Après l'effort le réconfort [Feat. Dean M. Sanders]


 :: city of angels :: Downtown :: Shopp' Center :: Starstruck's Coffee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Mer 5 Avr 2017 - 21:46
Après l'effort le réconfort

Ft.


Carla profitait de cette journée pour faire un peu de shopping. C'était un plaisir qu'elle s'était longtemps refusé, à cause de sa carrière professionnelle. En effet tenir une boutique n'était pas de tout repos, et elle avait décidé de faire passer son travail avant tout le reste. Faisant de ce fait une croix sur son temps libre. Mais son affaire marchait plutôt bien depuis quelques années, elle avait donc pris la décision de la fermer un jour par semaines.
Se baladant au Shopp' Center, elle entrait dans ses boutiques favorites et ne se refusait aucun achat. L'un des bienfaits de son dur labeur, elle avait de l'argent et elle en profitait. Sa famille n'était pas non plus en reste, elle n'était pas habitué à se priver. Quitter la France pour se construire une nouvelle vie aussi, n'avait pas été chose aisée. Des mois et des mois à se serrer la ceinture lui avait remis les idées en places. Bien qu'elle n'était pas une femme capricieuse, Carla aimait profiter de son argent durement gagné.

Ressortant avec des sacs plein les bras, elle voulu se poser quelques minutes. Elle se dirigea donc vers le Starstruck's Coffee pour boire un café et manger un morceau. Après tout elle l'avait amplement mérité. Et elle souhaitait plus que tout manger autre chose que des cupcakes.
Arrivée devant l'enseigne, elle pénétra à l'intérieur du café. De multiples odeurs vinrent lui caresser les narines, tandis que le bruit ambiant agressait ses oreilles. Les gens affluaient au comptoir. Carla soupira et leva les yeux au ciel.

-Les gens sont vraiment trop pressés, pensa-t elle.

Elle attendit son tour, sortant son regard noir lorsqu'un jeune homme la bouscula sans s'excuser. Franchement, sa boutique était dix fois plus agréable que cet endroit. C'était aussi pour cette raison qu'elle venait rarement prendre une boisson ici.

-Bonjour, un café Mocha et un muffin noisette s'il vous plait. Dit-elle en esquissant un sourire au serveur.

Elle posa son sac à main sur le comptoir, attendant que sa commande soit prête. Tournant rapidement la tête, elle repéra une table dans le fond de la salle, où elle pourrait s'asseoir et être un peu tranquille.

avatar
Dean M. Sanders
✥ Je suis : Un démon
Démon | Camp Lucifer



Message   Dim 30 Avr 2017 - 22:27
Etre démon ne voulait pas dire que je n’étais pas comme tous ces millions d’américains qui aimaient boire du café dans les fameux Startrucks devenus monnaie courante dans tout le pays, et cela tombait bien, en sortant de mon rendez-vous je pouvais voir qu’il y en avait un sur le trottoir opposé. J’allais donc commander un café à emporter et repartir aussitôt à l’hôpital, et tout en y réfléchissant je traversais la route pour rejoindre le café en face, et rentrais pour commander et ressortir aussi rapidement que j’étais arrivé, mais à la vue d’une jeune qui avait bousculé une charmante demoiselle - du moins j’espérais qu’elle soit une demoiselle, même si le contraire ne changeait rien pour moi en général – mon côté gentleman s'était réveillé et je me devais de réagir en conséquence, je coupais donc le chemin à ce jeune qui ne devait pas avoir plus de vingt ans avant lui tendant la main pour lui serrer la sienne tout en lui demandant comment il allait.

En fait je ne le connaissais pas, mais je voulais lui inspirer confiance pour qu’il prenne ma main, j’étais dans un lieu bondé de monde et je devais agir sans avoir à recourir à mes pouvoirs, et une fois qu’il l’avait enfin serré à son tour, je ne le lâchais plus tout en accentuant l’étreinte dessus.

« Vous voyez cette femme ? Vous l’avez quelque peu heurté et vous êtes parti comme si de rien était, et cela me déplaît, donc vous allez retourner la voir et vous excuser sans perdre de temps, d’accord ? »

Il semblait croire que j’étais fou et essayait de libérer sa main mais en vain, quand un démon vous tient, pas la peine de résister, et je voyais bien que je lui faisais de plus en plus mal alors que je serais sa main un peu plus fort, jusqu’à ce que j’eus raison de sa volonté et qu’il finisse par obtempérer par un simple petit mot qu’il avait répété trois fois « D’accord, d’accord, d’accord » pour me faire comprendre qu’il allait faire tout ce que je lui demanderai de faire, tant que je lui lâchais la main. Nous nous étions alors rapprochés de la belle brune dont les bras étaient chargés de paquets et qui attendait sa commande.

« Excusez-moi… » Dis-je pour attirer son attention, et une fois que je l’avais eu, je continuais sur ma lancée. « Ce jeune homme a des excuses à vous présenter. »

Je lui lançais en suite un regard noir comme pour lui dire que s’il ne disait rien il allait le regretter amèrement. Il jeta un coup d’œil à sa main, sans doute au souvenir de la douleur encore bien présente et releva la tête pour regarder la jolie inconnue et lui présenter ses excuses.

"Je suis désolé madame, je ne voulais pas vous bousculer."

Le strict minimum, et ce n’était pas la sincérité qui allait l’étouffer, mais au moins avait-il présenté ses excuses, aussi fausses soient-elles.

« Vous voyez, vous n’en êtes pas mort. »

Et sans perdre de temps, il s’était retourné pour partir, sans avoir oublié de nous souhaiter une bonne journée, de peur peut-être que je lui inflige le même châtiment à son autre main s’il oubliait.

« Malheureusement, les jeunes n’ont plus aucun respect de nos jours. » dis-je en regardant le jeune s’éloigner à toute vitesse. « Un grand homme a dit il y a bien longtemps que le café était le parlement du peuple. Il n’avait jamais rencontré les énergumènes qui servent de peuple de nos jours. »

Je terminais ma phrase avec un sourire.

« Mais permettez-moi de me présenter, Dean Sanders, pour vous servir.
Puis-je vous inviter à prendre un café ? Donnez-moi une chance de redorer l’image peu glorieuse que vous devez avoir des hommes et que ce jeune-homme a quelque peu égrenée. »
avatar
Carla Fabray
✥ Je suis : Une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier



Message   Mar 2 Mai 2017 - 14:06
Après l'effort le réconfort

Ft.

La sorcière aux cheveux noirs attendait sa commande devant le comptoir. C'était l'heure de pointe, les employés ne chaumaient pas. Ils n'avaient pas le temps. Les gens affluaient en masse dans le Starstruck's Coffee. L'air renfrogné pour la plupart, tandis que d'autres étaient vraiment désagréables. Impolis au possible. Carla jeta un rapide coup d’œil derrière elle, pour chercher du regard le jeune qui l'avait bousculé sans même lever les yeux sur elle.
La personne à côté d'elle commençait à devenir exaspérante avec la pauvre serveuse. Carla la regardait avec un air presque de dégoût, ces gens n'avait pas reçu d'éducation.
Elle se remit face à son sac. Le regard dans le vide, elle attendait.

Une voix masculine la fit soudainement sortir de ses pensées. Cette derrière venait de derrière. Elle se retourna et se retrouva face à deux personnes. L'idiot qui l'avait bousculé il y a peu, accompagné d'un homme. Elle le détailla rapidement. Peut être que cet arrêt au Café n'était pas totalement inutile tout compte fait. Apparemment il avait accompagné le jeune pour s'excuser ... son père ? Non surement pas. Peut-être juste un homme galant. Il n'en existait plus tellement à vrai dire, il y avait de quoi être surpris.
Il lui présenta ses excuses avant de reparti aussi vite qu'il était arrivé. Carla n'avait pas répondu, elle s'était seulement contenté d'un hochement de tête. Elle n'allait tout de même pas le remercier pour ça. S'excuser était la moindre des choses.

-A ça, le respect est une chose en voie de disparition. Merci en tout cas, mais vous n'auriez pas dû vous déranger pour si peu.

L'inconnu plaça une citation dans sa phrase. Cette dernière parla immédiatement à Carla. Elle qui adorait la littérature. Un bel homme, qui semblait galant et cultivé, il n'en fallait pas moins pour que Carla lui porte de l'intérêt.

-Honoré de Balzac, dit-elle avec un sourire. C'est rare de trouver des gens connaissant des citations comme celles-ci. Je crois qu'il se retournerait dans sa tombe s'il voyait ça.

Elle vit le jeune homme qui avait pris sa commande s'avancer, avec dans sa main le café et le muffin. Elle le remercia vivement.

-Carla Fabray, enchantée. Et bien si c'est proposé si gentiment, pourquoi refuser. J'ai repéré une table dans le fond, l'endroit parfait pour entamer une petite discussion.

Était-elle tombée sur la perle rare ? Ça en avait tout l'air, mais Carla restait tout de même méfiante au fond d'elle. Personne n'était à l'abris d'un quelconque danger. Mais il fallait aussi savoir d'amuser et se détendre.
Contenu sponsorisé



Message   
 

Après l'effort le réconfort [Feat. Dean M. Sanders]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-