu sais, j'ai l'impression de devenir dingue. Je ne te dis pas tout ça pour recevoir de la pitié, non, c'est juste que, je voulais un avis impartial, tu vois, comme un psy mais en moins formel. Un psy aurait du mal à encaisser ce que j'aurais à lui raconter.

Je m'imaginais mal m'assoir devant un docteur et lui expliquer mes petites aventures surnaturelles. Je finirais à coup sur dans le service psychiatrie de l'hôpital ou je pratiquais. J'aurais droit à la totale, les petites pilules calmantes et une petite cellule pour surveiller le taré pour lequel on me prendrait. Rien de bien glorieux et je préférais éviter ça.


avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Dim 25 Juin 2017 - 17:44





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Il renchérissait a propos de sa femme, puis me remerciait de mon attention... Mais, après tout le temps que j'avais passé à lui parler de mes problèmes, l'écouter était bien normal ! A vrai dire, j'avais l'impression de lui être redevable, parce qu'il avait été des plus patients et compréhensif avec moi. Et même si je ne le connaissais pas énormément, il restait humain et le meilleur ami d'Alice choses qui en soit me suffisait pour vouloir l'aider. Je n'avais jamais tourné le dos à un être humain dans le besoin, pas en tant qu'ange, pas en tant que déchu et je ne comptais pas arrêter maintenant, alors qu'il se confiait à moi.

S'il avait besoin d'écoutes, de conseils... je ferais de mon mieux pour l'aider, c'était la moindre des choses.

▬ Je ne peux pas affirmer ou te contredire, je ne vous connais pas suffisamment pour ça, mais... Avec les mil... années... Je m'étais rattrapé en disant millénaires juste au cas ou. Car des clients s'étaient installés à la table juste derrière nous. J'ai pu observer énormément d'humains. Et s'il y a une chose dont je suis sûr... c'est que beaucoup ont une force et un courage insoupçonné.

J'essayais de lui faire comprendre qu'il était peut être trop dur avec lui même. Je n'était pas de ceux qui laissaient des humains se dévaloriser sans rien dire. Surtout quand je savais qu'elle vie il menait ! Chirurgien, marié avec des enfants, sans compter tout ce qu'il venait de m'avouer sur son enlèvement... sans même ajouter sa femme résistante, c'était déjà une preuve de courage en soit.

▬ Tu sais... le courage ce n'est pas de ne pas avoir peur, Matthew ! C'est d'agir, même lorsque l'on est effrayé. De continuer... Et de ce que tu m'as dit jusque là... tu n'as pas abandonné ! Tu travail, tu t'occupes de ta famille, tu vie... malgré tout ce qui t'es arrivé.

C'était une preuve suffisante d'après moi, mais... je n'étais pas certain qu'il verrait la chose de la même manière. Nous avions tous tendance à être plus durs avec nous même. C'était connu. Je n'échappais pas à la règle ce même si j'étais un déchu.

▬ Alors... ce que je te conseillerais... C'est de rester toi même ! Il n'y a pas de choix pré-établis, tu ne peux pas prévoir lequel sera le bon. L'essentiel... c'est de prendre ceux qui s’alignent avec ta conscience.

Peut être qu'il ne verrait pas ça comme un conseil, mais comme un précepte à la noix, mais... je me refusait de lui dire quoi faire. C'était contraire à l'idée des anges et ça ne concernait que lui et sa vie. Le conseiller sur ça était plus juste et je pensais chaque mot, car je pensais qu'il avait une belle âme et qu'il saurait prendre les bonnes décisions.

▬ Ne t'en fait pas ! Après ce que je t'ai dit et tout ce que j'ai pu voir dans ma... vie. Je ne vais pas te prendre pour un fou.
Je pense que c'est normal d'être déboussolé, d'être perdu au milieu de tout ça. Tant que tu ne te perds pas toi même, cela dit... je pense que tout ira bien.


Je marquais une pause et souriais légèrement avant d'ajouter :

▬ Tu as de beaux enfants, une vie de famille... Pense à ça et je suis certain que tu prendras les bonnes décisions. Du peu que j'ai vu ou de ce qu'Alice m'as dit... J'ai la certitude d'une chose. Tu es une bonne personne Matthew. Alors... suis ton instinct !



avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Dim 23 Juil 2017 - 22:16





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






J'avais l'impression de me répéter mais je comprenais pourquoi Alice était tombée amoureuse de ce m... cet être. Il était bon et semblait être franchement compréhensif. Ca dépendait les sujets, bien sur, tout à l'heure, sur la relation Dieu-Ange, tout le bordel, il avait l'air assez catégorique, mais pour le reste, on ne pouvait pas faire plus gentil que lui. J'aurais été attiré par les mecs ou j'aurais été une fille, j'aurais peut-être craqué aussi. Mais là n'était pas la question. Quand je l'entendais parler, il semblait si sur de l'avenir de l'espèce humaine. Il me voyait bien plus fort que je ne me voyais. Je devais quand même avouer que ses paroles faisaient leur chemin dans mon esprit et malgré tout, je ne pouvais pas nier qu'il n'avait pas tord.

-Dis comme ça... c'est pas faux....


Je poussais un peu plus loin la confession et osais lui demander un conseil. Après tout, avec tout ce qu'il avait appris durant les millénaires de son existence, il devait avoir acquis une bonne dose de sagesse. C'était peut-être une vision idéale des anges : des puits de sagesse. En fait, il était comme un psy, il ne me disait pas vraiment pas quoi faire exactement. Il me donnait des pistes à explorer pour que je trouve moi-même la réponse à mes soucis. Je souris à son compliment, un tantinet gêné d'être autant complimenté.

-Merci... Je ne sais pas quoi dire.... Ses derniers temps mon instinct me dit 'merde' mais tes paroles me redonnent confiance en moi.

C'était vrai. Ca me donnait presque envie de tout dire à Elena. Non pas que je le cachais dans le but de cacher, mais peut-être qu'il était temps que j'arrête d'essayer de lui montrer que je tenais le coup. Après tout, nous nous sommes mariés, nous sommes des partenaires, dans le meilleur comme dans le pire.

-Tu devrais penser à te reconvertir en psy. Tu serais très bon pour ça !
Le complimentais-je à mon tour. Alice a beaucoup de chance de t'avoir dans sa vie.

Même si elle ne s'en souviens pas. J'étais à deux doigts de le dire à voix haute, mais je ne voulais pas blesser le déchu. Il connaissait parfaitement l'état de santé de ma meilleure amie, il n'avait pas besoin que je lui rappelle et ça serait presque méchant d'agir de la sorte. Je regardais l'heure. Il était temps que je parte. On m'attendait à la maison.

-Je suis désolé. Je n'ai pas vu l'heure mais faut que je file.

Je finissais d'un trait mon café. Il ne restait plus grand chose à boire de toute façon. J'attrapais une de mes cartes professionnelles et la tendais à Connor.

-C'était une conversation très intéressante, je suis désolé de te laisser ainsi, mais.... si tu as besoin n'hésite pas une seconde.

Je me levais et tapais amicalement sur l'épaule.

-C'était cool de te revoir. Tu viendras manger à la maison, un de ses quatre. Tu vas adorer les gosses. A bientôt !

Après l'avoir salué, je sortais du café et me dirigeais vers la station de bus la plus proche pour rentrer chez moi.


avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Lun 24 Juil 2017 - 17:14





Everything is so much more complicated...
MATTHEW & CONNOR






Matthew me donnais raison et je n'était pas surpris, car je savais les mots que j'avais dit être des plus véridiques. Mais je n'était pas stupide, il y avait un gouffre entre le fait d'être d'accord avec moi et le laisser paraître dans sa vie. C'était pour ça que j'avais insisté un peu sur le sujet en m'exprimant comme un gâteau de fortune chinois. Au moins, il semblait réellement entendre mes paroles et il me remerciait, même si je n'était pas certain du pourquoi. Après tout, je n'avais fait que donner des conseils vagues et c'était à lui de faire le reste.

Mais si ça l'aidait... c'était une bonne chose et je n'allais pas le contredire à ce sujet. Je préférais qu'il songe à ses forces plutôt qu'a cette broutille sans importance.

▬ Il n'y as pas de quoi. Je souriais avec bienveillance et riais même quand il ajoutait sa boutade sur le psy.

▬ J'y penserais si jamais je m'ennuie avec la photographie.

J'avais laissé s'échapper ces mots de mes lèvres avec facilité, même si je doutais changer un jour de voie. J'avais pris le temps avant de trouver ce que je voulais faire et si aider les autres restait ancré dans mon être, ce n'était pas de cette manière.

Quand il avait parlé d'Alice cela dit, mon sourire s'était légèrement effacé; je n'était plus sûr de faire partit de sa vie comme il le disait, mais... je restait certain qu'il ne pensait pas à mal et c'était de toute façon à moi de voir ce qu'elle déciderais le jour ou elle se souviendrait réellement.

Je me félicitais de ne rien avoir dit la concernant quand il reprenait la parole. Je m'en serait voulu de relancer un tel sujet et d'autant plus alors qu'il devait partir.

▬ Pas de soucis, je comprend. J'avais dit ces mots avant de marquer une pause pour répondre à la suite de ses excuses. Intéressante oui. Ne t'en fait pas, pas de malaise. Il avait tapé sur mon épaule dans un geste amical et j'avais souris une nouvelle fois; j'avais cela dit rapidement troqué mon sourire pour un air surpris que j'avais offert à la chaise vide qu'il avait quitté quand il m'avait fait son invitation.

▬ ...okay... Fis-je dans le vide, alors qu'il ne pouvait déjà plus m'entendre. Je l'appréciais et ça semblait être le cas pour lui également, mais j'avais dans l'idée que cette invitation était sortie seule, plus machinalement qu'autre chose. Je doutais qu'il m'invite moi, volontairement avec tout ce qu'il se passait avec Alice. A vrai dire... j'aurais même parié qu'avec sa femme, les sécurités de la maison m'empêcheraient probablement d'entrer.



Contenu sponsorisé



Message   
 

Everything is so much more complicated... ▬ Feat. Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-