Vision commune [ft ALICE]


 :: city of angels :: Disused factory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Vision commune [ft ALICE]   Mer 1 Nov 2017 - 16:19
La vie avait un drôle de sens de l'humour. Jace avait perdu Rachel, s'était promis de ne plus se laisser prendre dans les filets de l'amour et voilà que tout à coup, il se prenait d'envie de refaire des projets d'avenir. Qu'on lui dise quel avenir a un Nephelim sur le long terme ? Jace accéléra. Sa moto doubla quelques véhicules avant de longer une zone jadis très active... mais le monde étant ce qu'il est, beaucoup d'usines avaient été fermées, démantelées... ne laissant que leur carcasse sur le bord de la route. Ce n'était pas l'endroit de Los Angeles qu'il préférait, par temps pluvieux comme aujourd'hui, l'environnement était sinistre. Mais les lieux avaient leurs avantages pour ceux qui en avaient l'utilité.

Jace grimaça sous son casque. En contournant les vastes bâtiments, un vrombissement s'était logé dans sa tête et une pointe migraineuse était en train de monter dans son crâne. Sentant que son regard allait se figer dans le néant d'un moment à un autre, il s'aventura dans une voie détournée et immobilisa son deux roues, n'essayant plus de retenir la vision qui s'était invitée. Parfois, il se demandait s'il en aurait un jour le contrôle. Il avait fait des progrès au cours des dernières semaines, des progrès qu'il avait jugé nécessaire après avoir manqué de passer ad patres.

Propulsé dans un lieu sans vie qu'il reconnu aisément pour s'être garé à quelques mètres. Son regard voleta jusqu'à deux portes qu'il traversa d'un souffle de son esprit. Tout était des plus nébuleux pour le moment... son regard observa le sol où des pas gorgées d'eau se perdaient dans la pénombre. Poussé à suivre cette direction, Jace tomba nez à nez avec Riley, avançant sans bruit au fond d'un couloir. Elle semblait visiblement inquiète et cherchait à fuir ou distancer quelque chose. Jace voulu s'approcher, était-elle blessée ? Son esprit sembla se montrer coopératif mais à peine s'avança-t-il que la jeune femme tourna la tête vers lui, afficha un air désemparé et grimpa l'escalier qui lui faisait face. Le personnage qu'il incarnait couru à sa suite et Jace se sentit revenir dans son corps.

Coupant le moteur de sa moto, il retira son casque malgré la pluie qui continuait de tomber et saisit son téléphone dans sa poche intérieure pour appeler Riley. Il fallait qu'il sache où elle se trouvait. Le problème qui existait encore dans ses visions demeurait dans la courbe temporelle. Etait-ce déjà arrivé ? Etait-ce en train de se produire ? Ou serait-ce un morceau de son avenir ? Le portable sonna longuement l'amenant irrémédiablement sur sa messagerie :

_ Riley, c'est Jace. Rappelles-moi dès que tu as ce message.

Il raccrocha. Pas de temps à perdre si cela faisait parti d'un futur proche. Dans sa vision, il pleuvait... le temps était gris et il faisait encore jour... comme aujourd'hui. Jace descendit de moto et fit à peine une cinquantaine de mètres pour trouver la fameuse double-porte qu'il poussa aussi discrètement que possible malgré son usure. Jace fit quelques pas, essuyant son visage trempé tout en faisant quelques pas de plus. Il observa le sol. Pas de traces de pas si ce n'était celles qu'il laissait derrière lui. S'habituant peu à peu à la pénombre, il refit le chemin jusqu'au long corridor mais celui-ci était vide.

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 19 Nov 2017 - 19:44
    Il s’agissait de ma soirée de repos. Je buvais tranquillement un verre avec une collègue. Cela faisait du bien de s’éloigner un peu de la réalité, le temps d’une soirée. J’étais en compagnie d’une simple humaine, on parlait de tout et de rien. Ma vie avait des allures un peu mélodramatiques, j’avais donc besoin de moment de répit. Sans vraiment comprendre d’où cela venait, mon regard se perdit dans le vide. Je sentis ma collègue m’attraper la main, en m’appelant par mon prénom pour me ramener à la réalité. Or, j’étais déjà loin. Je reconnaissais ces lieux, il m’arrivait d’y aller lorsque j’allais au lycée. Cela me permettait de fumer en cachette, de passer des soirées plus ou moins alcoolisée avec une bande d’adolescent aussi perdu que moi à l’époque. Au loin, je distinguais la silhouette de Riley. C’était flou et en même temps, j’étais certaine que c’était elle. Nous n’étions pas véritablement amie… mais je n’étais pas du genre à repousser une prémonition. Je suivais donc Riley dans sa course folle en ressentant pleinement sa peur comme si c’est moi qui était en train de fuir quelque chose. D’ailleurs qu’était-elle en train de fuir au juste ? J’étais incapable de me retourner pour x raison. Je pouvais entendre la pluie taper sur les immenses carreaux de l’usine, rendant cette prémonition encore plus anxiogène. Je grimpais l’escalier à la suite de Riley en essayant de l’appeler, mais aucun son ne sortit de ma bouche. J’accélérais encore plus en sentant une présence néfaste me talonner. Alors que j’essayais de rattraper la jeune femme, je sentis quelque chose me saisir dans l’ombre, quelque chose qui voulait une seule chose : tuer.

    Je revins aussi vite à la réalité, la respiration haletante et fit face au regard inquiet de ma collègue. J’essayais de me justifier comme je pouvais avant de saisir mon sac et de me lever. Il fallait à tout prix que je la rejoigne, quelque chose allait se passer… et cette bouffée d’angoisse naissant confirmait mes suspicions. J’avais mon pugnalis dans mon sac, arme expliquée par connor lorsque celui-ci est venu chez moi. Apparemment, c’était grâce à lui que je savais me battre maintenant. J’avais également quelques dons qui me permettraient de ne pas me casser un ongle… J’étais terrorisée, mais je ne pouvais pas la laisser seule, dans le noir, dans cette usine, suivie par je ne sais qui. A deux nous serions plus fortes… ou bien j’y perdrai la vie, mais hors de question de faire comme si je n’avais rien vu. J’appelais donc le premier taxi pour me rendre sur le lieu de la prémonition.

    En sortant de la voiture, je me pris l’averse… Il fallait que je me dépêche pour la retrouver. J’entrais précipitamment dans l’usine, en ayant préalablement glissé mon arme sous mon haut. Je marchais lentement attentive aux moindres bruits, mais le cœur battant à tout rompre dans la poitrine. Je n’étais pas une héroïne, qu’est-ce que je foutais là. J’osais lever la voix, bien que cela ne s’agissait pas de la meilleure des idées. Riley ? Je commençais sérieusement à me trouver idiote, seule dans ce lieu, et carrément flippée


Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 19 Nov 2017 - 23:46
Au bout d'une vingtaine de minutes, Jace avait fait le tour du bâtiment et rien n'indiquait le passage de qui que ce soit depuis bien longtemps. L'averse sur la tôle et sur les carreaux de verre du toit résonnait dans tout l'étage où Jace s'était infiltré, propageant un bruit sourd et, plus que d'être désagréable, rendant toute présence presqu'inaudible. Jace essaya de recomposer le numéro de son amie mais cette fois l'absence de réseau rendit la tentative caduque. Maugréant en rangeant le téléphone dans sa poche intérieure, il envisagea de se rendre au plus vite chez Riley lorsqu'un claquement de portière le mit sur le qui-vive. Rejoignant une fenêtre, il frotta férocement un des carreaux sérieusement encrassé pour œiller à travers le cercle propre, l'apparition d'une voiture devant le bâtiment : un taxi. Le chauffeur s'éloignait tranquillement mais la ou les personnes qu'il transportait n'était déjà plus là.

Tendant davantage l'oreille à travers le capharnaüm de l'eau, il lui sembla rapidement entendre une voix appeler Riley. Le prénom trouva son chemin à travers l'écho des impacts sur le toit mais fit naître en Jace un sentiment déplaisant. La personne, une femme, cherchait clairement Riley dans ce lieu et le détective avait du mal à attribuer leur deux présences en ce lieu abandonné à une coïncidence.

Jace se déplaça d'un pas précautionneux vers le haut de l'escalier, plongeant son regard vers l'obscurité en contrebas depuis un coin de mur où il se cachait. Essayant de repérer l'inconnu -chose rendue impossible avec le bruit environnant- il descendit silencieusement les marches menant à l'étage inférieur pour identifier la nouvelle arrivante et la situer dans le lieu.

S'il se fiait à son premier appel, elle n'avait pas le ton d'une personne bien renseigné, ni très rassurée... elle semblait comme lui, chercher la jeune femme... sans savoir si elle était là ou non. Malgré tout, deux personnes cherchant Riley le même jour, à la même heure... le dérangeait. Elle avait intérêt d'avoir une bonne explication à lui fournir.

Finalement, il parvint à la suivre et à la prendre à revers. À quelques mètres d'elle, au bout d'un couloir, il se manifesta après l'avoir un instant observé. Brune, dans les 1m63, elle avait pris l'averse et ses vêtements étaient détrempés. À première vue, elle n'avait vraiment rien de terrifiant mais désormais, Jace se méfiait des apparences et il bénissait d'avoir sa Sagita Lux avec lui. Pointant sa boussole dans son dos, la flèche resta sans éclat : elle n'était visiblement pas l'ennemi qu'il cherchait.

_ Hey ! Lança-t-il avec autorité pour capter son attention. Ce bâtiment est interdit au public, je peux savoir ce que vous faites là ? Prenant son ton de flic, misant sur une autorité naturelle, il se dit qu'avec un peu de chance, elle le prendrait pour un gardien en ronde pour empêcher les casseurs, les squatteurs ou les étudiants et leur petite fumette qui s'installaient régulièrement dans la zone. Dans tous les cas, sa réaction ou sa réponse lui en apprendrait davantage sur ses intentions. Il poursuivit d'une voix plus affable tout en tenant le rôle: Vous cherchez quelqu'un ? Je vous l'ai dit, cette zone est interdite au public. Et il avait fait son petit tour : Riley n'était pas ici et il était sûr à 200% de ne pas s'être trompé de bâtisse. Alors qu'avait-elle à déclarer ?

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Mar 21 Nov 2017 - 14:12
    Je continuais d’avancer, comme une idiote, dans le noir. Il me semblait pouvoir faire confiance à mes prémonitions. Elles font parties de moi depuis mon plus jeune âge. Enfant, et adolescente, il ne s’agissait que de rêve. Maintenant, je pouvais les provoquer en touchant un objet, ou bien, comme ce soir, elles s’imposaient à moi. J’avais toujours visé juste, bien que bien souvent elles ne sont pas assez précises. Là, j’avais clairement ressentie le danger, le souffle glacial de la mort s’emparant de tout mon être. Or, il n’y avait pas âme qui vive dans ce taudis. C’était sans doute mieux ainsi. J’avais foncé tête baissée comme à mon habitude, sans mesurer le danger. Je souhaitais simplement venir en aide à Riley… bien que notre relation soit assez bizarre. La première fois que nous nous sommes rencontrées, nous nous sommes battues, les deux croyants des choses fausses sur les autres. Après les explications de Castiel, et mes souvenirs qui revenaient peu à peu, les choses me semblaient plus claires, moins complexes, mais pas moins dangereuses. Néanmoins, même si frôler le danger, ou la mort n’est pas une chose que j’apprécie particulièrement ; je n’étais pas du genre à me cacher sous la couette en attendant que ça se passe. C’est pour cela que je me retrouvais ici, gelée, seule et sans même la présence de Riley. Si au moins j’avais son numéro, ça serait beaucoup plus simple. Pis, avait-elle vraiment besoin de mon aide ? elle m’avait fait une démonstration de son talent… moi qui étais-je pour jouer les héroïnes en cartons ? Malgré tout, je continuais d’avancer dans le noir, en essayant de déceler une présence.

    J’approchais des escaliers, hésitant à grimper pour aller voir ce qui se trouvait à l’étage. La dernière fois que j’avais pris cette direction, c’était pendant ma prémonition, et ça n’avait pas été franchement agréable. Prenant mon courage à deux mains, et en me disant qu’après tout ça je pourrais regagner mon chez moi tranquillement, je fus stoppée dans mon élan par une voix autoritaire. Je soupirais, et je me retournais pour faire face à un individu. Blond 1m80, sans doute le vigile ? mais depuis quand il y avait un vigile dans les bâtisses abandonnées ? Je suis venue de nombreuses fois ici par le passé et personne n’était venu perturber nos « regroupements ». Je fronçais légèrement les sourcils, en me méfiant de l’homme qui me faisait face. Il aurait peut-être été intelligent d’alerter Castiel avant de me lancer dans cette aventure ? mais bon, je me voyais mal le déranger… notre relation était assez complexe pour ne pas m’attirer les foudres de sa petite amie démone… la blague tiens.

    Oui je cherche mon chien. J’étais en train de le promener lorsque nous avons été surpris par la pluie répondis je en m’efforçant à faire un sourire stupide. Instinctivement, je mis ma main sur le pugnalis… On ne savait jamais… autant être prête si jamais l’inconnu décidait de me bondir dessus. Et s’il s’agissait du mec qui courrait après Riley ? et si j’étais tout simplement tombée dans un piège ?

    C’est un berger australien… d’à peu près cette taille ajoutais-je en me déplaçant de sorte à être en direction de la porte d’entrée.


Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Sam 25 Nov 2017 - 12:46
Il s'était laissé convaincre par les quelques minutes à l'observer : si elle pouvait être une menace, elle n'était pas LA menace. Déplacements hésitants, regards hasardeux, la jeune femme ne connaissait visiblement pas les lieux et s'y déplaçait avec la précaution qu'il avait mise plus tôt. Son attitude n'était pas agressive et même lorsqu'il l'accosta, l'inconnue parut méfiante mais pas hostile. Il n'avait pas sorti son arme pour lui la mettre sous le nez mais malgré tout, le Nephelim restait sur le qui-vive. A Los-Angeles plus qu'ailleurs, les apparences sont trompeuses.
Le dos droit, la voix pleine, malgré sa démission des années plus tôt, il semblait ne pas avoir trop perdu le coup de main... ni le coup d’œil. S'il avait une de ses mains en visu, l'autre se cachait sous sa veste... Dans ce genre de situation, Jace ne cherchait pas à avoir l'esprit très fécond : cela pouvait être une arme, ce qui l'obligeait à garder une distance raisonnable, et à anticiper toute action, pour l'immobiliser si nécessaire.

_ Et votre chien s'appelle Riley ?
L'interrogea-t-il, très clairement sceptique. Oui, je l'ai vu... il est reparti en taxi. Poursuivit-t-il d'un ton pince-sans-rire, pour lui faire comprendre qu'il n'était pas dupe et que plus encore, il l'avait vu arriver. Non, que faites-vous là... vraiment ? Continua-t-il de l'interroger, d'un ton néanmoins plus affable. Il n'y a personne ici, j'ai fait le tour du bâtiment.

De toute évidence, elle n'attaquerait pas s'il n'en faisait pas de même. La jeune femme ne cherchait pas une confrontation directe, laissant innocemment ses pas se tourner vers la porte. Jace ne tenta pas de se mettre en travers. L'objectif n'était pas de se transformer en menace mais de comprendre ce qu'elle faisait là. Elle avait mentionné 'Riley', ce n'était pas un hasard. Et si c'en était un, il refusait d'y croire.

_ Je vous ai entendu appeler une femme. Est-ce votre amie que vous cherchez ?

Peut-être était-il encore un peu tôt pour se dévoiler. Jace préféra jouer la carte du vigile encore quelques minutes, le temps d'avoir suffisamment confiance en l'inconnue pour avouer chercher la même personne. Pour l'instant, tout ce qu'il savait, c'est qu'elle était là pour les mêmes raisons que lui... trouver Riley. Mais quand lui était là pour la protéger, qu'en était-il de ses plans à elle ?

Un bruit lourd résonna au-dessus d'eux, lui faisant lever les yeux un instant surpris vers l'étage du dessus. La surprise se transforma bien vite en une pesante sévérité. Il avait vérifié chaque pièce de cette bâtisse. S'il avait loupé quelque chose, c'est que cette chose s'était soit très bien cachée, soit venait juste d'arriver -et par le toit-. Dans tous les cas, ce n'était pas Riley et avec une civile dans les parages... Jace choisit la sécurité.

_ Allons discuter dehors... Insista-t-il sérieusement au cas où elle aurait eut le désir de faire autre chose. Avec cette menace qui planait sur le lieu, Jace n'avait pas envie de tenter le diable... Il n'avait aucune envie de changer la vision et de se mettre lui ou l'étrangère en danger.

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Mar 2 Jan 2018 - 14:12
    Je me sentais pas vraiment à mon aise. Le décor était plus que glauque, et cet homme n’arrêtait pas de me harceler de question. A ce moment précis, je me remémorais les paroles de Castiel, derrière un visage humain peut se cacher un démon. Seul le pugnalis pouvait me confirmer ou non cette supposition, mais pour cela il me fallait l’approcher et je n’en n’avais pas très envie. Je le fixais, légèrement agacée par son ton railleur, mais n’en fis aucune remarque. Cela ne servait à rien de nier puisqu’il m’avait vu. Je n’avais pas à me justifier, surtout ne sachant pas s’il s’agissait véritablement d’un vigile ou non.

    – S’il n’y a personne ici, je n’ai plus rien à faire en ce lieu. répondis-je en oubliant ouvertement de répondre à ses autres questions.

    Un bruit sourd vint rompre le silence qui s’était imposé entre nous. Je regardais vers l’escalier, m’attendant à voir débouler quelqu’un ou quelque chose. Mon cœur s’emballa, c’était plus fort que moi. Je ressentais une menace, quelque chose de pesant, tout comme pendant ma prémonition. Comment cela se faisait-il que Riley n’était pas là ? Je me trompais que rarement… ou bien est ce que cette chose tentait d’attirer les néphelims dans un piège, ou je ne sais quoi d’autre… hum… la réponse la plus probable, c’est que je me sois gourée… ou que riley n’était pas en danger ce soir.

    Je hochais la tête affirmativement lorsque l’inconnu me proposa d’aller à l’extérieur. Je préférais la pluie à ce truc qui venait d’arriver à l’étage….
    - Il faut sortir maintenant avant qu’il ressente notre présence dis-je le regard vague sans réfléchir. Je le précédais vers la sortie du bâtiment, en ayant toujours la main prête à dégainer mon arme. On n’était jamais trop prudent.

    Dehors, la pluie s’était arrêtée. Je fis de nouveau face à l’homme, en pensant qu’il me serait aisé de partir en courant à ce moment même.

    – Vous ne devriez pas rester ici cette nuit… d’ailleurs êtes-vous vraiment un vigile ? depuis quand on garde des endroits délabrés et vides. Cela fait des années que c’est à l’abandon. ajoutais-je en lui lançant un regard soupçonneux. Je suis peut-être une menteuse, mais vous aussi


Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 7 Jan 2018 - 21:44
Elle était le genre de personne à contourner les questions. Très bien. Jace allait retravailler l'approche, ne voulant pas lâcher le morceau, comme un chien teigneux accroché à sa balle. Mais l'intrusion de cette présence avait bousculé toutes les priorités. Il y avait quelque chose qui tout en le dérangeant, lui affirmait qu'il ne s'était pas trompé. Il ne s'était pas trompé de jour, il ne s'était pas trompé d'heures, ni de lieu... mais certaines choses avaient été modifiées... Riley avait été remplacée par cette inconnue... et il était là pour la sauver. À moins que ce ne soit le contraire... la vision l'avait amené à remplacer Riley et cette femme était là pour le sauver ? Pour le moment, il n'en savait pas plus sur la raison qu'elle avait d'être dans ces lieux et sur le moment, cette question fût le cadet de ses soucis.

Est-ce qu'un Nephelim avec le don de prémonition avait un instinct plus développé que ses congénères humains ? Il n'en savait rien mais toujours est-il que ce dernier avait été le plus fort et que, n'étant pourtant pas le genre à fuir, l'évidence de quitter les lieux s'était juste imposé comme la chose à faire. Jace avait parler posément, sans précipitation. Ses gestes n'avaient trahit aucune urgence, aucun danger, qui auraient pu effrayer l'inconnue. Seule sa voix s'était montré autoritaire.
Pourtant la jeune femme lui dévoila ce qu'il ne soupçonnait pas : elle-aussi avait sentit la menace et tout dans cette simple phrase criait le 'je sais qu'ils existent'. Un instant décontenancé, l'intérêt qu'il eut à son égard se décupla.

Ils étaient sortis tous les deux. Et bien que Jace referma aussi lentement que discrètement la porte derrière eux, il eut le désir de s'éloigner du bâtiment. Depuis l'étage, ils étaient à découvert... il en savait quelque chose puisque c'est de là qu'il l'avait vu arriver en taxi... sans le fameux chien qu'elle prétendait chercher.

_ Vous voulez des réponses, j'en veux aussi...
monnaya-t-il un brin racoleur, suivez-moi. Inutile de continuer à mentir, ils étaient arrivés à un point où le mensonge ne ferait plus rien avancer. Il savait qu'elle mentait et elle savait qu'il mentait. Arrivé près du lieu où il avait laissé sa moto, il se tourna vers la jeune femme pour commencer par confirmer ce qu'elle devinait  :

_ Je ne suis pas vigile... puis toujours dès plus sérieux, il poursuivit l'oeil inquisiteur commençant à en dévoiler un peu plus, mais vous et moi semblons être venus pour une seule et même personne : Riley. Maintenant la question que je vous pose et j'attends une réponse franche, insista-t-il en la fixant pour déceler la vérité, c'est qui est Riley pour vous ? Et pourquoi venir la chercher ici ? Répondez à mes questions et je répondrais aux vôtres.

Difficile de se positionner. Riley aurait pu se trouver là aujourd'hui... elle aurait pu être celle en danger. Il était hors de question de prendre la présence de la jeune femme à la légère et c'est sans doute pourquoi, Jace avait beaucoup de mal à décrisper sa mâchoire alors qu'ils discutaient. Tant qu'elle ne prouvait pas le contraire, elle était une possible complice de la chose qui était arrivée. Maintenant allait-elle accepter de jouer cartes sur table ou cela n'allait-il être qu'une succession de zigzag entre ses questions ?

_ Savez-vous ce qui se trouve dans le bâtiment ?

Lui n'en avait aucune idée. Elle, probablement pas plus mais cela valait le coup de demander. Elle avait laissé entendre que cette chose était suffisamment dangereuse pour qu'il ne passa pas la nuit là... il ne pouvait pas croire qu'elle ignorait tout pour les forces démoniaques.

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 4 Fév 2018 - 11:23
    Cet homme l’intriguait au plus haut point, mais elle ne savait pas encore si c’était dans le bon ou le mauvais sens. Par déduction, elle devinait qu’il ne s’agissait pas d’un démon, sinon la situation aurait eu une autre tournure. Par contre, ils étaient là pour une seule et même raison « Riley ». Alice n’avait pas grand-chose à dire sur la jeune femme. Elle ne la connaissait pas tant que cela. Néanmoins, elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance et qu’elle serait une alliée dans cet enfer. Tout comme elle, elle avait des dons et quelque chose au fond d’elle lui soufflait qu’elles avaient la même nature. Du coup, honnêtement, elle ne savait pas par où commencer. Il était temps de jouer carte sur table sinon cette histoire allait tourner au ridicule.

    Plus elle s’éloignait du bâtiment, plus elle avait l’impression de respirer à nouveau. Elle ne savait pas ce qu’il y avait là-haut, mais en tout cas cette chose dégageait quelque chose d’oppressant, de froid, semblable à la mort.

    Elle le fixa en gardant le silence pendant quelques instants, puis se décida à se jeter à l’eau. Je n’ai vu que deux fois Riley… disons que nous avons été victime d’un quiproquo toutes les deux… la seule chose que je sais, c’est que je peux lui faire confiance… et que nous avons de nombreux points en communs. répondis-je avec honnêteté J’ai… enfin… j’ai des prémonitions, et cela depuis l’enfance… j’ai vu Riley… en danger, dans ce bâtiment… je pensais la trouver… et non tomber sur vous lâchais-je en esquissant un léger sourire. et vous, qui êtes-vous ? à lui de continuer à déballer son sac, s’il souhaitait qu’elle reste coopérante. Alice n’est pas une guerrière, mais elle est loin d’être stupide et faible…. Quoi que, vu les séances de combat enseignaient pas Castiel, elle ne ressemblait plus à une petite fleur fragile… ou bien une fleur avec des épines à la rigueur.

    Je ne sais pas ce qu’est cette chose… et franchement ce soir, je n’ai pas spécialement envie d’en savoir plus sur elle… ou lui.. c’est puissant, froid, mauvais…


Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Mer 7 Fév 2018 - 14:06
Peut-être était-il temps de décroiser les bras, de prendre une grande inspiration en se délestant d'un peu d'autorité. La jeune femme était prête à parler. Il avait confirmé ce qu'elle avait ressentit et cela avait suffit à donner à leur échange, une toute autre ampleur. L'écoutant, en scrutant le chemin d'où ils arrivaient, il s'était appuyé sur sa moto, peut-être pour lui paraître moins grand, peut-être pour lui paraître plus fragile. Pour le moment, Jace ne se donnait pas le droit de se détendre : il était toujours dans le périmètre de l'agresseur de Riley. Il ne savait pas qui il était et il ignorait encore comment cette femme avait eu vent de ce lieu. Jace resta un temps à l'observer : il ne dirait plus un mot avant qu'elle ne le fasse.

Jace leva un sourcil perplexe. Ainsi la jeune femme était ce genre de personne qui se jette dans les problèmes pour une autre rencontrée deux fois dans sa vie : Altruiste. La petite brune marqua son premier point. Lorsque l'on connaissait Riley comme il commençait à la connaître, parler de points communs avaient tout de suite beaucoup d'impact sur sa réflexion. Dans son silence, Jace essaya de deviner de quoi il était question. Elle n'avait très certainement pas parlé de « points communs » pour mentionner leur gabarit similaire. Traits de caractère similaire ? Très certainement. Riley était altruiste, attirait les problèmes et même les très gros problèmes... mais tout ceci ne servait qu'à recouvrir la principale question qu'il se posait : était-elle Nephelim ? Comment pouvait-il le savoir ? S'agissait-il simplement de le lui demander ? Au vu de ce que cette nouvelle rencontre ajouta à son récit avec cependant, plus d'hésitation, peut-être aurait-elle consentit à répondre à son interrogation. En tout cas, l'hypothèse n'était pas impossible... il en savait quelque chose. Cette révélation agita une crainte dans son être : il allait devoir se mouiller pour en savoir plus. Malgré tout, il grappilla un peu de temps :

_ Très bien, vous et Riley avez des « points communs »... mais Riley n'a pas de pouvoir de prémonitions !
Hormis son pouvoir de copie mais Jace jugea inutile de le préciser. Au-delà de Riley, le nephelim était subjugué par la vraisemblance : deux personnes dotées avaient eu vent d'une vision semblable. A croire que quelqu'un là-haut avait mis les bouchées double pour sauver son amie. Jace intégrait la donnée... ils étaient là tous les deux à cause de cette vision. Une vision qu'ils avaient dû recevoir à un instant T sinon comment expliquer qu'elle ne l'ai pas vu dans sa vision et qu'il ne l'ai pas davantage vu dans la sienne alors que temporellement parlant, ils vivaient le même instant ? Était-ce simplement une forme de bug astral ? En tout cas, la jeune femme était présente et à ce qu'elle en disait, elle était là pour aider Riley. Cela méritait de faire quelques compromis :

_ Je suis un ami de Riley. Je m'appelle Jace. Jace sortit une carte de visite de sa poche arrière et la lui tendit. Je suis détective. Consentiriez-vous à venir avec moi à mon bureau ? Je crois que nous avons encore beaucoup à nous raconter... en privé. Et pour sa part, il n'en avait encore pas beaucoup dit. Il aurait pu jouer les étonnés lorsqu'elle avait mentionné sa capacité... mais jouer les ignorants n'auraient fait que leur faire perdre du temps. Au moins là, savait-elle pouvoir parler avec lui sans passer pour une illuminée.

Elle n'avait de toute évidence rien vu dans sa vision qui lui permettent d'en savoir plus sur l'être qui aurait dû s'en prendre à Riley. Il avait ressentit la même chose mais à contrario d'elle, il voulait tout savoir sur ce personnage qui leur avait imposé cette sensation. Riley était en danger et cela voulait dire que la chasse était ouverte !

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 11 Mar 2018 - 9:20
    Alice connaissait simplement le pouvoir d’ubiquité de Riley. Cette dernière lui avait fait une petite démonstration pour prouver qu’elle n’était pas folle. Toutes les deux coincées dans un ascenseur, en train de se rendre des comptes, plutôt ironique comme situation. Il faut dire qu’elles ont débuté sur un malentendu, et que cette seconde rencontre avait permis aux deux jeunes femmes d’éclaircir certains points. Riley n’était pas folle et Alice n’aidait pas les démons. La nephelim ne savait pas encore que Riley vivait la même malédiction qu’elle. Or, quelque chose lui faisait penser qu’elles avaient bien plus de points communs qu’elle n’osait l’imaginer, outre le gabarit et la même couleur de cheveux. Alice tiqua légèrement lorsqu’il parla de pouvoirs de prémonition, mais se radoucit en constatant que Jace ne souhaitait pas en savoir plus. De toute manière, il n’aurait rien su d’elle de plus, elle n’est pas du genre à se confier aussi facilement… surtout depuis la discussion avec Castiel.

    La petite brune prit la carte de son interlocuteur, en la regardant, puis la mis dans sa poche de jean. Ça pourrait toujours servir, même si le côté « détective » lui donnait l’impression d’être tombée dans un film en noir et blanc. La nephelim le scruta ensuite de son œil inquisiteur lorsqu’il lui proposa de continuer cette discussion à son bureau. C’était toujours mieux que dans un bar bourré d’oreilles indiscrètes, et une meilleure alternative que de se retrouver seule avec un inconnu chez lui. D’habitude, elle est moins vigilante que ça, mais maintenant elle ne peut plus se permettre de faire preuve de naïveté. Son but était de rester en vie, et non de se jeter dans la gueule du loup.

    Votre bureau est loin ? demanda t-elle un peu hésitante. Elle n’avait personne à prévenir… mis à part Elena et Matthews qui semblaient au courant de toutes ces histoires. D’ailleurs, il serait grand temps de mettre les choses au clair avec eux. Ensuite Xavior n’était qu’un simple humain malgré sa stature et Castiel… elle n’avait pas envie de le déranger pour une broutille. Non sur ça, quelque chose lui soufflait qu’elle pouvait faire confiance à Jace…. Bien que parfois, il aime lui jouer de mauvais tours.

    allons-y, de toute manière nous ne pouvons pas continuer cette discussion ici Répondit-elle après un temps de silence. Il serait certainement d’une grande aide et lui permettrait ainsi d’en savoir plus.

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 11 Mar 2018 - 15:00
Jace se tourna en direction du centre-ville. Bien qu'il ne pouvait le voir avec les bâtiments lui occultant la vue, il estima le trajet à un petit quart d'heure. Le taxi qui l'avait déposé était un des nombreux véhicules censé fluidifier le trafic à Los Angeles. Autant dire qu'il allait très certainement lui faire économiser une course en la ramenant proche de son point de départ.

_ Je dirai 6 ou 8 kms. Je suis installé en centre-ville. L'adresse sur la carte qu'il lui avait donné faisant foi. Comptez une bonne dizaines de minutes pour nous y rendre.

Toujours battre le fer tant qu'il est chaud. Jace s'étonna qu'elle concède aussi facilement à le suivre... bien qu'après coup, il se souvînt qu'elle avait montré dans le bâtiment des signes qui ne trompaient pas : elle était armée. Et durant une dizaine de minutes que durerait la conduite, il allait lui tourner le dos, se montrant sans défense à un coup venant de derrière. Un risque à courir sinon ils ne sortiraient plus d'un éternel cercle vicieux et continueraient de se regarder pendant des heures en chiens de faïences.

Puisqu'ils s'étaient entendus sur leur prochaine destination, Jace souleva le siège de sa moto pour en extirper un second casque et le tendit à la jeune femme.

_ Vous êtes déjà montée à moto ?
Il désigna quelques parties sur l'engin. Gardez vos pieds sur les repose-pieds, ne laissez pas vos jambes se balader. Sa moto bien que datant des années 2000 étaient une sportive. Si elles bougeaient, ses pieds risquaient de le gêner lui, de le déséquilibrer, ou encore de sentir le caoutchouc brûlé en rencontrant le pot d'échappement.Vous pouvez vous tenir à l'arrière mais je vous conseille fortement ma taille et la poignée de maintien. Se tenir à l'arrière de sa moto était envisageable à faible vitesse mais étant donné la portion de voie rapide qu'ils devraient emprunter, il préféra privilégier le contact. Un dernière chose, suivez mes mouvements. Il n'aborda pas la promiscuité, elle allait se rendre rapidement compte que même s'ils ne se connaissaient pas, ils allaient être amenés à gérer un espace limité entre leurs corps pour limiter le déplacement du champ de gravité.

Voyager en voiture et à moto étaient deux expériences différentes. La sensation de vitesse était bien plus prenante à moto et demandait également plus d'efforts physiques de la part des passagers et encore plus de coordination. Jace enfourcha l'appareil et attendit que la jeune femme en fasse de même.

_ Si vous sentez que ça ne va pas, frappez ma cuisse et je m'arrêterai. Avec le casque et le vent, inutile d'essayer de communiquer autrement que par contact. La route ne serait pas excessivement longue mais long ou court trajet nécessitaient quelques règles de base. Ils seraient en silence radio durant tout le trajet. Bien installée ?

Oui ? Jace enfila son casque, ferma la sangle et démarra le moteur. L'instant d'après, ils étaient partis. 7 kms sur voies rapides et voilà que le centre-ville réclamaient plus de douceur et de souplesse. S'engageant dans le parking souterrain d'un immeuble, Jace traversa tranquillement le parking avant d'aller se garer à la place qui lui était attribuée. Il laissa la jeune femme descendre et l'imita avant de retirer son casque, la fraîcheur du sous-sol venant heurter la moiteur de sa peau échauffée par le casque.

_ Par ici. Ils n'étaient plus à moto mais Jace continua de conduire. Dans un building de 53 étages, il la mena au 20ème et déverrouilla la porte de son bureau avant de la laisser entrer. Je ne crois pas que vous m'ayez donné votre nom, la questionna-t-il en refermant la porte derrière lui. Il en était même sûr. Et s'il l'avait amené ici, c'était bien pour percer ce genre de mystère. Il désigna une chaise devant un large bureau. Je vous en prie, installez-vous. Je vous sers quelque chose un café, un thé ? Après quoi, ils pourraient attaquer le vif du sujet : les forces démoniaques.

Spoiler:
 

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 11 Mar 2018 - 19:50
    Folle qu’elle était d’accepter de passer plus de temps avec cet inconnu. Néanmoins, si elle souhaitait en savoir plus et avoir des réponses à ses questions, il fallait bien courir des risques. Il connaissait Riley et avait pu lire sur son visage de l’inquiétude la concernant. Alice en concluait qu’il n’était pas mauvais, et si cela était le cas, elle doutait qu’il s’y prenne de cette manière pour la mettre en confiance. La petite brune esquissa un sourire lorsque Jace lui demanda si elle était déjà montée sur une moto. Oh que oui, et depuis son adolescence, le but premier étant de provoquer une crise d’hystérie chez sa mère adoptive. Fréquentant les mauvais garçons, la moto faisait partie de la panoplie du mec non fréquentable. Alice avait souhaité passer son permis moto à l’époque, mais c’était soit ça, soit les cours de danse dans une grande école, elle avait donc choisi l’école de danse. Elle écoutait attentivement, en bonne élève les conseils du grand blond avant d’enfourner le casque et de grimper aisément sur l’engin. Elle avait l’impression que cela faisait des siècles qu’elle n’était pas montée sur ce genre de bolide. Elle en avait oublié à quel point elle aimait ça, la vitesse ainsi que les sensations fortes. Alice s’agrippa à la taille du détective, en trouvant ce geste un peu intime pour une première rencontre. Mais bon, elle n’avait pas non plus envie de se casser la figure et de toute manière il lui en fallait bien plus pour s’en formaliser.

    La nephelim fut presque déçue d’être déjà arrivée à destination, mais bon, elle n’était pas là pour s’amuser. Elle se laissa guider à travers l’immeuble et garda le silence jusqu’au moment où il l’a fit entrer dans son bureau. Cela se voyait que l’endroit venait d’être rénové récemment. Elle détailla la décoration du regard, en s’attardant sur certaine photo. Elle ne trouva pas son acolyte de soirée narcissique ou présomptueux. Non au contraire, cela l’a rassuré et humanisé son interlocuteur.

    Non, en effet. Mon nom est O’Connel répondit-elle. Inutile de lui demander qu’il en fasse de même puisqu’elle avait vu sa carte de visite. La petite brune s’installa sur la chaise désignée, en restant pendant quelque instant plongée dans ses songes. Elle revint à la réalité lorsqu’il lui proposa quelque chose à boire. Un café noir s’il vous plaît demanda t-elle sans le quitter du regard. ça fait combien de temps que vous connaissez Riley ?

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Dim 11 Mar 2018 - 22:24
La jeune femme n'était très certainement pas à son premier coup d'essai sur une moto. La première fois où sa fiancée, ex-fiancée s'obligea-t-il à se reprendre, avait enfin consentie à monter sur sa moto, il l'avait senti terriblement crispée dans son dos... elle ne le tenait pas, elle l’étreignait, lui donnant un affreux mal de dos qui ne l'avait pas empêché d'accélérer un peu plus, riant sous son casque de la sentir si tendue. La blague avait été stupide et son hilarité pourtant totale lorsque blanche comme un linge, elle était descendue de l'engin, jurant de ne plus jamais y remonter. Puis durant des jours, elle s'était plainte de douleur dans les cuisses, le maudissant lui et sa lubie mécanique. Finalement, Jace avait abandonné sa moto à Los Angeles lorsqu'ils avaient emménage ensemble à Las Vegas. Rachel n'avait jamais aimé cette machine. Une voiture était bien plus adaptée à la vie qu'ils pensaient mener... une voiture serait plus utile pour transporter leurs enfants... Mais il s'éloignait de sa pensée première : cette petite brune avait été une passagère idéale, bougeant comme et quand il le fallait. Le trajet n'avait donc pas prit plus de temps que celui qu'il lui avait annoncé et peut-être s'avancerait-il trop en supposant qu'elle l'avait apprécié.

Une fois dans le bureau, l'incident dans le bâtiment désaffecté avait presque disparu... presque. Car il aurait été stupide d'oublier le danger qui avait émané du lieu maintenant qu'ils étaient en sécurité. Jace vînt déposer le café noir, sur le bureau, devant la jeune femme, l'observant du coin de l’œil. Il était heureux qu'elle le voulait noir car il n'avait plus de dosette de lait concentré. Venant s'asseoir devant elle, il avait noté qu'elle avait observé les photos : elles étaient là pour cela mais il ne chercha pas à savoir ce qu'elle en avait pensé.

_ Cela fait un peu plus de deux mois. Autant dire que c'était relativement neuf, il n'allait pas le cacher. Mais pendant ce court laps de temps, ils s'étaient lancés tous deux dans de lourdes expériences, émotionnellement et psychologiquement intense. Le Nephelim jonglait encore avec ses désirs mais qu'importe, le marché qu'ils avaient conclu serait toujours là. Ils étaient embrigader ensemble dans la malédiction Nephelim. Ayant répondu à sa question, il lança la sienne. Et cela fait longtemps que vous connaissez l'existence du mal qui frappe la ville ? -pour ne pas dire le monde-. Et que vous volez au secours des personnes prises dans vos visions ? Qu'avez-vous vu dans celle-ci ?

Qu'avait-elle vu qu'il n'avait pas vu ? Chacun avait eut une vision mais était-elle similaire ou bien était-ce deux points de vue différents. Si tel était le cas, il serait intéressant de recouper les deux scènes pour n'en faire qu'une. Pour le moment, il n'y avait que la jeune femme à être pointée du doigt mais si Jace l'avait conduit dans un espace sûr, loin d'oreilles indiscrètes, c'est qu'il fallait qu'il avoue à son tour ce point commun. Difficile d'avancer sans cela.

_ Et si je vous disais que j'ai moi-même eut une vision. De Riley en danger dans CE bâtiment. Et oui, surprise, lui aussi ! Dans cette vision, j'avais la place de l'agresseur. Jace s'empressa d'ajouter sévèrement afin d'éviter tout malentendu, que je sois clair, je ne veux pas de mal à Riley. Cela arrivait assez fréquemment qu'il ait la place de la victime ou de l'agresseur... mais cette fois à cause de cela, il ne savait pas à quoi ressemblait la personne qui devait attaquer la Nephelim. Il s'arrêta un instant, essayant de retourner dans ses souvenirs, de tenter de s'apercevoir dans une vitre, dans de l'eau, dans n'importe quoi qui puisse refléter son visage. Sans en être sûr, je parierai sur un homme... de ma taille environ. Même s'il y avait des femmes atteignant le mètre quatre-vingt, il était qu'en même plus courant qu'elle soit de plus petite taille. Et le point de vue du personnage qu'il avait incarné durant quelques instants, était celui d'un haut gabarit. Jace poursuivit. Il n'était pas pressé... avançait d'un pas lent mais assuré... il savait qu'elle ne pourrait pas fuir. La vision s'est arrêté proche de l'escalier près duquel nous avons discuté tout à l'heure.

Alice O'Connel

avatar

✥ Je suis : Une Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   Hier à 19:22
    La question délicate était posée « combien de temps connaissait-elle l’existence du mal qui frappe la ville ». Comment y répondre sans entrer dans les détails ? Alice n’aimait pas tellement parler d’elle et encore moins lorsque cela joue en sa défaveur, ce qui est humain à vrai dire. Elle garda le silence pendant quelques secondes, le temps de mettre de l’ordre dans ses pensées pour essayer de répondre de la façon la plus compréhensible possible.

    « Plusieurs années en vérité » Elle soupira avant de poursuivre sauf qu’il y a plusieurs mois, un accident de la route m’a fait perdre la mémoire. J’ai oublié plusieurs années de ma vie dont l’existence du surnaturel. répondit-elle en se disant que ce genre de chose ne pouvait tomber que sur elle. Je réapprend de jour en jour, ma mémoire revient peu à peu mais ce n’est pas encore ça ajouta t-elle en haussant les épaules tout en esquissant un léger sourire. Je sais que je suis en danger, pour ce que je suis… par contre les prémonitions ont toujours fait parties de ma vie… sauf que maintenant ce don est plus développé… Pourquoi avait-elle précisé qu’elle était en danger pour ce qu’elle était ? Elle n’avait vraiment pas envie de lui avouer qu’elle était une sorte de vampire à la con sans les crocs et sans les contraintes. Non, elle n’était pas prête à se l’entendre dire à voix haute.

    Oui, ça m’arrive… enfin ça m’arrivait… Je ne pouvais pas rester tranquillement chez moi en ayant assisté à cette vision… Je suis comme ça, je fonce tête baissée et c’était très idiot de sa part, elle en avait conscience, mais malheureusement, elle était comme ça, un peu trop altruiste. Contrairement à vous, je me tenais derrière Riley, je courais en sentant cette chose, ce truc nous poursuivre, ou plutôt la poursuivre… Mais il m’arrive d’être à la place de l’agresseur… de la victime… de ressentir ce que la personne ressent au moment de ma vision… dit-elle en ayant des frissons qui lui parcouraient l’échine. Certaines prémonitions ou rêves étaient plus réalistes, plus cauchemardesques que d’autres.

    S’il n’était pas pressé, c’est qu’il était certain de son coup, de sa supériorité face à Riley… il est donc peu probable qu’il soit humain… J’ai pu sentir son énergie, enfin ce qu’il dégageait… ça me prenait à la gorge… une sorte de …. Puissance… enfin quelque chose de très sombre, je ne sais pas comment l’expliquer Elle ne connaissait pas vraiment le jargon surnaturel et ne l’avait jamais vraiment connu. Parfois, ça lui serait utile pour être plus précise dans ses descriptions. Bien que cette chose l’avait terrifié, surtout aidé par la peur que ressentait Riley dans celle-ci, elle avait déjà eu pire avec un homme en particulier (« Lucifer »), un homme dont elle ne connait pas l’identité, et dont elle a l’impression qu’elle ne saura jamais qui il est.


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vision commune [ft ALICE]   
 

Vision commune [ft ALICE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-