J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]


 J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageJeu 8 Nov 2018 - 23:01
C'était à croire que Los Angeles ne voulait pas de lui dans la ville. Après avoir trouvé de doux mots d'amour sur son van, deux jours plus tôt, l'invitant très cordialement à disparaître, Marek échangeait désormais avec quatre adorables autochtones. Probablement les mêmes joyeux lurons qui avaient du goût pour le street art. Le sorcier avait grogné quand la politesse aurait voulu qu'il donne le premier coup de poing et non pas qu'il le reçoive. Mais ces types étaient sortis de nul part et avaient commencé par cogner avant de l'insulter. Visiblement son sang ne leur revenait pas... il était un « sale fils de nécromanciens », une raclure par hérédité... Marek n'avait pas posé de questions sur ce que ces gars sous-entendait, préférant sauter à cœur vaillant dans la bataille, pour taper sur le plus grand nombre. Sur l'instant, Marek vivait l’interaction comme une simple querelle de bar comme il en avait l'habitude. On se fracasse 10 minutes et après on se sépare pour décuver un brin... mais il y avait une véritable haine dans les façons qu'avaient ces types de l’agripper, de le traîner au sol et de l'empêcher de se relever. Ces mecs ne jouaient pas... Marek trouvait tout à coup son petit exercice du matin, beaucoup moins divertissant. Ces types l'avaient vraiment mauvaise contre lui pour quelque chose qui lui échappait.
Rapidement, ses propres coups ne furent plus de simples mouvement de donnant-donnant. Le sorcier y mettait du muscle, de l'énergie, essayant de crever le mur de chair qui le cantonnait à l'écart de la civilisation. Il était tôt, Marek rentrait du travail après avoir nettoyer des bureaux, il ne s'attendait pas à voir grand monde dans les parages. Sans doute que ces charmants personnages comptaient là-dessus.

_ ça va te rappeler des souvenirs !

Lorsque la boule de feu éclata dans son dos, Marek confirma que sa vie ne comptait guère pour eux. Le feu brûla une partie du tissu couvrant son omoplate mais se résorba rapidement lorsque le sorcier se roula au sol, avant de bondir sur l'homme le plus proche. L'agresseur fût mit à terre, les mains empoignant l'arrière de sa nuque, lui fracassant le nez sur son genou, avant de venir faire face à son lanceur de feu. Le temps n'était pas à trouver fascinante cette nouvelle boule de feu qui dansait dans sa main. Marek esquiva, se retrouvant néanmoins balancé avec une force surhumaine sur le container à poubelles voisin par un comparse. Roulant jusqu'au mur, il amortit quelque peu le choc, avant de se renverser avec le sorcier, sur le béton inhospitalier de la rue. Marek se remit aussitôt sur ses jambes, esquivant un nouveau projectile et fonça tête la première sur un des types lui bloquant le passage. Sa main décrivit un indicible geste et la capuche de ce dernier vînt l'aveugler, se refermant rudement sur la moitié de son visage. Marek slaloma autour de lui et profita de sa perte de repères pour parvenir à faire une échappée.

Courant à toutes jambes dans la rue, il n'eut pas besoin de se retourner pour entendre les pas de ses poursuivants à sa suite. Faisant à nouveau appel à son don, il fit descendre une échelle menant à la sortie de secours d'un immeuble et y grimpa, avant de la laisser se relever derrière lui. Il gravit les étages et s'engouffra à vive allure dans l'immeuble, profitant de ne plus être visible. À la première occasion - une porte qui s'entrouvrait sur le couloir - il se faufila en forçant quelque peu le passage et verrouilla aussitôt derrière lui. Restant appuyé à la porte, il écouta quelques secondes avant de s'aviser de la présence dans son dos.

_ Je ne vous veux pas de mal, murmura-t-il en essuyant sa lèvre d'un revers de main, mais j'ai quelques ennuis... Alors si vous pouviez ne pas crier ! Ne pas me mettre dehors aussi accessoirement... ajouta-t-il sur un ton plus léger avant de recoller son œil contre le juda. Oh et j'adore ce que vous portez, ça vous va très bien. Cette fois-ci malgré le stress et le cœur encore battant, sa voix sonna totalement décontractée et irrévérencieuse.

Se lever un lundi matin et manquer de se faire tuer, il commençait vraiment bien la semaine !

S. Keliah Embers

avatar



Déchu
✥ Ordre : Deuxième
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Déchu(e) en : 2018
✥ Gains : confusion / corruption / pillage
✥ Look like : Vita Sidorkina
✥ M.C : Cameron Aslanova, Alejandra Caldeiros




MessageVen 7 Déc 2018 - 23:42
Keliah && Marek
J'AI (ÉTÉ) FRAPPÉ AVANT D'ENTRER



Encore une journée de plus qui commençait.. Assise sur le rebord de la fenêtre, une bouteille de whisky vide à côté de moi, j'observais ces humains qui commençaient déjà à s'activer pour aller à leur travail. Je devrais faire comme eux, les imiter et me rendre comme-ci de rien était au bar pour commencer cette nouvelle journée, mais je n'en avais pas envie. Honnêtement je n'avais plus goût à quoi que ce soit et le sourire que j'arborais habituellement c'était éteins. Pour cette fois, je n'irais pas au travail, qu'ils se débrouillent. Je n'avais pas le moral depuis que j'avais du repousser Methiziah, couper tout contact avec lui.. Le vide que je ressentais était tout aussi immense que lors de ma chute.. Jamais jusqu'à maintenant je ne m'étais sentis aussi seule. Je n'avais plus envie de rien et l'alcool n'était d'aucune aide, c'était sans effet sur moi à mon plus grand regret. J'avais pourtant tentée mais rien n'apaisait ses sombres sentiments au fond de moi.. Peut-être devrais-je me rendre à Aniel ..? La laisser expier mes fautes et mettre fin à mon existence..? Cette question me revenait de plus en plus en tête.. J'avais commis une erreur en acceptant de servir Lucifer juste pour pouvoir vivre. Si on pouvait appeler cela une vie.. Je n'était plus qu'une marionnette pour les démons. L'espoir du début de réussir à leurs échapper, de fuir avec mon frère n'était plus que des cendres à présent.

Il ne me restait plus qu'une bouteille d'eau de vie encore pleine, si c'était aussi fort que cette bouteille de whisky, ce serait loin d'être suffisant à mes yeux si je voulais espérer pouvoir enfin sentir les effets de l'alcool. Je me décidais donc à me relever, enfilant seulement une veste en cuir par dessus ma robe pour aller au commerce le plus proche m'acheter d'autres bouteilles pour refaire mon stock. Enfin c'est ce que j'avais comme projet quand j'avais ouvert la porte de chez moi... Mais l'instant d'après je me faisais bousculer alors qu'un inconnu pénétrait chez moi sans aucune gêne et s'enfermait avec moi. Qu'est-ce qui lui prenait à celui-là ?? Je fronçais les sourcils et prenait la bouteille de whisky vide dans ma main, prête à cogner cet inconnu avec. C'était la première chose que j'avais sous la main. Il ne faisait même pas attention à moi alors qu'il venait de me pousser en plus de s'inviter dans mon petit appartement.. S'il voulait voler quelque chose, c'était raté, il n'y avait rien ici à part de l'alcool, une petite table, une chaise, un canapé et un matelas à même le sol dans la mezzanine.. Pas de télé, d'ordinateur ou d'autre truc bizarre du même genre. Même mes placards étaient désespérément vide, un peu de vaisselle et seulement un paquet de barre au chocolat et des fruits. Autant dire qu'il n'y avait vraiment rien à me prendre.

L'homme ne s'excusait pas pour son entrée mais il se voulait rassurant en me disant qu'il ne me voulait aucun mal. Il avait seulement des ennuis et semblait vouloir les amener jusqu'à chez moi.. Je n'en avais pas assez comme ça apparemment. Je laissais échapper un léger soupire blasée, reposant la bouteille sur la table.

▬ Je ne vous mettrais pas dehors... Vous pouvez rester jusqu'à ce que ça se calme.

Ce n'était apparemment qu'un simple humain qui avait des ennuis et si habituellement je l'aurais questionné pour en savoir plus, là je ne pensais qu'à une seule chose, l'alcool que je ne pourrais pas m'acheter tout de suite par sa faute. Je reprenais doucement la parole,

▬ Ne restez pas collé à la porte ça ne sert à rien. Et puis s'ils rentrent je m'en occuperais...

Le regard perdu dans le vide quelques instants, je finissais par m'asseoir dans le canapé sans faire plus attention que ça à cet intrus. Je me servais un verre d'eau de vie tout en lui demandant :

▬ Vous en voulez ? C'est de l'eau de vie...






Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageDim 9 Déc 2018 - 21:06
Marek resta collé à la porte un long moment. Il craignait de baisser sa garde et de voir les types débouler au moment où il s'y attendrait le moins. C'était une vaine de tomber sur quelqu'un d'aussi conciliant ! Pas sûr qu'à sa place, il aurait accepté de voir une personne étrangère rentrer chez lui comme ça... enfin si elle était foutu comme elle, peut-être qu'il y aurait réfléchit à deux fois avant de crier à l'intrusion.
A l'invitation de l'habitante, Marek s'éloigna un peu de la porte, lui faisant toujours face. Il n'y avait pas eut de cris dans le couloirs de l'immeuble, pas de poursuite, pas d'ombres à passer... et il n'arrivait pas à se décider sur le rassurant ou non. Il se tourna un peu vers la jeune femme et sourit sans en avoir l'air:

_ Ne vous vexez pas mademoiselle mais vous êtes taillée comme un cure-dent. Et vous êtes bien trop jolie pour ces types.

Et même si elle pratiquait un sport de combat quelconque, il n'avait pas envie de voir ces quatre énergumènes débarquer ici. À cette pensée, il jeta à nouveau un regard vers la porte d'entrée.
Cela mit quelques minutes de plus pour qu'il se convainque de lâcher cette porte des yeux et pour se mêler au quotidien de la jeune femme qui refaisait déjà sa vie dans son dos, se remettant à boire.
Il s'avança dans la pièce. Rien de folichon : papier peint passé de date, meuble usé et un sacré tas de bouteilles vides à droite, à gauche. Mais au moins avait-elle un toit au-dessus de sa tête. Tout se mettait en place, il avait mit les pieds chez une alcoolique. Mignonne mais alcoolique qu'en même ! Ce qui expliquait son inconscience d'aller affronter quatre hommes à elle toute seule ou son incroyable docilité à accueillir un inconnu. Marek tapota sa lèvre fendue, le sang avait finit par y sécher.

_ Volontiers... Il avait bien besoin d'un verre. À 8h du matin, à jeun, ça allait sans doute très vite le détendre. Marek attrapa le verre et avala cul-sec avant de sentir le sang lui grimper à la tête. Une toux lui échappa et d'une voix serrée, il ajouta : Bon sang, c'est du costaud !

Dans le reflet d'une vitre, Marek constata son état. Debout dans la pièce principale face à sa réflexion, il grimaça en voyant l'état de ses vêtements et geint d'une douleur modérée lorsqu'il dégagea le tissu qui collait par endroit à son omoplate brûlée. Ces enfoirés avaient voulu le cramer ! Une belle mort pour un soi-disant pyromane. Il allait avoir une énorme cloque !

_ Alors c'est quoi votre histoire ? Quelqu'un qui boit toute seule si tôt le matin en a forcément une...
Lui en avait une. Extirpant son bras de sa manche pour dégager son pull sur un côté, il l'interrogea à nouveau : Vous auriez une trousse de secours ? Une serviette humide ? Quelque chose pour le soulager en somme. Ça fait un mal de chien ! Pesta-t-il en observant les dégâts dans son reflet. Il finit par lâcher du regard cet autre lui et tendit une main polie, même si un peu crasseuse vers la jeune femme.

_ J' m'appelle Marek. Le minimum à offrir pour quelqu'un qui venait de lui offrir temporairement le gîte.

Contenu sponsorisé








Message
 

J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
-