I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah


 

 I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Sud & Ouest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageI'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Mar 14 Fév 2017 - 18:36
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


J'avais rejoins l'Eden en début de soirée pour retrouver un collègue qui m'avait dit vouloir m'offrir une bière. Trois bières plus tard, j'avais quitté l'établissement et laissé se dernier rejoindre sa voiture alors que j'avais pris le chemin de la mienne. A l'intérieur du bar, tout s'était bien passé, mais j'avais eu cette sensation brûlante tout du long et l'éloigner de moi m'avais semblé être la chose a faire quand j'avais sentit l'aura des démons me suivre dans la ruelle.

Ils avaient continué, laissant au moins mon collègue tranquille alors qu'il devait déjà être en train de rouler vers chez lui. J'avançais, restant sur mes gardes alors que j'ignorait ce qui avait mis la puce à l'oreille des démons. Mon aura était pourtant cachée, ils ignoraient ma puissance, ils devaient aussi ignorer ce que j'étais ! Je n'étais pas certain de la raison et sans les voir... Ou est-ce qu'ils se cachent bon sang ?!

Je pouvait les sentir, mais... de là à dire derrière quelle ombre ou quelle poubelle ils se cachaient dans cette ruelle... C'était autre chose. Quand j'avais fini par atteindre une rue déserte de monde, je finissait par m'arrêter et me tournais.

▬ Il n'y as plus de témoins ! Et surtout, pour moi, plus d’innocents pouvant être mis en danger...

▬ Alors si vous arrêtiez cette comédie et que vous sortiez de votre trou a la fin !?

J'avais dit ça sur un ton agacé et qui je l'espérait les titilleraient au point de répondre à ma requête. Après tout... S'ils me suivaient ce n'était pas juste pour me coller au train ! Ou ils l'auraient fait mieux que ça et se seraient également mieux cachés.

Trois silhouettes s'étaient finalement extirpées de leur cachettes et j'avais compris. Ce visage... L'un des démons ne m'était pas inconnu. Il m'avait échappé lors d'une récente ronde. J'avais sauvé sa victime, tué son acolyte et lui avait joué aux filles de l'air.

▬ Alors c'est ça ? Une vengeance ? Si tu n'étais pas partit en courant... Ton ami ne serait peut être pas mort tu sais... Si tu n'étais pas partit en courant, tu saurais aussi que vous n'avez absolument aucune chance... C'était peut être faux, parce qu'ils avaient l'avantage du nombre mais... L'ange en moi avait sortit ces phrases sans chercher plus loin. Et de la même manière, j'avais arrêté de cacher mon aura, révélant la puissance de l'ange de premier ordre que j'avais été. Le seul soucis s'était posé dans leur réaction, comme s'ils avaient prévu la chose. Comme s'ils avaient un plan, quel que soit ma force... Deux d'entre eux s'étaient empressés de me foncer dessus et tentaient de me maintenir en respect contre le mur derrière moi alors que l'autre, celui qui m'était familier s'avançait dans ma direction. J'avais les deux mains serrés par leur poings, mais je ne doutais pas de réussir à attraper mon pugnalis à ma taille. Pas avec un peu de volonté et de force. Je secouait l'un des deux qui me tenait, donnant un coup puis un autre jusqu'à ce que sa prise se desserre et que je puisse atteindre l'étuis de l'arme. Je la sortait et sans plus de détail plantait la lame dans la chair du démon qui s'écroulait mort sur le sol.

▬ Un de moins ! J'ai l'impression que votre plan aurait mérité un peu plus de travail... Je me moquais, non pas parce que c'était mon genre, mais parce que les provoquer me redonnait l'avantage. Si je pouvais les faire faire des erreurs et agir de manière impulsive... Mais au lieu de s'inquiéter les deux s'étaient mis à me cogner sans répit ! Mes mains étaient de nouveau libre, mais les coups ne cessaient pas encore et encore jusqu'à me forcer à Terre. Accroupi, j'accusait les coups, ils ne pouvaient pas me tuer de la sorte, mais ils avaient peut être une autre idée en tête ! Une qui devait me faire trouver une solution et vite...







HJ:
 
Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Jeu 16 Fév 2017 - 12:00

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


— Bonsoir. J’ai un colis pour monsieur Denisson. Est-ce que c’est l’un d’entre-vous ? Il habite cette rue, je me suis dit, tiens voilà le monsieur que je cherche.

Juste ce qu’il faut pour que les deux démons tendent l’oreille vers l’intrus, ce qu’il faut, leur révélant son identité première, pour qu’ils relèvent le museau et que celui à terre sache qu’il n’est plus seul. Ce qu’il faut pour lancer son poing armé de verre dans la face d’un des démons et rétablir l’équité dans ce combat de rue.

« Et les nuits, mon ami, que fais-tu de tes nuits ? Parfois je m’assoies au bord du toit d’un immeuble, je regarde les lumières. Il y a toujours une lumière à observer, il y a toujours un lieu qui ne dort pas, quelqu’un quelque part. J’ai mes habitudes aussi dans le bar de Freddy, il ferme à 22 heures. A minuit, la boite de jazz à l'autre bout de la ville est suffisamment chargée de monde pour m’y noyer. Je deviens un noctambule parmi tant d’autres. Il m’arrive de veiller sur des sans-logis, pour que leur nuit soit calme, que le froid ou la faim ne soient pas leur dernier ennemi. Il y a aussi les prostituées, qui s’offrent à la nuit et à leurs clients. J’en connais quelques-unes avec qui je plaisante sur la pluie et le beau temps. Elles m’appellent le "Samaritain puceau". Je n’ai pas compris aussitôt ce surnom. Maintenant, il me fait rire. La nuit, je troque mon vélo contre un van, un vieux Chevrolet noir et jaune des années 80. J’erre. Passager clandestin dans la ville. »

Il est accoudé à la vitre baissée du van. Le feu est rouge. En face, deux hommes sortent de l’Eden. Ils se séparent. Le feu passe au vert. Il y a une présence malveillante qui rôde. Il la sentit, alors quelques mètres plus loin, il stationne son véhicule. Une voiture qui vient de démarrer passe près de lui, l'un des deux hommes de tout à l'heure. Il descend. Qui ? Qui est visé ? Il croise un couple sur le trottoir. Un type éméché le bouscule devant la porte du bar. Où est passé l’autre homme qui est sorti avec celui qui a déjà filé en voiture ? Methiziah entre dans les ruelles adjacentes à la recherche de celui qui s’éloigne des axes où l’on croise trop d’humains. Au détour de l’immeuble suivant, la lumière provenant d’une fenêtre, révèle quatre formes et une évidence, l’un d’entre eux est une proie, les trois autres des démons à la violence déchainée. Trois c’est beaucoup, mais un innocent n’a pas à subir les manques du déchu. La vie d’un humain vaut mieux que la sienne. Il cherche une arme de fortune sur le sol. Une bouteille cassée, c’est mieux que rien, des tessons serrés entre mes doigts pour armer son poing de griffes asserrées. Mais la situation change d’un coup de lame. Trois êtres se battent maintenant et aucun n’est humain. Il hésite. L’enjeu n’est plus le même. Mais parce que les démons sont debout et l’autre a mis genou à terre, il ne peut se permettre de détourner le regard. Il approche et interpelle le groupe et quand la laideur du mal pose son regard sur lui, il la balafre avec toute la force dont il est capable.

— Voilà le colis ! Servi à domicile.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Ven 17 Fév 2017 - 23:06
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Je n'était définitivement pas dans la meilleure posture qui soit. Mais rien n'était perdu, j'avais de la ressource et les coups bien que pesant et lourds ne m’achèveraient pas. Il leur faudrait plus que cela pour en finir avec un déchu, de mon ordre encore plus. Seulement je n'était pas stupide et au vue de la détermination dont ils faisaient preuve depuis le début, ils devaient avoir une autre partie de plan cachée quelque part.

La seule chose dont j'étais certain, c'était que je ne devais pas attendre qu'ils la révèle ! Alors je veillait, au milieu de leur coups, au moment ou je pourrait leur faire perdre équilibre et reprendre l'avantage. Je scrutait le moindre mouvement que j'arrivais à percevoir de ma position et j'attendais le moment opportun. Un moment qui n'allait pas arriver. Pas de la manière que j'avais envisagé.

J'étais tellement absorbé et acculé que je n'avais pas remarqué une autre présence jusqu'à ce que l'homme parle et les forcent à me lâcher en en cognant un.

Je me redressait alors, légèrement épuisé par les coups, mais conscient de la nature de celui que j'avais face à moi. Il devait en être conscient aussi, moi qui avait cessé de caché mon aura en arrivant dans cette ruelle. Un déchu, deuxième ordre peut être bien. Et il venait de m'aider quand il aurait pu passer son chemin sans même que je ne réalise sa présence.

▬ Merci ! Soufflais-je a son attention alors que mon bras se mouvait presque machinalement pour atteindre la mâchoire du démon qu'il avait balafré à mon tour. Il allait commencer à guérir de cette plaie, mais... je n'avais pas envie de le laisser le faire, encore moins de le laisser fuir ou nouvelle fois pour agrémenter un peu plus sa rancœur envers moi. Je cherchais du regard le poignard magique que j'avais en main plus tôt et le voyais plus loin. Il m'avait échappé des mains sans que je ne m'en rende compte au milieu des coups. Je le laissait revenir à moi grâce à la magie qui le composait et plantait alors la lame dans le torse du démon avant de lui laisser le temps de réagir et pleinement se relever après mon coup.

▬ Attention, derrière toi ! Fis-je d'un coup à mon 'sauveur' alors que le dernier démon s’apprêtait à l'attaquer. J'étais trop loin pour le planter de mon pugnalis et je ne pouvait pas le lui prêter, ce n'était pas comme ça que fonctionnait l'arme ou le sort dont elle était imprégnée. Quant à me téléporter... J'avais subit trop de coups et était éprouvé, je n'en était présentement pas capable. Mais je pouvait au moins le prévenir pour qu'il se défende. Et je l'aiderais à tuer cette chose, définitivement.








Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Ven 24 Fév 2017 - 0:08

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Il aurait pu rester dans l’ombre, continuer son chemin parce que l’aide que peut apporter Methiziah est si insignifiante. Un coup de poing avec si peu d’impact quand il voit ce que celui qui était à terre est capable de faire. Il ne peut que regarder, admirer l’efficacité. Castiel se redresse, récupère son arme par magie et assène le coup fatal au démon.

Un merci. Ce merci vaut de l’or, parce qu’il vient évidemment d’un être supérieur à lui. Tellement supérieur, au déchu qu’il est, à l’égaré qu’il est parmi les humains. Deux ans déjà et toujours aussi paumé, toujours en quête de quelque chose qu’il ne parvient pas lui-même à comprendre, une rédemption impossible, un pardon tout aussi impossible.

Méthiziah regarde son poing de verre sur lequel traînent des lambeaux de chair démoniaque. Perdu en lui-même, il en oublie le deuxième. Il faut l’appel de son compagnon de combat pour qu’il se rappelle que le but de son intervention était de le jouer à un contre un. A une époque, il affrontait les démons, il en a envoyé plus d’un dans le néant. Aujourd’hui, il se plante des débris de bouteille entre les doigts pour faire illusion. Il ne fait même pas illusion, il fait diversion c’est tout, et encore, bien pâle diversion.

Pourtant, il reste des réflexes après des siècles d’affrontement contre les forces du mal. Il sent l’abomination arriver en force derrière lui. Il sent l’instant où il devrait y avoir un choc. Il suffit d’un quart de seconde, pour qu’il baisse l’épaule, pour que la main et le bras de l’autre passent au raz de sa tête. Il attrape le poignet et bascule le démon par dessus bord. L’autre main de la créature de l’enfer est plus problématique, si elle est armée, un coup traitre peut lui ouvrir le flanc, ou pire chasser sa vie de son corps. Mais rien, il n’avait rien que son arrogance et sa bêtise de se croire fort parce qu’en groupe et seul il garde cette stupidité.

Méthiziah poursuit le mouvement qui a mis à terre le démon, en le bloquant au sol. Il le regarde gesticuler. Il essaie de se défaire de la main qui serre sa gorge, de cet autre main qui tord le bras jusqu’à faire craquer les os et qui ne lâche pas la torsion. Le déchu lève la tête vers Castiel.

— Il est à toi !

Parce que lui ne peut pas l’achever, à mains nues en un éclair et parce qu’il laisse ce privilège à celui dont il aurait pu recevoir des ordres à une époque reculée.

— Détruit le mal qui hante ce monde.

Il baisse les yeux vers le démon qui ne s’avoue pas encore vaincu et donne des coups de poings tantôt vers son visage, tantôt vers ses côtes. Méthiziah stoppe le dernier mouvement du démon et lui accorde un sourire. Un sourire presque angélique.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Dim 26 Fév 2017 - 16:37
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Le danger n'était pas flagrant pour le déchu qui m'avait porté main forte. Car j'étais à présent certain de ce qu'il était maintenant que mes pensées n'étaient plus concentrées sur les coups que je recevait. A vrai dire, le vrai danger avait été pour Katie; car je réalisais seulement que les coups que j'avais subit, si elle portait encore son bracelet... Je regrettais presque le lui avoir acheté. C'était une bonne chose pour la protéger, mais jusque là ça n'avait fait que du mal, à commencé par Samuel. Et à présent...

Je chassais cette pensée de mon esprit, me rassurant en me disant qu'il ne s'agissait que de coups et non de plaies ou autres choses plus dures à guérir. Et espérait étrangement qu'elle n'ai pas porté le bracelet à cause de nos relations compliqués en ce moment. Non, le plus important, c'était le déchu, le combat... Ces choses là qui se déroulaient sous mes yeux.

Je l'avais prévenu pour que celui qui m'avait porté main forte se défende et ne subisse pas une attaque à son tour. Et il avait réagit tel le guerrier qu'il était ou avait été. Aussi vif que possible, il avait retourné la situation et m'avais livré le démon sur un plateau d'argent. Il ne me restait qu'a le planter avec le pugnalis caelestis dont j'était affublé et il en serait fini de lui. Il est à toi ! Détruit le mal qui hante ce monde.

Ces mots résonnaient dans mon esprit quand je portait le coup fatal au démon après les siens. Une attaque, dans la poitrine et le pouvoir du poignard avait fait son oeuvre, laissant un cadavre enfin immobile sous la prise du déchu qui m'accompagnait. Je rangeait alors mon arme dans son étui et relevait rapidement les yeux vers mon compagnon de fortune.

▬ Merci encore pour ton intervention... Je laissais planer un silence en cherchant à connaitre son nom, car son apparence et sa grâce ne me disaient rien. Je n'avais jamais croisé tous les anges de la création et ignorait qui j'avais face à moi, tout comme il en était probablement le cas pour lui. Je baissais la tête en signe de respect face à son aide -des restes de l'ange que j'avais été, qui ressortaient dans ces situations- et je tendais une main reconnaissante pour serrer la sienne s'il le voulait bien.

▬ Castiel, enchanté. Fis-je, me présentant en espérant avoir un retour similaire.

▬ Tu n'étais pas forcé de m'aider, mais tu l'as fait et je te suis reconnaissant. Si je peux un jour te rendre la pareille... Je serais là ! En ajoutant ces mots, j'avais l'impression d'attendre le jour ou il se ferait attaquer. C'était étrange comment sonnait cette phrase mais... ce n'était pas ce que je voulais dire, sans compter que l'aider pouvait être sous plusieurs formes, bien des formes...








HJ: :
 
Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Lun 6 Mar 2017 - 12:55

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Que le mal soit chassé et anéanti ! Que le monde soit purifié de cette gangrène ! Gloire à toi, père tout puissant ! En regardant le démon rendre son dernier souffle, il ne peut s’empêcher de repenser à toutes ses chasses, au service de son père. Il pense que oui. Il efface au plus vite ces images. Tout cela est derrière lui. Même s’il peut se permettre encore ce type de nettoyage. Cela lui donne envie de recommencer. Est-ce que c’est cela que les humains appellent l’ivresse du combat ? Il s’imagine que oui. Il se redresse en gardant les yeux sur celui qui restera à terre, puis il porte son regard sur l’autre combattant céleste. Il baisse la tête aux remerciements donnés.

— Ce n’est rien.

Une main se tend. Il hésite, puis la saisit en se présentant à son tour.

— Methiziah. Content de t’avoir rencontré.

Ne pas être seul ! Tout à coup, il réalise, qu’il y a d’autres déchus parmi les humains, qu’il peut en croiser, qu’il peut partager quelque chose avec eux. Il le savait, il sait que certains déchus échappent à la traque, un certain temps tout au moins. Mais jusqu’à présent, il n’avait pas réalisé l’importance que cela peut avoir dans sa nouvelle vie. Briser cette solitude imposée par le décalage entre les entités mortelles et celles immortelles.

— J’aurais pu passer mon chemin en effet. Le faire aurait été lâche, même si je crois que tu n’avais pas besoin de mon aide.

Son regard descend sur l’arme, un instant, et remonte ensuite.

— Peut-être qu’un jour, effectivement, peut-être que ton aide sera la bienvenue.

Et il pense, dès maintenant elle est la bienvenue. Ce n’est probablement pas l’aide dont il parle, mais avoir en face de lui un autre déchu fait monter une foule de questions. Il se retient. Ce serait déplacé de se lancer dans ce qui peut vite ressembler à un interrogatoire. Il sourit et tente une demande.

— Comment te trouver si ce jour arrive ?

Mais ça ne lui suffit pas, alors il en lâche une autre qui lui brûle les lèvres, il a besoin de savoir.

— Tu as une belle arme. Est-ce que je peux te demander le nom de ton fournisseur ?

Etrange formulation, mais s’équiper peut s’avérer utile. A mains nues, un combat peut mal tourner plus vite qu’on ne l’imagine, selon l’adversaire qu’on a en face de soi.



Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Lun 13 Mar 2017 - 16:57
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Il avait eu l'air d'hésiter avant de me serrer la main, sans que je sache pourquoi. Ou peut être que c'était à cause de ma gratitude qu'il semblait minimiser. Ce n'est rien... Mais il l'avait finalement fait, il avait tendu sa main en retour et en avait profité pour me répondre et me donner son nom.

▬ Methiziah ! J'avais répété, intrigué, car le nom qu'il m'avait donné ne m'était pas étranger. Cela dit, je réfléchissait encore, afin d'être certain de ce que j'allais dire ensuite. Lui laissant tout le loisir de parler et de répondre à mon mes mots. Il avait d'abord commencé par confirmer, confirmer qu'il aurait pu choisir la facilité et passer son chemin. Puis il était passé à mon offre et semblait pensif jusqu'à ce qu'il me demande comment il devrait me contacter si ce jour arrivait.

▬ Tu as un téléphone ? J'ignorais depuis quand il était déchu et à quel point il s'était familiarisé avec les choses humaines, comme leur technologie. S'il avait de quoi enregistrer, je lui donnerait mon numéro et ce serait simple. Si ce n'était pas le cas... Les choses risquaient d'être plus compliquées, même si j'aurais toujours une idée j'imagine.

J'allais finalement me lancer et lui poser la question qui m'étais venue au moment même ou il m'avait donné son nom. Nous avions une amie en commun je n'en avait pas le moindre doute à présent. Mais il avait repris la parole, mentionnant mon arme et je souriait. Comme le monde est petit... doublement petit vu l'endroit ou j'ai acheté ce truc...

▬ Tu peux, oui. J'avais commencé, laissant s'effacer petit à petit le sourire à mes lèvres. Il s'agit d'un pugnalis caelestis, c'est comme ça que les sorcières l'appellent. J'ai acheté le mien au Liber Magia. La boutique de magie dans le centre commercial. Je crois que... tu y connais quelqu'un qui y travail justement.

Je marquais une pause et faisait une légère moue en coin, avant d'ajouter avec simplicité:

▬ Cassandre, mais tu l'as connait probablement sous le nom de Louann.

Nous autres anges, avions des noms uniques, pas un seul autre était nommé comme lui et je savait avec certitude que je parlait au bon déchu. Ce déchu qui était tombé sur Cassandre à sa chute. Celui qu'elle considérait il me semble comme un ami.

▬ Qui aurait cru que ce serait toi, tout particulièrement qui viendrait à mon secours ce soir ?! Je suis d'autant plus ravi de te rencontrer Methiziah, car j'ai entendu parlé de toi. J'ajoutais avec bienveillance, conscient qu'il semblait encore un tantinet intimidé par notre différence de statut. Mais nous n'avions plus de statut ici bas. Ma puissance était là, certes... Mais je n'attendais aucune révérence de sa part, aucun ordre à exécuter. Seulement un frère.








HJ:
 
Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Ven 17 Mar 2017 - 12:01

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Un téléphone, oui il en a un. Il sort de sa poche cet instrument humain bien utile pour contacter quelqu’un.

— J’ai.

Il le montre à Castiel. En posséder un est une chose, maîtriser toutes les fonctions est autre chose. La partie téléphone, c’est ok, la partie stockage de musique à écouter pour occuper, c’est bon aussi, la partie appareil photo, pour un clic, il sait faire. Le reste par contre, il ne faut pas lui demander beaucoup plus. Il peut donc récupérer le numéro de son nouveau contact.

Ils parlent arme. Methiziah n’en perd pas une miette, il prévoit ainsi de s’équiper. Il verra le prix. Peut-être aura-t-il les moyens d’obtenir plusieurs choses. Au moins, il saura quelle somme économiser. Il a peu de frais, un véhicule, son forfait communication et quelques vêtements à passer à la laverie. Le salaire qu’il se fait comme coursier couvre amplement cela.

Il est intrigué quand il entend qu'ils ont une connaissance commune travaillant dans la boutique où va s’approvisionner Castiel. Il sait qui travaille là-bas bien sûr mais, celui en face de lui comment peut-il être informé de leur lien ! Sa phrase s’arrête sur un point d’interrogation pour le déchu. Il va pour demander des explications, une inquiétude naissant, quand enfin un nom est lâché. Louann. Il ne peut cacher son étonnement.

— Tu connais Louann ?

Faut-il craindre du négatif, faut-il être réconforté par cette révélation ? L’attitude de Castiel pèse du côté amical. Methiziah sourit, réjoui de pouvoir rompre sa solitude avec quelqu’un qui appartient au même univers que lui. Quelqu’un qui peut comprendre les difficultés à côtoyer des mortels à temps plein et à faire semblant constamment.

— Tu connais Louann ! C'est elle qui t’a parlé de moi ? Qu'a-t-elle dit à mon sujet ?

Il fronce les sourcils. Les rapports entre des êtres différents avec des codes différents sont sujets à être ressentis différemment. Décevoir Louann serait une grande tristesse pour lui.

— Du bien ou du mal ?

Parce que, s’il fait des efforts pour s’acclimater et passer inaperçu, rien n’est gagné. Des réactions naïves ou décalées font trop souvent parties de son panel d’actions.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Mar 21 Mar 2017 - 17:29
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Il avait répondu pour le téléphone, de manière si angélique que je ne pu m'empêcher de sourire. Il était déchu depuis moins longtemps que moi et ça se voyais, car il avait encore cette façon de parler qui me rappelait notre passé, notre famille. J'avais donné mon numéro aussitôt, ne m'attardant pas sur ce détail et ne souhaitant pas remuer le couteau dans la plaie concernant nos chutes respectives. J'avais préféré lui donner le moyen de me joindre et avancer, passer au reste.

Découvrir qui il était, qui nous avions en commun était amusant et surprenant. Je n'en savais que peu sur lui, le peu que Cassandre m'avait dit ce qui voulait dire... ce que j'avais pensé en lui avouant notre connexion, pas plus, pas moins. Il n'y avait pas grand chose de plus à dire vraiment. Elle n'avais pas été trop pipelette le concernant, après tout, elle respectait la vie privée de ses proches.

Cassandre, pour moi mais oui... Songeais-je avant de répondre réellement à voix haute:

▬ Oui, nous sommes amis depuis ma chute, depuis... plus de 150 ans... alors on peu dire ça.

Je souriais, convainque de la confiance que je pouvais lui accorder en lui en disant plus sur moi. Si Cassandre le connaissait, si elle l'aidait ou était amie avec lui... Alors il avait toute ma confiance aussi. Sans compter l'aide qu'il m'avait apporté ce soir !

▬ Oui, c'est elle. Mais elle ne m'as rien dit, pas vraiment. Seulement ton nom et j'ai compris le reste, que vous étiez amis ? Ou tout comme en tout cas. Les personnes en qui Cassandre à confiance... sont dignes de la mienne en général. Et je suis ravi de voir que c'est tout à fait le cas.

Il semblait inquiet quelque part qu'elle m'ai parlé de lui, alors je m'employait à le rassurer:

▬ Je dirais que c'était du bien, même si... c'était si peu vraiment, elle n'aurait rien dit de trop personnel, ne t'en fait pas. Ce n'est pas son genre et je n'ai pas demandé plus. Je sais la laisser me dire les choses quand elle juge qu'il est temps depuis toutes ces années. Et je préfères aussi voir par moi même ! Comme ce soir. Elle ne m'as pas dit ce que tu faisais ici bas, si tu aidais les gens, si tu te cachais ou... je ne sais quoi. Mais je crois voir qu'aider est resté gravé dans ton être, n'est-ce pas ?

Je souriais, conscient que je parlais de moi aussi, je nous considéraient semblables sur ce point, même si je ne le connaissait que peu. Peut être que je me trompais, mais ma question pouvait apporter plus de précisions et réponses après tout. Et une autre me brûlait les lèvres, d'ailleurs:

▬ Qu'a tu fais depuis... tu as rencontré d'autres déchus ?








Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Ven 31 Mar 2017 - 17:06

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


150 ans ! Ils se connaissent depuis plus de 150 ans. Tout ce temps passé au milieu des humains à se fondre dans le paysage. Ils avaient vu et partagé tant de choses avec ces mortels qui n’en finissent pas de construire, détruire et recommencer, qui avancent pas à pas vers un inconnu. Est-ce que cela était motivant ? Methiziah n’en est pas très sûr, pourtant, maintenant, il fait parti de cette dynamique, à l’image de cette légendaire Pénélope qui tissait le jour, défaisait la nuit, pour faire durer le temps. Durer. Cette nouvelle notion du temps qui passe dans le répétitif du quotidien. La vie humaine est étonnante.

Louann discrète sur lui et ses tribulations de boulet puéril. C'est ce qu'il est un petit enfant au milieu de grandes personnes.

— Nous sommes amis. Je suis là pour elle autant qu’elle le souhaite. Vous êtes amis, alors je ferais de même pour toi.

Pouvait-il se permettre de se confier ? Pouvait-il le faire à d’autres ? Celui en face est de la même essence, tombé lui aussi dans ce monde entre l’ombre et la lumière.

— J’ai erré, je me suis mêlé à eux, j’essaie d’être pareil à eux. Je m’habille comme eux. Je travaille comme eux.

Il fronce les sourcils en disant cela.

— Tu es parvenu à trouver un travail ? C’est compliqué, il faut avoir appris. C’est tellement compliqué. J’ai essayé différents métiers. Je n’ai pas réussi...

Ce constat d’échec l’attriste. Ne pas savoir réparer une machine à laver, un moteur de fourgon. Rien qu’apprendre à conduire le fourgon fut complexe. Les machines sont des choses étonnantes. Un grille-pain, rien que cela l’émerveille.

— Le dernier que j’ai trouvé est plus abordable. Je livre des colis. Je fais du vélo.

Il y a le reste, la part d’ange qui existe encore en lui.

— J’aide autant que je le peux. Ce soir, comme tous les soirs, je passe dans les rues, voir si quelqu’un a besoin d’aide.

Et puis il avoue sa solitude en une phrase brève.

— Tu es le premier.

150 ans et lui péniblement 2. Un déchu peut vivre longtemps ici-bas. C’est presqu’une découverte. Il sait les chasses qui sont menés contre eux. Lui-même ne s’était jamais imaginé tenir deux ans. Il n’est pas certain que cela continue. Il a déjà croisé Aniel, bien décidée à achever son existence.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Dim 2 Avr 2017 - 14:14
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Methiziah confirmait ce que je pensait déjà, lui et Cassandre étaient amis. Et il semblait tenir à elle, chose que je ne pouvait que valider. S'il était la pour elle comme il le disait, j'étais heureux ! Car c'était tout ce qu'elle méritait, des amis fiables et aussi impliqués qu'il disait l'être. Il étendait même cette amitié ou cette... aide à ma personne simplement parce que nous avions cette amie en commun. Je souriais, content de voir que de tous les déchus sur lesquels elle aurait pu tomber, ou... qui aurait pu lui 'tomber dessus', elle avait trouvé le bon.

Je n'était pas dupe, j'avais beau toujours être fidèle à Dieu et avoir des raisons bien précises pour ma chute. Je savais que tous n'étaient pas ainsi, tous n'étaient pas bons. Lucifer en était la preuve, la toute première même. Alors j'étais rassuré d'avoir rencontré Methiziah et d'avoir vu par moi même que mon amie serait hors de danger en sa compagnie.

▬ C'est gentil à toi. Il semblerait que nous serons là, l'un pour l'autre alors. Je suis ravie de pouvoir compter un autre... frère sur qui compter. Je n'avais pas hésité parce que je le connaissait peu, mais parce que le mot frère était étrange quand nous avions tout deux chutés. Pourtant, c'était encore la meilleure façon de présenter la chose que j'avais pu trouver.

Je lui avait ensuite demandé ce qu'il avait fait depuis sa chute, non pas pour m'immiscer dans sa vie, mais pour essayer d'apprendre à le connaitre. Je savais également à quel point ce monde pouvait nous perdre, a quel point nous pouvions nous sentir seuls, même entourés. Car il y avait peu de chose qui pouvaient contrebalancer la sensation que procurait ce lien divin et celui que nous avions autrefois avec nos frères et sœurs. Nous n'étions jamais seuls, nous sentions toujours la présence des autres, ou qu'ils soient. Alors j'avais osé lui demander, pour m'assurer qu'il allait bien et que sa vie ici était bonne. Sa réponse néanmoins... Il semblait perdu, même s'il enchaînait les phrases et explications. Je connaissait son métier, mais j'avais aussi vu qu'il avait l'air de craindre ce monde, ou de... ne pas le comprendre. Ce que je concevais facilement ! Plus de cent cinquante ans et j'avais toujours du mal certaines fois.

▬ Le premier déchu que tu croises ! Et bien, je suis honoré ? J'avais dit ça avec un sourire, essayant de détendre l'atmosphère que j'avais sentit plus lourd. Ce n'était peut être qu'une impression, mais c'était ainsi que j'avais perçu la chose et pour ça que j'avais décidé d’enchaîner de la sorte :

▬ J'ai un travail, oui. Mais cela m'as pris longtemps, très longtemps pour trouver le bon, celui ou je me sent... bien. Les premières années après ma chute... j'étais lamentable. Si je n'avais pas eu Cassandre, je ne serait pas la aujourd'hui.

Je marquais une pause, sachant pertinemment que la suite allait sonner un peu pessimiste, voir beaucoup. Cela dit, le début n'était pas en reste de ce coté là.

▬ Je sais que ça semble dur, impossible des fois... de vivre dans ce monde je veux dire ! C'est probablement différent pour chacun de nous aussi. On ne le vis peut être pas de la même manière. Et mon état à l'époque est en grande partit du à la raison de ma chute mais...

Je prenait une longue inspiration, sentant le plus dur venir. Car malgré toutes ces années, c'était de parler de ce lien perdu, de notre famille a voix haute qui me faisait le plus de mal.

▬ Je sais ce que ça peu faire. De perdre ce lien avec Père, de... de tomber ici et d'être banni du paradis en sachant qu'on ne pourra plus jamais y retourner. Qu'on est condamné à vivre ici, ni humain, ni ange. Je ne te mentirais pas... Ce sentiment ne passe jamais complètement. Pas pour moi en tout cas. Même pas un peu après toutes ces années. Mais... tu peu y arriver, tu peux avancer ici bas quand même. Apprendre à connaitre ce monde, trouver quelque chose que tu aimes faire... Ça s'améliore, tu verras. Et je peu t'aider ici bas si tu le souhaite.

Je ne pensais pas qu'il y ai mieux en aide qu'un autre déchu pour nous guider. J'aurais aimé avoir quelqu'un pour me guider, quelqu'un qui comprenne pleinement ce que cela faisait. C'était ce même rôle que j'avais essayé d'apporter à Avacyn, même si je n'était plus vraiment sûr de la relation que nous avions aujourd'hui. Mais Methiziah semblait plein de bonnes intentions vu la manière dont il parlait de Cassandre et la façon dont il m'avait aidé sans craindre pour lui même. Je me devait de proposer mon aide. Et je l'avais fait doublement ce soir, avec lui.

▬ Qu'en dis-tu, Methiziah ?







Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Dim 16 Avr 2017 - 22:12

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Castiel l’a appelé frère. Ce lien renvoie à celui de famille chez les humains. Une famille, c’est bien plus qu’un ami, même si l’amitié peut être inébranlable. La famille c’est de la naissance à la mort. Methiziah a un sourire rassuré. Cette rencontre aurait pu tourner en une catastrophe. La mauvaise personne est si vite arrivée. C’est tout le contraire, la chance au coin de la rue.

Le déchu écoute le récit des années loin du Paradis. Le sentiment de perte du lien avec Père qui se maintient au fil des ans. Il ne demandera pas ce qui l’a fait chuté, personnellement, il n’a pas envie d’en parler.

— J’accepte ton aide. Ce sera un grand honneur et une chance pour moi.

Se souvenant des questions les plus idiotes et enfantines qu’il a pu poser à Louann, il ajoute une remarque.

— J’espère que je ne serais pas pour toi un boulet à trainer.

Des questions, il en a surtout une. Elle l’a déjà tiraillée depuis le premier jour dans le monde des mortels. Elle est devenu une plus grande source d’anxiété. Cette préoccupation lancinante et terrible qui l’inquiète depuis la chute et bien plus encore depuis qu’il a revu Aniel.

— Nous nous cachons. Nous nous accrochons à une existence...

Il baisse la tête, cherche les mots qui voudraient exprimer ce sentiment enfoui au fond de lui, ce “pourquoi est-on encore là”. Difficile de trouver une phrase qui donne une image de cet indicible. Sans autre forme d’expressions possibles, il se rabat sur une question. Comment faire face à la plus terrible des rencontres.

— Est-ce qu’ils t’ont déjà retrouvé ? Est-ce que tu as eu à les affronter ? Ceux qui étaient les nôtres.

Ses mains posés sur sa nuque, c'est sans doute la pire des douleurs qui puisse agiter le déchu.

— Nous avons été côte à côte. Comment faire maintenant ? Je... je ne parviens pas à m'imaginer à m'opposer si l'un d'une légion se trouve face à moi. Je... Je ne sais pas.

Il regarde Castiel, comme s'il attendait une révélation qui sauverait bien plus que sa vie, qui sauverait son âme.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Lun 17 Avr 2017 - 14:12
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Methiziah acceptais mon aide ce qui me faisait plaisir, mais il avait eu ce mot juste après qui m'avait, lui, arraché un rictus moins plaisant. Pourtant il ne disait rien de mal, rien de bien grave, mais si je voulais m'assurer d'une chose avec lui, c'était bien celle là ! Aussi, je relevait vite cette subtilité pour ajouter:

▬ Une chance peut être... Parce que nous serons là pour nous aider l'un l'autre et... franchement ça ne peu pas faire de mal d'avoir un déchu qui comprend ce que l'on vis. Cela dit, Methiziah... Nous ne sommes plus des anges, nous n'avons plus de grades. Tu ne me dois rien,
ou du moins pas plus de respect qu'a un autre.
C'était quand il avait parlé d'honneur que ça avait fait tilt dans mon esprit. Non pas que je refusait que ça en soit un, mais... le seul honneur pouvait être du à mon rang passé et je ne voulais pas qu'il me voit ainsi.

▬ Nous sommes égaux, peu importe nos puissances respectives et s'il y a une chose que cette nuit à prouver c'est que c'est bien vrai. Tu m'as été d'un grand secours... mon frère.

J'avais terminé sur ce mot plein de sens, non pas uniquement par nostalgie du passé, mais surtout pour confirmer ce que j'avais dit plus tôt dans ma phrase. Je ne voulais pas qu'il voit l'ancien chef de légion et général d'armée. Il n'était plus depuis longtemps, ce même si je restait un soldat. Car je n'avais plus personne à diriger.

▬ Tu ne seras pas un "boulet" ne t'en fait pas. J'avais répondu avec un sourire face à sa réplique, me détendant un peu avant de retrouver très vite mon sérieux quand il en venait à une question des plus dramatique.

Il avait demandé ça en plusieurs fois, comme s'il hésitait à le demander ou comme s'il cherchait les mots. Comme je pouvait le faire encore quelques fois, lorsque l'ange ressortait. Mais cette fois, ça ne me donnait pas envie de sourire gentiment. Car le sujet n'était ni drôle, ni facile à aborder. La réponse par contre l'était bien plus:

▬ J'ai rencontré plusieurs anges, oui. Jamais de premier ordre ceci dit. Jamais suffisamment puissant pour me détruire. Mais...
quelle que soit l'ange face à moi, je n'ai jamais levé la main sur eux et ne le ferait pas ! Pour rien au monde.


Voila qui était dit. Car il était hors de question que je fasse du mal à un seul ange pour sauver une existence qui ne méritait pas de l'être. Je me cachais, oui; je survivais, oui. Mais le jour ou un ange de premier ordre se trouverais face à moi, j'accepterais la sanction.

▬ Je te comprend Methiziah. C'est impossible, inconcevable pour moi aussi. Et ça n'as pas à être ainsi. Si tu refuse de combattre l'un d'eux... alors ne combat pas. Je sais que cela peu conduire à la mort, mais... pour ma part, je préfère cela à perdre ce que je suis;
à blesser ou tuer l'un de nos anciens frères...








Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Dim 14 Mai 2017 - 14:51

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Ils ont la même vision des choses. Ils ne sont plus des anges, mais respectent toujours ceux qui sont de même naissance. Cette nuit devient l’une des plus heureuses que Metiziah ait vécu ici bas. Une des meilleures rencontres qu’il pouvait faire éclaire ce moment. Il acquiesce de la tête.

— Merci. Tes réponses me réchauffent le coeur. Je n’ai pas tord de penser que ma vie ne vaut pas la leur. Je ne suis pas seul à être convaincu de cela. C’est réconfortant. Tu donnes un peu de paix à mon âme.

Il garde le silence quelques secondes. Il n’a plus de questions lancinantes que seul un être comme lui peut comprendre. Il a maintenant des réponses qui vont lui permettre de mieux avancer. Ce poids en moins sur les épaules, il se permet de sourire. Il a gagné une liberté d’être qu’il n’avait pas avant. Certes il pouvait agir suivant son bon vouloir, mais il y avait une auto-censure. Il comptait les jours passés à titre de déchu comme un compte à rebours et ne s’accordait pas de regarder à côté de cette échéance à la date inconnue. Maintenant, il peut s’installer dans cette vie et imaginer un avenir. Certes aléatoire, mais un simple humain n’a rien de plus à sa disposition. De l’espoir et des rêves.

— Est-ce que tu as besoin que je te raccompagne quelque part ? Mon fourgon est stationné un peu plus loin.

Machinalement, il fouille ses poches pour vérifier qu’il n’a pas perdu les clés durant échauffourée. Quand sa main touche le métal froid, il sourit.

— Je peux t’emmener où tu veux.

Il tourne la tête vers les corps.

— Et pour eux que fait-on ? Je n’ai jamais eu à... éliminer des corps. Qu’est ce qu’on peut envisager de faire ? On peut les transporter ailleurs dans mon fourgon.

Il pose ses mains sur sa nuque pour réfléchir à ce que peuvent bien faire les criminelles pour que leurs méfaits restent inconnus. Voilà une situation bien étrange. Il manquerait plus qu’ils se retrouvent en prison pour meurtre. Un paradoxe absolu, après avoir été condamnés par leur père, l’être par les mortels qu’ils veulent tant protéger.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Lun 15 Mai 2017 - 17:11
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Ses mots trouvaient un chemin en moi, car c'était le parfait reflet de ce que je pensait, ce dit avec poésie. Il était si proche de moi en bien des points et je saisissait parfaitement pourquoi Cassandre s'était liée à lui à présent. Elle avait du voir sa bonté et son courage en plus de cette humilité dont il faisait preuve en me disant tout cela.

▬ C'est rassurant pour moi aussi, de trouver un être qui peu comprendre ce que je ressent. Si je doit me montrer honnête, je me sent moins seul en ta présence, mon frère.

Voila que je précisais ces mots, "mon frère" une nouvelle fois leur rendant tout leur sens. Nous n'étions peut être plus des anges, mais nous étions les mêmes, nous partagions la même vision des choses, les même idées. Quand il parlait ainsi, je n'avais pas de doute quand à l'avenir; nous avions tous deux trouvé un allié. Il ne manquais pas de me faire sourire et confirmer ce que je venais de penser quand il avait repris la parole, me proposant de me déposer quelque part. Il cherchait à me rendre service, encore un geste des plus louable, mais qui n'avait pas forcément lieu avec moi et mon pouvoir de téléportation. Pourtant, tout en gardant le sourire je répondait :

▬ Avec plaisir, je t'offre un verre si tu veux, pour te remercier et... nous pourrions continuer à parler si tu le souhaite ?

Accepter semblait normal, même si me déplacer n'était pas un problème. Sa gentillesse ne méritait pas un refus et il y avait bien d'autres choses qu'on avait à aborder selon moi. Je cherchais donc à prolonger cette soirée, mais aussi à éviter de rentrer seul chez moi ou je sentirais toute la véracité de ce que je lui avait dit plus tôt. Me sentir seul était devenu monnaie courante ces derniers temps...

Je tournais subitement la tête vers les cadavres et soupirait, ayant presque oublié leur existence.

▬ J'imagines qu'il faut les enterrer, ou les brûler...
Mais nous ne pouvons décemment pas les laisser ici, en effet ! Mettons-les dans ton fourgon et... peut être que l'usine en bordure de la ville fera l'affaire. Qu'en pense-tu ?


Je savais qu'il y avait une zone extérieur à l'abris des regards, nous serions sûrement tranquilles pour agir, même s'il faudrait probablement faire des achats sur la route.

▬ Si on passe par une épicerie sur la route, je prendrait un briquet, des bières et... ça devrait suffire.

Suffire, oui ! Mais c'était tout sauf ce que j'avais prévu comme soirée ou même ce que j'aimais faire. Je ne devais pourtant pas oublier qu'il ne s'agissait pas d'humains, mais de démons. Le coté morbide devait s’atténuer avec cette information, non ?







HJ:
 

Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Dim 28 Mai 2017 - 11:50

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Castiel poursuit dans son idée de l’appeler “mon frère”. Le lien est clairement dessiné entre eux et se prolongera dans le temps, aussi loin que leur vie et leurs ennemis le permettront. L’invitation a partagé le véhicule est acceptée, son interlocuteur va cependant plus loin qu’un simple covoiturage, il propose de boire un verre ensemble. Methiziah a un hochement de tête pour signifier que l’idée lui convient. L’amitié naissante entre les deux déchus offre un beau panorama pour l’avenir, mais le présent est moins réjouissant. Il va leur falloir jouer les fossoyeurs. Même les ruelles les plus écartées et les plus sombres sont ouvertes au passage de n’importe quel égaré ou SDF voulant passer une nuit à l’écart des lumières nocturnes des grandes rues, ou lieu choisi pour s’adonner à une agression loin des yeux de témoins. C’était d’ailleurs pour cela que ces trois corps étaient là. S’en débarrasser est l’étape suivante.

— Je vais ramener mon fourgon jusque là. Je ne vais pas en avoir pour trop longtemps. Je fais au plus vite.

Methiziah sourit comme pour rassurer, se rassurer aussi lui-même que durant ce laps de temps rien de désagréable ne se passera, qu’il n’était bien que trois abrutis, qu’aucune patrouille de police ne fera passer sa ronde par là. Il s’éloigne en courant laissant Castiel en compagnie des morts, du silence et de la pénombre des derrières d’immeubles.

Dès qu’il a atteint l’artère principale, il arrête de courir et prend un pas non chaland du noctambule qui sort d’un bar sympa où il a passé une soirée en solitaire. Il rejoint son véhicule garé à proximité de l’Eden. Une fois démarré, il fait un demi tour au milieu de la chaussée où la circulation plus fluide qu’en journée permet cette manoeuvre. Il s’engouffre dans le réseau des ruelles pour rejoindre son nouvel ami. Il stoppe le van à proximité des corps. Sans couper le moteur, il descend rapidement.

— Ça va ? Je n’ai pas été trop long ?

Charger les corps et repartir au plus vite est maintenant au programme. Chasseur de démons, il s'était imaginé poursuivre une tâche d'entraide auprès des humains dans cette nouvelle existence, mais pimenter un peu les jours calmes se pose en éventuelle possibilité.

— Tu as souvent des corps à faire disparaitre ?

Alors qu’il cogite sur les différentes manières possibles, l’idée de se faire embaucher dans un crématorium germe entre deux images de tombes profanées pour loger plusieurs colocataires dans le même rectangle. Un côté morbide de la tâche qu’il n’avait jamais imaginé quand il était un ange.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Jeu 1 Juin 2017 - 14:58
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Ce que nous étions forcés de faire paraissait fou et nous apparentait à des meurtriers cherchant à se défaire du corps et ainsi des preuves. La chose était perturbante, mais ce n'était pourtant pas la première fois que j'étais réduit à devoir agir ainsi. Plus il y avait de démons à tuer et plus se problème se poserait ! Nous ne pouvions pas les laisser en vie et risquer qu'ils blessent des humains et nous ne pouvions pas laisser leur cadavres à la vue de tous en plein centre ville, n'est-ce pas ? Methiziah me disait qu'il allait rapprocher son fourgon et j’acquiesçais le laissant partir le chercher.

▬ D'accord !

Pourtant quelque chose me dérangeait avec cette solution, j'avais dit que le feu serait suffisant, l'avait pensé mais... je n'y croyais pas réellement. Aucun feu humain allumé simplement avec un briquet ferait disparaître complètement les corps des démons. Vouloir cacher la chose devenait donc de plus en plus compliqué, certaines fois je laissait les corps ou ils étaient, car ils étaient dans des zones plus éloignées, moins visibles... Mais plus les humains en trouveraient, plus ils les ajouteraient à la liste des crimes que subissait cette ville. Je me torturais l'esprit jusqu'à ce que je me décide enfin, voyant déjà Methiziah revenir avec son fourgon.

▬ Non, pas du tout ! Par contre, j'ai songé à quelque chose... Je reviens immédiatement...

J'avais bel et bien pris une décision et me téléportait quelques fractions de seconde là ou j'aurais ce que je cherchais. Je récupérait dans mon garage la pelle qui pourrait se montrer utile et revenait avec elle dans la ruelle.

▬ Je pense que ce sera plus efficace qu'un briquet. Fis-je en désignant l'objet avant de tiquer légèrement à sa réponse.

▬ Disons que j'ai déjà tué bon nombre de démons. Mais cacher la chose semble de plus en plus nécessaire. Il y a trop de crimes dans cette ville de nos jours... Tout ça va finir par causer un vent de panique si nous ne sommes pas plus prudents.

Le problème était que même en les enterrant... il y avait toujours un risque. Mais j'osait espérer que l'arrière cours de l'usine dont j'avais parlé suffirait à leur donner de... l'intimité...

▬ Tu... prends les pieds et j'attrape les épaules ?

Je lançais finalement en désignant le premier cadavre à transporter à l'arrière du petit camion. En tant qu'ange laisser un démon derrière était moindre, il ne laissait rien d'autre qu'une coquille derrière lui quand ils n'étaient plus. Rien pour alarmer les humains du surnaturel en soit. Mais de nos jours... j'avais peur d'ajouter simplement au chaos engendré par Lucifer en laissant des 'meurtres' s'empiler dans les graves problèmes que subissait cette ville.

Nous avions donc pris chacun un coté et transporté l'un, puis l'autre dans le véhicule. Disposer de corps ensembles allait rendre cette rencontre bien plus glauque, mais nous grimpions pourtant dans l'habitacle et je laissait Methiziah mettre le contact pour quitter enfin cette ruelle.






Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Mar 13 Juin 2017 - 23:43

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Déchu, certes, mais Castiel ne manque pas de ressources. Il est encore capable de se téléporter. Grosse surprise. Methiziah lâche un sourire. Puis, les mains sur les hanches, il a pendant un quart de seconde un doute qui l’effleure, il ne l’a tout de même pas abandonné tout seul pour gérer les trois morts ! Non, c’est seulement une histoire de logistique. Qui dit pelle, dit trou à creuser. Il aurait pu en ramener deux, pour éviter de tirer à la courte paille celui qui... qui sera fossoyeur.

Il est clair que tout cadavre trainant dans une rue de la ville pose un problème, déclenche une enquête, qui finit immanquablement par mettre la puce à l’oreille d’un flic pointilleux. Enlever ceux-là est une quasi oeuvre de respect à l’égard de la police, il est préférable qu’elle s’occupe des vrais crimes plutôt que de l’extermination de démons.

Les trois corps sont chargés. Le moment est venu de quitter les lieux où ils sont restés beaucoup trop longtemps leur faisant prendre le risque de croiser un témoin gênant. Methiziah met le moteur en route, direction une rue principale, direction la fameuse usine de Castiel.

Le vieux van roule tranquillement. Pas d’excès de vitesse, pas de feu ou de stop grillé, ce serait un comble de se faire arrêter avec ce qu’ils transportent à l’arrière. Le confort est relatif, le Chevrolet porte bien ses années et malgré les sièges recouverts d’un tissu à grosses fleurs, spéciale dédicace à l’ancien propriétaire, on sent tous les chaos de la route.

Methiziah suit les indications que lui donne son ami pour rejoindre le lieu de l’enterrement clandestin. De temps en temps, il lui jette un coup d’oeil. Il ressent le besoin de s’excuser.

— La décoration, ce n’est pas moi. Est-ce que j’aurais dû changer les sièges ? Il y avait des espèces de poupons en plastique rose suspendus au-dessus du pare-brise qui se balançaient le long d’une guirlande. Un collègue m’a conseillé de les enlever parce que ça faisait pédophile.

Il lève les yeux machinalement vers le lieu où se trouvait l’étrange frise.

— Je crois que ça cacher la rouille. Si tu veux de la musique...

Il a un geste vague de la main droite en direction de la radio.

— Elle ne capte que trois fréquences. Country, country et country. Si tu aimes...

Il laisse Castiel gérer la radio et partir à l’aventure sur les ondes et les parasites s’il le souhaite. Ce préambule, au milieu de leur road trip funéraire, est là pour aborder la particularité de Castiel qui l’avait surpris quelques instants plus tôt, dans la ruelle.

— Tu as gardé la possibilité de te téléporter ? J’étais convaincu qu’un déchu perdait tous ses pouvoir durant sa chute.


Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Jeu 15 Juin 2017 - 18:47
I'm not gonna stop fighting...
Methiziah & Castiel


Chacun d'entre nous aurait pu porter les dépouilles à bout de bras, seuls. Nous avions la force pour le faire, mais lui proposer de se porter main forte pour la chose semblait plus en accord avec ce que nous avions fait jusque là. Chargés dans le fourgon de Methiziah, les trois corps n'attendaient plus que d'être enterrés dans un lieu ou personne ne les trouveraient. J'étais aller prendre une pelle, je n'en possédait pas plus alors il faudrait faire avec; il faut dire que je n'en avait pas l'utilité plus que ça. J'avais toujours trouvé d'autres solutions pour ce genre de désagréments. Mais trois cadavres soulevaient bien trop de questions et les solutions étaient moins nombreuses soudainement.

Mais si mon esprit pensait cadavres, pelle et cachette ou en disposer et à donner les instructions du trajet... celui de mon nouvel ami semblait détourné par l'état de son fourgon. Chose qui me fit sourire alors qu'il expliquait la décoration et le reste.

▬ Oh ne t'en fais pas. Je ne suis pas tellement regardant sur la chose. Au début, je n'avait absolument rien. Je sais ce que c'est que de devoir se faire une place dans ce monde. Au moins,
tu as un fourgon !


Qu'il ne soit pas de premier usage ou que la déco ne plaise pas à tout le monde, tant pis. Il semblait réussir à se construire une vie dans ce monde, malgré les difficultés que ça représentait. C'était ce que je voyait, ça et non pas l'état du véhicule.

J'avais laissé la première station de radio que j'avais trouvé, comme il l'avait dit s'il n'y avait qu'une chose... country ou country ? Pourquoi s'embêter. D'autant plus que la musique ne servirait pas à grand chose si ce n'était un bruit de fond pour nous éviter peut être à penser aux corps entassés derrières nous.

Nous avions une conversation des plus banales, le fourgon, la musique... il me semblait évident que c'était pour combler la conversation, ou peut être même parce qu'il ne savait pas comment demander d'autres choses. Nous n'avions pas tout dit sur notre chute, ou sur nos vies. Il restait encore du chemin a faire avant qu'il ne sache tout de moi et vice versa. Mais je voulais qu'il se sente libre de poser les questions qu'il voulait poser. J'allais d'ailleurs le lui dire quand il avait repris la parole pour se faire.

▬ Oui, je l'ai gardée. J'ai tout perdu de mes pouvoirs directement liés à Dieu. Les prières, le lux dei... Mais en tant qu'ange de premier ordre, j'ai conservé de ma puissance en ce don, j'imagine...

C'était une chose qu'il ne pouvait plus faire, une différence majeure entre lui et moi, due à nos rangs passés. Mais si elle se marquais aujourd'hui, je ne voulais pas qu'elle ai le moindre poids.


▬ J'ai cela dit une voiture ! Je préfères me fondre dans la masse. Je vais au boulot avec elle, je... ne me sert de ce don que lorsque je fait face à des démons ou des problèmes... Non humains. C'est préférable ainsi.

J'aurais pu lui dire que j'avais également retrouvé un pouvoir, celui de guérir les autres mais je n'étais pas certain de la raison et sans pouvoir lui expliquer... le dire semblait presque cruel. Je semblait avoir gardé bien plus que lui dans ma chute et le lui agiter sous le nez n'aurait servit en rien.

▬ Tourne à droite à la prochaine et on y sera !

Ajoutais-je, changeant totalement de sujet alors que nous arrivions à destination.







Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   Sam 24 Juin 2017 - 8:35

"I'M NOT GONNA STOP FIGHTING..."
Connor C. Dikson & Methiziah B. Mizanin


Castiel avait gardé son pouvoir de téléportation malgré sa chute. Leur rang sans nul doute faisait la différence. Methiziah ne s’était pas posé de questions, n’avait même pas cherché s’il lui restait quelque chose. Il avait considéré que n’être plus un ange consistait à devenir presque humain, avec comme seules facultés persistant une éternité inscrite dans la chair, le non besoin des inconvénients quotidiens des mortels, une endurance supérieure et une connaissance des choses surnaturelles. Avoir un pouvoir quelconque ne lui avait pas effleuré l’esprit. Est-ce que leur père n’avait pas complètement tourné la tête, aurait-il soufflé sur ses bambins désobéissants une poussière divine pour leur rappeler qu’ils pouvaient encore apporter leur contribution au bien au lieu de n’être que des rats glapissants ? Pire et aussi étrange, en regardant de plus près le devenir de Lucifer, c’était à se demander si la déchéance n’offrait pas plus qu’un libre arbitre. Est-ce une simple volonté divine que de lancer ses autres enfants à la chasse aux égarés, est-ce une manière d’entretenir la flamme en eux ? Ou à l’inverse, est-ce pour affûter les sens de survie des déchus pour les mettre sur la voie d’un combat encore plus dur que celui qu’ils avaient pu mener ? Les plus forts d’entre eux ou les plus malins, aguerri, pourraient mieux comprendre le cheminement du déchu suprême pour s’infiltrer dans ses défenses et le toucher. L’esprit de Methiziah se met soudainement à explorer des pistes que jusque là il croyait impossible. Le combat entre leurs mains qui n’étaient pas vides.

Il a suivi les indications pour parvenir au lieu où les corps doivent être abandonné. Un lieu désert s’il en est. Les phares cherchent la meilleure zone pour stationner, le meilleur coin pour creuser une fosse. Véhicule à l’arrêt, dans l’obscurité, il attend, observe si quelque chose bouge. Il attend aussi le signal de Castiel.

— Tu es certain qu’ici personne ne viendra fouiller à la recherche des corps. Involontairement. Des gens qui font leur jogging avec leur chien ?

Il savait sa question absurde, rien dans l’absolu ne pouvait garantir que la tombe serait inviolable. Il a cependant besoin d’être rassuré. Il se tourne vers son frère comme s’il avait toutes les réponses.

— Comment veux-tu procéder ? Je creuse et tu ramènes les corps ? On creuse à tour de rôle ? A l’intérieur de l’usine, est-ce qu’il y a moyen là-bas ?

Des questions car derrière il entrevoit la possibilité de transformer cet endroit en cimetière de démons. Si le temps leur offre cet possibilité, il pourrait en être ainsi... un cimetière de démons ! Il fallait dès maintenant les ranger correctement pour s'assurer qu'il y ait de la place pour tous.



Contenu sponsorisé



MessageRe: I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah   
 

I'm not gonna stop fighting... ▬ Feat. Methiziah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-