[H:7-8] still furious about me? (Carla)


 :: take a breath :: Restfield Cemetery :: Allées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Lun 1 Mai 2017 - 4:03



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



On pouvait se demander ce que je foutais dans ce cimetière de si tôt. Il était clair que je ne venais pas rendre visite à un proche décédé. Je n' avais plus de souvenirs de ma vie humaine qui remontait à des milliers d' années et depuis, la vie des humains ne m' importait que ça pouvait me servir ou si ils commençaient à devenir encombrants. Non, si j' étais là parmi les tombes, la pluie de cendres me tombant dessus, c' était pour me rendre visite. Ou plutôt pour visiter la tombe d' une de mes anciennes identités de couverture. Faut dire que les tombes vides à mon noms, et ils y en avaient trois ou quatre rien qu' ici, c' était bien utile. On pouvait y cacher de l' argent, des faux papiers, des objets de valeur et autres bien personnels que l' on voulait récupérer plus tard. Et accessoirement, ça pouvait servir à y faire disparaître des cadavres. Qui irait chercher un homme porté disparu dans une tombe vieille de presque un siècle? Il n'y avait pas meilleure façon que de planquer un mort que dans une tombe.
Je venais donc de cacher quelque chose dans une de mes "dernière demeure" et j' étais sur le chemin du retour quand je reconnus une tête familière. Il n' était jamais trop tôt pour malmener une âme endeuillée. Carla. Une sorcière dont j' avais tué le fiancé. D' ailleurs c' était sur la tombe de celui ci qu' elle était en train de faire ce que faisait les humains le plus souvent. Geindre de la cruauté de la vie.

▬ Encore à le pleurer?

Elle était là, à venir se recueillir sur une tombe aux aurores. C' était une chose qui m' insupportait avec les humains. Leur manie de pleurnicher les morts. Ils étaient morts, point. Autant passer à autre chose. La colère et l' envie de vengeance, ça ça me parlait. Mais pleurer...ça rendait juste l' humanité encore plus agaçante. Ils pouvaient être capables de s'entretuer, de se détester les uns les autres, mais dès qu' ils aimaient ils se comportaient comme des gosses. Ce qui était bien avec les démons, c'est que leur notion de l' amour, de la sexualité et des relations en général étaient bien moins compliqués. Et si un démon qu' on connaissait mourrait, on le vengeait et on passait à autre chose. S' apitoyer était une perte de temps. Et c' était pour ça que notre race gagnait toujours plus de terrain chaque jour. Nous ne perdions pas de temps à nous apitoyer.

▬ Ca fait combien de temps maintenant, déjà?

Oui c' était cruel de remuer le couteau dans la plaie, mais la cruauté était l' un de mes petits plaisirs personnel. Et puis, il n' était pas ma seule victime. j' avais une liste extrêmement longue de victimes, je ne me souvenais pas pour tous de quand remontait leur mort. Déjà, parce que leur vie ne m' intéressait pas pour que je daigne m'en souvenir et surtout parce que ma mémoire méritait des souvenirs plus utiles.



© drey'


Dernière édition par Isabeau K. Jensen le Mar 29 Aoû 2017 - 3:10, édité 2 fois
Carla Fabray
avatar
Humain | Sorcier
✥ Je suis : Une sorcière

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 2 Mai 2017 - 15:05
Still furious about me ?

Ft.


Avec l'arrivée des militaires et la mise en place du couvre-feu, je devais ouvrir ma boutique plus tard. Mais également la fermer plus tôt. Ce matin j'ai décidé de traîner un peu. En effet ça faisait maintenant quatre ans que mon fiancé était décédé. J'ai donc acheté un bouquet de fleurs la veille, pour le déposer sur sa tombe. Comme je le fait tous les ans. Je me dirigeais vers le cimetière, fleurs en main. La pluie de cendre tombait sans s'arrêter depuis la dernière fois. Mais à cette instant je m'en moquais pas mal. Vagabondant au milieu des tombes, j'allais en direction de celle de mon fiancé. Jetant un rapide coup d’œil autour de mois. L'endroit était entièrement vide, un silence presque sinistre régnait. Je n'avais jamais aimé les cimetières, contrairement à ma mère qui elle trouvait que c'était un endroit reposant. Avec une atmosphère particulière. Ça je ne pouvais pas l'enlever, mais personnellement c'était un endroit qui m’oppressait.
Une fois arrivée, je m'accroupis afin de déposer le bouquet. Je restais quelques minutes dans cette position. Oh bien sûr j'étais passé à autre chose, mais le passé sera toujours présent. Et je ne comptais pas l'oublier.
Quand une remarque me fit dresser les cheveux.

-Pour qui vous prenez vous ? Avais-je dis sans prendre la peine de me retourner.

Les gens n'ont vraiment aucune limites ! Un peu de compassion ou même d'ignorance c'est trop leur en demander ? Visiblement oui. Je me redressai doucement et me tournai vers l'impertinente.

-En quoi ça vous regarde ...

Qu'est ce qu'elle voulait à la fin. Elle le connaissait visiblement, mais moi elle ne me disait rien. Son visage m'était pourtant un peu familier, j'avais dû la croiser quelques fois. Pourquoi avait-elle si peu de sympathie franchement. Je sentis l'énervement monter, mais je devais me contrôler. Ou pas. Pourquoi je le ferai. Elle l'aura bien cherché.

-Et je peux savoir pourquoi ça vous intéresse de savoir ça ?
Avais-je lancé sèchement.


Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 7 Mai 2017 - 3:57



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



Que d' agressivité pour une simple question. Et encore, elle ignorait qui j' étais vraiment ou plus précisément ce que j' étais vraiment. J' esquissais un sourire moqueur lorsqu'elle osa me demander pour qui je prenais. je me prenais pour Kali, la démone qui pourrait si elle le souhaitait écraser le moucheron qu' étais cette femme à mes yeux. Mais comme à chaque fois, j' adorais quand un humain m' agressait d'emblée, comme si j' était l' une de leurs pairs et qu' ils n' avaient pas à me montrer le respect lié à ma nature et mon ancienneté. Et moins, on me montrait ce respect, plus j' étais motivée à leur faire payer l' affront en les laissant s'enliser avant de montrer le minimum dont j' étais capable, ce qui serait suffisant pour les calmer et leur montrer qui était supérieur à l' autre. Et le ton de la brune était empli de mépris à mon encontre, alors même qu'elle ne me connaissait pas encore. J' allais m' assurer de lui faire ravaler assez rapidement son mépris. Je réfléchissais juste encore à la méthode que j' allais mettre en place. La faire souffrir physiquement ou la faire souffrir moralement?

▬ Simple curiosité sur le comportement humain.

Après tout, il était toujours bon d' étudier les émotions humaines pour mieux les manipuler ensuite. Alors j' avais bien sûr des millénaires d' observation, mais le rapport qu' avec les humains avec la mort était toujours aussi fascinant et enrichissant. Ce besoin de cérémonial pour célébrer une perte, cette notion du deuil, cette manie de venir les pleurer ou de venir se recueillir sur un amas de pierre avec un nom gravé....même après toute ce temps, l' humanité arrivait encore à me prouver son inutilité. Et même si je savais que cette femme ne répondrait pas à mes interrogations, voire même me conforterait dans la stupidité de la nature humaine, j' avais posé la question. Un peu aussi par pur sadisme, faisant face à celle que j' avais privé de compagnon et qui ignorait encore que j' étais la responsable de sa douleur. J' aurais pu me présenter directement comme telle. Mais je n' allais pas le faire. Pas encore.

▬ Disons que j' étais une de ses connaissances.

Oui, enfin je le connaissais surtout parce que je l' avais tué. Cependant, je n' allais pas dévoiler mon jeu tout de suite. Je trouvais la situation bien trop distrayante pour y mettre fin si vite. La femme en face de moi semblait sur les nerfs un petit peu trop. D' autres seraient partis avant que cela n' explose mais je ne faisais pas partie de ceux là. Je préférais jouer avec les allumettes et voir combien de temps il fallait avant que le feu ne prenne pleinement. Je pouvais bien sûr me brûler, mais j' étais une démone. Il en fallait plus pour m' atteindre et c' était amusant parfois d' être blessé. La douleur était revigorante et la plaie ne resterait pas vive longtemps. Ce n' était donc qu' une question de temps avant que mon interlocutrice s' énerve pleinement. Le chrono était mentalement lancé et les paris étaient ouverts.



© drey'
Carla Fabray
avatar
Humain | Sorcier
✥ Je suis : Une sorcière

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 23 Mai 2017 - 16:18
Still furious about me ?

Ft.

Moi qui espérais avoir un peu de tranquillité en cette matinée, c'est raté. A croire que dans cette satanée ville tout le monde vous veut du mal, c'est fatiguant. Déjà qu'avec le saccage des maisons et l'arrivée des militaires en ville, l'ambiance n'était pas au beau fixe. C'était véritablement de pire en pire. Et voilà que cette femme vient me narguer ouvertement, alors que je suis face à la tombe de mon défunt fiancé. Elle ne m'était pas totalement étrangère, pourtant je n'arrive pas à me souvenir où je l'ai vu. Peut être à l'enterrement ? Possible, je n'avais pas vraiment fait attention à tout le monde.

-Oh, vous êtes du genre à faire vos études de comportement en poussant les gens à bout alors. Je vois.

Encore une de ces filles qui pensaient que tout leur étaient dû, c'est navrant de voir ça. Elle n'avait vraiment rien d'autre à faire franchement ? Je comptais couper court à la conversation et partir, mais sa dernière phrase m'interpella. J'avais vu juste.

-Donc vous le connaissiez ... pourtant il ne me semble pas vous avoir vu à enterrement.

Ou alors ma mémoire me joue des tours, pensais-je. Quoi qu'il en soit, je n'aimais pas cette femme. Je n'avais clairement pas apprécié sa façon de m'aborder, et je ne lui faisais pas confiance. C'était physique je n'y pouvais rien. J'essayais tant bien que mal de contenir ma colère qui c'était accumulée depuis des années. Il fallait que je me contrôle, même si c'était un combat perdu d'avance. Je ne parvenais jamais à maîtriser mon énervement.

-Et puis-je savoir où vous l'avez connu ?

C'était une collègue de travail, une amie ... ou peut être même sa maîtresse. Dans tout les cas je voulais savoir qui elle était et comment elle connaissait mon fiancé. J'avais comme le pressentiment que la boutique ouvrirait un peu plus tard aujourd'hui.


Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mer 24 Mai 2017 - 2:42



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



Je sentais le poids de son regard. Comme si elle cherchait à me reconnaître. Mais je ne comptais pas l' aider. Et puis, d' un point de vue technique nous étions bel et bien des inconnues Je n' étais pour elle qu' un terme, qu' un fait. J' étais la mort de son fiancé. Mais elle ne le comprenait pas encore. Comme toute humaine, elle cherchait des regroupements relationnels. Elle cherchait à me reconnaître en tant que personne. Mais si je faisais partie de ses souvenirs, je n'y étais pas en tant qu' être, j'y étais en tant qu' acte. Elle pouvait me chercher dans sa mémoire, elle ne m'y retrouverait pas.

▬ J'ai posé une simple question. Vous avez été à bout de vous même. Ce qui donne beaucoup d' indications sur votre comportement, en effet.

Je restais calme, souriante. Comme pour vouloir éteindre une flamme que j' avais volontairement allumée. De ce faux sourire que j' aimais arborer sur le visage pour masquer mon mépris de la nature humaine. Un sourire qui semblait franc après avoir été travaillé pendant des millénaires. Et il était évident que j'aimais pousser les gens à bout, c' était un plaisir personnel. Mais si je pouvais au passage retourner la situation, faisant passer la brune pour une personne agressive et non pas pour la victime de ma perversion, autant en profiter. Car j' avais bien pris soin de rester polie. Ma question était irrévérencieuse, je le savais, mais la tournure avait été modérée. Ce qui rendait sa réaction davantage comme folle que légitime. Mais déjà ma remarque avait fait mouche et je l'entendis me poser les questions que j'attendais. Comment et pourquoi. Le poisson était ferré.

▬ J' étais retenue par un impératif.

Oui je devais ce jour là impérativement m'en foutre royalement. J' étais peut être même en train de jouer avec une autre victime le jour de son enterrement. Comme si j' allais jouer les pleureuses siciliennes avec ses proches... Mais je continuais de peser mes mots, de justifier une absence plus que volontaire. Je retardais l' affrontement. Non pas que je craignais mon interlocutrice, car elle n' était clairement pas une menace à mes yeux, mais parce qu' une fois les vraies présentations faites, le jeu prendrait trop vite fin. Elle s'énerverait, je me fouterais d'elle, elle me menacerait, je lui rendrait la pareille, elle m' agresserait peut être même et je serais obligée de lui montrer qui était supérieure à l' autre. Sachant que c' était bien évidemment moi, cela irait vite et deviendrait redondante avec de nombreuses autres rencontres que j' avais déjà faite. Je voulais prendre mon temps, amener un peu de piquant. D' autant plus que la brune s'enflammait rapidement. Il ne fallait pas qu'elle prenne feu si vite, cela aurait été décevant.

▬ Oh, je l'ai connu quelques temps avant sa mort. On s' amusait bien ensemble.

Enfin je m' amusais bien avec lui surtout. Et sa mort avait été le bouquet final. Mais je préférais continuer à jouer avec les mots, laissant à mon interlocutrice le choix de s' imaginer bon nombre d' autres façons de s' amuser. En tant que démone, la manipulation, la torture et la mort étaient des amusements. Mais je faisais face visiblement à une humaine qui penserait à autre chose. Et je n' allais pas la contredire si rapidement. il était plaisant de savoir qu'elle pouvait croire que j' avais eu une relation avec son fiancé. Car relation il y avait eu. Mais pas sexuelle. Une relation fatale pour lui. Et j' adorais faire dure ce genre de petits plaisirs. Surtout que je n' étais pas face à une personnalité modérée. Elle semblait du genre fougueuse quand j' étais du genre venimeuse. Alors maintenant que j' avais appâté ma proie, je me délectais de découvrir ce que la suite allait me réserver. Je n' avais pas prévu cette rencontre mais il était clair que la journée commençait très bien. Pour moi, bien évidemment. Je ne m'encombrais pas des bonnes journées des autres.



© drey'
Carla Fabray
avatar
Humain | Sorcier
✥ Je suis : Une sorcière

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Jeu 22 Juin 2017 - 14:04
Still furious about me ?

Ft.


Cette maudite ville ne laissait aucune minutes de répit. Après ma rencontre avec Adonis il fallait bien que ma route croise une autre personne aussi sympathique que lui. Voire plus. Bon ok j'étais mal placée pour dire ça, vu comment je l'avais agressé. Mais pourquoi elle était venue me parler elle aussi ! Qu'est-ce que ça pouvait m'énerver les gens qui se mêlaient de la vie des autres. Occupez-vous de la votre sérieux !

-Un "simple question", fallait voir la tête de votre question.


Une simple question, non mais j'étais en train de rêver là. "Je viens vous emmerder en me foutant de vous, mais je fais la victime", les filles comme ça m'insupportaient au plus haut point. Le genre qui se la pétaient au lycée, alors qu'elles n'avaient aucune raison de le faire.

-Vous étiez en train de faire souffrir une autre personne ?

J'avais dit cette phrase sans vraiment y penser, mais ça ne m'importait pas réellement. Après tout c'était ce que je pensais.

-J'espère que vous avez pris votre pied.

Je ne voulais pas en savoir plus sur leur relation, ce qu'ils avaient fait ne m'intéressait pas. Je voulais garder une bonne image de lui, s'il s'amusait bien avec cette blonde décolorée tant mieux.

-Puis-je au moins savoir le nom de la femme avec qui mon fiancé s'amusait ?

Son petit air satisfait ne me revenait pas. Elle était arrivée la bouche en coeur et elle me mettais déjà hors de moi, c'était une première. Quoique.
Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Ven 23 Juin 2017 - 3:38



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



Je me retins de lever les yeux au ciel. Cette femme manquait vraiment de retenue et s'énervait vite. Ce n' était pas vraiment un signe d' intelligence que d' agresser quelqu' un sans connaître le potentiel de l' adversaire.

▬ Elle était simple. Vous y avez vu l' agression.

Etait-ce ma faute si les humains donnaient tous dans la sensiblerie. Et voilà qu' elle montait sur ses grands chevaux et me donnait le rôle de l' agresseur. Evidemment que je l' étais, mais je tenais à continuer avec jouer avec elle et lui reprocher une agressivité gratuite. les humains trop sanguins étaient toujours les plus amusants à manipuler. Sans doute car ils étaient les plus faciles au final. Leur agressivité rapide, leur incapacité à se contrôler laissait quasi toujours transparaître une trop forte dose d'émotions. Et les émotions étaient la clé de toute bonne manipulation. Cette humaine était visiblement une de celle qui ne savait même pas masquer ce qu'elles ressentaient. Elle me crachait son mépris au visage. ce qui m' aurait sans doute touché si ça m' avait intéressé. Mais ici, ce qui m' intéressait, c' était de noter qu'elle était incapable de se modérer. Et ce qui allait être amusant c' était de continuer de la faire monter en puissance avant de porter le coup fatal. Celui de la révélation. Oui j' étais celle qui avait tué "l' amour de sa vie" mais non, elle ne pourrait pas me tuer, parce que j' étais plus puissante qu'elle. face à moi, elle n' était qu' un insecte et il ne fallait pas qu'elle essaie de me piquer trop souvent car sinon, je serais tentée de l' écraser. Sa pique suivante me fit rire d' un rire moqueur.

▬ Non j' étais en train de préparer un vernissage pour mes toiles.

C'est que j' avais une carrière. Si je devais aller aux cérémonies funèbres de toutes mes victimes, j' aurais pu avoir un abonnement à vie. La mienne de vie, s'entend. Et puis, j' en avais rien à faire de son fiancé. La seule chose qui aurait pu me plaire lors de l'enterrement, c' était de voir la souffrance de se proches. Et encore. Au bout d' un moment, la partie "fontaine de larmes" et bondieuseries m' aurait lassé. Mais sur la fait de faire souffrir quelqu' un, elle n' était pas loin. J' étais celle qui avait fait souffrir son homme avant de le tuer. Et évidemment, j'y avais pris mon pied comme elle le disait si bien. Et j'allais sans doute encore le prendre quand elle comprendrait qui elle avait en face d'elle.

▬ Isabeau Jensen.

Mon nom était renommé dans le monde de la peinture. J' avais manipulé bon nombre de mémoires et fait bon nombre de numéros de charmes pour atteindre un niveau de renommée comme le mien. Mais ' avais un doute sur le degré de culture de la brune. Encore plus dans le milieu de la peinture. Et je ne craignais pas de le lui donner car même si elle venait à découvrir ma nature et mon rôle dans la mort de son fiancé, j' avais pris soin de manipuler des personnes importantes pour avoir un alibi le soir de la mort de son homme. J' avais manipulé des mémoires pour leur donner le souvenir de ma présence à cette soirée. Ce serait sa parole à elle contre celle d' hommes influents en plus grand nombre. Elle passerait juste pour une folle qui jalousant le talent d' une peintre, l' accuse du meurtre de son fiancé qui n' avait aucun lien avec l' artiste. Des folles comme on en croise tout les jours dans le milieu où j' officie. Et si besoin, je menacerai ses proches ou la tuerai. Selon mon humeur...

▬ Je vous retourne la politesse. Vous avez un nom?

Ce n' est pas comme si cela m' intéressait vraiment mais je restais curieuse quand je sentais que j' allais me faire une nouvelle "ennemie" humaine. Entre guillemet, car un humain n' était pas vraiment un ennemi. C' était davantage à obstacle à dégager du terrain.



© drey'
Carla Fabray
avatar
Humain | Sorcier
✥ Je suis : Une sorcière

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Ven 7 Juil 2017 - 14:47
Still furious about me ?

Ft.


Je sentais bien que je paraissais pour quelqu'un d'agressif et peut être même de dérangée. Mais j'avais l'habitude, après tout j'étais comme ça depuis l'enfance. Je tenais ce caractère de ma mère, qui le tenait elle même de ma grand_mère. Toutes les sorcières de ma famille étaient comme ça en somme. Un héritage génétique.

-Si vous le dîtes, avais-je répondu sans vraiment de conviction.

Et si nous étions amené à nous battre ? Un baston dans les cendres, au milieu des tombes. Ca pourrait être intéressant. Mais mon passé dans cette ville me dit de ne pas trop jouer avec le feu. Je ne savais qui elle était, une démone. Une sorcière, ou une simple humaine ? Si c'était une démone, elle en avait bien l'allure. Provocatrice au possible. Si tel était le cas, elle pourrait me tuer aussi facilement qu'un insecte. Pourtant je suis également provocatrice.

-Oh, vous êtes une artiste.

Étonnant, je ne la voyais pas vraiment là dedans. Plus dans comme une directrice rigide, à l'image d'Anna Wintour. Odieuse à souhait. Ca lui collait très bien à la peau.
Je marquai une pause, choquée par ce que je venais d'entendre. J'avais l'un de ses tableaux accroché dans mon salon. Génial ! Je n'allais pas lui dire, je n'avais pas spécialement envie qu'elle me prendre de haut encore une fois. En rentrant je m’exercerai à mon nouveau pouvoir sur son chef-d'oeuvre. Ca me fera extrêmement plaisir.

-Merci de votre politesse, avais-je dit sur un ton ironique. Carla Fabray.

Mon nom lui serait surement inconnu, et franchement je l’espérais. Elle ne ferait sans doute pas le lien avec la boutique de cupcakes. Je n'avais vraiment pas envie de la revoir.
Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Sam 8 Juil 2017 - 1:35



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



Elle avait vraiment du mal à cacher son animosité à mon égard. Même si c'est flatteur à mon ego de démone qu' on puisse me détester si rapidement, ça signifiait que je ne la rendais pas indifférente et donc que je pourrais jouer plus longtemps avec elle, il était évident qu'elle devait être une piètre négociatrice. Tant mieux. C' était le genre de personnalité vite manipulée et que les démons pouvaient aisément arnaquer pour obtenir son âme. Mais ce n' était pas la mission du jour. Aujourd'hui, j' étais juste là pour me distraire avec la petite souris brune qui me faisait face. Je notais la surprise sur son visage en découvrant mon métier. Elle devait sans doute m' imaginer dans un rôle plus castrateur et il était évident que je n' avais pas l' allure d' une artiste à ses yeux. Les artistes avaient toujours le cliché du hippie ou du hipster. Comme si avoir des goûts vestimentaires pourris et une allure négligée était une clause essentielle pour être reconnu comme un vrai artiste. Ah les humains et leurs clichés....

▬ Et oui, une artiste..

Une lueur mauvaise était passée rapidement dans mon regard avant de disparaître. Une artiste dans bon nombre de domaines. Les humains ne connaissaient que mon talent pour la peinture, et je les aidais à le voir malgré eux bien souvent, mais j'en avais plusieurs autres. La manipulation déjà. Mais surtout le meurtre. Pour preuve, son fiancé avait été l' une des oeuvres. Pas à classer dans mes chef d' oeuvres dans ce domaine, car niveau meurtre j' avais fait bien plus mémorables à travers mon passé et je ferais sans doute encore mieux dans le futur. Mais il n'en restait pas moins qu' il avait été une de mes oeuvres. Une de ses commandes rapides sans saveur mais qui passe le temps.

▬ Je vous en prie.

J' avais bien noté le sarcasme dans sa voix. Ce n' était pas la première à en user. Ce genre de remarques ironiques, je l'entendais souvent dans la bouche de Riley. C' était la façon qu' avait ces humains de laisser transparaître leur mépris comme si ça pouvait m' atteindre. Mais l' avis de ces insectes m' importait peu. Je lui avais répondu avec un grand sourire et avec la formule de politesse adéquate. Quand il s' agissait d' échanges verbaux, c' était un domaine que je maitrisais. Mais quand il s' agissait d' affrontements à coup de non-dit, j' excellais. J' avais des millénaires de pratique derrière moi. D' ailleurs, même dans les affrontements tout court, j' avais des millénaires de pratiques... Et j'avais obtenu son nom. J' allais devoir m' efforcer de le retenir car en général, j' oubliais rapidement le nom des personnes qui m' indifféraient. Et comme la race humaine m' indifférait le plus souvent...

▬ Oh comme cette petite boutique de...c'est quoi déjà...des muffins?

Je connaissais cette boutique pour y avoir tué quelqu'un à proximité et pour avoir été m' acheter une pâtisserie ensuite. Pas mauvaise mais si ce n' était pas non plus du grand luxe, mon palais délicat ayant déjà goûté mille fois mieux...



© drey'
Carla Fabray
avatar
Humain | Sorcier
✥ Je suis : Une sorcière

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Sam 26 Aoû 2017 - 16:04
Still furious about me ?

Ft.


Le temps commençait à être un peu trop long à mon goût. Mais si je m'esquivais, la blonde serait capable de me suivre. Et ça je n'avais pas forcément envie voyez-vous. Il fallait que je me débarrasse de ce boulet rapidement, si je voulais rejoindre ma boutique en paix. Mais je ne devais pas jouer avec le feu non plus. Je ne savais pas qui elle était et surtout pourquoi elle se payait ma tête. Je faisais un peu trop souvent la maligne, un jour il m'arrivera des bricoles. C'était certain.
Une artiste, je le l'aurai jamais cru. Connue un plus de ça. Elle n'avait vraiment pas l'allure d'une artiste.

-C'est étonnant.

Je n'allais pas gaspiller ma salive plus que ça, elle n'en valait absolument pas la peine. Quelques mots suffiront, pas besoin de sortir des longues tirades. Qu'elle ne comprendrait sans doute pas en plus. Le cliché sur les blondes ? Non. Juste sur elle.

-De cupcakes ! Répondis-je sèchement.

Des muffins, non mais sérieusement elle n'a pas les yeux en face des trous celle-là. Confondre des cupcakes et des muffins, il fallait le faire quand même ! Comme quoi le cliché sur les blondes n'était pas forcément un mythe . Je n'avais pas le souvenir de l'avoir vu dans ma boutique, en même je n'allais pas me rappeler de toutes les têtes de mes clients. Mais si elle pouvais éviter de venir ça m'arrangerai bien. Pas spécialement envie de me coltiner sa tronche quotidiennement.

-D'ailleurs en parlant de ça, je ne vais pas tarder à partir pour ouvrir ma boutique. Je ne vous invite pas à prendre le thé, dis-je avec mon petit sourire narquois.


Isabeau K. Jensen
avatar
Démon | Camp Lucifer -staff-
✥ Je suis : une démone supérieure

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mer 30 Aoû 2017 - 5:32



still furious about me?


CARLA FABRAY & ISABEAU KALI JENSEN



Elle ne m' aimait clairement pas. Qu'elle se rassure moi non plus. Mais je n' aimais pas grand monde. La différence entre nous deux, c' était que j' étais dangereuse. Et moins quelquonque.

▬ Il ne faut jamais se fier aux apparences.

Si elle pouvait croire que je voulais dire que mon allure soignée ne correspondait aux clichés de l'artiste peintre, la vérité était bien sûr tout autre. Et encore, j' avais sorti mon mode "antipathique" pour le plaisir de jouer. Mais j' aurais pu également utiliser le mode mielleuse qui était très efficace au quotidien. Mais nous étions dans un cimetière au petit matin et elle avait l'air un peu trop réactive. Réunies dans une pièce pleine de gens, je pouvais sans problème passer pour la victime d' une vieille fille aigrie si je le voulais. Je précisais bien si je voulais. Parce que j'aimais varier les rôles. Plus de trois mille ans de pratique m' avait rôdée à un sacré jeu d' actrice. Elle me prenait pour un garce? Elle avait raison, j'en étais une. Et je n' avais laissé transparaître que le minimum volontairement. Qu'elle se contente de juste ne pas m' apprécier. Si elle savait, elle m' aurait haï. Mais je n'avais pas de souci avec le fait que quelques personnes ne m'aiment pas. C' était aussi comme ça qu'on maintenait une couverture. On se méfiait de ceux que tous le monde détestait, mais on se méfiait aussi de ceux que tout le monde aimait. La nature humaine impliquait une dualité amour/haine en chacun. Et c' était ça que je faisais. Je me faisais passer pour l'humaine que je n' étais pas.

▬ Si vous le dites.

A dire vrai, je me moquais royalement de savoir ce que vendait sa boutique. Encore une de ces femmes qui se voyait en businesswoman accomplie juste parce qu'elle avait ouvert une boutique à la mode. Parce que les cupcakes, c' était juste une question de mode. Au goût c' était fade au possible, mais ça attirait les jouvencelles fan de licornes. Vendre des cupcakes, c' était "in". Mais une fois la mode passée, elle ne serait qu' une commerçante au chômage. Et sa boutique pouvait peut être tenir quelques années, mais avec mes millénaires derrière moi je savais une chose : les boutiques de cupcakes qui tenaient de génération en génération, ça n'existait pas. Les jouvencelles vieillissaient et les modes changeaient. A dire vrai, entre les cupcakes et les muffins, le muffins étaient ceux qui avait davantage d' histoire vu que ça avait au moins un siècle. Les cupcakes, ça datait à peine des années 50 et ce qui était "in" aujourd'hui était à l' origine le gâteau de la ménagère par excellence. De celui qu' on faisait au foyer pour s' occuper une fois les tâches ménagères terminées. Alors la voir me reprendre comme si dire muffin était une insulte me faisait rire. C'est le cupcake la véritable insulte à la patisserie.

▬ De toute façon, je préfère les choses plus corsées et avec plus de saveur. Lui aussi, d' ailleurs.

Je désignais d' un signe de tête la tombe de son fiancé. Histoire de remuer le couteau dans la plaie avant de partir. Elle pensait peut être avoir le dernier mot en ne m' invitant pas, mais il en fallait plus pour m' atteindre. Et après avoir dit ça, je l' abandonnais non sans lui avoir jeté un sourire victorieux.



© drey'
Contenu sponsorisé





Message   
 

[H:7-8] still furious about me? (Carla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-