Montre-moi comment tu bouges ! [FT Alejandra]


 Montre-moi comment tu bouges ! [FT Alejandra]


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageMar 4 Sep 2018 - 12:09
Dans le monde du clip vidéo, Véronica Warding et son équipe de tournage, étaient une référence, ce qu'il y avait de plus vendeur actuellement pour gonfler sa popularité et se propulser en tête des clips les plus vus, les plus diffusés et les plus partagés. Les 'DirectPunch', groupe pop/rock dont j'avais la charge depuis 2 mois m'avait mandaté pour assister au casting de leur dernier clip. L'information avait été très largement diffusé dans les universités, sur les réseaux sociaux, etc et l'étage du City Hall qui avait été privatisé, vibrait déjà de stress et d'excitation. Aujourd'hui, il y allait avoir des larmes, de la déception et quelques contrats faciles à me mettre sous la dent.

J'avais récupéré mon Golden pass à l'accueil, me laissant circuler librement dans tous les espaces de l'étage et le mettait visible autour de mon cou avec un égocentrisme dissimulé. Avoir le Golden Pass, même si votre nom était inconnu au bataillon, donnait l'information et/ou l'image que vous étiez important, LA personne à approcher. Le pêché était fait de choses simples et je n'étais pas démon à me le compliquer!

Je montais jusqu'au 3ème étage. Véronica avait exigé de ne pas trop s'éloigner du sol, sous prétexte que l'altitude l'empêchait de réfléchir. Cela dit, peu m'importait... ça ferait moins de chemin pour la livrer aux Enfers. Je contournais la grande baie vitrée derrière laquelle les jeunes femmes étaient cloisonnées, s'étirant, s'échauffant, affichant leur numéro sur des atouts parfois très clairement mis en avant. Une centaine de jeunes femmes de 18 à 25 ans pour peu d'élues... Du coup, forcément, moi le premier, moi l'expérimenté, je sentais les frictions, je sentais les regards jaugeurs sur leurs concurrentes... Certaines se connaissaient. La journée ne manquerait pas de piquant mais me paraîtrait longue : casting féminin le matin, casting masculin dès l'après-midi.

Après avoir fait le tour du 'cube de verre', je me retrouvais dans le bureau où les 2 autres juges parlaient ensemble pendant que les assistants, préparaient les dossiers, les CV, les films envoyés par la salve de jeunes femmes retenues... car aussi nombreuses étaient-elles encore à piailler dans la salle voisine, elles avaient d'ores et déjà été écrémées. Je m'avançais dans la salle de casting, m'avisant de ce qui avait été préparé. Rien de folichon : un écran pour diffuser les vidéos, une sono pour accompagner la castée, une caméro pour enregistrer l'entretien et un fauteuil aux allures très rigide pour parler au bureau.

_ Véronica... Maëva... Je saluais les deux femmes en allant m'installer à ma place, juste entre la directrice artistique et la chorégraphe. Nous échangeâmes quelques mots sur le déroulé de la journée puis l'assistant allait chercher la première candidate. Sur les 15 premières, 1 n'avait pas pu aller au bout de sa prestation, 1 n'avait pas su s'exprimer et 2 avait fondu en larmes devant les remarques de Véronica que j'appelais tendrement : La cerbère.

Je jouais distraitement avec la fiche suivante, m'avisant de la photo et un sourire s'invita dans mon regard. Mais c'est que ça devenait intéressant ! Petite sorcière vient chercher bonheur : Alejandra Caldeiros. Trop occupé à détailler la fiche, je ne relevais les yeux que pour la voir rentrer dans notre salle de torture.

Véronica tendit une main sèche vers le fauteuil posé devant nous et je me permettais de prendre la suite.

_ Bonjour. La saluais-je, charmant. Nous avions beaucoup de jeunes femmes à voir et donc peu de temps pour les politesses. J'aimerai que vous vous présentiez brièvement... Ne vous laissez pas intimider par la caméra, elle n'est là que pour voir comment vous passez à l'écran. Sourit-il. Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à ce casting et quel est votre plus par rapport à vos concurrentes ?

Nous aurions pu commencer par la prestation musicale mais Véronica, comme à ses habitudes, changeait l'ordre des choses. Elle aimait déstabiliser, elle aimait surprendre, elle aimait extraire l'âme d'une personne... Elle allait faire un si fabuleux démon ! M'exclamais-je intérieurement.

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageSam 15 Sep 2018 - 5:33
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


L'annonce avait rapidement fait le tour du bahut. Un casting pour le dernier clip des DirectPunch ça ne passait pas inaperçu ! Mes amies étaient surexcitées à l'idée de participer à ce concours, tout comme moi ! Ca pouvait être une expérience fun et j'étais bien tentée de me joindre à toutes ses concurrentes mais aussi mes amies pour obtenir le contrat. Et puis ça me changeait les idées et j'évitais de penser à tout ce qui se passait, trop occupée à préparer cette audition qui n'allait pas s'annoncer facile avec toutes les concurrentes qui postaient sur les réseaux sociaux des photos ou vidéos pour essayer d'en démotiver certaines. La concurrence qui entourait ce casting m'amusait et j'avais surtout hâte d'y être.

Le grand jour était vite arrivé et j'étais prête à faire mes preuves après avoir réussit à être sélectionné pour l'audition. Je me rendais sur le lieu de rendez-vous où l'excitation se mêlait à l'angoisse parmi toutes les filles présentes. On nous conduisait au 3eme étage, dans une grande pièce vitrée et je ne pouvais m'empêcher de soupirer en voyant certaines filles accrochées leurs numéros pour mettre un peu plus encore leurs décolletés en valeur. Elles devraient carrément enlever leurs hauts, ça irait plus vite.. La pudeur ne faisait vraiment pas parti de leurs vocabulaire à celles-là ! Pour ma part je n'avais pas envie de jouer l'allumeuse de service pour décocher ma place, ma tenue était beaucoup plus soft avec un haut assez ample et court mais très loin d'être décolleté où j'y accrochais mon numéro 16 au milieu ainsi qu'un pantalon noir où je pourrais bouger aisément dedans. Je prenais place à côté d'une de mes amies qui avait été retenue elle aussi pour ce grand casting et après un bref échange amical pour se souhaiter chacune bonne chance, on s'étirait, concentrées. L'ambiance était bien plus différente qu'à mes compétitions en gymnastique. L'enjeu était grand pour ses filles qui rêvaient de notoriété et de paillettes. J'observais calmement les candidates qui m'entouraient, essayant de repérer celles qui pourraient être le plus à craindre quand mon regard se posait quelques instants sur un homme qui passait derrière la vitre pour rejoindre la salle de casting..

Les choses sérieuses commencèrent quand ils appelèrent les premières filles peu de temps après. Je sentais la pression monter d'un cran même si je faisais surtout ça pour m'amuser. Le jury n'avait pas l'air des plus charmants alors que voyais certaines filles sortirent de la pièce en pleurs.. Rien qui puisse vraiment rassurer ! Je restais calme alors que j'entendais enfin mon numéro. C'était mon tour. Je prenais quelques instants entre mes doigts la croix discrète que je portais au cou, espérant que je serais plus chanceuse que celles passés avant moi. Je me redressais, prête et motivée à passer ce casting et à le réussir.

A peine rentré à l'intérieur que je pouvais déjà sentir leurs regards se braquer sur moi, ce qui était loin de me déstabiliser. Je les saluais poliment, m'avançant vers le fauteuil que me désignait la femme qui semblait la plus froide, mais peut-être était-ce qu'une impression..

▬ Bonjour.

Je pensais commencer direct par la pratique, mais apparemment non.. Je prenais donc place sur le fauteuil face à une caméra et ces trois personnes. Deux femmes et un homme, c'est d'ailleurs lui qui prenait en premier la parole. Il avait l'air plutôt sympa, il mettait bien plus à l'aise que sa collègue à côté de lui qui avait un regard semblable à des lasers. Je ne pouvais m'empêcher de penser que la jeune femme était bien plus intimidante que la caméra. Je souriais malgré tout pour ne rien laisser apparaître avant de prendre la parole :

▬ Alors je m'appelle Alejandra Caldeiros, j'ai dix huit ans et je suis étudiante dans le droit.

Je plongeais mon regard dans celui de l'homme qui me faisait face après avoir soutenu quelques instants celui de Mme Glace, poursuivant avec assurance :

▬ Ca pourrait être vraiment intéressant et enrichissant pour moi de tourner dans le clip des DirectPunch ! J'aime leurs musiques et j'aimerais vraiment avoir la chance de contribuer à votre projet.

Ce que j'avais de plus par rapport aux autres ...? Des vêtements peut-être pour commencer ? Je gardais bien sûr cette pensée pour moi alors que je poursuivais avec un sourire en coin :

▬ Je sais m'adapter rapidement et j'apprends vite. Je pratique aussi la gymnastique depuis petite, donc je suis plutôt agile !

Et je savais danser, mais je ne serais pas là si ça n'aurait pas été le cas.








Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageSam 15 Sep 2018 - 12:57
Je n'étais pas un démon à me faire des reproches et j'assumais pleinement mes airs adorables, attentifs, chaleureux sans y voir là, la moindre faiblesse démoniaque. D'autant plus, avec une femme aussi peu avenante à mes côtés, je n'avais aucun mal à paraître le plus amical de la tablée. Je fixais un instant le retour caméra et annotais quelques mots sur ma fiche pendant que la jeune femme, -ma délicieuse petite sorcière- s'installait devant nous. L'échange avait rapidement débuté et même s'il n'était pas essentiel de savoir s'exprimer pour ce genre de projet, il était toujours appréciable d'avoir en face de soi, une personne qui vous regardait dans les yeux, qui ne bredouillait pas, qui ne mâchait pas un chewing-gum, ou se vantant d'avoir été Miss CocoBongo trois ans d'affilé. J'opinais du chef, montrant une écoute attentive et tournait finalement le regard vers Cerbère lorsque celle-ci se referma comme un piège à loup sur un propos tenu :

_ Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui 'apprend' mais de quelqu'un qui sait !

Je jetais un regard au ciel, amusé par un fauchage gratuit et en règle. Même si je supposais qu'elle jouait la méchante à outrance pour déstabiliser les candidates, je pris le parti de la contredire :

_ Ne sois donc pas si obtus, la vie est un apprentissage de tous les instants. Répondis-je, me positionnant en défenseur. Celui qui pense tout savoir est un imbécile. Mademoiselle est une candidate qui, au moins, admet pouvoir encore évoluer... et nous avons déjà eu un aperçu de son niveau.

De la gymnastique ? Miam ! J'adorais les gymnastes, c'est qu'elles pouvaient tenir des positions des plus fantasques et ça me donnait toujours des tas d'idées lubriques. Je souriais, me forçant à rester dans mon rôle et à ne pas trop laisser mon esprit farfelu glisser vers le loisir. Pourtant j'imaginais bien une orgie avec une dizaines de gymnaste pour le goûter. Mais est-ce qu'il y avait un placard assez grand dans ce foutu bâtiment ?

_ Et bien, nous allons le voir tout de suite,
s'exclama-t-elle en guise de transition. Suite à votre sélection pour les castings, vous avez reçu un extrait audio du groupe ainsi qu'un morceau de la chorégraphie à réaliser. Nous avons également expressément demandé une chorégraphie personnelle sur le morceau de votre choix ET à cela, nous ajoutons une improvisation d'1 minute environ sur un titre que nous aurons choisis.

_ La scène est à vous, mademoiselle.
M'empressais-je d'ajouter dans un ultime encouragement, alors que l'assistant préparait le premier morceau musical. L'homme œilla un signe de la candidate avant de lancer la musique. Au terme de cette journée, j'allais avoir la chanson des DirectPunch dans la tête pour au moins 800 ans. Et je connaîtrais les mouvements pour au moins autant de temps ! Quel sacrifice ne faut-il pas faire pour son Maître ?

Je n'étais clairement pas le mieux placé pour juger de la prestation mais elle me divertissait. Je laissais le soin à Maëva de noter ce qu'il y avait à noter. J'entendais d'ailleurs le crayon de ma voisine noircir la feuille au fur et à mesure de la prestation. Peu de temps fût accordé entre chaque prestation car souhaitant tout autant juger de l'exactitude de l’exécution, de l'inventivité et de la capacité à s'approprier un rythme inconnu, nous voulions également noter l'endurance... car même si le clip ne serait pas tourné en une seule fois, de nombreuses prises seraient enregistrées... le mouvement serait répété, encore et encore... et encore.

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageMar 18 Sep 2018 - 8:59
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


Je faisais attention aux mots que je prononçais mais le vautour ne me loupait pas malgré tout.. J'apprenais vite.. Elle ne m'avait pas raté et c'était empressée de me sauter dessus, sûrement contente d'avoir enfin quelque chose à contester ! Mme Glace voulait quelqu'un qui savait, pas qui apprenait vite. Il en fallait plus pour me déstabiliser malgré sa remarque qui m'amusait plus qu'autre chose dans le fond.. Combien de filles ici avaient déjà tourné dans un clip et savait comment tout cela fonctionnait ? C'était une nouvelle expérience et je ne pouvais pas dire que je savais déjà tout, ce serait de l'orgueil.

L'homme prenait aussitôt ma défense et j'esquissais un sourire en coin en guise de remerciement. Lui au moins était sympa ! Il ne me sautait pas dessus aux moindres mots qui ne lui conviendrait pas, et puis il était souriant et semblait rien qu'à son comportement bien plus aimable. Heureusement qu'il était là parce qu'on ne pouvait pas dire que les deux femmes qui l'entouraient étaient aussi gentilles que lui. Mme Glace enchaînait aussitôt après pour rentrer dans le vif du sujet, l'épreuve la plus redoutée de ce casting, la danse. Il y avait la fameuse chorégraphie sur l'extrait du groupe, ainsi qu'une deuxième chorégraphie que j'avais préparé moi-même sur une musique que j'avais choisis. Le vautour ne s'arrêtait pas là et s'exclamait qu'il y avait aussi une improvisation à faire d'environ une minute sur un morceau qu'ils avaient déjà sélectionnés. Mieux valait être en bonne condition physique pour enchaîner les trois danses. Pour ma part, ça ne me faisait pas peur, j'étais une sportive et je me sentais plus que capable pour ça. Avec assurance, j'acquiesçais d'un signe de tête en lui répondant poliment :

▬ Oui je suis prête !

L'homme me soufflait un dernier mot qui sonnait comme un encouragement au ton dans sa voix et je lui offrais un sourire en retour. Je me relevais ensuite pour me placer sur la scène qui avait été préparé à cet effet, puis je commençais ma prestation sur le rythme des DirectPunch, concentrée pour ne pas commettre de fautes dans la chorégraphie alors que je pouvais sentir leurs regards observateurs sur chacun de mes gestes. Je ne faisais plus attention à eux, ou ce qu'ils pouvaient bien écrire sur leurs feuilles, j'enchaînais mes mouvements avec sensualité et précision. Je connaissais la choré' par cœur, je m'étais entraîné dur ses derniers jours pour ça. Ils n'en avaient pas choisit une des plus faciles mais ce n'était pas ça qui allait m'effrayer ou de me faire perdre mes moyens sous la pression. J'avais ensuite le droit à un peu de répit durant un bref instant, le temps que la deuxième musique viennent à son tour faire résonner ses notes dans la salle d'audience. J'avais choisis une musique plus dans le style pop pour la deuxième danse, elle bougeait bien et je n'avais pas forcément choisis la facilité ! J'aimais les défis, et je n'avais pas eu envie de préparer quelque chose de facile pour être sûre de ne pas me planter devant le jury.

J'étais bien déterminée à montrer à cette madame glaçon que je savais danser, tout comme à ses collègues, mais peut-être encore plus avec elle. Jouant autant de souplesse que de finesse dans mes gestes, je poursuivais ma chorégraphie avec brio sans montrer de fatigue apparente. Il ne me restait à présent plus qu'une seule danse et je serais enfin tranquille avec cette épreuve.. L'improvisation.. Certainement la plus dure même si c'était la plus courte ! Je ne montrais rien en apparence mais j'avais hâte d'en finir avec ça. Je restais concentrée, priant en silence pour que la musique qu'ils avaient sélectionné allaient m'inspirer.. Je ne savais pas à quoi m'attendre mais je ne me laissais pas envahir par le stress pour autant. Je ne doutais pas vu le léger sourire en coin qu'avait Mme Glace qu'elle n'avait pas choisis une musique plus tranquille, elle avait plutôt l'air d'aimer torturer les candidates !

Les premières notes résonnaient enfin et j'étais plutôt soulagée.. Même si j'avais vu juste pour Mme Glace, je n'allais pas lui laisser le plaisir de montrer la moindre trace de fatigue, je prenais ça comme un défi, que je réussirais. J'étais endurante ! J'aimais bien la musique et la connaissais, un bon avantage ! J'improvisais rapidement,.

Heureusement pour moi, le temps passait vite et enfin les dernières notes prenaient fin. Je ne savais pas encore comment la vautour allait essayer de me manger mais je m'attendais à tout avec elle. Je reposais mon attention sur les trois jury intimidants face à moi.. Est-ce que j'allais être prise ou pas ? Est-ce que j'allais le savoir tout de suite ou j'allais devoir attendre ailleurs ? Je n'avais pas vu les premières filles revenir, seulement passer dans le couloir, en général en pleurs.....








Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageMar 18 Sep 2018 - 11:26
Je me calais au fond de mon fauteuil, le dos droit bien calé contre le dossier, observant avec un professionnalisme feint la prestation de la jeune femme. Qu'est-ce qu'elle pensait des hommes plus vieux qu'elle... vraiment plus vieux ? Je riais intérieurement, penchant la tête sur le côté alors qu'un mouvement l'amenait à porter les fesses vers l'arrière. J'ignore si notre profil démoniaque avait été étudié avant de nous fixer à différents postes de ce monde... et comme certains le savaient déjà, je n'étais pas un démon-soldat. Si on me passait l'expression, je n'étais pas du genre à me jeter au feu... je préférais donner des conseils à d'autres pour qu'ils le fassent. Il paraissait que j'étais fou ? Ou trop excentrique... même pour un démon. Mes paires m'avaient plus ou moins chercher querelle en affirmant que je m'identifiais trop à tous ces déchets humains. Maudit voleur de goûter ! Dans cette métaphore scolaire, j'étais le petit binoclard de 8 ans, citant Kant et recevant un crochet du droit en retour. Le même petit binoclard qui allait leur botter le cul, 20 ans plus tard. Cette introspection inopinée m'empêcha au moins de baver !

De temps à autre, la tablée se jetait quelques regards complices, nous échangions par quelques œillades nos impressions. La jeune femme s'accrochait à sa place mais était-ce plus par désir de succès que par plaisir d'arracher un compliment à Cerbère ? Veronica appréciait qu'on lui tienne tête jusqu'à un certain niveau... comme elle l'avait dit dans une interview : on arrive à rien sans bousculer un peu ses voisins. Alejandra se maintenait dans le rang : on sentait toute sa volonté de gagner la tête du peloton mais sans pour autant se mettre à dos les trois juges ici présent. Ce qui était déjà une bonne stratégie. Ensuite il fallait s'en remettre à son travail et à sa démonstration.

3 minutes cela passe vite. J'allais relire le peu de notes inscrites sur mon feuillet lorsque Maëva, silencieuse jusque là, fit entendre sa voix.

_ La chorégraphie est su... bien réalisée... même si tu as marqué un retard sur un quart de temps, rattrapé au mouvement suivant. Rien qui ne puisse se corriger. C'était encourageant donc ! Ta chorégraphie était bien pensée, marquait bien les rythmes mais elle aurait gagné en force à être simplifié sur certains enchaînements.

_ Oui, je le pense aussi. Surenchérit la cerbère en hochant la tête. Mais le travail était là. Je suis partagée quant à l'improvisation... Arrêtez-moi si je me trompe mais vous connaissiez la chanson, n'est-ce pas ? Vous étiez déjà en place sur certains passages... Votre prestation était tout à fait correct mais nous n'avons pas senti ce pourquoi cet exercice avait été imaginé. Nous n'avons pas ressenti ce sentiment d'inconnu, de questionnement dans les mouvements...

_ J'espère que vous n'allez pas lui reprocher sa culture musicale... rétorquais-je avec humour. Pour ma part, j'ai été impressionné par ce savant mélange de danse et de souplesse... J'ai pensé qu'étant gymnaste, vous auriez voulu nous impressionner par quelques figures, mais vous avez fait les bons choix... Si les danseurs sont très important dans le clip que nous préparons, nous devons garder à l'esprit de garder le groupe au-dessus du lot. Votre intervention sert à les valoriser... et je pense qu'au terme de l'exercice, vous avez prouvé en être capable.

Mes compagnes féminines opinèrent de la tête, ne semblant pas vouloir me contredire. Elle avait les capacités de sauter partout, de nous impressionner par des backflips, par d'évidentes contorsions. C'était un choix qu'avait prit certaines candidates, confondant originalité et efficacité. Elles avaient perdu de vue le but de ce casting en se présentant comme la star à découvrir alors qu'il ne s'agissait que d'en faire briller d'autres. C'était ce qui les avait éliminé. Oui, c'était frustrant, d'avoir le talent et de ne pouvoir le montrer... mais on a pas tout ce que l'on veut, sinon je serai dans une comédie musicale à Broadway.

_ Comment jugeriez-vous votre prestation dans son ensemble ? Reprit Cerbère.
Au terme de sa réponse, elle émit un faible sourire. Restez dans la salle de verre, vous n'êtes pas sélectionnée mais vous n'êtes pas encore éliminée. Vous aurez notre décision au terme des entretiens.

Nous passions encore 1h dans le bureau à recevoir des candidates avant que Veronica ne consente à prendre une pause café. Pas folle, les deux femmes partirent s'installer dans une pièce calme alors que mon ego me poussait à me jeter dans un bain de foule pour prétendument prendre un peu des nouvelles des candidates restantes.

J'avançais avec mon café fumant dans ce grand espace vitré et échangeait quelques mots par ci, par là avant d'être finalement entouré -par des dizaines de bombasses-. Douce sensation que ce sentiment de séduction, d'envie de me convaincre qui émanait de toutes ces participantes :

_ Encore quelques heures à tenir et vous pourrez relâcher la pression. Riais-je amical.

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageJeu 20 Sep 2018 - 15:48
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


La vautour ne prenait pas tout de suite la parole, ce fut la deuxième femme qui était resté silencieuse jusqu'à présent qui prenait la parole.Malgré sa remarque sur un retard que j'avais eu, son retour était plutôt positif et j’acquiesçais d'un signe de tête positif, rassurée de n'être pas encore lynché, mais la vautour prenait aussitôt derrière la parole. Elle offrait tout de même quelques bonnes remarques qui devaient sûrement lui brûler la langue avant de pouvoir enfin trouver quelque chose à dire quant à l'improvisation...

▬ Oui c'est vrai je la connaissais.

Mme Glace n'était visiblement pas ravie que je connaissais déjà la musique et avait pu mieux improviser une danse grâce à ça. Je commençais à me dire que c'était raté pour moi aussi, tout ça à cause d'une musique malgré que je ne montrais rien et écoutait ce qu'elle me disait sans la contester. Mais encore une fois, le seul homme de la table prenait à nouveau ma défense avec humour face à la vautour. Je ne pouvais retenir un sourire en coin en l'écoutant. Il me sauvait la mise pour la deuxième fois et je le remerciais intérieurement pour son intervention.

Je n'étais pas venue ici pour faire de la gymnastique mais pour danser. Je ne cherchais pas à les impressionner en me montrant hors sujet juste pour montrer ce que je pouvais faire, je n'étais pas là pour ça sinon je serais allé m'inscrire à une compétition dans mon club de gymnastes. Je ne rêvais pas de paillettes et d'avoir les projecteurs braqués sur moi, j'avais surtout envie de m'amuser et découvrir de nouvelles expériences ! Je préférais ma petite vie et ce n'était de toute manière pas l'argent qui me manquait.

▬ Merci Monsieur, je saurais en être capable.

Mme Glace reprenait la parole pour avoir mon avis sur ma prestation et je la regardais tout en lui répondant modestement :

▬ C'était correct mais j'aurais pu mieux faire.

Je n'étais pas du genre à avoir un égo démesuré et me lancer des fleurs, ce serait un péché.

Je pouvais tout de même apercevoir un faible sourire sur le visage de cette vautour. Est-ce que j'allais avoir le droit à un nouveau coup sadique de sa part pour qu'elle sourit ? Sûrement ! Elle reprenait la parole pour me dire de retourner dans la salle de verre. Je n'étais pas refusé, mais je n'étais pas pour autant prise.

▬ D'accord, merci.

Je les saluais poliment avant de filer de cette salle de torture pour retourner dans la salle de verre, retrouvant mon amie. J'allais devoir attendre avant de pouvoir savoir leur décision finale et j'en avais pour un sacré moment.. Les auditions ne finiraient qu'un fin de matinée, j'espérais qu'on aurait au moins le droit à un buffet ou quelque chose pour la longue attente qu'on était obligé d'endurer si on était sélectionné ! Mon amie commençait aussitôt à me questionner pour en savoir plus et très vite d'autres filles venaient à côté de moi pour tenter d'obtenir plus d'infos sur ce qui allait se passer ou comment était le jury. A cette question, je n'avais pu m'empêcher de souffler avec un sourire :

▬ L'homme est plutôt mignon ..! Mais l'une des femmes à côté de lui est une vraie vautour.

Ce que je venais de dire avait l'effet d'une bombe et certaines candidates avaient déjà hâte de voir ce fameux homme, tentant de mettre encore plus leurs atouts en avant dans l'espoir de séduire ce juge là et espérer obtenir sa place ainsi. J'observais la scène avec amusement, murmurant seulement à mon amie quelques détails sur le casting.

Le temps semblait interminable et je m'occupais en faisant quelques snap' avec mon amie pour tenter de nous occuper. Elle n'était pas encore passé. Je ne faisais pas attention tout de suite à l'effervescence qui venait soudain de s'installer juste à côté de moi. Les candidates étaient sur-excitées et je relevais le regard sur ce qui se passait alors que ma pote se redressait aussitôt en s'exclamant :

▬ Oh ! C'est lui le beau goss dont tu parlais ?!

Si la vautour n'avait pas réussit à me mettre mal à l'aise, ma pote, elle, venait de réussir en quelques secondes. Les joues rougies, je lui soufflais doucement :

▬ Hé pas la peine de le crier.

J'espérais juste qu'avec toute l'agitation qu'il y avait autour de lui il n'avait rien entendu. Mon amie commençait à s'agiter à son tour pour avoir l'attention de l'homme qui semblait la faire craquer, comme la plupart des filles ! Je devais bien avouer qu'il était séduisant, mais il ne devait pas être loin d'avoir le double de mon âge ! Je ne pouvais que lâcher un sourire en entendant mon amie :

▬ Monsieur ! Vous seriez d'accord pour prendre une photo avec nous ??

Elle aussi tentait apparemment de l'amadouer et je m'amusais de la situation qui n'avait pas l'air de le déranger, au contraire, il semblait plutôt apprécier ça.








Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageJeu 20 Sep 2018 - 18:39
Il n'avait fallut que quelques minutes pour que mon narcissisme soit comblé. Aucun mystère là-dessous ! Même si j'avais eu l'aspect d'un vieux croulant, les filles seraient venues à moi... Peut-être moins nombreuses, peut-être moins proches mais c'était la nature humaine : j'avais ce qu'elles désiraient et toutes celles qui auraient tout donné pour avoir une place dans ce clip s'étaient levées. Elles s'étaient toutes condamnée sans le savoir, se peignant une jolie cible rouge sang sur ce qu'elles avaient de plus précieux. Elles me reverraient bientôt et je serai porteur de leur plus grand bonheur, celui auquel elles ne pourraient dire non. Je ne demandais qu'une petite chose en retour : leur âme. Une chose futile dont les humains n'avaient même pas conscience.
Mais bien heureusement pour elle, je n'avais pas les traits du milliardaire usé par le temps... j'étais mort jeune, ce qui me permettait de pouvoir m'offrir en playboy ayant gardé mon indéfectible sex-appeal.

Je veillais à ne pas renverser mon café sur ma main alors que mon espace vitale s'était vu réduire de moitié. Pas que cela soit véritablement douloureux mais cette chemise avait coûté 500$. Je ne me départissais pas de mon chaleureux sourire alors que je me voyais forcé de tendre l'oreille pour démêler ce capharnaüm de voix. Au bout de quelques secondes, le flot d'excitation se contrôla de lui-même. Chaque jeune femme ayant imposé sa place face aux autres, je respirais déjà beaucoup plus. Amusé, -pour ne pas dire prenant totalement mon pied-, je laissais une petite touche d'humour m'échapper :

_ Wow, je me sens comme le leader d'un boys band tout à coup. Pourtant je n'étais pas le plus important aujourd'hui. Les deux personnes à convaincre étaient Maëva et surtout Véronica ! Je n'étais là que pour représenter le groupe et faire le médiateur entre leurs attentes et ce qui serait le plus banquable. Néanmoins j'étais dans le jury, je m'abstins donc de faire tout commentaire qui aurait diminué l'importance de ma présence en ces lieux.

Du coin de l'oeil, j'observais celles qui n'avaient pas osé. Alors mes cocottes, vous vous trouver trop bien pour le beau Maxens. Je ne sais pas par quel tour de force, je parvenais à me glisser hors du groupe mais j'arrivais finalement auprès de ma délicieuse petite sorcière et d'une, semble-t-il amie, ayant bien moins d'intérêt à mes yeux. Néanmoins, cette dernière pourrait s'avérer utile en fonction du chemin que prendrait cette rencontre avec Alejandra. L'amie en question n'avait pas encore été castée et il me tardait de savoir comment elle pourrait me servir. Je savais que mon personnage était d'ores et déjà bien accueilli par Alejandra mais il me fallait plus que ça. Je devais lancer l'hameçon et je manquais de temps et de moyens...

_ Avec plaisir ! Jouant un court instant les étonnés en venant déposer mon gobelet de café sur une table, j'acceptais d'un regard rayonnant de venir poser sur une de leurs photos. Tout naturellement, je me plaçais entre elles et posait une main amicale derrière leur dos. Je prenais la pose d'un brillant sourire... avant d'être rappelé d'un signe de main par l'assistant en chef.

_ N°16, ravi de vous avoir plu... lançais-je à la jeune sorcière, préférant l'appeler par son numéro pour ne pas prêter à confusion sur mes intentions. J'ajoutais un petit clin d’œil taquin. Elle avait parlé de moi à sa partenaire et ça n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Le charme démoniaque, tout une histoire ! Puis finalement, je reprenais mon gobelet de café et me dépêchait de retrouver ma place dans le bureau.

Communément, le casting reprit sa route et tout sembla des plus répétitifs jusqu'à l'arrivée de l'amie de ma sorcière. L'idée d’hameçonner me revînt alors en tête. Pour devenir une figure amicale, il me fallait créer une situation et mon petit démon n'eut aucun mal à me dire quoi faire. Alors qu'elle exécutait l'une de ses trois prestations, je portais mon regard sur son pied, faisant dévier son appui alors que celui-ci s'apprêtait à rejoindre le sol. S'en suivit une jeune femme au sol, gémissant douloureusement en tenant sa cheville tordue, peut-être brisée -on en savait rien pour le moment-. Je ne perdais pas de vue mes objectifs et délaissait mes collègues de la sélection, les invitant à poursuivre le casting pendant que je jouais les bon samaritains. Je portais la jeune femme dans mes bras, longeant la pièce vitrée pour aller déposer la blessée sur le canapé d'un petit salon, au calme. Puis j'enchaînais rapidement en allant rejoindre la sorcière, ignorant les regards curieux et/ou interloqués porté par ma théâtralisation de ce moment.

_ Votre amie s'est blessée. Voudriez-vous attendre avec elle l'arrivée de l'équipe médicale ? Je crois qu'elle a grand besoin de votre soutien. Pour cette dernière, le casting s'arrêtait là : elle ne danserait pas pour les DirectPunch. Je venais d'anéantir ses espoirs et sans doute pleurait-elle autant pour la douleur que pour cette opportunité brisée.

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageVen 21 Sep 2018 - 11:16
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


Mon amie avait réussit à attirer son attention à s'agiter de la sorte tout en lui demandant une photo comme-ci l'homme était une star de cinéma. Je ne pouvais m'empêcher de sourire en la voyant se comporter ainsi. Ses efforts furent tout de même récompensé, il acceptait tout naturellement de poser avec nous. C'était quelqu'un de sympa, ça se voyait. Je me relevais pour prendre place à côté du charmant juge pour cette fameuse photo. La jalousie de certaines filles se ressentaient aisément ! Je pensais qu'il n'avait pas entendu quand mon amie s'était exclamée bien trop fort que c'était le fameux beau goss dont je parlais toute à l'heure, mais ce qu'il me soufflait à présent ne laissait guère de place au doute.. Il avait bel et bien entendu ! Je rougissais presque aussitôt sans savoir quoi répondre pour ma défense, je préférais donc restée silencieuse, ça valait mieux pour moi. Je jetais tout de même un regard assassin à ma pote, elle aura le droit à une vengeance dès que j'aurais l'occasion.. Elle m'avait bien affichée ! Elle s'empressait ensuite de le remercier pour la photo avant qu'il ne retourne à la salle d'audition.

Une fois qu'il quittait la salle le calme revenait aussitôt. Il avait le don pour se faire remarquer en tout cas, enfin avec la gente féminine surtout ! Quelques concurrentes nous jetait des regards envieux juste parce qu'on avait prise une photo avec lui et qu'elles s'imaginaient qu'on avait ses bonnes grâces pour ça. J'avais l'impression d'être devenue la candidate à abattre et je ne pouvais qu'être encore plus amusée.

L'attente semblait des plus interminables, la batterie de mon téléphone commençait à bien descendre quand enfin ce fut le tour de mon amie de passer son audition. Je lui souhaitais bonne chance tout en lui soufflant que j'allais dire une petite prière pour elle. J'avais hâte de la voir revenir pour qu'elle me raconte comment ça s'était passé ! Elle avait autant ses chances que moi à mes yeux !

Le destin avait l'air d'en avoir décidé autrement pour elle.. A peine deux minutes après, je voyais le juge mignon passer avec mon amie dans les bras. Je fronçais aussitôt les sourcils en me relevant, inquiète.. Qu'est ce qui s'était passé ? Pourquoi il la portait ?! Est-ce qu'elle s'était fait quelque chose de grave ? Je ne savais pas quoi en penser et je voulais juste savoir comment elle allait.. L'homme revenait vite et rentrait aussitôt dans la salle de verre pour se rapprocher de moi.. Visiblement il se souvenait que nous étions amies. Il prenait la parole pour me dire qu'elle venait de se blesser, me proposant de la rejoindre en attendant l'équipe médicale et qu'elle aurait sûrement besoin de mon soutien.. S'il me disait ça, c'est que ça devait sûrement être grave...?

▬ Oui je veux bien s'il vous plaît.. Je rajoutais ensuite avec un léger sourire poli Merci de me laisser la rejoindre..

Les autres juges s'en seraient sûrement moqués, j'étais même sûre qu'ils ne m'auraient pas laissés aller la voir.. Lui semblait avoir bien plus d'empathie et je n'hésitais pas à le suivre hors de la salle et des regards médusés des autres filles. Une fois hors des oreilles indiscrètes, je le regardais quelques instants tout en lui demandant :

▬ Qu'est-ce qui s'est passé ..? Ce n'est pas trop grave ?

Je prenais discrètement ma croix entre mes doigts tout en lui demandant ça en espérant que ce n'était rien d'important, mon amie adorait danser et faisait même parti des cheerleaders de notre lycée ! Ce serait un désastre pour elle, déjà qu'elle pouvait faire une croix sur ce casting.. J'arrivais rapidement dans le salon où je trouvais mon amie allongée sur le canapé toute sanglotante, mais elle tentait malgré tout de masquer toute la frustration qu'elle devait ressentir en plus de la douleur par une petite touche d'humour en me voyant arriver, entrecoupé par ses sanglots :

▬ Ta prière n'a pas marché... Sauf si tu as demandé à ce que je sois dans les bras du beau goss !

Elle ne remarquait qu'après que je n'étais pas seule et qu'il m'avait justement conduit ici. A sa douleur et sa frustration, s'ajoutait aussi à présent l'embarras. Je me tournais vers lui, un léger sourire en coin et tentait de rattraper le coup en changeant de sujet rapidement :

▬ Est-ce que vous auriez quelque chose pour atténuer la douleur en attendant..? Si ça ne vous dérange pas, vous devez avoir bien mieux à faire avec le casting en cours et vous avez déjà été très aimable pour m'avoir amené ici.

Je n'allais pas lui accaparer son temps, il avait sûrement bien d'autres préoccupations que la blessure de mon amie ! Je tentais d'ailleurs de la rassurer en lui soufflant avec optimisme :

▬ T'inquiètes dans un mois max' tu sauteras de nouveau de partout j'suis sûre.

Enfin je l'espérais..







Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageVen 21 Sep 2018 - 18:39
Il faut battre le fer tant qu'il est chaud constituait une expression bien humaine pour dire que la danseuse avait posé le premier pied sur ma toile et qu'il fallait continuer de la travailler au corps. Il y avait toujours beaucoup de chaleur émanant de ma personne mais j'avais dû contenir mon amical sourire pour y glisser de la tension et de l'inquiétude. Ce qui se passait n'était pas gravissime, -malheureusement personne n'était mort- mais cela était un fait important de la journée.

_ C'est normal... Répondis-je à ces remerciements, dans ces cas là, on est toujours content de trouver un visage familier et amical. Et c'est tout ce que je souhaitais devenir aux yeux de la sorcière. Tout en marchant vers le petit salon, je m'empressais de répondre à ses interrogations. Tout s'est passé très vite... elle a fait une vilaine chute.

Elle allait vite pouvoir s'en apercevoir lorsque nous pénétrions dans le petit salon. « Beau gosse » À me faire envoyer des fleurs, j'en aurai presque culpabilisé si j'avais eu une conscience mais je me contentais de me présenter, émettant un rire dosé étant donné la situation.

_ Maxens Aurèle... même si j'apprécie le qualificatif. Au premier abord, je laissais à penser que j'entrais dans le jeu de l'amie blessée pour l'aider à songer à autre chose mais en réalité, je flattais mon ego et je donnais naturellement des informations sur moi à la jeune sorcière. Je devrais pouvoir trouver un peu de glace. Répondis-je en me tournant finalement vers cette dernière. Mieux à faire que d'aider quelqu'un ? Dis-je faussement étonné comme si cela tombait sous le sens. Elles s'en sortiront très bien sans moi. Et puis je commençais à en avoir marre de voir défiler de belles jeunes femmes, simplement le cul posé sur une chaise. Je vous laisse toutes les deux, ajoutais-je puis regardais par-dessus mon épaule pour m'adresser à la blessée : Pas de messes basse en mon absence, jeune fille ! Petite taquinerie, qui je l'espérais, me rendrait encore plus adorable à leurs yeux.

Je sortais, poussant la porte derrière moi sans la fermer. Puis d'un pas vif, je rejoignais la salle de pause du jury où un frigo avait été installé. J'en extirpais de la glace, trouvais un torchon et repartais sur mes pas, entrant sans brutalité dans la salle de repos avec mon butin.

_ L'ambulance ne devrait plus tarder. Je ne savais absolument pas ce que je faisais. Je n'avais pas la moindre idée de comment la soulager... ce n'était pas vraiment ce qu'un démon était censé avoir d'inné et ce n'était pas vraiment dans mes objectifs non plus. Mais ce que je savais faire, c'est paraître essayer. Je vins m’asseoir sur le canapé :

_ Posez votre mollet sur mes genoux que je fasse de vous la candidate la plus jalousée de tout l'étage. Je plaisantais, toujours enclin à sembler me préoccuper de lui changer les idées. J'avais dans l'esprit que plus j'étais gentil avec la blessée et plus son amie me verrait comme une figure de confiance. Son pied devant moi, je tentais d'abord de soulever le leggings pour constater les dégâts mais devant ses gémissements de souris, je stoppais. Je ne pourrais donc pas admirer mon œuvre. Frustration d'artiste ! Je déposais délicatement le baluchon de glace sur sa cheville et le maintenait sans trop de pression. J'ose espérer que cela va vous soulager le temps que de beaux ambulanciers viennent prendre la relève. Alors dites-moi, vous vous connaissez depuis longtemps toutes les deux ?

J'engageais la conversation dans ce qui sembla une discussion de routine pour passer le temps en attendant l'arrivée des secours.

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageDim 23 Sep 2018 - 20:36
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


L'homme était compatissant et j'appréciais ça ! Il ne laissait pas mon amie seule et me proposait de la rejoindre. Elle avait fait une mauvaise chute apparemment.. Elle n'avait pas de chance ! Aux entraînements elle se débrouillait très bien et il avait fallu qu'elle fasse un faux mouvement sous la pression pour que son rêve s'écroule.

▬ Oui vous avez raison, je n'aurais pas aimé être seule à sa place ..

Quand j'arrivais dans le salon, je souriais légèrement malgré moi face à ce que venait de dire mon amie.. Heureusement, il le prenait avec le sourire et se présentait même. Il avait une bonne mentalité !

▬ Enchanté Monsieur Aurèle.

Je changeais ensuite de sujet pour qu'il n'aille pas penser qu'on le draguait, enfin elle.. Pas moi ! Je ne voulais pas obtenir ma place ainsi ce n'était pas un comportement convenable. Je lui demandais donc s'il avait quelque chose qui pourrait soulager la douleur de mon amie. En plus d'être sympa, ce Maxens se révélait aussi très serviable ! Il était prêt à aider mon amie et aller chercher de la glace tout en disant que ses collègues s'en sortiront très bien sans lui. Je souriais en coin en me rapprochait de mon amie pour m'asseoir dans un fauteuil près d'elle tandis qu'il s'éloignait, nous rajoutant de ne pas faire de messes basses en son absence ! Je ne pouvais me retenir un léger rire tout en lui répondant avec un certain amusement :

▬ Ne vous inquiétez pas, aucun mot ne sera prononcé à votre sujet !

▬ Oui, promit !!

Enfin.. Peut-être un peu ! Il fallait bien que je remonte le moral à mon amie, et lui parler du beau juge qui l'avait porté dans ses bras jusque là était tout de même un bon remontant..! Elle allait sûrement en parler à tout le monde à l'école tout en montrant la photo du charmant beau gosse en question ! A peine était-il partit que je la taquinais gentiment sur ça pour lui remonter le moral malgré sa douleur et son échec au casting. Je lui promettais même que si j'étais prise elle pourrait toujours m'accompagner pour pouvoir revoir son sauveur.

Il revenait rapidement avec nous avec de la glace et un torchon, continuant de jouer les sauveurs avec mon amie et je lui en étais bien reconnaissante. L'ambulance n'allait plus tarder.. Mon amie était soulagée d'entendre ça même si elle semblait malgré tout aimer sa situation de blessée..

▬ D'accord, merci..

Malgré la douleur, elle arborait un léger sourire en le voyant s'asseoir près d'elle et sa proposition ne pouvait que lui plaire ! Elle s'empressait de poser sa jambe sur ses genoux.. Je regardais la scène avec un certain amusement tandis que Jen' en profitait pour lui dire :

▬ Il vaut mieux que ça reste entre nous, certaines risqueraient d'être tentées de simuler un malaise pour que vous veniez à leurs secours aussi !

L'humour du charmant juge semblait contagieux, il savait mettre à l'aise. Elle essayait de cacher au mieux sa douleur, mais quand il tentait de relever légèrement son legging elle ne pouvait se retenir de grimacer de douleurs et gémissant.. Il préférait donc abandonner, posant seulement la glace par dessus.

▬ Depuis plusieurs années oui ! On est voisine en plus d'être dans les mêmes classes à chaque fois.

Ma pote ne pouvait s'empêcher de rajouter :

▬ On fait des ''petites'' fiesta le vendredi chez elle ou chez moi quand les parents sont en voyage d'affaires !

Je me doutais que si elle disait ça, ce n'était pas pour rien et j'étais presque autant gênée qu'amusée qu'elle puisse oser l'inviter même si ce n'était que sous forme de sous-entendu. Mais après tout elle était éliminée du concours alors elle ne se gênait pas vraiment pour se montrer un peu dragueuse.







Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageSam 29 Sep 2018 - 12:40
Il faut croire que j'étais même un peu trop doué dans mon domaine : la blessée semblait avoir reléguer sa douleur au second plan et personne ne paraissait devoir la pousser pour qu'elle s'amuse de la situation. Plus efficace que le baluchon de glace, c'est à peine s'il lui restait quelques larmes au coin des yeux. Tant pis, ce n'était pas le moment de désespoir espéré mais ça ne m'éloignait pas pour autant de mon objectif, bien au contraire.

_ Comment le pourrais-je ? Répondis-je avec un charme courtois, je m'occupe de vous. Pas le temps pour les autres poules de la basse-cour. J'étais peut-être une créature du malin mais je pouvais dire de source sûre qu'en savoir-vivre et en classe, je n'avais rien à envier à l'humanité. Dans leur monde biaisé, c'était même parfois pris pour une marque de faiblesse. Qu'il est beau ce monde où même la gentillesse est perçue comme nuisible par ses habitants. Il n'était pas étonnant, à ce titre, que je m'y amuse autant.

_ Oh, vraiment ? Deux petites bourgeoises donc. Et vous partagez la même passion pour la danse ! Vous vous êtes bien trouvées. Mais cette fidélité était tout un bloc qu'il me plairait à l'occasion de venir fissurer, juste pour le plaisir. La blessée était pour le moment un atout, mais elle pourrait tout aussi vite devenir un frein à mon petit jeu de curiosité... il pourrait devenir utile que j'en arrive à plus qu'une simple fracture. Et vos parents sont bien entendus au courant ? Soulevais-je un brin mutin. Il n'était pas question que je vienne faire la « fiesta » comme elle disait, sous couvert d'une invitation des plus compréhensible. Je travaillais énormément avec le milieu du spectacle, c'était presque 85% de mon business alors les petites soirées étudiantes autour d'un canard géant flottant dans une piscine, ça ne m'excitait pas des masses. Je ne dirai pas que j'avais passé l'âge car il n'y a pas d'âge pour mater de jolies donzelles en pleine maturité sexuelle mais le personnage de Maxens Aurèle n'avait rien à faire dans ce genre de rencontres étudiantes... cela pouvait tout au plus être très mal perçu et j'avais une autre image à entretenir que celle d'un pédophile. Mais je n'étais pas encore à court de moyens, j'avais déjà en tête nos retrouvailles.

D'ailleurs, il était bien temps d'y penser car lorsque les pompiers entrèrent dans le petit salon, Alejandra pouvait encore choisir de quitter le casting et d'accompagner son amie à l'hôpital... Je me libérais délicat, de la jambe de la victime et me relevais, expliquant rapidement ce qui s'était produit, pendant qu'un des pompiers avait pris la relève, coupant le leggings afin de libérer la cheville gonflée et violacée. Je me positionnais en spectateur attentif aux côtés d'Alejandra, paraissant me soucier de ne pas les gêner dans leur intervention. Il posèrent une attelle temporaire :

_ Nous allons vous conduire à l'hôpital pour passer une radio.

Faites donc cela ! Emmenez cette pipelette se faire irradier le pied. J'observais la sorcière du coin de l'oeil, je n'avais pas grand espoir pour qu'elle reste alors je lui glissais tout haut le dilemme qui devait torturer son esprit :

_ Le casting n'est pas terminé... mais vous voulez sans doute accompagner votre amie ? Je voyais déjà le Cerbère sauter sur l'occasion de la descendre : puisqu'elle n'était pas prête à tous les sacrifices pour ce projet, alors elle n'en ferait pas partie.

L'amie était d'ores et déjà chargée sur un brancard comme une grande blessée, ce qui ne manquerait sans doute pas de lui plaire. Tic Tac, l'heure tourne, décides-toi !

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageLun 1 Oct 2018 - 11:24
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


Au moins ce Maxens avait le don pour remonter le moral encore bien plus que moi avec son sourire ravageur et son regard envoûtant ! Et en plus d'avoir un physique de rêve, il était courtois et charmant.. Un vrai gentleman. De quoi en faire craquer plus d'une ! Mon amie semblait presque en oublier la douleur tant elle semblait ravie que son fameux beau gosse soit au petit soin avec elle. Elle allait m'en parler pendant longtemps !

J'observais mon amie légèrement amusée par son comportement qui n'avait en soit rien de très surprenant à mes yeux. C'était une grande dragueuse qui aimait être dorloté et être au centre de l'attention alors forcément là, elle était gâtée ! Elle serait été aux anges si elle n'aurait pas la douleur. Je la laissais discuter avec le juge qui semblait avoir toute son attention et en profitait pour poster un statut sur les réseaux réseaux sociaux. Et oui ! Comme la plupart des filles de mon âge, j'aimais partager mes journées sur ses réseaux très connus et à cet instant je ne pouvais retenir une petite plaisanterie amicale sur Jen', la grande blessée du casting.

▬ Oui on a de la chance de s'être trouvé ! Alex' vivait à New York avant. On aurait pu ne jamais se croiser !

Elle lui faisait ensuite part des petites fiestas qu'on organisait chez nous régulièrement, espérant sûrement pouvoir le revoir. Je laissais un sourire apparaître en entendant la réponse du charmant juge. Si nos parents étaient au courant ..? S'ils l'apprendraient les miens se débrouillerait pour m'envoyer aussitôt dans un couvent tandis que les siens l’emmèneraient dans un centre de redressement. On s'échangeait toutes les deux un regard amusé avant que je lui répondes avec une certaine malice :

▬ Ils savent seulement que des amis passent. Après le reste c'est qu'un détail.

Un gros détail je devais bien l'admettre. Mon amie s'empressait de rajouter :

▬ Ils n'ont pas besoin de le savoir du moment que tout soit en ordre quand ils rentrent !

Et les femmes de ménages étaient d'une grande aide pour ça. On ne faisait rien de mal après tout, jusqu'à maintenant il n'y avait pas encore eu de voiture de flic garé devant l'une de nos villas.

Les pompiers faisaient enfin leurs entrées et je me relevais du fauteuil, m'éloignant un peu pour leur laisser de la place. Je préférais détourner discrètement le regard quand ils coupèrent son legging et qu'on pouvait à présent voir sa blessure qui me fit légèrement pâlir. J'étais assez sensible à ce genre de chose pour ma part. Je ne tenais guère à vouloir voir ça même si ce n'était pas aussi grave que ça en avait l'air. Une fois l'atèle posée les pompiers allaient à présent l'emmener à l'hôpital.. J'observais la scène silencieuse, offrant un sourire à mon amie qui semblait se plaire dans son rôle. Je me tournais finalement vers le charmant M. Aurèle alors qu'il reprenait la parole..

▬ Je vais rester, des amis vont allés la voir à l'hôpital, ils sont prévenus déjà.

Je glissais une petite touche d'humour pour finir mes propos :

▬ Elle devrait réussir à survivre quelques heures sans moi.

Je n'étais plus vraiment inquiète pour elle. Il lui avait déjà redonner le sourire et elle semblait avoir oublié sa frustration d'avoir raté le casting sous ses attentions ! Et puis je lui avais promis qu'elle pourrait toujours m'accompagner comme spectatrice si je réussissais alors je n'allais pas partir avant la fin. Il ne restait plus beaucoup de temps à patienter avant que je sache enfin si je serais sélectionnée. Je la saluais ensuite tout en lui promettant de repasser la voir dans l'après-midi.

Rapidement la pièce s'était vidé et je me retrouvais seule avec lui. Curieuse, je tentais d'en savoir un peu plus sur le casting, c'était le moment idéal.

▬ Vous pensez que j'ai des chances d'être prise ?

C'était peut-être osé de ma part de poser la question ? Peut-être n'allait-il pas me répondre ?







Maxens I. Aurèle

avatar



Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : Un démon




MessageDim 7 Oct 2018 - 17:58
J'étais encore dans une phase d'observation. Et je n'étais pas mécontent de découvrir que les deux jeunes femmes, bien éduquées, avaient leur petits travers... comme mentir à papa/maman. De plus, elles arrivaient à un âge où l'envie d'émancipation est forte. J'avais donc matière à exploiter. Je m'étais contenté, avant l'arrivée des pompiers, de marquer mon simulacre de désapprobation par un sourire amusé, mais pas naïf. Je ne faisais aucune remarque moralisatrice sur la confiance accordée et blablabla... On a tous été jeune ! Certains le sont simplement restés.

Les pompiers quittaient les lieux avec la blessée et la graine d'espoir que je venais de planter avait germé : Alejandra restait. J'en étais ravi. Les deux jeunes femmes étaient séparables et c'était avantageux de le savoir... néanmoins, je n'eus pas le sentiment de créer une fracture entre les deux amies... au-delà du jeu de mot, j'aurai voulu titiller la jalousie de l'une vis-à-vis de l'autre... mais le rêve volé n'avait semble-t-il pas suffit à mettre Alejandra en porte-à-faux. La candidate éliminée s'était concentrée sur l'attention qu'on lui portait et en avait oublié le reste. Un coup dans l'eau !

J'imitais Alejandra, saluant la jeune fille allongée, d'un signe de tête. Je n'allais pas être amené à la revoir de suite. Finalement, nous nous retrouvions seuls. Je l'observais un instant, écoutant sa remarque avec un intérêt feint.

_ Espérons-le !

Le sujet de conversation se recentra bien vite sur le casting. Alejandra voulait avoir quelques indices... et bien bravo ! Mademoiselle voulait avoir son petit avantage sur les autres candidates ? Corruption de juge ! Je ne fus pas très long à lui donner une réponse :

_ Vous avez exécuté de belles prestations. Néanmoins, nous sommes trois juges et la décision revient à l'ensemble du groupe. Nous avons tous les trois des critères qui varient. Cela serait quelque peu audacieux et maladroit de ma part, de vous répondre par un oui ou par un non. Mais bien sûr que j'allais la mettre dans le peloton final ! Plus je multipliais des raisons logiques de nous recroiser et plus je pourrais m'étendre dans son univers. C'était une jeune sorcière et pour l'instant, elle n'était une menace pour personne mais j'avais quelque part envie de ne pas minimiser l'importance du plus petit des sorciers. Un jour, peut-être serait-elle utile à la cause. D'ailleurs, il vaudrait mieux que j'y retourne. Si vous voulez bien m'excuser, nous nous reverrons aux résultats.

Je l'invitais à passer devant afin qu'elle regagne la salle de verre et je longeais à nouveau le corridor pour rejoindre la salle d'auditions. Il n'y avait plus énormément de candidates à ce stade et j'avais dû en manquer 3 à vue de nez. Comme je l'avais annoncé à Alejandra, les délibérations furent délicates... nous avions chacun nos arguments et nos contre-arguments. Tomber d'accord retarda le planning prévu de la journée. Finalement, ce ne fut que vers les 13h alors que de jeunes hommes arrivaient déjà que l'on sortit finalement du bureau. Dans un souci de regagner un peu du temps perdu, les numéros des danseuses furent énoncés à la suite par mes soins.

_ Tout d'abord, un grand merci pour votre participation, pour le travail réalisé et pour votre patience. Les candidates retenues sont : N°5, 15, 16, 22, 26, et 37. J'invite les candidates sélectionnées à me suivre dans la salle d'audition. Nous entrâmes tous dans la salle et je poursuivais tandis que mes deux collègues du jury, s'empressaient de séparer les dossiers reçus des rejetés. Vous recevrez prochainement des informations concernant le lieu de tournage, le planning, la paperasse à fournir... Je vous conseille également d'échanger entre vous vos coordonnées car toute absence le jour J ou tout désistement laissera la place à une candidate éliminée. Et vous n'avez clairement pas fait tous ses efforts pour la laisser à une autre. J'offrais un clin d'oeil malicieux à ma petite assemblée. Je vous dis donc à bientôt en compagnie des DirectPunch !

Surtout à toi ma cocotte !

Alejandra Caldeiros

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : une humaine




MessageLun 22 Oct 2018 - 19:22
MONTRE-MOI COMMENT TU BOUGES !
Alejandra && Maxens


« ROCK N ROLL »


Une fois seule avec le membre du jury, je préférais reporter la discussion sur le casting. Je n'avais pas envie qu'il pense que je le drague ou que je tente de prendre un avantage sur les autres en me faisant "ami" avec lui. Malgré tout je n'avais pas pu m'empêcher de profiter de ce moment pour essayer de savoir si j'avais mes chances d'être sélectionnée.. Certaines candidates étaient des concurrentes qui pouvaient être redoutables, motivée par leurs rêves de gloire et paillettes.

Le charmant juge restait très professionnel dans sa réponse et j'étais bien incapable de pouvoir savoir si j'avais mes chances ou pas. Il ne laissait rien filtrer, malheureusement pour moi. J'allais devoir me montrer patiente pour savoir enfin la réponse. Je souriais légèrement tout en lui soufflant :

▬ Je comprends oui, excusez-moi.

Nous sortions ensuite du salon, retournant dans le long corridor où je rejoignais les autres candidates qui me dévisageaient avec une jalousie qu'elles affichaient clairement sans même se donner la peine d'être une minimum discrètes. Les ragots sur moi allaient fuser si j'étais prise et je le sentais bien ! Je préférais les ignorer, attendant juste patiemment que toutes les candidates finissent enfin de passer et que les résultats tombent enfin. Je levais d'ailleurs les yeux au ciel quelques instants alors que j'entendais l'une des filles dire que mon amie avait fait exprès de se faire mal juste pour être dans les bras du beau gosse parce qu'elle avait vu qu'elle n'avait pas le niveau.. Des vrais langues de vipères certaines ! J'étais persuadée qu'elle aurait pu réussir ce casting au contraire si elle n'aurait pas chuté. Je restais malgré tout neutre, je n'avais pas la moindre envie de me faire remarquer en disputant avec une autre candidate, ce serait plutôt mal vu !

Je commençais a avoir vraiment faim quand enfin les résultats allaient tomber. Des garçons faisaient déjà leurs apparitions dans la salle pour leurs auditions quand le beau gosse annonçait les numéros sélectionnés.. Un sourire s'affichait sur mes lèvres en entendant mon numéro ! J'étais prise ? Vraiment ? Je contenais ma joie, surtout au vu des regards assassins auxquels j'avais le droit.. J'étais prête à parier que certaines pensaient que j'avais fais quelque chose avec le juge pendant notre absence loin de leurs regards. Je me relevais pour rejoindre la salle d'audition avec les cinq autres filles qui avaient été sélectionnés. M. Aurèle nous expliquait la suite des événements, on recevrait bientôt toutes les informations et détails du tournage du clip très prochainement ainsi que tout les papiers à remplir. Pour l'instant, nous n'avions plus grand chose à faire à part échanger nos numéros entre nous en attendant d'en savoir plus.

On remerciait les jurys avec politesse, certaines affichant clairement leurs joies tandis que je gardais les contenances pour ma part. Mais c'était sûre qu'une fois hors d'ici, j'allais vite aller fêter ça avec des amies ! J'allais tourner dans le prochain clip des DirectPunch !! On s'échangeait nos numéros puis je proposais aux filles de leur offrir un restaurant, il y en avait un non loin qui était pas mal, et puis c'était surtout l'occasion pour mieux faire connaissance. On allait travailler ensemble après tout ! Elles ne refusèrent pas un resto gratuit et c'est donc ensemble qu'on quittait le casting, toutes excitées et heureuses d'avoir retenues l'attention des jurys alors qu'on échangeait déjà des commentaires et des avis sur les trois juges ! Le beau gosse et la dragonne était surtout au centre de tout notre attention.








Contenu sponsorisé








Message
 

Montre-moi comment tu bouges ! [FT Alejandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-