a cupcake or a spell | feat Carla Fabray


 :: city of angels :: Downtown :: Downtown streets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Dim 29 Jan 2017 - 22:58
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
Après ma visite à l'église, je décidais de demander de l'aide. J'étais novice dans le monde surnaturel. Oui, j'étais marié à la chef de la résistance, j'avais un don de télékinésie, mais je n'y connaissais rien. J'avais même du mal à me faire à l'idée que nous étions entouré de démon et d'êtres surnaturels. Même ma meilleure amie n'était pas tout à fait humaine. C'était pour dire. Parfois, dans la rue, j'observais les gens, essayant de voir des signes qui me montreraient qu'ils n'étaient pas humains. En même temps, la démone qui m'avait torturé n'avait pas vraiment l'air d'une démone. Physiquement parlant. Dernièrement, j'avais visité les locaux de la résistance et la rencontre avec Serah, la sorcière qui m'avait exorcisé. Ca m'avait ouvert les yeux sur toute mon ignorance. Je ne pouvais pas me permettre de mettre des œillères et laisser ma femme régler tous les soucis d'ordres surnaturels. Elle avait d'autres chats à fouetter et s'il se passait quelque chose de grave, je voulais avoir toutes les cartes en main pour protéger nos enfants. Et comme par magie, sans mauvais jeu de mot, lors du festival, en quelque sorte, d'Halloween, ma femme avait sympathisé avec Carla. Une femme absolument charmante que j'étais venu à apprécier aussi. Il s'est avéré que Carla était une sorcière et qu'elle tenait une boutique de cupcakes. Elle ne faisait pas encore partie de la résistance, alors j'espérais lui demander de l'aide pour m'apprendre quelques trucs sur le naturel et pourquoi pas faire des trucs magiques ? Je n'en savais rien.

Je franchissais la porte d'entrée de l'établissement et une fois à l'intérieur, j'inspirais profondément. L'odeur de gâteau frais vint à mes narines. Ca sentait délicieusement bon et je me promis d'en ramener à ma femme.

-Bonjour, lançais-je à la gérante des lieux alors qu'il n'y avait personne dans la boutique.

J'avançais, un sourire aux lèvres vers la vitrine avec les pâtisseries à disposition.

-Mmm, ça sent divinement bon, tout ça ! M'exclamais-je, sincère avant d'ajouter : je vais t'en prendre quatre s'il te plait !

Dans cette boutique, tout semblait si bon. Depuis que nous l'avions rencontré, je faisais régulièrement des arrêts à sa boutique avant de rentrer à la maison.

-Comment vas-tu depuis le temps ?
Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Lun 13 Fév 2017 - 19:23
a cupcake or a spell

Ft.


Encore une journée à rien faire, il y a toujours un jour de la semaine où les clients se font désirer. Et c'est aujourd'hui. Ce n'est pas plus mal dans un sens, je vais pouvoir en profiter pour faire un brin de ménage. Il va aussi falloir que je change le catalogue de la boutique, il commence à n'être plus tellement à jour.
Calepin en main je pousse la porte de la réserve, un petit tri de mes ingrédients ne fera pas de mal. Et pourquoi pas passer à la boutique de magie pour renflouer les étagères. Je me concentre sur les ingrédients jonchant ces dernières, un léger maux de tête se fait sentir. N'étant pas sujette aux migraines je me demande ce qu'il m'arrive ... peut être la fatigue accumulée ces derniers jours. Je baisse les yeux et commence à fixer mon carnet de notes, ce dernier prend feu soudainement. Surprise, je sursaute et le passe immédiatement sous l'eau. Je ne sais pas vraiment ce qu'il vient de se passer, c'est moi qui suis à l'origine de cet incident ? Comment est-ce possible ?

Sorti de mes pensées par le bruit de sonnette de la porte d'entrée, je reprends mes esprits. M'avançant vers le bar, je remarque qu'il s'agit de Matthew. Époux d'Elena, on s'était rencontré lors d'une soirée. Nous avons vite sympathiser et il est même devenu un client régulier.

-Bonjour Matthew !

Un sourire amical se dessine sur mon visage, ça me fait vraiment plaisir de le revoir.

-C'est mon nouveau parfum. Je rigole à ma propre blague. Oui bien sûr, toujours les mêmes parfums ? J'en ai des nouveaux si l'un d'eux te tente.

Oui j'ai élargi mon panel de saveurs, certains sont vraiment particuliers comme ceux au oréos ou à la fraise tagada. Mais ils remportent un franc succès auprès des enfants. D'autres sont plus classiques, notamment la violette ou le caramel beurre salé. Je pense même me lancer dans les cupcakes salés.

-Oh ça va bien, rien ne change dans ma petite routine. Et toi alors ? Comment vont Elena et les enfants ?

Ouais rien ne change, j'ai quand même failli mettre le feu à toute la pièce toute à l'heure. D'ailleurs ça m'intrigue cette histoire, une sorcière peut-elle développer un autre pouvoir ? J'aurai bien demandé à mon miroir mais il ne trouvera pas. Ou peut être qu'il peut me montrer une personne susceptible de me renseigner.
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Dim 26 Fév 2017 - 17:56
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
C’est fou de voir que certaines rencontres peuvent changer nos vies. J’appréciais vraiment sa compagnie. Elle était vive, charmante et toujours de bonne humeur. C’était agréable de venir ici, non seulement à cause des cupcakes qui étaient divinement bons mais aussi parce qu’elle était toujours souriante. Elle avait un mot gentil pour chacun des clients. Je souriais à sa blague concernant son parfum.

-Laissons-nous tenter alors ! Alors quel parfum me conseilles-tu ?

Chacune de ses pâtisseries était un délice. Je savais très bien que je ne serais pas déçu et Elena non plus. Il faudrait qu'elle vienne un jour manger à la maison. Je le proposerai à Elena en rentrant. Et peut-être proposer à son neveu de se joindre à nous. Le destin faisait bien les choses. Il se trouvait que j'avais rencontré un jeune homme un peu étrange mais assez gentil dans le labyrinthe. Jusque là, tout semblait normal et pas spécialement intéressant, mais il se trouvait qu'il s'agissait aussi du neveu de Carla. C'était une coïncidence assez drôle avec le recul.

-Oh, les enfants vont bien, il s grandissent ! C'est fou ce que ça change à cet âge-là !

Je pourrais bien passer mon temps à prendre les jumeaux en photo pour immortaliser chaque instant passés avec eux. Un peu niais ? Peut-être mais quand on est confronté à la mort toute la journée et qu'on a failli y passer, ça remet les pendules à l'heure.

-Et Elena, elle va bien. Je sais pas comment elle fait pour tenir !

Entre les enfants, la résistance et son boulot d'assistance sociale, c'était un miracle qu'elle ait encore le temps de dormir. Je ne pourrais pas gérer autant. Ma première journée me pompait déjà beaucoup d'énergie et la seconde me lessivait totalement. Mais c'était une fatigue que je supportais avec le sourire parce que même si ce n'est pas facile tous les jours d'élever un enfant. Un sourire et toutes les tensions s'en allaient. C'était dingue comment un seul sourire d'un de mes enfants pouvait me donner la force de me lever tous les matins, même avec peu d'heures de sommeil.

-Il n'y a pas trop foule aujourd'hui ! Tant mieux, tu me diras, tu peux te poser un peu !

Supporter les clients, ça ne devait pas être tous les jours facile. Même si la plupart étaient gentils, il arrivait de tomber sur de vrais peaux de vaches. Dans ces moments-là, on en vient à se demander pourquoi on a choisit ce métier. Enfin, je supposais. C'était déjà comme ça à l’hôpital. Heureusement, la plupart des patients étaient compréhensifs et se battaient plus contre leur maladie que contre le personnel qui fait ce qu'il peut avec les moyens du bord.

-La boutique tourne bien ?

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Lun 6 Mar 2017 - 19:38
a cupcake or a spell

Ft.


L'arrivée de Matthew dans la boutique m'a mise encore plus de bonne humeur. C'est une personne que j'apprécie énormément, ainsi que sa femme. Je n'ai malheureusement pas encore eu la chance de rencontrer leurs enfants, mais je sais qu'ils sont aussi sympathiques que leurs parents. De vrais petits amours, j'en suis sûre. Je ne pensais pas rencontrer des gens comme ça ici, mais grâce à la soirée d'Halloween j'ai eu l'occasion de sympathiser avec eux. J'ai aussi fait la rencontre de Clarke, la petite amie de mon neveu. Comme quoi cette fête s'est avérée être très utile.

-Oh bah je peux te proposer caramel beurre salé, rose, pêche, violette comme nouveautés.

Ceux là sont déjà préparés, j'en fais toujours à l'avance. Je les place ensuite dans le bar vitré réfrigéré. Enfin que les clients puissent faire leur choix. Je les remplace au fur et à mesure des achats.

-Ah ça ! C'est sûr qu'il fait profiter de chaque moment, parce que l'on ne voit pas le temps filer. Enfin je dis ça mais je n'ai même pas d'enfants.

Et c'est le plus grand regret de ma vie je pense. Avoir mon âge, être seule et ne pas avoir d'enfants. Mais c'est le revers de la médaille. J'ai priorisé ma réussite professionnelle au détriment du reste, mais à quoi bon avoir de belles choses si on ne peut les partager avec personne. Mais c'est la vie. Oh bien sûr j'ai Adam, mais ce n'est pas pareil.

-A ça, Elena est une femme extraordinaire !

Mener, une vie de famille, une professionnelle et une vie de résistante. Et réussir à concilier les deux ça doit être un travail quotidien. Je lui tire mon chapeau. Déjà que moi par moment j'ai du mal à gérer la boutique. Ce ne doit pas être facile tout les jours. Et c'est avec plaisir que je les dépannerai, si un jour ils ont besoin de quelque chose.

-Non aujourd'hui c'est une journée creuse. Mais bon comme tu dis ça me permet de souffler un peu. Les clients sont particulièrement énervant ces derniers temps.

Ça peut se comprendre en même temps, avec tout ce qu'il se passe dans cette ville. Mais devoir essuyer les remarques désobligeantes de certains clients à longueur de journée, c'est fatigant à force. Surtout que je suis obligée de rester courtoise, par soucis d'image. C'est très frustrant ... par moment j'ai envie de leur rentrer dedans. Mais je me calme assez rapidement.

-La boutique tourne plutôt, je suis vraiment contente ! En espérant que ça dure encore longtemps.

C'est surtout ça le plus important. Mon affaire tourne depuis plusieurs années, j'en suis vraiment satisfaite. J'ai travaillé d'arrache-pied pour ça. Mais ouvrir un commerce est un combat de tous les jours, à tout moment je peux mettre la clé sous la porte.
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Jeu 16 Mar 2017 - 18:14
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
Ce qui était bien ici, c’était qu’il y avait toujours de nouvelles saveurs. Alors, même si ma vie était rythmée selon un modèle préétabli, j’essayais d’inclure de temps en temps un peu de nouveauté et d’imprévu. Acheter des nouveaux cupcakes dont je ne connaissais pas le goût me semblait un défi réalisable. D’autant plus que les parfums cités me donnaient particulièrement envie. Sauf, la violette, les goûts fleurs et plantes ne me plaisaient pas trop en général, j’avais l’impression de manger carrément la fleur en question. Je ne suis pas un lapin ! Mais il ne fallait pas rester sur ses aprioris. J’allais tout de même en prendre un pour goûter, au cas ou.

-Je vais te prendre un de chaque alors, soyons fou !


Oui, ce n’était pas franchement folichon comme challenge. C’était vraiment digne d’un père de famille un peu plan-plan. Je donnais cette impression et parfois, j’aimerai bien qu’il en soit réellement ainsi. Qu’il n’y ait pas de démons pour nous torturer, pas de méchant déchu pour vouloir détruire la planète. Rien de surnaturel en somme même si je ne pouvais pas me résoudre à être aussi discriminatif. L’ex d’Alice était un déchu et il avait gardé en lui tout ce qui faisait un ange. Un être droit et bienveillant qui pensait toujours à son prochain. Mais sinon, j’aimerai ne pas avoir la boule au ventre quand Elena va faire ses tours de gardes au QG de la résistance. Qui sait ce qui peut se passer s’il y a une urgence et qu’elle doit partir sur le terrain ? A chaque mission, elle risquait de ne pas revenir et c’était ce qu’il me faisait le plus peur. Enfin, ce n’était pas le moment d’avoir des pensées si négatives. D’ailleurs je répondais à son interrogation en lui disant que la petite famille allait bien.

-C’est dingue, ça quand même ! Tu crois que c’est tous ses évènements qui rendent les gens agressifs ? Ou c’est peut-être la société qui évolue comme ça. A l’hôpital, les patients et surtout leur famille deviennent plus irritants, moins patients.


C’était surement la société qui faisait que les gens étaient pressés, qu’ils voulaient que tout aille mieux en un claquement de doigts. Lors de consultations, j’avais eu des parents qui étaient revenus deux jours plus tard car leur enfant avant toujours de la fièvre. La grippe ne part pas aussi facilement. Sinon, les enfants et les vieux ne seraient pas les premières victimes.

-Il n’y a pas de raison que ça ne dure pas ! Tu fais des cupcakes à tomber et à ce jour tu possèdes la seule boutique qui en propose !

Elle avait ouvert le magasin depuis longtemps mais nous n'avions pas vraiment prêté d'attention particulière à la devanture. C'était quand elle nous en avait parlé qu'on s'était vraiment penché sur le sujet. Ils étaient vraiment succulents et comme elle proposait tout le temps de nouvelles saveurs, on ne pouvait pas vraiment se lasser !

-D'ailleurs, tu pourrais presque développer ton truc et faire comme un salon de thé ! Ca marcherai du tonnerre ! Un moment de douceur dans une journée trépidante, c'est toujours agréable ! Enfin je m'emballes un peu, je n'y connais rien à tout ça
, ajoutais-je d'un air contrit pour m'excuser de ma remarque qui pourrait être un peu trop intrusive dans sa vie professionnelle.

Le starbucks était toujours plein, les gens parlent forts, ce n'était pas franchement un lieu paisible. Alors que je m'imaginais très bien m'asseoir à une chaise contre la fenêtre et prendre un thé vert en mangeant un cupcake. Je pourrais soupirer de bonheur rien qu'en l'imaginant.

-Et l'autre commerce, ça doit être florissant avec tous les évènements qui se déroulent, non ?
Demandais-je en baissant la voix d'un ton conspirateur.

J'espérais amener le sujet sans trop paraitre opportuniste. J'avais une faveur à lui demander. Je ne voulais plus être le mari ignorant à qui on portait secours. Je voulais pouvoir me défendre face aux dangers qui ne cessaient de croitre depuis les dernières années.

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Lun 3 Avr 2017 - 19:38
a cupcake or a spell

Ft.


Depuis ma rencontre avec Elena, je songe de plus en plus à rejoindre la Résistance. Enfin nous n'avons pas discuté de ça durant la soirée d'Halloween, ce n'est qu'après que mon envie c'est réellement manifesté. J'avais toujours voulu me rendre utile, et avec mes potions je l'étais devenu dans un sens. Pourtant j'ai l'impression ne pas en faire assez, mais c'est l'un de mes plus gros problèmes. Je veux toujours plus. C'était ce qui m'avait poussé à ouvrir ma propre boutique et a tester de nouvelles recettes. J'ai confiance en moi, et cette dernière restera imbrisable.

-Ahah on se fait plaisir !


Je rigole tout en attrapant la pincette, saisissant les différents cupcakes pour les disposer dans la petite moi devant moi. Un peu de bonheur sucré dans ce monde de dingue, ça ne fait pas de mal.

-Oh à mon avis ces deux raisons sont en cause. Les choses qui se passent dans cette ville ne doivent pas donner du baume au cœur à la population. Et c'est compréhensible. Mais durant mon enfance en France, les gens étaient tout de plus aimables et moins pressés qu'aujourd'hui.

C'est que toute la société par un peu à vau-l'eau, c'est derniers temps. Les gens sont de plus en plus impatients, ingrats et méchants. Et Matthew doit en pâtir plus que moi à ce que je comprends. Son boulot à l’hôpital ne doit pas être des plus reposant.

-C'est vrai ! Et puis si la concurrence arrive je n'ai aucun soucis à me faire.

Je souris. Je suis peut être prétentieuse, mais c'est la vérité. Je suis là depuis longtemps, ce qui m'a permis de me constituer une clientèle fidèle. Et puis j'ai mon petit truc en plus, ce qui se cache dans l'arrière boutique. Certains viennent me prendre des cupcakes accompagnés de potions.

-Mais c'est une excellente idée ! Je vais t'engager comme manager je crois.

C'est vrai que je n'y avait jamais pensé. Ça peut être un nouveau challenge à relever et des plus intéressants qui plus est. Je peut toujours essayer, vois si la chose fonctionne et aviser ensuite. Si ça ne marche pas il me suffira d'arrêter et de reprendre mon activité normale.

-Oh celui m'en parle pas, ça dépasse de loin les cupcakes !

Il n'y a personne dans la boutique à part nous, je sors de derrière le comptoir et me dirige vers la porte d'entrée. Je ferme cette dernière à clef. Tournant le panneau signifiant que la boutique est fermée. Pour m'assurer que personne ne nous dérange.

-Quelque chose t'intéresse ?
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Mer 19 Avr 2017 - 13:28
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
Je me sentais un peu coupable de venir lui demander une faveur. Pourtant, j'essayais de me raisonner. Après tout, ce n'était pas comme si j'étais venu la déranger chez elle pour ça. Non, j'étais venu dans l'intention de lui acheter des cupcakes. Accessoirement, j'avais une petite faveur à lui demander. Je faisais taire ma culpabilité naissante qui se matérialisait par une brusque envie de donner des idées afin d'augmenter sa clientèle. Et non, je n'étais pas hypocrite, parce que je pensais réellement ce que je venais de lui proposer. Carla semblait même assez enthousiaste à cette idée.

-Haha, tu le regretterai assez vite ! Répliquais-je en souriant.

J'avais un bon contact avec les patients. Avec le temps, nous, médecins, apprenons à les écouter, à donner un peu de compassion tout en gardant une certaine distance pour ne pas être submergée par les émotions. C'était un boulot difficile et tout le monde ne pouvait pas gérer le côté émotionnel de la situation. Certains internes finissaient par craquer avant de devenir titulaires. Pourtant, rien qu'à l'idée de gérer une boutique, je me sentais aussi démuni qu'un nouveau-né. Je serais bien incapable de gérer une boutique, l'aspect financier, le markéting, tout ça. Je finissais tout de même par demander si son autre commerce fonctionnait aussi. Après tout, avec le contexte actuel, il devait bien rapporter. Je laissais de côté l’impression de l’utiliser quand elle sort de derrière son comptoir pour aller fermer la boutique. On se serrait presque cru dans une scène de série télé où deux amants se cachent aux yeux de tous. Elle revint vers moi et me demanda si quelque chose m’intéressait. Pour le coup, j’avais surtout l’impression d’être dans un trafic de drogue. Vu la vitesse à laquelle elle avait répondu à ma question, j’en déduisais que ça devait lui faire plaisir d’utiliser ses dons en matière de magie. Toute sensation de gêne et de scrupule s’envola. Je souris à la sorcière en face de moi, prêt à lui demander de l’aide.

-Quelque chose, je ne sais pas. C’est de toi dont j’ai besoin, répondis-je.

J’aurais pu demander à Serah, la sorcière qui m’avait exorcisé. Elle semblait tout à fait au courant de tout ce qui se tramait dans le monde mais elle faisait parti de la résistance. Peut-être qu’il y avait des choses dont elle ne devait pas parler aux non-résistants. Je n’en savais rien. J’évitais de trop poser de question sur leur QG et leur manière de procéder. Si je savais absolument tout, je séquestrerai ma femme pour l’empêcher d’aller là-bas, quitte à laisser des gens mourir à cause de mon égoïsme.

-Je ne sais pas si Elena t’en a parlé, mais j’ai eu quelques déboires avec les démons en tout genre depuis quelques années.

Je lui passais les détails des affaires. C’était déjà assez humiliant pour le mari de la chef de la résistance d’être aussi innocent qu’un agneau en situation de crise. J’étais un poids pour Elena et je ne voulais plus qu’elle ait à venir me secourir à chaque fois.

-J’aimerai que tu m’enseignes tout ce que tu sais sur le surnaturel, les potions, les démons, les anges, tout. Vu les temps qui courent, je ne peux plus me permettre de faire l’autruche et d’essayer de me convaincre que tout ça n’existe pas vraiment.

Je le disais ouvertement et ça me faisait presque un choc de prononcer ces mots. Car je réalisais que c’était bien ça. J’avais essayé d’occulter le fait que les démons existaient vraiment, malgré le fait que l’une d’elle m’avait torturé à mort. Mais à présent, j’avais des enfants à protéger et ce n’était pas uniquement le rôle d’Elena.

-Je sais qu’Elena veut me protéger en m’en disant le moins possible, mais là, c’est trop dangereux, je ne veux plus être un poids pour elle. Et puis, la vie de mes gosses pourrait dépendre de mon ignorance.

J’aimais Elena mais quand je repensais à mon premier réflexe quand je m’étais réveillé dans la rue, à côté des cadavres, j’avais honte. J’avais appelé Elena comme un gosse appelle sa mère. Incapable de réfléchir. Si j’avais su que des âmes sortis de l’enfer pouvaient posséder les humains, j’aurais peut-être agit au lieu de pleurer dans le coin d’une rue sale.

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Lun 1 Mai 2017 - 21:02
a cupcake or a spell

Ft.

Visiblement Matthew n'était pas venu uniquement pour les cupcakes. Je pense même que c'était une sorte de couverture, ou peut être une excuse. Pour enchaîner sur mon autre affaire. Ça m'étonne qu'il vienne me voir, mais je suis toujours prête à aider un ami. Et puis faire de la magie c'est ma passion, j'adore ça. Alors si on peut concilier les deux, c'est parfait.

-Ah non Elena ne m'en a jamais parlé.

Ça ne m'étonne pas dans un sens qu'il ait eu affaire à des démons, c'est quand même le mari d'Elena. La dirigeante de la résistance. Mais ça me fait un peu de peine tout de même. Les démons sont aussi lâches que beaucoup d'humains apparemment. Ils s'en prennent aux familles. Ils savent que ce sont les choses auxquelles nous tenons, qui nous font le plus souffrir.

-Je peux t'enseigner l'art des potions sans problèmes, mais pour le reste mes connaissances sont assez minimes. Je ne suis pas une experte. Je le fixe un court instant. Je vais te dire tout ce que je sais.

Je ne peux que le comprendre, il veut protéger ses enfants et sa femme. Quoi de plus normal. J'espère juste que ces informations ne le mettra pas plus en danger. Je pense que nous sommes arrivée à un point de non retour. Les gens ne peuvent plus fermer les yeux sur ce qu'il se passe en ville.

-Je comprends. Comme ma mère me l'a toujours dit :"L'information c'est le pouvoir" ... cette phrase prend vraiment sens par les temps qui courent.

Je lui fait un signe de la tête, lui indiquant l'arrière boutique. C'est la que j'entrepose la plupart de mon matériel de sorcière. Enfin surtout les ingrédients pour faire des potions. Les choses plus importantes sont bien à l'abri chez moi. Poussant la porte, j'allume la lumière. Dévoilant ainsi des étagères remplies de fiole et de choses en tout genres. Au milieu trône une table avec mon chaudron. Bon c'est pas vraiment un chaudron, mais j'aime bien dire ça.

-Pour que tu saches un peu le contexte, mes connaissances viennent de mes parents. Ici je ne parle pas de sorcellerie mais du surnaturel en général. Mon père étant tourné vers Dieu, c'est lui qui m'a plus ou moins raconté des histoires sur les anges. Quant à ma mère ... elle était du côté de Lucifer. Je passe une main dans mes cheveux. C'était aussi une sorcière.

J'essaye de faire court, pour que l'histoire ne semble pas trop barbante. Et puis il veut des informations, pas que je lui déballe une autobiographie.

-Ma mère m'a dit qu'il y avait une hiérarchie chez les Démons, j'estime que ça doit être pareil chez les Anges. J'attrape des fioles. Je voulait tester une potion explosive, ça te dis de la faire avec moi ?
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Lun 8 Mai 2017 - 0:41
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
Avec ma réaction, elle devait se douter, à présent, que j'étais venu principalement pour sa seconde activité. Pourtant, je ne décelais aucune trace de déception ou de peine dans sa manière de s'exprimer. C'était surement pour ça qu'elle s'entendait si bien avec ma femme. Elle était prête à aider son prochain et ceux qu'elle aimait. Je n'aimerais pas être celui ou celle qui ferait du mal à ses proches.

-Effectivement, oui c'est un proverbe qui s'applique à tous les domaines, acquiesçais-je.

Dans le domaine de la médecine, il était très important d'avoir toutes les informations concernant les patients. Il en allait de leur santé. Sans connaître son passé, ses allergies médicamenteuses, nous pourrions passer à côté du vrai problème ou d'empirer son état. Dans tous les cas, ce n'était pas bon pour lui, même si parfois, il fallait leur tirer les vers du nez. A présent, dans les temps qui couraient, c'était encore plus important, pour éviter de se retrouver totalement démuni face à des démons. Je la suivais dans l'arrière-boutique. Impressionné, je regardais tout autour de moi, détaillant chaque objet et bocal dans la pièce. On était bien loin des petits macarons framboise.

-Oh, ça devait être tendu les repas de famille !

J'étais surpris d'apprendre que ses parents avaient des idéaux aussi radicaux, et surtout qu'ils avaient autant réussi à vivre assez longtemps ensemble pour élever un enfant; L'utilisation du passé pour désigner sa mère ne m'avait pas échappé. J'étais tenté de demander pourquoi mais une petite gêne m'en empêchait. Je ne voulais pas traverser la ligne de la vie privée. Après tout, c'était plus une amie à ma femme qu'une amie à moi.

-Une hiérarchie. Ca se tient. Je me souviens que j'avais lu des trucs avec les Anges, les Archanges, les Anges Gardiens et tout ça. Ta mère ne te parlait pas des démons, elle ? Commentais-je.

Ca faisait peut-être quelques années que je connaissais l'existence du surnaturel, je n'arrivais toujours pas à m'y faire. Ca me semblait toujours si irréel.

-Une potion explosive ? Carrément ! M'exclamais-je, ravi de prendre part à ses expériences. Je ne pensais pas avoir droit à la pratique aussitôt, ajoutais-je d'un ton léger.

Je m'approchais de la table ou étaient disposées diverses fioles. Un récipient qui devait être assimilé au chaudron trônait en plein milieu. On se serait cru dans une série télé.

-Je ne sais pour toi, mais même en ayant vu de mes propres yeux des démons, j'arrive pas à me faire à l'idée que ça existe. Même là, je me crois plus sur le tournage d'une série fantastique que dans la réalité, me confiais-je à la sorcière.

Je ne parlais pas souvent de mes peurs. Même pas à ma femme. Elle avait déjà assez de soucis comme ça, je ne pouvais pas lui rajouter en plus le poids d'un mari sensible. C'était plus facile d'en parler à Carla, je me sentais un peu moins inutile.

-Bon alors, tu la testes sur quoi ta potion explosive ?

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Mar 23 Mai 2017 - 15:02
a cupcake or a spell

Ft.

Ça me fait plaisir d'aider un ami dans le besoin, et en plus ça me permet de bosser ma fabrication de potions. Comme quoi nous pouvons faire tout en un des fois. Cependant je repense à ce qu'il m'est arrivée plus tôt, avant que Matthew ne rentre dans la boutique. Peut être que je devrais lui en parler, Elena pourrait peut être savoir pourquoi une chose pareil m'arrive. Surtout que le don de mettre le feu, c'est un pouvoir de démons ! Pourquoi ça m'arrive ... est-ce que ça aurait un lien avec ma famille ? Non impossible, ou alors ma mère ne pas tout raconté.
Je reprends mes esprits, nous ne sommes pas là pour ça ! Je lui en parlerai le moment venu. Là ce qui importe c'est de porter main forte à mon ami.

Je lui avais un peu expliqué d’où me venaient mes connaissances, et par le même occasion j'ai du lui parler un peu du contexte familial dans lequel j'ai grandi Oh je n'ai pas honte d'en parler loin de là, mais ce n'est pas forcément intéressant quoi.

-Oh en général oui. Mais c'était surtout les intrusions extérieures qui nous menaient la vie dure ...

Je marque une pose et me mis à parler intérieurement. Bien sûr je ne parle pas de Connor, il a sauvé mon père et il m'a beaucoup apporter. Non je pense plutôt à ce démon à la libido trop élevé. Adonis. Je sais pertinemment que je dois me méfier de lui, il n'a pas fait de mal à ma mère car il avait besoin d'elle. Quant à moi, il a toujours voulu me supprimer.

-Très peu, et que dans des histoires. Elle refusait d'en parler pour protéger sa famille j'imagine. C'est également pour ça que mes parents ont fini par se séparer au final.

Je lui avais proposé de m'aider à préparer une potion explosive et apparemment il est plutôt d'accord. Sa soif d'apprendre est vraiment grande. Je ne peux que le comprendre.

-Ahah oui carrément, il faut commencer grand. Bon je ne garanti pas son efficacité face à des démons ... mais on sait jamais ça peut toujours servir. Par contre je préfère te prévenir, certains ingrédients sont un peu spéciaux.

Enfin je veux pas l'effrayer, il le verra bien assez tôt. Certains potions sont compliquées à réaliser, celle est d'un niveau intermédiaire. Même si les ingrédients sont parfois difficiles à trouver. Heureusement que j'ai fait le plein il y a quelques jours.

-Oh moi tu sais ça fait bien longtemps que je me suis faite à cette idée. Au début j'ai eu du mal à y croire, et même encore aujourd'hui j’espère que tout ceci n'est pas vrai. Et pourtant ne pouvons plus nous permettre de douter.

Je farfouille sur mes étagères à la recherche des petits objets de sorcière, j'attrape quelques bocaux et vais les disposer sur la table. Je vais devoir faire quelques allers-retour, mais j'aime avoir tout à porter de main. Une fois tout installer, je me poste à côté de Matthew.

-Sur un gentil petit démon ? Non je rigole, j'ai un petit coin prévu à cet effet. Je passe une main dans mes cheveux. Bon d'abord il faut mettre l'eau à bouillir. Ensuite il faudra rajouter tout les autres ingrédients un à un. D'abord la lavande, ensuite l'huile d’améthyste, puis les graines de larkspur écrasées.

Ah il ne faut pas être allergique aux plantes ou aux fleurs quand on est une sorcières. Surtout spécialisée dans les potions.
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Jeu 25 Mai 2017 - 11:35
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
J'avais l'impression d'être Harry Potter à son premier jour à l'école des sorciers. Sauf que je n'étais pas un sorcier et que nous n'étions pas dans une fiction. J'aurais préféré en soit. Ca serait tellement mieux s'il n'y avait pas de démons et d'anges. Ca serait plus facile à vivre. J'avais vu les films et c'était presque la réalité. Voldemort pourrait bien être le Lucifer de la vie réelle. Enfin, ce n'était pas le moment de s'apitoyer de la sorte, ni maintenant, ni jamais. Il fallait que je me fasse à l'idée que mon monde ne serait plus le même qu'il y a dix ans. Le temps était venu que je me batte.

-C'était louable de sa part, de vouloir te protéger !

C'était même surprenant qu'elle n'ait pas voulu que sa fille soit de son côté. Cela prouvait bien que tout n'était pas tout blanc ou tout noir dans l'humanité. Nous avions tous un côté sombre qui ne demandait qu'à faire surface. J'acceptais avec plaisir de l'aider à préparer une potion explosive.

-Oh, il me tarde de voir ça ! M'exclamais-je avec enthousiasme.

Un peu particulier ? J'étais chirurgien, j'avais vu des choses à en faire vomir une âme sensible. Je n'avais pas peur d'ingrédients un peu spéciaux. Bon d'accord, je faisais le malin, je ne dirais peut-être pas la même chose dans cinq minutes mais tous les évènements des dernières années m'avaient forgé le caractère.

-Oui, c'est un luxe qui n'est plus à notre porté.

Elle avec ses pouvoirs, elle devait être une cible convoitée par les forces obscures pour augmenter leur pouvoir. Quand à moi, j'avais une famille à protéger à présent. Je ne pouvais plus me contenter de rester dans l'ombre d' Elena. Je la suivais du regard alors qu'elle farfouillait dans les étagères pour trouver les ingrédients dont nous aurons besoin. J'en profitais pour lui demander sur quoi nous allions la tester.

-J'ai eu peur pendant deux secondes, j'ai cru que tu gardais un démon en captivité ! Je riais doucement avant de reprendre mon sérieux. Donc bouillir l'eau et rajouter les ingrédients. C'est quoi des graines de Larkspur ?

Je prenais un bocal marqué de ce fameux nom et étudiait le fameux ingrédient. Je connaissais les propriétés apaisante et répulsive de la lavande, mais je ne savais pas qu'elle pouvait servir dans un cocktail explosif.

-Attend tu as dit l'huile d'améthyste ? C'est pas un minéral, ça ? Comment tu peux faire de l'huile de minéral ? Tu le fais macérer ?

J'étais curieux et le sujet m'intéressait vraiment. J'avais vraiment bien fait de venir la voir aujourd'hui.

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Jeu 22 Juin 2017 - 14:23
a cupcake or a spell

Ft.

Qui avait cru qu'un jour j'allais donner des cours de fabrication de potions. Là, dans ma petite arrière boutique à l'abri des regards, on se livre à de la sorcellerie ! Mais c'est pour une bonne cause. En regroupant les ingrédients nécessaires, nous en étions venu à parler de ma famille.

-Oui, c'était mère avant tout.

Je vois qu'il est vraiment intéressé par mes explications. Ça fait plaisir ! C'est un apprenti sorcier très assidu, il aura un bon point. C'est important d'allier plaisir et travail, c'est exactement ce qu'il se passe en ce moment. Ca ne fait pas longtemps que je connais Matthew, mais le feeling est passée tout de suite.

-Ahah, non rassure toi. Je ne suis pas assez puissante pour un garder un enfermé ici ... ou même pour en tuer.

Aucuns humains ne pouvaient le faire de toute façon. Nous sommes des êtres inférieurs mais ce n'est pas pour ça qu'il faut baisser les bras et perdre espoir !

-Ce sont des graines de fleurs, on peut aussi appeler ça des graines de delphinium. Bon tout est prêt ! Oui c'est aussi simple que ça ... bon certaines personnes apportent des pouvoirs mystiques aux pierres précieuses. J'ai eu du mal à croire au début mais pourquoi pas après tout. Tout est possible maintenant.

Je ne serais pas surprise de voir passer un dragon ou de croiser le cavalier sans-tête ! Bon ok j'exagère un peu. Je prends les premiers ingrédients et les verse dans l'eau bouillante. Invitant Matthew à faire de même.

-Le mélange des ingrédients est censé donné une teinte violette à la mixture.
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Mar 18 Juil 2017 - 23:00
Bar à cupcakes de Carla Fabray
A cupcake or a spell
Je n'aurais pas cru que ça serait aussi facile de demander de l'aide à Carla. J'avais à peine formulé ma requête qu'elle m'entrainait déjà à l'arrière de sa boutique pour me montrer sa principale activité : la fabrication de potions magiques. C'était la première fois que je pénétrais dans l'antre d'une sorcière, si je puis dire. Je ne savais pas à quoi m'attendre mais heureusement, ce n'était pas aussi lugubre que dans les films. En même temps, Carla était tout sauf une mauvaise sorcière. Son passé familial me montrait qu'elle en était loin. Grâce à sa mère. Une adoratrice de Satan qui avait su protéger sa fille de toute cette guerre entre le bien et le mal.

-Si une sorcière ne peut rien, comment peut-on les affaiblir ? La questionnais-je avant de me concentrer sur les ingrédients qu'elle venait de mentionner.

Tout ceci titillait mon esprit carthésien qui ne reconnaissait que la science et les faits explicables de manière logique. En gros, tout ce qui ne faisait pas référence à l'occulte. Pourtant, je croyais à tout ce que m'apprenait Carla. Quelques années plus tôt, j'aurais ris et je me serais barré en la traitant de sorcière. A présent, c'était limite si je ne prenais pas des notes pour ne pas oublier toutes les informations qu'elle me donnait au fur et à mesure. J'attrapais les ingrédients qu'elle m'indiquait et reproduisait à l'identique ses gestes en les plaçant dans l'eau bouillante.

-ohoh, c'est dingue ça ! Comment tu sais que ça doit prendre cette teinte-là ?

Je me demandais s'il y avait des sites internet qui permettaient d'apprendre les notions de la magie, en mode 'la magie pour les nuls'. Ca ne m'étonnerait pas plus que ça. Une fois j'avais assisté à une démonstration d'une femme qui préparait des savons par réaction de saponification chez elle. La nana, à l'aise, elle prenait la soude à mains nues en disant qu'il fallait bien se protéger. Ca m'avait fait grincer les dents. Non, il y avait tellement de truc sur le web que ça ne m'étonnerait pas, mais comme tout sur la toile, il fallait être prudent quand aux sources utilisées.

-Ca va prendre combien de temps pour que ça change de couleur ? C'est fou tous les ingrédients que tu as, fis-je admiratif en balayant les étagères du regard. Tu trouves tout ça facilement ? Demandais-je à nouveau, laissant la curiosité prendre le dessus.

Carla Fabray & Matthew A. Hamilton


RÉSOLVEZ-MOI !:
 
Contenu sponsorisé



Message   
 

a cupcake or a spell | feat Carla Fabray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-