J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]


 J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Marek A. Seymour

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : un sorcier




MessageJeu 8 Nov 2018 - 23:01
C'était à croire que Los Angeles ne voulait pas de lui dans la ville. Après avoir trouvé de doux mots d'amour sur son van, deux jours plus tôt, l'invitant très cordialement à disparaître, Marek échangeait désormais avec quatre adorables autochtones. Probablement les mêmes joyeux lurons qui avaient du goût pour le street art. Le sorcier avait grogné quand la politesse aurait voulu qu'il donne le premier coup de poing et non pas qu'il le reçoive. Mais ces types étaient sortis de nul part et avaient commencé par cogner avant de l'insulter. Visiblement son sang ne leur revenait pas... il était un « sale fils de nécromanciens », une raclure par hérédité... Marek n'avait pas posé de questions sur ce que ces gars sous-entendait, préférant sauter à cœur vaillant dans la bataille, pour taper sur le plus grand nombre. Sur l'instant, Marek vivait l’interaction comme une simple querelle de bar comme il en avait l'habitude. On se fracasse 10 minutes et après on se sépare pour décuver un brin... mais il y avait une véritable haine dans les façons qu'avaient ces types de l’agripper, de le traîner au sol et de l'empêcher de se relever. Ces mecs ne jouaient pas... Marek trouvait tout à coup son petit exercice du matin, beaucoup moins divertissant. Ces types l'avaient vraiment mauvaise contre lui pour quelque chose qui lui échappait.
Rapidement, ses propres coups ne furent plus de simples mouvement de donnant-donnant. Le sorcier y mettait du muscle, de l'énergie, essayant de crever le mur de chair qui le cantonnait à l'écart de la civilisation. Il était tôt, Marek rentrait du travail après avoir nettoyer des bureaux, il ne s'attendait pas à voir grand monde dans les parages. Sans doute que ces charmants personnages comptaient là-dessus.

_ ça va te rappeler des souvenirs !

Lorsque la boule de feu éclata dans son dos, Marek confirma que sa vie ne comptait guère pour eux. Le feu brûla une partie du tissu couvrant son omoplate mais se résorba rapidement lorsque le sorcier se roula au sol, avant de bondir sur l'homme le plus proche. L'agresseur fût mit à terre, les mains empoignant l'arrière de sa nuque, lui fracassant le nez sur son genou, avant de venir faire face à son lanceur de feu. Le temps n'était pas à trouver fascinante cette nouvelle boule de feu qui dansait dans sa main. Marek esquiva, se retrouvant néanmoins balancé avec une force surhumaine sur le container à poubelles voisin par un comparse. Roulant jusqu'au mur, il amortit quelque peu le choc, avant de se renverser avec le sorcier, sur le béton inhospitalier de la rue. Marek se remit aussitôt sur ses jambes, esquivant un nouveau projectile et fonça tête la première sur un des types lui bloquant le passage. Sa main décrivit un indicible geste et la capuche de ce dernier vînt l'aveugler, se refermant rudement sur la moitié de son visage. Marek slaloma autour de lui et profita de sa perte de repères pour parvenir à faire une échappée.

Courant à toutes jambes dans la rue, il n'eut pas besoin de se retourner pour entendre les pas de ses poursuivants à sa suite. Faisant à nouveau appel à son don, il fit descendre une échelle menant à la sortie de secours d'un immeuble et y grimpa, avant de la laisser se relever derrière lui. Il gravit les étages et s'engouffra à vive allure dans l'immeuble, profitant de ne plus être visible. À la première occasion - une porte qui s'entrouvrait sur le couloir - il se faufila en forçant quelque peu le passage et verrouilla aussitôt derrière lui. Restant appuyé à la porte, il écouta quelques secondes avant de s'aviser de la présence dans son dos.

_ Je ne vous veux pas de mal, murmura-t-il en essuyant sa lèvre d'un revers de main, mais j'ai quelques ennuis... Alors si vous pouviez ne pas crier ! Ne pas me mettre dehors aussi accessoirement... ajouta-t-il sur un ton plus léger avant de recoller son œil contre le juda. Oh et j'adore ce que vous portez, ça vous va très bien. Cette fois-ci malgré le stress et le cœur encore battant, sa voix sonna totalement décontractée et irrévérencieuse.

Se lever un lundi matin et manquer de se faire tuer, il commençait vraiment bien la semaine !
 

J'ai (été) frappé avant d'entrer (FT KELIAH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
-