Pray for the poor man's soul... Feat. Kelen


 :: city of angels :: C.M. Hosp. Center :: Aile sud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Liam S. Rowell

avatar

Lieutenant | Staff
✥ Je suis : Un démon
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





MessageDim 6 Mai 2018 - 14:21


Pray for the poor man's soul which is landing into her hands



SYTRY



KELEN




Je n'avais pas mit les pieds dans cette morgue depuis un sacré bail. Depuis que j'avais du identifier le corps de Cassie et jouer le petit ami éploré. Mais aujourd'hui, si j'étais ici, m'étant téléporté pour éviter les témoins, c'était pour une toute autre raison.

Lorsque j'étais entré dans la salle impersonnelle et sentant la mort, je m'étais fait une seule réflexion : ça ressemblerait presque à la maison. L'enfer était proche de ce que dégageais ce lieu, les hurlements des âmes torturées en plus. Et cette dégoutante humanité en moins. L'hôpital grouillait d'humains, même si de nombreux démons travaillaient ici, c'était encore bien trop peu à mon goût. Spécialement depuis que Mordred avait été détruit et remplacé par une quelconque humaine.

J'avançais dans le lieu, m'approchant de la table d'autopsie, vide et parfaitement nettoyée et souriais en songeant à ce qu'on faisait la dessus. Mhhh ces humains... J'entendais au loin les bruits de pas. Cette fois, ils l'amenaient. Le corps sans vie de l'humain mort quelques étages plus haut dans une chambre de l'hôpital. Je reculais, me cachant dans le bureau derrière et attendait que la pièce se vide et ne laisse plus qu'une aura. Celle de la démone que je venais voir.

Je sortais alors de ma cachette et soufflais avec un sourire :

« Ça faisait longtemps, Kelen... »

J'avançais, avisant le sac mortuaire et soulevait la fermeture éclair pour ouvrir jusqu'au cou le plastique.

« Il est mort comme il a vécu... De manière insipide... »

La seule chose qu'avait cet homme pour lui, c'était l'âme que je voulais qu'elle corrompe. Il venait de mourir, aucun ange n'était pour le moment venu et je tenais à ce que cela reste comme ça. Si elle restait aussi efficace que je la connaissais, l'âme serait à nous sans que ces idiots aient pu y faire quelque chose.

« Tu sais de qui il s'agit ? » Demandais-je sans vraiment attendre une réponse, puisque j'allais la lui donner. « Arthur Ferguson, héritier philanthrope... Dommage pour lui, la paradis n'est pas dans ses plans. Pas selon moi, ou notre roi. Mais, c'est dans tes cordes, je crois ? »






Irina K. Moore

avatar

Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un démon




MessageVen 11 Mai 2018 - 2:02
Pray For The Poor Man's Soul...
Sytry & Kelen


Je venais de me prendre un café à la machine dans le couloir, lorsque deux internes passèrent dans le couloir avec un corps recouvert d'un drap : un nouveau macchabé. L'un d'eux me reconnut et m'interpella. Comme s'ils avaient besoin de moi pour le mettre à la morgue... mais c'étaient des humains, ces petits être incapables, toujours à chercher de l'aide même lorsque les choses sont les plus simples au monde. Je soupirais et levais les yeux au ciel. Qu'est-ce que je ne donnerai pas pour être en train de torturer une âme en ce moment ! J'en avais marre de jouer l'humaine : boulot, dodo... et pourquoi ? Travailler pour payer un loyer, des taxes en attendant la mort. Comme c'était... chiant ! Heureusement que j'avais mes petits extras à côté ou j'aurai probablement perdu la tête.

Je les suivais sans grand enthousiasme, mon café à la main. Ils pénétrèrent dans mon antre, me devançant. « Alors c'était pas si compliqué que ça de pousser une porte... dégagez maintenant que je fasse mon travail. » Les employés qui me côtoyaient avaient l'habitude de mon humeur et de mon caractère bien à moi. Ces imbéciles avaient interrompu ma pause pour rien, je n'allais pas les remercier ! De plus j'avais senti une présence... une que je connaissais bien et j'avais bien plus envie de passer du temps avec la personne qui la dégageait qu'avec ces rebuts.

« Ça faisait longtemps, Kelen... » Mon sourire fit écho au sien : « Si j'osais, je dirais que ça fais trop longtemps... mais tes responsabilités sont plus importantes. » Nul reproche. Mes paroles étaient sincères. Je connaissais les devoirs qui lui incombaient, à lui, mon prince. Ce dernier s'intéressa à un corps que je n'avais pas encore eu le temps de travailler. En fait, étant mort de cause naturelle, je n'avais pas grand-chose à faire à part le stocker jusqu'à ce qu'on vienne le chercher pour le préparer à sa crémation. « Il est mort comme il a vécu... De manière insipide... » Je levais les épaules d'un air peu intéressé. « Comme tous les humains. Ils sont si peu amusant avec leurs conventions, leurs bienséances et tout le tralala. » Il était plutôt rare de trouver des humains qui se fichaient des codes que leur imposait la société malgré ce que les séries télé et les films voulaient nous faire croire.

« Tu sais de qui il s'agit ? Arthur Ferguson, héritier philanthrope... Dommage pour lui, la paradis n'est pas dans ses plans. Pas selon moi, ou notre roi. Mais, c'est dans tes cordes, je crois ? » Un sourire étira mes lèvres. « Si ce n'était le cas, depuis le temps que je pratique, tu aurai dû en finir avec moi. » Je m'avançais vers le prochain habitant des Enfers. Je descendis un peu plus la fermeture du sac mortuaire et je posais une main sur son torse dénudé. Fermant les yeux, je me concentrais sur ma tâche. Cela ne prit pas plus de quelques minutes. Ce fut un sourire triomphant qui se peignit sur mon visage lorsque j'eu terminé. « Notre ami n'est plus destiné au paradis. Veux-tu que je m'occupe de torturer son âme ? Dois-je en faire l'un des notre ou simplement m'amuser avec lui ? » Sytry ordonnait et je m'exécutais. C'était ainsi depuis... toujours pour moi et cela me convenait. Je lui devais ma vie, je lui devais tout en réalité. C'était pour cette raison que je restais à ce rang, ne cherchant pas à m'élever dans la hiérarchie démonique : J'étais plus utile à Sytry à ma place alors j'y restais même si mes ambitions étaient toutes autres, il passait avant.

Je savais que mon lieutenant était occupé. Qu'il ne pouvait pas se permettre de perdre son temps et pourtant, en égoïste que j'étais je voulais passer plus de temps avec lui. « J'ai entendu dire que Maze c'était mal conduite avec toi. J'imagine que sa punition a été à la hauteur, j'espère seulement qu'elle ne recommettra pas la même erreur. » J'appréciais la démone mais manquer de respect à Sytry était inexcusable pour moi. Peu importait son châtiment, elle l'avait mérité.
(c) DΛNDELION

Liam S. Rowell

avatar

Lieutenant | Staff
✥ Je suis : Un démon
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





MessageLun 14 Mai 2018 - 19:36


Pray for the poor man's soul which is landing into her hands



SYTRY



KELEN




Au moment ou j'avais adressé ma première phrase à la démone, j'avais su qu'elle serait ravie de me voir. Car sitôt j'avais dit ces mots, sitôt j'avais vu un sourire fendre son joli visage. Elle avait confirmé mes dires, non sans préciser qu'elle comprenait que mes responsabilités passaient avant. Et j'avais sourit de plus belle pour valider ses mots d'un signe de tête entendu.

J'étais ensuite passé à la raison principale de ma visite, le cadavre qu'on venait de lui livrer, et avait ouvert le sac mortuaire pour lui présenter le macchabée.

« Ahahah. Je ne peux pas contredire ta pensée, Kelen. Même si... j'aurais choisi un autre terme que 'peu amusant'. »

Plusieurs me venaient en tête, de nombreux même. Bien plus dédaigneux, mauvais et pour certains... plus vulgaires. J'avais laissé mon rire s'élargir en un sourire carnassier et avait regardé avec attention le cadavre. Il ne m'avait fallu qu'une petite insinuation et elle avait comprit ce que j'attendais d'elle.

Elle avait fait une petite remarque, respectueuse, mais un tantinet prétentieuse. Pourtant, une nouvelle fois, je ne pouvais pas la contredire. Kelen était une démone exemplaire, la meilleure dans ce qu'elle faisait, la corruption d'âmes, et aussi des plus dévouée. Elle était parmi les plus anciens démons. Je l'avait façonnée moi même et j'y avait d'ailleurs prit un malin plaisir. Mais si elle était toujours intermédiaire après autant de millénaires, c'était pour une raison une seule : MOI. Je le savais pertinemment. Elle voulait me servir au mieux, et elle le faisait. En quelques instants elle avait volé cette âme au paradis et comblé mes attentes.

« Ohhh pas la peine, chérie. Il n'est pas destiné à devenir démon. J'ai une supplice qui l'y attends avec son nom dessus et il aura déjà de quoi faire... » Bien entendu, c'était métaphorique, car il n'y avait pas de murs, pas d'inscriptions, rien en enfer réellement. Mais nos prisons, nos 'salles' de tortures... il allait y passer l'éternité et ça, c'était on ne peu plus vrai.

Je n'avais pas vu la démone depuis longtemps et face à son efficacité, il semblait cet instant aurait été bien éphémère. Pourtant, j'avais songé à lui parler d'autre chose, si ce n'était pour prolonger cette rencontre, au moins pour aviser de ce qui se passait dans mes factions. J'allais l'interroger quand j'avais entendu ses mots suivants, me forçant à un sourire sadique.

« C'est que les rumeurs vont vite... »

Certes, pour le cas présent, la rumeur avait été prouvée devant des dizaines et dizaines de démons au bloody's quand nous avions réglé leur compte à Naamah et Arkham.

« Tu aurais aimé... nous avons offert un vrai spectacle ce jour là. Kobal et Lilith ont détruit les deux traitres et moi... Oui, disons que la punition à été savoureuse. Sauf pour Mazikeen, bien sûr. »

J'étais aller très loin avec la démone, je l'avais non seulement humiliée, brutalisée, mais je l'avais également fait supplier pour sa vie. J'avais été à deux doigts de détruire son âme démoniaque et une chose était sûre, c'était amplement mérité ! D'ailleurs, je regrettais encore ne pas avoir pu donner le même traitement à Letha. Un peu plus de vigueur dans sa punition, et peut être qu'elle aurait enfin vu trouver la vrai raison, comme Mazikeen. Qui sais !

Mais il n'était pas temps de penser à cette emmerdeuse, à vrai dire, avec sa question Kelen m'avait ouvert sans le savoir le chemin pour ce que j'avais pensé lui demander.

« En parlant de Mazikeen... je voulais te demander comment les choses se passaient avec Adonis ? Après Mordred, qui étais aussi 'jeune' que lui... j'imagine que c'est... étrange comme dynamique. Non ? »

Je ne m'inquiétais pas pour elle, elle était capable de tout. Même de ravaler sa fierté pour obéir à moins ancien qu'elle. Après tout, elle avait renoncé à son ambition pour moi, ce n'était qu'un sacrifice de plus que je lui imposait.




Contenu sponsorisé






Message
 

Pray for the poor man's soul... Feat. Kelen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-