[H: 13-14]Qu'en pensez-vous ? [Kelen et Jace]


 [H: 13-14]Qu'en pensez-vous ? [Kelen et Jace]


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Jace Ambden

avatar



Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Nephelim




MessageDim 20 Mai 2018 - 0:13
Les couloirs devenaient une succession d'embranchements l'amenant à marcher toujours plus loin, comme si le bureau du médecin légiste devait être implanté sur une terre isolée, au plus profond du dédale aseptisé de cet hôpital, loin des yeux des vivants. Peut-être même qu'un jour, il ferait un bref passage par l'une des petites boîtes réfrigérées empilés dans les murs. Il avait toujours envisagé la mort comme une éventualité de chaque instant, pourtant aujourd'hui, il y pensait différemment, les doigts serrés sur la copie du dossier Andrew Whilheim. La façon dont était mort le compagnon de Jonathan ne pouvait pas laisser insensible. Le jeune homme avait dû vivre une agonie de tous les instants. A quel moment avait-il compris que personne ne viendrait le sauver ? Jace avait beau ne pas s'impliquer émotionnellement dans ce crime, il y avait des interrogations de passage.

En poussant la porte du médecin légiste, celles-ci se turent, laissant place nette au détective. Il était là pour faire son travail comme il l'aurait fait pour n'importe quelle personne ayant réclamé ses services. Il ne venait pas en visiteur mais en professionnel.
Attablée à son bureau, une jeune femme tapotait son clavier, s'interrompant à son entrée pour le saluer. Après un bref regard sur la pendule de son ordinateur, elle ne s'étonna plus de voir entrer un visiteur, fait plutôt rare à ce niveau de l'hôpital. Tout ce qui n'avait pas de blouses, de stéthoscope ou d'uniforme étaient assez peu fréquent.

_ Vous devez être M. Ambden. Le docteur Moore va vous recevoir dans un instant. Elle se leva et contourna son espace de travail. Je vais l'informer de votre arrivée.

Heureusement que Jo' n'avait pas vu les photos prises par le légiste. Mieux valait qu'elles restent dans le dossier car elles étaient atroces. Le meurtrier s'était lancé dans une variante du lingchi, une torture prétendument pratiquée en Chine qui consistait à entailler la chair pour en retirer des morceaux. Long et douloureux, généralement le supplicié était drogué afin de faire durer le calvaire le plus possible. Andrew n'avait pas eut cette chance/malchance... le meurtrier n'avait pas pu aller au terme de l'exercice. Le corps de sa victime ayant lâché avant. Cette dernière s'étant progressivement vidée de son sang. L'insuffisance circulatoire avait causé une anoxie ayant entraîné la mort du sujet... pourtant d'après le rapport de police, le sang n'avait pas été retrouvé et Jace n'aimait pas ce détail. Conserver du sang, cela pouvait être le travail d'un Nephelim... car il savait ô combien cette source de nourriture était précieuse. Et tout congénère s'adonnant à ce genre d'atrocités était à arrêter coûte que coûte... néanmoins, cela demeurait le fruit d'une supposition et à ce stade, il ne fallait pas en arriver aux conclusions. Il avait besoin d'un avis d'expert... le docteur Moore n'aurait pas le corps sous les yeux, néanmoins le rapport d'autopsie était relativement détaillé et les photos plutôt précises.

Finalement, laissé seul dans le bureau d'accueil, l'assistante revînt accompagnée de la dénommée docteur Moore. Obligé d'admettre qu'il ne l'aurait pas du tout imaginé comme ça, peut-être un peu plus âgée, un peu plus... un peu moins... il s'empressa de lui exprimer sa reconnaissance :

_ Je vous remercie d'avoir accepter de me recevoir.

La moindre des choses pour commencer. Avec cette nuit qui s'était installée dans la ville, la plupart des gens était devenu plus introverti. Jace espérait, qu'à l'occasion, elle pourrait à nouveau lui donner son avis, un coup de main sur des affaires non-résolues. Les morts, cela devait être son domaine, non ? En tout cas, elle devait certainement être plus dans son élément que lui. Paraissant plutôt à l'aise malgré le lieu -il n'en était pas à son premier cadavre-, ce qui l'inquiétait dorénavant était plutôt toute trace, odeur de sang qui serait venu le titiller. Lui aussi avait ses raisons de ne pas aimer les hôpitaux.

Irina K. Moore

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : un démon




MessageSam 30 Juin 2018 - 23:28
QU'EN PENSEZ-VOUS ?
Jace & Kelen


Le travail, toujours le même. Cela aurait pu rendre folle Kelen si parfois elle ne tombait pas sur des cas intéressants. Les morts naturelles ou par balles l'ennuyaient au plus haut point. Qui avait-il de gratifiant d'achever sa proie avec une arme à feu, à distance ? C'était lâche, sans ambition ! Elle appréciait les cas plus particuliers. Les étranglements li parlaient plus. Elle fallait une réelle intention de tuer pour ça. Là force qu'il fallait mettre dans ses mains, la volonté de tuer la personne au point de voir lentement la vie s'échapper d'elle... Et puis il y avait les imaginatifs. Ceux qui torturaient leur victime. La beauté de la noirceur humaine... la seule chose dont ils pouvaient se vanter.

Kelen était en train de terminer un rapport lorsque sa secrétaire frappa à la porte de son bureau. Elle lui indiqua qu'elle pouvait entrer et sa subordonnée l'informa que son rendez-vous était arrivé. Kelen ferma son dossier tandis que sa secrétaire sortait de son bureau. Elle enfila sa blouse de travail qu'elle laissa ouverte, réordonna une pile de dossiers qui n'était pas vraiment droite – elle aimait que son bureau soit bien rangé - puis elle alla à la rencontre de la personne qui l'attendait.

_ Je vous remercie d'avoir accepté de me recevoir. Il pouvait bien la remercier ! Même si Kelen ne savait pas vraiment pourquoi l'homme était venue la voir, elle n'avait pas pour habitude de perdre son temps avec des humains. Cependant cela lui changerait un peu les idées de discuter avec un être vivant, en espérant qu'il ne lui fasse pas rapidement regretter la seule compagnie des cadavres.

Je vous en prie. Je dois dire que je n'ai pas l'habitude de recevoir des visiteurs... Sauf les membres de familles de nos morts qui viennent les identifier dans certains cas. Mais leurs visites sont souvent... larmoyantes. Elle avait amplement conscience qu'elle ne faisait aucunement preuve de compassion mais elle ne comprenait pas les humains : ils savaient qu'ils étaient mortels, qu'il n'avait qu'une période définie sur cette Terre et qu'ils allaient tous la quitter à un moment ou un autre, alors pourquoi pleurer leurs morts ? [color:4d64=669966]J'espère que vous n'allez pas pleurer à votre tour. Ca me changerait vraiment les idées.

Elle lui fit signe de le suivre d'un geste cordial de la main. Ses talons claquaient sur le sol carrelé à chacun de ses pas décidés. Elle l'emmena directement dans la morgue et observa du coin de l'œil l'expression de son visage. Il ne paraissait pas mal à l'aise mais il y avait quelque chose qui semblait le déranger tout de même, Kelen ignorait quoi. Elle n'était d'ailleurs pas sûre d'elle sur son ressentie.

En quoi puis-je vous aider ? Monsieur... ? Excusez moi je n'ai pas retenu votre nom.

Elle se demandait pourquoi cet homme avez souhaité prendre rendez-vous avec elle. Peut-être est-il journaliste et qu'il voulait des renseignements pour un article ? Ou un écrivain qui avait besoin d'information pour son prochain livre ? Ou un potentiel meurtrier qui cherchez à connaitre toutes les techniques médico légale permettant de remonter jusqu'à l'assassin afin de ne pas se faire prendre ? Dans ce cas, Kelen serait plus que ravie de lui donner un coup de main.
(c) DΛNDELION

Jace Ambden

avatar



Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Nephelim




MessageVen 20 Juil 2018 - 23:07
Le détective n'attendit pas très longtemps avant de faire la rencontre de la légiste de l'hôpital, ni pour sentir le vent glacé souffler à travers ses mots. Il devait avoué ne pas l'avoir vu venir.

_ Je ne suis pas venu pour pleurer, non. Répondit-il avec le même détachement en entrant dans la morgue. Visiblement, ce n'était pas les émotions qui l'étouffaient... Il comprenait que, dans son métier, mieux valait faire rempart à la douleur des uns et des autres. Il se souvenait d'ailleurs d'un cours auquel il avait assisté sur l'importance de ne pas être une « éponge émotionnelle » mais Jace s'était étonné de la voir en faire état avec une telle franchise. Tenait-elle le même discours devant des familles endeuillées ou avait-elle le tact de taire ses opinions ? Néanmoins, il n'était pas venu pour débattre et retînt un rictus amusé. Il était bon joueur et préféra gérer la suite de leur échange en bon professionnel. En tant que tel, il devait mettre son propre avis de côté, qu'il soit d'accord ou pas avec elle. Au moins, le message était clair : c'était son territoire et même si elle avait la politesse de le recevoir, il n'était pas vraiment le bienvenu.

N'étant pas venu pour perdre un temps précieux, ni pour en faire perdre à la légiste, Jace alla droit au but, réitérant brièvement des informations qui avaient sans doute été occultées lors de la prise de rendez-vous :

_ Ambden, Jace Ambden. J'enquête sur le meurtre d'Andrew Peerson. Cet homme a été torturé et vidé de son sang... la cause de la mort est évidente mais j'aurai besoin d'un regard neuf sur cette affaire... le meurtrier est toujours en liberté. Ajouta-t-il comme si cela aurait pu la motiver. Même si cela n'aurait pas dû lui traverser l'esprit, même s'il était indirectement touché par cette mort, il ne pu s'empêcher de ressentir à nouveau l'excitation grisante de ses années dans la police. Il avait toujours adoré ça, aussi morbide soit le crime : la recherche, les indices, le danger... J'ai avec moi le rapport d'autopsie, je souhaiterai que vous y jetiez un œil. Inutile de la prévenir de la rudesse des photos, même si elle n'oeuvrait pas en tant que légiste de la criminelle, elle devait avoir son lot de des corps mutilés. Et puis la jeune femme ne sembla pas de celle qui appréciait se faire materner. Il la laissa feuilleter un temps le rapport et les photos et poursuivit : y'a-t-il eu des cas similaires recensés dans votre hôpital ? D'autres corps vidés de leur sang peut-être ? Il y avait cette morsure sur le corps... quelque chose ne collait pas avec celle-ci... Jace avait du mal à mettre le doigt dessus mais son instinct -et son expérience nephelim- lui susurrait gentiment que la torture et cette façon de mordre n'étaient pas cohérente... de plus, le rapport indiquait une morsure post-mortem... Jace ne connaissait pas de nephelim s'amusant à se nourrir sur un cadavre... tout le plaisir résidait dans la chaleur, dans les pulsations des veines, dans la prise... il avait croisé la route de quelques specimens et aucun n'était des charognards. Les nephelims n'étaient PAS des charognards, il en aurait mit sa main au feu. Cela rendait ce cas étrange... morsure et corps vidé de son sang... ça ressemblait à du Nephelim, ça avait l'odeur du Nephelim... mais Jace n'était pas convaincu que cela en soit vraiment. Et si le meurtrier en jouait... pour quelles raisons ? Pourquoi se serait-il amusé à mettre en scène quelque chose que le commun des mortels aurait au mieux traité comme de la folie ou du cannibalisme ? Peut-être n'était-ce que cela... alors pourquoi son instinct sonnait-il l'alarme de cette façon ? En lui confiant ce cas, Jo' n'avait pas idée d'à quel point, il était tragiquement intéressant. Quel est votre avis ?

Peut-être ne ferait-elle que valider le rapport, peut-être n'aurait-elle rien de plus à ajouter à l'affaire... mais cela valait le coup de le tenter. Les morts, c'était le domaine du docteur Moore et à ce titre, Jace n'aurait pas eut la prétention de la surpasser. Jace avait l'instinct là où la médecin pouvait avoir des réponses.

Contenu sponsorisé








Message
 

[H: 13-14]Qu'en pensez-vous ? [Kelen et Jace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-