"half a heart without you" alice


 :: must talk :: Appels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Thomas G. O'Connel

avatar

Nephelim | Camp Lucifer
✥ Je suis : Nephelim




MessageJeu 3 Mai 2018 - 9:37
J’avais suffisamment repoussé l’échéance avec Alice, et l’évolution de ma relation avec Nolen me faisait comprendre que j’allais perdre plus qu’une soeur si je n’allais pas dans le sens du démon. Je n’avais plus le choix. Alors, après des semaines à hésiter sur la marche à suivre, j’avais fini par prendre mon portable, composant le numéro de ma soeur que je ne connaissais que trop bien avant de commencer à faire les cents pas dans mon appartement. Je ne pouvais plus attendre, j’avais déjà suffisamment abusé et j’allais finir par lui attirer un destin plus sinistre que la mort elle-même. Soupirant, je m’assis finalement sur mon canapé, battant le sol nerveusement avec mon pied, je finis par appeler, priant au passage pour qu’elle ne décroche pas, qu’elle ignore mon nom sur l’écran de mon téléphone… Pourtant, après trois sonnerie, la tonalité changea, me faisant ainsi comprendre qu’elle venait de mettre fin à mes espoirs, « Alice ? C’est Thomas. », j’avais toujours peur d’entendre une autre voix derrière, une voix différente de la sienne me faisant comprendre que j’avais trop tarder et que j’en paierais le prix. J’aimais Alice, bien plus que j’aimais la musique. Elle était l’unique raison pour laquelle je serais prêt à tout et pourtant, pour sa survie, pour elle, j’étais obligé aujourd’hui de l’attirer dans mon sillage, même si elle ne risquait rien pour l’heure, d’après lui. « Je ne te dérange pas ? », dis moi si et raccroches, donnes moi encore un peu de temps. Mais j’en doutais, j’allais devoir assumer.

Alice O'Connel

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim




MessageJeu 3 Mai 2018 - 20:47
    Ce soir, j’avais besoin de décompresser. C’est pour cela que j’avais donné rendez-vous à deux amies danseuses. Totalement humaines, elles ne connaissaient rien sur les démons, déchus, anges et compagnie. Cela me faisait du bien un peu de normalité après toutes ces révélations. Il aurait sans doute été plus sage de rester cacher, mais j’avais l’intime conviction que j’étais en sécurité nulle part, même pas derrière les murs de ma maison. Si j’étais tranquille, c’est uniquement parce que les démons le voulaient bien, ou surtout parce qu’ils avaient autre chose à faire que de s’occuper de mon cas. Je commandais un verre de vin, et répondit aux sollicitations de mes amies. Oh, si elle savait, mon accident était bien derrière moi à ce jour, d’autres choses me tracassaient, bien plus importantes que ma mémoire. Je m’étais souvenue du principal, enfin du fait que j’étais une nephelim. Au moins, en connaissant le danger que je pouvais représenter pour les autres, cela me permettait de rester sur mes gardes et de me nourrir aussi souvent que besoin. Je ne m’étais pas fait à l’idée loin de là, mais faire les autruches, ce n’est pas trop mon truc, du moins pendant aussi longtemps. Mon portable sonna, rien ne m’indiquait qui était en train de m’appeler. Je couvrais mon oreille d’une main, tandis que de l’autre j’essayais de deviner qui était au bout du fil. Cette voix, je pourrais la reconnaître entre mille Thomas. Une partie de moi avait secrètement pensé qu’elle ne reverrait plus son jumeau… Je ne savais pas pourquoi il s’était éloigné de moi. Je me disais que j’avais dû faire quelque chose de mal, le blesser pour qu’il m’en veuille autant. D’un naturel fusionnel, il ne m’était pas habituel d’être aussi longtemps éloignée de ma moitié.

    Thomas… Je me levais et me dirigeais vers les toilettes du bar afin de mieux l’entendre. Que pouvais-je lui dire ? J’avais tellement de question… mais le savoir vivant était suffisant pour le moment. Evidemment que non idiot… où es-tu ? demandais-je sans cacher ma nervosité.


Thomas G. O'Connel

avatar

Nephelim | Camp Lucifer
✥ Je suis : Nephelim




MessageVen 4 Mai 2018 - 9:08
Il avait beaucoup de bruit derrière elle, ce qui me laissait penser qu’elle n’était pas disponible et bien que le bruit s’amoindrisse rapidement, m’assurant aussitôt que je ne la dérangeais pas m’insultant gentiment au passage, elle me demanda naturellement ou j’étais. J’avais davantage envie de m’inquiéter sur sa position à elle au vu du bruit, mais je n’en fis rien. « Je suis à L.A. », commençais-je à souffler conscient qu’elle ferait elle-même le lien entre ma présence dans cette ville et mon retour chez moi. Je n’étais pas perdu dans les USA, j’étais ici, dans la même ville qu’elle, ne pouvant plus me cacher, ne pouvant plus repousser l’échéance ou je ferais de Sytry un allié pour elle à la lumière du jour, mais un ennemie dans les bras de la nuit. « Visiblement t’es de sortie, je vais pas te déranger plus longtemps, je te rappellerais sans doute plus tard. », soufflais-je contre mon téléphone, cherchant une façon de plus d’échapper à la réalité. Elle avait une vie, malgré tout ce que Connor avait pu dire, elle avait une vie, elle semblait avoir suffisamment de connaissance pour sortir, pour s’amuser. Si je pouvais préserver ça encore quelques jours… Je ne mentirais pas à Sytry après tout, j’avais cherché à prendre contact avec elle, simplement elle n’était pas disponible. Dommage non ? Oui extrêmement.

Alice O'Connel

avatar

Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim




MessageHier à 18:27

    Non, il ne pouvait pas me faire ça, encore se défiler, s’éloigner et partir je ne sais où. Je pris ma respiration, en fermant les yeux, les mains tremblantes. Non Thomas, ne raccroche pas je t’en supplie… j’ai besoin de toi dis-je en retenant mes larmes. Jetais soulagée de l’entendre au téléphone et en même temps si triste d’avoir attendu aussi longtemps pour avoir de ses nouvelles. Tu n’as pas le droit de reporter, qu’est-ce que je t’ai fait pour que tu veuilles me fuir ? ça me tue de te savoir si loin de moi ajoutais-je en refoulant un nouveau sanglot. Mon frère était tout pour moi, j’étais prête à tout pour lui. Il était mon jumeau, ma moitié, et le sentir aussi distant me tué. Je gardais ensuite le silence, le laissant le temps d’ingurgiter mes paroles. Je veux te voir, maintenant, rien à foutre de ma soirée. Où es-tu ? demandais-je sur un ton plus autoritaire.

Contenu sponsorisé






Message
 

"half a heart without you" alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-