We're supposed to talk, you and i (Clarke)


 :: city of angels :: Downtown :: West :: U.C.L.A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 17 Oct 2017 - 0:33





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




C' était étrange pour moi d' être dans cette université. Je n'y avais jamais été. Toute ma scolarité s' était faite à domicile et une fois que j' avais fui ma famille, les diplômes basiques que j' avais obtenu avaient été fait par correspondance. Vivre dans ma famille, puis dans la rue jusqu' à mon émancipation, m'avait privé de cette expérience. Quand au reste de ma carrière, je me l' étais forgée seule par la force de ma volonté, ma mémoire eidétique, et visiblement une certaine capacité d' adaptation. On m' avait dit, je ne sais plus qui, que j' avais un très grand instinct de survie et que cela découlait de ça. Je devais donc voir Clarke Spencer. Je ne rayonnais pas de joie à cette idée, mais sachant qui m' amenait ici, je m' efforçais de tempérer mon inimitié pour elle. J' allais donc me renseigner pour savoir où était sa classe. Je faillis m' étrangler en découvrant ce qu'elle enseigner. Les sciences occultes. Sérieusement? Elle n' avait pas fait preuve de grandes connaissances lors de notre première rencontre et, pour une sorcière, elle aurait pu choisir plus discret comme matière. Il y avait un truc masochiste à enseigner comment certaines des nôtres avaient été brûlées vives? C' était comme remuer le couteau dans la plaie. Mais bon, je venais de devenir directrice d' un hôpital, moi qui avait mon pouvoir de guérison instable devait éviter tout contact avec des blessés...disons qu'elle et moi, on s' équivalait dans le masochisme. Arrivée sur place, j' attendis - mal à l' aise - que la salle se vide des élèves pour avant d' entrer.

▬ Bonjour.

J' avais pris soin que ma voix ne soit pas agressive. Ce qui était déjà un très grand effort de ma part au vu du fait que Clarke et moi ne nous entendions pas. Elle avait été antipathique avec moi lors de la première rencontre et lorsqu'elle avait débarqué en +1 de ma tante chez moi, elle avait été agressive. Alors il m' était difficile de l' apprécier. Et j'avais prévu de l' éviter au possible. Voire de l' éviter totalement. Mais quand Freyja avait su que je la connaissais, elle m' avait demandé d' améliorer la situation avec Clarke. Que c' était pour elle qu'elle avait choisi le prénom Spencer de sa fausse identité. Car Clarke avait elle aussi été sa protégée et qu'elle était avec moi, celle qui avait mené Freyja vers les sentiments qui étaient à l' origine de sa déchéance. Et l' ancienne ange qui était désormais ma soeur légalement, voulait que nous arrivions à nous entendre. Je lui avais dit que je ferais un effort, mais qu'elle ne devait pas s' attendre à un miracle car la rousse et moi, semblions d' accord uniquement sur le fait que l' autre l' agaçait. Mais Freyja semblait sûr du contraire. Elle prétendait que nous avions toutes les deux souffert de notre passé, même si il était différent et que ça nous avait rendu méfiantes et sur la défensive. Elle tenait à ce que nous parlions toutes les deux car, selon elle, une fois que nous aurions discuté ensemble, nous pourrions même nous apprécier. Je me souvenais encore du regard plus que mitigé que je lui avais lancé en l'entendant de me dire ça. Mais pourtant j' étais là. Et si ça empirait la situation, Freyja comprendrait sans doute qu'elle devait renoncer à l' espoir que ses deux anciennes protégées s'entendent.

▬ Je suis là car Freyja m'a demandé de te parler. Alors pour commencer sur des bases saines...

Puisque nous devions parler, de choses qui nous concernaient, il fallait que je sois honnête avec elle sur un point. Et j' avais cru comprendre lors de notre première rencontre, qu' elle était du genre curieuse limite adepte des interrogatoires. Alors entamer une démarche de communication en lui mentant sur la plus basique des informations n' était la meilleure des méthodes. Espérons que cela ne finirait pas par me retomber dessus. Je tendis donc la main en déclinant mon identité.

▬ Serah Marling.

Je n' avais pas besoin de préciser que j' étais de la la lignée des Marling, mon nom de famille suffisait à l' indiquer. Et si elle était une sorcière un tant soit peu connaisseuse et que son savoir sur les sorcières ne se limitait pas à ce qu'elle enseignait, elle comprendrait sans pour autant connaître la totalité de l' histoire familiale. Les Marling avaient la réputation d' être doués dans la chasse aux démons, mais aussi d' être très attachés à la cause divine. Dans tous les cas, elle avait désormais ma véritable identité. Freyja ne pourrait pas me reprocher de ne pas avoir fait le nécessaire pour améliorer la situation. Je venais de lui donner mon véritable nom. Pas parce que j' avais confiance en Clarke, mais parce que Freyja avait confiance en elle. Et que moi, j' avais confiance en Freyja.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 22 Oct 2017 - 19:16
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




J'avais terminé mon cours et la salle se vidait petit à petit pendant que je reprenait ce que j'avais du mettre de coté quand la classe avait débuté. J'aurais surement du me contenter de son message, ce micro sms pour expliqué qu'elle partait. Mais Saskia était mon amie la plus proche, ma seule amie ici si on excluait Louann qui était mon mentor avant toute chose. J'étais du genre à avoir besoin de réponses, même si son départ précipité me rappelait un peu trop mon passé, j'avais tout fait pour ne pas y penser. Je devais juste savoir si elle était en vie, sauve et ensuite... je ferais avec le sentiment d'abandon qu'avait provoqué son départ.

Le point positif, c'était qu'après avoir fait ma petite visite chez Carla, j'avais sa potion pour limiter un peu mes visions et soulager mon crâne. Il n'y avait pas à dire ! J'avais quand même plus de facilité à me concentrer quand je n'avais pas l'impression d'avoir ma tête dans un étaux. J'entendais toujours les chaises bouger autour, signe qu'il restait encore des élèves et pourtant je gardais ma tête penchée sur mes papiers histoire de trouver dans ce que j'avais récupéré dans la boite au lettre de mon amie un indice. Mais c'était des trucs sans intérêt... Bien sur, sinon elle aurait fait suivre ce courrier là.

Je rangeait une partie de la chose et m'apprêtais à fouiller dans mon sac pour sortir mon crystal comme j'avais vu la dernière étudiante quitter son siège. Pourtant, j'avais retenu mon geste comme si je savais qu'il ne fallait pas. Une intuition ? Je levais de nouveau la tête et écarquillait les yeux face au visage que je trouvait dans mon champ de vision.

▬ Bonjour... Fis-je en me levant d'un bon.

J'étais tellement surprise de la voir ici, car c'était la dernière personne que je voyais me payer une visite, que je n'avais rien dit de plus, la dévisageant avec surprise alors qu'elle en profitait, elle, pour parler.

▬ Je suis là car Freyja m'a demandé de te parler. Alors pour commencer sur des bases saines... Serah Marling.

Quoi ? Comment ? Quoi ? Mon cerveau essayais d'analyser mais il était un peu perdu avec ses paroles. C'était censé m'éclairer, surement, sinon pourquoi dire quoi que se soit... Mais je n'y pigeait rien. Je forçais mon regard surpris et mon air débile à quitter mon visage et finissait par poser une question:

▬ Qui est Freyja ?

Et qui est Serah ? Elle semblait s'être présentée, pourtant...

▬ Attends tu as une double identité ? Tu fais partit de la branche des Marling ? Qu'est-ce que...

"Qu'est-ce que tu fou ici" ? "Qu'est que je dois comprendre" ?... j'ignorais réellement ce que je voulais demander. C'était pour ça que j'avais stoppé mes paroles en cours de route, essayant de saisir ce qu'elle me disait et pourquoi elle venait me le dire à moi.

▬ Franchement, je ne pige rien ! A ta présence, à ce que tu dis... Ça n'est pas Louann qui t'envoie alors... Non elle avait parlé d'une Freyja, mais je ne connaissait aucune Freyja. Et même Louann n'avait pas réussi à rendre les choses plus simples entre nous la dernière fois. Car si j'avais fait des efforts et surement qu'elle aussi en me préparant le lit pour dormir... elle avait plutôt évité de m'adressé la parole que de parler de manière civilisée. Alors pourquoi là, elle était dans ma salle de classe à me parler à moi, d'une personne que je ne connaissait pas ?

▬ J'essaie vraiment de faire des efforts, je l'ai promis à Louann. Mais... Tu ne me rends pas les choses faciles avec ta façon de me parler. Je suis censée comprendre quoi la dedans ? Qui c'est Freyja ? Et qui tu es au final toi ? Bon sang je sent le mal de crâne revenir...

Je me rasseyait ou plutôt me laissait tomber dans ma chaise en me frottant les tempes et attendait un semblant d'explications à sa présence ici.







HJ:
 

Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 23 Oct 2017 - 2:51





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Visiblement, elle avait entendu parler des Marling. Enfin peut-être savait-elle juste qu'elle existait et son implication dans la chasse aux démons sans être entrée dans les méandres des noirs secrets de la famille. J' hochais positivement la tête quand elle me demanda si j' étais de cette branche là. En même temps, difficile de nier avec mon nom de famille.

▬ Je suis la dernière de la lignée des Marling, oui. La seule survivante. Enfin techniquement, je suis morte en tant que Serah Marling.

Je ne répondis pas pour la double identité, la réponse étant évidente puisqu'elle me connaissait en tant que Tamsin et que je venais de me représenter à elle en tant que Serah. Et j' ignorais quel terme était le bon. Double identité ou nouvelle identité? De toute façon, la finalité était la même. Au yeux de la loi, et espérons de tous les démons, Serah était morte et enterrée. Ou plutôt incinérée. Pour éviter tout risque d' être déterrée pour vérifier que j' étais bien morte....

▬ Ma façon de te parler? Je parle comme ça à tout le monde...je ne suis pas douée pour communiquer et ce genre d' interactions sociales.

Je la regardais, ne comprenant pas ce qu'elle voulait dire par -ta façon de me parler. Je parlais comme avec les autres. On me parlait, je répondais. Et ne comprenant pas le comportement humain, j' avais tendance à me calquer sur le comportement de mon interlocuteur pour essayer de faciliter le rapport. Dès lors, je n' arrivais pas à cerner ce que Clarke voulait dire par ce terme.

▬ Freyja est une ange déchue. Avant sa déchéance, elle était l'ange chargée de ma protection. Et de la tienne. Aujourd'hui, elle vit sous une identité humaine crée pour elle. Elle est devenue ma demi-soeur paternelle, Spencer Rosenberg. Elle s' appelle Spencer en ton hommage. Quand elle était un ange, elle a développé un amour maternel pour toi et moi. Et disons que quand elle a voulu m' aider, elle a violé la règle divine de non-ingérance et a été déchue. Quand elle a su que je te connaissais et que toi et moi, soyons honnêtes, on ne s'entendait pas, elle m'a demandé de venir te parler. Parce que je la cite, mot pour mot, "Clarke est une bonne personne et vous avez beaucoup de points communs, elle et toi. Si tu connaissait son passé et elle, le tien, vous vous comprendriez. Va lui parler, vous êtes comme mes filles et deux soeurs ne peuvent pas être fâchées. Fais-le pour moi."

Et avant que Clarke ne me demande comment je pouvais me rappeler de ça au mot près, j'anticipais sa question.

▬ Mémoire eidétique.

Alors je l' avais fait. J' étais là. Et je ne savais pas encore si c' était une bonne idée, mais pour Freyja, j' étais prête à passer outre l' animosité que j' avais pour Clarke depuis notre première rencontre. J' avais du mal à voir quelconque point commun entre elle et moi, entre dehors d' être sorcières et d' avoir eu le même ange. Ca ne suffisait pas à justifier qu'elle puisse me comprendre. Et je savais que Freyja attendait de moi que je me confie davantage à Clarke sur mon passé, pour que ça crève l' abcès. Mais mon passé était douloureux et il m' avait fallu plusieurs jours pour me remettre quand je l' avais évoqué à Elena. Et je savais qu' Elena ne me jugerait pas. Elle ne l' avait d' ailleurs pas fait. Clarke, je ne la connaissais pas, et le peu que je savais d'elle ne me rassurait pas. Et intérieurement, j'espérais que le fait d' être venue, de parler de Freyja, suffirait à régler ça. Que je n' aurais pas à aller plus loin dans mon passé pour que Clarke comprenne. J'espérais, mais je savais que je n' avais jamais eu jusqu'à présent la chance que cela se règle comme ça, si facilement.

▬ Quand à qui je suis. Je suis Serah Marling. la dernière descendante encore en vie de la soeur de Cassandre. Enfin Louann. C'est la version courte mais si tu as mal au crâne, tu devrais te limiter à celle-là. Pour ton propre bien.

Et aussi le mien. Qui sait, peut être que son mal de tête suffirait à faire taire sa curiosité et qu'elle ne me demanderait pas la version longue. Si elle me demandait, je lui raconterais, comme Freyja le souhaitais. Mais si cela devait se faire, je savais que rester debout serait risqué. Aussi j' allais m'asseoir sur la chaise libre qui était près d'elle.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 23 Oct 2017 - 18:34
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




C'était comique de voir comment deux sorcières qui ne pouvaient pas se voir en peinture se retrouvaient toujours face à l'autre. Mais cette fois, contrairement à la fois avec Louann... je ne comprenais rien. Elle m'avait exposé la raison de sa présence, ça c'était évident. Mais sa raison et les noms qu'elle donnait n'avaient aucun sens pour moi. Je ne connaissait ou n'avait jamais connu de Freyja et Tamsin me semblait juste complètement à l'ouest. Elle a prit quelque chose ou quoi ?

Je ne l'imaginait pas se droguer, mais on pouvait toujours se tromper. Après tout, elle avait semble-t-il une fausse identité alors... Rien n'était à exclure. Elle m'expliquait avoir simuler sa mort en tant que Serah Marling, c'était concis, mais je comprenais. D'autant plus que la réputation de sa lignée devait attirer les foudres de démons. Ça, je comprends. Le reste... j'ai l'impression qu'elle est sous acide. Je souriais malgré moi, curieusement pas pour me moquer, mais à cause de ma réflexion débile. J'écoutais ce qu'elle ajoutais ensuite et tiquais.

▬ C'est un euphémisme oui. Pas que je veuille chercher les emmerdes. Je veux vraiment faire un effort pour Louann. Mais... je ne vois pas du tout de quoi ou de qui tu me parles alors ça limite franchement mes possibilités de réponse.

C'était incroyablement gentil par rapport à ce que j'aurais surement dit après notre première rencontre. S'il n'y avait pas eu Louann, je l'aurait surement virée de ma salle de classe sans essayer de capter quoi que se soit. Ma curiosité ayant ses limites. Mais là... j'avais fait une promesse à la seule sorcière sur qui je pouvait compter en ville. Ce n'était pas pour la rompre aussi facilement.

▬ Freyja est une ange déchue. Avant sa déchéance, elle était l'ange chargée de ma protection... "Clarke est une bonne personne et vous avez beaucoup de points communs, elle et toi. Si tu connaissait son passé et elle, le tien, vous vous comprendriez. Va lui parler, vous êtes comme mes filles et deux soeurs ne peuvent pas être fâchées. Fais-le pour moi."

Bon sang, mais elle ne s'arrête plus ! J'allais lui demander comment elle avait fait pour dire tout ça, doublement quand il s'agissait de répéter les mots de cette Freyja mais elle m'avait devancée. Mémoire eidétique ? Okay ! Mais... je ne connais pas plus de Freyja.

▬ Okay... Tu aurais peut être du commencer par ça,
tu ne crois pas ?
Fis-je avec un demi-sourire pour essayer de rester agréable. Je réfléchissais un instant et finissait par ajouter :

▬ Je vais me limiter à ça, oui. Mais... je ne connais pas plus cette Freyja dont tu me parles. Je fait des efforts, pour Louann. Je ne la connais ni d'Eve ni d'Adam ta... déchue. Et... qu'est-ce qu'elle entendait par mon passé ? Nos passés ?

Et par sœur aussi ? Elle et moi n'étions pas sœurs et j'avais une mère qui plus est. Elle avait beau ignorer qui j'étais vraiment et renier tout surnaturel... je n'étais pas certaine de ce que voulais cette déchue. De ce qu'elle attendait de moi ou de nous dans le cas présent.

▬ Tu dis qu'elle a pris mon nom en hommage... sincèrement, tout ça n'a aucun sens pour moi. Je ne comprend pas comment je peu ne pas la connaitre et avoir tant d'impact sur elle.
Je n'ai rien fait, je ne lui ai jamais parlé et elle veux qu'on... soit des sœurs ?


C'était peut être un peu trop demander. La situation semblait moins tendue, nous avions l'air de faire toutes les deux des efforts. Mais de là à parler de sœurs...

▬ J'ignore même si on pourrais s'entendre suffisamment pour devenir amies alors... elle vise un peu haut, non ? J'ai déjà assez d'inquiétudes avec une amie sorcière pour pas penser à ça maintenant...

Je n'oubliais pas mes recherches concernant Saskia et gardait l'idée dans un coin de mon esprit un temps. Je voulais d'abords finir cette conversation, ensuite, je lui dirais que j'ai autre chose à faire, elle devrait comprendre que mon amie et sa sécurité étaient importantes.








Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 23 Oct 2017 - 20:22





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




La discussion était difficile à établir. Si j' avais du mal à communiquer avec des gens que j' appréciais, c' était encore plus délicat quand on savait avec qui j' étais. Nos précédentes rencontres n' aidant pas à simplifier la communication.

▬ Commencer par ça?

Je ne comprenais toujours pas ce que Clarke voulait dire mais heureusement, nous étions passé au sujet de Freyja et de nos passés. Sujets que je maîtrisais davantage. freyja étant le plus agréable à évoquer.

▬ Je suppose que tu dois avoir eu comme moi un passé particulier et peu agréable que tu préférerais oublier. Car je me doute que toi, tu n'as pas vécu au sein d' une secte de fanatiques religieux adepte des mariages arrangés, de la séquestration des enfants, prônant la suprématie des sorciers et considérant les humains comme une source race juste bonne à servir de cobayes, si?

Je n' avais pas souvenir d' avoir croisé Clarke au sein de la secte. De toute façon, si ils y avaient plusieurs familles, David et moi étions les seuls enfants au sein de la ferme de Sacramento. Mais je m' étais enfuie à 14 ans et je n'y étais jamais revenue, qu'est que j'en savais si nous étions les seuls. Peut être que les parents de David prévoyaient qu' il ait deux épouses et que Clarke était la seconde. Expliquant pourquoi Freyja nous voyait comme des soeurs. Car nous devions être des soeurs-épouses. Dieu merci, si c' était le cas, j'avais échappé au partage de mari avec elle.

▬ Toi aussi tu devais être mariée à David? Tu étais peut être destinée à être son épouse numéro 2, faisant de nous des soeurs-épouses, non?

Je n'avais jamais vu de seconde épouse mais je savais que dans ma famille, la polygamie n' était pas interdite. Ils n'avaient juste pas trouvé d' autres sorcières dignes d' être de secondes ou troisièmes épouses, et c' étaient limité à une pour cette raison. Alors, il était possible au vu de notre âge similaire qu' ils aient pu vouloir offrir à David, deux épouses si ils en avaient trouvé des convenables aux attente du clan.

▬ C' était l'ange chargée de ta protection et de la mienne. Elle connait tout de nos vies même si on ne l'a pas connu avant.
Je ne l'ai connu qu'après sa déchéance, moi même. Les anges veillent sur leurs protégés à distance. Seuls certains viennent se présenter à eux. Parfois on les a croisé dans notre passé mais ils ne sont qu' un visage qu' on a vu au loin sans y prêter vraiment attention. Il y a différents types d'anges, ange du climat, ange de la justice, des familles, etc... Freyja était une ange des familles et elle devait veiller sur ta famille comme sur la mienne. Elle s'est attachée à toi sans doute à cause de ton passé, elle est très empathique. Mais pendant des années, elle a du nous regarder vivre sans avoir le droit d' intervenir quoi que nous vivions, sa tâche étant limitée aux démons majoritairement. Les anges sont des soldats, ils obéissent et tout manquement aux règles provoque une chute définitive. Et qui sait, tu dois sans doute avoir un nouvel ange qui a été assigné à ta protection mais que tu n'as pas encore rencontré. Moi, j'ai rencontré le nouveau mais tous ne se présente pas à toi. Ils le font davantage si tu es pleinement dans le bain du surnaturel, mais après je ne connais pas toutes leurs directives.


Je restais humaine et ma connaissance se limitait à ce que Freyja m' avait expliqué. C' était plus simple de poser ce genre de questions à une déchue. Mais je tentais d' expliquer au mieux comment Freyja pouvait la connaître sans qu'elles se soient jamais cotoyé jusqu' à présent. Quand au pourquoi Freyja l'aimait comme une fille, je n' étais pas celle à qui elle devait poser la question. Je n' étais pas Freyja.

▬ Je ne prévoyais pas non plus la partie fraternelle possible non plus. J'ai déjà eu des frères et soeurs, et ils sont morts. Je n'en veux plus d' autres.

J' avais inclus David dans la liste des frères et soeurs. Car c'est toujours ainsi que nous nous étions vu. Comme frère et soeur, et ce malgré ce que prévoyait ma famille pour nous. Et je visualisais mal Clarke comme une "soeur". Enfin pour le moment, je visualisais mal Clarke comme une future amie tout court. Et ça semblait être réciproque pour elle, donc sur ce point Freyja devrait sans doute finir par se faire une raison.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 24 Oct 2017 - 19:33
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Commencer par ça ? Pourquoi elle répétait ma phrase ? Attendez... c'était une question ? Pourquoi elle m'aurait demandé ce que j'entendais par commencer par ça, quand je venait de lui faire comprendre que son explication aurait du venir avant sa simple introduction ?

Bon sang, mais on étaient pas prête de discuter normalement si on pigeait rien à ce que l'autre disait ! Je roulais des yeux, désespérée et écoutais la suite de ses paroles, même si j'avais peur d'être encore plus paumée après ça.

▬ Je suppose que tu dois avoir eu comme moi un passé particulier et peu agréable que tu préférerais oublier... Toi aussi tu devais être mariée à David ?... des sœurs-épouses... Je ne l'ai connu qu'après sa déchéance, moi même... J'ai déjà eu des frères et sœurs, et ils sont morts...

Elle avait enchainé, et enchainé et enchainé les phrases sans queue ni tête. J'essayais de suivre, réellement, mais... sœur-épouses ? Secte ? Tout se mélangeait dans ma tête et la seule chose qui était sortie sans que je puisse contrôler c'était une phrase, brève et peu sympathique.

▬ Bon dieu, mais tu es sous acide ou quoi ?

Je l'avais pensé plus tôt, mais je n'avais plus su le retenir. Cela dit, c'était pas tellement en adéquation avec la promesse que j'avais fait à Louann. J'inspirait et expirait légèrement et finissait par ajouter:

▬ Je cherchais pas à être méchante, j'ai l'impression que tu as eu une enfance terrible mais... sœurs-épouses ? Il y a pas mal de trucs qui me font flipper dans ce que tu dit.

Je toussotais et essayait d'afficher une mine compatissante, mais... je n'était pas sûre de le devoir. Qu'est-ce qu'elle voulait ? Surement pas que je la plaigne !

▬ Je suis désolée pour tes frères et sœurs. Aussi pour ta famille qui à l'air d'être complètement cinglée si je veux être honnête. Mais... je n'ai rien à voir avec ce David ou un mariage... Mon passé est différent. Moins tordu que ce qu'on t'a fait dans ta secte j'oserais dire.

Je ne la jugeais pas elle, a vrai dire je jugeais les tarés qu'il y avait eu autour d'elle et l'avaient apparemment mariée de force ou tenté de la marier de force. Et encore, j'avais l'impression de manquer cruellement d'infos. Cela dit... ça expliquait surement bien des choses le coté secte. C'était probablement pour ça l'incompréhension qu'on subissait. Elle disait ne pas être douée pour les rapports sociaux et je commençais à comprendre pourquoi.

▬ Je suis pas en train de te juger, hein... Je préfères être directe. Mais ceux qui t'ont fait ça... ils mériteraient d'être en prison ou en asile au choix.

Mon honnêteté pouvait ne pas lui plaire, mais comment j'aurais du réagir à ce genre d'infos ? Et puis, ce n'était pas elle que je critiquais. A vrai dire, elle avait fini presque normale si on considérait ce qu'elle venait de m'avouer. Et en parlant d'aveu... j'avais l'impression qu'elle attendait le mien. Elle voulait surement que je parle de mon passé et même si je n'était pas du genre à le faire. Je pouvais difficilement dire non après le trip façon "Unbreakable Kimmy Schmidt".

▬ Me concernant... Pour faire court disons que ma famille n'as pas super bien vécu le fait que je soit une sorcière. Au début j'en parlait, j'essayais de comprendre mais... tous mes amis m'ont tourné le dos comme si j'étais un monstre et avec le temps mes propres parents commençaient à me regarder de la même manière. Alors j'ai arrêté d'en parler, et j'ai plus ou moins fui le Texas pour venir ici.

C'était un résumé très concis, mais... je ne voulais pas non plus me perdre dans les détails et risquer qu'un élève entende ce que je lui racontait. Qui plus est... l'essentiel était là ! Bon, je n'avais pas parlé d'Adonis, mais c'était une mauvaise idée vu notre accord. Je n'avais pas parlé de Dylan en particulier, mais... ça viendrait peut être plus tard si jamais on continuait à discuter.

▬ Donc... Freyja aurait vu tout ça ? Elle m'aurais surveillée déjà à l'adolescence ? C'est tordu à imaginer ça aussi, tiens.










Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Jeu 26 Oct 2017 - 4:00





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




On ne se comprenait vraiment pas. Qu' est-ce que l' acide venait faire là? Je la fixais, interrogative, tentant de comprendre sa question.

▬ Sous acide? Non, si j' avais de l' acide sur moi, je serais brûlée à de multiples degrés ou mon corps serait déjà décomposé...

Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire. Sous acide ne voulait rien dire. On avait de l' acide sur soi ou on était dans de l' acide. Mais on ne pouvait pas être sous un liquide. Exception faite de l'eau et encore, être sous l'eau était un terme incorrect pour signifier que l'on était dans l'eau sans lien avec la surface. Et être dans de l' acide était suicidaire. C' était bon pour faire disparaître les corps, mais en dehors de ça, l' acide et le corps humain n' était pas une association à faire.

▬ C'est parce que c'est la version résumé. La version longue ne fait pas peur.

La version longue avait davantage tendance à énerver, rendre triste ou donner pitié, selon les personnes. Mais je détestais lire la pitié dans les yeux des gens. Et gérer la colère ou la tristesse des personnes vis à vis de mon propre passé n' était pas forcément ce que j' appréciais le plus. je devais déjà affronter ma propre colère et ma propre tristesse, alors celle des autres devenait un poids supplémentaire.

▬ Oh ils sont morts. Toute ma famille a été tuée par des démons. Sauf mes parents, mon frère et ma soeur. Eux, c' était un accident de la route quand j' avais 7 ans. Je suis la seule survivante de la lignée des Marling, il ne reste plus que moi.

Et si la mort de mes parents, d' Ephraïm et de Jemima était un deuil que je ne ferais sans doute jamais, le reste de la famille était plus une libération qu' autre chose. J' avais désormais la certitude qu' ils ne me retrouveraient jamais, ne me priverait plus jamais de ma liberté. Et en plus, j' avais hérité d' une fortune non négligeable qui me mettait financièrement à l' abri, tout en me permettant de servir la résistance. Alors oui, j' avais été des plus neutres dans le ton de ma voix en indiquant que toute ma famille était décédée, montrant bien mon indifférence. Ma voix m' avait peut-être un peu plus trahie au moment de dire que mes parents et frères et soeurs étaient morts lorsque j' étais plus jeune. Mais pour ce qui était de ceux qui avaient été tué par des démons, je considérais que c' était dans la continuité de la chose. Si les démons ne m' avaient pas privé de David et si ils ne représentaient pas une menace pour l' humanité, j' aurais presque été reconnaissante. Aujourd'hui, je considérais juste que mes grands-parents, mon oncle, ma tante et sans doute le reste de la reste, n' avaient subi que les effets de leur mauvais karma.

▬ La famille, c'est toujours ceux qui vous brisent le plus à l' intérieur. Si on leur survit, on survit à tout. Et si tes amis t'ont tourné le dos, c'est que n' était pas tes amis. Les amis ne jugent et n' abandonnent pas. Si on meurt, ils nous font justice, si on disparaît, ils nous cherchent, si notre vie s'écroule, ils sont là pour être les derniers piliers qui nous soutiennent. Alors ceux qui étaient autour de toi n' étaient pas des amis, si ce que tu es ne leur convenait pas.

Famille indigne et trahisons de personnes de confiance, je commençais à entrevoir ce que Freyja avait voulu dire par points communs. Nos vies n' étaient pas identiques et une partie de moi aurait préféré vivre avec les blessures de Clarke plutôt qu' avec les miennes, mais je notais les similarités. Quand ce que j'avais dit à Clarke sur ses amis, j' avais été honnête. Et je ne portais pas de jugement, c' était un pur constat. Si ami qui se comportait ainsi n' était pas un ami. C' était une personne à qui on avait assigné ce titre par erreur.

▬ Pas forcément que depuis l' adolescence. Freyja était une ange des familles. Elle surveillait peut-être même ta famille avant que tu ne viennes au monde.

Mais sur ce poids, je n'en savais pas plus. Si Clarke souhaitait en savoir plus sur quand et comment Freyja la surveillait ou la protégeait lorsqu'elle était un ange, c' était à ma soeur déchue qu'elle devait poser ces questions. Si elle le souhaitait, je luis transmettrais le numéro de portable de Freyja. Sa déchéance l' ayant privée de la plupart de ses pouvoirs d' ange, elle devait désormais communiquer comme les humains le faisaient. Même si ni elle ni moi, n' étions vraiment fans des portables. mais Freyja étant encore à New York pour le moment, nous étions limités par les options.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Ven 27 Oct 2017 - 21:13
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Quand j'avais demandé si elle était sous acide, je m'étais attendue à plusieurs scénarios. Même qu'elle prenne mal la chose. Mais pas à la réponse qu'elle venait de me faire. Je la regardait un instant, les yeux écarquillés et soufflais.

▬ Ouai, j'admets. C'est peut être de ma faute celle là ! J'aurais du me douter qu'elle ne capterais pas cette réflexion. Après tout elle venait de m'avouer avoir passé toute son enfance et adolescence dans une secte... qu'est-ce que je croyais ?

▬ C'est juste une expression. Mais laisses tomber. Pas que je n'avais pas envie de lui expliquer, mais nous avions tout de même mieux à faire. Parce qu'elle avait parlé mariage arrangé et sœurs-épouses... C'était drôlement plus inquiétant que lui apprendre des expressions décalées.

▬ Pas peur... quand j'entends les mots séquestration, secte, mariage arrangés, sœurs-épouses et compagnie... j'ai du mal à faire abstraction. Mais... si tu le dis. Après tout tu l'as vécu !

Je réfléchissais un instant et comprenais tout comme elle que c'était apparemment autour de ça que cette Freyja vouait qu'on se lie. Pas chelou du tout ! Mais avant de parler de cette idée folle, il restait d'autres choses à aborder et même si nous n'étions pas super proches, pour ne pas dire pas du tout, je m'étais sentie forcée de lui présenter mes condoléances. Encore un effort et encore une réaction... étrange de sa part ! Elle n'était pas désagréable, pas du tout. Nous avions contre toute attente une conversation somme toute civilisée aujourd'hui. Mais c'était d'une bizarrerie à toute épreuve !

Bon okay, quand on considérait que cette famille l'avait séquestrée dans une secte et voulait la marier de force... je pouvait comprendre le manque de réaction du début. Elle semblait un peu plus affectée concernant sa famille proche cela dit, me prouvant qu'elle était humaine. Non pas que je doutais qu'il y avait bien une sorcière la dessous et donc un être humain. Mais depuis la première fois que je l'avais vue elle m'avait semblé très détachée et ses réactions avaient plus d'un 'robot' que d'un être humain selon moi. A présent, je comprenais mieux pourquoi.

▬ Oui, je sais. Enfin... je croyais la famille éteinte, mais si tu es là, forcément...

Je ne m'étais pas attardée sur le reste de ses paroles, non seulement parce que nous n'étions pas, selon moi, faites pour ce genre de discussion à cœur ouvert. Mais aussi parce que ma curiosité avait des limites et ses histoires de famille me foutaient le cafard.

J'en était finalement venue à expliquer la mienne, histoire que je n'avais pas raconté à Saskia elle même ou encore à Louann. C'était moins glauque, plus simple... Je m'attendais encore une fois à pas mal de réactions, a vrai dire après ce qu'elle avait dit de son passé j'avais imaginé qu'elle se demanderait ce qu'avais fumé cette Freyja en nous comparant. Oui, si seulement elle connaissait cette expression ?! Au lieu de cela elle s'était mise à analyser ce que j'avais raconté.

▬ La famille, c'est toujours ceux qui vous brisent le plus à l' intérieur. Si on leur survit, on survit à tout. Et si tes amis t'ont tourné le dos, c'est que n' était pas tes amis. Les amis ne jugent et n' abandonnent pas. Si on meurt, ils nous font justice, si on disparaît, ils nous cherchent, si notre vie s'écroule, ils sont là pour être les derniers piliers qui nous soutiennent. Alors ceux qui étaient autour de toi n' étaient pas des amis, si ce que tu es ne leur convenait pas.

▬ Heh.. J'avais laissé échapper ce petit rire et levé les yeux au ciel avant d'ajouter : On dirait que certaines choses nous mettent au moins d'accord.

Elle prêchait une convertie avec son discours. J'avais cru qu'ils étaient mes amis, j'avais fait confiance à Dylan, lui avait sauvé la vie et pourquoi...? Ce n'était probablement pas une vrai amie, s'il avait suffit d'un mot, sorcière, pour qu'elle me tourne le dos.

▬ Oh... j'ai du mal à croire qu'elle surveillait toute ma famille. Tout le monde est normal, trop terre à terre pour s'attirer le moins ennui avec un démon. Ou avec le surnaturel en général. J'étais la seule... mauvaise herbe.

Nous étions vite passées à Freyja, cette inconnue qui semblait pourtant tout savoir de moi. Ange des familles, elle m'avait surveillée depuis toujours ou presque probablement... j'en apprenait un peu, mais pas suffisamment à mon goût. Cela dit, ce n'était pas à Ta...

▬ Je dois t'appeler comment au final ? Tamsin ? Serah ? Tabatha ? Je souriais sur le dernier, c'était une blague une vrai. Pas faite pour la vexer mais parce que c'était presque plus simple de lui donner un surnom dans ces conditions.

▬ Ce n'est pas méchant. Promis. J'ignore juste comment je dois t'appeler et un surnom, c'est des fois plus simple.
Mais... on ne devait pas avoir ma sorcière bien aimée dans ta secte,
non ? Tabatha c'est la fille, de la sorcière qui est aussi l'héroïne de la série télé.


Quant on y pensait, la gamine était mignonne dur de voir ça comme une insulte.

▬ Je vais surement sonner brutale, mais autant ne pas perdre de temps... qu'est-ce qu'on est censées faire à partir de là ?
Tu m'as dit pour ton passé, j'ai dit pour le mien ? Mais elle s'attendais à quoi ta Freyja en fin de compte ?


Si c'était un gros câlin elle pouvait attendre des lustres. Si c'était juste qu'on ne s'étripent pas... c'était plutôt rodé de ce coté là.









Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 29 Oct 2017 - 23:36





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Visiblement l' acide était une expression. Encore une que je ne connaissais pas. Je secouais donc la tête positivement quand elle voulut passer à autre chose. Ce n' était pas plus mal.

▬ Non, je veux dire, la version courte fait peur car on a le moins d' éléments possibles. Quand on a la version longue, c'est davantage les sentiments de colère, de peine ou de pitié qui prédominent. Mais je n'aime pas la pitié.

C'est pour ça que ça m'arrangeait qu'elle se soit limité à la version courte sans poser davantage de questions. J' avais du faire la version longue à Elena et ce n' avait pas été le moment le plus festif.
Mais ensuite elle m' avait elle aussi résumé son passé et m' avait interrogé sur Freyja et le fait qu'elle l' aurait potentiellement surveillée toute sa vie. Quand Clarke avait évoqué la normalité de sa famille comme une raison de l' éventuelle non protection de Freyja à cette époque, je me devais de lui répondre.

▬ Personne n'est totalement normal dans ce monde. Même la plus ignorante des personnes est une cible pour les démons. Et puis le monde ne se limitent pas aux anges, aux démons, aux humains lambda et aux sorciers. Entre les déchus, les possédés, les humains dotés, les prophètes et les nephelims, tout le monde aurait besoin d' un ange. Et puis, nous aussi on est normales. La normalité ne passe pas l' uniformité. Si tu es une sorcière, tu devrais pas te voir comme "anormale", tu devrais te voir comme enrichie de forces et de connaissances supplémentaires.

J' avais toujours du mal à comprendre les gens qui avaient du mal à s' accepter. J' arrivais à comprendre, sans cautionner, ceux qui avaient du mal à accepter les autres, car c' était le fruit de leur ignorance et de la peur qui en étaient les causes. Mais j' étais toujours perturbée par les gens qui avaient peur d' eux même. Si ils avaient des appréhensions envers eux même, cela finissait toujours par devenir contagieux autour d'eux. Et je n' aimais pas ce mot "normal". En quoi la différence était anormale?

▬ Comme ça t'arrange. Je réponds à tous. Mais ceux qui connaissent mon passé ont tendance à privilégier Serah en privé et Tamsin en public. C'est un peu comme un signe qu' on est de ceux qui savent qui je suis vraiment.

Même si j' aurais tendance à répondre davantage en Serah ou en Tamsin. Parce que Tabatha n' était pas mon nom et vu qu'elle m'avait surnommée ainsi lors de notre première rencontre qui avait mal fini, ce n' était pas la meilleure façon pour que j' arrive à me l' approprier.

▬ Ma sorcière bien aimée? J'ai une amie qui m' appelle msba à cause de ça, je crois.

Cela venir de là, le msba de Riley. J'avais compris que c' était une référence à une série télé, mais je n'avais pas la télévision chez moi et j' ignorais que le Tabatha était une référence venant de la même source. A croire que j' étais destinée à être rattachée à cette série télé d' une manière ou d' une autre, sans la comprendre. Il faudrait peut être que je la regarde. Et avant, acheter une télévision, du coup.

▬ Je n'en sais rien, je ne suis pas Freyja. Si tu veux son numéro de téléphone pour lui demander, je te le donne. Que l' on s'entende et s'entraide, je suppose.

Ou au moins que l' on ne s'entretue pas. Sur ce point, Freyja connaissant ma passion pour les armes blanches et le nettoyage de scènes de crimes, cela avait peut être nourri une certaine angoisse en elle de savoir que Clarke et moi, on ne s'entendait pas. Pourtant je n' étais pas du genre à tuer ceux que je n'aimais pas....bon ok, j' avais tué Angel avec Cassandre. Mais Angel, elle, je ne l'aimais vraiment pas, elle était folle.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 30 Oct 2017 - 15:49
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




J'avais du mal à imaginer comment la peur n'était pas au rendez-vous avec ce qu'elle me racontais de son passé. Mais je n'avais pas vraiment envie d'avoir le "play by play" de sa vie dans la secte pour qu'elle me prouve son point de vue. Du coup, j'avais abandonné l'idée de poser une seule question à ce sujet et seulement expliqué pourquoi, moi ça me faisait flipper.

Quand elle avait une fois de plus expliqué, je riais légèrement. Okay, on ne va pas y arriver...

▬ Je te crois sur parole la dessus, écoutes. Qui aimes la pitié, d'ailleurs ?! Finis-je par dire pour ne pas continuer en boucle sur ce sujet là.

Je n'avais pas envie de risquer de plus amples explications pour me retrouver à ne pas savoir quoi dire ou faire sans risquer d'être déplacée. Je ne la connaissait que trop peu et vu notre degré d'entente jusque là, il valait mieux ne pas tenter le diable.

Quelques secondes après, j'aurais presque regretté cette décision puisqu'à présent nous nous concentrions uniquement sur moi, ma famille et tout le tintouin, mais... On ne revenait pas en arrière, n'est-ce pas ? J'avais prétendu ma famille bien éloignée de tout surnaturel, anges compris et ses explications avaient une fois de plus fusé. Si nous n'étions pas en train d'essayer de mieux nous entendre pour Louann et apparemment pour cette Freyja, en ce qui concernait Tamsin... ou si les explications ne m'apportaient pas des infos supplémentaires, j'aurais presque pu lui demander pourquoi elle en disait autant. Ça n'aurait même pas été une attaque, juste une question simple et sincère. Parce qu'elle semblait expliquer tout, en détail, comme si c'était une nécessité, comme si elle en avait besoin. Et c'était peut être ça ! Je n'étais pas psy, mais ça lui donnait peut être un sentiment de contrôle, de conclusion ou je ne sais pas quoi ! Après tout, avec le passé qu'elle disait avoir... elle avait surement besoin de contrôle.

Je n'allais pourtant pas lui offrir de la pitié, parce que ce n'était clairement pas mon genre. Comme elle venait de me le dire pour elle aussi, je détestait ça ! Je la toisais, stoïque et finissait par répondre à son laïus.

▬ Je sais. Je ne le fait pas, normalement... Mais les mauvaises habitudes avaient la vie dure et avec tout ceux qui m'avaient traitée comme un monstre et ma propre famille que j'avais du -à quelque chose prêt- rayer de ma vie pour être celle que j'étais... certains mots sortaient tout seuls.

▬ Mais dis-moi, est-ce que tu essayerais de m'aider ? Fis-je avec un léger rire en songeant à ce qu'elle essayait de faire par ses mots. Elle voulait que je m'acceptes ? Elle s'inquiétais pour moi ou quoi ?

Je continuais de sourire à cette question qui n'appelais pas vraiment de réponse selon moi et je l'interrogeait sur un autre sujet qui m'importait. Son nom ! Comment j'étais censée l'appeler moi, avec tout ça ? J'avais rien que trois possibilités et aucune qui me paraissait simple au final. J'avais d'ailleurs expliqué Tabatha, sachant qu'elle avait vécu recluse dans une ferme... c'était plus facile de lui parler mine de rien.

▬ Eh bah... le monde est petit ! Écoutes, je vais continuer avec Tamsin moi. Et... on verra bien ensuite. Ce n'était pas simple comme bonjour comme ça, parce que j'aurais probablement l'impression de mentir à chaque fois que je dirais son nom, mais au moins, j'avais choisi parmi les trois.

▬ Non, je... pas la peine pour son numéro. C'est tordu de... si elle veux me parler, on parlera au pire. Même si je n'étais pas sûre que ce soit ce que je voulais la tout de suite. J'étais encore perturbée par le flot d'informations pour être honnête.

▬ Quant à nous entendre, je ne promet rien, mais je fais déjà des efforts et toi aussi. Chacune pour quelqu'un de différent,
mais c'est déjà ça. Et maintenant que je sais pourquoi tu répondais comme ça...


Je souriais et me lançais dans une explication avant qu'elle croit à une pique. Car ça n'en était pas une, une révélation tout au plus.

▬ Disons que j'avais l'impression que tu faisais exprès de ne pas comprendre ce que je disais. Mais ça c'est réglé, Tabatha.

C'était une dernière pseudo pique pour la route, que j'avais dit avec humour et sans méchanceté aucune. Car maintenant elle avait finalement une idée de quoi je parlait. J'inspirait et regardait le bureau derrière moi, puis Tamsin avant de reprendre:

▬ Sans vouloir paraitre désagréable, si tu n'as plus rien à me dire, j'ai une amie qui à joué les filles de l'air et je dois m'assurer... Je te passes les détails, mais Saskia parait plus urgente que... enterrer la hache de guerre. On a le temps non ?











Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Sam 11 Nov 2017 - 2:28





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Clarke avait rapidement dévié pour mieux mettre fin à la session retour dans le passé. Tant mieux, ça m' arrangeait grandement car ce n' était pas le moment le plus agréable. Lorsqu'elle me demanda si je n' étais pas en train de l' aider, je haussais les épaules.

▬ Possible.

Ce n' était certes pas mon intention première, ou peut être que si, mais dans tout les cas, je l' avais fait malgré moi. Encore plus quand on parlait de nature de sorcière. Je faisais partie de la communauté des sorcières et j' avais tendance à vouloir qu' une sorcière s' accepte. A la fois parce que je ne comprenais pas qu' on rejette sa nature, mais aussi parce qu' une sorcière qui ne s' acceptait pas pouvait à long terme devenir dangereuse pour tous. Les sorciers ou sorcières qui rejetaient leur nature étaient souvent plus facilement influençables et pouvaient plus facilement tomber entre les mains de démons qui leur vendaient une reconnaissance et un entourage dénué de jugement pour mieux les pactiser. Alors oui, j' avais peut-être inconsciemment tendance à aider les sorcières qui ne s' acceptaient pas.

▬ Comme tu veux.

De toute façon, Serah ou Tamsin, j' étais les deux. Et j' avoue que je préférais qu'elle m' appelle Tamsin pour le moment. Serah était usité par mon entourage proche, mes amis comme Riley, Elena, Freyja, Saskia ou ma tante Cassandre. Et je ne connaissais pas encore assez Clarke pour m' habituer à entendre mon vrai nom dans sa bouche. Peut-être avec le temps...mais après un conflit, signer un accord de paix ne voulait pas forcément dire que nous allions devenir alliées ou amies.
Elle refusa le numéro de Freyja. C' était sans doute trop tôt. J' allais donc lui donner mes coordonnées et servirait pour le moment de lien entre Freyja et elle. Cela simplifierait sans doute les choses, même si je savais que ma soeur déchue était très protectrice et voudrait à un moment ou à un autre, vouloir lui parler.

▬ Bien. Mais elle n'est pas en ville actuellement. Si besoin...

Je notais sur un papier mon numéro de téléphone portable et mon adresse, même si sur ce dernier point, elle savait déjà où je vivais. Je notais également mon numéro de téléphone professionnel.

▬ Voilà mes contacts. Le dernier est le numéro professionnel. Et je ne travaille plus au cabinet d' avocats. Je travaille désormais à l' hôpital. D' ailleurs, si un jour tu as une urgence médicale et que tu souhaites accélérer la procédure, dis que tu me connais. Je viens de racheter l' hôpital et je suis la nouvelle directrice, ça t'aidera à passer plus vite.

Ce n' était pas grand chose mais si ça pouvait offrir un pass, Freyja aurait voulu que j'en donne un à Clarke. Si je ne l' avais pas fait, je doutais que Freyja m'en veuille -aimante comme elle était- mais au moins, là je l' avais fait et ça ne me coûtait rien que Clarke utilise mon nom. Pour moi, c' était clairement moins risqué que si j' avais du utiliser mon don de guérison. Elle savait que je l' avais, c' était avec elle qu' il était apparu.

▬ Ah non, je ne comprends juste pas les gens.

C' était un vrai handicap social et malgré tous mes efforts pour y remédier, ce n' était pas la chose la plus facile à faire. Je pouvais créer des sorts, apprendre par coeur des données, comprendre des termes juridiques aussi bien que financiers, mais quand il s' agissait d' interactions sociales, mon niveau avoisinait le zéro. Bon, j' avais au fil des années réussi à atteindre le niveau deux voir trois, mais sur un barème de trente. Bien évidemment, ça m' avait souvent joué des tours et j' allais devoir accélérer l' apprentissage maintenant que j' allais devoir énormément communiquer à l' hôpital. Lorsque Clarke proposa de mettre fin à notre rencontre, j' étais prête à accepter mais dès que je l'entendis évoquer un nom que je connaissais bien, cela changea tout de suite la donne.

▬ Saskia? Comme Saskia Osborne? Il y a un problème avec Saskia?

J' espérais intérieurement que Clarke ne parlait pas de la même Saskia, même si il n'y avait pas des masses de sorcières portant ce nom là en ville et que j' avais comme la sensation qu' elle est moi, on avait pas qu' un passé pourri en commun. J' étais habituée à n' avoir que des nouvelles irrégulières de Saskia, mais si Clarke parlait bien de la même personne, savoir qu'elle avait disparue n' était pas pour me rassurer. Saskia était l' une des rares amies que j' avais et qui me connaissait totalement. Si elle avait disparue, j' étais prête à aider Clarke pour la retrouver.

▬ Si on parle bien de la même personne, c'est une de mes amies proches. Une de celles pour qui je suis Serah. Alors si elle a disparue, je veux aider à la retrouver.

Il était hors de question que je ne participe pas aux recherches. D' autant plus que j' aurais plus de ressources de toutes sortes pour obtenir des informations. Je ne connaissais pas assez Clarke pour connaître son niveau, mais je connaissais le mien et je savais que quand il s' agissait de faire des recherches et des regroupements, j' étais douée. C' était d' ailleurs l' une de mes principales compétences qui servaient au sein de la résistance et j' étais prête à les mettre au service des recherches pour retrouver mon amie.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 12 Nov 2017 - 21:31
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Possible ? C'était quoi l'idée ? Qu'elle n'étais pas sûre de la réponse ? Ou qu'elle ne voulais pas avouer clairement la vérité ? Les deux étaient possibles maintenant que j'en savais plus sur elle. Parce que je n'avais pas de mal à l'imaginer vouloir m'aider sans en avoir conscience vu ses capacités en rapports humains. Et je n'avais pas non plus de mal à envisager qu'elle puisse vouloir le cacher. Pourquoi ? Parce que j'aurais très bien pu le faire la concernant. Ce nouveau rapport était étrange et me perturbait, il devait aussi la déranger. Alors l'un ou l'autre, j'allais faire avec.

Après ça, c'était le 'soucis freyja' qui s'était réglé et Tamsin m'avait en prime donné ses coordonnées et un passe rapide à l'hôpital rien qu'avec son nom... Finalement c'était surement la première solution, parce que m'aider n'avait pas l'air de lui poser de problème. Aussi louche que tout ça semblait.

▬ Je... merci. Je garde ça et l'info aussi...


J'avais rangé la carte et décidait de ne pas rester coincer la dessus, j'avais mieux à faire que restée estomaquée par sa gentillesse; j'avais une 'meilleure amie' à gérer.

Saskia avait beau avoir décidé de partir elle même, j'allais au moins vérifier qu'elle était en vie avant de la laisser seule on ne sait ou. La trouver... si elle ne voulait pas l'être, je ne la contrerais pas. Mieux valait éviter vu pour qui elle 'travaillait', mais... une petite assurance quelques sorts pour vérifier son état, si elle était partie d'elle même, lui envoyer un message peut être ? Et ensuite... je pourrais m'énerver et faire avec son départ. J'avais poliment, aussi poliment que possible en tout cas, éconduit Tamsin et le résultat était... lamentable. Cela dit, la raison était plus surprenante encore que ce que j'aurais pensé. Ce n'était pas de ma faute ou à cause de ses talents en relations, mais à cause d'une amitié que je n'imaginais pas.

▬ Toi ? Et Saskia ?

Je tiquais non seulement parce qu'elle était ma plus proche amie et qu'elle ne m'avais jamais parlé d'une Serah ou Tamsin, mais surtout parce que... Saskia était tellement à l'opposé de Tamsin et extravertie, libérée... j'avais des difficultés à les voir passer un moment ensembles.

▬ Je ne mets pas ta parole en doute. Je... c'est juste surprenant connaissant Saskia et tout ce qu'on partageai. Parce que...
tu es loin d'être comme elle.


Ce n'était pas une insulte, a vrai dire j'adorais Saskia, mais peu de personnes pouvaient être comme Saskia. Tamsin par contre... elle semblait être la parfaite antithèse de mon amie sorcière.

▬ Elle n'as pas disparu, disparu... elle m'as envoyé un sms pour me dire qu'elle quittais la ville. Je dirais définitivement vu le contenu de son message.

Je réfléchissais un instant et la regardait avec une grimace sur les lèvres, indécise.

▬ Tu étais proches d'elle à quel point ? Non parce que... il faut savoir que je veux juste connaitre son état, je n'ai pas prévu de la ramener ici ou de la retrouver, je vais pas risquer ça. Alors... si tu es assez proche pour respecter sa décision et... ne pas en prime me mettre en danger, ça me va. Sinon... il vaut mieux qu'on évite la collaboration.

Si elles étaient proches, elle devait savoir pour le pacte et le reste alors pas besoin de m'expliquer. Les risques étaient grands et si Saskia était partie, je doutais qu'elle ai été forcée. Les démons avaient l'habitude de tuer, surtout... mon inquiétude était stupide à vrai dire. C'était simplement pour m'en assurer. Pour en avoir le cœur net et pouvoir lui en vouloir sans état d'âme d'être partie comme elle l'avait fait. Je refusais de reproduire l'erreur que j'avais commis avec Adam.









Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 14 Nov 2017 - 2:58





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Elle avait prit mes coordonnées et noté pour le pass. Et maintenant elle savait pour Freyja. J' avais rempli ma mission et j' aurais pu au final la laisser pour qu'elle gère le souci qu'elle avait avec une de ses amies. Mais c' était avant de savoir que l' amie en question était Saskia. Si ça concernait mon amie, je restais. Mais Clarke semblait dubitative quand au fait que nous nous connaissions et nous apprécions Saskia et moi. Etrange réaction que j' avais du mal à cerner.

▬ Pourquoi? Il doit y avoir une façon d' être et forcément se ressembler pour que deux personnes soient amies?

Je ne comprenais pas ce que Clarke avait voulu dire par sa remarque. Elle semblait surprise que je puisse être amie avec Saskia, comme si c' était quelque chose d' impensable. Peut être parce que Clarke se reconnaissait davantage comme Saskia et pensait que si nous nous étions pas entendu elle et moi, c' était forcément la même chose avec Saskia. Pourtant Saskia et moi, sans être d' accord sur tout, nous avions réussi à nouer une amitié. Saskia avait peut être été surprise par mon caractère particulier, mais comme l' avait également fait Riley, la sorcière ne s' était pas limitée à ça et la confiance avait fini par s' installer. Mais même si je ne comprenais pas ce que Clarke avait voulu dire, il y avait une autre priorité. Saskia qui apparemment avait des soucis.

▬ D' accord.

Je n' étais pas surprise pour ce point. Visiblement Clarke et Saskia se parlait beaucoup par téléphone, ce qui expliquait que mon amie l' avait prévenue, tout autant que je n' étais pas surprise de ne pas avoir été prévenue. Il arrivait que Saskia parte et qu'elle vienne me voir à son retour et me raconte ce qu'elle voulait me raconter de ses aventures, et je faisais pareil. Pour preuve, lorsque j' avais quitté Los Angeles pour New York, je ne l' avais pas appelée pour lui dire et j' étais juste revenue la voir à mon retour. Et ça ne l' avait pas choquée. Mais je savais que je pouvais compter sur elle si besoin et inversement.

▬ Je connais son passé, elle connait le mien. Pour elle, je suis Serah et elle m'a connu quand j'avait mon ancienne apparence. Et à chaque fois qu' un pouvoir m' apparait, je ne lui cache jamais. On pratique souvent la magie ensemble. Mais elle a des secrets que j' ignore et j'en ai qu' elle ignore. On le sait, c' est juste qu' on a pas besoin de les connaître pour avoir confiance l' une en l' autre. Mais c'est mon amie. Une des rares et une des meilleures que j' ai. Même si elle me rend folle avec son objectif de me "décoincer". Et moi non plus, je ne veux pas la ramener si elle ne veut pas revenir. Mais si elle a des soucis, je veux l' aider. Ce n'est pas négociable parce que je sais.

Quand à la remarque sur mettre Clarke en danger, je taisais le fait que de nous deux, je n' étais pas celle qui avait plus de chances de mettre l' autre en danger. Je gardais en mémoire sa réaction lors de notre première rencontre. De toute façon, maintenant que je savais que Saskia avait potentiellement des problèmes, j' allais tout faire pour l' aider. Avec ou sans l' accord de Clarke. Si elle ne voulait pas de moi, je pouvais tout aussi bien le faire seule de chez moi avec mes connaissances et mes contacts.
Et j' avais comme l' impression que dans ce domaine, j' avais plus de chances d' être celle qui y arriverait. Si je proposais mon aide, c' était davantage pour que ça aille plus vite et que ça soit moins risqué pour Clarke comme pour moi. Mais si elle refusait mon aide, elle ne pourrait pas m' interdire d' agir de mon côté. De toute façon, elle ne pourrait pas vérifier.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 14 Nov 2017 - 23:09
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Je souriais à sa réplique concernant l'amitié. Avant j'aurais cru qu'elle était vexée et que c'était une pique, mais maintenant... j'avais l'impression qu'il s'agissait d'une vrai question. Elle voulait comprendre mes paroles. Non ?

▬ C'est pas une loi, mais... en général ils ont des points communs. Cela dit... vous en avez au moins un en étant sorcières alors, qui sais... Au départ, ça surprend juste.

Saskia voulait toujours faire la fête, tant que c'était même trop pour moi des fois. J'avais juste du mal à voir Tamsin en fêtarde invétérée ou draguer... ou toutes ces choses que faisait Saskia et qu'elle m'incitait en général à faire. En fait, quand Saskia me parlait et essayait de me faire parler d'hommes, je lui rappelait l'existence d'Adam. Mais Tamsin elle faisait quoi ? Elle avait quelqu'un ? Elle avait l'air vraiment déconnectée des relations humaines, alors... mais quand j'avais expliqué un peu et qu'elle avait acquiescé, vite tout s'était éclairci. Finalement c'était plutôt logique. Saskia la dévergondée essayait de débrider Tamsin.

▬ Ahaha. Ça ne m'étonnes pas venant d'elle.

Je marquais une pause et la toisais... Est-ce qu'elle savait ? Elle n'avait pas l'air ! Tant pis, je n'était pas du genre à mentir et après tout Saskia s'était barrée... Elle allait faire quoi ? Me le reprocher ? Et bien je pouvait lui reprocher autre chose, moi...

▬ Le truc c'est que... elle est forcément dans un truc pas clair. Et si je dis qu'il ne faut pas s'en mêler c'est pas pour faire ma chieuse. Saskia à choisi et je vais pas me faire pourchasser par des démons à cause d'elle. L'idée c'est juste de vérifier qu'elle est bien partie de son plein gré, au cas ou. Même si je doute qu'ils l'ai forcée. Mais ensuite... les démons... elle à pactisé, on ne pourras pas tellement changer ça.

Je réfléchissais et inspirait un grand coup avant de reprendre sur un ton que je voulais doux.

▬ Désolée, si tu ne savais pas qu'elle as pactisé. Mais... Elle as pactisé il y a des années maintenant. Si je veux vérifier, c'est parce que... une partie de moi se sent coupable pour une autre personne pour qui je n'ai pas vérifié... j'ai cru que comme Saskia il était juste partit sans rien dire et je m'en veux maintenant.

J'en disait trop, bien trop, mais tant pis. Parce que si elle fouillait elle allait se heurter à des démons pas commodes et de ce que je savais de Saskia sans connaitre les noms ou les détails... des aussi ou plus effrayants et dangereux qu'Adonis.

▬ Mais le sms avait quand même l'air d'un des siens... Elle est particulière notre Saskia. Alors... n'enfile pas trop vite la cape et les collants.









Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Jeu 16 Nov 2017 - 1:57





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




J' acquiesçais d' un signe de tête à ses explications concernant son incompréhension pour mon amitié avec Saskia. Je comprenais enfin ce qu'elle voulait dire et cela me paraissait plus logique qu' elle ait pu être surprise.

▬ Oh d' accord! Je ne savais pas. Mes amis sont tous plus communicatifs comme Saskia, que comme moi, alors...

Même David était plus comme Saskia que comme moi et pourtant nous avions grandi dans la même secte. Mais disons que de son côté il avait eu en dehors de la secte, de la famille qui l'avait récupéré et lui avait offert un refuge. Alors j' avais toujours pensé que les différences pouvaient forger une amitié et que ce n' était pas rare que des personnes aussi opposées sur un certain nombre de points, pouvaient nouer amitié Apparemment, ce n' était pas le cas et j' étais, semble-t-il, une exception à la règle.
Mais ensuite, Clarke m' expliqua le pourquoi de son inquiétude. Et je pouvais la comprendre. Encore plus sachant que Saskia avait vendu son âme aux démons, littéralement parlant. Ce n' était pas le genre de pactes sans conséquences. Et les démons ne lui auraient pas proposé de pactes si ils n' attendaient pas quelque chose d'elle. Quelque chose de forcément dangereux et de forcément pas moral.

▬ Je ne savais pas, non, mais je ne suis pas surprise qu'elle ne me l'ait pas dit. Connaissant mon point de vue sur les pactes et ma haine viscérale des démons et le fait qu' ils veulent me tuer, elle a du penser que ça allait entacher la relation même si je n' allais pas la rejeter. Je hais les démons et je considère les pactes comme un mauvais choix car on perd son libre arbitre, sa liberté et la jeunesse éternelle n'est bonne qu' à vivre pour voir ce qu' on aime mourir. Ce qui n'est pas une vie. Un pacte c'est juste un accord à être asservie et à s' auto-torturer. Mais je ne vais pas rejeter ceux qui font ce choix. Après tout, la liberté passe aussi par le fait de faire ses propres choix. Mais Saskia préférant l' amusement aux débats de ce type, elle s'est dit que si je ne posais pas la question, il n' était pas nécessaire de me le dire. Mais je suis d' accord avec toi. Sachant qu'elle est pactisée, une vérification qu' il s' agit juste d' un départ volontaire, ce n'est pas un luxe. Si c'est volontaire, ça ne fera pas disparaître toutes les inquiétudes, mais ça en retirera au moins une.

Je n' allais pas mentir, une partie de moi se doutait que Saskia avait pactisé. Inconsciemment, j' avais du le deviner, ce qui expliquait que je ne lui avait jamais dit pour mon implication au sein de la résistance. Je m'en doutais mais je ne me l' étais jamais avouée à moi-même, pour ne pas ressentir la petite pointe de déception. Et je comprenais que Saskia ne me l'ait pas dit et pourquoi je ne lui avais jamais posé la question. L' ignorance nous permettaient de rester nous même sans que jamais, notre façon de nous comporter entre nous ne soit influencée par le fait que nous n' étions pas vraiment dans le même camp. Et de ce que je comprenais, si elle était partie et qu' il n'y avait pas de problèmes, c' était qu'elle agissait pleinement et volontairement pour eux. Et je me sentais impuissante de savoir que mon amie avait opté pour une voie qui ne lui offrait pas d' issues de secours. Si tant est qu'elle veuille être secourue de toute manière. Mais j' allais aider Clarke à savoir si elle avait disparue ou si elle était partie. Et ensuite, je devrais juste respecter son choix. Mais maintenant que j' avais conscience de la réalité du pacte, j' avais la sensation de perdre mon amie, ou tout du moins le souvenir que j'en avais. Et c' était douloureux de me dire que mon amie était désormais dans le camp de ceux qui avaient tué David et qui voulaient me tuer.

▬ La cape et les collants?

Je ne voyais pas en quoi porter une cape et des collants allait aider. Surtout que j' étais en tailleur pantalon, j' avais déjà des vêtements. A moins que ce ne soit encore une référence que je ne connaissais pas...

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 19 Nov 2017 - 17:59
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Dans ma tête, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que ça ne pouvait pas en être autrement. Plus communicatifs qu'elle ? Bien entendu qu'ils l'étaient ! Après tout elle n'avait pas arrêter de me dire ou me faire comprendre avec ses réactions qu'elle n'y arrivait simplement pas !

Je ne la jugeais pas, je savais pourquoi et elle était plutôt équilibré considérant son passé. Mais, si je ne lui reprochais pas la chose, je n'allais pas jouer les surprises par ses paroles. Je hochais simplement de la tête, laissant de coté ce sujet et me concentrant sur le plus important à savoir le danger, les démons, et tout le tralala lié à tout ça et Saskia. C'était sans savoir qu'elle allait faire un discours interminable, mais j'avais lancé la chose... je ne pouvais que m'en vouloir. Et j'avais pour habitude de pas mal parler aussi, alors je voulais bien attendre.

▬ Tu prêche une convertie, Tamsin. Je n'ai pas compris son choix... mais je suppose que ce n'était pas qu'elle attendais de moi. Seulement de l'accepter. C'était sa décision, je sais juste qu'elle sera la mienne dans sa situation.

Je faisait une moue et ajoutais finalement :

▬ On est tranquilles, personne ne vas rentrer ici il n'y a plus de cours dans les salles de cette aile pour ce soir et le concierge arrive toujours à la même heure.

J'avais prévu de le faire seule, mais... j'avais prévu de le faire ici quoi qu'il en soit. Car avec le temps et un peu d'organisation c'était facile de savoir ou et comment être tranquille dans ces bâtiments. Il n'y avait pas de caméras dans les salles de classe, pas de passage et c'était bien plus grand que chez moi. Lieu ou j'aurais eu du mal à faire quoi que se soit sans devoir déplacer tous mes meubles pour faire de la place.

J'avais un objet de Saskia pour substituer certains aspects d'un sort de localisation et en faire une magie divinatoire combinée à mon don. Carla m'avait dit que j'avais ce don de clairvoyance alors... Allons-y ! Tentons de le déclencher volontairement pour une fois.

▬ J'ai un pouvoir, enfin deux... mais celui que je veux déclencher maintenant c'est mon don de clairvoyance. J'ai lu et pas mal travaillé la chose ces derniers jours. Je pense que je peux provoquer une vision ciblée en me concentrant et en combinant ça avec certains ingrédients d'un sort de localisation et ce bijou qui appartient à Saskia.

Je montrait le bracelet que m'avait prêté mon amie pour une soirée et que je n'avais jamais eu le temps de lui rendre au final.

▬ Si on est deux pour lancer ce sort modifié... j'imagine qu'il aura plus de chances de fonctionner. J'ai les ingrédients qu'il faut c'est certain et les mots sont précis, mais... entre me concentrer pour mon don et le sort... un peu d'aide n'est pas de refus ! Tu es partante ?









Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 21 Nov 2017 - 12:06





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Visiblement Clarke et moi nous nous retrouvions sur le point des pactes passés avec les démons. Encore un point sur lequel nous étions d' accord. Peut être que Freyja avait raison et qu' on se ressemblait plus qu' on ne le voudrait. Mais en attendant, Saskia restait la priorité. Savoir si elle était en sécurité tout du moins. Car si elle avait choisi de partir, le reste ne dépendait plus de nous et nous n' aurions plus qu' à respecter ses choix de vie et de carrière.

▬ Dans ce cas...

Si personne ne comptait venir, cela restait un bon endroit pour exercer un sort si elle avait les ingrédients. La pièce était grande et facilement aérée. Elle était lumineuse. Ce n' allait pas influer sur les sorts mais cela rendait la pratique plus agréable. Ce n' était pas l' endroit le plus commun si on voulait exercer mais ça restait adapté et c' était le principal. Ca serait la première fois que je pratiquerai la sorcellerie dans une salle de classe au sein d' une université. A dire vrai, c' était la première fois que je mettais les pieds dans une salle de classe au sein d' une université. Car j' avais bien compris que nous n' allions pas faire que des recherches. Et pourtant, j' aurais pu aider tout autant. Les recherches "traditionnelles" et les regroupements d' informations c' était l' une de mes grandes passions. Avec les armes blanches, la pratique de la sorcellerie et faire disparaître les corps, bien que le premier et le dernier n' allaient pas nous servir à grand chose aujourd'hui.

▬ Tu as raison, c'est réalisable. Juste, tu t'en sens capable pour ton don? Provoquer des visions c'est toujours risqué. Certes je peux te "ramener" ou te soigner si ça se passe mal, j' interviendrais de suite. Mais tu le maîtrises assez bien? Sinon on peux trouver un autre moyen de remonter jusqu'à Saskia sans te mettre en danger.

Elle venait de me dire qu'elle avait deux pouvoirs et la clairvoyance faisait partie des deux, mais j' ignorais si elle avait ses pouvoirs depuis longtemps ou si ils étaient récents. Et sans avoir des pouvoirs prémonitoires, je savais ce que ça faisait d' avoir des pouvoirs et l' instabilité lorsqu' ils apparaissaient. Alors je préférais lui demander, à elle qui connaissait ses pouvoirs mieux que moi, si elle se sentait prête à prendre ce risque. Si elle s'en savait capable, je n' avais pas de raisons de douter de ses dires et je la suivrais. Je voulais juste lui éviter d' être en danger inutilement quand nous avions d' autres options possibles, et ce, même si son pouvoir de clairvoyance offrait un moyen rapide et efficace d' obtenir des informations.

▬ Je suis toujours partante quand il s' agit de sorcellerie.

Pour moi, pratiquer la sorcellerie c' était comme respirer. Naturel et vital.
J' étais sorcière avant d' être humaine. Il était clair que mon éducation particulière avait du jouer sur mon état d' esprit particulier, mais toutefois, j' avais comme la sensation que même avant ça, je m' étais toujours vu comme appartenant à la communauté des sorcières. Comme l' avait été la lignée des Marling d' une côté de mon père, et comme l' avait été la lignée des MacCraig du côté de ma mère. J' avais perdu ma mère trop jeune pour l' avoir vu pratiquer, mais des souvenirs évoqués par ma famille, la lignée maternelle écossaise était plus tournée vers le druidisme que la sorcellerie pure. Mais elle avait été une sorcière assez digne pour les Marling accepte qu'elle épouse mon père. Toujours était-il que la sorcellerie coulait dans mes veines et que me demander si j' étais partante, c' était poser une question dont la réponse était évidente.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 21 Nov 2017 - 14:21
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Si je continuais à me découvrir des points communs ou des façons de pensées en accord avec Tamsin... j'allais finir par croire qu'il y avait un soucis. Pas que je refusais catégoriquement d'en avoir avec elle. Mais nous n'avions fait jusque là que nous envoyer des piques et nous être désagréables, alors ce changement radical sonnait de plus en plus contre nature quand j'entendais ces choses qui nous rapprochaient. D'abords Lou, ensuite cette Freyja -même si là, j'étais moins catégorique que Tamsin-, puis les pactes... Bon sang, si elle me dit qu'elle à un point commun de plus avec moi, je lui demande de décamper d'ici...

Je doutais en arriver là, parce que j'étais déjà repartie dans mes explications concernant Saskia et le sort que j'avais prévu. J'avais tout dit et elle semblait avoir quelque chose à redire... J'écoutais, essayant de voir ce qui lui passait par l'esprit avant de penser au pire et riais.

▬ Maintenant tu t'inquiètes pour moi ? Pas que c'était désagréable, mais c'était nouveau et particulièrement surprenant. Je balayais cela dit ses inquiétudes d'un mouvement de main et de ces mots que j'ajoutais :

▬ Comme j'ai dis, c'est de la clairvoyance, pas de la vision à l'état pure. Ça c'est pour mes rêves prémonitoires !

Je n'étais pas une pro de ce nouveau don, mais depuis que Carla m'avait dit ce que c'était et non pas un dérèglement de mes rêves prémonitoires... j'avais suffisamment regardé pour comprendre le principal. C'était censé marcher par concentration et me permettre de voir des personnes qui n'étaient pas à porter. Les autres fois, j'étais concentrée, mais pas volontairement sur ça... Plus sur l'envie de faire partir ces maux de têtes que le don provoquait.

Du coup, au pire, j'aurais mal au crâne au mieux on saurait ce qui s'était réellement passé pour Saskia. Il n'y avait pas trop de risque puisque je n'allais pas entrer dans une vision mais juste provoquer un aperçu. J'usais d'un raccourci avec le sort, le temps d'arriver à contrôler mon don et provoquer moi même les moments de clairvoyance. Mais... c'était plutôt mesuré au niveau des enjeux.

▬ Avec le sort, ça aura juste le mérite de me laisser choisir ma cible. Au pire je risque quelques maux de têtes. Mais pas plus que ce que j'ai eu sans le faire volontairement...

A la limite, là, je ne repoussait rien et j'allais peut être même ne pas avoir de douleurs. Si ça se trouvais, c'était mon tempérament et la manière dont je refoulais le don qui avait créé ces migraines.

▬ Super ! Et bah écoutes... C'est partit ! Mission Saskia enclenchée.

Je prenais mon sac, traînant au pied de ma chaise depuis des heures avec les ingrédients qui m'attendaient pour ce sort. Je me levait, direction le centre de la salle et sortait un part un les ingrédients que je mettais en cercle pour m'accueillir quand il serait temps. Je tendais la feuille avec le sort modifié à Tamsin lui laissant lire en diagonale les quelques mots « Per... potestatem... nos videre, inveniam... aut faciemus et... faciam... ostendit veritatem... » et lançais :

▬ Faisons de la sorcellerie, alors...

Je vérifiais la disposition des ingrédients une dernière fois et m'installait au centre du cercle en tailleur, fermant les yeux. Quitte à ne pas avoir à réciter moi même l'incantation et maintenir le sort... autant profiter de la concentration supplémentaire pour s'assurer que le tout fonctionnerait.

▬ Vas-y, tu peux chanter, je suis prête ! Blaguais-je en gardant les yeux clos.








Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 26 Nov 2017 - 3:01





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Clarke semblait surprise que j' ai posé une question concernant sa sécurité. Comme si ce n' était pas normal que je m' inquiète pour elle. Et c était peut-être le cas, après tout je n' étais pas la mieux placée pour savoir ce qui était normal d' un point de vue normes sociales. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher.

▬ Bien sûr.

Même si je ne la connaissais pas beaucoup, bien évidemment que je m' inquiétais des risques pour elle. Et je ne voyais pas ce qu' il y avait de mal. D'ailleurs ce n' était pas la première fois que je m' inquiétais pour elle, je l' avais déjà fait lors de notre première rencontre. Je ne savais pas si ça venait de mon caractère ou si c' était quelque chose que j' avais développé au sein de la résistance, mais si quelqu'un était en danger, et que je pouvais intervenir sans risquer de ne mettre en danger ou de mettre en danger la résistance, je le faisais. A contrario, si quelqu'un me mettait en danger de manière irréfléchie, j' avais tendance à perdre toute confiance en lui et à être moins indulgente avec ses agissements futurs. Je m' inquiétais pour les autres mais jamais au détriment de ma propre sécurité ou de ma propre survie. Et ça c' était un reste de mon passé dont je ne me séparerais jamais, je le savais bien.

▬ Je te fais confiance, je n'ai pas de pouvoirs divinatoires. Hormis un élémentaire, tous mes autres sont moléculaires donc...

Quand il s' agissait de sorcellerie dans sa pratique, je pouvais avoir tendance à facilement remettre en question ce qu' on me disait, ma nature méfiante reprenant le dessus. Mais quand il s' agissait de la maîtrise d' un pouvoir, si ce n' était pas un pouvoir que je possédais, j' avais confiance dans ce que me disait la personne. C' était son pouvoir, c' était elle qui vivait avec au quotidien et qui en avait déjà supporté les conséquences, alors je n' allais pas remettre en doute ce qu'elle m' expliquait.

▬ Si jamais tu as la migraine, j'ai des médicaments pour dans mon sac. Je doute que mon don de guérison soigne ce genre de maux...

En tant que sorcière pratiquant fréquemment, j' étais parée en matière de médicaments anti migraineux et de sucreries. C' était des éléments que j' étais obligée d' avoir toujours sur moi. L' usage des pouvoirs puisait de l' énergie et si je n' étais dans mon meilleur jour pour des raisons diverses comme par exemple un manque de sommeil et une phase de stress intense, mon organisme pouvait générer des effets secondaires comme des migraines. C' était une chose que les sorcières connaissaient souvent, quelque chose avec lequel j' étais rôdée. Mais je ne connaissais pas l' ancienneté de Clarke avec la sorcellerie et si elle était déjà rôdée elle-même. Quand à mon don de guérison, je ne mentais pas. Je ne savais pas si il se limitait à la guérison de blessures ou si les petits maux comme le mal de tête, pouvaient se soigner. J' avais toujours espéré ne pas avoir ce pouvoir qu' avait mon grand-père, et c' était pourquoi je m' étais refusée à me renseigner dessus. Comme si ne rien savoir dessus allait me sauver et m' éviter de me retrouver avec. Mauvaise technique, car maintenant que je l' avais, j' ignorais pour le moment comment le contrôler et la portée qu' il pouvait avoir. Il faudrait d' ailleurs que je trouve quelqu'un pour m' apprendre à le maîtriser rapidement étant donné ma récente reconversion professionnelle. Je commençais enfin à dompter l' ubiquité et j' allais devoir aussitôt passer à la guérison et l' invisibilité. Merci ma famille et leurs cadeaux post-mortem empoisonnés. Mais heureusement pour moi, ' allais pouvoir faire quelque chose de plus agréable que de penser à ça. J' allais pratiquer de la sorcellerie. Et au vu du grand sourire que j' avais sur le visage lorsque Clarke venait de dire "Faisons de la sorcellerie", je ne pouvais pas cacher que c' était mon élément et que j' adorais ça.

▬ Allons-y.

Alors que Clarke se disposait au centre du cercle, se préparant à l' usage de son pouvoir qui pouvait se révéler éprouvant, je pris la feuille sur laquelle se trouvait le sort, effectuant malgré moi une dernière vérification des mots. Même si je ne remettais pas en question ses recherches, c' était quelque chose d' instinctif chez moi. Je le faisais tout aussi bien pour un sort écrit par un autre que pour ceux qui l' étaient de ma main. Une sorte de déformation professionnel, bien que le terme était mauvais, la sorcellerie n' étant pas mon métier mais une partie intégrante de mon identité. Nous étions toutes les deux parées, et dès que Clarke me confirma que je pouvais me lancer, je commençais donc à psalmodier.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 26 Nov 2017 - 14:28
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Elle disait me faire confiance pour le pouvoir divinatoire et j'acceptais ses mots d'un hochement de tête. Je remerciait avec un sourire sa proposition pour le médicament en cas de maux de tête et procédait... Je me préparait, entrant dans le cercle et commençant petit à petit à me concentrer malgré une blague au milieu.

Je l'avait invitée à "chanter" et c'était ce que j'attendais d'elle, pourtant... Qu'est-ce qu'elle fiche ? Je rouvrais les yeux que j'avais fermé pour la regarder et essayer de comprendre pourquoi je n'avais pas encore entendu les mots résonner et comprenais vite. Une petite voix dans ma tête, celle de Lou m'avait dit de retenir le "tu as fini l'inspection des travaux finis ?" qui me brulais les lèvres et je ne faisait que les mordre pour me taire en levant les yeux au ciel avant de les fermer de nouveau. J'essayais de me convaincre que ce n'était pas contre moi; qu'elle avait vérifié ça machinalement, ce pour ne pas m'énerver. Mais le souvenir du « amatrice » qu'elle m'avait lancé à notre première rencontre me revenait en mémoire.

Je secouais la tête, essayant d'évacuer tout ça pour me concentrer quand j'entendais enfin sa voix retentir. « Per... potestatem... » J'inspirait longuement sur les premiers mots, expirait sur les suivants et ainsi de suite en concentrant mes pensées sur Saskia et sur le bracelet que j'avais posé dans le cercle avec les ingrédients.

Il m'avait fallu un long moment et plusieurs récitations des psaumes pour pouvoir enfin voir quelque chose. C'était comme les autres fois, ce n'était pas une vision, pas un avenir incertain... en l'expérimentant volontairement, je comprenait enfin ! Ce que j'avais vu, ces flashs si peu précis... ils pouvaient être bien plus clairs. Ils pouvaient me montrer beaucoup ! Ce que je voyais, se passait maintenant. C'était actuel, en train de se produire et c'était Saskia... Hors de danger ! Menant sa vie, comme si de rien n'était.

Elle était à cent pour cent partie volontairement. Il n'y avait plus de doute à présent. Je rouvrais alors les yeux, le visage exprimant probablement ma déception. Je ne voulais pas qu'elle soit en danger, mais... j'aurais voulu une autre raison qu'une mission qu'elle avait accepter sans broncher. Simplement pour justifier son départ et ne pas faire qu'une autre amie m'ai abandonnée.

▬ Elle va bien !

Fis-je avec un ton monotone avant de souffler ma frustration.


▬ On ne peu mieux. Elle s'est juste cassée, pour eux,
parce qu'ils l'ont demandé...


Son message était vrai, une mission, une demande des démons et c'est tout ce qu'il avait fallu pour qu'elle quitte la ville et moi sans un au revoir et juste un sms.

▬ Je pense que je méritais un peu plus qu'un sms pour me dire Adieu...

Je savais qu'elle avait vendu son âme, qu'elle ne vieillirait plus. Notre amitié avait une date d'expiration, la mienne... Mais j'aurais pensé que nous avions tout de même le temps d'en profiter.

▬ Tu me diras, toi elle ne t'as apparemment pas envoyé de message... Alors, de quoi je me plains !

Ce n'était pas une tacle pour Tamsin. C'était sincère. Je réalisait que je me morfondait sur le départ de celle que je considérait comme ma meilleure amie et oubliait son lien avec Tamsin. Mais deux "meilleurs amies"... ça faisait beaucoup !

▬ Tu ignorais pour son pacte, c'est surement pour ça... J'essayais de la rassurer et de rattraper la manière dont était sortit le reste de mes paroles, tout de même.









Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 4 Déc 2017 - 2:25





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




J' avais psalmodier le sort et couplé au pouvoir de Clarke, nous eûmes la réponse à notre question. Elle n' était pas en danger. Elle avait juste choisi de partir servir les démons et Lucifer. Elle était partie de sa propre volonté. Clarke et moi ne pouvions désormais plus rien faire que de respecter le choix de Saskia, et ce même, nous pensions qu' il était mauvais.

▬ Tu vas bien?

Je venais face à elle, vérifiant que le sort et le pouvoir ne lui avait pas donné d' effets secondaires. Il avait fallu un certain temps avant d' avoir des réponses et je ne savais pas si ça l' avais beaucoup éprouvée physiquement ou non. J' étais même prête à utiliser mon pouvoir si nécessaire. Je lui tendis une de mes barres chocolatées, pour qu'elle reprenne des forces.

▬ Au moins, elle va bien.

J' étais rassurée de savoir que Saskia n' était pas en danger immédiat. Même si je ne pouvais m'empêcher de penser que son choix d' avoir pactiser la mettrait à vie en danger constant, obligé de les servir. Ils avaient désormais un droit de vie et de mort sur elle, d' une certaine manière. Et ils possédaient son âme. Alors en le voyant de ce point de vue là, je resterais toujours inquiète pour elle. Et je savais aussi que sa survie passerait pas son obéissance envers eux. Cela n' allait pas mettre fin à notre amitié, mais je comprenais que maintenant, je ne la verrais plus telle que je l'avais connue. Parce que si je recroisais sa route, je craignais fortement qu' à force de servir les démons, ça la change et que la Saskia que j' avais connu deviendrait différente à trop rester au côté de démons.
Quand Clarke me fit remarquer qu'elle méritait mieux qu' un sms mais que moi, je n' avais rien eu, je ne savais pas quoi répondre. Je haussais les épaules. Pour ma part, n'avoir rien eu ne me surprenait pas. Quand j' avait du fuir Los Angeles, j' avais envoyé un sms à Saskia en disant que je devais aller momentanément ailleurs. Parce que je ne savais pas à l' époque où et pour combien de temps. Bon certes, c' était parce que j' étais menacée par les démons, mais mon sms n' avait pas été moins évasif que celui que Saskia avait envoyé à Clarke.

▬ Ca ne me surprend pas. Ce n' est pas la première fois qu' on ne se donne pas de nouvelles pendant des mois, pour au final se recontacter comme si le temps n'avait pas passé. Ca fournit des histoires à se raconter. La, elle m' aurait sans doute appelée à son retour seulement. Ou m' aurait prévenue dans trois mois de son départ mais qu' on resterait en contact. Ca a toujours été comme ça avec Saskia. On a pas peur des longues séparations et des silences. Mais là encore, c' était établit dès le départ.

Saskia était la seule avec qui j' avais ce type d' amitié. En même temps, je n' avais pas beaucoup d'amis. Et puis même si chacune avait ses secrets, nous n' avions jamais menti l' une à l' autre. Certains disaient qu' il existait le mensonge pas omission et ce n' était pas faux, mais je considérais que cela ne l' était que si on attendait de l' autre qu' il nous dise tout. Si on consentait à deux qu' il y aurait parfois des secrets entre nous pour maintenir la relation, ça n' était pas mentir que de ne rien dire. Alors certes, entendre Clarke dire à voix haute que Saskia avait pactisé et était partie pour une mission démoniaque était déplaisant, mais je n' allais pas jeter la pierre à Saskia quand pour ma part, je ne lui avais pas dit que j' appartenais à la résistance et avait participé à la mort d' une sorcière pactisée et d' un démon. Nos secrets respectifs avaient évité des moments qui auraient pu être désagréables pour chacune. Surtout que les démons tentant de mettre fin à ma lignée, le savoir m' aurait fait avoir de la réserve sur ce que je pouvais dire à Saskia sans la perdre en danger ou en porte à faux. Alors si elle allait me manquer et que la savoir en train de servir les démons allaient me faire m' inquiéter pour elle, je savais aussi que la distance nous protégerait chacune du camp de l' autre. Nous avions chacune fait des choix, ce n' était juste pas les mêmes.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Lun 4 Déc 2017 - 19:58
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Si ça allait ? Physiquement, oui ! Psychologiquement... ça devrait bien le faire à un moment ou un autre. J'inspirait, ne répondant pas tout de suite et entendant clairement Tamsin ajouter qu'au moins Saskia était hors de danger. Je souriais, ou essayait de faire un sourire, car je n'était pas dans les meilleures dispositions pour ça et répondais :

▬ Oui, au moins on va bien toutes les deux. Parce que... je vais bien... Pour répondre à ta question. Je lui offrait une moue résignée et sortait pleinement du cercle magique pour le rompre. J'avais commencé en prenant le bracelet de Saskia que j'avais mit dans ma poche et faisait le tour par la gauche tout en écoutant Tamsin enchainer.

▬ Ça ne me surprend pas. Ce n' est pas la première fois qu' on ne se donne pas de nouvelles pendant des mois, pour au final se recontacter comme si le temps n'avait pas passé. Ça fournit des histoires à se raconter. La, elle m' aurait sans doute appelée à son retour seulement. Ou m' aurait prévenue dans trois mois de son départ mais qu' on resterait en contact. Ca a toujours été comme ça avec Saskia. On a pas peur des longues séparations et des silences. Mais là encore, c' était établit dès le départ.

Je la regardais, un peu décontenancée. Non pas parce que son discours ne faisait aucun sens dans ma tête, parce que pour une fois j'avais tout compris du premier coup, mais parce que c'était bien différent entre Saskia et moi.

▬ C'était pas tellement pareil entre nous... On avait plus l'habitude de parler par sms pour ne rien dire ou simplement pour prévoir une seule soirée fille... Mais... passons...

Oui, passons, parce que le nœud du problème, je ne l'avais pas abordé et ses paroles juste avant me faisait dire que je devrais.

▬ Tu... tu te rends compte que ce n'est pas un temps ? Qu'elle ne va pas t'appeler à son retour ? Parce que... Elle ne vas pas revenir ! Tu... le vois ça ?

J'avais l'impression d'enfoncer le couteau dans une plaie ouverte, mais elle ne semblait pas trop perturbée alors... autant jouer d'honnêteté parce que du peu que j'avais vu grâce à mon don avec les quelques mots de son sms... Un retour n'était pas prévu.

▬ Ça m'as tout l'air d'une mission longue durée...
Et elle n'as plus tellement la même contrainte temps que nous. Même si un jour elle revient... ça pourra être quand on sera veilles ou mortes et enterrées.


Ouai, tu vas peut être loin dans l'honnêteté là... Non ? Je toussotais et la regardais pour essayer de voir si je l'avait blessée. Avant de reprendre, juste au cas ou, comme je ne voyais pas vraiment avec elle de toute façon si c'était le cas :

▬ Je ne dis pas ça pour être méchante. Je veux être sûre que tu sais ce qu'il en est... parce que la déception ne seras que plus grande sinon. Tu vas bien du coup ?

C'était mon tour de lui demander, mon tour de m'inquiéter et c'était étrange à souhait. Si on m'avait dit ce matin que je serais ici, avec elle à parler de manière civilisée et à nous inquiéter l'une pour l'autre... J'aurais cru à une blague. Pourtant, même si sur bien des points je me tenais que grâce à Lou, là je demandais la chose de manière sincère. Nous étions dans le même bateau et elle l'avait fait... pourquoi pas moi ?







Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Mar 12 Déc 2017 - 2:42





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




J' étais rassurée de savoir que les deux allaient bien. Aussi bien Saskia que Clarke. Mais elle ne semblait pas aller bien depuis sa vision. Et quand elle expliqua comment sa relation avec Saskia fonctionnait, je compris pourquoi. Cela me rappelait comment nous étions David et moi. Le côté soirée fille en moins. Car je ne savais pas vraiment en quoi ça consistait et parce que David était un garçon. Mais lui et moi, nous étions proches. Et même si nous ne pouvions pas nous voir, nous restions en contact constant. Nous avions fui la même secte. Pas ensemble et pas en même temps, mais nous avions le même vécu et ça crée un lien. Il comprenait tout ce que j' avais ressenti là bas sans que je lui explique car il l' avait vécu aussi. Il était mon confident comme Saskia était visiblement celle de Clarke.

▬ Oui. Ca sera plus dur pour toi, alors.

Ce n'était pas méchant, juste un constat. Pour ma part, j' étais habituée à ne pas avoir Saskia au téléphone tout les jours. Je savais qu'elle me contacterait par téléphone, sans doute à un moment pour me prévenir. Je ne m' attendais pas à ce que ce soit forcément dans les prochains jours. Ca pouvait être dans des mois, si ça se trouvait. Et puis, Saskia n' avait désormais plus la même notion du temps que nous maintenant. Si elle avait pactisé, elle devait sans doute avoir la longévité. Si ce qui signifiait que pour elle, quel que soit le délai entre maintenant et son potentiel appel pour me prévenir, il n' aurait pas le même impact pour nous deux. J' hochais positivement la tête quand elle m' expliqua ce que j' avais déjà compris.

▬ Non j'ai parfaitement compris qu' elle ne reviendrait pas. Ou tout du moins pas forcément durant notre vivant, puisque le temps n'a plus la même prise sur elle que sur nous. Mais elle va bien.

J' essayais d' expliquer plus en détail ce que je voulais dire. J' avais du mal à communiquer en général, et encore plus sur ce sujet là, alors je m' efforçais de faire synthétique. Même si venant de moi, je ne pouvais pas certifier que ça sonnerait clair.

▬ Mes parents sont morts. Mon petit frère Ephraïm est mort à l' âge de 5 ans. Ma petite soeur, Jemima, est morte à l' âge de 18 mois. Et j'avais 6 ans quand je les ai perdu tout les 4, en même temps. Ensuite, celui que je considérais comme mon meilleur ami, mon frère, celui avec qui j'ai grandi, David, est mort il y a 2 ans. Et d' autres personnes de mon entourage, que j'ai aimé ou non, sont morts. J'ai perdu beaucoup de personnes, Clarke. J'ai du porter beaucoup trop de deuils. Je suis même morte moi- même en tant que Serah. J'ai une fausse identité et cette apparence n'est même pas celle que j'avais à l' origine, c'est le fruit d' une création de sort qui a un peu trop bien marché. Alors même si Saskia va terriblement me manquer, le fait qu'elle aille bien me suffit. Parce que même si elle est partie servir les démons, elle est vivante. Et je crois bien que je mourrais bien avant elle. Et ça me suffit pour apaiser le manque qu'elle va engendrer.

J' avais dans l' idée que Clarke comprendrait sans doute ce que je voulais dire. Il y avait manque et manque. Alors oui, Saskia avait fait un choix que je n' aurais pas fait, mais c' était le sien. Et sachant le camp qu'elle servait et les risques qui y étaient lié, la savoir en vie et occupée à ne pas les contrarier et à faire ce qu'ils demandaient, me rassurait sur le fait qu'elle allait bien. Mais uniquement sur ce point, car pour le reste, je mentirais en disant que je ne penserais pas à elle et ne m' inquiéterais pas pour elle. Saskia était l' une des rares amies que j' avais et même si nous étions clairement différentes, elle était un pan important de ma vie et ça ne serait jamais loin des yeux, loin du coeur, bien au contraire.

▬ Mais tu sais que si tu as besoin, tu peux m' appeler ou venir me voir.

Quand je me souvenais de notre première rencontre, je n' aurais jamais imaginé que j' en viendrais un jour à dire ça à Clarke mais pourtant j' étais sincère et je le pensais vraiment. On venait toute les deux de voir une amie commune s' éloigner pour rejoindre un camp qui n' était pas le choix le mieux pour sa survie. Et puis Clarke était également une proche de ma tante Cassandre et Freyja avait veillée sur nous deux lorsque nous étions enfants. Alors d' une certaine manière, nous gravitions déjà toutes les deux dans le même cercle. Ca devait amener à une forme de solidarité, je suppose.

© drey'



Clarke Spencer

avatar

✥ Je suis : Une sorcière
Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Dim 17 Déc 2017 - 17:44
TAMSIN & CLARKE
We're supposed to talk...




Avec n'importe qui d'autre, ou même avec Tamsin avant aujourd'hui... j'aurais mal prit cette petite phrase qu'elle avait dit. Mais maintenant, sachant tout ça et ayant moi même manqué de tact deux minutes plus tôt, quand j'avais rappelé à son bon souvenir que Saskia ne lui avait pas envoyé un seul sms... Je ne pouvais pas mal le prendre. C'était mal dit, mais elle n'était pas douée pour dire les choses. J'avais simplement acquiescé et laissé couler, du coup. Concentrant toute ma frustration sur Saskia et non pas sur Tamsin, même si ça pouvait sembler tentant de m'en prendre à celle qui était là pour entendre les reproches.

▬ Okay. Si c'est tout ce qui t'importes, alors...
c'est bon.


Au moins les choses étaient clair. Elle n'avait pas mal comprit ou prit ce que j'avais dit, tout ce que j'avais pu dire de déplacé. Quelque part, je me félicitais de m'être contenue aussi. Parce qu'elle faisait enfin les efforts que je ne l'avais pas vu offrir la dernière fois. A moins que ne presque pas m'adresser la parole constituais pour elle un effort ? Tout était possible avec elle, après tout. Et comme je venais de l'apprendre avec sa relation avec Saskia... Ne pas me parler ne lui paraissait peut être pas comme un manque de respect.

▬ Dit comme ça...

J'aurais aimé pouvoir être aussi positive qu'elle. Enfin... mis à part tout ce qu'elle avait redit sur sa famille décédée et tout le tralala. Mais je savais que savoir Saskia saine et sauve ne me rassurait pas vraiment. Je n'avais jamais dénigré son choix, son pacte... ça, je l'acceptait. Qu'elle m'abandonne comme ça, un peu moins. Le goût était encore plus amer puisqu'il s'agissait de la deuxième personne que je considérait comme ma meilleure amie, à me faire ça.

Tamsin semblait le voir, ou l'avoir compris avec ce que j'avais déjà dit, car elle avait fait une proposition qui m'avait fait écarquillé les yeux.

▬ T'appeler ? Ou... Bah merde, on en a fait du chemin entre la fois ou tu voulais me mettre dehors et aujourd'hui... Fis-je en ricanant.

Ce n'était pas dit méchamment, mais je n'avais pas pu retenir les mots tant j'étais surprise par sa proposition. Nous étions polies, peut être même étrangement amicales depuis qu'on avait mentionné Saskia. Mais... Non, je ne m'attendais pas à tant de soutiens de sa part.

▬ Euh, merci. C'est gentil à toi. Surprenant, mais...
gentil. Si jamais... je sais déjà ou tu habites au moins.


Je regardais l'heure sur mon téléphone alors que j'avais fini de ranger tout le nécessaire au sort. Puis je la regardais elle et lançais :

▬ Tu as une voiture ou tu veux que je te déposes quelque part ? Je... si tu veux on peux continuer à discuter, mais ça risque de faire beaucoup en une seule fois, non ?

Fis-je avec humour, en attendant sa réponse.







Tamsin Rosenberg

avatar

✥ Je suis : une sorcière non pactisée
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Sorcier -staff-



MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   Sam 23 Déc 2017 - 2:29





&



Clarke Spencer



Tamsin Rosenberg


we're supposed to talk, you and i




Clarke avait compris visiblement ce que j' avais voulu expliquer. Et j' acquiesçais d' un signe de tête pour confirmer que c' était bien là le plus important pour moi, que Saskia aille bien. Ce n' était pas la seule chose qui m' importait, mais c' était la plus importante et celle qui suffisait à esquiver les autres. Comme par exemple esquiver le fait que Saskia avait pactisée et était partie pour des démons.
A la remarque de Clarke sur sa surprise vis à vis de ma proposition, j' esquissais un sourire. Je n' étais pas la seule à sembler voir le chemin parcouru depuis la première rencontre et qui semblait un peu perturbée par un changement si vite. Dans le sens positif du terme, bien sûr.

▬ Oui, on revient de loin.

Et quand on se souvenait de notre première rencontre, il fallait même dire de très loin. Mais la vie était pleine de surprises et il ne fallait jamais dire jamais. Les alliés d' autrefois pouvaient devenir les ennemis de demain, et inversement. Il suffisait de voir les cas de mon ex patron Alexander Warren ou encore d' Angel. La vie était trop à géométrie variable pour pouvoir certifier que notre route serait tracée à ligne droite. Alors oui, Clarke et moi ne semblions clairement pas disposées à nous entendre à l' origine, mais visiblement c' était aussi lié au fait que nous ne nous connaissions pas. Et il avait fallu "l'intervention" de Freyja pour se rendre compte que nous avions pourtant le potentiel pour nous apprécier.

▬ Non, j'ai ma voiture dehors, ça ira. Merci. Et oui, ça risque de faire...étrange.

Discuter autant était étrange au vu de la situation. Car même si désormais la situation était apaisée avec Clarke et que Freyja nous définissait comme des soeurs à ses yeux, nous ne l' étions pas. Peut être que nous finirions par nous avoir ainsi un jour, mais ce n' était pas aujourd'hui. Aujourd'hui nous étions juste des femmes qui autrefois nous ne entendions pas et qui venaient de se découvrir des points communs et une amie commune. Mais nous n' étions pas amies. Peut être que nous le deviendrions mais en attendant, en rester là me semblait le plus logique. Nous nous dirigeames donc vers nos véhicules respectifs. De toute façon, nous allions sans doute nous revoir.

© drey'



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: We're supposed to talk, you and i (Clarke)   
 

We're supposed to talk, you and i (Clarke)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-