[Juillet 2018] J'ai pas dit ça [FT Riley & Lexa]


 [Juillet 2018] J'ai pas dit ça [FT Riley & Lexa]


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Jace Ambden

Jace Ambden



Nephelim
✥ Régime : Sang Démoniaque
✥ Né(e) en : 1985
✥ Gains : purification soldes x2 / destitution / pillage / falsification
✥ Look like : Stephen Amell
✥ M.C : Maxens I. Aurèle, Marek A. Seymour




MessageDim 11 Nov 2018 - 21:00
Son souffle sonnait fort dans sa tête. L'environnement s'invitait épisodiquement, à chaque fois que ses paupières battaient. Il y avait cette lumière intense au-dessus de lui et ses bruissements de tissu rapides qui lui tournaient la tête. Jace sentait des pressions exercés sur son corps et il s'y refusait bestialement, comme l'aurait fait l'animal qui vivait en lui. Il luttait, il résistait. Il sentait le sang autour de lui et avec une force qu'il ne tenait plus, bien que considérablement diminué par les récents événements, il sentit sa main pousser un corps vers l'arrière, avant qu'on ne saisisse ce même bras pour y planter une aiguille. Se débattant toujours, le liquide chaud endigua peu à peu les dernières forces de son corps et il s'affaissa sur le brancard, sombrant dans un sommeil profond.

_ Vous pouvez le voir mademoiselle Jensen. M. Ambden est en cours de réveil. Jace entrouvrit un œil vitreux à l'entente de son nom. Cette voix était faible mais semblait toute proche. L'opération s'est bien passée et le scan n'indique rien d'inquiétant. L'infirmière ouvrit la porte et la voix se fit plus présente à ses oreilles alors que le nephelim comatait encore dans son lit. Ne soyez pas choquée par ses entraves, elles sont temporaires. Votre ami s'est montré violent à son arrivée à l'hôpital. Expliqua-t-elle pour justifier de cette mesure. Il est probable que cela soit dû au choc psychologique de l'accident. Nous avons préféré l'attacher pour sa sécurité et celle de l'hôpital. Ne vous étonnez pas non plus s'il délire un peu au début, nous l'avons sédaté. Cela devrait s'estomper désormais.

Jace tira sur ses membres comme pour s'assurer des propos brumeux qu'il venait d'entendre. Il sentit une résistance s'opposer à son poignet gauche et à ses chevilles alors qu'il recommença à se mouvoir. Son second bras était emmailloté dans un bandage et maintenu immobile contre son ventre. Tenter de le bouger déclencha une décharge électrique dans sa colonne vertébrale, qui le ramena un peu plus à la réalité.

_ Ri...ley…

_ Votre prénom a accompagné son réveil. Confia-t-elle à mi-voix. Je vous laisse, je suis à côté si besoin.

_ Riley... j'ai... détruit ma... moto. Ma mère... va être... furieuse. T'es... tellement belle. On devrait... saigner un docteur ensemble ! Jace émit un faible rire, il planait totalement. Wow, je suis en plein délire. Grimaça-t-il en essayant de se redresser dans le lit, aussitôt retenu par le cuir à son poignet. Fais-moi taire ! Il n'avait pas voulu dire la moitié des choses qui étaient sorties de sa bouche. La pièce tourna un long moment avant de se stabiliser. Il ressentait toutes ses blessures à chaque geste et était pourtant incapable de ne pas s'en amuser malgré le sérieux de la situation. Il avait manqué de perdre la vie dans un accident de moto, dans un accident de voiture, dans une traque menée par des démons mais son esprit n'arrivait pas vraiment à aller au-delà de l'instant présent. Les heures précédent son arrivée à l'hôpital étaient encore nébuleuses. Et si le Jace intérieur était très impliqué dans le report de ses souvenirs, celui qui avait été drogué, beaucoup plus mou du genou.

D'ailleurs, il n'avait aucun souvenir d'avoir été agressif avec qui que ce soit. Grosse conne d'infirmière ! Jace dévisagea la porte de la chambre d'un oeil noir mais garda le silence. Ses délires risquaient de dépasser encore sa pensée et il préférait s'abstenir d'avoir la langue trop pendue.

C. Riley Jensen

C. Riley Jensen



Nephelim -staff-
✥ Régime : Sang Démoniaque
✥ Né(e) en : 1989
✥ Gains : falsification
✥ Look like : Nina Dobrev
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Sytry, Connor, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





MessageLun 12 Nov 2018 - 16:58


J'ai pas dit ça...





JACE & RILEY & LUDIVINE



Du moment ou j'avais reçu le coup de téléphone à celui ou on m'avait ouvert la porte de sa chambre, j'avais eu comme l'impression d'avoir mon cœur pressé dans un étaux. L'accident, le savoir sous les mains des chirurgiens, ignorer à quel point il était blessé, quelles était son réel état... attendre. Simplement attendre... c'était une véritable torture. Et comme je n'étais pas de la famille, je n'avais pu en apprendre que très peu. Ce qui faisait qu'attendre... c'était tout à quoi j'avais eu droit.

Alors, quand l'infirmière était venue me chercher pour m'annoncer que je pouvais le voir. J'étais soulagée à un point inimaginable. Je m'étais précipitée dans la chambre, écoutant, en silence, ses mots et explications alors qu'elle m'inquiétait par ces derniers.

« Ne soyez pas choquée par ses entraves, elles sont temporaires. Votre ami s'est montré violent à son arrivée à l'hôpital. Il est probable que cela soit dû au choc psychologique de l'accident. Nous avons préféré l'attacher pour sa sécurité et celle de l'hôpital. Ne vous étonnez pas non plus s'il délire un peu au début, nous l'avons sédaté. Cela devrait s'estomper désormais. »

Quand il prononçais, bien que difficilement, mon prénom et qu'elle ajoutais quelques mots gentils, je soufflais un peu.

« Je suis là, Jace... »

Je vivais des montagnes russes aujourd'hui car l'idée de le perdre me paraissait tout bonnement insupportable. L'inquiétude, un soulagement partiel, de nouveau l'inquiétude... Tout se succédait sans que je ne puisse maîtriser une seule de ces émotions. J'avais automatiquement saisie sa main valide, ce malgré les lanières qui contenaient ses bras. Et l'infirmière nous avait finalement laissés tout les deux. Je me remémorait ses mots intérieurement alors que la voix de Jace commençais à résonner et m'extirpait de mes pensées.

« Riley... j'ai... détruit ma... moto. Ma mère... va être... furieuse. T'es... tellement belle. On devrait... saigner un docteur ensemble ! Wow, je suis en plein délire. »

Les paroles de l'infirmière résonnèrent de nouveau dans mon crâne, et je tentais d'ignorer les siennes, me penchant pour souffler avec une moue se voulant rassurante :

« Ne t'en fais pas, c'est normal, ça va passer... »

Mais déjà, il me demandait de le faire taire et... une seule solution me passait par la tête. Une qui était autant pour moi que pour lui après la peur qu'il m'avait faite. Je me rapprochait un peu plus et posait mes lèvres sur les siennes, l'empêchant de divaguer de nouveau. Il délirait, oui. Sa mère, le docteur... Tout ça était la preuve de son état, mais... il parlait ! Il demandait à me parler, et il était conscient de ce qu'il était, de qui j'étais... Elle a dit que ça allait s'estomper ! Ça va... ça va vraiment aller !

« La moto... ça se rachète. L'important c'est que tu sois là, en vie et... entier. » Ma main toujours sur la sienne, je remontais légèrement et rencontrait aussitôt les entraves, grimaçant à leur contact.

« Je vais leur faire enlever ça ! Je vais trouver quelqu'un... » Je tournais les talons et ouvrait la porte pour appeler à la ronde. « On a besoin de quelqu'un ici, s'il vous plait. » Je ne quittais pas la chambre et reposait rapidement mon regard vers Jace, laissant la porte partiellement ouverte. Puis, je réfléchissais le regardant faible et blessé comme il l'était... la soif... Elle va être insoutenable ici... Je lâchais la porte, la laissant se refermer et espérant qu'on m'exauce vite, et retournait à son chevet.

« Je m'occuperais des complications. On te feras sortir au plus vite et... j'apporterais de quoi calmer la soif. » Soufflais-je en posant une main sur son front que je caressait de mon pouce.

« Tu m'as fait tellement peur... » Finis-je par avouer en venant caler mon front contre le sien.

« Tu vas bien ? Enfin, tu... comment ça va ? Les douleurs, la commotion ? »




Ludivine L. Blackheart

Ludivine L. Blackheart



Démon
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 666
✥ Créé(e) : en 734
✥ Gains : contrefaçon / purification / falsification
✥ Look like : Selena Gomez
✥ M.C : Adonis X. Bowman, Matthew A. Hamilton, Rowan L. Kellan
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur





MessageMer 30 Jan 2019 - 17:49


J'ai pas dit ça...





JACE & RILEY & LUDIVINE



Il y avait des journées qui étaient relativement plaisantes et d'autres qui l'étaient moins. Aujourd'hui faisait parti des journées assez plaisantes. Aujourd'hui, j'avais des visites en prison à faire. De temps en temps, j'étais demandée pour vérifier que le détenu n'était pas un danger imminent pour les autres pensionnaires. Parfois même sur des enquêtes, j'étais sensé établir un bilan psychologique sur les accusés. Honnêtement, j'adorais cette ambiance malgré le manque de femme qui rendait les hommes un peu trop entreprenant quand une femme d'apparence jeune voguait à travers les couleurs. Les prisons pour femme étaient plus fun par rapport à ça. J'adorais tout simplement parce que tous ces détenus, tout sexe confondu, étaient là parce qu'ils avaient fait quelque chose de mal, à un ou deux cas près. Et ça, ça me permettait d'oublier mes patients en quête de bonheur. J'enchainais les rendez-vous, me délectant de toute la souffrance humaine condensée avant de revenir à l'hôpital, le sourire aux lèvres.

J'avais à peine franchi les portes qu'une secrétaire m'interpellait pour m'expliquer qu'un patient avait fait une crise de panique, qu'il avait été mis sous sédatif pour éviter qu'il ne blesse quelqu'un. Je soupirais et prenais le dossier alors qu'elle m'expliquait que le médecin de garde voulait que j'évalue le patient afin de déterminer s'il était un danger ou non. J'acquiesçais de la tête et j'ouvrais le dossier. Je tombais sur le nom du patient : Jace Ambden. Accident de moto. Un nephelim traumatisé au sein d'une banque de sang à disposition. J'aimerai presque le lâcher pour voir ce que ça allait donner. Malheureusement, je ne laissais pas le fil de mes pensées se refléter sur mon visage. A la place, j'expliquais à la jeune femme que c'était mon patient et que je gérais la situation. Elle m'indiqua le numéro de la chambre et après être rapidement allée déposer mes affaires à mon casier et mis une blouse, je me dirigeais vers la chambre du jeune homme. Je toquais à la porte pour signaler ma présence, étant donné qu'on venait de m'avertir qu'il avait commencé à se réveiller. J'ouvrais la porte sans attendre trop de réponse vu qu'on était à l'hôpital et qu'il était sensé avoir eu un accident, il y avait peu de chance que je le trouve en position gênante.

Je m'étais trompée. A peine étais-je rentrée que je surprenais Jace en bonne compagnie dans un moment de complicité. J'aurais pu trouver ça marrant et facile à utiliser si la bonne compagnie en question ce n'était pas Riley. Malheureusement, c'était bien celle qui était officiellement ma meilleure amie.

-Excusez-moi, je ne pensais pas déranger... Euhh... Riley, c'est ... vous....

Il fallait toujours qu'elle soit en travers de ma route. C'était foutu pour amener Jace à embrasser sa véritable nature par le biais de la thérapie. Je ne pouvais clairement plus être sa psychiatre vu qu'on avait un lien en dehors du cabinet.

-Je... je suis sa psy. Enfin, jusqu'à maintenant, du moins.






HS:
 

Jace Ambden

Jace Ambden



Nephelim
✥ Régime : Sang Démoniaque
✥ Né(e) en : 1985
✥ Gains : purification soldes x2 / destitution / pillage / falsification
✥ Look like : Stephen Amell
✥ M.C : Maxens I. Aurèle, Marek A. Seymour




MessageJeu 14 Fév 2019 - 23:00
C'était un joyeux bazar dans son crâne : les mots s'échappaient sans qu'il puisse être d'une grande efficacité pour les retenir. Il suffisait qu'il pense un peu trop longtemps à un élément et le voilà qui se manifestait maladroitement en paroles. Le visage de Riley lui paraissait tout droit sorti d'un songe, couvert d'un hâle éthérée, la peau parsemée d'éclats lumineux que sa perception de la réalité altérée rendait acceptable. Jace prit une profonde inspiration comme pour oxygéner son cerveau et chasser ses délires impulsifs. Grand mal lui en prit, sentant tout son corps se crisper devant la douleur, il enfonça les ongles dans le matelas. La méthode fonctionna néanmoins, le nephelim eut un retour à la Raison qu'il tâcha de rapidement mettre à profit avant que celui-ci ne s'estompe :

_ Riley, attends... L'interpella-t-il autant que ses poumons le lui permettait sans qu'il se se torde de douleurs. Il n'aimait pas être attaché... pourtant dans un endroit comme celui-ci, c'était une chance... pour les autres. Il vaut mieux que... je reste immobilisé. Tant qu'il n'avait pas bu, il demeurait une menace pour le personnel et les autres patients de l'hôpital. Oserait-il lui dire qu'elle prenait elle-aussi de trop gros risques en venant le voir dans ce lieu tentateur ? Il n'en fit rien... il savait ce qu'elle répondrait parce qu'il aurait fait pareil à sa place. Elle prenait les choses en main et son calvaire ne serait que de courte durée. Il avait confiance.

Les douleurs, la commotion ? Il avait une commotion ? Elle le lui apprenait. Il était la première personne à qui il parlait depuis qu'il avait rouvert les yeux. Néanmoins, il ne voulait pas ajouter à l'inquiétude déjà bien présente de sa belle :

_ Je vais bien... je suis content que tu sois là. Sa peau sembla si fraîche contre la sienne, lui apportant une sensation apaisante. Son nez heurta tendrement le sien dans un bref baiser d'esquimaux, visant à la rassurer. Il l'aurait bien prit dans les bras – et Dieu seul sait qu'il en avait terriblement envie - mais avec une main ligotée et l'autre immobilisée dans un bandage, il improvisait.

Une femme s'invita et le Nephelim ne mit pas une seconde avant de la reconnaître. Elle était là pour le déclarer fou !

_ Mais TU déranges ! S'entendit-il dire encore persuadé d'avoir gardé cette pensée pour lui. Autant dire que son habituelle diplomatie et self-control s'étaient noyé dans les médicaments qu'on lui avait administré.

Jace dévisagea la psychiatre... et la confidentialité dans tout ça ! Il n'avait pas pleine possession de son cerveau mais il était assez réveillé pour comprendre qu'elle venait de dire à demi-mot qu'il avait été un de ses patients... Il aurait eut les mains libres, il aurait applaudit tiens ! C'est décidé, c'est elle qu'il allait manger ! Jace cligna des yeux pour reprendre le pouvoir sur ses pensées délirantes. Tantôt l'esprit clair, il voyait ses émotions et sa condition nephelim lui murmurer de mauvaises idées. Il expliquerait à Riley les raisons qui l'avait conduit à fréquenter le cabinet de la psychiatre en un autre lieu.

Petit à petit, Jace rétablissait les connexions. La thérapeute avait appelé Riley par son prénom. Elles se connaissaient donc... également patiente ? Hum, un professionnel l'aurait appelé par son nom, non ?.. amies ?

_ Vous vous êtes déranges pour rien, tout va bien ici !

Le ton était beaucoup plus contrôlé, beaucoup plus poli mais Jace imaginait bien la scène : il devait avoir l'air terriblement convainquant, le visage bleuit par l'accident. Les Ambden avaient toujours eut la définition assez large du « tout va bien ».

Contenu sponsorisé








Message
 

[Juillet 2018] J'ai pas dit ça [FT Riley & Lexa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Even angels have their wicked schemes ? 9 juillet, 14h17
» N.E.W. Money In The Bank - 15 Juillet 2012 (Résultats)
» 18-04-2018


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-