[H 16-17] Do not forget who I am | feat Mazikeen


 :: city of angels :: Downtown :: East :: Bloody's place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mar 16 Mai 2017 - 21:19
Don't forget who I am
Maze & Adonis




Toute cette histoire de couvre-feu commençait à m'agacer sérieusement. Avec les différents cambriolages qu'il y avait eu dans les quartiers huppés de la ville, la police locale avait mis en place un couvre-feu avec des rondes sévères. Forcément, les victimes étaient des pleins-aux-as, il fallait faire quelque chose pour leur montrer qu'ils pouvaient rester vivre ici, que ce n'était que passager. Des balivernes dans le but d'endormir la méfiance des humains et leur donner l'impression qu'ils étaient en sécurité. En tout cas, moi, je ne pouvais plus circuler tranquille et ça m'ennuyait profondément. J'avais l'habitude d'aller au bar assez tard, mais en vu des récents évènements, j'avais du proposer un "gouter" à Mazikeen dans le repère à démon de la ville. Elle était revenue en ville depuis quelques jours et j'étais franchement content de son retour même si je savais très bien qu'elle ne tolérait pas ma couverture auprès d'Alice. Malgré ce léger désaccord, je savais que je pouvais lui faire confiance et qu'elle ferait tout ce que je lui demandais. J'avais une mission à lui donner, et je savais très bien qu'elle ne lui plairait pas du tout. Je pouvais déjà presque voir son regard s'assombrir quand je lui annoncerais pourquoi je voulais la voir, en plus de fêter son retour dans la ville.

Je franchissais les portes du bar et je me dirigeais vers une table au fond de la pièce. Je sentais les regards tournés vers moi, en particuliers les regards féminins. Malheureusement pour elles, je n'étais pas ici dans ce but-là aujourd'hui. La seule démone qui allait partager ma table était une dangereuse amazone dont je pouvais me targuer d'avoir acquis la confiance. Après le retour de Lilith à la vie, je ne savais toujours pas si elle voudrait retourner auprès d'elle ou rester avec moi. Ca faisait partie des sujets que je voulais aborder avec elle ce soir. Je faisais un signe au barman pour qu'il m'apporte ma boisson. J'étais un habitué ici, je n'avais pas besoin de dire ce que j'aimais. Sans un mot, il m'apporta un whiskey avec des glaçons. Il ne me demanda pas de payer ma note, il savait que je paierais à la sortie. Je n'allais pas voler mon Lieutenant, propriétaire du bar. J'envoyais quelques directives en trempant mes lèvres dans le liquide ambré quand je sentis une présence familière près de moi. Un sourire s'élargit sur mon visage alors que je me redressais sur la banquette ou j'étais assis. Je m'adossais dessus et fixais la démone qui venait d'arriver.

-Maze. Toujours à l'heure. Assis-toi, je t'en prie, fis-je en désignant la banquette en face de la mienne. Un whiskey je suppose ? La questionnais-je en lui lançant un clin d'oeil.

Notre relation durait depuis quelques décennies à présent. Elle était l'être en qui j'avais une confiance absolu. Etais-ce dangereux ? Peut-être mais en moins de neuf cent ans, elle ne m'avait pas déçu une seule fois et mon instinct ne me trompait jamais. Je faisais ensuite signe au barman qu'il me rajoute un autre whiskey.

-Alors, bien installée ?







Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Ven 19 Mai 2017 - 1:17



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




Mazikeen était revenue de l’Amérique du Sud depuis moins d’une semaine et avait principalement occupé son temps avec le whisky, la moto et le sexe. Elle en avait aussi profité pour connaitre les environs, les rues, les endroits fréquentés par les différentes créatures, etc. Comme elle voyageait léger, elle louait toujours des appartements déjà entièrement meublés, ce qui lui évitait de côtoyer les humains. Ce n’était donc jamais très difficile pour elle de changer d’endroit, ce qui était évidemment pratique comme ses missions pour Adonis étaient généralement très variées et devaient l’amener dans diverses parties du globe. Maze, loyale, ne disait jamais rien, bien qu’elle grognait quelques fois, mais bon. La démone avait toutefois fait changer les vitres de l’appartement par des vitres pare-balles dans le cas d’un éventuel esprit vengeur. Il fallait dire qu’elle n’était pas une enfant de chœur et que ce genre de situation était toujours à envisager.

Lorsqu’Adonis avait demandé à Mazikeen de venir le rejoindre, elle se doutait bien que ce n’était pas seulement pour prendre le thé, ou bien du whisky, dans le cas présent. Il était vrai qu’elle n’attendait plus que ses ordres depuis qu’elle était arrivée à Los Angeles et ce n’avait pas pris beaucoup de temps avant que la Suzuki ne se fasse entendre, filant vers le quartier au nord de l’État. Après une bonne heure de route, la démone arrêta l’engin dans une ruelle près de l’endroit où son général l’attendait, laissa son casque sur le miroir et se dirigea vers le bar en question. Maze avait maintenant bien hâte de se salir les mains, espérant qu’Adonis lui propose une mission à la hauteur de son potentiel.

La brunette poussa la porte du bar et balaya l'endroit avant de repérer l'autre démon. Le bruit des talons fracassant le sol résonnait dans le bar pratiquement désert à cette heure. D’une démarche déterminée, elle atteignit la table d’Adonis, un petit sourire en coin.

▬ Maze. Toujours à l’heure. Assis-toi, je t’en prie, fis-je en désignant la banquette en face de la mienne. Un whiskey je suppose?

La démone prit place sur la banquette face à son général, un sourire satisfait aux lèvres lorsqu'il lui proposa l'unique boisson qui pouvait l'intéresser.

▬ Adonis, mon vieil ami, tu sais toujours comment plaire à une femme… à moins que tu ne veuilles m’amadouer? dit-elle en répondant à son sourire.

Après un moment, le barman vint déposer la boisson tant attendue sur la table, Maze le remercia d’un hochement de tête et leva son verre vers Adonis dans l'intention de faire un toast.

▬ À l’apocalypse , dit-elle plus bas en retroussant ses lèvres dans un rictus carnassier, avant de prendre une bonne gorgée du liquide.

La démone se recula sur la banquette, le verre à la main.

▬ Alors? De quoi voulais-tu me parler?









Dernière édition par Mazikeen L. Lilia le Dim 21 Mai 2017 - 6:07, édité 1 fois
A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Sam 20 Mai 2017 - 1:06
Don't forget who I am
Maze & Adonis




Mazikeen a cette aura particulière aux succubes, bien qu'elle n'en soit pas encore un totalement. Un charisme de fou qui pourrait pousser des hommes, ou des femmes, à la folie. C'était propre aux créations de Lilith. Bien que je sois totalement focalisé sur ma démone préférée, je remarquais les regards obliques dans sa direction. Je choisissais de les ignorer, je ne me mêlais pas de la vie sexuelle de mon bras-droit. Tant qu'elle faisait ce que je lui demandais, ça ne me regardais pas. Je lui commandais sa boisson favorite une fois qu'elle était assise en face de moi. J'avais posé la question par pure rhétorique, je connaissais la réponse avant même de la finir.

-Haha, peut-être un peu des deux, plaisantais-je sans me départir de mon sourire.

Nous avions quelques sujets à aborder. J'avais attendu qu'elle ait pris quelques repaires avant de la faire venir pour que nous puissions parler "boulot". Je levais le bras et trinquait avec la démone. Heureusement, nous étions dans un bar à démon, sinon, ça aurait été louche d'un point de vue humain. Nous aurions eu l'air d'alcoolique et ce n'était clairement pas l'image que je voulais donner.

-A l'Apocalypse !


Les plans de Lucifer avançaient petit à petit. Son plus grand coup était d'avoir fait revenir Lilith du néant. C'était une grande nouveauté et il avait fallu beaucoup de puissance pour y arriver. Je n'avais pas encore croisé la démone et je n'étais pas vraiment pressé de l'affronter. Peu de femmes, peu de gens tout simplement pouvaient se vanter de me faire sentir idiot. Elle y arrivait parfaitement et je n'aimais pas la sensation de faiblesse qui en découler. Mon sourire s'élargit encore quand Mazikeen rentra directement dans le vif du sujet.

-J'aime ton franc parlé, Maze. Je voulais te parler de quelques petites broutilles.

Je prenais une gorgée de plus de whisky. Ce n'était pas le meilleur que j'avais déjà gouté, mais il se laissait boire.

-Je veux que tu me retrouve un gars. La quarantaine. Un habitué du Hell Club. Il devrait même avoir quelques marques de morsures, ici, précisais-je en désignant le cou.

Au souvenir de ce que m'avait raconté Alice, je sentais la rage affluer dans mes veines. J'étais d'un naturel assez possessif, surtout avec mes conquêtes et surtout quand elles sont protégées par Lucifer. Je ne pouvais pas tolérer que ce gus continue à fouler cette terre.

-Je veux que tu tues toute sa famille, qu'il se sente coupable pour ça. Je veux que tu le détruises, mentalement. Bon, physiquement aussi, mais je veux lui donner le coup de grâce.

J'avais la rancune tenace. Je l'aurais bien coursé au Hell Club moi-même mais je ne voulais pas prendre le risque qu'on m'y voit et que le personnel cafte à la petite néphélim que son pote humain est venu rodé dans le con pour trouver le vieux alcoolique. Et puis, j'avais d'autres affaires plus urgentes qui nécessitaient ma présence sur le terrain.

-Peux-tu faire ça pour moi ?







Spoiler:
 


Dernière édition par A. Xavior Bowman le Dim 21 Mai 2017 - 22:38, édité 1 fois
Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Dim 21 Mai 2017 - 6:10



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




La démone sentait les regards fusés dans leur direction et pouvait aussi discerner toutes ces auras, malsaines, vicieuses et corrompues qui les entourait. Il fallait dire que le contraire l’aurait bien sûr étonnée, considérant le fait qu’ils étaient dans un repère de démons. Le duo attirait bien des regards et probablement aussi bien de l’envie. Mazikeen porta le verre à ses lèvres, ses yeux sombres rivés sur le démon assis en face d’elle, inébranlable malgré toute cette attention. Après avoir pris une bonne gorgée du liquide ambré, elle déposa le verre sur la table alors que ses lèvres s’étiraient dans un rictus à la fois pervers et satisfait.

- Tu sais bien que je ferais tout pour toi, Adonis, dit-elle en affichant un sourire sincère à l’égard de son général.

Comment pouvait-elle refuser une offre aussi alléchante? Il fallait avouer qu’elle commençait à en avoir assez de tourner en ville sans pouvoir fracasser quelques têtes et écorcher quelques membres. Surtout que le couvre-feu embêtait les choses, il fallait qu’elle trouve le moyen de pouvoir effectuer sa mission sans avoir à faire aux soldats, mais, pour le reste, elle était particulièrement douée… Maze jubilait lorsqu’elle infligeait de la douleur, c’était probablement son hobby le plus efficace en ce qui concernait le contrôle de la colère. La mort était douce comparativement à ce qu’elle occasionnait à ses pauvres victimes. Et puis, au fil des ans, on devenait créatif!

De plus, depuis qu’il l’avait pris sous son aile depuis maintenant presque mille ans, la démone lui devait beaucoup. Au fil des ans, il devint la seule et unique personne à laquelle elle pouvait faire confiance et qu’elle considérait comme un ami. Bien qu’elle ne soit particulièrement pas douée pour tout ce qui touchait l’affection, elle pouvait affirmer sans gêne que le seul lien qu’elle pouvait entretenir était avec Adonis. Elle avait beaucoup appris à ses côtés et elle s’efforçait de lui rendre la pareille. De tout de façon, il ne pouvait pas se passer d’elle. Subséquemment, l’un des avantages à travailler aussi longtemps avec quelqu’un, était de finir par pouvoir lire cette personne comme dans un livre ouvert. Dans le cas d’Adonis, la rage derrière sa demande était particulièrement marquée, de sorte que ce devait être en lien avec quelque chose de personnel. Mazikeen s’avance un peu sur la banquette, ses iris sombres fixant ceux d’Adonis, redoutant déjà la réponse à sa question.

- Mais, rassure-moi, cette requête n’a rien à voir avec la mortelle?


Son ton s’était assombri. La démone se recula sur la banquette, pris le verre de sur la table et le finit dans un vif mouvement avant de déposer le récipient maintenant vide. Elle espérait que l’alcool l’aide à faire passer la suite de la discussion, bien que les démons ne puissent pas ressentir l’ivresse de l’alcool, cela ne pouvait pas empirer la situation. La démone leva la main vers le barman, lui faisant signe de lui ramener un second verre avant qu’elle ne veuille fracasser quelque chose.






A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Dim 21 Mai 2017 - 23:37
Don't forget who I am
Maze & Adonis




Je connaissais le point de vue de Mazikeen au sujet de la relation que j'avais avec Alice. Pour elle, c'était dangereux. Pour le moment, les mots n'avaient pas franchi sa bouche mais je pouvais presque deviner ce qu'elle pensait : que ça me rendait faible. Elle avait eu la sagesse de ne pas le dire haut et fort car j'avais beau la tenir en estime, je n'allais pas tolérer qu'elle m'insulte de la sorte. Je ne le tolérais de personne, d'ailleurs. Cependant, Maze était le démon en qui j'avais le plus confiance. C'était pour cela que je lui demandais de me trouver l'humain qui avait attaqué Alice. Je souris à la réaction de mon bras-droit. Je lui lançais un clin d'oeil.

-J'aime quand tu parles comme ça. Ca me donne des frissons, la taquinais-je en faisant tourner les glaçons dans mon verre.

La colère était retombée. Je savais qu'elle allait s'en occuper et prendre un plaisir monstre à détruire la vie de l'humain. J'étais presque surpris que ça soit aussi facile, qu'il n'y ait pas de questions pour en savoir plus. Elle avait du sentir la rage émaner de moi. Je m'attendais à ce que ça soit plus compliqué, que je doive faire face à son regard mécontent. Mais non, je m'en sortais plutôt bien. Enfin, c'était ce que je croyais en portant mon verre à la bouche. Puis, l'ambiance changea radicalement, et Mazikeen s'avança pour poser une question à Adonis. La question que je redoutais.

-- Mais, rassure-moi, cette requête n’a rien à voir avec la mortelle?

La requête était tombée entre nous, comme un pont qui s'effondre entre deux rivages pour les empêcher de se joindre. Le regard sombre, elle se recula et vida son verre d'une traite avant d'en demander un autre. Je me taisais, observant sa réaction. Je plissais les yeux, en me redressant sur le dos de la banquette. Le ton qu'elle avait utilisait et sa manière d'agir ne me plaisait pas du tout.

-Je n'aime pas le ton que tu emploies avec moi, déclarais-je d'un ton calme mais sec.

Je vidais mon verre à mon tour. Vraiment pas terrible ce truc. Je me tournais vers le barman et lui faisais signe d'apporter la bouteille plutôt. Ca irait plus vite, parce que je sentais que nous n'avions pas fini de nous reservir mutuellement. Je m'avançais ensuite et prenais appuis sur la table avec mes coudes.

-Je n'ai pas à me justifier du pourquoi et du comment. Mais comme c'est toi, je vais te dire ceci : C'est une néphélim. Sytry m'a demandé de la ramener dans nos rangs. C'est que je m'emploie à faire en gagnant sa confiance. Actuellement, elle ne se souvient de qui elle et ce qu'elle est. Nous devons pas la brusquer, j'ai pas envie qu'elle finisse dans un asile avant d'avoir pu servir les intérêts de Lucifer.


La raison pour laquelle j'avais repris contact avec Alice, c'était parce que Sytry m'avait demandé de la faire revenir dans nos rangs. Jusqu'à ce qu'il mentionne son nom, j'avais oublié jusqu'à son prénom. Elle avait été une conquête de plus à mon tableau de chasse. Et puis, suivant les ordres de mon lieutenant, j'ai tout fait pour la retrouver.

-As-tu quelque chose contre ça ?






Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Mar 23 Mai 2017 - 18:04



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




La mortelle était donc une néphélim. Mazikeen avait déjà vaguement entendu parler de ces créatures créées à partir du sang de démon. Celles-ci devaient se nourrir de sang afin d’utiliser leurs pouvoirs. Décidément, les démons étaient vraiment créatifs. Elle en savait peu sur le sujet, mais elle avait déjà rencontré un démon qui en avait créé un il y a de cela plusieurs années, mais elle se rappelait surtout du reste de la soirée… et cette partie ne nécessitait pas autant de discussion.

Le barman, probablement habitué à ce genre de situations, vint poser la bouteille de whisky au milieu de la table sans poser de questions et quitta celle-ci aussi vite qu’il était venu. Mazikeen lui avait à peine décroché un regard, prenant aussitôt la bouteille dans sa main pour verser le liquide ambré dans le verre de son général, puis dans le sien, silencieuse, même si ses iris planaient toujours dans un océan de noirceur. La démone redéposa la bouteille du whisky de mauvaise qualité à sa droite, à l’extrémité de la table. Adossée contre la banquette, elle porta le verre à ses lèvres pour en prendre une bonne lampée. Une chance que ce truc était alcoolisé, parce qu’elle ne voyait sinon pas pourquoi les clients payeraient pour quelque chose d’aussi infect.

-As-tu quelque chose contre ça?

- Tu sais que je n’ai rien contre les plans de Lucifer, mais cela ne m’empêche pas de ne pas l’apprécier
, dit-elle alors que son ton s’était adouci, de peine et de misère. Il aura beau dire tout ce qu’il voudra, elle savait bien que cette violence soudaine n’était pas due seulement à la simple production d’un actif pour Lucifer.

- Très bien.

Son ton était froid et sans intonation, mais l’important c’est qu’elle avait compris les informations que le démon lui avait données. Adonis savait parfaitement qu’elle allait exécuter sa requête même si la démone osait grogner un peu. Il fallait dire que le général savait son point de vue sur la chose, mais si cela faisait partie des plans de Lucifer, c’était que cette Alice était nécessaire, malheureusement, et qu’elle était donc intouchable. D’autant plus que les ordres venaient de Sytry directement et que, en considérant la situation un peu tendue qui existait entre eux deux, il était probablement plus sage de ne pas s’opposer expressément à celles-ci. Elle se retint évidemment d’ajouter qu’il ne semblait pas se plaindre de la compagnie de la néphélim, histoire ne de pas envenimer la situation. J’espère qu’elle en vaut réellement la peine… Le seul point positif était qu’elle pouvait canaliser cette rage en torturant le quadragénaire ainsi que l’ensemble de ses proches. Si cette situation n'avait pas été en rapport avec la néphélim, elle aurait pensé que son général voulait lui faire plaisir.

La démone prit une autre gorgée du liquide alcoolisé et déposa son verre sur la table, comme elle n'y pouvait rien, elle décida de changer de sujet. Ils avaient bien des détails à rattraper après tout et leur temps était précieux. D'autant plus que s'ils restaient trop longtemps, elle était encore obligée de ce farcir ce whisky franchement dégelasse. Cette pensée lui fit rappeler le breuvage qu'elle avait ramené d'Irlande, ça, c'était du calibre!

- Est-ce que ça avance? Est-ce qu'il y a beaucoup d'anges à Los Angeles? demanda-t-elle, allant aux nouvelles comme elle n'avait pas été en contact avec son général depuis un moment. En effet, la démone préférait savoir à quoi s'attendre avant d'effectuer une quelconque mission dans la ville, histoire d'éviter au maximum les surprises.






A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Ven 26 Mai 2017 - 10:59
Don't forget who I am
Maze & Adonis




Ce que j'appréciais chez Mazikeen ? Le fait qu'elle finissait par comprendre ou c'était sa place. Pendant un moment, j'avais cru qu'elle allait me donner l'exact fond de sa pensée. Je n'étais pas mécontent de m'être trompé. Je préférais un ton froid et détaché qu'elle ne dise des mots qui pourraient la mettre dans une mauvaise situation. Surtout dans un lieu public de la sorte. De manière générale, elle ne se gênait pas pour partager son opinion. Opinion que je prenais à cœur car elle avait toujours été de bon conseil et c'était toujours utile d'avoir quelqu'un qui n'avait pas peur de dire ce qu'elle pensait. D'elle-même, elle changea de sujet. Cela m'arrangeait, en ce qui me concernait, le sujet était clos.

-Ca avance oui, le quatrième seau est ouvert, répondis-je d'un ton plus cordial que tout à l'heure.

Il y avait un seul être envers qui je n'étais pas capable de ressentir de la rancune, c'était elle. Sa loyauté fallait bien quelques frittages, sinon ça ne serait pas intéressant.

-Quand à la concentration angélique, il y en a de plus en plus oui. De ce que j'en sais, il y a même de gros calibres.


J'avais mes petits espions partout dans la ville, que ce soit des démons ou des humains. Pour la plupart, c'était des humains, pour éviter qu'ils ne se fassent choper par les armées angéliques. Les démons que je mettais en planque étaient des démons inférieurs et donc incapables de cacher leur aura démoniaque. Leur puissance était rien comparée à celle des anges de premier ordre, mais il ne fallait négliger aucune aide. Quant aux humains qui travaillaient à mon service, ils faisaient parti de mon réseau et je pouvais me fier à eux. J'avais éliminé assez de traitres pour être sur que le message était passé. Je ne tolérais aucun écart de conduite.

-D'après les yeux que j'ai placé en ville, on raconte même que Aniel est dans les parages.


Aniel était un gros poisson. C'était l'Ange qui avait tué Lilith, il y a mille ans. Elle devait être verte de voir que Lilith était de retour à la vie. Ca avait fait le tour des rangs démoniaques comme une trainée de poudre. Ca ne m'étonnerait pas que les Anges ne soient pas déjà au courant. Je pouvais encore me rappeler les cendres qui étaient tombées sur la ville ce jour-là. C'était un gros coup qu'avait porté Lucifer ce jour-là.

-Elle ne doit pas être heureuse de voir que notre Lieutenante est de retour parmi les vivants.

Je ne pensais pas déjà parler de Lilith à Maze. J'avais quelques appréhensions à lui en parler. Après tout, Lilith l'avait créé, je pourrais comprendre qu'elle veuille revenir à elle. Même si c'était moi qui l'avait pris sous mon aile, même si je pouvais me vanter d'être en parti responsable de ce qu'était devenue Mazikeen. Je pourrais comprendre mais je lui en voudrais. C'était certain. Ca serait comme perdre une prolongation de mon bras.

-D'ailleurs en parlant de Lilith... Pour le moment, elle n'a pas encore de faction, mais avec le temps, elle va la reconstruire. As-tu pensé à ce que tu voulais faire ?

Je n'allais pas retenir si elle voulait retourner parmi les succubes. Cependant, je ne pouvais pas nier que l'attente de sa réponse me faisait stresser un peu. Malgré nos désaccords, j'avais besoin d'elle.






Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Mar 30 Mai 2017 - 0:25



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




La démone se raidit au nom d’Aniel, l’ange qui avait porté le coup de grâce à Lilith et qui l’avait envoyé dans le néant. Lilith. Elle ne pensait jamais la revoir. Il était vrai que peu de démons pouvaient se vanter d’être revenus du néant. Lucifer avait dû mettre de gros efforts pour la faire revenir. Lors de son retour, Maze était toujours en Amérique du Sud, mais les nouvelles avaient voyagé rapidement au sein du peuple démoniaque, notamment par la complexité de la chose. Maze pris le verre de sur la table, le porta à ses lèvres et en pris une bonne gorgée pour faire passer le tout, histoire de penser un peu plus clairement. Au moins les plans de Lucifer avançaient, c’était déjà ça.

— D’ailleurs en parlant de Lilith... Pour le moment, elle n’a pas encore de faction, mais avec le temps, elle va la reconstruire. As-tu pensé à ce que tu voulais faire?

Mazikeen se doutait qu’il mourrait d’envie de savoir la réponse et que plus elle attendait, plus la tension allait monter. Elle savait que l’invitation de son général n’était pas uniquement pour boire du whisky, bien que cela ne lui déplaisait guère, et qu’il allait finalement cracher ce qui le tracassait réellement. Il était vrai que ses craintes étaient fondées puisque c’était tout de même Lilith qui l’avait créée, et pour ça, elle lui en sera toujours reconnaissante. Mais le lien qu’elle avait avec Adonis était différent. Tout d’abord parce qu’elle avait partagé beaucoup plus d’années en sa compagnie, mais aussi parce qu’elle le voyait comme la seule personne qui lui était réellement tolérable. La démone n’était pas vraiment habile au niveau des relations interpersonnelles et bien qu’elle ne le dise pas tout haut, elle considérait son général comme son seul « ami ». D'autant plus qu'Adonis était dans la faction de Sytry. Or, si Maze décidait de quitter son général, elle avait peu de chance de le revoir lors de ses missions. D'autant plus qu'il n'était pas déplaisant à reluquer.

— Adonis, qu’est-ce que tu ferais sans moi? avait-elle dit avec un sourire en coin, le verre à la main.

Il fallait ajouter que sa relation plutôt tendue avec Sytry ne lui donnerait pas particulièrement de points si la succube décidait de rejoindre la faction de Lilith. Cette dernière ne se gênerait alors pas pour lui faire payer son insubordination. C'était donc un point important à considérer. Garder ou ne pas garder sa tête? Telle est la question!

— Je dois tout de même avouer que tes craintes à ce sujet augmentent mon estime.

Il avait presque l’air vulnérable, ce qu’elle ne se vantait pas d’avoir vu souvent. Autant profiter de cet instant! La démone prit une autre gorgée du breuvage ambré alors que plusieurs idées de torture fusaient déjà dans sa tête. C’était l’une de ses grandes qualités, la démone ne manquait jamais d’imagination et elle se régalait de chaque cadavre qu’elle pouvait empiler.







A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mer 31 Mai 2017 - 13:42
Don't forget who I am
Maze & Adonis




J'étais incapable de rester fâché contre elle. Certains penseraient que c'était du favoritisme et ils auraient tord. Je suis un connard impulsif et je ne suis tendre avec aucun démon. Mazikeen, plus que quiconque a fait face à mon sang chaud. Même dans mes plus noires colères, elle trouvait le moyen de me dire ce qu'elle pensait. Ne vous trompez pas, elle était aussi tarée que moi, avec un gout prononcé et appréciable pour le sang et la torture. Juste qu'elle avait le cran de me dire quand je merdais. Bon d'accord, quelqu'un d'autre aurait cramé mais au départ, je n'étais pas général, j'étais aussi un jeune démone, deux cent, trois cent ans tout au plus. Elle m'avait rejoint de son plein grès et m'avais soutenu dans mon ascension. Alors à présent, je lui rendais la faveur en ne la tuant pas à chaque fois qu'elle montrait ouvertement son désaccord avec moi. Je haussais un sourcil avant de sourire à sa réponse. Vague, mais c'était ce que je voulais entendre.

-Ne soit pas si arrogante, chérie ! M’exclamais-je en lui poussant sans agressivité le front.

Je ne l’avouerais pas devant elle, sinon elle allait prendre la grosse tête, mais je n’en avais pas besoin. Elle avait en parti raison. En soit, je pouvais très bien me défendre par moi-même, mais elle m’était utile dans le sens ou je pouvais m’occuper sans stresser qu’elle fasse correctement son taf.

-La réciproque est vraie !

Après tout, c’était elle qui était venu me trouver avant tout et je lui avais appris tout ce que je savais. J’étais bien incapable de compter le nombre d’heure que nous avions passé à nous entrainer au combat. J’avais peut-être des pouvoirs démoniaques, je devais être en mesure de me battre et de mettre l’ennemi hors d’état de nuire si d’avance nous nous retrouvions dans une zone empêchant l’utilisation de pouvoir surnaturel, comme ça avait été le cas à Halloween.

-C’est exactement pour ça que je ne le dirais jamais ! Tu vas bientôt servir de lampe à être aussi contente !

J’étais peut-être soulagé qu’elle reste sous mes ordres, mais elle ne pouvait pas nier qu’elle appréciait franchement que je veuille la garder auprès de moi. Sans avoir posé la question directement, elle avait compris le sous-entendu. C’était assez agréable.

-C’est vraiment dégueulasse ! Fis-je en désignant le whisky. Je faisais appel au barman et lui demander de nous apporter un meilleur breuvage. Maintenant que les conversations gênantes étaient abordées, nous allions pouvoir passer du bon temps. Une fois qu’il était parti fouiller dans ses placards, je reportais mon attention vers la succube.

-Bon parle moi du Mexique. Comment ça s’est passé ?






Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Dim 4 Juin 2017 - 5:33



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




Mazikeen se retint de lui allouer le même traitement qu’elle offrait à ceux qui osaient l’appeler chérie, mais c’était bien parce que c’était lui qu’elle le tolérait. Il savait qu’elle n’allait pas lui octroyer le même genre de châtiment et il semblait parfois un peu trop en profiter. Adonis pouvait bien garder ses petits surnoms et ses yeux doux pour ses conquêtes.

— Je n’ai jamais dit le contraire, avait-elle dit en affichant un petit sourire en coin alors qu’elle se reculait un peu plus sur sa banquette.

Adonis lui avait tout appris ce qu’il savait et elle avait beaucoup évolué à ses côtés. Elle s’était habituée à son caractère souvent très chaud et il s’était habitué à ses commentaires souvent peu constructifs. En somme, ils faisaient une bonne équipe de dérangés.

La brunette eut un rire au commentaire de son général sur la grande qualité du whisky que le barman leur avait servi. Avec de la chance, il aurait quelque chose qui gouterait moins l’urine derrière le bar, ce qu'elle espérait.

— Tu m’avais presque manqué!

Le général avait toujours le don de dire les choses avec finesse, ce qui l’avait toujours beaucoup amusé d’ailleurs.

— Bon, parle-moi du Mexique. Comment ça s’est passé?

— La seule chose de buvable est la téquila. Pour ce qui est du reste, tout s’est passé sans problème. J’ai transmis tes salutations à Gonzalez, avait-elle répondu en mettant l’accent sur le mot « transmis », un sourire carnassier planant sur ses lèvres.

Mazikeen savait qu’il allait comprendre la métaphore pour dire qu’ils n’allaient plus entendre parler de lui à nouveau. Gonzalez était le chef de la révolution au Mexique. Lui et ses hommes se battaient pour des trucs emmerdant, mais bon, au moins ils se battaient et ça, c’était toujours intéressant. Adonis lui avait fait parvenir une cargaison d’armes depuis environ un mois et le basané se plaignait de leur qualité, répandant alors des rumeurs sur les produits de merde d’Adonis. La démone avait donc été envoyée pour régler le problème. Les armes ne s’étaient pas enraillées lorsqu’elle avait décidé de lui percer quelques dizaines de coups dans le corps. Ce qu’Adonis lui avait envoyé était visiblement de bonne qualité, il était cependant dommage pour lui qu’il ne puisse plus être là pour en profiter. Il fallait dire que le service à la clientèle n’était pas trop son fort.







A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Jeu 8 Juin 2017 - 19:23
Don't forget who I am
Maze & Adonis



Je n’étais jamais déçu de Mazikeen, elle était d’une efficacité irréprochable. Avec elle au Mexique, je savais que j’avais pu me concentrer sur d’autres affaires pendant ce temps. Le problème était survenu lors qu’un gus qui voulait révolutionner le Mexique avait décidé de ne pas me payer parce qu’il disait que les armes n’étaient pas correctes. Ca m’a un peu chiffonné. D’une part parce que ça nuisait à ma réputation qu’il cris à l’arnaque à qui voulait l’entendre, et d’autre part parce que je savais très bien la qualité des produits que mes intermédiaires fournissaient. Je riais franchement quand elle m’affirma qu’elle avait transmis mes salutations à Gonzalez.

-Je n’en doute pas, j’espère qu’il a apprécié mon attention.

Le plaisir de savoir qu’il avait souffert montait en moi. Car j’étais sur qu’il avait franchement souffert. Mazikeen n’était pas le genre de personne à se contenter de tuer gentiment dans le sommeil. Clairement pas. Je mourrais d’envie d’avoir plus de détails à ce sujet-là.

-Tu lui as bien prouvé qu’il se trompait et que c’était de la bonne marchandise ? Demandais-je.

Le serveur revint avec une bouteille et deux nouveaux verres. Je m’arrêtais le temps de nous resservir. Il y avait intérêt que ça soit un meilleur whisky, sinon j’allais lui faire avaler la bouteille et je ne pensais pas au liquide mais à la bouteille elle-même. Je le testais et ne fut pas déçu.

-Ah, déjà ça, c’est meilleur. Qu’en penses-tu, Maze ?

Rares étaient les êtres féminins à apprécier un bon whisky comme il se devait. Heureusement ma Maze en faisait parti et c’était toujours un réel plaisir de déguster cet alcool avec elle. En plus, ma petite succube en herbe n’avait pas sa langue dans la poche et ces répliques me faisaient rire. La plupart du temps.

-Tu as pu récupérer tout l’argent qu’il nous devait ? N’oublie pas de te prendre un tiers du butin, comme prime d’exécution, ajoutais-je en lui lançant un clin d’œil.

Je n’étais pas obligé de la payer. Elle était sous mes ordres, ma reconnaissance et mon respect étaient les récompenses les plus importantes qu’elle pouvait recevoir. Pourtant, elle venait de revenir en ville et un petit supplément ne faisait jamais de mal. Je lui faisais confiance, je savais qu’elle n’allait pas prendre plus qu’elle ne devrait.

-D’ailleurs, j’ai oublié de te dire. Ici, je suis un marchand d’épices qui parcourt la terre entière à la recherche constante de nouvelle saveur. Du coup, ça serait cool que tu dises que tu es ma secrétaire, tu vois ?

Je tenais à ma couverture. Ainsi, j’étais libre de faire mes affaires à l’étranger sans que ça inquiète trop les gens et à l’occurrence Alice. Bien entendu, je n'allais rompre le charme en prononçant le prénom de l'humaine qu'elle n'apprécie pas, mais pas que. Dès que je croisais quelqu'un, je racontais toujours le même bobard qui était franchement pratique. Si certains nous voyaient ensemble, je préférais être sur que nous ayons la même version de l'histoire.





Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Sam 10 Juin 2017 - 0:36



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




S’il avait apprécié? Si ça n’avait pas été le cas, elle, elle s’était bien amusée, ce qui compensait le fait qu'elle n'avait pas bu une seule goutte de whisky pendant toute la durée de son séjour. Côté affaire, Maze appréciait que son général ait le même genre de patience qu’elle, cela rendait les choses toujours plus faciles.

— Oh, il a apprécié… Qui ne l’aurait pas fait? Une si belle attention.

Mazikeen eut un petit sourire, elle s’était arrangée pour ne toucher aucun organe vital, afin de le faire souffrir plus longtemps sans qu’il n’y passe. Il avait particulièrement été incommodé lorsque les balles avaient éclaté ses genoux. Elle l’avait laissé se morfondre un moment sur le sol, histoire qu’il puisse réfléchir sur la grosse merde qu’il avait faite en ternissant l’honneur de son général. Il fallait dire que l’autre n’avait pas confronté la bonne personne. Après ce magnifique spectacle, elle était partie avec l’argent que leur devait Gonzalez, avec une petite prime pour les inconvénients. Probablement que la scène avait fait de l’effet à ses compatriotes puisque personne ne s’était opposé à la chose.

La démone avait observé le barman déposer la bouteille sur la table avec les deux nouveaux verres, il était dans son intérêt que ça ne soit pas encore de la mauvaise qualité s’il tenait à sortir de ce bar en un seul morceau. Adonis n’était en effet pas le démon le plus conciliant. Maze prit le verre que le démon lui avait versé et le porta à ses lèvres pour en prendre une bonne gorgée, relativement satisfaite.

— Bien meilleur. Pas que ça aurait été difficile à battre. Tu as toujours eu un penchant pour les bonnes choses.

La démone avait étiré un sourire, laissant planer le sous-entendu alors qu’elle portait une seconde fois le verre à sa bouche afin de retirer le goût dégueulasse laissé par son prédécesseur.

— Bien entendu, il est en sécurité chez moi. Je passerais te le porter chez toi.

La brunette appréciait l’attention de son général, pas que l’argent était quelque chose d’important pour elle, mais cela montrait qu’il était satisfait de son travail. C’était l’important pour elle, d’avoir la confiance et le respect de son général, pour le reste, peu de chose comptait réellement. La démone inclina alors légèrement la tête en guise de remerciement, bien qu'elle n'envisageait pas d'en prendre autant.

— Et les gens arrivent à te croire?

Mazikeen avait pris un air amusé, jusqu’à ce qu’il lui dise qu’elle allait être sa secrétaire. Elle? Secrétaire? Et puis quoi encore… Elle faisait aussi secrétaire que lui faisait marchand d’épices. Non mais franchement. La démone se demandait s’il avait assez réfléchi à tout ça avant de venir avec cette idée ma foi irréaliste. Elle porta le verre à ses lèvres, savoura un instant le breuvage ambré et lança d’un ton qu’elle voulut le moins arrogant possible.

— Tu veux que je sois ta secrétaire? Sans vouloir te manquer de respect Adonis, je ne suis pas trop du genre à apporter le café.





A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Mar 13 Juin 2017 - 23:27
Don't forget who I am
Maze & Adonis



Maze était ma succube préférée. Techniquement, elle ne l'était pas encore certes mais elle allait dans le chemin pour. Dans tous les cas, elle était ma préférée. Les autres que je connaissais avaient une aura qui me rendait dingue et me faisait perdre tous mes esprits. Surtout une en particuliers mais je n'osais pas trop y penser. Elle était intouchable. Bref, en tout cas, ma Maze était ma Maze et je lui faisais confiance.

-Toujours, ma Maze, toujours, répondis-je taquin en lui faisant un clin d'œil.

Ce petit sourire qui laissait planer les sous-entendu, j'adorais ça. Un petit sourire qui laissait entrevoir toute la perversité de ma démone. Je ne l'avais pas crée, mais c'était tout comme. Je ne voulais pas la perdre, malgré nos récents différents. Je lui proposais ensuite de prendre une partie de l'argent qu'elle avait récupéré pour moi. Même si je n'y étais pas tenu, je me doutais que ça ferait plaisir à la succube.

-Parfait.

Une fois cette partie conclus, un léger détail me revint en mémoire : ma couverture. Et celle que Maze allait endosser. Pour expliquer le fait de nous voir ensemble, il n'y avait pas d'autre moyen que de la faire passer pour une collaboratrice. J'avais déjà joué la clé de la famille avec Lexa, je n'allais pas faire de même avec la succube. Nous ne serions pas crédible. J'en informais mon bras droit et je ne pu retenir un rire à sa remarque.

-L'effet baroudeur, badboy, ça va bien dans le genre du gars qui ne peut pas rester en place. C'est parfait, ça me laisse le champ libre.


Même si les gens n'étaient pas habitué à ce genre de métier, l'adage "L'habit ne fait pas le moine" m'aidait bien dans ce cas précis. Les apparences pouvaient surprendre et du fait que j'avais beaucoup voyagé, je pouvais largement simuler un intérêt pour la faune et la flore de chaque pays un peu exotique. Ca attendrissait même les gens de voir un grand gaillard comme moi se préoccuper de la planète. Je ne pouvais pas retenir un rire à la seconde remarque de Mazikeen.

-Excuses-moi, j'essaie de t'imaginer en secrétaire et effectivement, ça serait électrifiant !
Plaisantais-je en imaginant réellement Mazikeen et son caractère bien trempée en train de faire la secrétaire.

Je devais être plus précis quant à ce que je souhaitais.

-Non, je veux juste que tu dises que travailles pour moi si les gens te demandent ce que tu fais dans la vie. La paperasse, la compta, ce genre de truc. Où on peut raconter que tu m'accompagnes sur le terrain. Je ne sais pas. Choisi. Peu importe. Faut juste qu'on soit d'accord sur la version.

J'avalais un peu de whisky. Mouais, peu mieux faire mais pas mal. De toute façon, je n'allais pas péter la gueule au serveur de Kobal. C'était son employé et si j'expliquais à Kobal que c'était parce qu'il y avait pas de bon whisky, ça reviendrait à l'insulter lui et je n'étais pas con à ce point-là.

-Tu préfères quoi ? Simuler de jouer les secrétaires sexy ou une baroudeuse au t-shirt collé par la sueur dans la jungle tropicale ?

J'adorais la titiller, c'était un jeu entre nous. Un jeu fort distrayant d'ailleurs. Mon regard fut légèrement attiré par un mouvement derrière la démone. Un rapide coup d'œil me permis d'identifier une démone que j'avais honoré il y a quelques semaines. Je ne me rappelais plus de son prénom mais son corps oui. Un léger sourire pervers se dessina sur mes lèvres avant de me focaliser sur ma petite succube.

-Ne t'inquiète pas, je ne vais pas vraiment te demander de faire tout ça. Je ne vais pas vraiment chercher des épices. A moins que ça soit une métaphore pour mes petits trafics. Juste fait semblant.

Je posais mes coudes sur ma table et m'avançais légèrement.

-Ne me dis pas qu'avec ton charme naturel, tu ne peux pas faire croire n'importe quoi à n'importe qui ? Pas toi mon apprenti-succube, fis-je un sourire aux lèvres.





Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Lun 19 Juin 2017 - 2:43



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




Mazikeen avait de la difficulté à s’imaginer en train de faire de la paperasse. Il fallait dire qu’elle n’avait pas gravi les échelons grâce à ce genre d’atouts. En effet, elle était plus du genre... terrain, notamment tout ce qui touchait le massacre d’humains, la torture et la destruction. Adonis était bien placé pour savoir de quoi son esprit sadique était bien capable de réaliser. Être imaginatif était un atout essentiel pour quelqu’un dans sa position. Et puis, chacun son passe-temps, non? Heureusement pour elle, ce n’était qu’une parure et elle n’avait pas réellement à faire du vrai travail de bureau, ce à quoi elle aurait manifestement refusé, après avoir ri un bon coup.

Adonis lui avait servis deux propositions, tout aussi originales et inintéressantes l’une que l’autre, ce qui lui tira une moue désespérée.

— Que de propositions alléchantes, avait-elle dit d’un ton sarcastique alors qu’elle continuait de fixer le démon de ses yeux sombres.

Décidément, il n’avait pas réfléchi très longtemps pour trouver ces couvertures.

-Ne me dis pas qu’avec ton charme naturel, tu ne peux pas faire croire n’importe quoi à n’importe qui? Pas toi mon apprenti-succube.

— Bien sûr que oui, et s’ils ne sont pas convaincus, je n’aurais qu’à me débarrasser d’eux.

La démone avait ri un bref instant, si ce n’était que d’elle, elle passerait immédiatement à l’alternative, mais ce serait louche de voir les cadavres s’empiler autour d’Adonis et elle n’était pas stupide au point de nuire à ses intérêts. Elle allait donc jouer le jeu, mais elle était loin d’apprécier, et ce, même s'il enjolivait ses paroles avec des compliments à son égard.

— Entendu. Mais j’aimerais autant dire que je suis ton assistante, je pourrais dire que je règle les détails de tes voyages et tout le tralala merdique et sans intérêt.

Maze marqua une courte pause, son enthousiaste manquait à l’appel. Elle porta le verre à ses lèvres pour en boire une autre gorgée, Kobal était radin à ce point pour servir ce genre de merde à sa clientèle? Certes, il fallait dire que la plupart des clients ne devaient pas avoir un intérêt aussi marqué pour le whisky qu’elle et son général. De plus, Kobal n’était pas le genre de démon à accepter les suggestions constructives alors autant oublier l’idée d’avoir quelque chose de mieux à boire. Au moins, il lui restait plusieurs bonnes bouteilles à son loft qu’elle pourrait savourer pour faire passer sa déception.

La démone déposa son verre sur la table, bien décidé à passer à autre chose.

— Est-ce qu’il y a autre chose que je suis censé savoir? avait-elle demandé en déposant aussi ses coudes sur la table, amenuisant la distance qui la séparait de son général.

Ils avaient l’air d’avoir couvert les informations les plus importantes comme elle n’avait pas eu la chance de lui parler lorsqu’elle était au Mexique. Bien des choses s’étaient passées en son absence. Bien que les rumeurs avaient pour la plupart voyagées rapidement, il devait rester certains détails que son général ne lui avait pas dit. Espérons que ces nouvelles soient plus intéressante que son idée de couverture.

HRP:
 





A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Dim 25 Juin 2017 - 20:06
Don't forget who I am
Maze & Adonis



Le manque de mon enthousiasme de mon bras-droit était flagrant. Elle ne faisait pas grand effort pour s'en cacher et même si ça m'agaçait un peu, je laissais couler. Mazikeen ferait dans tous les cas ce que je lui avais demandé de faire. Peut-être étais-je un peu plus flexible mais jusqu'à présent, elle n'avait rien fait qui pourrait me compromettre. Aussi, je décidais de ne pas être trop pointilleux à ce sujet.

-Ca sera parfait ! C'est exactement ce que j'attendais de toi! M'exclamais-je avec un enthousiasme qui contrastait avec le visage de Mazikeen.

Je levais mon verre vers elle comme pour sceller notre accord, même si s'en était pas vraiment un. Je lui avais posé la question comme si je lui laissais le choix mais en réalité, ce n'était que par pire politesse car je n'attendais pas d'autre réponse que oui à ma requête. Ca aurait été fâcheux de devoir lui ordonner d'agir selon ma volonté. Mais encore une fois, je savais très bien que ça n'arriverait pas. Malgré son caractère elle savait très qui j'étais et qui elle était dans la hiérarchie démoniaque.

-Mmm, non pas que je sache. On a fait le tour de tout ce dont tu as besoin de savoir.

Je réfléchissais et rien de vraiment pertinent me revenait en tête pour le moment. Nous avions discuté des points les plus importants. Ca faisait longtemps qu'elle n'était pas revenue en ville et elle devait être tenue au parfum des dernières news relatives aux plans de Lucifer. A part ça, je ne voyais rien qui nécessitait que je lui en parles impérativement ce soir.

-Ah si !

Soudainement, je me rappelais que l'autre tarée tournait autours d'Alice. Je n'aimais pas ça, j'avais remarqué comme elle reluquait la néphélim et ce n'était pas bon du tout. Comme un prédateur dévore sa proie des yeux avant de la dévorer littéralement. Même si elle ne risquait rien réellement, j'avais un peu peur de ce que Lexa pourrait faire.

-Je ne pense pas que tu la connaisses, mais il y a une démone, Lexa dans l'entourage d'Alice. Elle se fait appeler Ludivine Blackheart. Dans la théorie, on a une relation demi-frère, demi-sœur. Si un jour tu la croises en compagnie d'Alice, ou de quelqu'un qu'elle connait, fait comme si ce n'était pas un démon.


Je n'étais pas sur d'avoir été absolument clair sur ce point-là, mais autant que tout soit bien définie. Après tout, il ne serait pas déconnant que j'ai déjà parlé de ma demi-sœur à ma secrétaire sans qu'elle l'ait jamais vu.






Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Ven 30 Juin 2017 - 5:28



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




La démone avait terminé son verre d’un trait alors qu’Adonis poursuivait son monologue. Elle l’écoutait, attentive. Il était visiblement plus enthousiasme qu’elle par rapport à son choix de couverture. De tout de façon, elle savait pertinemment qu’elle n’avait pas son mot à dire sur la chose. Il prenait souvent ses airs d’enjoliveur, mais il était loin d’apprécier le refus et la démone ne le savait que trop bien. De tout de façon, qu’elles étaient les chances qu’elle ait à mentionner son travail à qui que ce soit. Probablement minces. Certes, au moins ils seraient sur la même longueur d’onde si le sujet venait à être mis sur la table.

Maze serra les dents lorsqu’il mentionna le nom de la néphélim, allait-elle encore en attendre parler pendant longtemps de cette Alice? Elle n’osa cependant rien ajouter sur le sujet afin de ne pas amenuiser la patience de son général. Patience qu’il n’avait déjà pas à la tonne. Mazikeen déposa son verre maintenant vide sur la table, elle en avait eu assez de ce rince-bouche et elle avait l’impression que leur petite réunion tirait à sa fin. Je pourrait peut-être terminer cette soirée avec quelque chose de meilleur, pensait-elle alors que son regard avait vaguement bifurqué vers le bareman, un rictus carnassier aux lèvres. Son attention revint rapidement à son général lorsqu'il termina de lui faire le topo sur la démone nommée Lexa.

— Ludivine Blackheart. Entendue., s’était-elle répété pour imprégner le nom dans sa tête.

La seconde hocha la tête, il y avait manifestement beaucoup de démons dans l’entourage de cette mortelle. Lucifer mettait bien des efforts pour l’avoir de son côté. Une chose était sure, c’est que s’il n’obtenait pas son appui, il pourrait au moins se venter d’avoir eu des points pour l’effort.

- De tout de façon, je ne pense pas que ce genre d’information se plug bien dans une conversation.

La démone sourit à son général, à la fois amusée et offensée par sa remarque. Depuis quand était-elle si peu subtile? Ce n’était pas comme si c’était la première chose qu’elle demandait à chaque fois qu’elle croisait quelqu’un. Adonis savait pourtant qu'elle avait plus de minutie que cela et qu'elle n'allait pas faire quoi que ce soit qui se mettrait au travers de ses plans.





A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Jeu 27 Juil 2017 - 13:39
Don't forget who I am
Maze & Adonis



J’étais persuadé que nous avions fait le tour des informations qu’elle avait à connaitre pour bien me seconder. Je n’avais pas pour habitude de lui cacher ce que je savais. Si je voulais qu’elle soit efficace, je lui montrais toutes les cartes que j’avais en mains. Malgré la petite tension en début de conversation, je ne pouvais nier que j’ai vraiment content de la retrouver. C’était un peu comme retrouver un membre amputé. Au dernier moment, je me rappelais la présence nuisible de Lexa autour d’Alice. Je signifiais donc à mon succube préféré l’existence de la démone. En plus, si elle venait à trainer souvent dans ce bar, elle entendra surement les rumeurs la concernant.

-Effectivement, oui. Je te connais, je sais que tu seras discrète. C’était juste pour t’avertir !
Précisais-je d’un ton courtois.

On ne sait jamais, elle pourrait avoir envie de lui casser la figure. Je comprendrais parfaitement, j’en avais fortement envie aussi, mais elle n’était pas une démone sans défense. J’aurais pu demander à Mazikeen d’aller menacer la démone mais ça aurait été vain et je ne voulais pas risquer de la blesser pour rien.

-Je pense qu’on a fait le tour. Si d’autres détails me reviennent je t’enverrai un message.

Je ne lui demandais pas si elle avait toujours le même numéro. Bien sur qu’elle avait toujours le même numéro. Si tel avait été le contraire, elle m’en aurait informé sans que j’ai à le demander. Elle devait être joignable à toute heure de la journée comme de la nuit.

-Tu es bien installée ? Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu connais mon adresse. J’ai toujours un double une dalle à côté de l’entré.

Je n’avais pas peur de laisser ma clé presque à disposition. Une serrure n’était d’aucune utilité contre des êtres surnaturels. Pour ce qui est des voleurs lambdas, je finissais toujours par les retrouver afin de m’assurer qu’ils ne volent plus personne.

-Tu as toujours la même moto ? Demandais-je en désignant le casque pour faire la conversation.






Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Mar 1 Aoû 2017 - 3:46



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




Maze appuya son coude contre la table et se servit de sa paume pour y poser son menton, ses yeux sombres ne quittant pas ceux de son interlocuteur. Ce dernier s’était rattrapé en lui chantant des louanges, ce qui plaisait évidemment à la démone.

— Ne t’inquiète pas mon chou, je ne t’en tiens pas rigueur, avait-elle répondu avec un petit sourire en coin.

Mazikeen hocha la tête en signe d’approbation lorsqu’il lui mentionna qu’il la tiendrait au courant de tout détail supplémentaire. Elle savait qu’elle pouvait compter sur son général pour lui partager ses informations et elle lui dévouait une totale confiance, confiance qui s’était échafaudée au fil des ans. La démone étira un sourire lorsque son supérieur lui demanda si elle avait eu le temps de se mettre à son aise. Elle appréciait l’attention, mais elle se surprit à discuter de ce genre de banalité avec lui.

— Plutôt bien oui. C’est bien aimable de ta part et je me souviendrais de ton offre, répondit-elle en guise de remerciement.

Adonis enchaina ensuite sur un autre sujet aussi usuel que le précédent. Elle avait oublié ce que c’était que d’avoir une discussion des plus banale après son sanglant périple qui comprenait peu de choses qui employaient l'utilisation de mots.

— Oui, je commençais à avoir hâte de la conduire à nouveau.

En effet, la démone ne s’était pas donné la peine d’envoyer sa moto au Mexique, n’en voyant pas particulièrement l’utilité. Cette décision était notamment fondée sur la minimalisation des risques de bris et de problèmes occasionnés par le voyage et par l’existence d’entreprises de location de véhicules dans les environs de sa destination, dont une était située à deux pas de l’aéroport. Maze ne voyait donc pas la nécessité de se casser la tête. Elle avait donc entreposé ladite moto à l’abri jusqu’à son retour de l’Amérique du Sud.

— Au fait. J’ai une surprise pour toi.

Mazikeen n’avait pas seulement ramené de l’argent de sa petite escapade au Mexique... La succube sortit un bout de papier de sa poche où on pouvait y lire plusieurs numéros qui ne semblaient avoir aucun lien en commun, sauf pour l’auteur du code en question. Pour elle, les chiffres indiquaient le numéro du quai, la date et l’heure d’un évènement particulier, mais pour n’importe qui d’autre, c’était seulement une suite de numéros et il était donc impossible d’en connaitre le message.

— Il y a une ''cargaison'' qui devrait arriver pour toi la semaine prochaine. De la chair fraiche pour ton commerce, fit-elle en faisant référence à son réseau de filles de joie. J'ai moi-même testé la marchandise.

Il fallait dire que Mazikeen n’aurait pas été une bonne seconde sans s’être personnellement assuré de la qualité de ladite marchandise. Il y avait en effet certains critères à remplir pour pouvoir œuvrer au sein du réseau de prostituées d’Adonis. Comble de chance, elle avait trouvé quelques sujets qui répondaient parfaitement à la description du poste.

— C’était pour t’avertir, mais je m’occuperais de tout., fit-elle en se redressant et d’adossant contre la banquette, reniant toujours le reste de la bouteille de whisky.





A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Sam 5 Aoû 2017 - 10:50
Don't forget who I am
Maze & Adonis



Je n'étais pas un adepte des conversations futiles. J'avais assez à gérer comme ça pour m'embarrasser d'obligations sociales quand j'en avais pas besoin. Ici, dans ce bar à démon, je n'avais pas besoin de sourire et d'avoir l'air charmant. Ils me connaissaient tous et spécialement ma seconde. Pourtant, je m'autorisais un peu de bavardage léger avec elle, vu le travail qu'elle faisait pour moi. Elle méritait bien un peu d'attention. Après tout, avec elle à mes côtés, je n'avais pas à vérifier qu'il n'y avait personne dans mon dos, elle était là pour assurer mes arrières.

-Tu m'étonnes, moi je suis en train d'en retaper une. Je l'ai presque fini. Quand j'ai besoin de réfléchir dans le calmes, ça m'aide à prendre des décisions.

Occupation peu ordinaire pour un démon. Au lieu de tout détruire, je réparais quelque chose. M'attendrirais-je ? Oh que non, mais tout être à son hobby favoris. Moi j'en ai plusieurs entre la mort, la torture, le sexe, le whiskey et les motos. C'est comme ça.

-Une surprise ? Une bonne j'espère, je n'aime pas les mauvaises, répliquais-je sur un ton taquin.

Pourtant, je plaisantais à moitié. je n'étais pas friand des surprises, histoire de toujours savoir comment réagir, même si je m'adaptais rapidement aux éléments extérieurs. Alors, vous n'imaginez même pas les mauvaises surprises. Je pouvais rentrer dans des colères noires. J'attrapais un bout de papier que Maze me tendait. Je jetais un coup d'oeil et tout ce qu'il y avait de noter était des séries de numéros. Je fronçais un sourcil, intrigué.

-Tu veux nous faire un remake de Da Vinci Code ? Qu'est-ce-que c'est ?

Ce à quoi Mazikeen m'apporta plus d'informations. Je souriais, ravi. Non seulement, nous avions une nouvelle cargaison de filles à dispatcher. De la chair fraiche comme disait ma succube. Mais en plus, je n'avais même pas à bouger le petit doigt. Elle s'occupait de tout. Comme toujours. Et elle se plaignait de ne pas avoir les qualités d'une secrétaire. Elle avait tout de l'assistante déjà.

-J'aime quand tu me dis ça, tu le sais ?

C'était terriblement bon de savoir que ça sera fait en temps et en heure et que je n'aurais pas à vérifier que les humains font bien leur taf. Mazikeen était là pour veiller au grain et s'il y avait qu'un couac dans l'engrenage, elle s'occupera des incompétents.

-Tu dispatcheras les filles dans tout l'état. Gardes-nous les plus jolies, il y a des magnats des affaires qui sont assez difficile et généreux. C'est Tim qui s'occupe de ça.

Timothey pour être plus précis. C'était un gus à l’apparence chétive et semblait même un peu attardé tellement il parlait peu. C'était exactement ce qui me fallait. Il était discret et terriblement efficace. Je lui gardais une place de choix en Enfer, il était un monstre derrière un visage d'ange. A Los Angeles, je passais toujours par lui, je ne m'occupais pas personnellement des affaires du coin, je ne voulais pas qu'on puisse remonter jusqu'à moi. En fait, je restais toujours loin des transactions, tout en orchestrant tout ça de loin.

-Comment les as-tu testé, Maze ? Demandais-je curieux, un sourire légèrement lubrique aux lèvres.

Le fantasme de deux femmes ensemble était peut-être cliché mais franchement il marchait du tonnerre. Surtout quand on ajoutait une bonne dose de sadisme avec ma Maze.





Mazikeen L. Lilia
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon, cela va de soi!






Message   Lun 21 Aoû 2017 - 1:44



DO NOT FORGET WHO I AM
MAZE ET ADONIS




La démone écoutait son général lui révéler des détails sur l’un de ses hobbies, la réparation de moto. Tout le monde avait le droit d’avoir ses petits intérêts, même la plus sanguinaire des créatures, mais Maze ne s’attendait pas à ce que l’une des passions de son général repose sur la remise en état d’un objet. La succube n’avait pas ce genre d’intérêt et se satisfaisait de la base, soit de violence, de destruction et d’annihilation. Il fallait dire que son général était beaucoup plus âgé qu’elle, peut-être avait-il eu le besoin de développer ses champs d’intérêt avec le temps. Cette information ne ternissait pas plus l’image que la seconde avait de lui ainsi que le profond respect qu’elle lui portait, mais elle ne put s’empêcher de lancer à la blague :

— Je ne savais pas que tu étais du genre à réparer, fit-elle avec un petit sourire en coin, laissant insinuer que cette passion faisait tache comparativement à ses autres centres d’intérêt.

Lorsque Mazikeen annonça à son général qu’elle avait une surprise pour lui, celui-ci renchérit en précisant qu’il était dans son propre intérêt que cette dite surprise soit bonne, ce que la seconde confirma. En général, la démone essayait autant que possible d’éviter les mauvaises surprises, préférant régler ce genre de situations par elle-même. Il y avait donc très peu de situations où la brune réquisitionnait l’aide de son général. Et puis, ce n’était pas comme si elle n’était pas habituée de régler le genre de merde qu’Adonis semblait attirer. Au fil des siècles, la démone était devenue particulièrement douée en la matière.

— Bien sûr que c’est une bonne

Adonis avait semblé satisfait de l’initiative de la démone et ne c’était pas fait prier pour le lui souligner. Un léger sourire étira les lèvres de la brune, enthousiaste de voir que cette nouvelle rassasiait le démon. Il ne restait maintenant plus qu’à attendre la fameuse cargaison et d’aller voir le Tim dont il était question afin de régler quelques détails de logistique. Elle n’avait pas souvent à faire avec lui, mais Tim était probablement le second être qu’elle détestait le moins en ce monde, ce qui facilitait pas mal les échanges. Il n’était pas très bavard et c’était une qualité que Maze appréciait particulièrement. Ainsi, elle n’était pas obligée de lui couper la langue, ça sauvait quelques efforts.

— Très bien, dit-elle simplement en réponse aux directives d’Adonis.

Une fois ce sujet clos, son général avait semblé plutôt curieux sur la manière dont Maze s’était prise pour vérifier la qualité de la cargaison, ce qui étira le sourire de la démone. Il fallait dire que ces nuits au Mexique avait spécialement été occupées et qu’il lui a fallu parfois en examiner plusieurs en même temps, ce qui n’avait évidemment pas gênée la succube.

— Tu veux peut-être une démonstration? répondit-il sur un ton suave, une lueur vicieuse dans les yeux. Mais je pense que tu as déjà ta petite idée. Je me trompe?





A. Xavior Bowman
avatar
Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un Général des Corrupteurs

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur






Message   Dim 27 Aoû 2017 - 21:39
Don't forget who I am
Maze & Adonis



Curieux, j'avais demandé à Maze comment avait-elle testé la marchandise pour dire qu'elle était correcte. J'avais bien entendu ma petite idée. Un succube et tout un tas de jolies donzelles de l'Est dans la même pièce devait donner un sacré mélange. Le sexe était l'arme principale de la démone, même si elle n'était pas encore un succube à part entière. Mon petit succube préféré avait fait des folies de son corps au Mexique au ton suave qu'elle utilisait. Tout ceci mettait à rude épreuve mes nerfs. Je n'étais pas un incube, mais ça n'empêchait pas mes hormones de me travailler. Je m'avançais un peu par dessus la table, l’œil brillant.

-Ca c'est ma Maze, déclarais-je d'un ton enjôleur avec le sourire qui allait avec.

Toujours à me faire des propositions toutes aussi alléchantes que perverses. C'était un jeu entre nous, de nous titiller mutuellement. Jusqu'à présent, j'avais résisté à la tentation qu'elle représentait. Une tigresse dont je ne serais pas mécontent d'ajouter à mon tableau de chasse. Dans les jeux du sexe, elle devait être d'enfer, sans mauvais jeu de mots. Je n'avais tout simplement pas encore décidé si c'était une bonne idée ou pas d'initier un pas plus franc dans notre jeu. Je ne voulais pas spécialement que ça influe sur sa capacité à m'obéir.

-Ne me tente pas trop, Maze.

Qui sait, avec la satisfaction de son retour près de moi, à surveiller mes arrières, je pourrais me laisser aller.

-Toute une cargaison et tu les as toutes testés ? Tant de dévotion, ça mériterait récompense, ajoutais-je en lui lançant un clin d'œil.

Je buvais mon verre tout en fixant la démone. Je le vidais et remplissais à nouveau nos deux verres. L'alcool ne me faisait pas grand effet sauf qu'il brûlait agréablement ma gorge quand il passait par l'œsophage. Une sensation délicieuse quand on savait que rien ne pouvait me cramer. Sauf, un lieutenant, mais ça c'était un autre sujet.

-Je ne suis pas sur de comprendre. Il faudrait que tu m'expliques plus en détail, petit succube.

Je jouais sur le même jeu qu'elle sans trop me mouiller, même si cette conversation avait fini par m'émoustiller.





Contenu sponsorisé





Message   
 

[H 16-17] Do not forget who I am | feat Mazikeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-