Vision commune [ft ALICE]


 :: city of angels :: Disused factory :: Warehouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jace Ambden
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Nephelim






Message   Mer 1 Nov 2017 - 16:19
La vie avait un drôle de sens de l'humour. Jace avait perdu Rachel, s'était promis de ne plus se laisser prendre dans les filets de l'amour et voilà que tout à coup, il se prenait d'envie de refaire des projets d'avenir. Qu'on lui dise quel avenir a un Nephelim sur le long terme ? Jace accéléra. Sa moto doubla quelques véhicules avant de longer une zone jadis très active... mais le monde étant ce qu'il est, beaucoup d'usines avaient été fermées, démantelées... ne laissant que leur carcasse sur le bord de la route. Ce n'était pas l'endroit de Los Angeles qu'il préférait, par temps pluvieux comme aujourd'hui, l'environnement était sinistre. Mais les lieux avaient leurs avantages pour ceux qui en avaient l'utilité.

Jace grimaça sous son casque. En contournant les vastes bâtiments, un vrombissement s'était logé dans sa tête et une pointe migraineuse était en train de monter dans son crâne. Sentant que son regard allait se figer dans le néant d'un moment à un autre, il s'aventura dans une voie détournée et immobilisa son deux roues, n'essayant plus de retenir la vision qui s'était invitée. Parfois, il se demandait s'il en aurait un jour le contrôle. Il avait fait des progrès au cours des dernières semaines, des progrès qu'il avait jugé nécessaire après avoir manqué de passer ad patres.

Propulsé dans un lieu sans vie qu'il reconnu aisément pour s'être garé à quelques mètres. Son regard voleta jusqu'à deux portes qu'il traversa d'un souffle de son esprit. Tout était des plus nébuleux pour le moment... son regard observa le sol où des pas gorgées d'eau se perdaient dans la pénombre. Poussé à suivre cette direction, Jace tomba nez à nez avec Riley, avançant sans bruit au fond d'un couloir. Elle semblait visiblement inquiète et cherchait à fuir ou distancer quelque chose. Jace voulu s'approcher, était-elle blessée ? Son esprit sembla se montrer coopératif mais à peine s'avança-t-il que la jeune femme tourna la tête vers lui, afficha un air désemparé et grimpa l'escalier qui lui faisait face. Le personnage qu'il incarnait couru à sa suite et Jace se sentit revenir dans son corps.

Coupant le moteur de sa moto, il retira son casque malgré la pluie qui continuait de tomber et saisit son téléphone dans sa poche intérieure pour appeler Riley. Il fallait qu'il sache où elle se trouvait. Le problème qui existait encore dans ses visions demeurait dans la courbe temporelle. Etait-ce déjà arrivé ? Etait-ce en train de se produire ? Ou serait-ce un morceau de son avenir ? Le portable sonna longuement l'amenant irrémédiablement sur sa messagerie :

_ Riley, c'est Jace. Rappelles-moi dès que tu as ce message.

Il raccrocha. Pas de temps à perdre si cela faisait parti d'un futur proche. Dans sa vision, il pleuvait... le temps était gris et il faisait encore jour... comme aujourd'hui. Jace descendit de moto et fit à peine une cinquantaine de mètres pour trouver la fameuse double-porte qu'il poussa aussi discrètement que possible malgré son usure. Jace fit quelques pas, essuyant son visage trempé tout en faisant quelques pas de plus. Il observa le sol. Pas de traces de pas si ce n'était celles qu'il laissait derrière lui. S'habituant peu à peu à la pénombre, il refit le chemin jusqu'au long corridor mais celui-ci était vide.
Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Dim 19 Nov 2017 - 19:44
    Il s’agissait de ma soirée de repos. Je buvais tranquillement un verre avec une collègue. Cela faisait du bien de s’éloigner un peu de la réalité, le temps d’une soirée. J’étais en compagnie d’une simple humaine, on parlait de tout et de rien. Ma vie avait des allures un peu mélodramatiques, j’avais donc besoin de moment de répit. Sans vraiment comprendre d’où cela venait, mon regard se perdit dans le vide. Je sentis ma collègue m’attraper la main, en m’appelant par mon prénom pour me ramener à la réalité. Or, j’étais déjà loin. Je reconnaissais ces lieux, il m’arrivait d’y aller lorsque j’allais au lycée. Cela me permettait de fumer en cachette, de passer des soirées plus ou moins alcoolisée avec une bande d’adolescent aussi perdu que moi à l’époque. Au loin, je distinguais la silhouette de Riley. C’était flou et en même temps, j’étais certaine que c’était elle. Nous n’étions pas véritablement amie… mais je n’étais pas du genre à repousser une prémonition. Je suivais donc Riley dans sa course folle en ressentant pleinement sa peur comme si c’est moi qui était en train de fuir quelque chose. D’ailleurs qu’était-elle en train de fuir au juste ? J’étais incapable de me retourner pour x raison. Je pouvais entendre la pluie taper sur les immenses carreaux de l’usine, rendant cette prémonition encore plus anxiogène. Je grimpais l’escalier à la suite de Riley en essayant de l’appeler, mais aucun son ne sortit de ma bouche. J’accélérais encore plus en sentant une présence néfaste me talonner. Alors que j’essayais de rattraper la jeune femme, je sentis quelque chose me saisir dans l’ombre, quelque chose qui voulait une seule chose : tuer.

    Je revins aussi vite à la réalité, la respiration haletante et fit face au regard inquiet de ma collègue. J’essayais de me justifier comme je pouvais avant de saisir mon sac et de me lever. Il fallait à tout prix que je la rejoigne, quelque chose allait se passer… et cette bouffée d’angoisse naissant confirmait mes suspicions. J’avais mon pugnalis dans mon sac, arme expliquée par connor lorsque celui-ci est venu chez moi. Apparemment, c’était grâce à lui que je savais me battre maintenant. J’avais également quelques dons qui me permettraient de ne pas me casser un ongle… J’étais terrorisée, mais je ne pouvais pas la laisser seule, dans le noir, dans cette usine, suivie par je ne sais qui. A deux nous serions plus fortes… ou bien j’y perdrai la vie, mais hors de question de faire comme si je n’avais rien vu. J’appelais donc le premier taxi pour me rendre sur le lieu de la prémonition.

    En sortant de la voiture, je me pris l’averse… Il fallait que je me dépêche pour la retrouver. J’entrais précipitamment dans l’usine, en ayant préalablement glissé mon arme sous mon haut. Je marchais lentement attentive aux moindres bruits, mais le cœur battant à tout rompre dans la poitrine. Je n’étais pas une héroïne, qu’est-ce que je foutais là. J’osais lever la voix, bien que cela ne s’agissait pas de la meilleure des idées. Riley ? Je commençais sérieusement à me trouver idiote, seule dans ce lieu, et carrément flippée

Jace Ambden
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Nephelim






Message   Dim 19 Nov 2017 - 23:46
Au bout d'une vingtaine de minutes, Jace avait fait le tour du bâtiment et rien n'indiquait le passage de qui que ce soit depuis bien longtemps. L'averse sur la tôle et sur les carreaux de verre du toit résonnait dans tout l'étage où Jace s'était infiltré, propageant un bruit sourd et, plus que d'être désagréable, rendant toute présence presqu'inaudible. Jace essaya de recomposer le numéro de son amie mais cette fois l'absence de réseau rendit la tentative caduque. Maugréant en rangeant le téléphone dans sa poche intérieure, il envisagea de se rendre au plus vite chez Riley lorsqu'un claquement de portière le mit sur le qui-vive. Rejoignant une fenêtre, il frotta férocement un des carreaux sérieusement encrassé pour œiller à travers le cercle propre, l'apparition d'une voiture devant le bâtiment : un taxi. Le chauffeur s'éloignait tranquillement mais la ou les personnes qu'il transportait n'était déjà plus là.

Tendant davantage l'oreille à travers le capharnaüm de l'eau, il lui sembla rapidement entendre une voix appeler Riley. Le prénom trouva son chemin à travers l'écho des impacts sur le toit mais fit naître en Jace un sentiment déplaisant. La personne, une femme, cherchait clairement Riley dans ce lieu et le détective avait du mal à attribuer leur deux présences en ce lieu abandonné à une coïncidence.

Jace se déplaça d'un pas précautionneux vers le haut de l'escalier, plongeant son regard vers l'obscurité en contrebas depuis un coin de mur où il se cachait. Essayant de repérer l'inconnu -chose rendue impossible avec le bruit environnant- il descendit silencieusement les marches menant à l'étage inférieur pour identifier la nouvelle arrivante et la situer dans le lieu.

S'il se fiait à son premier appel, elle n'avait pas le ton d'une personne bien renseigné, ni très rassurée... elle semblait comme lui, chercher la jeune femme... sans savoir si elle était là ou non. Malgré tout, deux personnes cherchant Riley le même jour, à la même heure... le dérangeait. Elle avait intérêt d'avoir une bonne explication à lui fournir.

Finalement, il parvint à la suivre et à la prendre à revers. À quelques mètres d'elle, au bout d'un couloir, il se manifesta après l'avoir un instant observé. Brune, dans les 1m63, elle avait pris l'averse et ses vêtements étaient détrempés. À première vue, elle n'avait vraiment rien de terrifiant mais désormais, Jace se méfiait des apparences et il bénissait d'avoir sa Sagita Lux avec lui. Pointant sa boussole dans son dos, la flèche resta sans éclat : elle n'était visiblement pas l'ennemi qu'il cherchait.

_ Hey ! Lança-t-il avec autorité pour capter son attention. Ce bâtiment est interdit au public, je peux savoir ce que vous faites là ? Prenant son ton de flic, misant sur une autorité naturelle, il se dit qu'avec un peu de chance, elle le prendrait pour un gardien en ronde pour empêcher les casseurs, les squatteurs ou les étudiants et leur petite fumette qui s'installaient régulièrement dans la zone. Dans tous les cas, sa réaction ou sa réponse lui en apprendrait davantage sur ses intentions. Il poursuivit d'une voix plus affable tout en tenant le rôle: Vous cherchez quelqu'un ? Je vous l'ai dit, cette zone est interdite au public. Et il avait fait son petit tour : Riley n'était pas ici et il était sûr à 200% de ne pas s'être trompé de bâtisse. Alors qu'avait-elle à déclarer ?
Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Mar 21 Nov 2017 - 14:12
    Je continuais d’avancer, comme une idiote, dans le noir. Il me semblait pouvoir faire confiance à mes prémonitions. Elles font parties de moi depuis mon plus jeune âge. Enfant, et adolescente, il ne s’agissait que de rêve. Maintenant, je pouvais les provoquer en touchant un objet, ou bien, comme ce soir, elles s’imposaient à moi. J’avais toujours visé juste, bien que bien souvent elles ne sont pas assez précises. Là, j’avais clairement ressentie le danger, le souffle glacial de la mort s’emparant de tout mon être. Or, il n’y avait pas âme qui vive dans ce taudis. C’était sans doute mieux ainsi. J’avais foncé tête baissée comme à mon habitude, sans mesurer le danger. Je souhaitais simplement venir en aide à Riley… bien que notre relation soit assez bizarre. La première fois que nous nous sommes rencontrées, nous nous sommes battues, les deux croyants des choses fausses sur les autres. Après les explications de Castiel, et mes souvenirs qui revenaient peu à peu, les choses me semblaient plus claires, moins complexes, mais pas moins dangereuses. Néanmoins, même si frôler le danger, ou la mort n’est pas une chose que j’apprécie particulièrement ; je n’étais pas du genre à me cacher sous la couette en attendant que ça se passe. C’est pour cela que je me retrouvais ici, gelée, seule et sans même la présence de Riley. Si au moins j’avais son numéro, ça serait beaucoup plus simple. Pis, avait-elle vraiment besoin de mon aide ? elle m’avait fait une démonstration de son talent… moi qui étais-je pour jouer les héroïnes en cartons ? Malgré tout, je continuais d’avancer dans le noir, en essayant de déceler une présence.

    J’approchais des escaliers, hésitant à grimper pour aller voir ce qui se trouvait à l’étage. La dernière fois que j’avais pris cette direction, c’était pendant ma prémonition, et ça n’avait pas été franchement agréable. Prenant mon courage à deux mains, et en me disant qu’après tout ça je pourrais regagner mon chez moi tranquillement, je fus stoppée dans mon élan par une voix autoritaire. Je soupirais, et je me retournais pour faire face à un individu. Blond 1m80, sans doute le vigile ? mais depuis quand il y avait un vigile dans les bâtisses abandonnées ? Je suis venue de nombreuses fois ici par le passé et personne n’était venu perturber nos « regroupements ». Je fronçais légèrement les sourcils, en me méfiant de l’homme qui me faisait face. Il aurait peut-être été intelligent d’alerter Castiel avant de me lancer dans cette aventure ? mais bon, je me voyais mal le déranger… notre relation était assez complexe pour ne pas m’attirer les foudres de sa petite amie démone… la blague tiens.

    Oui je cherche mon chien. J’étais en train de le promener lorsque nous avons été surpris par la pluie répondis je en m’efforçant à faire un sourire stupide. Instinctivement, je mis ma main sur le pugnalis… On ne savait jamais… autant être prête si jamais l’inconnu décidait de me bondir dessus. Et s’il s’agissait du mec qui courrait après Riley ? et si j’étais tout simplement tombée dans un piège ?

    C’est un berger australien… d’à peu près cette taille ajoutais-je en me déplaçant de sorte à être en direction de la porte d’entrée.

Contenu sponsorisé





Message   
 

Vision commune [ft ALICE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-