[San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Creepy paths
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

C. Riley Jensen

avatar

✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Mer 11 Avr 2018 - 18:27


A night to remember...





RILEY & JACE





Je n'avais pas vu le moindre reproche dans son regard. A dire vrai, à la manière dont il m'avait offert son cou, que je dévorais de baisers, j'avais dans l'idée qu'il avait apprécié chaque seconde de mon écart.

Cette idée me grisais, attisant mon désir pour lui et je mordillait à présent sa peau entre mes attentions. Je laissais libre court à mes envies, à ma bestialité et la chose me ramenais à ce que j'étais, ce que nous étions. Pourtant ce n'était pas la soif qui m'avais fait quémander sa peau de la sorte et à cet instant précis, je ne me sentais pas monstre.
Avec lui, je ne me sens jamais monstre.
Songeais-je en redonnant à mes mains toute leur liberté, les laissant retrouver la chaleur de sa peau et se perdre sur son corps.

Bien vite, j'avais du les calmer, forcée à ralentir le rythme quand Jace avait stoppé notre danse. L'histoire de quelques secondes, j'avais eu envie de protester, de gémir pour montrer mon désaccord, mais... j'avais également envie de profiter de ce moment aussi longtemps qu'il me l'était possible. Je m'étais donc tue et avait suivis ses mouvement sans broncher, m’installant contre lui comme il m'y avait invitée.

J'avais alors cherché ses yeux des miens et apprécié à sa juste valeur ce moment particulier ou nous ne semblions faire qu'un. Ses doigts avaient repoussés plusieurs mèches de mon visage, son pouce avait caressé ma joue puis mes lèvres et j'avais une fois de plus perdu le nord ou tout sens de la réalité. Mes gestes qui suivirent n'étaient que le résultat de ses demandes silencieuses, de ses mains sur mon corps et de l'intention que je sentais derrière. Mon dos avait retrouvé le confort du lit machinalement, sans même que je ne réalise que j'avais changé de position. Mes yeux, eux, étaient toujours plongés dans les siens alors que je soupirais de plaisir face aux sensations que me procuraient cette nouvelle cadence qu'il avait instauré. La passion dans ses mouvements de bassin, le poids de son corps sur le mien... je n'avais pas pu réprimer cette marque de satisfaction, pas plus que je n'avais eu envie de taire le gémissement que j'avais poussé en sentant la vigueur dans ses à-coups. J'accueillais avec le même plaisir chaque rencontre de nos corps et avait même calqué mon rythme au sien sans hésitation, ce jusqu'à ce que mes mains ne se joignent à mes lèvres qui laissaient échapper avec sincérité toutes les sensations qu'il provoquait en moi. Mes doigts s'étaient rejoins derrière sa nuque et exerçaient une force que je peinais de plus en plus à contrôler. Et soudain, une pensée m'avait saisie :
Est-ce que j'ai besoin de la contrôler ?


Il possédait le même don que moi et d'un coup, d'un seul, j'avais réalisé. Je n'avais pas besoin de contenir quoi que se soit, je pouvais me laisser aller pleinement et simplement. Je lâchais alors sa nuque et faisait glisser mes mains jusqu’à ses reins, puis ses fesses avant de l'inviter d'un regard à suivre mes envies. Mes mains et leur prise ferme l'enjoignaient à se retirer pour mieux nous déplacer et me laisser le surplomber.

J'étais à présent au dessus de lui, nos corps bien trop loin l'un de l'autre à mon goût malgré la proximité évidente. Et en quelques secondes, répondant à mon caprice charnel, je m'étais assise sur lui; une jambe de chaque coté de son corps, soupirant d'aise quand nous étions à nouveau unis.

Dans cette position, j'avais une parfaite prise sur son torse et mes mains avaient aussitôt retrouvé sa peau, caressant chaque parcelle qui leurs étaient offerte avec appétit. Notre étreinte retrouvée, j'avais recommencé à me mouvoir pour satisfaire nos appétits instaurant un rythme lent et pourtant bestial qui me forçais d'autres soupirs.

L'espace d'un instant, mes yeux s'étaient fermés, savourant une nouvelle vague de plaisir provoquée par notre danse. Puis, alors que je les avaient rouvert, j'avais arrêté mes mouvement, m'allongeant sur lui pour sentir sa peau contre la mienne et aller chercher ses lèvres. Après un baiser passionné accompagné d'une légère morsure, j'avais libéré ses lèvres et susurré quelques mots emprunts de désir :

▬ Tu me rends complètement dingue, j'espère que tu t'en rends compte.

Je n'en avais pas fini avec lui et je savais que lui non plus. Mais faire durer ce moment avait une saveur particulière, comme si ça rattrapais tout ce temps que j'avais mit à m'avouer la chose.






Spoiler:
 


Dernière édition par C. Riley Jensen le Mar 17 Avr 2018 - 18:25, édité 1 fois

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Dim 15 Avr 2018 - 15:32
Il est vrai que Jace avait peut-être manqué d'un peu de jugeote lorsqu'il laissa le nephelim mordre un peu sur son humanité. Mais si Riley était venu rechercher le meilleur de lui, il voulait croire qu'elle ne le laisserait jamais s'aventurer dans des eaux où il n'aurait guère la capacité de se débattre. Le Nephelim était addict à la sensation de leurs deux corps se heurtant, jouant l'un sur l'autre, l'un avec l'autre mais il aima tout autant les notes lentes données à leur ébat, cherchant le contact visuel plus que corporel. Quelque chose ne tournait plus rond dans sa tête, toutes ses données avaient été remplacées : il n'y avait plus que Riley. Comme si cela faisait des années. Il avait déjà commencé à lâcher prise et senti la jeune femme en faire de même, un homme « normalement » constitué aurait souffert de la force exercé sur sa nuque, des passages trop intenses sur ses membres mais Jace ne pouvait que s'en délecter, à même de les recevoir sans sentir ses os se briser.

Ses dents sur sa lèvre, ses yeux de feu qui l'attisaient : il se soumettait à elle. Ses désirs devenaient les siens et il appréciait tout ce qu'elle lui donnait. Il se laissa guider par la jolie brune, se laissant dominer par la belle comme il n'avait pas souvenir de l'avoir été. Sensation ardente, Riley était vive et volontaire alors que Jace avait quitter sa taille qu'il accompagnait de ses doigts, pour agripper les draps dans ses poings, respirant par à-coups. Elle jouait avec ses limites et elle dût le sentir brûlant lorsqu'elle vint se coucher sur lui, son sang pulsant dans sa jugulaire. Malgré tout, il ne pouvait tomber d'accord :

_ TU me rends complètement dingue. Murmura-t-il contestataire, conscient que la docilité qu'il lui concédait n'était pas quelque chose dont beaucoup de monde pouvait se vanter. Dans la vie de tous les jours, il prenait les décisions, il était au-dessus... enfin jusqu'à présent. Et il avouait bien apprécier la sensualité de subir les tortures érotiques de la jeune femme.

Il n'aurait su estimer le nombre de fois ou le nombre d'heures où ils avaient fait l'amour mais bientôt il fit grand jour. Le lit faisait peur à voir, dans leur élan passionné, le matelas s'était échappé du sommier sur quelques centimètres, un oreiller traînait sur le sol, les draps étaient déchirés par endroit comme s'il n'avait s'agit que de vulgaires mouchoirs en papier et c'est le corps en travers du lit, étendu sous le corps chaud de la jeune femme que Jace avait rouvert les yeux alors que le vibreur d'un téléphone s'était manifesté. Ses yeux cherchèrent le radio-réveil qui lui indiqua midi passé... Jace passa une main lasse sur ses yeux, cela faisait déjà deux bonnes heures qu'ils auraient dû libérer la suite. Maxwell brandirait-il cette double facturation en guise de preuves ? Serait-il d'ailleurs ravi de payer le double de ce qui avait été prévu ? Cela le faisait royalement suer mais le Nephelim ne pourrait plus prétendre devant l'homme d'affaires, qu'il avait tort.

D'une main tendre, Jace caressa la peau douce de sa partenaire, glissant les doigts le long de sa colonne. La nuit avait été musclée, pourtant il s'étonna qu'ils se soient endormis ainsi. Mais quelque chose de plus grave l'inquiéta subitement, sentant une crampe soudaine le crisper sous le corps ensommeillé de la jeune femme, Jace réalisa qu'accompagnant son réveil, il commençait à avoir faim... et pas de toasts, ni de bacon. Cela faisait une douzaine d'heures qu'il n'avait pas avalé une goutte de sang et même s'il était en mesure de tenir plus longtemps, en grignotant sur ses pouvoirs durant leurs ébats, il avait également diminué son endurance. Néanmoins, il sourit à Riley... le manque de sang était toujours douloureux mais cela n'était que le premier signal d'alarme, la première phase de manque, et quelques heures salvatrices lui seraient encore accordées avant qu'il n'envisage de décapsuler le premier passant comme une bouteille de bloody Mary. Il ne voulait pas tout gâcher.

_ Bonjour... Jace émit une remarqué amusé pour éloigner une inquiétude prématurée. Alors, c'est comme ça que tu t'assures qu'à ton réveil, ton partenaire sera toujours là ! Il roula sur le côté se retrouvant au-dessus. Bien dormi ? Et il l'embrassa.

C. Riley Jensen

avatar

✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Dim 15 Avr 2018 - 23:00


A night to remember...





RILEY & JACE





Mon aveu avait été les derniers mots que j'avais prononcé de la nuit et sa contestation les siens. J'avais tout bonnement sourit quand il m'avait contredite et ensuite... tout n'avais été que volupté, soupirs et caresses tendres ou passionnées. Je n'aurais su dire combien de fois nous avions profité de l'instant ou combien de temps s'était écoulé tant je m'étais abandonnée à lui. Mais une chose était sûre, j'avais passé une nuit exquise et j’espérai qu'il en allait de même pour lui.

C'était la lumière du jour qui m'avait réveillée, doucement, me forçant peut à peut à ouvrir les yeux sur Jace. J'avais aussitôt avisé l'état de la chambre, ne ressentant pas la moindre honte, j'avais au lieu de ça sourit en sentant toujours la chaleur de son corps sous le mien. Nous avions dormis ainsi, moi au dessus de lui, blottie contre son torse et cette sensation, le plaisir de me réveiller auprès de lui... j'avais du mal à cacher quoi que se soit.

Au contact de sa main sur mon dos, j'avais frissonné et fermé les yeux de nouveau. Profitant encore un peu avant de vérifier l'heure qu'il était. Le jour semblait levé depuis un bail et j'aurais probablement du m'en inquiéter, penser à tout sauf à apprécier ses caresses, mais... Je n'en avait tout bonnement pas envie. Tout ce qui m'importait, malgré la soif qui commençait à faire parler d'elle, c'était lui, nous. Mon état ce matin avait peut être tout du cliché, mais de ça non plus je n'avais pas honte. Me réveiller contre lui, sentir ses mains sur mon corps... je n'était pas certaine de pouvoir m'en lasser ou de pouvoir lui demander d'arrêter pour qu'on libère la chambre. A ce rythme, le service d'étage allait devoir venir nous sortir d'ici par la peau des miches.

▬ Bonjour. Soufflais-je, le sourire toujours aux lèvres avant de rire à sa boutade et son mouvement pour inverser nos positions.

▬ Parfaitement ! Glissais-je avant qu'il ne m'embrasse, me forçant à me taire pour mon plus grand plaisir. Puis, alors que je reprenais mon souffle, je finissais par ajouter quelques mots, mutine.

▬ Tu dois admettre que ma technique est efficace ! Impossible de se faire la belle.

La touche d'humour était limpide, mais une partie de moi espérait bien que l'idée de fuir au milieu de la nuit ne l'avais pas effleuré le moins du monde. Je le regardais un instant, silencieuse, détaillant ses traits comme si je ne les connaissaient pas déjà. Le voir de nouveau sur moi réveillait des instincts qui n'avaient eu de cesse d'être exaucés cette nuit. Pourtant... il fallait être raisonnable non ?
Peut être...


▬ Et toi, tu as bien dormi ? Demandais-je alors que mes mains semblaient avoir retrouvé le chemin de son torse comme des aimants. Je le caressait, au dessus de moi et remontait jusqu'a ses épaules pour enlacer son cou.

▬ Je n'ai pas envie de quitter cette chambre... Pas du tout ! Avouais-je avec un sourire coupable aux lèvres.

▬ Il va falloir... qu'on donne une explication pour les draps. La réaction de Philip quand il aura la note risque d'être... Divertissante. Fis-je en explosant de rire.






Spoiler:
 


Dernière édition par C. Riley Jensen le Mar 17 Avr 2018 - 18:24, édité 1 fois

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Lun 16 Avr 2018 - 22:16
Cette nuit avait été LA nuit. Celle qui les avait rendu seuls au monde et heureux. Bien qu'ils le soient encore, seuls, Jace ressentait sans les entendre la vie qui avait reprit au rythme de la lumière du jour. Malgré le fait qu'ils doivent à nouveau retrouver leur costume de scène, Jace se sentait bien. Ils auraient pu se réveiller mal à l'aise, gênés d'avoir céder, et pendant bien longtemps il avait cru que se soumettre à ses envies auraient rouverts ses plaies vis-à-vis de Rachel... pourtant, sans parvenir à effacer son visage, elle était loin dans ses pensées et il devait admettre ne pas ressentir le goût de la culpabilité ou de la honte. Peut-être ceux-ci viendraient-ils plus tard mais sur l'instant, il se sentait léger comme si on lui avait administré une forte dose de calmants... juste avant que l'infirmière couchée sous lui, lui remette le cœur en place : un palpitant aigri et poussiéreux qui avait eut grand besoin de ses tendresses.

_ Imparable. Surenchérit-il, la surplombant les bras tendus, poings enfoncés dans le matelas. La meilleure nuit depuis de longues années. Répondit-il en fermant brièvement les yeux sous ses caresses. Il n'avait pas eut de visions, pas de cauchemars, pas d'appels à l'aide... cette nuit avait été sereine et il avait dormit d'un sommeil profond et lourd. Il sourit lorsqu'elle évoqua cette envie de rester là, de vivre à jamais dans cette chambre, dans ce lit. Leur donner une excuse, et pourquoi pas la vérité ?

_ J'ai fait l'amour avec une fille tellement intense que j'en ai déchiré les draps ? D'un air désinvolte, il se redressa, vînt mettre ses mains derrière son crâne, contractant les biceps. Je suis plutôt costaud, ajouta-t-il d'une remarque faussement narcissique, la voix encore ensommeillée. Ça se tient, non ?

Il était midi passé. Techniquement, la chambre était à eux jusqu'au lendemain 10h, d'après le règlement de l'hôtel qu'il avait eut le temps de survoler pendant que Riley récupérait les clés de la suite. Mais si le désir était partagé, Jace était terre à terre... Il faudrait penser à rentrer. Son business ne tournerait pas sans lui et puis aussi belle soit Riley, aussi divin soit le sexe avec elle, la traque aux démons finiraient par lui manquer.

_ Philip nous pardonnera tout nos excès tant son ego sera flatté d'apprendre qu'il avait raison. Au moins sur leur sentiment, car il n'avait pas raison sur tout. Jace n'était pas ce couard opportuniste qu'il semblait avoir dépeint lorsqu'ils avaient parlé de leur rencontre. Et le détective n'en démordait pas de pouvoir le lui prouver un jour. Si on veut rester en ville plus longtemps, il nous faut des poches... Dans leurs conditions, difficile de voyager avec sa glacière et le sang ne se conservait pas longtemps hors du bon environnement : Quelques heures au mieux.

Jace se laissa glisser hors du lit et chercha son téléphone dans sa valise. Il tapota quelques mots sur son écran, et quelques instants plus tard, on lui renvoyait une adresse et une sorte de cryptogramme. Et bien, c'était la première fois qu'il expérimentait le réseau de sang résistant et il devait dire que les personnes chargées de faire le lien étaient efficaces... Laisser un Nephelim ayant faim n'étant d'ailleurs pas une chose à faire. C'est d'ailleurs pour cette unique raison qu'il avait consenti à signaler indirectement à la Résistance qu'il était en manque.

_ Voilà qui devraient nous arranger. Dit-il pour lui-même. Il n'avait pas mentionné Riley, demandant simplement deux poches. Jace jeta son téléphone dans les draps défaits et releva les yeux vers sa partenaire. Tu me rejoins sous la douche ? D'un clin d'oeil, il contournait le lit et se dirigeait vers la salle de bains. Naturellement celle-ci était grandiose mais ce qui l'impressionna plus encore fût son dos strié alors qu'il passait devant les larges miroirs. La passion de cette nuit marquait encore ses omoplates, ses reins...

Il se glissa sous la douche et laissa à l'eau chaude le loisir de finir de le réveiller.

C. Riley Jensen

avatar

✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Mar 17 Avr 2018 - 18:53


A night to remember...





RILEY & JACE





Quand il avait ouvert le chemin à cette blague, j'avais sourit et je n'arrivais pas à me départir de cette bonne humeur alors que je rentrais dans son jeu. Une chose était sûre, blague ou pas, volontaire ou pas... J'avais passé la nuit contre lui et j'étais parfaitement satisfaite qu'il en soit ainsi. Il appuyait mes derniers mots et disait ma technique imparable et je souriais en retour, mes lèvres s'étirant d'avantage quand il admit avoir passé une nuit comme il n'en avait pas eu depuis longtemps.

J'ignorais s'il parlait toujours, seulement de la qualité de son sommeil mais quoi qu'il en soit, j'acceptais sa réponse avec bonheur, avant de passer à la révélation qui brûlait mes lèvres. Je savais que nous aurions du déjà quitté la chambre, mais... je n'en avais pas envie et s'il fallait quelqu'un de raisonnable aujourd'hui, ça devrait être lui. D'ailleurs, comme si je voulais une raison pour retarder l'inévitable, j'avais cherché à justifier la chose en disant que nous avions besoin d'une raison à donner pour expliquer l'état des draps. Un sujet qui eu le mérite de faire réagit mon amant à défaut de gagner du temps.

Je ne pu pas m'empêcher de rire quand il répondit d'un ton si naturel la vérité brute. Puis, il avait bandé ses muscles pour ajouter une touche d'humour supplémentaire et j'avais éclaté de rire de plus belle.

▬ Ça se tiens et... je doutes que qui que se soit ai l'envie de poursuivre et poser d'autres questions, si tu leur répond ça !

Fis-je avec humour en songeant à la réaction qu'ils auraient eu à l'accueil de l'hôtel cinq étoiles si c'était à eux et pas à moi qu'il avait répondu ça.

De toute façon, je doutais que l'on ai des comptes à leur rendre à eux, mon avis était que Philip aurait la note et qu'il serait celui qui se poserait des questions, avant de possiblement nous les poser. Ce, même s'il aurait sûrement son avis la dessus, comme il l'avait sur tout.

▬ Philip nous pardonnera tout nos excès tant son ego sera flatté d'apprendre qu'il avait raison.

▬ Ahaha, je crois que tu as plutôt bien cerné le personnage.

J'étais amusée et quelque peu impressionnée qu'il ai si vite comprit comment fonctionnait le milliardaire. Il n'était pas méchant, protecteur oui, mais... hier il m'avait surprit dans sa façon d'être. Il avait été incisif et mauvais avec Jace l'accusant de choses qu'il n'était pas. Cela dit... il avait eu raison sur un point et j'avais dans l'idée que je n'allais pas finir d'en entendre parler.

Déjà, la discussion avait migré, Jace avait oublié Philip pour passer à un impératif. J'y avait pensé, j'avais sentit la soif et nul doute que lui aussi. Nous avions trop profité cette nuit, j'avais oublié de retenir ma force, je m'étais abandonnée comme jamais et ça avait un coût. Et Jace avait raison ! Nous devions boire, car il était hors de question de passer plusieurs heures enfermées dans une voiture avec un humain comme chauffeur si j'étais en manque.

Il avait raison, oui... Mais je n'étais pas sûre de la façon de nous en procurer. Pourtant, en le voyant se lever, lui semblait savoir. Il avait prit son téléphone, fait je ne sais quoi et marmonné une phrase avant de me proposer de le rejoindre sous la douche. La proposition était plus que tentante, mais je m'interrogeais également sur ce qu'il avait fait. Si ça avait vraiment un lien avec les poches et pourquoi ? Je l'avais cela dit regardé quitter la chambre et rejoindre la salle de bain sans demander quoi que se soit. J'avais d'abords vérifier mon téléphone, voyant plusieurs messages en attente. Rien d'urgent à en juger par le début visible sur l'écran d'accueil.

Je soufflais, souriais et me levait finalement, imitant Jace pour le rejoindre sous la douche. A la seconde ou j'avais sentit l'eau sur ma peau, j'avais soufflé de plaisir. La chaleur était agréable après avoir perdue celle de son corps contre le mien. J'avais cela dit une solution toute autre pour remédier à ça et j'avais déjà posée ma main sur son dos, caressant les marques que j'avais causé. L'eau tombait sur nos corps et il semblait aller bien, je n'y était pas aller trop fort semblait-il, mais je n'y était pas aller de main morte non plus.

▬ J'ai laissé ma marque. Soufflais-je en m'approchant déposant mes lèvres sur les griffures.

▬ Je plaide coupable, mais seulement à moitié... Tu es en partie responsable. Je riais légèrement, consciente que s'il avait une part de responsabilité c'était seulement à cause de l'effet qu'il me faisait et non pas d'autre chose. Je pouvait difficilement lui reprocher ça, si tant ai qu'il y ai eu une once de reproche dans mes paroles.
Jamais...


Je le contournais pour me mettre face à lui et fermait les yeux un instant, savourant l'eau chaude qui me fouettait doucement. Puis, je les rouvraient et osait finalement demander :

▬ C'était quoi avec ton portable tout à l'heure ? Tu as parlé de poches, puis tu t'ai levé, tu as tapoté... Tu passais commande chez le boucher ou quoi ? Le taquinais-je en posant mes mains sur son torse, pour jouer de mes doigts sur sa peau.

▬ Après une nuit pareille, certains offrent le petit déjeuner, mais je ne suis pas difficile. Je me contenterais de ça... Continuais-je avec humour, en faisant tout autant référence à ma blague sur le sang, qu'a mes mains sur lui.






Spoiler:
 

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Mar 17 Avr 2018 - 22:08
Jace n'en avait pas dit beaucoup sur l’aparté plus sérieuse qui les concernait tous les deux. Le Nephelim était encore un novice de la Résistance et n'en connaissait pas encore toutes les ficelles... mais il savait qu'il utiliserait l'aide de ses derniers qu'en dernier recours. Il se voulait encore indépendant, continuant d'agir et de penser comme il l'avait toujours fait. Le mouvement Résistant avait fini par s'imposer, pourtant il se sentait encore et toujours comme une pièce rapportée, un type qui aide de temps à autre mais qui n'a pas envie d'être plus. Jace pensait chef de meute mais ne pensait pas groupe. Ce n'est pas quelque chose qu'il avait d'innée et ce n'était pas quelque chose que Tom lui avait apprit.

Bien avant que Riley ne le rejoigne dans la douche, il l'avait senti s'approcher mais sans se retourner, il l'avait laissé parcourir son dos, ne boudant pas son plaisir sous ses lèvres.

_ Je t'appartiens jusqu'à ce qu'elles s'estompent ? La questionna-t-il d'une voix langoureuse alors qu'elle passait devant, entre lui et le carrelage. Vais-je devoir te passer les menottes pour cet aveu ? Murmura-t-il, haussant un sourcil perplexe, jouant les mauvais flics en venant la piquer du regard. Je serai clément si tu me donnes le nom de ton complice. Il se mit à rire lorsqu'elle le désigna comme le dit coupable. Ok, je me rends.

La question qui suivit ne cassa pas sa bonne humeur, néanmoins, elle le forçait à se positionner dans leur relation. Un mensonge = elle n'était qu'un coup d'un soir, une vérité relative : il tenait à elle mais ne voyait pas de longévité à leur duo, la vérité pleine et entière = il l'estimait beaucoup, voulait croire en eux et préférait éviter les mensonges. La première solution était écartée d'office et bien que la deux ne lui convenait pas non plus, ce n'était pas évident d'aborder le sujet... Peut-être parce qu'il avait autant d'ego que Philip et que ça lui avait coûté de s'entourer pour surveiller les Nephelims.

_ En quelque sorte... il y a une quinzaine de jours, j'ai décidé de rejoindre un groupe qui lutte contre l'engeance démoniaque… Je n'étais pas très enthousiaste, et il ne l'était d'ailleurs toujours pas, mais leur base de données sur les Nephelims me faisait de l'oeil... et puis cela donne quelques avantages, récupérer des poches de sang sur simple demande en fait parti. Voilà, elle savait tout. Elle connaissait la raison de ce sms et cette facilité avec laquelle, il avait trouvé deux poches de sang dans la ville. Il n'avait eut qu'à taper quelques mots et tout le reste s'était enchaîné avec facilité. Je dois me rendre à l'adresse qu'ils m'ont envoyé. Tu n'es pas obligé de venir... j'ai demandé deux poches et je ne veux pas qu'il déduise l'évidence s'ils te voient avec moi. Pour vivre heureux, vivons caché et ce dicton était parfait pour un Nephelim. L'humanité n'était pas prête à accueillir une entité ni humaine, ni démoniaque. Leur cas était compliqué. Avoir l'anonymat était une chance ! Le conserver, un sport.

_ Il est midi passé, je te conseille de passer directement au plat de résistance. L'aguicha-t-il en venant se coller contre elle. Ses mains se perdirent sur son corps qu'il enserra délicatement, venant cueillir les gouttes d'eau dans son cou du bout des lèvres. Il s'apprêta à ne pas être très raisonnable quand on toqua à la porte. Le service d'étage sans doute... Jace coupa l'eau afin d'identifier l'intrusion. Pendant un moment, il eut même peur que cela soit Philip, ce qui dût sans doute se sentir à la façon dont il esquiva l'action et alla enrouler sa taille dans une serviette. Si c'était le service d'étage, ils allaient finir par ouvrir. Si c'était Philip, mieux valait se rhabiller et faire un brin de ménage dans la chambre. Zut, ils auraient tellement dû se servir du DO NOT DISTURB, WE HAVE SEX HERE !

C. Riley Jensen

avatar

✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Mer 18 Avr 2018 - 0:00


A night to remember...





RILEY & JACE





Je devais bien avouer que j'avais aimé le son de cette phrase toute particulière qu'il avait dit au sujet de ces marques sur son dos. Mais je n'avais rien dit, souriant en hochant positivement de la tête, puis parcourant son torse de mes mains tout en savourant le contact avec l'eau chaude. Il avait insisté en jouant avec mes mots, taquin au possible jusqu'à se rendre comme s'il était réellement coupable et je riais légèrement, ne pipant toujours pas mot. Pourtant, j'avais fortement pensé la chose et j'avais eu ce regard qui en disait long, du genre «J'aime quand tu joue comme ça ! ».

Mais ce que j'aimais plus que tout, c'était cette proximité, cette intimité. Et il ne s'agissait pas que de sexe, non. J'avais aussi l'impression d'être plus proche de lui après cette nuit, grâce à ce que nous avions partagé sur nos passés. Trop proches peut être, parce que j'avais posé des questions qui pouvaient tout de suite tuer l'ambiance. Mes blagues, le sang... c'était plutôt étrange de réussir à en rire comme ça. Mais surtout, je ne voulais pas qu'il se sente forcé à répondre si jamais ça concernait un indic ou... le secret de quelqu'un. Après tout, il avait été compréhensif quand je n'avais pas pu tout lui dire sur Tamsin ou sur Damon. Leur secrets leur appartenaient...

Je m'inquiétait légèrement, prête à rebondir s'il montrait une quelconque réserve, mais... non. Il avait l'air d'hésiter, certes. Mais il semblait surtout choisir ses mots.

▬ En quelque sorte... il y a une quinzaine de jours, j'ai décidé de rejoindre un groupe qui lutte contre l'engeance démoniaque… Je n'étais pas très enthousiaste, mais leur base de données sur les Nephelims me faisait de l’œil... et puis cela donne quelques avantages, récupérer des poches de sang sur simple demande en fait parti.

J'étais surprise, ça pour l'être... J'avais d'ailleurs eu un petit raté, entendant parfaitement ce qu'il disait sur l'adresse et le reste, mais ne disait rien hochant simplement la tête quand il avait proposé y aller seul. Puis... la lumière était revenue à tous les étages et je m'étais posée la question « Tu veux dire que tu as rejoins la résistance ? » sans avoir le temps de la dire à voix haute.

Nous avions rapidement parlé d'eux une fois, mais j'avais cru comprendre que ce n'était pas son truc. Et j'avais aussi parlé des tentatives pour me recruter. Alors... j'étais surprise, mais je comprenais. Pour toutes les raisons qu'il avait donné concernant leur base de données, mais aussi pour les poches de sang qui semblaient pleuvoir si on était des leur. Seulement, si j'avais pensé toutes ces choses, rien n'était sortit parce que déjà il avait changé de sujet en rebondissant sur ma blague du repas et avait accaparé mon corps de ses mains et ses lèvres s'étaient posée sur ma nuque et... je n'avais plus eu envie de poursuivre la discussion.
Je lui demanderais plus tard... bien plus tard...


Au lieu de l'interroger, je soupirais sous ses caresses jusqu'a ce que la volupté de cet instant s'envole d'un coup d'un seul.
Je ne rêve pas, j'ai bien entendu quelqu'un à la porte ?


Il n'y avait pas de doute, quelqu'un avait toqué et Jace l'avait entendu aussi. Il s'était empressé de sortir de la douche et d'accrocher une serviette à sa taille et je l'avais suivie, dépitée.

▬ Je vais leur ouvrir. Soufflais-je en zyeutant Jace avant de foncer vers l'entrée.

C'est un mauvais timing mais... On ne peux pas leur en vouloir cela dit... on a investit la chambre un peu trop longtemps...
Songeais-je, certaine qu'il s'agissait du service d'étage jusqu’à ce que je n'arrive en peignoir dans le vestibule de la suite pour ouvrir.
Bon dieu !
J'avais eu un regard surpris à souhait quand j'avais vu Philip derrière la porte et il n'était pas partit quand il avait lancé la discussion.

▬ Imagines ma surprise quand j'ai appelé mon chauffeur pour savoir si vous étiez bien rentrés et qu'il m'a dit que vous n'aviez pas encore quitté l'hôtel... Fit-il tout sourire en s'invitant tout seul à entrer.

▬ Je me suis dit que c'était un signe, puisqu'on a pas pu se dire proprement au revoir hier. Je voulais vous inviter à manger, ne serais-ce que pour laisser le room service récupérer sa chambre, mais... je dérange peut être ?

Il avait cet air amusé que je lui connaissait bien. Il avait une petite idée de ce qui nous avait retenu. Difficile de le contredire cette fois, cela dit. De un, parce qu'il n'y avait pas un paquet de raisons pouvant expliquer la chose, de deux... parce que mentir n'était pas une seconde nature chez moi.

▬ Tu m'as surprise ! Ça c'est certain. Je... je ne suis pas sûre que Jace voudra sortir manger. Nous avons des plans. L'un de ces plans consistait a nous nourrir avant de trop réveiller la soif. Et ce n'était pas avec Philip que nous allions pouvoir faire ça.

▬ On finissais de nous doucher puis on allait libérer les lieux et... Je remarquais le sourire narquois de Philip et comprenais. Je n'avais pas eu le temps de parler de faire un petit tour en ville avant de prendre la limousine, rien de tout ça... J'avais utilisé le mauvais mot, ou les mauvais pronoms. J'abandonnais, autant lui laisser sa petite victoire si je voulais lui éviter de repartir dans les même travers qu'hier soir. Je lui offrait une moue contrite et tournais les talons en ajoutant :

▬ Je reviens, il faut que je m'habille si tu veux qu'on rende la chambre.

J'arrivais dans la chambre même, avisant Jace qui avait fait un brin de ménage même s'il n'y avait plus rien à faire pour le lit et lançais :

▬ Tu ne croyais pas si bien dire quand tu disais que ça flatterais son égo ! Devine qui patiente dans l'entrée de la suite... Je faisait une nouvelle moue, cette fois plus joueuse et m'avançais vers le nephelim pour poser ma tête contre son torse.

▬ Tu crois que si on le fait attendre suffisamment longtemps il filera de lui même ? Ricanais-je en songeant à quel point la soirée avait été un pale préambule de cette nuit. Je préfères être seule avec toi, pour aller chercher les poches, dans la limousine, n'importe ou... Je lui ai déjà dit que le repas... c'était une mauvaise idée. Mais il n'a pas l'air de vouloir partir.

Une pensée m'avait saisie et je m'interrogeais
Il n'attends quand même pas juste pour parler à Jace ?







Spoiler:
 

Jace Ambden

avatar

✥ Je suis : Nephelim
Nephelim | Neutre & Bon



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Mer 18 Avr 2018 - 22:53
D'un mouvement brusque, Jace avait coincé le pan de serviette et avait hoché machinalement la tête lorsque Riley avait prit l'initiative d'aller ouvrir. Il n'avait clairement pas envie de la voir accueillir les visiteurs, qu'ils soient de l'hôtel ou non alors qu'ils échangeaient un nouveau moment à deux. Pourtant il savait que cela s'imposait. Ce serait même miraculeux si la direction de l'hôtel concédait à ne pas leur compter une nuit de plus, ni les draps qu'ils avaient, -qu'il avait- déchiré. Est-ce que les richissimes clients de ce genre d'hôtel étaient traité de la même façon qu'un hôtel bas de gamme... Jace s'était toujours imaginé un personnel à faire des courbettes devant un portefeuille bien rempli. Philip Maxwel n'était pas n'importe qui et Riley Jensen non plus. Leur nom n'était pas anodin.

Le Nephelim s'était positionné dans l'embrasure de la porte de la chambre et patientait, attendant que Riley congédie le room-service le temps qu'ils terminent de se préparer mais son sang ne fit qu'un tour en identifiant la voix de Philip. Reculant d'un pas alors que l'homme semblait d'ores et déjà plus proche, Jace fit un tour sur lui-même déboussolé et rejoint le lit à grand pas, commençant à tirer sur le draps pour le rouler en boule dans ses bras, faisant voler l'oreiller au sol du bout du pied pour le renvoyer près de ses jumeaux. Jetant la boule informe de tissu sur le lit, Jace remit le matelas dans son axe et se retourna pour accueillir Riley. La belle le prenait plutôt bien... pour lui, c'était un peu différent. Quelque part, il se sentait obligé de devoir plaire à Philip, il voulait plaire à Philip pour Riley... dès que l'homme était entré dans la suite, Jace s'était crispé, ignorant ce qui allait se passer entre eux cette fois.

Accueillant Riley entre ses bras, ses mains glissèrent dans son dos. Bon sang qu'il aimait quand elle collait sa tête ainsi contre lui... mais il ne devait pas s'égarer. Il avait un envahissant problème. Il finit par grimacer une réponse, qu'elle-même devait connaître.

_ Non, il ne décollera pas. Jace oeilla la porte entre-ouverte d'un air assidu. Il commençait à connaître le businessman et ne s'étonnait même plus de l'avoir dans la pièce annexe. D'ailleurs son instinct le lui avait soufflé alors qu'ils étaient encore sous la douche mais bêtement, Jace n'avait pas voulu écouter ses craintes. Ok, mettons un terme à cette mascarade ! Jace attrapa subitement le visage de Riley pour lui voler un profond baiser et marcha d'un pas décidé vers la porte. Ouvrant le battant de la chambre en grand, il s'y appuya un brin provocateur et sec.

_ Bonjour Philip.
_ Bonjour... Jace. Sous la surprise, la réponse de l'homme fût un brin hésitante. Le moment n'allait certainement pas durer alors Jace choisit de le savourer sans pourtant insulter le milliardaire en lui montrant qu'il l'avait noté. Déjà, il voyait son adversaire se rembrunir, prêt à monter au front. Jace ne le laissa pas faire. Pour le moment, l'homme devait se taire et écouter. Le Nephelim n'allait pas faire de long discours car son habitude était d'aller à l'essentiel :

_ Vous aviez raison, Riley ne me laissait pas indifférent... Nous avions, tous les deux, besoin de temps pour nous trouver... et nous nous sommes trouvés... Mais si vous insinuez encore une seule fois que je ne suis là que par intérêt, je vous décoche une droite dont vous garderez le souvenir. Jace s'approcha, tendant sa main en guise de retour à zéro. On est d'accord ?

Philip ne tarda pas à venir serrer la main tendue, sans pour autant paraître alarmer par la menace.

_ peut-être devriez-vous vous habiller. Tenta-t-il de piquer, mutin.
_ Je vous en prie Philip, on sait tous les deux que vous espériez nous trouver dans cette tenue !
_ C'est vrai, admit-il sans se faire prier, les yeux brillants qui s'accompagnèrent d'une rire à peine contenu.

Jace recula, rejoignant finalement la chambre, avant de souffler un grand coup quand il fût isolé. Le personnage devenait de plus en plus compréhensible. Maxwel avait un bel ego mais ce n'était pas pour autant qu'il aimait des types qui lui mangeait dans la main. Cela aurait pu ne pas passer mais le caractère fort du Nephelim n'avait pas exécré l'autre homme.

_ Venez manger à la maison ! Katherine sera heureuse de partager un repas plus intimiste avant que vous ne repartiez...

Malgré l'importance prioritaire d'aller au lieu de rendez-vous pour récupérer les poches, Jace sentit que malgré le ton guindé lancé depuis la pièce voisine, la demande lui tenait véritablement à cœur. Ils ne reviendraient pas tout de suite à San Diego et Jace interrogea Riley du regard avant de lui murmurer une proposition :

_ Tu veux y aller ? Je peux aller chercher les poches et je vous y rejoins.

Cet oncle paternaliste n'avait pas envie de voir son petit poussin repartir si vite. La famille est quelque chose d'important et il ne pouvait pas lui enlever cette qualité.

C. Riley Jensen

avatar

✥ Je suis : une nephelim
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Nephelim | Neutre & Bon -staff-



MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   Jeu 19 Avr 2018 - 20:33


A night to remember...





RILEY & JACE





Quand j'étais aller ouvrir cette porte, je n'avais pas la moindre idée de ce qui m'attendais derrière. Et à présent que je savais et que j'étais retournée auprès de Jace prétextant devoir me préparer... Je réalisais comment cette journée risquait de tourner.

J'avais essayé d'éconduire Philip gentiment, mais il était toujours dans l'entrée de la suite et il ne semblait pas décidé à bouger. Pire, quand j'avais posé la question à Jace, connaissant pourtant déjà la réponse, le nephelim avait confirmé ma pensée. Si même lui, qui venait de le rencontrer, savait que nous ne nous en débarrasserions pas si facilement... alors ça allait devenir compliqué. J'étais restée contre lui un instant, ma tête sur son torse, ses mains me caressant jusqu'à ce qu'il s'éloigne en disant une phrase qui me surpris.
Ces mascarades ?
J'ignorais ce qu'il allait dire ou faire, mais j'étais restée dans la chambre, la ou j'étais censée me changer, et avait sourit en le voyant se poster dans l'embrasure de la porte vêtu d'une seule serviette.

La voix de Philip quand il lui avait répondu m'avais arraché un nouveau sourire, puis j'avais écouté avec attention les paroles de Jace alors qu'il lui donnait sa vision des choses. Avec ce qui s'était passé hier soir, je ne pouvais pas en vouloir à Jace. A vrai dire, je n'étais pas certaine que ça déplaise à Philip autant d'aplomb. J'avais vu Jace tendre sa main et au mouvement qu'il fit ensuite, j'avais comprit que mon oncle de substitution s'était laissé convaincre. Bien entendu, s'il avait accepté cette trêve, ce n'était pas sans une petite remarque qui me fit lever les yeux au ciel.
Si ça n'avais tenu qu'a moi...


Mais déjà, Jace avait répondu du tac-o-tac, forçant Philip à admettre qu'en venant ici ce matin, il ne s'attendait pas à trouver autre chose. Jace semblait satisfait et il était revenu dans la chambre, ou j'étais toujours en peignoir et loin d'être prête. Mais Philip, lui... il était toujours là et il n'avait pas manquer de nous signaler sa présence en proposant de nouveau un repas, mais cette fois chez lui avec seulement Katherine pour autre témoin.

▬ Tu veux y aller ? Je peux aller chercher les poches et je vous y rejoins.

▬ Tu es sûr ? Tu n'es pas forcé. Ce n'est pas parce qu'il est là que...

La situation était parfaitement étrange. Non seulement Jace semblait essayer de me faire plaisir, de faire plaisir à Philip, mais en plus... nous faisions tout dans le désordre. Tant et si bien que je n'étais plus sûre que Jace le veuille ou qu'il le fasse pour d'autres personnes ou d'autres raisons que ses propres envies.

▬ Il y a quelqu'un ? Philip m'avait interrompue dans ma réflexion, attendant une réponse et je répliquais avec humour : C'est en pour-parler. Je suis toujours en peignoir !

Je m'étais tournée de nouveau vers Jace et avait ajouté plus doucement :

▬ Ce n'est pas que je ne veux pas... si toi ça te vas, je serais ravie. Mais, je ne suis pas du tout prête et je me vois mal boire chez eux. Ou, être chez eux sans avoir bu. Par contre...

Ces solutions auraient représenté un risque si seulement une goute de sang était versée. Et il suffisait d'un préparatif du repas qui tourne mal... Je préférait pallier à toute éventualité en règle générale, mais spécialement quand il s'agissait de ma seule 'famille' restante. Je réfléchissais un instant et finissait par proposer une alternative viable :

▬ Si jamais tu es vraiment sérieux quand à y aller... Si tu veux, tu peux aller chercher les poches, me rejoindre ici, on... boit et on voit avec le chauffeur pour nous déposer chez Philip et Katherine ?

En plus de me laisser le temps de me sécher les cheveux et me préparer, nous aurions tous les deux déjà atténué la soif avant même de monter en voiture.

▬ Je sais qu'on a déjà fait la partie 'rencontre avec la famille' mais... ça risque d'être différent maintenant qu'il sait de source sûre. Je ne veux pas que tu te sentes forcé. Ajoutais-je avec un sourire en m'approchant pour poser mes mains sur son torse.

▬ Qu'est-ce que toi tu veux ?






Spoiler:
 

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]   
 

[San Diego] A night to remember... ▬ Feat. Jace [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-