I'm staring out with my head all blank ▬ Feat. Jonathan - Page 2


 I'm staring out with my head all blank ▬ Feat. Jonathan


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Jonathan Gallagher

avatar



Humain | Humain -staff-
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageMer 11 Avr 2018 - 20:54
I'm staring out with my head all blank
Naturellement tu tentes d'être aussi serviable que possible pour cette femme et de lui venir en aide comme tu le peux. Bon tu n'es pas un spécialiste dans le vaudou, toi ces choses là tu t'en approches pas parce que ça te fou les boules mais si elle a besoin d'aide nul doute que tu l'aideras avec grand plaisir. Tu tentes donc d'être autant disponible que possible pour elle afin de lui apporter tout ce dont elle a besoin. Tu t'intéresses donc à ce qu'elle fait et voir par la même occasion si ça se passe bien pour elle et visiblement ça se passe bien mais c'est incomplet, il lui manque des choses, tu acquiesces en entendant ses mots puis tu lui désignes du doigt le livre que tu lui as trouvé tout à l'heure « le livre dont vous aviez besoin se trouve ici. Je vais retrouver dans mon rayon vaudou si je trouve d'autres bouquins pour vous peut-être qu'ils vous aideront davantage que ce que vous avez déjà. » Et suite à tes mots tu l'écoutes te parler de sa passion pour le vaudou et de sa haine envers l'injustice tu acquiesces alors en ricanant « où vous savez ce n'est pas grave. On se passionne tous pour des choses plus ou moins étranges. Mais oui c'est sûr que pour moi qui suis autant froussard que Scooby Doo j'ai énormément de mal avec ça, mais ça n'engage que moi. » Dis-tu en souriant largement tout en posant tes beaux yeux verts sur la jeune femme qui t'annonce détester les injustices tu acquiesces longuement « et moi donc... » C'est le moins que l'on puisse dire. Tu trouves injuste que ton homme soit mort aussi tôt alors qu'il n'avait rien fait de mal. Jamais. A personne. C'était vraiment pas le genre de Andrew. Et que quelqu'un aie pu lui voler sa vie comme ça sans réelle raison ça te sort juste par les yeux. Parce que ton type c'était un mec exemplaire et imaginer une seule seconde qu'on ai pu prendre du plaisir en l'exécutant ça te terrifie. Il respirait la joie de vivre à chaque instant et tu te demandes comment une personne a pu être aussi odieuse pour lui faire une chose pareille... Mais il n'est pas question de ça, tu t'éloignes donc ta cliente avec qu'elle se doute que ça ne va pas pour toi et qu'elle pose des questions puis tu vas du côté des bouquins vaudous et tu en prends quelques uns, l'un parle de l'histoire du vaudou, de ses origines, il y a visiblement de trucs magiques dedans, tu feuillettes pas plus que ça te disant que ça peut lui être utile vu qu'il y a pleins d'éléments dedans, puis tu en prends un autre qui parle essentiellement des grosses têtes connues vaudous puis tu reviens vers la femme et tu lui tends les deux bouquins « je crois que le premier risque de vous convenir. Il y a énormément d'éléments sur le vaudou et ses origines, des sorts, des trucs comme ça. Le deuxième c'est plus l'histoire et la vie de personnes connues qui pratiquaient ou pratiquent encore le vaudou. » Expliques-ru en déposant les livres devant elle en espérant que ça l'aidera et qu'elle pourra réussir à trouver son bonheur là-dedans....
Jonathan & Clarke

Clarke Spencer

avatar



Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageJeu 12 Avr 2018 - 14:29
JONATHAN & CLARKE
I'm staring out with my head all blank




Jonathan m'avais déjà apporté le bouquin et il comptait retourner en chercher d'autres pour moi. Il était déterminé à m'aider et je n'étais pas sûre du pourquoi. Parce que j'ai aidé avec le mioche ? Peut être bien que c'était la raison, mais sans lui demander je ne pouvais que spéculer et justement...

▬ Pourquoi vous voulez autant m'aider ? Si ça continue, je vais vous laisser faire le cours à ma place. Me moquais-je gentiment. Quand il avait enchainé avec les passions de chacun, j'avais ris un peu et lié les deux ensembles malgré moi.

▬ C'est votre passion pour les livres qui vous fait m'aider ? Quoi que ce soit, c'est pratique, mais... je tiens à préciser un truc, ce n'est pas le vaudou ma passion, mais... enseigné les histoires occultes. Après tout, le passé est rempli de faits sombres et liés à des choses qu'on étudie dans aucune autre matière. Je sais que ça parait inutile mais... des femmes sont mortes aux procès de Salem, des gens ont encore peur du vaudou... Je pense que ça a son utilité et j'espère que mes étudiants le voient aussi.

Est-ce que dit comme ça, ça sonnait moins surnaturel et plus 'éduquer les jeunes esprits' ? Peut être bien que oui, peut être bien que non. J'espérais juste que je n'empirais pas la situation en tentant de donner des explications.

▬ Voyez-vous ça ! Un point commun. Alors, vous devez me comprendre... Fis-je quand il disait ne pas être un fan des injustices lui aussi. Il n'avait pas énormément répondu, il avait juste repris son chemin, surement pour me trouver ces livres supplémentaires dont il avait parlé. Alors, j'avais attendu, revenant sur ma lecture et surveillant Logan d'un œil de temps en temps. Le petit était exemplaire depuis que je lui avait rendu la parole. C'était un soulagement, car je n'avais pas envie de faire avec plus de ses pétages de plombs.

▬ Hoo, merci. Dites-moi, ça va en faire de la lecture. Mais... ça devrait être parfait pour le boulot. Je vais avoir de quoi faire avec tout ça.

Ma première réaction avait été la surprise, mais pas seulement pour son aide, le ho était sortit tout seul à cause du sursaut que m'avait provoqué son retour subit. J'étais tellement plongée dans le livre que j'avais sous les yeux que je ne l'avais pas vu revenir. Une fois mon cœur calmé, je regardait davantage les ouvrages qu'il me tendait et les mettaient avec les autres.

▬ Votre table tiens le choc, mais je crois que mon bureau à la maison va avoir du mal sous tout ça... Plaisantais-je en me disant que mon petit appartement n'était pas vraiment le meilleur lieu pour travailler. Mais si je ramène tout ça à l'université...

▬ Je vais vous faire des infidélités et ramener tout ça à la fac. Les tables de la bibliothèque sont plus robustes que les miennes. Mais... pas de craintes, c'est une bibliothèque de fac, ils n'ont pas grand chose dans les sections qui m'intéressent. A croire que même ceux qui m'emploient refusent de fournir les livres adéquats...

La plus grande partie des livres utiles à mon cours survolaient le thème. Pourquoi ? Sûrement à cause d'un bureaucrate guindé qui avait essayé de brider au maximum ma matière. Mais l'essentiel était que je pouvais exercer et enseigner ce qui me plaisait, non ?







Jonathan Gallagher

avatar



Humain | Humain -staff-
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageDim 15 Avr 2018 - 14:12
I'm staring out with my head all blank
Elle a été gentille avec toi en éloignant ce sale mioche de toi donc il te semble tout à fait normal, voire même évident, de lui rendre la pareille en étant à sa disposition et en lui trouvant les livres dont elle a besoin pour son cours pour le moins étrange. Oui étrange parce qu'à tes yeux le vaudou c'est une chose vraiment effrayante donc tu as du mal à imaginer comment des gens peuvent être sains d'esprit et peuvent avoir envie d'étudier un tel domaine. Ont-ils des idées malsaines en tête ? Des personnes dont ils souhaitent se venger ? Pour toi ça n'en fait aucun doute ! Ils sont cinglés ! Tu poses tes yeux verts sur elle et quand elle te demande pourquoi tu souhaites autant l'aider parce que si tu continues ainsi elle va te refiler son boulot à faire tu ricanes « disons simplement que vous avez été adorable avec moi en vous occupant de Satan donc il est entièrement normal que je vous vienne en aide en retour. Ce n'est qu'un retour logique des choses. » Et pour toi ça te semble normal, tu le fais avec grand plaisir et la belle s'en rend sûrement compte que tu fais ça parce que tu le veux et non pas comme une corvée. Non, t'es gentil naturellement, t'es pas du genre à grogner lorsqu'on te demande un petit service, toi tu aides les gens, t'es serviable et heureusement d'ailleurs parce qu'avec ton métier tu es régulièrement avec du monde autour de toi. La belle s'adresse à nouveau à toi te parlant de ta passion pour les bouquins et enfin de la sienne et tu acquiesces vivement « les femmes de Salem dont vous parlez c'était les femmes qui étaient soit disant des sorcières non ? J'avoue que je n'y connais pas grand chose sur tous ces trucs parce que comme je l'ai dit je suis aussi courageux que Scooby Doo ... Donc je m'y penche pas trop dessus par crainte, je dirais. » Dis-tu à la belle en sentant tes joues devenir rouges parce que oui t'es gêné d'avoir aussi peu de culture en la matière. C'est sûr que pour un bibliothécaire t'es pas vraiment documenté sur le sujet mais bon chacun son truc. Vous parlez ensuite des injustices toi et elle et quand tu entends ses mots à ce sujet tu acquiesces « oui les injustices j'avoue que c'est quelque chose qui m'insupporte surtout depuis peu en fait... » Mais tu décides de ne pas en dire plus. Ton but n'étant pas de lui raconter ta vie et qu'elle te récupère à la petite cuillère tu préfères te taire, c'est mieux comme ça. Tu te contentes alors simplement d'un petit sourire puis tu t'éloignes d'elle quelques instants le temps de lui trouver quelques livres supplémentaires qui vont peut-être bien l'aider à finaliser son cours sur le vaudou lorsque tu reviens avec les livres que tu déposes devant elle la belle te remercie pour ton attention, tu lui souris « j'espère qu'avec tout ceci vous allez réussir à faire un cours super pour vos étudiants. En attendant je pense que je vais commander prochainement des nouveaux livres sur le sujet il est vrai que nous n'en avons que très peu et quelques personnes comme vous s'y intéressent énormément. » Donc au pire ça leur sera utile et ce n'est pas plus mal, c'est une bibliothèque après tout donc autant que les clients aient un large choix sur divers sujets le vaudou en fait donc partie. La belle et toi parlez du mobilier essentiellement des tables elle semble étonnée par la solidité des tables et tu souris « oh vous savez nous sommes obligés d'avoir du mobilier solide. Ces tables sont faites pour tenir le coup face à de très nombreux livres voire même plusieurs ordinateurs alors oui il n'y a pas de doute. » Que tu dis à la belle en souriant tandis qu'elle t'annonce qu'elle va devoir faire des infidélités à la bibliothèque pour aller à la bibliothèque de la fac parce que les tables sont plus solides puis elle te rassure en te disant que là-bas le choix de bouquins sur son domaine n'est pas extraordinaire « oh tant mieux ! Je pourrais être jaloux sinon ! Vous venez tellement souvent vous savez à la longue on s'y habitue et puis vous êtes la seule à supporter Satan et qui plus à le tenir calme... » C'est vrai qu'elle t'aide beaucoup la Demoiselle avec le gamin et c'est pas de refus parce que toi tu n'en peux plus de ce gamin. Même quand ce n'est pas toi qui t'en occupe tu en arrives facilement à revenir chez toi avec une migraine c'est dire. « Bon je vais passer commande pour des nouveaux livres en vaudou du coup. Vous auriez des noms de livres dont vous auriez personnellement besoin ? » Demandes-tu histoire d'avoir tout de même son point de vue parce que c'est quand même la moindre des choses c'est l'une des rares qui réclame des bouquins de vaudou donc autant lui demander directement ce qui lui ferait plaisir...
Jonathan & Clarke

Clarke Spencer

avatar



Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageDim 15 Avr 2018 - 22:19
JONATHAN & CLARKE
I'm staring out with my head all blank




Adorable ? Adorable ? J'avais tiqué sur le choix de mot, parce que... adorable n'aurais pas du tout été un de mes premier choix pour me décrire. A vrai dire, il n'aurait pas été dans le top dix, ni même dans le top cent. Autre qu'adorable, c'était de la culpabilité mal placée et j'essayais d'aider les mauvaises personnes, comme si lui rendre service à lui allait effacer les sorts que j'avais lancer pour couvrir les meurtres d'Adonis. Tu en as de l'espoir !

▬ Je ne suis pas... ouai, passons à autre chose.

La réponse était expéditive, mais je me voyais mal lui dire que je ne méritait pas sa gentillesse ou lui expliquer pourquoi. Ni lui dire que l'aide que je lui apportait était motivée par les horreurs que j'avais été forcée de faire pour un démon. Oui, bonne idée de te taire pour une fois.

▬ Oui, ces prétendues sorcière. C'est ça. Mais... vous avez raison ! A moins d'être historien ou moi... c'est pas le sujet le plus joyeux à étudier. Cela dit, ça fait partit de notre passé.

Qui avait dit que pour ne pas répéter le passé il fallait le connaitre ? C'était bien quelque chose du genre, non ? Quoi que soit la réelle citation ou la personne qui l'avait sortie, de toute façon mon cours n'était pas animé que par cette doctrine. J'avais de nombreuses raisons d'avoir évoqué ce thème, des raisons que je ne pouvais pas confier à Jonathan. Si je changeais totalement de sujet !? Quand il avait renchéri, précisant que les injustices le dérangeait bien plus depuis peu, je m'étais un moment dit que c'était la distraction parfaite. Mais en voyant son air... Je n'était pas restée sûre très longtemps. Quoi dire ? Quoi faire ? Il était rare que je me taise et ne dise pas tout ce qui me passait par la tête. Mais aujourd'hui, j'avais l'impression d'être l'ombre de moi même. Entre Adonis, Adam... L'un est démon et m'utilise, l'autre est... ou ? Il fait quoi ? Il ne m'avait pas recontactée depuis que je l'avait trouvé avec Dylan. Je n'avais eu droit à aucune explication, rien de rien. Et soudain, je me perdait dans mes pensées, me réveillant quand Jonathan relançais la discussion et parlait de mes cours.

▬ Super ! Bon... quand j'aurais fini de préparer mon cours, j'en aurait nettement moins besoin. Mais... d'autres pourraient...

Je souriais, essayant de chasser toutes mes pensées négatives. Bon sang, j'avais fait un tour à cent quatre vingt degré en une fraction de seconde. Il avait suffit que je pense à l'image que je donnais ou que j'avais de moi même et... J'étais entrée dans "déprime city".

▬ Alors que mon bureau est fait pour tenir debout, point. Nous n'avons pas les même valeurs, que voulez-vous !? Je tentais une blague, dans le but de me redonner un coup de fouet et de ne pas lui montrer ce qui me passait par la tête. Non seulement il va voir que tu penses à autre chose au lieu de l'écouter pleinement. Mais en plus... il va voir que tu tire la tronche, alors... souris !

▬ Ahah, maintenant au moins il sera calme avec vous aussi. Il a promit ! Et quelque chose me dit qu'il s'y tiendra... Je regardait Logan plus loin, calme au possible et me tournais de nouveau vers le bibliothécaire quand il me demandait conseil.

▬ Oh euh... J'avais jeté un oeil en ligne, sur un site ils en recommandaient pas mal, mais je ne les aient pas lus. Par contre, parmi leur recommandations il y avait de ceux que vous avez ici et qui sont utiles. Alors... Je peux vérifier, vous donner le nom du site attendez...

Je me connectait au wi-fi du lieu et ouvrait une page pour fouiller dans mon historique.

▬ Voila c'est ça. Il y en a un... je pourrais pas prononcer le nom, mais regardez ! Je pointais du doigts les bouquin sur l'écran et lui offrait un sourire. Vous devriez peut être noter ça ou... faire une photo. Je doute que ce soit le genre de choses qu'on mémorise si facilement.

Mon attention portée sur le jeune homme, j'avais sursauté en entendant le son qu'avait fait mon ordinateur. J'avais reçu un nouveau mail, de la part de mon ancienne mentor Davina et le titre était pour le moins... étrange. Fait attention à toi, regarde mon dernier tirage.

J'avais aussitôt abattu l'écran pour fermer le pc et souris de manière débile pour faire passer la pilule. Oui parce que tout le monde sait que c'est efficace. Tirage, voulait dire qu'elle avait tiré les cartes et apparemment pour voir comment j'allais. Attention ? Génial, elle avait vu quoi au juste ?







Jonathan Gallagher

avatar



Humain | Humain -staff-
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageLun 16 Avr 2018 - 23:15
I'm staring out with my head all blank
De base tu es du genre à dire ce que tu penses en tout temps la plupart des gens te définissent comme un emmerdeur et d'autres, les plus crus, disent que tu es casse couilles, on peut dire que dans le premier cas comme dans le second tu l'es très clairement et visiblement la bonne femme en face de toi ne va pas tarder à le penser parce que quand tu utilises le terme de nana adorable face à elle la belle ne semble pas trop apprécier et quand elle te propose de changer de sujet tu souris voyant bien qu'elle n'est pas habituée aux compliments, tu ne cherches donc pas plus loin et te contentes de discuter avec elle des sorcières de Salem et quand tu entends ses mots tu souris à nouveau voyant toute l'énergie et passion qu'elle a pour ce sujet. « Je vous avouerais que toutes ces histoires de sorcellerie je n'en crois pas un mot. Et puis de vous a moi si les sorcières existent j'en aurais déjà rencontré hors je n'ai pas le souvenir d'en avoir déjà croisé une. Pis quand on sait que les sorcières sont des laiderons comme dans les films d'horreur bien pourris des années soixante je me dis que si elles existaient vraiment on les reconnaîtrait facilement. » Ouais encore une fois tu passes pour un imbécile et un mec un peu trop naïf et insouciant pour le coup mais c'est ce qui fait ton charme après tout alors la blonde vénitienne ne t'en tiendra peut-être pas rigueur. Tu la dévisages longuement alors que tu lui emmènes des nouveaux livres dont elle pourrait avoir besoin puis tu lui fais part de ton envie de commander de nouveaux livres sur le vaudou elle te dit que c'est super mais qu'elle en aura moins besoin lorsqu'elle aura terminé son cours mais que d'autres en auront sûrement besoin tu acquiesces alors « oui et puis qui sait autant vous allez avoir un autre cours passionnant à faire à vos étudiants et vous aurez à votre tour besoin de nouveaux livres et ils seront là pour ça. » Réponds-tu simplement en souriant largement à la belle jeune femme tandis qu'elle tente une blague sur son bureau qui n'est définitivement pas solide, tu ris un bon coup « que voulez vous... On a pas tous les moyens d'aller acheter masse de mobilier chez Ikea. Cela dit je vous avouerais que je n'en ai pas les moyens moi non plus. » Même si clairement les tables en question ne viennent pas de chez Ikea qui créer des meubles plutôt design, là tes tables elles font plutôt anciennes, très ancien temps, c'est ce qui fait leur charme d'ailleurs. La belle jeune femme ter parle ensuite à nouveau du petit con qui sert de gosse à côté de vous et quand tu l'entends te dire qu'il va se tenir tranquille parce qu'il a promis tu souris face à sa naïveté sans te rendre compte que la personne naïve ce n'est pas elle mais bien toi « de vous à moi... Je doute que ses promesses valent quelque chose d'honnête hein. » Parce que depuis le temps t'as apprit à le connaître ce sale gosse et il est loin d'être aussi adorable que la belle semble le penser même s'il est clair qu'elle ne l'apprécie pas beaucoup il n'en reste pas moins qu'elle l'aime plus que toi tu l'aimes en tout cas. Tu lui demandes ensuite son point de vue sur des bouquins que tu peux potentiellement commander par la suite et elle te dit en avoir trouvé plusieurs par le passé mais dont elle ne se rappelle pas le nom tu acquiesces alors n'étant pas aidé plus que ça pour le coup, elle fait donc rapidement une recherche pour t'aider et quand tu vois le nom vraiment douteux tu ricanes « est-ce censé être une langue humaine ce truc ? » Demandes-tu à la belle ne serait-ce que pour avoir son point de vue sur la question tandis que tu gardes le nom et l'orthographe en tête puis tu files jusqu'à ton PC et tu cherches le bouquin et par chance tu le retrouves et tu le commandes tu souris alors et te tournes vers Clarke « Trouvé et commandé ! » Dis-tu tout en t'éloignant du PC puis tu reviens vers elle et quand tu vois sa réaction de fermer aussitôt le PC après qu'elle ai reçu ce qui semble être un mail tu fronces les sourcils « est-ce que tout va bien ? » Demandes-tu plutôt inquiet pour le coup même si elle se force à sourire comme une imbécile il n'en reste pas moins que sa réaction est quelque peu douteuse et pour le coup rien ne t'échappe..
Jonathan & Clarke

Clarke Spencer

avatar



Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageMar 17 Avr 2018 - 18:54
JONATHAN & CLARKE
I'm staring out with my head all blank




Je n'avais pas la prétention de connaître tout de la sorcellerie. Ou de toutes les magies. Après tout, j'apprenais encore comme le prouvait les livres que supportait cette table. Mais... quand je l'entendais réagir à la sorcellerie et mon discours sur Salem. Je réalisais à quel point savoir était synonyme de pouvoir. Je pouvais survivre, me défendre... Et lui... il croyais que reconnaitre une sorcière était facile, il suffisait de suivre le nez crochu et le balai. Qu'aurait-il dit s'il avait su que j'était l'une d'elles ?

Je ne pipais pas mot, écoutant la fin de son discours, mais je ne pouvais pas retenir quelques mots après ça. Qu'il ne sache pas était sûrement mieux, mais il devait cela dit savoir ce qu'il en coûtais d'être naïf.

▬ Si les choses étaient aussi simples... je pense qu'on pourrais voir ce que valent vraiment les gens seulement en les regardant. Mais des monstres... il y en a partout ! Essayez de ne pas vous fier de trop aux apparences...

Il réagissait à ma remarque concernant les autres lecteurs possibles et je souriait. Il était gentil avec moi, peut être un peu trop.

▬ C'est gentil d'être prévoyant, mais... Une fois que j'aurais donné mes cours sur le sujet et leur examen passés, nous allons étudier L'islam et les Djinns. Vous seriez surpris de voir le nombre de chapitres qu'on étudie dans ma classe.

Revenir sur le vaudou pour ma culture personnelle, peut être. Mais mes étudiants n'étaient pas des sorciers, du moins pas la plupart. Nous ne faisions que survoler l'essentiel pour en venir à d'autres chapitres, encore et encore.

▬ Ohhh encore une fois, je pense que vous surestimé le pouvoir des apparences ou des... habitudes. Les promesses ça se brise oui. Mais il en a fait une motivée par la peur. C'est le genre de promesse qu'on ne brise pas, à moins d'oublier ce qui nous effraie.

Je réalisais à quel point c'était mystérieux et peut être un peu trop étrange de dire ça. Mais c'était sortit tout seul, car je savais que le petit ne me mentait pas. Je lui avait fiché la trouille de sa vie en lui jetant ce sort. Il avait vu de première main que des choses étranges existaient. Il avait comprit ce que certains, comme moi, pouvions faire. Je doutais qu'il veuille me tester après ça.

J'avais ensuite montré à Jonathan la liste de livres que j'avais vu en ligne, lui laissant recherché par lui même les noms qui pour certains méritaient d'être prononcés correctement. Je n'avais pas voulu dire à voix haute le titre d'un « mawu ko lo » qui était difficile à prononcer sans offenser personne. De ce que j'avais lu dans les livres jusque là, mawu signifiait Dieu et j'avais dans l'idée que le reste était à sa gloire ou sa grandeur. Le bouquin devait traiter du vaudou ou de l'animisme -pour les profanes- de pas mal de choses intéressantes qui vaudrait que je vienne quand Jonathan l'aurait reçu.

▬ Oui, je crois que c'est du Fon. C'est... une langue parlée au bénin il me semble. La religion vaudou est encore présente dans le pays de nos jours.

J'avais du moins lu dans un des livres la traduction de Mawu et la langue. Je ne voulais pas écorcher, faire d'erreurs ou finir par lui donner un cours. Mais sa question m'avait poussé à sourire et surtout à répondre autant qu'il me l'était possible.

Mon sourire m'avait cela dit vite quitté quand j'avais lu l'intitulé du mail de Davina. Ma mentor était restée au Texas, mais elle continuait de prendre des nouvelles ou d'interroger ses cartes. Elle s'inquiétait, ce qui voulait dire que je m'inquiétais. Mais je ne pouvais pas lire ce mail tout de suite. Jonathan revenait à la table et il ne devait pas voir ce qu'il contenait. Malheureusement, il avait vu qu'il y avait un problème et il m'avait tout de suite demandé, inquiet.

▬ C'est juste... Un mail de quelqu'un. Je ne m'attendait pas à avoir de ses nouvelles. Je verrais plus tard ce qu'elle me veut. Ce n'est rien.

Je ne voulais pas qu'il s'inquiète, il ne pouvait rien pour moi et de toute façon... il ne me connaissait pas suffisamment pour ça. Cela dit, je devais lire ce qu'avait noté Davina et je n'étais pas encore prête à partir, il fallait encore que j'empreinte les livres. Je fit vite deux plus deux et regardait Jonathan avec un sourire :

▬ Je devrais éviter de trop tarder... Vous pouvez enregistrer tous ces livres s'il vous plait ? Je vais tous les emprunter !

Pendant qu'il rentrerait le tout, je pourrais lire ce que me voulait Davina. C'était un peu sournois, mais... tant pis !








Jonathan Gallagher

avatar



Humain | Humain -staff-
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageMar 17 Avr 2018 - 23:38
I'm staring out with my head all blank
Il faut bien se le dire, tu es un mec relativement assez curieux, tu t'intéresses à tout un tas de choses pour éventuellement t'ouvrir un peu plus les esprits et découvrir de nouvelles choses. Toi tu es ce genre de personne qui s'intéressent à tout et n'importe qui et qui est toujours ravi d'apprendre de nouvelles choses. Alors parler aujourd'hui des sorcières de Salem avec cette femme ça ne te dérange pas vraiment, au contraire, elle semble très penchée sur la question donc tu t'intéresses à ce qu'elle te dit et oui lorsque la belle te fait savoir à sa façon que ta naïveté te tuera un jour tu ricanes et lances un « donc... Vous pensez que ces femmes de Salem ont été tuées parce qu'elles étaient de vraies sorcières ? Vous y croyez vraiment que ça existe ce genre de choses ? » Demandes-tu parce que oui toi tu n'y crois pas à tous ces trucs tout simplement parce que tu es persuadé de ne jamais avoir été confronté au surnaturel sauf que c'est faux. Tu te trompes totalement. La belle te parle ensuite de ses prochains cours qu'elle donne à ses étudiants et quand tu entends ce qu'elle t'annonce tu souris « votre domaine d'étude est très varié de ce que j'en comprends ! » Et ça t'intéresse beaucoup même s'il est clair que tu n'iras jamais à ses cours parce que tu aurais bien trop peur vis à vis de ce que tu entendrais ou apprendrais. Oui ta curiosité à quelques petits bémols comme par exemple ton manque plus que certain de courage. Suite à ça toi et elles parlez du gamin et tu lui fais savoir que tu doutes sincèrement des promesses de ce gamin et quand tu entends les mots de la belle tu ricanes « vous continuerez éternellement de penser qu'il est pas si horrible que je le dis hein ? » Demandes-tu sur le ton de l'humour tout en posant tes yeux un court instant sur le gamin qui te dévisage longuement à son tour tandis qu'il joue avec des dinosaures en plastique il semble fasciné par ces animaux. Durant un moment tu restes sans rien dire jusqu'à ce que finalement tu demandes à la femme son aide pour de nouveaux livres à commander et quand elle t'en donne un tu es quelque peu surpris par le nom assez bizarre et quand elle t'explique l'origine tu acquiesces « je vous avouerais que je n'y connais rien. Mais je vous crois sur parole. » Dis-tu joyeusement ravi d'en apprendre davantage même si ça te fait quand même sérieusement flipper de te dire qu'il y a encore des personnes qui peuvent avoir recourt au vaudou et faire des misères à des potentielles personnes. C'est flippant quand on y songe c'est sûr mais faut savoir rester calme tu es sans nul doute très loin de ce coin où le vaudou est pratiqué tu n'as donc aucun soucis à te faire. Par la suite la belle reçoit un mail et quand elle referme subitement le PC en te souriant bêtement tu es étonné qu'elle réagisse aussi vivement et tente de faire passer son geste avec un sourire tu lui demandes donc si tout va bien et quand elle t'explique la situation tu acquiesces simplement sans rien dire pour ne pas la mettre mal à l'aise ou en passant pour un mec indiscret. La belle te demande ensuite d'enregistrer les bouquins qu'elle va emprunter tu acquiesces tout en prenant certains livres de sa grande liste tout en les emmenant jusqu'à ton bureau où tu les scannes puis tu reviens vers elle en prend une autre pile, les scannes et tu reviens à nouveau vers elle et prends les derniers qu'il reste et tu les scannes puis dans ton PC tu indiques qu'ils seront empruntés pour une durée d'un mois minimum avec possibilité de délai tu te tournes alors vers Clarke en souriant largement « tout est bon Clarke. Tous vos livres sont enregistrés pour un mois minimum. Comme je vous l'ai dit précédemment n'hésitez pas à passer directement ici pour obtenir un délai ou encore me téléphoner et je vous ajouterais du temps supplémentaire si besoin est. » Que tu dis à la belle jeune femme tout en souriant largement puis tu entends des bruits de pas dans les escaliers et lorsque tu vois la mère de Logan rentrer dans la bibliothèque tu roules intérieurement des yeux tout en la saluant alors qu'elle vient chercher son fils en remerciant Clarke ainsi que toi pour avoir gardé le gamin vu qu'elle semble avoir pigé que tu ne t'es pas plus occupé de lui que ça. Elle te donne quelques billets pour te remercier pour tes services et donne un petit billet à Clarke par la même occasion après quoi elle s'éloigne en vous souhaitant une bonne fin de journée puis tu te tournes vers Clarke pendant que tu ranges tes billets dans ton porte-feuille « vous ne serez pas venue pour rien pour le coup. » C'est le moins que l'on puisse dire, un peu d'argent en plus ça ne fait jamais de mal à personne de toute façon...
Jonathan & Clarke

Clarke Spencer

avatar



Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageJeu 19 Avr 2018 - 20:34
JONATHAN & CLARKE
I'm staring out with my head all blank


Il me semblait que parler des sorcières de Salem l'intriguait au moins un peu. Mais moi, ça commençait à me gêner, non pas par culpabilité. Parce que je ne disais rien qui n'était pas normal. Mais parce que plus que continuais sur cette voix, plus il y avait un risque que je foire à un moment et dise quelque chose de travers. Quelque chose qui lui mettrait la puce à l'oreille. Alors j'avais décidé de répondre à sa dernière question tout en coupant court au discours à ce sujet. Une petite pirouette et il abandonnerait le sujet, c'était certain.

▬ Oh ça non ! Je sait qu'ils ont jugé des innocentes, c'est bien pour ça que je parle d'injustice. Tuer des femmes juste parce qu'ils ont peur de pseudo sorcières... c'est débile. Enfin... oublions ça, c'était il y a longtemps et heureusement on en est plus là si une femme ose utiliser des herbes en cuisine ou chante dans une autre langue. Blaguais-je avec un sourire, Oui, très varié ! C'est le but.

Ajoutais-je, volontairement concise, avant de rebondir sur la suite de notre conversation. Nous avions lancé plusieurs sujets à force et un des principaux restait l'enfant, Logan; et son caractère particulier.

▬ A vrai dire, je pense que vous avez raison et que c'est une teigne ! Mais... je pense juste que je suis pire teigne que lui et il l'a vu. Fis-je avec un ton taquin en regardant le mioche qui était toujours en train de jouer avec son dino. Non seulement il était calme, mais en plus il n'avait pas l'air de fomenter quoi que se soit. Comme à Salem, la peur des sorcières à encore frappé ! Songeais-je alors que je me montrais utile à Jonathan lui donnant une liste de livre pour ajouter à leur effectifs. Il disait me faire confiance sur le titre de l'un d'eux et sa langue natale et je souriais, amusée sans rien ajouter. Après tout, j'étais la 'spécialiste' dans ce domaine et il ne devait pas vouloir parler plus que ça de vaudou vu ce qu'il avait déjà dit à ce sujet.

Ce sujet clos, ou même tous, j'avais dans l'idée de me remettre à ma lecture jusqu'à ce qu'un mail attire mon attention. J'avais vite paniqué en voyant le titre et fermé la machine brusquement. Forcément, Jonathan qui était trop gentil pour son propre bien s'était tout de suite inquiété et j'avais du trouver une solution pour régler le problème.

En disant une part de vérité, je m'étais dit qu'il aurait plus de facilités à me croire. Après tout, il devait avoir vu que quelque chose clochais vu comment j'avais rabattu l'écran du pc sur le clavier. Il devait aussi se douter que c'était du à quelque chose vu dessus et pour peux qu'il ai vu un tant soit peu la notification... Autant jouer en partit franc jeux. Pour le reste, je n'avais qu'a l'éloigner suffisamment pour lire sans qu'il ne voit rien. J'avais dit qu'il fallait que je parte et demandé qu'il enregistre les livres et pendant ce temps... j'allais m'occuper de ce mail.

Quand il avait prit la première pile, j'avais su qu'il devrait s'y prendre à trois quatre fois, vu les pavés et j'avais automatiquement incliné mon pc pour lui cacher l'écran pendant que je lirais le tout. J'avais le temps qu'il fasse son boulot pour comprendre ce que voulais Davina.

***

De : Davina

Objet : Fait attention à toi, regarde mon dernier tirage.

Ma chérie,

J'espère que tu ne m'en voudras pas. Je sais que tu n'aimes pas quand je fait ça, mais avec la distance qui nous séparent, des fois j'aime me rassurer un peu.

Malheureusement, ma dernière divination a eu l'effet inverse et je remercie les augures de m'avoir prévenue. Les cartes que j'ai tiré annoncent une noirceur autour de toi ou de tes proches avec un danger évident et actuel, une apparente dualité et un changement majeur négatif si on l'associe au reste ça peu signifier la perte. J'ignore de quoi il s'agit exactement, mais avec tes pouvoirs, tu devrais être capable de te préparer ! Essaie de savoir ce qui se trame et tiens moi au courant surtout. Tu sais que je m'inquiète facilement, donne moi des nouvelles très vite.

Je pense à toi,

Davina


***

Elle allait directement à l'essentiel, comme à son habitude. Il fallait dire que la technologie n'était pas le fort de la sorcière et qu'elle ne se connectait que pour garder contact avec moi. Mon ancienne mentor était très inquiète, ce qui voulait dire que je l'était aussi. Mais j'ignorais ou regarder, ou chercher le danger. Adonis ? Caleb ? Les deux étaient plutôt dociles, puisqu'ils avaient l'air de vouloir quelque chose de moi. Un autre chien de l'enfer ? Un... Adam ? Soudain, l'inquiétude était montée, je relisais la phrase et vérifiait qu'elle parlait de mes proches. Elle n'était pas du genre à mal choisir ses mots. Si elle avait émit cette possibilité c'était parce qu'une carte l'y avait poussée. Adam n'as pas donné de nouvelles parce qu'il doit être avec Dylan quelque part... m'invectivais-je alors que j'essayais de réfléchir, vainement. Et soudain, la voix de Jonathan avait retentit et je réalisait qu'il avait terminé avec mes livres.

▬ Je oh... super... merci. Articulais-je difficilement, toujours dérangée par les mots de Davina. Je cherchais dans mon esprit une réponse, une solution pour en avoir une... Et alors que la mère de la terreur venait le récupérer j'étais totalement déphasée. j'avais prit le billet qu'elle me tendait sans broncher et réalisé seulement après, quand Jonathan l'avais souligné.

▬ Je... non. Mais je l'ai fait pour vous aider, pas pour elle. rétorquais-je sincère, alors que mon esprit était toujours ailleurs.

▬ Je pense qu'il faut... il faut que j'y aille. Mais merci pour... les livres...

Si tu ne finis pas tes phrase tu ne vas pas partir de sitôt ! Ou alors... loupe l'étape des au revoir, ce sera de toute façon moins navrant !

▬ Je.. oui, il faut que... j'y aille. Je rangeait machinalement mon ordinateur dans son sac et regardait les livres qu'il me fallait transporter. Ça va être dur de partir comme une voleuse avec mon poids en bouquins à porter !

▬ Ça... ça vous dérange de m'aider à apporter ça à ma voiture ? J'avais soufflé entre les deux pour finir ma phrase sans me perdre dans mes pensées. Tiens le coup, ensuite file à la maison et bosse la dessus ! Ou non, fonce chez Adam ! Juste au cas ou !








Jonathan Gallagher

avatar



Humain | Humain -staff-
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageSam 21 Avr 2018 - 1:11
I'm staring out with my head all blank
Visiblement ta discussion avec elle se passe pour le mieux et vous passionne autant toi qu'elle mais c'est sûr qu'elle semble beaucoup plus à fond sur le sujet que toi. Parce que toi toutes ces histoires ce n'est définitivement pas mon truc, t'as jamais été attiré par le vaudou, la sorcellerie et tous ces machins flippants. Mis à part la célèbre saga de J.K Rowling tout tu évites tous ces trucs parce que ce n'est pas ton délire, ça te fait flipper. Alors que tu l'entends te répondre toujours sur un ton passionné que selon elle les femmes de Salem qui ont été tuées étaient innocentes tu acquiesces « oui à l'heure d'aujourd'hui on est quand même un peu plus évolué c'est déjà pas mal. » Enfin ça dépend pour quoi c'est ça que tu te dis dans ta tête mais tu n'en dis pas plus, elle doit en penser tout autant que toi de toute façon, c'est bien connu que l'on vit dans un monde spécial. Vous parlez du gamin et quand tu l'entends te dire qu'il est une vraie teigne et qu'elle est pire que lui tu rigoles un bon coup « au moins vous avez un point en commun avec lui c'est déjà pas mal. » Tu dis ça sur le ton de l'humour évidemment ce n'est pas méchant ce que tu dis mais oui ça leur fait un point en commun ce qui est déjà beaucoup. Finalement tu t'éloignes d'elle et tu scannes les bouquins qu'elle souhaite emprunter ça ne prend pas trop de temps et tu remarques bien qu'elle est sur son PC en train de lire visiblement quelque chose, sûrement le truc de tout à l'heure qui l'a étonnée, mais tu n'y accordes pas plus d'importance que ça. Entre temps la mère du petit monstre vient et vous remercie tous les deux d'avoir gardé son gamin et vous donne de l'argent à tous les deux, toi l'argent que tu es censé récolté mais elle donne également un petit billet à Clarke, comme quoi cette femme n'est pas aussi pourrie que ça. Tu te rapproches alors de Clarke et quand elle te dit qu'elle va devoir y aller tu souris, elle semble ailleurs tu décides volontairement de ne pas la déranger avec ça si elle veut parler elle le fera d'elle-même puis elle te demander ton aide pour transporter les livres jusqu'à sa voiture tu acquiesces alors une seconde fois en souriant « allons-y ! De cette façon je vais pouvoir fermer la bibliothèque pour la journée et rentrer chez moi par la même occasion. » Et suite à tes quelques mots tu prends quelques bouquins, autant que possible, et tu quittes la bibliothèque avec elle la suivant jusqu'à sa voiture où vous déposerez la première pile de bouquins.... Tu espères que tout ceci ne durera pas trop longtemps et que vous pourrez bientôt rentrer chez vous parce que mine de rien tu es quand même pas mal fatigué par ta journée et c'est bien normal...
Jonathan & Clarke

Clarke Spencer

avatar



Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageDim 22 Avr 2018 - 14:24
JONATHAN & CLARKE
I'm staring out with my head all blank


Après la lecture de ce mail, j'avais mit tout le reste de cette journée derrière moi. Mon coté teigne en commun avec l'enfant, mon sourire quant à la réflexion du bibliothécaire... Tout ça était bien loin, maintenant. Ma seule envie, mon seul objectif c'était de partir d'ici et me rendre chez Adam. Quitte à être déçue, quitte à voir qu'il était là, peut être avec elle... Mais je devais être sûre.

Jonathan avait été de bonne compagnie et d'une grande aide pour mes recherches. Mais à présent il ne pouvait plus rien pour moi. Pas quand il s'agissait de surnaturel, des divinations de ma mentor ou de trucs du genre. Les dangers, les démons... j'avais l'habitude. Lui, autant les lui épargner. La seule aide que j'avais réclamée avait été pour m'aider à transporter les bouquins jusqu'à ma voiture. Et ensuite... Je m'occuperais de mes problèmes seule. allons-y ! De cette façon je vais pouvoir fermer la bibliothèque pour la journée et rentrer chez moi par la même occasion.

▬ Merci...

Il pourrait fermer derrière moi et rentrer chez lui. C'était au moins ça de gagné. Nous avions transporté tous les livres. Il nous avait fallu faire deux aller-retour, mais à présent tout était dans mon coffre. Je le fermait et me dirigeai déjà vers la place conducteur, ouvrant la portière.

▬ Je... merci encore. Je ne vous fait pas perdre plus de temps... fermez bien. J'avais forcé un sourire et grimpé dans la voiture sans lui laisser le temps de répondre quoi que se soit. Jonathan était trop gentil pour son bien et j'avais peur qu'il veuille me demander ce qui se passait ou si j'allais bien... Mais je refusait de perdre du temps. Au lieu de ça, je m'étais mise en route direction le centre et l'appartement d'Adam pour être fixée, une bonne fois pour toute...







Contenu sponsorisé








Message
 

I'm staring out with my head all blank ▬ Feat. Jonathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-