[Joquim#1] Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable...


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Nord & Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageVen 16 Fév 2018 - 0:21

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

T'es au boulot posé à ton étage où divers clients sont déjà présents, il est seulement quatorze heures ta journée commence à peine et sérieux tu t'emmerdes tu aimerais bien te barrer. Aujourd'hui juste des petits vieux qui veulent lire des bouquins aussi vieux qu'eux et des mioches qui hurlent jusqu'à te foutre une migraine pas possible. Bref t'es pas en forme, tu soupires alors que tu vois un adolescent s'approcher de toi en te demandant où se trouvent les mangas et tu lui montres le chemin tout en retournant à ta place devant ton PC pro. A un moment donné tu entends et vois quelqu'un rentrer dans la bibliothèque, un habitué t'en es sûr, plutôt beau gosse et ça te rassure pas toi de base les mecs qui sont vraiment trop beaux avec un certain physique ça te fait flipper tu les trouves pas rassurants et tu te demandes quel coup monté ils vont bien pouvoir faire donc oui en voyant ce type t'es pas trop rassuré comme à chaque fois. Tu le vois te fixer puis aller dans un rayon, tu ne peux t'empêcher de garder tes yeux posés sur lui et surtout sur ses fesses, il en a des très jolies. Tu rougis mal à l'aise de peur que quelqu'un remarque que tu mates un peu trop un client au lieu de faire ton job puis tu te remets à ta tache et lorsqu'une vieille cliente, une habituée elle aussi, t'apporte des bouquins qu'elle vient rendre à la bibliothèque tu es légèrement distrait mais tu parvins quand même à dire un « merci Madame Carlson. Content de vous voir. J'ai besoin de votre carte et ensuite vous pourrez prendre de nouveaux livres. » Tout en affichant comme toujours un sourire charmant sur tes lèvres, la vieille Dame te donne alors sa carte d'habitué et tu la scannes tout en notant sur ton PC que les bouquins qu'elle a emprunté il y a un mois ont tous été rendus et en excellent état comme lorsqu'ils ont été pris précédemment. Tu laisses donc la Dame filer et prendre ce qu'elle souhaite au niveau des livres tout en gardant un œil sur les mioches trop nombreux à ton goût posés par terre devant tout un tas de jeux pour enfants avec des livres et des LEGO, tu soupires t'aimerais bien que les parents les emmènes chez plutôt que les laisser ici devant toi comme si t'en avais quelque chose à foutre de leurs sales gosses mais bon quand on a pas le choix on fait simplement avec. Et pis t'as besoin de fric depuis que ton mec est mort donc être bibliothécaire avec option baby-sitter si tu t'y feras à la longue même si les gosses ce n'est définitivement pas ton truc. Soudainement le beau mec de tout à l'heure sort de son rayon et tu pus de nouveau le scruter sans t'empêcher de sourire. Si tu te voyais tu te foutrais certainement des baffes tant tu es pathétique à mater un mec comme ça alors que l'amour de ta vie est mort récemment. Mais bon tu es humain et comme tous tu as des faiblesses et les beaux mecs ils ont beau te faire peur il n'en reste pas moins qu'un beau mec comme le type là c'est pas désagréable à voir tu le reconnaitras bien...

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageLun 26 Fév 2018 - 0:15
La culpabilité est un sentiment bien étrange pour même une créature pas tout à fait humaine. Beaucoup de gens sous-estiment la puissance de certains sentiments en croyant que la chose la plus difficile est leur peur immédiate. Joaquim a d’abord ressenti beaucoup de peine lorsqu’il a appris que son compagnon depuis quelques années déjà, un démon intermédiaire du nom d’Empuse avait attaqué sans raison un humain. Evidemment il savait de quelle nature était son amant et pour sa défense il a toujours eu un faible pour les démons. C’est un soir alors qu’il l’attendait qu’il s’en a rendu compte. Empuse est rentré chez lui pour le voir et était couvert d’un sang qui n’était pas le sien accompagné dans son regard d’une folie qu’il n’avait encore jamais vue. Parfois il pouvait l’apercevoir, quant le beau démon le regardait où quand l’heure pour lui de partir en Enfer venait. Il pouvait voir comme un drogué ses pupilles se dilatées et le plaisir que l’idée de pouvoir enfin recouvrer sa nature en entier lui apportait. Peut-on aimer quelqu’un de démoniaque tel que lui ? Peut être que oui. Joaquim croyait pourtant que malgré le fait qu’il soit un démon et prête allégeance à Satan, son comportement serait à défaut de respectable un minimum justifié. Mais tuer un être humain de sang-froid ? C’est une chose qu’il n’était sans doute pas prêt à imaginer. Naïf sans doute, ou simplement qu’il a enfin su ouvrir les yeux sur la personne qui partageait son lit depuis deux années déjà. Les démons ne sont pas des personnes gentilles et croire le contraire, surtout s’ils sont du côté du mal est une terrible erreur.

Depuis cette fameuse nuit là il a coupé tout contact avec le démon qui a tenter de le contacter quelques fois, mais sans doute pas pour se faire pardonner. Il est bien loin de ce genre de considérations. Et qu’en est-il de ce fameux humain ? Le meurtre a été maquillé pour faire croire à un assassinat classique, dénué de lien avec les Enfers. Au moins a-t-il été assez intelligent pour faire cela. Le seul détail qu’un démon comme lui ne peux pas ressentir est la culpabilité d’avoir laisser derrière un jeune humain qui était son amant.

C’est pour cette raison que Joaquim se retrouve dans cette librairie là où il ne met pas souvent les pieds pour observer depuis quelques jours le fameux jeune homme. Il ne sait pas par où commencer. Ce n’est pas comme s’il pouvait raconter la vérité ! Néanmoins chaque fois qu’il observe l’homme derrière son comptoir il ne cesse de le voir comme quelqu’un de courageux, venant travailler que quelques semaines après avoir mit sous terre son amant. La culpabilité donc, bien que ce ne soit pas à lui de la ressentir le prend au cœur. Il aimerait tellement lui dire combien il est désolé, combien Empuse est un criminel et combien lui aussi à eut le cœur brisé de le voir couvert du sang de cet innocent.

A la place de cela, il erre dans les allées à travers les livres pour l’observer et peut être qu’avec du courage il pourra l’aider. Chose qui arrive plus vite qu’il ne l’imagine car en tournant dans un coin il l’aperçoit de plus près et le surprend en train de l’observer. Encore un livre de cuisine à la main, il sourit un peu en coin, presque heureux de l’avoir surpris. N’hésitant pas longtemps il approche et lui tend le livre comme pour demander des informations, bien que ce ne soit qu’un stratagème. Apprendre à le connaître est un moyen pour lui de faire amende honorable et de savoir comment il va.

« L’avez-vous lu ? Je ne le connais pas. » Pourtant, la cuisine c’est son domaine mais il ne le mentionne pas tout de suite. « Je suis Joaquim, et vous ? » qu’il affirme en lui offrant un sourire un poil séducteur mais ce serait mentir que d’affirmer qu’il ne le trouve pas à son goût, dans tous les sens du terme.

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageMer 28 Fév 2018 - 1:23

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

La mort de ton mec ça te bousille au plus haut point, genre vraiment, t'as du mal à vivre convenablement, il te manque à chaque instant. Tu as souvent cette impression d'être mort de l'intérieur ou qu'on a pris ton cœur et qu'on y a mit les ténèbres à la place. Donc oui en soit ce que tu ressens c'est assez horrible, tu te sens vide, tu te sens constamment hyper mal, tu as cette impression que jamais rien n'arrangera ta situation et que tu seras toujours un éternel malheureux qui va attendre toute sa vie de rejoindre celui que tu aimes. Oui c'est affolant parce que tu es encore jeune, tu n'as que vingt ans, tu es encore un petit jeune et pourtant tu penses à la mort à chaque instant ça te bouffe pas mal d'ailleurs. Mais là aujourd'hui étrangement tu te sens à peu près bien ou tout du moins mieux qu'au naturel depuis que ce type aux jolies fesses est rentré dans la bibliothèque, tu ne peux pas t'empêcher de le mater et ça te plaît pas de te dire que tu fixes un peu trop un mec qui n'est pas Andrew mais bon Andrew est mort c'est bien normal que tu regardes c'est pas comme si tu touchais ou que tu couchais ailleurs. Calme toi donc, respire, ce n'est rien. Le beau se retourne à un moment donné et voit bien que tu le mates il te gratifie d'un sourire charmeur et tu baisses les yeux en rougissant comprenant bien qu'il t'a pris sur le fait il vient ensuite vers toi là c'est le malaise pour toi, tu sais pas comment te comporter et quand il te demande alors si tu as lu le bouquin qu'il a entre les mains tu réfléchis un instant tout en fixant le bouquin qu'il a entre les mains, de la nourriture végétarienne tu souris alors. « Oui étant végan je l'ai lu ce livre il est vraiment bien pour les apprentis en végétarisme. Donc si ça vous tente de devenir végétarien tentez ce bouquin est formidable. » Que tu dis au beau sourire aux lèvres tandis que tu le dévisages un bref instant alors qu'il se présente à toi. « Je suis Jonathan, le bibliothécaire. » Dis-tu simplement en te mordillant la lèvre quelque peu embarrassé par la présence de cet homme de toute évidence beaucoup trop beau pour que tes yeux ne l'observent pas. « Je vous vois souvent ici... Un passionné des livres, je présume ? » Oui tu mentirais si tu ne disais pas que tu avais déjà remarqué cet homme et de toute façon ce n'est pas la première fois qu'il te voit en train de le mater donc tu vas pas mentir oui c'est vrai tu l'as déjà remarqué auparavant et tu le mates à chaque fois qu'il est là. Mais tu l'avoueras pas à voix haute, uniquement dans ta tête. Tu restes très timide surtout depuis la mort de ton mec parce que depuis ce jour bien des hommes viennent vers toi en apprenant que tu es désormais de nouveau "sur le marché" comme ils disent. T'as plus de mec donc ils veulent le remplacer, comme s'ils avaient une chance sauf qu'à tes yeux jamais personne ne remplacera Andrew, c'est ton premier et tu veux que ce soit le seul...

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageLun 12 Mar 2018 - 23:49
Le jeune homme en face du néphelim semble vraiment très beau et il doit admettre qu’il le trouve agréable à regarder. Pour autant, il sait que l’homme face à lui est bien loin des considérations de l’amour car il vient de perdre l’amant avec qui il vivait depuis longtemps. Il connaît l’histoire assez bien, car ses son propre ex, un démon supérieur qui l’a tué de sang-froid. Joaquim ne comprend pas cet acte surtout que l’humain n’avait rien fait ! Il n’arrive pas à cerner pourquoi un démon s’intéresserait à un pauvre humain qui ignore tout de ce monde et pour être honnête il se demande si cela ne recèle pas un plus lourd secret. Etait-il vraiment humain ? Se rapprocher ainsi de son amant en deuil est également la solution pour en savoir plus et éventuellement mettre au clair cette histoire. Il partage pourtant sa peine, il ne peut imaginer combien savoir quelqu’un que l’on aime mort. Le beau brun en face de lui en cet instant doit très certainement ignorer comment et pourquoi il est mort, ce qui rend les choses sûrement encore plus frustrantes pour lui.

Le livre à la main, il observe le garçon posé les yeux sur lui et constate qu’il lui fait de l’effet. C’est une sensation un peu grisante et amusante, il semble dérouté le jeune homme qui baisse très rapidement les yeux comme pour masquer son attirance. Il ne lui en voudra pas, même s’il pleure encore son amour, de poser les yeux sur lui. Le beau brésilien a l’habitude de l’effet qu’il fait sur les gens, souvent les humains pensent que c’est le fait qu’il soit très beau alors que pour lui c’est peut-être quelque chose avoir avec sa vraie nature. D’une manière, peut être qu’il attire un peu de magie dans les yeux des gens sans le vouloir. Son ancien petit-ami appréciait beaucoup son physique et il disait souvent que pour un néphelim, il était très beau. Une sorte de compliment démoniaque dirons-nous.

Lorsqu’il entend la voix de son interlocuteur il constate que celle-ci n’est pas du tout comme il l’imaginait. Il le pensait plus…il ne sait pas vraiment, mais sa voix le surprend et il l’adore déjà. Il aime ce côté un peu doux sans être fragile. Il écoute d’une oreille la conversation, se fichant clairement du bouquin. Il tique légèrement lorsqu’il lui annonce qu’il est végan, car pour sa part ce n’est pas du tout le cas. Pour être même honnête, le sang régit sa vie, alors les légumes et tout le reste…Il sourit en coin, amusé par cette situation comique, sachant pertinemment que le beau garçon ne comprendra pas l’ironie du sort. Peu importe, il tente de renchérir pour ne pas paraître mal élevé.

« Je vois, c’est intéressant. J’essaierais peut-être des recettes pour mes clients. » Etant cuisinier, il cuisine quand même énormément pour les autres. Et il faut l’admettre, la cuisine vegan, bio et tout le reste est assez tendance. Il sourit puis récupère le bouquin en observant la couverture. Les présentations faites, bien qu’il n’ai pas besoin de connaître son prénom, il observe la bibliothèque d’un œil curieux. Beaucoup d’habitués viennent ici, il n’est pas surpris d’avoir attiré l’attention sur lui. Il n’est pas plus passionné de lecture que cela, il est plutôt passionné de lui en ce moment. « C’est vrai, je viens souvent. On va dire que j’ai beaucoup de lecture à faire en ce moment… Et vous, vous aimez lire ? » Attiré l’attention non pas sur lui, mais sur le beau Jonathan, histoire d’en savoir plus et qui sait, se rapprocher un petit peu. Il se demande comment il vit ce deuil…

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageMer 14 Mar 2018 - 21:14

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

De base tu es un gamin innocent qui ne comprends pas toujours ce qu'il se passe autour de toi. Et là oui tu piges clairement pas que ce type il te connaît et qu'il a des intentions envers ta personne, mais toi tu es jeune et tu comprends pas tout ça, tu ne vois que ce qu'il y a en face de toi soit un trop beau mec qui te fait tomber à la renverse sans même que tu piges réellement ce qu'il t'arrive. Et là justement lorsque l'homme ouvre la bouche en affirmant qu'il essaiera peut-être bien des recettes pour ses clients tu souris à ton tour tout en acquiesçant « Vous travaillez dans la restauration ? » Tu demandes par curiosité et aussi pour voir si tu as bien compris ce que cet homme voulait dire par là. Tu détaches tes yeux de lui les posant un rapide instant sur une vieille femme venant vers toi entre temps pour te demander ton avis sur un livre, tu lui dis ce que tu en penses et elle vous laisse à nouveau seul tandis que tu portes de nouveau ton attention sur le beau mec te demandant si tu aimes la lecture tu souris alors amusé par sa question « la lecture est ma plus grosse passion dans la vie à vrai dire. Donc oui évidemment j'adore ça sinon vous vous doutez bien que je ne ferais pas ce métier. » Que tu dis en souriant largement tout en posant tes beaux yeux verts sur cet homme. Tu sais pas quoi lui dire à vrai dire, tu aimerais bien savoir quoi lui dire mais tu ne le connais pas, tu aimerais bien le connaître davantage mais tu n'oses pas lui poser mille et une questions donc tu te contentes simplement de dire un « Je suis désolé il faut que je retourne à mon poste... Si vous avez besoin de quoi que ce soit n'hésitez pas. » Dis tu en tournant les talons tandis que tu retournes de ton côté de la bibliothèque soit devant ton ordinateur tandis que certains clients viennent te rapporter certains livres, tu les remercies tout en gardant le beau mec dans ton champs de vision juste pour t'assurer que tout se passe bien pour lui....

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageSam 31 Mar 2018 - 15:29
Jonathan semble être quelqu’un de vraiment délicat et tendre. Il n’a pas l’habitude de ce type de personnalité, surtout après avoir vécu en couple avec son ex, un démon supérieur bien loin de ce genre de considérations. Il était distant, froid, trop passionné peut être un mélange assez malsain quand on prend un néphelim et un démon. Il observe le beau brun en se disant qu’il est bien loin de l’homme qu’il a aimer si longtemps, et que clairement il ne méritait pas ça. Il ne méritait pas de perdre l’amour de sa vie à cause d’une créature surnaturelle trop dénuée d’empathie qui souhaitait tuer un homme sans raison visible. Peut être qu’il y en avait une au fond ? Ils ne le sauront sans doute jamais.

« Oui je travaille dans un restaurant, je suis cuisinier. »
Il sourit amuser de la situation. C’est assez comique d’imaginer qu’un homme se nourrissant uniquement de sang se retrouve à cuisinier pour des humains. Un métier un peu mal choisi, mais il a toujours aimé cuisiner et même s’il préfère le sang, manger ce qu’il prépare ne le dérange pas vraiment. Il n’en a juste pas tellement besoin.

« Votre métier nécessite d’être calme et aimer le silence je suppose. Je ne pense que pas que j’y arriverais… » Il n’est pas connu pour être l’homme le plus calme et même si en cuisine il faut savoir garder son sang-froid, pas besoin d’être silencieux non plus. Il admire cette qualité en un sens. Il sourit de nouveau puis hoche la tête lorsqu’il lui informe qu’il doit retourner à son poste. Il le laisse faire volontiers et file dans un rayon pour regarder des livres différents. Il l’observe en coin, se demandant comment il va faire pour par exemple l’inviter à prendre un verre. Il aimerait bien apprendre à le connaître et savoir pourquoi son ex aurait fait cela. Bien sûr, il ne pourra jamais sortir « oh mon ex est un démon, et moi je bois du sang pour me nourrir ! » Non, l’humain prendrait peur trop vite et ce ne serait pas vraiment très souhaitable.

Après un moment, il répond au téléphone pour parler à un ami et chuchote pour éviter de se faire mettre dehors par le beau libraire. Il lui donne quelques informations puis prend plusieurs livres en main dans l’optique de les emprunter. Il avance donc doucement jusqu’à la file d’attente, qui n’est pas très longue, il se trouve qu’il n’y à pas plus de deux personnes devant lui. Une fois celles-ci parties, ils se retrouvent presque en tête à tête. Il pose les livres, sort sa carte d’abonnement et l’observe longuement. Son odeur est entêtante ce qui veux dire d’une certaine manière que son sang doit être très bon. Joaquim n’apprécie pas beaucoup d’odeur de cette manière, mais il sait que Jonathan sera sans doute à son goût. Il lutte contre l’envie irrésistible de goûter à son sang et reporte son attention sur ses yeux plutôt que sa nuque. Il devrait songer à se nourrir afin de trahir son envie à quelqu’un.

« J’aimerais emprunter ceux-ci, et rendre ceux-là. » qu’il annonce en lui tendant les livres en deux piles bien précises. « Et je me demandais…si vous voudriez boire un verre avec moi… »

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageSam 31 Mar 2018 - 20:36

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

Il est beau ce type en tout cas toi tu es littéralement sous le charme, sa beauté naturelle, son accent brésilien ou mexicain, tu sais pas trop, son regard envoûtant qui te glace un peu le sang. Tout fait que tu es sous le charme même si, lorsqu'il te dévisage comme il le fait tu te sens comme à poil, ça te fait bizarre et ça t'intimide énormément. Tu lui souris alors qu'il t'avoue être cuisinier « la cuisine est l'une de mes passions à moi aussi. » Que tu dis en souriant largement a l'homme tandis que vous parlez ensuite de ton métier qui semble bien l'intéresser même si visiblement l'homme n'est pas doué avec le silence « j'imagine bien qu'avec votre métier le silence ce n'est pas trop possible vu que vous enchaînez parce que minuté et tout... Mais oui ici en général c'est très calme même lorsqu'il y a du monde. » Que tu dis toujours en souriant tandis que tu t'éloignes ensuite de lui en retournant à ton poste, tu aides certains visiteurs tout en gardant toujours tes yeux rivés sur Joaquim même si tu tournes la tête lorsqu'il se tourne vers toi. T'as pas envie qu'il croit que tu le mates même si c'est bel et bien le cas. Il vient alors vers toi se mettant au bout de la file d'attente, tu sers tes clients tandis que la file diminue jusqu'à ce que tu sois nez à nez, ou presque, avec le beau qui te donne quelques livres qu'il rapporte et quelques uns qu'il veut rapporter chez lui tu acquiesces alors tout en prenant les bouquins à ramener à la bibliothèque, tu les scannes tout en les mettant de côté pour les remettre en rayon plus tard puis tu scannes les nouveaux et tu te tournes vers Joaquim « Vous voulez les emprunter pendant combien de temps ? En général on autorise les emprunts pendant un mois mais si vous en avez besoin plus longtemps il suffit de me passer un coup de fil ou de venir me voir ici pour avoir un délai. » Que tu demandes à l'homme presque machinalement parce que tu as l'habitude de poser cette simple question. Puis l'homme te surprend en te proposant d'aller boire un verre, t'es un peu sur le cul là en fait... « Avec moi .... ? Ha bon... » Ouais t'es pas doué avec les mecs tu rougis mal à l'aise peu habitué à ce qu'on te fasse des propositions comme celles-ci il a dû voir que tu le matais et donc il se fait des idées... « Euh... Oui pourquoi pas... Quand ça ? » Tu réponds malgré tout ne souhaitant pas le mettre dans une situation gênante dans laquelle il croirait que tu lui as foutu un vent alors qu'en fait pas vraiment t'en as envie et tu sais que tu as le droit même si c'est sans doute encore un peu tôt. Mais ce type il te plaît et il semble comme tombé du ciel juste pour toi alors pourquoi tu te refuserais un soir avec lui ? Mais bon il se passera rien et ça tu lui feras bien comprendre quitte à lui expliquer ce qu'il t'est arrivé récemment soit la mort de ton compagnon...

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageMer 4 Avr 2018 - 23:08
Jonathan semble être un jeune homme tout à fait charmant et Joaquim comprend mieux ce que lui trouvait son défunt petit-ami. Il voit la timidité qu’il semble possédée ainsi que ce côté très adorable. C’est un homme bien différent de son ex, démon et surtout bien loin d’une attitude angélique. Son ex était un être sûr de lui, hautain et parfois trop emporté dans certaines situations. En comparaison, bien qu’il ne connaisse pas beaucoup le beau garçon, ce dernier semble être le jour face à la nuit. Doucement, le cuisinier lui sourit en écoutant ses réponses. Ainsi il est fan de cuisine ? Un point commun qu’ils ont de plus, ajouté au triste fait que l’ex de l’un est le meurtrier de l’ex de l’autre… Un triste fait que bien sûr l’humain ne sait pas, et peut être qu’il ne le saura jamais ? Il vaudrait mieux pour sa santé mentale… Mais Joaquim n’est pas égoïste et d’une certaine manière, s’il tente de nouer un contact principalement c’est pour un jour lui apprendre tout ce qu’il s’est passer. Il ne sait pas comment, car ce n’est pas facile, mais il le fera un jour.

Il ne fait aucuns commentaires en plus sur ce qui est dit, il apprend juste à le connaître. Il sourit, puis emprunte les lires comme à son habitude. « Je vais les prendre un mois, ce sera suffisant. » Bien que le fait d’envoyer un mail à ce beau jeune homme serait agréable. Mais pas pour des échanges de l’ordre d’un emprunt de livre. Il n’aime pas trop l’idée de le draguer, car lui aussi sort d’une relation difficile. En réalité, il agit plutôt naturellement mais il trouve le jeune homme à son goût, pas que physiquement. Il le trouve gentille et mignon, un caractère qu’il n’a pas l’habitude de côtoyer.

Bien que ne sachant pas trop comment faire, il décide de proposer au beau libraire d’aller boire un verre. Sa réaction est surprenante et pendant une minute, le beau brésilien à l’impression qu’il va lui dire non et l’envoyer sur les roses. « Oui avec vous… » Il sourit amuser un peu de sa réaction. Il semble être partagé entre le fait de répondre non et l’incompréhension que l’invitation lui soit adressé. Peut être n’a-t-il pas l’habitude de se faire draguer ou inviter à prendre un verre ?

« Eh bien, quand vous êtes disponible. Aujourd’hui c’est possible ? Vous finissez bientôt non ? » Inutile de demander comment il le sait, la librairie ferme dans à peu près une vingtaine de minutes, donc lui également non ? Il aimerait vraiment y aller aujourd’hui, mais un autre jour peu convenir. « Mais si c’est pas possible, un autre jour ce sera tout aussi bien. »

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageJeu 5 Avr 2018 - 21:23

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

Tu l'avoueras bien mais tu as toujours eu peur des peurs qui sont trop beaux physiquement parce que tu sais pas ce qu'ils pensent et imaginent et justement le mec en face de toi il est trop beau selon toi du moins. Tu es donc assez effrayé en sa présence et le fait est qu'il semble ouvertement très intéressé par ta personne ça te fait stresser tout simplement parce que t'en as pas l'habitude que l'on s'intéresse à toi. D'habitude personne ne s'intéresse à toi sauf en ce qui concerne les bouquins, là tu es le bibliothécaire préféré de tout le monde et n'importe qui. Mais oui ça te fait tout drôle de te dire que ce type tu sembles lui plaire. Après peut-être qu'il joue simplement un rôle et qu'il veut simplement te sauter pour au final te lâcher quand il aura obtenu ce qu'il souhaite ? C'est ce que tu te dis là maintenant parce que tu es parano comme gamin, vraiment parano et facilement anxieux en ce qui concerne un mec de la classe de cet homme en face de toi. Entre ses beaux yeux, sa grande taille, son accent brésilien, ses cheveux, ses bras musclés et son look tu fonds complètement mais tu évites de le montrer tu te concentres donc simplement sur l'échange de bouquins et quand il te fait savoir qu'il va emprunter les livres pendant un mois tu acquiesces simplement en guise de réponse.

Mais voilà le beau gosse ne s'arrête pas là et te propose d'aller boire un coup avec lui un de ces soirs tu es surpris ça n'en fait aucun doute parce que si tu as bien vu qu'il semblait intéressé par ta personne bah disons simplement que tu t'attendais pas vraiment à une proposition pareille. Aller boire un verre ? Toi ? Avec un type pareil ? T'en crois pas un mot ! Y veut juste te sauter c'est tout ! Comme tous les autres avant lui. Jamais tu ne trouveras un mec aussi merveilleux que ton Andrew l'était lui il t'aimait pour les bonnes raisons c'est ça que tu te dis en ce moment alors que l'autre te confirme que oui il veut boire un verre avec toi et tu acquiesces étrangement. Si ça ce n'est pas un signe qu'il te plaît en retour ... Tu rougis alors qu'il semble motivé à vraiment te dévorer, si on peut dire, car il te propose d'aller boire un verre ce soir en te demandant si tu finis bientôt « Je finis dans une vingtaine de minutes a peu près... Le temps de fermer la bibliothèque et d'éteindre les PC, de faire un peu de rangement et j'en passe. » Que tu réponds machinalement à l'homme tout en baissant la tête gêné vis à vis de la situation. Ce type te bouffe des yeux, ça se ressent qu'il a envie d'une bonne soirée en ta compagnie et tu ne peux t'empêcher de te dire qu'il va simplement vouloir te grimper dessus ... Ça t'inquiète assez. L'homme te fait savoir, compréhensif, que si ce soir ce n'est pas envisageable vous pourrez vous voir un autre soir. Tu hésites à répondre, à accepter de le voir ce soir parce que tu as peur de ce qu'il va te faire et te dire. Tu as peur de ce que tu vas ressentir, de ce qu'il va bien pouvoir te dire pour arriver à ses fins et finalement tu fais la connerie du siècle en relevant tes yeux vers lui, croisant son regard et son délicieux visage qui semble te demander d'accepter tu acquiesces alors « ce soir c'est très bien. » Que tu réponds alors à l'homme en rougissant pour l'énième fois de la journée et pour ne pas paraître ridicule tu baisses de nouveau les yeux tout en te concentrant sur un point invisible dans la pièce comme si ça allait changer les choses, comme s'il n'allait pas remarquer que tu es tout sauf à l'aise... Comme s'il n'allait pas remarquer qu'il te ne laisse pas indifférent....

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageSam 21 Avr 2018 - 0:01
L’homme en face de Joaquim est clairement mignon et ses attitudes le font sourire. Il l’apprécie, bien qu’il ne semble pas avoir le profil type des partenaires qu’il a habituellement. Pourtant il ne faut pas s’y tromper, si Joaquim essaie d’apprendre à le connaître ce n’est pas du tout pour l’avoir dans son lit. Il se sent responsable des actions de son ex qui semble avoir si peu de cœur qu’il a décidé de tuer un humain sans défense. Cette pensée l’obsède, il lui en veut beaucoup surtout qu’il était attaché à ce démon, à la fois par le cœur et par le sang. Un homme en qui il avait confiance, outrepassant le fait que c’est un démon.

Forcément, quand il a appris la nouvelle il s’est tout de suit demander ce que la famille apprendrait. Un accident ? Un meurtre au hasard ? Ce n’est pas tout de suite qu’il a comprit que cet homme vivait en couple avec un autre. Et fatalement, il a tout de suite eu mal au cœur pour lui, s’imaginant à sa place. Comment ne pas s’imaginer perdre l’homme qu’il aime ? D’une certaine manière, en tuant cet humain, son ex a également perdu Joaquim. Et la perte est amer comme le deuil, même un peu pire en sachant qu’il a aimer un assassin.
Lorsqu’il lui suggère de venir prendre un verre c’est sans arrières pensées bien que le brun semble penser le contraire. Quoiqu’il en soit, il sait qu’il n’entreprendra rien tant que le beau brun ne le fera pas. D’ailleurs, il sait même s’il n’est pas censé le savoir qu’il vient de perdre son amour. Il se contente donc de sourire et ajoute : « Très bien j’attendrais là-bas alors à tout de suite. » Puis, il va vers la zone de lecture indiquée, commençant à feuilleter un livre. Il aurait dû lui proposer bien plus tôt cette rencontre surtout que d’après ce que le brun a avoué, il a bien remarqué qu’il l’observait. Le brésilien ne peux pas vraiment confesser la raison de cet acte car ce serait en partir trahir un meurtrier. Si ce dernier avait été humain aucun problème, mais il ne peut pas simplement dire haut et fort : hey je sais qui a tuer ton copain ! c’est un démon. Non, c’est une approche compliquée. Avouer le monde surnaturel aux humains est très défendu car ces derniers n’ont pas vraiment la tolérance et la capacité de tout comprendre. Les religieux le peuvent sans doute, l’enfer, le paradis étant des notions qu’ils connaissent. Mais pour les autres ? C’est quelque chose de clairement compliqué.

La séance de lecture qui suit pour l’attendre se déroule sans problèmes et dans un silence un peu pesant. Il regarde parfois l’horloge de la pièce pour regarder le temps passer et observe parfois les gens en face de lui. Une femme, brune habillée très classe semble feuilleter un livre en attendant elle aussi un horaire précis. Peut être se rend-elle dans une soirée mondaine ? Il ne sait pas trop et la contemple lentement pour laisser le temps passer.

Jonathan Gallagher

avatar

Humain | Humain
✥ Je suis : Un petit humain tout mignon
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageSam 21 Avr 2018 - 1:11

« Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable... »
ft. Joaquim & Jonathan

Pour le coup tu ne sais pas vraiment quoi penser. Il semble tout à fait charmant ce type mais sa beauté aveuglante le rend autant inquiétant qu'excitant c'est assez difficile pour toi de lui faire confiance. Et de toute façon tu te dis que malgré son invitation tu vas garder ton taser dans son jean quoi qu'il arrive comme ça si le mec tente quelque chose avec toi tu pourras te défendre. Tu préfères penser comme ça plutôt que foncer à l'aveugle et voir ce que l'avenir te réservera. Non, depuis que ton homme est mort tu ne peux définitivement plus penser d'une pareille façon parce que tu ne sais que trop bien combien la vie est courte et difficile par conséquent tu te dis qu'il te faudra sûrement beaucoup de temps pour accepter de partager ta vie avec un autre que Andrew. Mais pour l'heure pour toi ce n'est même pas une éventualité, à tes yeux il n'y aura que Andrew avec qui tu auras eu une histoire amoureuse. Tu ne peux pas t'imaginer dans les bras d'un autre homme que lui donc si cet homme s'attend à faire de toi son petit passif cochon du soir il se trompe totalement. Après c'est sûr que tu stresses parce qu'en fin de compte tu ne le connais pas et en dehors de ton taser tu ne sais pas te défendre du tout donc il suffirait juste que le mec en face sache se défendre et tu es foutu. As-tu fait le con en acceptant sa proposition ? Fort probablement. T'es inconscient, naïf et très certainement trop insouciant mais t'en as eu envie parce qu'il te plaît et que sa beauté t'attire bien trop mais ça tu ne l'avoueras sûrement jamais par respect pour ton homme. L'homme s'éloigne de toi en allant livre un bouquin dans un coin tandis que tu retournes à ton bureau et tu t'occupes des derniers clients qu'il reste mais tu gardes dans ton champs de vision Joaquim ne serait-ce que pour voir comment il se comporte. Tu le vois mater une nana ça te plaît pas trop qu'il change de proie aussi rapidement mais bon au pire ce sera elle la personne qui se fera agresser ce soir et non toi et comme on dit si bien mieux vaut l'autre que soi-même. Alors certes c'est une façon de penser un peu trop égoïste mais si cet homme est un psychopathe ou un sociopathe vaut mieux que ce soit l'autre grognasse plutôt que toi. Pourquoi t'es jaloux au juste ? Tu soupires alors que la bibliothèque se vide même la nana de tout à l'heure que le brésilien matait s'est barrée, tu éteins ton ordinateur puis tu te lèves et file éteindre les quelques autres ordinateurs et tu fais un petit peu de rangement tout en posant parfois tes yeux sur Joaquim qui semble passionné par son bouquin.

Lorsque tu as terminé tu reviens vers lui méfiant tout en le dévisageant longuement « j'ai terminé c'est bon... Du coup on peut y aller si c'est bon pour vous. » Dis-tu inquiet face à la suite des évènements c'est probablement pour ça que tu ne peux t'empêcher d'ajouter un « j'espère que vous êtes pas un psychopathe en cavale et que vous êtes pas euh... Dangereux ? » Sans nul doute que tu aurais dû te taire mais tu n'as pas pu t'en empêcher parce que oui il t'intimide énormément. « Désolé... C'est pas important. Allons-y. » Que tu ajoutes pour changer de sujet définitivement tandis que tu quittes la bibliothèque avec lui sur tes talons puis tu le suis jusqu'à l'endroit où il voulait t'emmener... Bar, restaurant ? Autre chose ? Tu stresses énormément te demandant ce que cette soirée te réserve avec ce parfait inconnu...

Joaquim Soverosa

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Un nephelim




MessageJeu 24 Mai 2018 - 23:23
L’attente n’est pas interminable et pendant un moment le néphelim regarde le libraire en coin, l’observant travailler avec attention. Son attitude est vraiment discrète, bien loin de son propre ex qui avait la fâcheuse tendance à attirer tous les regards. Il observe le jeune homme avec une pointe de tristesse dans les yeux en se disant qu’il ne saura peut-être jamais toute la vérité. Pourtant, comment la lui apprendre ? Il ne sait pas vraiment comment lui dire que l’homme que lui-même aimait de tout son cœur à tuer le sien par simple pulsion. Ni même comment lui avouer que ce même homme est en réalité un vilain démon.

A côté de lui se trouve une femme avec sa petite fille venue toutes deux choisir un livre pour l’enfant. Il semblerait que la petite fille n’arrive pas à se mettre d’accord entre celui parlant des princesses et celui parlant des animaux fantastiques comme les lutins. Joaquim a bien sa préférence mais il ne se permet pas de la dire tandis que la fillette blonde avec ses jolies boucles semble prendre la décision de sa vie. Dans sa petite robe bleue, ses ballerines noires, il a l’impression de voir une version réelle d’Alice au pays des merveilles. Il se demande secrètement si la petite a déjà lu le livre et décide de prendre les devants en lui tendant le livre de l’histoire. Sa mère méfiante au début échange avec lui quelques mots et la petite de manière surprenante change d’avis pour ce nouveau livre. Un lapin qui parle ! qu’elle arrive à dire après avoir contourner le rayon pour aller vers celui des albums dessinés. Amusé, le cuisinier décide de retourner s’asseoir jusqu’à la fin du service du jeune brun.

C’est plusieurs minutes plus tard qu’il le voit approché et lui sourit de manière amusée. Il semblerait que son attitude le mette mal à l’aise mais, loin de se défaire de cette dernière il le fixe longuement. Il a conscience de l’effet qu’il fait chez certains pour autant c’est quelqu’un de très simple bien qu’assez énigmatique pour rendre beaucoup mal à l’aise. « On peut se tutoyer ? » qu’il tente d’initier. Après tout, ils vont boire un verre ensemble, se tutoyer serait déjà un premier pas vers l’amitié et éloigner la formalité n’est pas si mal. Il se lève lestement, remettant droit ses vêtements en les lissant de ses deux mains. Il s’était avachit plus que de raison pense-t-il après un bref coup d’œil autour de lui. Les lieux sont vides, la fermeture est donc imminente avec leur sortie. Doucement, il prend la direction de l’extérieur et patiente jusqu’à ce que l’homme ferme les lieux et les sécurisent.

« Pas de panique, je suis juste un cuisinier dans un restaurant. J’aime la lecture et je suis pas très bon sportif. Et toi ? Quelles sont tes défauts ? » qu’il dit en souriant. Il lui indique le chemin du bras et s’engage sur une rue fréquentée pour aller vers un bar sympathique. Il ne sait rien de lui pour autant, il sait un élément principal, l’homme a qui il parle est très triste à cause du décès de l’homme qu’il aimait. Le chemin est très rapide et il s’installe à la terrasse d’un bar bien placé sur une petite place. « J’aime bien cet endroit, on mange bien et en plus les prix sont pas mal. Même si ce sont mes concurrents… le dit pas à mon patron il me foutrait à la porte. » qu’il dit en souriant.

Contenu sponsorisé






Message
 

[Joquim#1] Tu viens souvent ici et c'est pas désagréable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-