[Leelian#1] Tu es à tomber


 [Leelian#1] Tu es à tomber


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Lee K. Paik

avatar



Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageJeu 16 Aoû 2018 - 14:06
Elian & Kyriel "Lee"
Tu es à tomber

De toute évidence, ce n'est pas la grande forme pour ton chien Montaigu aujourd'hui. Il semble qu'il ai les piles à plat aujourd'hui ton Cavalier King Charles. Montaigu a la truffe toute chaude et il passe son temps à dormir dans un coin de ton salon à l'ombre. Autant dire simplement que ça ne te plaît pas du tout de voir ton chien dans cet état ainsi tu attrapes sa laisse pendue au porte-manteau et tu t'approches de lui en gémissant un simple « Mon bébé viens voir, on va aller voir le docteur. » Ton chien relève la tête affichant une mine faible tout en se redressant sur ses petites pattes, aussitôt tu le prends dans tes bras tout en attachant la laisse à son collier puis tu quittes ta maison avec ton chien toujours dans tes bras. Tu files jusqu'à ta voiture et tu le mets sur le siège passager tandis que toi tu te mets sur le siège conducteur. Ainsi tu roules jusque chez le vétérinaire calmement même si tu demeures profondément inquiet au sujet de ton fidèle ami à quatre pattes. Habituellement il est plus dynamique donc tu stresses ce qui est normal.

Le chemin jusqu'à la clinique vétérinaire n'est pas bien long et bien vite tu te gares devant tout en sortant ton chien que tu gardes dans tes bras. Lorsque tu arrives à la porte tu poses ta main sur la poignée quand soudain un jeune homme aux cheveux blancs étincelants pose sa main sur la même poignée, tu le dévisages longuement et là tu soupires largement. Mais quel beau mec ! Cheveux blancs brillants, yeux bleus à tomber par terre, une beauté sans fin. Tu te mordilles la lèvre tout en baissant la poignée de la porte et ainsi la porte s'ouvre, tu rougis tout en faisant un signe de tête désolé au jeune homme tandis qu'il rentre après t'avoir remercié et tu rentres à ton tour avec ton chien. A ses côtés il y a un petit berger allemand, un bébé visiblement, tu souris tandis qu'il parle avec la femme de l'accueil un instant puis va s'asseoir dans la salle d'attente. Tu parles à ton tour avec la Dame de l'accueil puis tu vas t'asseoir et par chance il y a de la place à côté du petit blond. Tu le dévisages alors longuement en souriant tout en te posant à côté de lui « Je m'appelle Lee. » Dis-tu à l'attention du beau jeune homme que tu dévisages longuement de tes yeux sombres puis tu poses ton chien à terre qui trouve le moyen de s'endormir contre tes chevilles, tu grimaces espérant que ton fidèle ami va se remettre rapidement et qu'il n'a rien de grave puis tu poses tes yeux sur le chien du beau jeune homme « il a quoi votre chien ? Malade ? » Tu demandes par curiosité, essayant de faire la conversation avec ce beau jeune homme qui te plaît visiblement beaucoup...

Elian B. Wayland

avatar



Humain | Humain
✥ Je suis : Un humain.




MessageJeu 16 Aoû 2018 - 15:36

Tu es à tomber.




T’es mal ce matin. Une violente migraine te vrille les tempes au point où tu es couché depuis une bonne heure, alors que tu aurais pu te lever. Surtout que tu devrais travailler ce matin. Tu as juste envoyé un message à Jonathan pour lui dire que tu serais en retard, mais apparemment, il ne t’en veut pas. Il avait l’air de comprendre. De toute manière, tu le verras bien à sa tête s’il t’en veut ou non, lorsqu’il rentrera si tu n’arrives pas à bouger de ton lit. Mais le connaissant, il comprendra. Te forçant à te lever, tu plisses les yeux en ayant la lumière en plein visage, qui filtre à travers la fenêtre. Grimaçant, tu vas prendre un médicament avec un bon verre d’eau fraîche. Du coin de l’œil, tu vois, Capulet, votre chienne à John et toi, qui est couchée sur son tapis. Elle ne bouge pas. Cela t’inquiète, alors tu t’approches d’elle pour voir si elle va bien. Elle qui est d’ordinaire dynamique semble complètement épuisée. Retournant dans la cuisine, tu vérifies ses deux gamelles : elle n’y a pas touché. Décidant de retourner te coucher une petite heure pour apaiser la douleur qui ravage ton crâne, tu vérifieras en te levant si elle a mangé. Même si toute cette histoire t’inquiète quand même.

Mais une heure plus tard, en te levant, tu vois bien qu’elle n’a pas mangé. Et ça t’inquiète encore plus qu’avant. Attrapant ton téléphone dans ta poche, tu appelles ton meilleur ami pour lui demander son avis. Mais vous avez tous les deux le même point de vue : il faut l’emmener chez le vétérinaire. Aussi, tu lui dis que tu ne viendras pas travailler, mais que tu vas emmener le berger allemand se faire soigner. Raccrochant, tu vas rapidement prendre une douche, pour troquer ton vieux jogging contre un jean noir et un pull à manches longues de la même couleur. C’est quand même bien plus présentable ! Tes baskets aux pieds, tu attaches la laisse au collier de ta chienne, mais encore une fois, elle n’a pas le même entrain que d’habitude. Attrapant ton téléphone et tes clés d’appartement, tu sors. Décidant d’y aller à pieds, tu remontes ton sweat à capuche sur ta tête. Ainsi, tu as pris l’habitude de te cacher du monde, des regards des autres, dès que tu marches. Parce que t’as toujours l’impression qu’on te juge, du fait que tu boites. Mais tu n’y peux plus rien, c’est une séquelle que tu auras à vie … Arrivant non loin de la porte, tu baisses ta capuche. Posant la main sur la clenche, tu sursautes en sentant une main en faire de même. Tu étais tellement dans tes pensées que tu n’as pas vu l’homme. Croisant son regard, tu perds tes mots. Tu ne sais plus quoi dire, ton cœur loupant un battement. Bordel qu’il est beau ! C’est la seule chose que tu arrives à te dire. T’excusant en bafouillant, tu entres dans la clinique alors qu’il te tient la porte. Te dirigeant vers l’accueil, tu expliques ce qu’à ton chien avant d’aller t’asseoir. L’inconnu en fait de même et tu fixes tes genoux. T’es mal à l’aise, t’as jamais connu cette sensation au fond de toi. Comme si ça pouvait toucher ton âme. « Elian. » Tu bégayes et rougis. T’es vraiment mal, t’as même l’impression d’avoir de la fièvre tellement tes joues sont rouges. Hochant la tête, tu reportes ton attention sur ta chienne. « Oui Capulet ne veut plus manger et boire, depuis deux jours. Ca m’inquiète … » Tu joues nerveusement avec tes mains. Ta chienne, avec John, c’est ta famille. Ta seule et unique famille. « Et le vôtre ? »


Lee K. Paik

avatar



Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageJeu 16 Aoû 2018 - 16:13
Elian & Kyriel "Lee"
Tu es à tomber

C'est rare qu'un type te plaise. En général lorsque ça t'arrive tu tentes d'ignorer le problème au maximum pour ne pas avoir à refaire la même connerie qu'il y a de cela trente ans lorsque tu as assassiné ton humain que tu aimais en pensant que ça te sauverait de la déchéance. Sauf qu'entre tes sentiments amoureux pour lui et le fait est que tu l'as assassiné de sang froid c'est clair que tu n'allais pas être pardonné par le Dieu pour qui tu étais censé être prêt à tout. Tu as commis une terrible erreur en assassinant ton humain parce que depuis tu es condamné à l'exil sur cette Terre. Vivre sans jamais vieillir. Vivre en voyant les personnes que tu apprécieras crever les uns après les autres, t'es vraiment sûr que c'était l'idée du siècle ? Non bien sûr que non et tu ne souhaites ça à personne. Parfois t'as le sentiment d'être en Enfer et pourtant cette vie là elle te plait assez. Cette vie où tu côtoies des humains plus que régulièrement. Vie où tu les découvres, les connais, les respectes, tout ça, ça te plaît assez. Mais tu sais qu'un jour tous ces humains que tu as apprit à apprécier et aimer ils vont disparaître et mourir. Tout ceci ne t'inspire rien de bon ni de plaisant.

Pourtant habituellement quand tu sens qu'un homme te plaît tu as tendance à repousser cette idée au loin comme si elle était aussi méprisable que la Peste. Cependant cette fois ci tu n'en fais rien. C'est sûr que cet ange aux yeux bleus te plaît énormément et au lieu de l'ignorer comme tu fais d'ordinaire là tu te présentes avec ton nom d'humain, Lee. « Elian. » Un prénom aussi beau que l'humain qui le porte, c'est ce que tu te dis en ce moment et tu souris à l'humain tandis que tu lui demandes ce que son chien a « Oui Capulet ne veut plus manger et boire, depuis deux jours. Ça m’inquiète … » Tu ris en entendant ses mots et quand tu le vois le regard sceptique que le gamin te porte tu t'expliques aussitôt « ne vous méprenez pas. Si je ris ce n'est pas du malheur de votre chien ni du vôtre. C'est parce que votre chienne s'appelle Capulet et que mon chien à mes pieds s'appelle Montaigu... Vous avouerez le hasard... » Tu dis en fixant le jeune ange à tes côtés alors qu'il semble comprendre l'intérêt commun que vous avez tous les deux pour Roméo et Juliette de Shakespeare « Et le vôtre ? » Tu secoues la tête, en vérité tu n'en sais trop rien de ce que ton chien peut bien avoir, ainsi tu hausses des épaules « je crois qu'il est malade. Il a la truffe toute chaude, ce n'est jamais bon signe chez ces animaux là... Et il passe son temps à dormir dans un coin de mon salon à l'ombre. C'est inquiétant selon moi. Mais sûrement que la chaleur y est pour quelque chose. » Après tout cette année il y a une canicule générale de partout dans le monde alors vous en Californie vous n'êtes certainement pas épargnés. Et les humains souffrent eux-mêmes de cette chaleur alors probablement que c'est pareil pour les animaux. Toi par contre en étant un ange déchu tu ne souffres pas de cette chaleur, ça ne te fait rien du tout...

Elian B. Wayland

avatar



Humain | Humain
✥ Je suis : Un humain.




MessageDim 2 Sep 2018 - 11:44

Tu es à tomber.




D’aussi loin que tu t’en souviennes, tu n’as jamais connu ça avant. Cette sensation de chaleur qui te brûle les entrailles, les joues rouges qui montrent clairement que tu n’es pas à l’aise ou encore ce bégayement et tremblement dans la voix, qui prouve que tu perds tous tes moyens. Dès que tu as croisé son regard, c’est ainsi que tu t’es senti. Tu sais clairement ce que ça veut dire : que cet inconnu te plait. Mais tu refuses clairement tout ce qui s’approche de près ou de loin à cette sensation, tout simplement parce que tu n’es pas en harmonie avec toi-même. Comment quelqu’un pourrait t’accepter alors que toi-même, tu n’y arrives pas ? C’est inconcevable dans ton esprit, et ça doit le rester ainsi. Parce que si tu devais te laisser aller, tu te retrouverais à devoir expliquer ton passé, ce qui est tout simplement impossible. Tout simplement parce que tu en as honte. Honte de ce que tu as fait mais également honte des séquelles qui te marquent encore le corps ou l’esprit maintenant, malgré les années qui se sont écoulées.

Alors que l’inconnu prend place à tes côtés, tu rougis et bégayes en prononçant ton prénom. Pourtant, c’est une des réponses les plus simples que tu pourrais avoir à donner. T’es complètement mal à l’aise, ne maîtrisant pas les signes nerveux qui gagnent ton corps. Tu fixes toujours tes genoux, n’osant pas croiser son regard de peur de t’y perdre dedans. Tu n’as jamais connu cette sensation étrange, qui te ravage de l’intérieur, tel un tsunami venant déferler dans les digues d’une ville. Pourtant, t’es obligé de porter tes yeux bleus dans les siens pour ne pas paraître mal poli, lorsqu’il te demande ce qu’à Capulet. Tu tentes d’expliquer tout ça calmement, même si dans le fond, c’est en vain. Tes joues te brûlent, et tu ne doutes pas un seul instant que tu dois être rouge écarlate. Alors quand Lee se met à rire, tu ne comprends plus rien. Se moque-t-il de toi ? Tu dois le regarder avec un drôle d’air, car aussitôt, il s’explique sur ce qui l’a fait rire. Bon en soit, son rire, tu aimerais l’entendre encore et encore. Mais tu chasses bien vite cette idée. Rougissant de plus belle en entendant sa réponse, tu te demandes comment le hasard peut-il faire aussi bien les choses. Te passant une main tremblante dans la nuque, tu détournes un instant le regard du sien. « Je crois que c’est le prénom qu’on avait en commun pour la chienne, avec mon coloc’ en fait … » Mais pourquoi tu lui dis ça ?! Mentalement, tu te filerais des baffes, tellement tu aurais mieux fait de te taire ! Soupirant intérieurement, tu préfères changer de sujet rapidement avant qu’il ne relève ta maladresse, en lui demandant plutôt ce qu’à le fameux Montaigu, tout en jouant nerveusement avec tes doigts. Hochant la tête, tu viens caresser la tête de ta chienne au même instant. « Oui ils sont comme nous, ils n’aiment pas forcément la chaleur … » Réponse complètement idiote. Tu perds vraiment tous tes moyens et tu détestes ça ! Soupirant, tu ne sais plus quoi dire. D’un côté, tu aimerais poursuivre la conversation, mais de l’autre côté, tu ne sais pas pourquoi alors que tu ne le reverras sûrement jamais. Ton regard se porte sur le chien qui dort aux pieds de l’asiatique et un sourire naturel vient naître sur ton visage. « Il a l’air adorable … J’espère que Capulet sera pareil en grandissant ! » Niveau conversation, t’es vraiment un boulet. Finalement, t’aurais mieux fait d’attendre Jonathan pour venir chez le vétérinaire, ça t’aurait évité cette situation gênante. Celle où tu ne sais pas tenir une conversation, comme le reste des gens. Pendant une seconde, t’es tenté de remettre ta capuche. Mais tu t’abstiens, ça ferait vraiment mal poli.


Lee K. Paik

avatar



Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageLun 3 Sep 2018 - 13:32
Elian & Kyriel "Lee"
Tu es à tomber

Il est magnifique, voir ce jeune homme rougir tant et plus ça te plaît assez, tu le fixes longuement adorant voir son air mal à l'aise et tu te dis qu'il est divin. Il a ce petit quelque chose qui te fait littéralement craquer même si tu ne l'admettras pas. D'un côté malgré tout il te rappelle Gally, ton ex que tu as assassiné il y a trente ans de cela. Elian il est beau, il est blond décoloré blanc et il a les yeux bleus et toi tu as adores ça. Tu ne peux t'empêcher de le scruter, détourner les yeux te semble impossible tant cet homme te plaît. Et là alors que tu fixes longuement le blond tu l'entends soudainement s'adresser à toi au sujet de sa chienne « Je crois que c’est le prénom qu’on avait en commun pour la chienne, avec mon coloc’ en fait … » Tu acquiesces alors tout en le scrutant longuement « c'est un magnifique prénom. Votre colocataire et vous, vous avez beaucoup de goût. Shakespeare était un auteur merveilleux, un auteur comme nous n'en trouvons plus malheureusement à l'heure d'aujourd'hui. » Tu dis d'un air nostalgique tandis que tu poses tes yeux sur le jeune blond. Il semble de plus en plus mal à l'aise. Et toi aussi tu commences à l'être en comprenant que c'est toi qui le met dans cet état. Il te demande alors ce que Capulet peut bien avoir comme maladie tu lui expliques alors rapidement qu'il semble avoir un souci avec la chaleur étouffante « Oui ils sont comme nous, ils n’aiment pas forcément la chaleur … » Tu acquiesces vivement de la tête à ses mots « oui je pense ! » Tu dis simplement en souriant alors que tu remarques le petit jeune rougir de plus en plus jusqu'à être rouge écarlate, tu le trouves encore plus beau comme ça. Il fixe ton chien un moment « Il a l’air adorable … J’espère que Capulet sera pareil en grandissant ! » Tu souris en acquiesçant « le berger allemand est connu pour être un chien très sympathique, je pense que vous n'aurez aucun souci avec votre animal. Elle semble tout autant adorable mais c'est sûr qu'elle est encore jeune ! » Depuis le temps tu as connu tout un tas de personnes et d'animaux en tout genre que du coup tu as pu finir par comprendre la mentalité des humains ainsi que le caractère des animaux. Ces créatures te fascinent. « j'aime les animaux. Je les trouve absolument fascinants. Ils ont quelque chose bien à eux. D'à part ! Vous ne trouvez pas ? » Tu ignores vraiment si ce commentaire que tu viens de lui faire a son importance mais pour toi ça en avait sur le moment donc tu ne te poses pas plus de questions que cela pour l'instant. « Je vais peut-être bien sembler direct comme ça... Mais seriez-vous intéressé pour aller boire un verre un jour prochain ? Ou un dîner éventuellement ? Avec moi. » Pour le coup tu es vraiment direct mais tu peines vraiment trop à cacher ton intérêt pour ce gamin et tu veux avoir la chance de le connaître...

Elian B. Wayland

avatar



Humain | Humain
✥ Je suis : Un humain.




MessageDim 30 Sep 2018 - 12:19

Tu es à tomber.




En voyant l’état de Capulet ce matin, tu n’avais pas réfléchi une seule seconde, parce que t’avais vraiment eu peur pour ta chienne. Tu avais téléphoné à ton colocataire en te levant, pour lui demander son avis sur l’état de la chienne, avant de lui demander si tu devais l’emmener chez le vétérinaire. Tu n’aimais pas sortir tant que ça, mais là, c’était la santé de ta chienne qui était en jeu. Ta seule et unique famille avec Jonathan. Tu ne pouvais donc pas la laisser souffrir, même si tu ne savais pas si elle avait quelque chose de grave ou non. En tout cas, tu ne l’espérais pas. Mais quand tu vois comment tu es mal à l’aise face à l’homme qui semble plus âgé que toi, tu n’arrêtes pas de te répéter mentalement que tu aurais mieux fait d’attendre ton meilleur ami pour ça. Tu aurais mieux fait de venir avec lui, ça t’aurait évité d’avoir une conversation gênante et où tu ressembles à une tomate humaine.

Alors quand l’asiatique se met à rire, tu te demandes pourquoi. Se moque-t-il de toi ? Tu dois faire une drôle de tête, puisqu’il finit par t’expliquer qu’en réalité, son chien et le tien, ont une sorte d’histoire en commun. Prenant la parole, tu ne trouves pas mieux de faire un commentaire idiot, en disant que c’est le seul nom en commun dont vous étiez tombés d’accord avec Jonathan. Tu te mets des baffes mentalement, alors qu’il reprend la parole. Rougissant, tu hoches doucement la tête. « Effectivement … personne n’a son talent. » T’es complètement mal à l’aise, et bien plus encore, lorsqu’il pose de nouveau ses yeux sur toi. Tu rougis encore plus et tu es vraiment idiot. Prenant la parole, tu t’interroges sur ce que peu bien avoir ton chien. Parce que ça t’inquiète clairement … Alors quand il te parle d’un problème de chaleur, tu commentes encore une fois. Mais ta réponse est des plus nulles qu’il soit. Tu n’es vraiment pas doué pour tenir une conversation ! Ne supportant plus son regard, surtout que tu es rouge écarlate, tu fixes à la place son chien en baissant les yeux vers lui. Il semble tellement calme. Dans le fond, tu espères sincèrement que Capulet sera aussi gentille et calme que semble l’être Montaigu, même si tu n’as aucun souci avec pour l’instant. Malgré son jeune âge, ta chienne n’est pas du genre à abîmer les choses. Elle est simplement très joueuse et câline, ce qui te touche parce qu’elle est toujours là pour toi, dans les moments les plus sombres. Alors tu prends la parole pour lui faire part de ton espoir. Mais c’est vraiment nul comme conversation … Tu n’arrives pas à tenir une discussion et ça t’en coûte vraiment. Hochant la tête, tu soupires doucement. « Oui elle est jeune. On voulait un bébé … Au moins, on l’aura plus longtemps. » Il faut vraiment que tu t’arrêtes. Mais tu t’interroges. Alors quand il reprend la parole, tu te tournes vers lui en souriant, tout en caressant délicatement la tête de ta chienne. « Oui. Capulet me comprend mieux que le reste des gens … » Alors là, tu vas passer pour le solitaire et le mec sans amis. Quand on dit qu’il faut vraiment tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler, là, c’est ce que tu devrais faire ! Mais tu rougis clairement, t’as vraiment chaud, quand il te pose cette question. Personne ne t’a jamais invité à sortir. En même temps, tu n’as jamais eu de relation avant donc c’est compliqué … « Euh … bah … j’sais pas trop … je … vous … on est différent et … mais … oui … d’accord … » Tu soupires et te passes une main sur le visage. T’es vraiment trop nul ! Mais une idée vient germer dans ton esprit. « Mais votre copine, elle va être d’accord ?! » Alors là, c’est la honte totale ! Tu devrais pourtant savoir te taire ! Tu baisses les yeux et fixes tes pieds. Là c’est clair, tu ne veux plus croiser son regard. Pas après tout ce que tu viens de dire.


Lee K. Paik

avatar



Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageDim 30 Sep 2018 - 16:16
Elian & Kyriel "Lee"
Tu es à tomber

T'es ébloui par sa beauté, c'est assez difficile pour toi de rester serein et calme face à un homme d'une telle beauté. Depuis toujours tu aimes les hommes avec une tête de gamin, les twinks comme les appelle, c'est ton truc à toi ce genre de mecs. Tu aimes ce genre de mecs. Mais là celui-ci il est particulier, il a une douceur bien particulière qui te rend toute chose, tu peines à te contenir et tu ne peux t'empêcher de le scruter le sourire aux lèvres. T'es littéralement sous le charme, sa douce voix séduisante, ses yeux bleus enjôleurs, la finesse de ses traits, tout te plaît chez ce type et tu ne peux t'empêcher de te mordiller la lèvre inférieure tandis que tu te perds sur son physique. Vous parlez d'un auteur dont vos chiens portent les noms des deux personnages principaux de son œuvre la plus connue et tu souris « Effectivement … personne n’a son talent. » Face à ses mots tu acquiesces vivement « je ne saurai dire si c'est une bonne ou une mauvaise chose. Il avait un talent tellement à part, spécial que du coup ce serait triste que quelqu'un cartonne plus que lui. Mais d'un autre côté ce serait génial qu'un autre puisse avoir son talent étant donné la Grandeur de cet homme. » Tu dis comme si tu l'avais connu, c'est le cas mais le blond face à toi l'ignore, tu dis ça avec énormément de passion dans la voix juste pour témoigner l'amour profond que tu portes envers cet humain décédé il y a bien longtemps maintenant.

Par la suite vous parlez de son chien qui est malade, Elian te confie qu'elle est très jeune et tu lui fais savoir qu'elle devrait probablement se calmer avec l'âge, en vieillissant un peu « Oui elle est jeune. On voulait un bébé … Au moins, on l’aura plus longtemps. » Tu acquiesces alors en soupirant « c'est le seul point négatif que je peux trouver aux animaux. Ils ne vivent pas super longtemps... C'est triste. Mais heureusement votre bête comme le mien sont encore jeunes nous allons les avoir encore pendant de longues et belles années. » Enfin dans ton cas les années qu'il te reste avec Montaigu tu vas les voir passer à toute allure. Vu que tu es immortel pour toi le temps passe à vive allure c'est triste mais c'est malheureusement vrai. Tu as tout le temps devant toi pour supporter les erreurs que tu as pu faire avec ton premier amour. A toi de vivre ce temps ici sur Terre et non au Paradis comme il se doit en ne faisant donc plus la moindre connerie. « Oui. Capulet me comprend mieux que le reste des gens … » Tu souris face à ses mots en acquiesçant « les animaux comprennent bien mieux notre souffrance que les humains eux mêmes. Je ne suis donc pas étonné par vos mots. Le mien fait pareil, il me comprend et ne me juge pas. » C'est ça l'avantage avec les bêtes, ils comprennent sans jamais juger ni prendre de haut. Les humains par contre, ils font cette erreur régulièrement de juger, de prendre de haut, d'être agressifs...

Voilà que tu oses enfin lui proposer de vous recroiser par la suite en lui offrant un verre plus tard ou encore un dîner ensemble. Le blond rougit tant et plus et tu le trouves encore plus beau quand il est autant déstabilisé, tu trouves ça adorable qu'il montre ses émotions de cette façon soit en rougissant. Un truc que les humains font quand ils sont gênés, toi ça ne t'arrive jamais. « Euh … bah … j’sais pas trop … je … vous … on est différent et … mais … oui … d’accord … » Tu souris à sa réponse tout en le scrutant longuement « tout se passera bien ne vous en faites pas. Vous préférez quoi ? Un dîner ou plutôt un verre ? » Tu dis histoire de voir ce qu'il préfère. Peut-être qu'il voudra y aller doucement et décidera de commencer par un verre ou alors il acceptera le dîner directement. Tu ne connais pas cet humain donc difficile de savoir comment il pense et réagit. « Mais votre copine, elle va être d’accord ?! » Face à sa question un sourire amusé se jonche sur tes lèvres et tu le fixes longuement « pas de petite-amie ni de petit-ami en ce moment. Je suis donc célibataire. » Tu dis en souriant tout en posant ta main sur sa cuisse d'une façon douce. « En est-il de même pour vous ? Ou bien vous avez une conjointe ou un conjoint qui n'appréciera pas trop ce repas ou ce verre en ma compagnie ? » Tu dis d'une voix charmeuse juste histoire de voir comment il va réagir puis tu retires ta main de sur sa cuisse et tu la cloues sur tes cuisses en attendant que ton tour ou le sien arrive...

Contenu sponsorisé








Message
 

[Leelian#1] Tu es à tomber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-