[H14 - 16] I know what you feel, I've felt it once, and I'm with you. (Regulus)


 

 [H14 - 16] I know what you feel, I've felt it once, and I'm with you. (Regulus)


 :: city of angels :: C.M. Hosp. Center :: Aile nord
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serah Marling
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine




Message[H14 - 16] I know what you feel, I've felt it once, and I'm with you. (Regulus)   Ven 26 Mai 2017 - 2:22





SERAH MARLING & REGULUS WATERS

I know what you feel, I've felt it once, and I'm with you.



Je venais rendre visite à Regulus. C' était un sorcier, ou il était amené à le devenir. Je n' aimais pas vraiment les hôpitaux, et je les fuyais aisément dès que j'en avais l' occasion. Mais Regulus était le fils d' Augustine. Une sorcière que j' avais connu, respecté et avec qui il m' était arrivé de faire équipe pour des sorts comme la pose des marques de ma maison. Je l' avais connue en tant que Serah Marling, avant même mon départ pour New York. Et c' était aussi à cet époque que j' avais connu son fils Regulus. J' avais toujours apprécié le jeune homme. A dire vrai, il avait dans son regard quelque chose qui me rappelait mon petit frère. Et si la ressemblance s' arrêtait à ça uniquement, cela avait suffi pour que j'éprouve une réelle affection pour lui. Et à la mort d' Augustine, encore récente, ce sentiment s' était accentué et désormais je m' étais promis de l' aider et de le guider comme je l' aurais fait pour mon petit frère si il avait été encore en vie. Regulus était d' ailleurs m' un des rares à savoir que j' avais changé de visage et d' identité. Et c' était cette fausse identité que j' avais d' ailleurs utilisé pour venir aujourd'hui. Ce n' était pas ma première visite, et ça ne serait clairement pas la dernière. Mais la première fois, j' avais dit à l' accueil que j' étais une cousine éloignée qui avec le drame était venue s' installer ici pour être présente pour lui. C' était un mensonge qui avait été efficace et désormais je faisais partie des visiteurs inscrit sur la liste des personnes autorisées. D' autant plus que personne n'irait reprendre en cause les dires d' une jeune femme qui travaillait dans un cabinet d' avocat. Ca m' avait donné une certaine crédibilité. J' étais donc venue pour lui rendre visite l' après-midi durant les heures autorisées.
J' avais proposé le "jardin" du l' hôpital pour qu' il puisse prendre un peu l' air mais aussi pour s' éloigner d' éventuelles oreilles indiscrètes. Une chambre d' hôpital n' était pas le lieu favori pour parler de tout. Encore plus si elle était située dans l' aile psychiatrique. Là-bas les psys avaient tendance à traîner pour écouter d' une oreille discrète pour obtenir des éléments favorisant les soins futures. Les patients ne se confiaient pas facilement et souvent ce qu' ils pouvaient confier à d' autre pouvaient se révéler plus utile. D'autant plus que l' hôpital n' était pas une vraie sphère privée et cela leur donnait une légitimité supplémentaire pour le faire. Et sachant que l' amie de Riley, Ludivine, travaillait ici et que je n' avais pas forcément une grande confiance en elle, s' installer en extérieur serait préférable. Il avait eu le droit pour y sortir car même si c' était hors de l' hôpital nous restions dans l'enceinte du bâtiment et peu d' occasions de s'enfuir. Nous étions donc dehors et je cherchais rapidement du regard où aller pour parler tranquilemment. Et je vis un banc vide.

▬ Ici, on sera tranquille.

Je le désignais de la main. Il n'y avait pas grand monde dans ce qu' ils osaient appeler un jardin et le banc était libre. C' était surprenant sachant qu' on était en pleines heures de visites et que le temps encourageait à sortir plutôt que de rester enfermé dans une chambre peu hospitalière. Pour ceux autorisés à sortir bien évidemment. Je m' asseyais donc et encourageait d' un sourire, Regulus à faire de même.

▬ Je ne vais pas te demander comment tu vas. je m'en doute. Mais toujours autant de "rêves"?

Même si pour lui cela devait clairement sonner comme des cauchemars. Mais je me devais de lui poser la question. Car si la situation ne changeait pas pour lui, il allait falloir se demander si c' était lié au traumatisme ou à un éventuel statut de sorcier naissant. Si j' avais ignoré sa parenté, et si je n' avais pas connu sa mère, je ne me serais sans doute pas posé la question aussi vite. Mais maintenant, il était de ma responsabilité de veiller sur lui. J' étais peut-être désormais l' une des rares sorcières à graviter dans son entourage. Ou peut être même la seule. je n' allais pas le lui demander, cela aurait été indécent. Il n'avait pas besoin de ça. Pour le moment, il avait seulement besoin que je sois présente pour lui. D' abord l'aider à ce qu' il aille mieux pour sortir d' ici, et l' aspect magique serait pour plus tard.



© drey'
 

[H14 - 16] I know what you feel, I've felt it once, and I'm with you. (Regulus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-