Don't you dare worrying me... ▬ Feat. Cassandre


 :: city of angels :: C.M. Hosp. Center :: Aile sud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Clarke Spencer

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageSam 17 Mar 2018 - 17:14
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre




J'avais beau avoir appris ce que j'étais : une sorcière de lignée ; Je n'avais pas prévu de me reposer la dessus et ne plus travailler. Et j'avais un mentor très doué. Louann, ou plutôt... Cassandre maintenant. J'avais du mal à me faire à ce changement mais j'allais y venir.

Lo... Cassandre était un bon prof et même si elle était clairement moins ancienne que l'était apparemment mon arrière, arrière, arrière, arrière... grand père, j'avais un peu moins d’appréhensions la concernant. C'était pour ça qu'on s'étaient retrouvés dans notre lieu habituel pour bosser magie et qu'on se trouvait à présent sur la route de retour, le volant entre mes mains.

Je conduisait lentement, bridée par le trafic en ville et le feu rouge qu'il y avait devant, à quelques voitures d'intervalle. Quand il était repassé au vert, j'avais suivi le mouvement jusqu'à ce que je sente quelque chose d'étrange. Sans réfléchir, j'avais appuyé sur le frein alors que le feu était toujours vert et forcé les deux voitures derrière moi à en faire de même. Les conducteurs klaxonnaient et j'entendais crier des insultes, mais je ne bougeais pas, regardant avec insistance la rue devant moi. Quelque chose cloche... Quelque chose ne vas pas, mais quoi ?

Je restait bloquée, les yeux rivés sur la route vide et serrait les poings sur le volant. L'inquiétude grimpait, j'avais d'étranges sensations qui me parcourait et j'ignorais pourquoi ou quoi faire. J'entendais des portières s'ouvrir, je comprenais que mon attitude n'était pas normale, mais... ce n'était pas quelque chose de normal qui m'avait fait m'arrêter.

Le temps semblait passer au ralenti, ce qui m'avais semblé être une éternité n'était en fait que quelques secondes, et j'avisais le feu toujours vert en tournant le regard vers Cassandre sur le siège passager. Elle me lançait un regard interrogateur et je comprenais que je devais m'expliquer.

▬ Je... J'ai des impressions étranges... Comme un danger, ou des dangers... J'ai cette intuition qui me bloque... Je crois qu'il y a quelque chose qui va se passer et quoi qu'on fasse... ça finira mal pour quelqu'un !

C'était extrêmement nébuleux, mais c'était tout ce que je pouvais dire, car je n'avais pas mieux. Ces sensations, intuitions... je ne comprenais pas pourquoi je les avaient ou si j'avais raison de les suivre et d'énerver les conducteurs derrière nous qui étaient hors de leur véhicule et venaient vers nous. Je réfléchissais, pesait le pour et le contre et allait presque reprendre la route quand j'avais cru perdre la tête.

▬ Bon Dieu !

Je sortais de la voiture aussitôt pour vérifier que ce n'était pas des reflets sur le par-brise. Comme si c'était possible !

▬ Tu vois ce que je vois, toi aussi ?

J'ignorais ce que c'était, mais la route était comme déphasée. Je n'étais plus sûre de la voir à travers cette immensité blanche immaculée et ces flashs. La route, la lumière... ça se succédait à répétition jusqu'à ce que mes intuitions soient plus claires que jamais.

▬ Quelqu'un va être blessé ! Je ne sais pas qui, il y a... c'est comme si il y avait plusieurs possibilités, mais... il faut s'éloigner... Je regardait autour de nous, paniquée et voyait les passants et automobilistes qui s'étaient rapprochés pour voir. Il faut les éloigner, VITE !







Dernière édition par Clarke Spencer le Dim 20 Mai 2018 - 20:26, édité 1 fois

Cassandre Keras

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée




MessageVen 20 Avr 2018 - 21:39
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre



Perdue au fond de mes pensées, je ressassais encore la tournure désastreuse de ma détestable vie… Alors que nous étions coincées dans un trafic des plus denses après une séance d’entraînement avec Clarke, je réfléchissais encore et toujours à ce que la mort de Mordred avait entraîné. Comme si rabâcher sans cesse les mêmes pensées allait m’apporter une quelconque solution. Au stade où j’en étais rendue, j’avais du mal à imaginer pire, à l’exception du châtiment qui m’attendait à ma mort. Alors à quoi bon chercher une solution là où il n’y en avait aucune ? Tout ce qu’il m’était possible de faire désormais, c’était subir le bon vouloir de Sytry…

Le fil de mes pensées négatives ne s’arrêta que lorsque mon cerveau détecta une anomalie, et je tournais la tête vers Clarke. Alors que le feu était toujours vert, ma semblable avait brusquement freiné et demeurait désormais totalement interdite, fixant presque obsessionnellement la route devant elle. Que lui arrivait-il soudainement ?
Lorsqu’elle tournait finalement la tête vers moi, j’haussais les sourcils un air interrogateur sur le visage. Des explications sur ce comportement tout ce qu’il y a de plus anormal étaient les bienvenues, et comme si elle avait lu sur mon visage ou dans mes pensées, elle me les donnait. Son récit n’était pas tout à fait clair, tout comme les impressions qu’elle avait et qu’elle me décrivait.

▬ Merde… Lâchais-je, prenant très au sérieux la menace qu’elle pouvait ressentir.

Je n’avais pas le temps d’y ajouter quoi que ce soit, Clarke lâchait un blasphème et j’aurai pu en faire autant si je n’avais pas acquis une certaine retenue au cours de mes trois siècles et demi – bien que dans d’autres circonstances, j’aurai tout à fait pu perdre cette dite retenue. Je sortais de la voiture en même temps que Clarke pour observer plus attentivement ce qui était apparu devant nous.

▬ Qu’est-ce que c’est que ce truc… marmonnais-je tandis que Clarke me demandait si je voyais la même chose qu’elle.

Oh oui, je le voyais ! La route disparaissait pour laisser place à une étendue aussi blanche qu’elle semblait pure… L’observer durant les courts laps de temps où elle apparaissait avait comme un effet apaisant, bien que cette sensation avait quelque chose de dérangeant présentement. J’étais interrompu dans ma contemplation par l’avertissement de Clarke, et tournais la tête vers elle. Je me repassais ses paroles en tête, car si je les avais bien entendues, je n’en avais pas pris conscience immédiatement. Quelqu’un risquait d’être blessé, et il fallait éloigner toutes ces personnes au plus vite.

▬ Tu restes là ! Ordonnais-je à Clarke, sur un ton indiscutable. Elle savait qu’elle n’avait pas intérêt à bouger de sa place ou à s’approcher de ce truc.

Imitant la foule, je m’approchais aussi de cette vision collective – à défaut de pouvoir la nommer correctement, je le faisais comme je le pouvais – non pas par curiosité, mais pour inciter toutes les personnes que je rattrapais à s’en éloigner le plus rapidement possible. Et je répétais inlassablement la même phrase, sans pour autant être écoutée. Je soupirais bruyamment, agacée par ce comportement de curiosité totalement inconscient ! Il me restait une possibilité qui allait me demander pas mal d’efforts.

Je m’approchais encore plus de cette chose, quoi que cela puisse être, et presque arrivée à sa limite, je me décidais à utiliser un de mes pouvoirs élémentaires, le seul dont on ne pourrait pas réellement voir l’origine, espérant que l’entreprise que j’envisageais n’allait pas me vider de toutes mes forces. Je fermais les yeux, et les bras le long du corps, je tournais mes paumes vers l’extérieur. Avec la plus grande concentration, je créais alors les plus grosses rafales de vent qu’il m’était possible de faire pour obliger les gens à reculer. Je n’avais jamais créé de telles bourraques auparavant et après seulement quelques-unes, je sentais déjà l’effet d’un tel effort sur mon corps… Mais il n’était pas question de m’arrêter tant que je n’avais pas fait reculer tout le monde, et c’était bien le seul pouvoir que je pouvais utiliser sans éveiller les soupçons…

Rafale après rafale, les passants et automobilistes reculaient les uns après les autres jusqu’à que je n’ai plus besoin de faire appel à mon pouvoir. Si je me tenais encore debout après un tel effort, je n’en ressentais pas moins une fatigue intense qui me laissa immobile un moment, alors que pour ma propre sécurité, je me devais aussi de reculer. Reprends ton souffle et recule… Là était la consigne qui martelait mon esprit mais une chose attira mon œil dans l’immensité blanche devant moi… une toute boule de lumière qui semblait flotter…

L’instant d’après, j’étais projetée dans les airs et retombais lourdement sur le capot d’un voiture, mon corps et ma tête heurtant violemment le pare-brise… Un bruit sourd résonna sauvagement dans mon crâne, et plus aucun son ne me parvint. Une douleur lancinante me prit à l’arrière du crâne, j’y portais une de mes mains qui s’imprégna de quelque chose de visqueux. En ramenant ma main juste devant mes yeux, la couleur rougeâtre qui alternait entre flou et clarté me confirma ce que j’avais déjà compris. Je crus entendre l’appel de mon prénom, un appel sourd qui se perdait dans le sifflement strident qui me servait de bruit de fond. Le visage de Clarke ne fut clair que l’espace d’une seconde… Le sifflement constant, la douleur lancinante, la vision trouble, je perdais le fil de ce qu’il se passait…






Clarke Spencer

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageSam 21 Avr 2018 - 18:34
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre




J'ignorais si c'était le ton quelle avait employé, le fait que je n'avais aucun don utile pour protéger ces gens ou parce que j'étais encore trop accaparée par ces impressions qui me submergeait mais... je n'avais pas bougé. Pas d'un poil. J'étais restée là ou elle me l'avait dit, sans même réfléchir, sans même envisager quitter ma place.

J'assistais au reste, en spectatrice. Continuant de me perdre dans ces impressions. Tout se mélangeait dans ma tête et j'ignorais ce que je devais croire. Qu'est-ce qui était vrai ? Qu'est-ce qui ne l'était pas ? Pourquoi j'avais plusieurs peurs concernant un même évènement, une même situation ?

Cassandre poussait ses limites, les forçaient à bouger avec son pouvoir, les bourrasques qu'elle provoquait... Et ça marchait, petit à petit. Et plus la chose évoluait, plus mon esprit s'éclaircissait. Les sensations étaient différentes, comme si au fur et à mesure, des dangers avaient été écartés. Comme si l'issue était plus claire, plus déterminée. Bon dieu, mais qu'est-ce qui m'arrive ?

Je n’eut pas le temps de réfléchir ou même de parfaitement déceler ce que je pressentait que d'un coup. Les apparitions s'étaient arrêtées et derrière... Il y avait eu comme un souffle, une onde de choc qui avait projeté tout sur son passage. Projeté mon amie...

▬ CASSANDRE !

Je m'étais époumonée, me ruant vers la voiture sur laquelle elle avait atterris. En voyant les mains de mon amie, sanguinolentes, je ne voyais qu'une solution, une seule.

▬ Je t’emmène à l'hôpital, tout de suite. Elle ne semblait pas m'entendre ou pas me comprendre, ce qui m'inquiétait d'avantage. Le choc brutal contre le capot avait du briser des choses et sa tête... le sang laissé sur le pare-brise était une preuve que mon choix était le bon. Mais avec le trafic, la distance... Elle a déjà bougé la tête elle même. Tu peux la bouger...

Ce n'était peut être pas un fait médical, mais nous n'étions pas loin de l'hôpital et je n'avait pas cherché plus loin. Je l'avait fait bouger jusqu'à ma voiture pour la remettre sur le siège passager, j'avais retiré ma veste pour la mettre sur sa plaie -disant au revoir à cette dernière- mettant sa main dessus pour qu'elle tienne le tout, attaché sa ceinture et j'avais filé tout droit. Le trafic s'était arrêté avec ce que nous avions vu et j'étais la première à oser reprendre la route. Le trajet avait été plus facile que prévu sur les quelques pattés de maisons qui nous séparaient de l'hôpital et nous étions arrivées aux urgences en trombe.

▬ On a besoin d'aide. Mon amie, elle à été projetée. Elle... sa tête à heurté le par-brise...

La salle était bondée, mais je ne voyais que des blessures minimes, rien qui me semblait plus grave que Cassandre et son crâne en sang. Je regardais encore et encore et voyait une infirmière nous rejoindre et inspecter la plaie.

▬ Nous allons vous installer dans une chambre...










Dernière édition par Clarke Spencer le Dim 20 Mai 2018 - 20:28, édité 1 fois

Cassandre Keras

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée




MessageLun 14 Mai 2018 - 19:38
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre



Ce bruit strident ne cessait de résonner dans mon crâne, tout comme les battements de mon cœur résonnaient dans ma plaie. Je n’entendais que des bruits sourds que je ne parvenais même pas à identifier. Ma vue trouble se voilait parfois de noir sans que je n’ai pour autant fermé les yeux, et je ne parvenais pas à voir la moindre image nette durant un temps qui me sembla interminable. Je maintenais quelque chose contre mon crâne ensanglanté mais quoi ? J’avais perdu toute notion de ce qui m’entourait, et seule l’information de ma douleur me parvenait pendant ce qui me sembla être une éternité…

Je reprenais mes esprits aussi soudainement que je les avais perdus, mais manifestement bien loin de l’endroit où je les avais perdus. Ma vision qui s’éclaircissait laissa apparaître beaucoup trop de blanc, et le bruit strident qui me quitta enfin me laissa entendre quelques brides de phrases me permettant de comprendre où j’étais : l’hôpital… j’entendais une voix familière et j’avais le réflexe le plus con du monde…

▬ Oh bordel… Lâchais-je avant de chercher à me redresser un peu, non sans mal car j’étais prise d’un violent vertige qui se solda par un vomissement dont les contractions de mes muscles réveillèrent plus fortement la douleur de ma tête et de mes côtes.

▬ Mademoiselle Keras, vous devez rester allongée ! M’ordonna une voix inconnue. Vous souffrez probablement d’une fracture du crâne, d’une commotion cérébrale et de différentes fractures de la cage thoracique.

▬ Sans déconner, c’est de là que viennent les douleurs ? Lâchais-je entre deux respirations haletantes et avec un ton légèrement ironique…

Et je prenais soudainement conscience de l’endroit dans lequel je me trouvais ! L’hôpital, bordel ! Il fallait que j’en sorte le plus rapidement possible ! Je posais mon regard sur le visage de Clarke où une inquiétude démesurée transparaissait. Je tentais de me concentrer sur ce qu’il se passait malgré la douleur lancinante de mon crâne, et articulais difficilement ma dernière phrase.

▬ Faut pas que je reste là… Dis-je en espérant que Clarke comprendrait que ce n’était pas simplement le trou béant dans mon crâne et la confusion probable que cela pouvait engendrer, qui me faisait dire cela.





Clarke Spencer

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageMar 22 Mai 2018 - 15:33
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre


Avant toute chose, le médecin avait essayé de me faire sortir de la pièce. Mais j'avais répondu sur un ton dur.

▬ Pas question que je sortes !

Peut être un peu trop dur, mais... il n'avait pas cherché plus loin préférant faire une première évaluation des traumatismes de mon mentor. Il inspectait, palpait... et restait de marbre. Il faisait son boulot, lui répondre comme ça avait été déplacé et je le savais. L'inquiétude était trop présente et je m'étais emportée. J'avais cela dit offert au docteur une moue désolée pour me faire pardonner et il avait continué son job au milieu des paroles de Cassandre.

▬ Alors ? Ça va aller ? Soufflais-je le voyant rester silencieux. Mais je n'avais pas pu dire quoi que se soit de plus que j'avais entendu un "oh bordel" qui ne trompais pas. Cassandre avait élevé la voix comme si elle paniquait. Elle réalisait ce qui se passait ? Elle sentait la douleur ? Quoi que ce soit, c'était négatif et ça, ça ne faisait pas le moindre doute.

Il l'a priait de restée allongée et listait ses possibles traumatismes alors qu'elle trouvais de quoi blaguer. C'était une blague non ?

J'étais restée calme face au premier diagnostic et j'attendais. inquiète de connaitre l'état réel de Cassandre...

Il devrait sûrement faire plus de tests, on serait ici un moment. Tant pis, je pouvais attendre, ce que j'aimais moins, c'était la situation. Je serrais les poings. A quoi bon avoir des pouvoirs divinatoires si c'est pour en arriver là ?

J'arrêtais la flagellation mentale en entendant mon mentor ajouter la phrase suivante. Partir ? Maintenant ?

▬ Ça va pas bien la tête ? Il vient de te dire que tu as plusieurs côtes cassés, le crâne aussi... Bon okay l'expression était mal choisie, mais... le sentiment y est. Tu dois rester !

Je regardais le médecin, lui demandant de l'aide du regard alors que mon mentor se redressait ou tentait du moins.

▬ Votre amie à raison. Il faut que nous procédions à plusieurs examens et que l'on stoppe les saignements. Une infirmière va venir pour faire le plus urgent et je vais voir quand l'irm et la radio seront disponibles.

Il avait quitté la salle aussitôt, et j'en avait profité pour parler de ce qui ne pouvait pas être dit en sa présence, avant que l'infirmière dont il avait parlé ne revienne pour les premiers soins.

▬ Qu'est-ce qui te prend ? Tout à l'heure je t'ai écoutée. Je suis restée en retrait, mais là... Avec tout ce qu'il a dit que tu avais... la manière dont tu a heurté ce pare-brise... tu crois vraiment que c'est une bonne idée de sortir d'ici ?

Je prenais une courte pause et soufflais, ajoutant finalement :

▬ Je ne leur ai pas encore dit comment c'est arrivé. Mais... j'imagine que ce sera pas nous les premières à venir à cause de ces trucs étranges... Tu te souviens de ce qu'on a vu ? Comment on explique ça ?







Cassandre Keras

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée




MessageVen 1 Juin 2018 - 16:05
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre



J’avais la sensation que ma tête exploserait d’ici quelques secondes, tant la douleur et les lancinements étaient violents. J’avais un mal monumental à me concentrer sur ce qu’il se passait autour de moi, que ce soit mes yeux ou mes oreilles, je n’arrivais que très difficilement à suivre, quand bien même j’avais su répondre à mon médecin, ou qui que ça puisse être… Les vertiges n’arrangeaient rien, et il était même étonnant que je ne vomisse pas davantage, quoi que c’était susceptible d’arriver encore, et par la même d’accentuer les douleurs de ma cage thoracique.

Malgré mon état désastreux et la difficulté à rassembler des pensées ordonnées – car elles étaient constamment interrompues par la douleur – je retrouvais un tant soit peu de lucidité, bien que Clarke et mon médecin ne devaient pas le voir comme ça si j’en jugeais par leurs réactions respectives. Clarke trouvait accidentellement le moyen de faire de l’humour, de quoi me faire lever les yeux vers elle et arquer un sourcil tandis qu’elle prononçait les mots « Ca va pas bien la tête ? » … Non effectivement ça n’allait pas très bien de ce côté-là, observation très perspicace, mais je n’étais pas devenue sénile pour autant. Le médecin affirmait que mon amie avait raison et m’expliquait ce que je savais déjà avant de disparaître.

À peine était-il sorti de la pièce que Clarke reprenait la parole, cherchant à me faire entendre raison. Mais avec tout ce qu’elle ignorait sur moi, elle ne pouvait décemment pas comprendre ce comportement étrange.

▬ Clarke… est-ce que tu crois vraiment… oh putain ça faisait longtemps que j’avais pas eu aussi mal, bordel…

Je laissais ma phrase en suspens, incapable de la finir, et reprenais mon souffle, car parler accentuait aussi les douleurs de ma cage thoracique. Aucun doute sur le fait que j’avais probablement des fractures des côtes, si ce n’était pire encore. Clarke enchaînait sans me laisser le temps de finir ma phrase précédente, et je lui répondais non sans souffrir davantage.

▬ Oui je me souviens… et pour l’instant je ne peux pas l’expliquer, même si… j’ai une petite idée de ce que ça pourrait être… Je marquais une pause pour reprendre ma respiration, quand bien même cette dernière restait haletante. Mais là, ce qui importe c’est que… je sorte d’ici… avant qu’ils aient fait un dossier à mon nom et… que j’appelle quelqu’un pour qu’il me guérisse… Expliquais-je difficilement à Clarke, me demandant si Ezechiel pouvait vraiment intervenir sur mes blessures actuelles.

Je levais les yeux vers elle, et voyais dans son regard qu’elle s’apprêtait de nouveau à contester ma décision. Bien évidemment qu’elle ne pouvait que contester, en ignorant tout ce que je pouvais lui cacher, mais avant même qu’elle n’ait le temps de prononcer une phrase complète, je la coupais.

▬ Clarke ! Je suis sûre que tu es bien assez intelligente pour avoir compris que je n’ai pas vraiment 27 ans et… que j’ai des tas de raisons légitimes pour ne pas vouloir, ni même pouvoir rester ici, malgré mes blessures, alors s’il te plaît…

Je ne parvenais pas à finir ma phrase, prise d'un violent lancinement dans le crâne. Je vomissais une fois de plus sur le sol de la chambre dans laquelle j'étais installée, et je doutais fortement que Clarke accède à ma demande après ça.





Clarke Spencer

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : Une sorcière




MessageMer 6 Juin 2018 - 12:57
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre




J'avais profité du départ du médecin pour interroger au plus vite mon mentor. J'aurais voulu comprendre ce qui s'était passé, mais aussi savoir ce qu'on allait donner comme explication aux médecins concernant la raison de ses blessures. Il y a eu une interférence magique et bim, onde de choc et elle a été projetée contre un pare-brise. Oui, ça ne le faisait pas comme explication. Ils allaient plutôt m'envoyer vérifier ma tête ou enfiler une camisole de force que de croire en ma raison, si véridique soit-elle.

Mais alors que je tentais de régler ces quelques soucis avec Cassandre, elle semblait avoir du mal à s'exprimer entre les douleurs et tout ce que ça devait provoquer. Je grimaçais, compatissante quand elle disait avoir extrêmement mal, disant que ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas souffert comme ça. Puis j'attendais une réponse à mes questions. Mais elle ne pouvait pas expliquer, pas tout de suite en tout cas et j'allais devoir faire avec.

Par contre, elle renchérissait encore, disant devoir partir. Que c'était le plus urgent et je l'avais regardée avec de grands yeux surpris avec ce que j'avais déjà dit, elle voulait encore sortir ? Elle disait devoir appeler quelqu'un pour la guérir. Okay, ça existait, mais... il y avait des risques et on était déjà là... Elle interrompit alors ma pensée en reprenant la parole, confirmant quelque chose pour laquelle j'avais déjà de gros soupçons. Pactisée, plus vieille qu'elle en avait l'air... oui, je m'en doutais !

Je réfléchissais un instant, pesant le pour et le contre, mais évaluant aussi et surtout le poids de ses mots. Elle restait humaine, mais elle avait précisé, avant qu'ils fassent un dossier à mon nom. Est-ce que ça voulait dire que son identité était pas forcément... réglo ou valide ? Si ils cherchaient une Cassandre Keras ils n'allaient en trouver une qu'il y a 500 ans ou bien ?

Je n'étais pas sûre de comprendre quelles autres raisons elle englobait dans ce vote de confiance à mon égard. Mais à force de trop réfléchir et de la confiance que je lui portait, moi, je finissait par abdiquer.

▬ Okay, admettons que je t'aide à sortir d'ici... Mais... Comment on s'y prend ? Parce qu'ils vont nous voir. Et... qui que se soit qui doit venir te soigner, on ne peux pas te transporter bien loin, on ne sait pas à quel point tes blessures sont graves ou pressantes.

Ni une ni deux, j'avais entrouvert la porte de la pièce dans laquelle nous étions, passé ma tête par entrebâillement et vérifié les environs.

▬ Il doit y avoir une disaine de personnes dans ce couloir, sans parler de l'accueil. Mais il y a une porte à l'autre bout. Je pense que c'est une sortie de secours. Il y a des chances aussi que ça déclenche l'alarme. Tu préfères quel chemin ?

J'aurais surement du me fier à mes intuitions, mais comme c'était l'une d'elle qui nous avaient emmenés ici au final... Ouai, on y repassera pour ces intuitions bancales ! J'avais l'impression, de plus en plus, de développer un nouveau pouvoir. Chose qui était plus censée à présent que je connaissais mes racines. Mais... ce n'était pas le plus fiable des dons pour le moment et je n'étais pas sûr de ce que c'était exactement non plus.

▬ Avant d'essayer notre petite escapade... on doit savoir comment on va procéder ensuite. On doit aller jusqu'où pour ton soigneur ?






Cassandre Keras

avatar

Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée




MessageSam 7 Juil 2018 - 19:50
Don't you dare worrying me...
Clarke & Cassandre



Ma tête ne cessait de me lancer, et cela entraînait des difficultés de concentration. Si je parvenais à faire abstraction des douleurs de ma cage thoracique, il en était tout autre pour celles de ma tête, sans compter les nausées et les vertiges qui s’accentuaient. J’avais un besoin urgent de refermer la plaie béante de mon crâne, mais il m’était impossible d’appeler mon ange gardien tant que nous étions dans cette chambre avec le risque que le médecin revienne.

Clarke avait finalement cessé de se battre contre moi, et j’aurai même pu remercier Dieu qu’elle entende enfin raison si je n’avais pas été certaine qu’il n’était nullement à l’origine de tout ça. Dieu lui-même n’aurait pas convaincu Clarke, butée comme elle était. Mes mots et mon ton avaient été suffisamment convaincants pour qu’elle se range de mon côté. Elle acceptait finalement de trouver une solution pour que je puisse partir d’ici avant qu’il ne soit trop tard, et cherchait alors la meilleure solution. Me transporter sur une grande distance était effectivement exclu…

▬ Un point pour toi, lui dis-je en grimaçant à cause de la douleur. D’autant que nous serions faciles à suivre si je vomissais tous les cinquante mètres…

Clarke ouvrait la porte de la chambre pour se rendre compte de la situation à l’extérieur, tandis que je tentais de me concentrer, espérant simplement que les vertiges ou les nausées cesseraient. Pendant un instant, ma vue se troubla de nouveau, alors que Clarke me faisait un rapide résumé de ce qui nous attendait dehors. Si la porte au bout du couloir était bel et bien une issue de secours, cela risquait effectivement de déclencher l’alarme. Peut-être était-ce des escaliers ?

▬ Le bout du couloir devrait suffire pour mon… soigneur. Lâchais-je, m’empêchant de dire « ange gardien ». Il faut juste que personne ne nous voit. Si… Je m’interrompais le temps d’une douleur lancinante. Si tu m’aides à aller au bout du couloir et que tu surveilles l’autre côté, on pourra déjà se débarrasser du problème « plaie béante du crâne ». Et après ça, j’aurai déjà moins de mal à réfléchir… autant pour le « comment partir de là sans être vues », que pour le « c’était quoi ce putain de bordel »…

Clarke était revenue jusqu’à moi, et m’offrait déjà son aide. Je posais mon bras sur ses épaules, tandis que le sien venait se plaçait dans mon dos pour me soutenir davantage. Nous avancions vers la porte que Clarke entrouvrait une nouvelle fois pour s’assurer que personne ne venait vers nous. Le chemin dégagé, elle l’ouvrait en grand et nous prenions la direction du long couloir jusqu’à atteindre le bout. Les vertiges s’accentuaient davantage avec les mouvements et la traversée de ce couloir s’avérait finalement être une épreuve. Lorsque nous arrivions au bout, je m’appuyais contre le mur et offrais un léger signe de tête à Clarke pour lui assurer que ça irait. Ses traits inquiets ne quittèrent pas pour autant son visage, mais elle retournait au bout du couloir afin de faire le guet. Elle n’avait fait que trois pas mais je ne perdais pas une seconde, au cas où quelqu’un viendrait par ici.

▬ Ezechiel… murmurais-je alors que je fermais les yeux pour me concentrer et ne pas être entraînée dans une chute à cause des vertiges qui ne cessaient de m’assaillir.





Ezechiel

avatar

Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange




MessageDim 15 Juil 2018 - 20:18
Don't you dare worrying me...
Cassandre & Ezechiel




L'appel de Cassandre avait été concis. Mon nom, lui seul. Mais j'avais tout de suite su qu'elle avait besoin de moi. Il était rare qu'elle m'appelle consciemment comme elle venait de le faire, inédit même.

Après tout, je n'avais pas revu la sorcière depuis un an terrestre environ, quand ce matin j'avais quitté son appartement. Elle m'avait dit de l'appeler Cassandre ce jour là, elle avait semble-t-il besoin que je l'appelle par son véritable nom. Et je m'étais exécuté les dernières secondes qui avaient précédé mon départ jusqu'à attendre le jour ou je la reverrait. En me téléportant là ou j'avais sentit son appel, j'avais su et eu foi en elle. Eu foi qu'elle se cache et cache mon arrivée d'yeux indiscrets. J'arrivais en ce lieu clair, faisant face à Cassandre et sentant une fois de plus la présence démoniaque.

Je n’eut pas besoin de demander à ma protégée ce qui justifiait son appel, j'avais tout de suite vu le sang sur son front et son état de détresse. Je fondait sur elle pour la soutenir, craignant qu'elle ne tombe et demandais, pressant :

▬ Comment avez-vous été blessée ? Pourquoi n'ai-je pas sentit de danger ? Commençais-je en voyant ses yeux se fermer.

▬ Cassandre ? Dites-moi que ce n'est pas humain ! Dites-moi quelque chose, par pitié.

Je regardais autour de nous, voyant le couloir vide de monde, gardant pourtant mon aura cachée et restant prudent au possible. Je ne pouvais pas baisser ma garde en ce lieu, pas quand je sentait autant d'âmes démoniaques, encore et encore.

Malgré mon regard qui se déplaçait sans arrêt, je tenait à aider la sorcière. Il me fallait cependant connaître les raisons de ses blessures. Si elles étaient humaines, si c'était cela qui expliquait l'absence de perception que j'avais eu... je ne pourrais rien faire. Et si elle ne répondait pas... j'étais prêt à consulter père, à demander son approbation. Tout ce qu'il était possible de faire pour tenter de la sauver, je le ferait. Il ne fallait après tout qu'un mot de lui, si ce n'était pas d'elle.






Contenu sponsorisé






Message
 

Don't you dare worrying me... ▬ Feat. Cassandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-