Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry


 Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 10 Déc 2018 - 16:01


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



J’avais un semblant de piste, sur lequel je ne misais pas beaucoup d’espoir cependant. Je me devais pourtant de la vérifier, mais je m’abstenais d’en avertir Clarke, je ne voulais pas lui donner le moindre faux espoir au sujet d’Adam. Je la savais à bout de nerfs et très inquiète, nul besoin de rajouter à sa peine, ni d’ailleurs de lui faire prendre un quelconque risque en étant vue avec moi. C’est donc seule que j’avais entrepris de suivre cette piste qui, je l’espérais tellement, me mènerait à Adam ou à quelque indice sur ce qu’il était advenu de lui.

Alors que je m’approchais d’un vieil entrepôt abandonné, je ne pouvais m’empêcher de trouver l’endroit beaucoup trop glauque pour que ça puisse m’amener à quoi que ce soit. Mais si Adam n’était plus aux commandes, ce qui pour moi était une certitude d’après les dires de Clarke, le lieu n’était pas si invraisemblable pour y trouver une âme noire… J’entrais dans l’entrepôt avec un peu d’appréhension et la sensation que ça sentait finalement le piège à plein nez. Mais piège ou pas, je devais en avoir le cœur net, si Adam était ici ou quoi que ce soit qui puisse me conduire à lui, je ne pouvais pas reculer.

Totalement dans l’obscurité, je cherchais à tâtons un interrupteur que j’enclenchais. Quelques pauvres néons en fin de vie s’allumaient difficilement, et j’avais à peine le temps de constater que je n’étais pas seule qu’une main se saisissait de mon cou pour m’étrangler. La force qu’il y mettait me coupait instantanément le souffle, et j’articulais difficilement et presque sans voix le nom de mon ange gardien alors que je me saisissais de son poignet dans l’espoir de pouvoir faire quelque chose « E…ze…chiel… » Il relâchait soudainement de sa force, comme si le nom que j’avais employé l’avait surpris. « Une pactisée protégée par l’ange de la justice… et c’est moi le déchu. » Ironisa-t-il. « Ezechiel ne viendra pas. Tu es dans une marque d’Abaddon. » Ca, je ne l’avais pas venu venir…

Il serrait de nouveau sa main autour de mon cou, et je savais que s’il ne me lâchait pas dans les secondes qui suivaient, j’allais suffoquer très rapidement. User de ma télékinésie alors qu’il me tenait était tout bonnement impossible, je resserrais alors une de mes mains sur son poignet et l'autre se posait sur son torse avant d’user de ma pyrokinésie, espérant que la douleur le ferait lâcher même un court instant. La surprise le fit lâcher prise et j’en profitais aussitôt pour le projeter le plus loin possible et tandis que je tombais à genoux, espérant reprendre mon souffle. Ce qui était bien plus difficile à faire qu’on ne pouvait le croire… La respiration haletante entre deux toux, je savais que je devais vite réagir, parce que le déchu en face de moi était bien plus fort et je ne faisais pas le poids. Je gagnerai jamais face à lui, je me viderai de mes forces bien avant d’en être à bout et une marque d’Abaddon, cela signifiait bel et bien qu’Ezechiel ne pouvait rien pour moi, j’étais toute seule. Ou alors… Je relevais le regard vers le déchu qui s’était relevé et venait de nouveau vers moi.

« Oh j’arrive pas à croire que je vais faire ça… » lâchais-je avec une voix cassée alors que je commençais un rituel d’invocation.

Sur le court terme, j’aurai peut-être pu me battre encore un peu, mais sur le long terme j’avais déjà perdu. Alors autant faire appel à quelqu’un de beaucoup plus puissant tant que je le pouvais encore, mais bordel j’en étais vraiment rendue là ? J’allais vraiment invoquer un démon pour me sauver ? Je n’avais pas la puissance nécessaire pour invoquer Sytry, mais je n’en avais peut-être pas besoin, il suffisait peut-être juste qu’il sache que quelqu’un cherchait à l’invoquer pour qu’il vienne.

Avant que je parvienne au bout du rituel d’invocation, le déchu était parvenu jusqu’à moi, il s’était agenouillé et sa main avait retrouvé mon cou qu’il ne serrait pas trop fort dans un premier temps.

« Et maintenant, tu essaies d’invoquer un démon pour te sauver ? » lâcha-t-il avec mépris, avant de resserrer son étreinte sur mon cou. Je reposais mes mains sur la sienne, espérant que la pyrokinésie m'aiderait une fois de plus, mais il décidait de serrer les dents face à la douleur et l'air me manquait pour faire mieux. L'instant d'après, il se relevait - et me relevait aussi par la même occasion - avant de me projeter avec force à l'autre bout de la pièce.



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 10 Déc 2018 - 21:01


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




J'étais assis dans le canapé de mon duplex, un verre de whisky 40 ans d'âge en main et savourait le silence retrouvé après une journée usante à la WGF. J'avais d'abords pensé me rendre au bloody's, mais il n'y avait pas forcément que des démons la bas et je n'avais pas envie de voir un humain à la con ce soir.

Le calme était agréable, mais une partie de moi songeait à quelque chose de bien différent alors que je fermait les yeux. Ce n'était pas le silence que je désirait, c'était les hurlements des torturés et la 'chaleur' de ce que j'appelais vraiment maison. Lilith y étais toujours, reprenant totalement ses forces et j'aurais tout donné pour l'y rejoindre, là, maintenant.

Mais je devait me rendre à l'évidence. J'étais nécessaire ici, sur Terre. Les plans de mon roi en dépendaient. Alors je me contentait d'un whisky hors de prix et du silence ambiant dans mes quelques deux cent cinquante mètres carrés.

Je m'apprêtais à me resservir quand j'avais sentit ce petit quelque chose. Comme un picotement, suivit d'une sorte de... souffle ? Quelqu'un essayais de m'invoquer et je savais qui. J'aurais reconnu cette âme damnée n'importe ou. Dès cet instant, une question m'étais venue à l'esprit : Pourquoi ? Pourquoi Cassandre tentais de m'invoquer, elle devait savoir qu'elle n'en avait pas le pouvoir. Et... si j'avais parié sur une sorcière voulant me parler... ça n'aurait pas été elle.

Je devais bien l'avouer, cette tentative m'intriguais et c'était ça et uniquement ça qui m'avait fait poser la bouteille et quitter mon fauteuil. En un claquement de doigt, je m'étais téléporté là ou je percevait son âme et d’où venait son appel.

Et je devais bien avouer que je n'étais pas déçu du voyage ! J'avais d'abord eu dans l'idée de lui dire un « Tu as intérêt d'avoir une bonne raison », simplement pour l'emmerder, mais j'avais ensuite vu la sorcière au sol, et ce qui était vraisemblablement un déchu vu l'aura que je captais.

« J'imagine que ceci explique cela... » Me moquais-je en jetant un œil à la sorcière avant de reporter toute mon attention sur celui qui l'avait mise dans cet état.

« C'est ça que tu voulais appeler pour te défendre ? » Grommelas le déchu en regardant Cassandre.

Je souriais, jetant un œil faussement vexé sur mon smoking italien.

« Quoi ? C'est la couleur qui te déplait ou bien... Oh suis-je bête... c'est peut être ça le problème... » J'avais dévoilé mes yeux noirs et avec eux toute l'étendu de mon pouvoir. Mon aura lui était perceptible à présent et j'avais cru voir une lueur d'inquiétude traverser son regard alors qu'il réalisait sa méprise.

Percevant ses craintes, j'avais sitôt happé le fil de ses pensées et j'avais comprit qu'il voulait fuir. Il se savait perdant à coup sûr. Mais il ne m'avait fallu qu'une pensée lue pour comprendre et un geste pour le mettre à genou et lui ôter toute concentration et pouvoir de me fausser compagnie.

« Tu ne voudrais quand même pas partir si vite ! Hein ? Qu'est-ce que tu voulais faire à ma sorcière ? Dis-moi... c'était quelque chose comme ça ? »

Je posait une main sur sa gorge et le soulevait de Terre en serrant avec force. Je pouvais me laisser aller avec lui à ce niveau, car il ne se briserait pas aussi facilement qu'un humain.

« J'avais prévu une petite punition pour le dérangement Cassandre, mais... Bon sang, tu sais faire des cadeaux ! »



Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyMar 11 Déc 2018 - 16:40


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Je retombais lourdement sur le côté avant de rouler sur le dos, en même temps qu’une bouffée d’air salvatrice pénétrait mes poumons. Cet enfoiré de déchu m’avait presque brisé l’os hyoïde et écrasé la trachée… traduction cet enfoiré m’avait presque tuée ! Alors que je peinais à reprendre mon souffle, la respiration encore haletante, je tournais la tête vers lui sans avoir quitté le sol. Il avançait déjà vers moi… « Merde… » Même si j’avais articulé le mot, aucun son n’était sorti de ma bouche, rien d’étonnant vu la force du déchu.

Bouge, Cassandre… Tu parles ! Plus facile à dire – en l’occurrence penser – qu’à faire ! Je pouvais peut-être tenir encore une ou deux fois, mais franchement pas plus. Je rassemblais mes forces, tout du moins j’essayais malgré le manque d’air et la douleur dans le cou lorsque Sytry apparaissait finalement. Oh bordel ! Jamais je n’aurai cru être heureuse de voir Sytry un jour, et pourtant… Il m’offrait un regard et une phrase dont le ton se voulait clairement moqueur. Non je ne l’appelais pas pour le plaisir, et franchement si j’avais pu faire autrement… Oui, bon, la question ne se posait pas. Je laissais alors retomber ma tête sur le sol avec un soupir de soulagement… de soulagement ? Non vraiment, j’aurai du mal à me faire à l’idée.

Je profitais de l’arrivée de Sytry et du répit qu’elle m’offrait pour reprendre vraiment mon souffle, à même le sol parce qu’honnêtement, j’avais aussi mal un peu partout après être retombée lourdement sur le sol après que le déchu m'ait projetée. Je gardais néanmoins la tête tournée vers l’action, pour me faire engueuler par cet enfoiré de déchu qui s’offusquait que je n’ai « que ça » à lui opposer. « Grossière erreur… » Lâchais-je avec une voix quasi éteinte. Mais contrairement à ce que j’aurai pu croire, Sytry ne s’offensait pas plus que ça, et trouvait même le moyen de faire de l’humour avant de révéler ses yeux noirs de démon ; et si je n’avais pourtant aucun pouvoir me le permettant, même moi je ressentais dans l’air une partie de la puissance qu’il pouvait déchaîner.

Sytry retournait rapidement la situation à son avantage, et ne manquait surtout pas de faire preuve d’un certain humour malgré ce qu’il était en train de faire. Et visiblement, il y prenait beaucoup de plaisir… peut-être un peu trop, d’ailleurs. Il interrogeait le déchu sur ce qu’il comptait me faire, et je ne pouvais m’empêcher de grimacer en entendant « ma sorcière »… L’idée me déplaisait toujours autant, et pourtant sans cela, je ne serais déjà probablement plus là pour en parler. Une raison de plus de s’y faire… Et tandis que Sytry rendait au déchu ce qu’il m’avait fait, il m’adressait quelques mots, visiblement très satisfait d’avoir quelqu’un à tuer. Bon… l’intention n’était nullement de lui faire un cadeau, mais je n’allais pas le priver de le prendre ainsi. Non parce qu’à la base, je cherchais juste à sauver ma vie, comment il prendrait la chose ne m’avait pas forcément effleuré l’esprit bien que j’aimais assez l’idée de ne pas être « punie pour le dérangement ».

« Ta sorcière, elle misait pas vraiment sur toi au départ. » Lâcha le déchu à l’attention de Sytry. J’imagine qu’il sous-entendait que j’avais d’abord pensé à mon ange gardien avant d’essayer d’invoquer Sytry. D’un autre côté, c’était sûrement plus logique d’appeler un ange pour sauver sa vie que le bras droit de Lucifer… Bordel mais j’allais vraiment devoir ma vie au bras droit de Lucifer, qu’est-ce que c’était que cette putain de blague ?! L’univers avait vraiment un sens de l’humour qui m’échappait totalement.

« J’ai pas besoin d’aide pour me foutre dans la merde… je fais ça très bien toute seule, connard. » Répondis-je au déchu, alors que ma voix peinait à revenir à la normale. « Et si je pouvais, je t’aurai tué moi-même… » Ajoutais-je avant qu’une quinte de toux ne m’assaille… Ok, il fallait que j’arrête de parler le temps que ma gorge se remette de ce que cet enfoiré m’avait infligé.



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyJeu 13 Déc 2018 - 9:53


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




Malgré ma poigne, le déchu ne manquait pas d'air. C'était propre à l'immortalité et toutes ces conneries. Alors il ne pouvait pas m'échapper mais... il avait pu articuler quelques mots. Des mots qui me firent sourire, carnassier alors qu'il tentait quoi ? De me faire diriger ma colère sur elle ? Pour fuir ? Cassandre avait répondu avant moi et j'avais ri intérieurement, jusqu'à laisser sortir le tout.

« Ahahah. » J'explosais de rire, un rire franc et qui résonna dans toute la bâtisse abandonnée. Je me tournais, gardant ma poigne sur le déchu, mais regardant la pauvre petite sorcière à Terre et si faible.

« Je dois être vexé ou en colère ? » Me moquais-je, ne m'adressant pas réellement à Cassandre, mais plutôt au déchu qui jouait à ce petit jeu avec moi.

« Si ton but est de me mettre en colère pour que je la tue elle et que tu fuie... Laisses-moi te décevoir en beauté. Tu n'es pas très doué pour ça. » Je m'approchait de lui et tonnais alors : « Je pourrais la tuer d'un claquement de doigt tout en t'éviscérant à coté. Tu crois vraiment que ta remarque te sauveras ? Et quand bien même elle ai appelé son ange ou... un autre connard du genre... Au final... c'est moi qui suis face à toi et... pour ce petit présent de fin de soirée, je suis prêt à passer l'éponge. » Terminais-je en ricanant avant de lâcher ma prise sur son cou, pour l'envoyer valser contre le mur à plus d'une centaine de mètres. Toute la pièce avait tremblé sous l'impact et je souriais, jouant un peu plus de mes dons, entrant dans son esprit et le manipulant à ma guise cette fois. Il s'était relevé et je me doutais qu'il voulait fuir, mais... sa pensée ne trouvait pas sa voie dans sa tête, il ne parvenait pas à la concrétisé et j'en était seul responsable.

« Tu me déçois ! Vouloir, fuir, encore et encore... Tu dois admettre, c'est lâche. Et un tant soit peu con. » Rajoutais-je en mimant la chose, rapprochant deux de mes doigts et ajoutant à ça un rictus pour parfaire le ton.

« Tu es face au premier lieutenant de Lucifer et tu penses vraiment que... je n'ai pas prévu tout ce qui peut te passer par la tête. Que je n'ai pas les moyens de t'en empêcher ? Tu ne partiras pas tant que je n'ai pas de réponses. A dire vrai... tu ne partiras jamais plus, mais ça... Elle le savait quand elle m'a appelé ! » Fis-je en désignant Cassandre derrière moi.

« Tu te rend compte, si l'autre sur lequel elle avait "misé" était venu... tu aurais peut-être pu fuir. Toujours aussi marrante ta provocation ? » Je le moquais ouvertement et si j'étais impatient de le tuer... je devais bien avouer que cette petite danse me plaisait.

« Ferm... » Il avait commencé ses mots mais ne les avaient jamais finis alors que je le forçait à se taire directement depuis son esprit.

« C'est moi qui parle ! Toi... tu auras juste besoin d'y penser... et je vais te rendre les choses simples. Tu as déjà attaqué une de mes sorcières et... je suis plutôt rancunier. Alors tu peux avoir la mort douloureuse, mais sensiblement... moins lente. Ou mmmmh... les tortures et tortures jusqu'à ce que tes pensées se délies. »

Il savait pertinemment ce sur quoi je voulais l'interroger et je n'avais pas eu besoin de poser de questions pour commencer à entendre ses pensées tenter de s'emmêler pour cacher l'objet de ma requête.

« Abandonne... tu n'y arriveras pas ! Dis-moi qui sont tes camarades, votre but, ou... » Je le forçait à songer à ce que je lui aurait fait et je le voyais pâlir, tout comme je sentait ses pensées et forces faiblir. Elles s'enchainaient de manière trop brouillon, saccadées,... il perdait le fil à cause de la peur, avant même que je ne le fasse abdiquer grâce à mon pouvoir et d'un coup... les murs tombaient. heureusement qu'on as pas de cachette précise... les autres ils vont... Stop, ne pense pas... Je le regardait un instant, sans parler, laissant mon pouvoir le pousser de plus en plus à prendre les mauvaises décisions. ... Nephelims, Sorciers... toutes ces engeances qui les suivent... ils ne méritent pas de vivre... Honah avait raison... Je souriais finalement, carnassier et il avait comprit.

« Merci pour toutes ces précieuses informations... »

« Non attends je... ahhhhh » Ses mots s'étaient transformer en cri dès que je l'avait ramené à moi par télékinésie, déchainant mon pouvoir de feu sur lui pour le combiner à une petite manipulation et le forcer à dévoiler l'objet de mon désir: ses ailes. Il finissait par les déployer dans un souffle et tombait à genou au sol, me suppliant du regard de ne pas le faire.

« Je suis un démon de parole. Tu ne seras pas torturé. Mais... Tu l'as attaquée... tu voulais la tuer... » Fis-je en jetant un rapide coup d’œil à Cassandre derrière moi.

« Tu dois admettre que ça mérite... une petite vengeance. Alors... c'est pour elle... autant que pour moi ! »

Grognais-je finalement en posant mes mains sur ses ailes, les arrachant doucement alors que le feu s'échappant de mes mains les brûlaient.

« ARRÊTES... JE T'EN PRIE... » Il hurla encore une minute peut-être. Mais il n'y avait plus aucun mot perceptible. Et puis... Ses ailes avaient disparu, détachés de sa carcasses et complètement incinérées par mon pouvoir. Puis, j'avais réservé le même sort à son corps, d'un regard cette fois.

« Fiouuu... » Soufflais-je avec un sourire en me tournant vers Cassandre.

« Tu dois admettre que c'était classe ! Je veux dire... avec ce qu'il voulait te faire... ça doit faire du bien de l'avoir vu... souffrir un peu, non ? »

Je m'approchais finalement d'elle, et tendais une main pour l'aider à se relever, un sourire toujours sur les lèvres.

« Alors, qui tu as osé appeler avant moi ? »



Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyVen 14 Déc 2018 - 14:17


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Je demeurais au sol tandis que ma respiration revenait enfin à la normale, et qu’une douleur aigüe me prenait sur le flan sur lequel j’étais retombée. Je plaçais ma main gauche au niveau de cette douleur, mais mon attention restait figée sur ce qu’il se déroulait à côté.

Le déchu qui m’avait attaquée laissait entendre que je n’avais pas songé à Sytry en premier pour me venir en aide, et si je lui râlais après pour cette bassesse, elle semblait beaucoup amuser le lieutenant de Lucifer, qui répondait d’un ton moqueur nous demandant s’il devait être vexé ou colère. Pour moi, j’espérais aucun des deux – j’avais déjà mal, pas besoin d’avoir à subir la colère d’un démon comme Sytry – mais pour le déchu, qu’il choisisse l’une ou l’autre de ses options n’était clairement pas mon problème. Sytry ôtait toute illusion à mon tortionnaire, et je n’avais aucun doute sur le fait qu’il pouvait nous tuer tous les deux s’il le désirait, et il se disait même prêt à passer l’éponge sur mon raté d’avoir pensé à un autre que lui en premier lieu. Si c’était vrai, tant mieux pour moi ! Il jetait alors le déchu avec force à l’autre bout de la pièce, faisant trembler toute la bâtisse tant il y avait mis de sa force, et durant deux secondes je regardais la poussière qui tombait du plafond… S’il pouvait ne pas faire s’écrouler tout le bâtiment sur nous, ça m’arrangerait car, autant il y survivrait sans aucun doute, autant j’étais sûre d’y passer si ce foutu entrepôt nous tombait dessus.

Mais Sytry était bien loin d’en avoir terminé. Lorsqu’il reprenait la parole, accusant le déchu d’être lâche et « un tant soit peu con », j’étais certaine qu’il s’apprêtait à jouer avec lui… le genre de jeux que seul le bourreau aime… Comme il le révélait au déchu, je le savais. Si je ne connaissais pas Sytry depuis longtemps et si j’avais eu jusqu’à maintenant que très peu de contacts avec lui, je savais pourtant qui il était, et ce qu’il était – tout du moins, je m’en doutais – et c’est bien pour cela que je ne me risquerai pas à jouer au même jeu qu’avec Mordred, je n’avais aucune chance de gagner. Et alors que je le voyais à l’œuvre, il n’y avait plus aucun doute à avoir. La façon dont il le pliait à sa volonté, la façon dont il lui extorquait les informations qu’il souhaitait avoir… Sytry était bien plus puissant et plus redoutable que j’aurai pu l’imaginer même après avoir entendu « premier lieutenant de Lucifer ». Lorsqu’il avait finalement obtenu tout ce qu’il souhaitait, il se décidait à mettre fin à l’existence de ce déchu de la façon la plus cruelle qui soit. Je n’allais pas plaindre ce déchu, il avait tenté de me tuer, sa souffrance m’indifférait totalement. Pourtant avant que Sytry ne finisse son œuvre avec lui, je tournais de nouveau la tête pour que mon regard retrouve le plafond de la bâtisse. Me contrefoutre de sa souffrance ne signifiait pas que j’avais envie de la regarder.

Le déchu mort, Sytry reportait son attention sur moi, un sourire satisfait sur le visage, me demandant si j’avais apprécié que ce déchu souffre « un peu » tandis qu’il s’approchait de moi.

« Un peu, vous dîtes ? » Demandais-je, en relevant l’euphémisme dont il faisait preuve. Puis j’attrapais la main qu’il me tendait, il me relevait sans la moindre difficulté et me demandait qui j’avais osé appeler avant lui. J’avais grimacé face à la douleur de mon flan, mais je m’en étais pas plainte, et répondais à la question de Sytry.

« Mon ange gardien. » Avouais-je sans détour. De toute évidence, il était capable de lire les pensées, il était totalement inutile que je cherche à lui cacher, et s’il avait dit vrai précédemment, il était prêt à passer l’éponge, alors… non pas que j’avais une grande confiance en la parole d’un démon, mais Sytry semblait respecter la sienne jusqu’à maintenant.

Je grimaçais lorsque la douleur sur mon flan me lança de nouveau. Je ne pouvais m’empêcher de soulever un peu mon chemisier pour regarder ce qui se cachait en-dessous. Un énorme hématome aux couleurs violacées, et je soupirais avec force avant de relâcher mon vêtement et de couvrir autant cette nouvelle blessure que toutes les autres qui marquaient à jamais ma peau. Ce n’était pas tant la douleur qui me faisait rager, ni la blessure en elle-même, ni toutes les cicatrices d’anciennes blessures que je devais à Mordred, mais cette satanée sensation d’être si fragile…

J’en oubliais la blessure puisqu’elle n’était pas mortelle, et je posais de nouveau mon regard sur Sytry, avant de prendre une profonde inspiration.

« Je sais pas vraiment si… je suis pétée de trouille face à ce que vous êtes capable de faire, ou… admirative face à autant de puissance, ou reconnaissante d’être en vie… ou un mix de ces trois-là en fait… » Je marquais une pause, et mon regard accrochait celui de Sytry. « Merci. » Dis-je en toute humilité, avec un ton des plus sincères et un regard tout aussi reconnaissant.



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptySam 15 Déc 2018 - 21:58


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




Je ricanais lorsqu'elle me répétais 'un peu' comme si j'avais dit une énormité. La souffrance que je lui avait infligé était réelle, oui. Mais... elle n'avait pas idée de ce que j'aurais pu faire. Il y avait bien pire que la mort, bien pire que la douleur physique, j'aurais pu prendre mon temps pour détruire ses ailes, son âme. J'aurais pu le torturer et s'il n'avait pas été déchu, il y aurait eu pire encore en enfer. Oh oui... un peu était parfaitement choisi.

« Eh bien... j'imagine que ça dépend de celui qui juge de la douleur. Est-ce que tu crois que quarante mille ans de tortures serait plus... doux ? » Me moquais-je gentiment alors que je l'aidais à se relever. Ce chiffre lancé ainsi semblait presque... anodin, un exemple parmi d'autres. Mais je ne l'avais pas dit par hasard pourtant. C'était le compte approximatif qu'avait durée mes années en enfer, façonné par Lucifer.

« Je m'en serais douté ! Mais... il n'est pas venu ? Quelque chose de mieux à faire peut-être ? »

Plaisantais-je en regardant autour de nous. Un déchu, s'attaquant à sa protégée... il aurait du venir avant même qu'elle ne l'appelle. Donc soit il était mort, soit il n'avait pas sentit le danger et son appel.

« Marque d'Abaddon, n'est-ce pas ?! » Fis-je sans attendre vraiment de réponse, alors qu'elle soulevait son haut pour vérifier sa blessure. J'avais toujours eu plaisir à regarder la sorcière, pourtant ça n'avais pas été en ça que j'avais fixé mon regard sur sa peau. Elle avait remit le tissu et je l'avais toisée un instant alors qu'elle m'offrait un laïus pour me remercier.

« Comme toujours, tu ne fais rien comme les autres. » Fis-je face à ses remerciements, peu friand de lui répondre par une formule de politesse qui ne me seyait pas. A la place, je faisait un geste en direction de son haut et remontait légèrement le tissu par télékinésie en lui ordonnant :

« Retire ça, laisse-moi regarder les dégâts... Qu'a tu fais à une si belle enveloppe, chérie... »



Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptySam 15 Déc 2018 - 23:55


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Alors que je relevais ce que je pensais être un euphémisme quant à la souffrance qu’il avait faite endurer au déchu, la réponse de Sytry était pour le moins…. Surprenante ! Si j’étais d’accord avec lui sur le fait que cela dépendait de celui qui juge la douleur, je tiquais sur les quarante mille ans de torture qu’il évoquait.

« Quarante… mille ? » Répétais-je, plus pour moi que pour lui. Pourquoi un chiffre aussi grand et qui semblait pourtant assez précis dans le ton employé ? Était-il en train de me dire qu’il avait vécu quarante mille ans de torture en enfer ? Quarante mille ?! Bordel de merde, si c’était le cas, j’étais d’autant plus admirative… et bien moins étonnée qu’il soit devenu le démon qu’il était aujourd’hui.

Il avouait alors s’être douté que j’avais d’abord pensé à mon ange gardien… Pour ma défense – si jamais j’en avais besoin – c’était tout de même plus naturel d’appeler celui qui avait pour mission de veiller sur moi plutôt que… disons celui qui n’avait cette mission ! Ceci dit, s’il n’était pas venu avant même que je l’appelle, j’aurai dû me douter que quelque chose clochait. Comme Sytry le relevait si bien, une marque d’Abaddon. Je me contentais d’un simple « hmm » pour réponse, car sa question n’en attendait pas vraiment et le sujet ne revêtait pas une grande importance.

Je remerciais ensuite Sytry, car j’avais pleinement conscience que je lui devais la vie et que sans son intervention, je ne serais plus là pour en parler. Je ne savais pas comment je devais interpréter sa réponse face à mes remerciements… bien à priori, puisqu’il ne s’énervait pas et que le ton ne ressemblait pas à un reproche. Mais ce n’était pas du tout ce qui l’intéressait.

Lorsque j’avais soulevé mon chemisier pour regarder l’état de mon flan et découvrir l’hématome dont le déchu m’avait gratifié, Sytry avait visiblement remarqué quelques unes de mes cicatrices. Il m’ordonnait de retirer mon haut en même temps qu’il le soulevait par télékinésie. Par réflexe, je le redescendais de ma main et j’offrais un regard plutôt indigné à Sytry. Sérieusement ? Ce n’était pas tant qu’il se permette de regarder sous mon chemisier qui m’indignait – je n’avais plus vraiment de pudeur depuis trois siècles – mais plutôt qu’il me rende responsable de ce que Mordred avait fait.

« Ce que moi j’ai fait ? » Râlais-je, sans pouvoir m’en empêcher.

Bon d’accord… je n’avais pas vraiment le choix. Je lâchais un profond soupir sans avoir quitté Sytry des yeux, et défaisais les boutons de mon chemisier découvrant peu à peu ma poitrine et mon torse, gratifiés d’une bonne douzaine de cicatrices. Puis je retirais complètement mon vêtement et me tournais pour lui montrer mon dos. Je ne pouvais même plus les compter tellement elles étaient nombreuses et les unes sur les autres.

« Ce que Mordred a fait. » Râlais-je, une fois encore sans pouvoir m'en empêcher.



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyDim 16 Déc 2018 - 17:03


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




Sitôt avait-elle répété "quarante mille" avec ce je ne sait quoi dedans que j'avais su qu'il me fallait lire en elle. Ses pensées devaient mériter le coup d’œil, vu la tête qu'elle avait tiré. Pourquoi un chiffre aussi grand et... précis... ? ...il a vécu quarante mille ans de torture en enfer ? Je souriais, amusé par ses pensées et continuais d'écouter encore plus. Quarante mille ?! Bordel de merde… pas étonnant qu’il soit devenu le démon qu’il est aujourd’hui.

« Ahaha. Tu t'en poses des questions, ma parole. » Je la toisais, lui offrant un regard moqueur et ajoutais :

« Alors tu es admirative ? Parce que... oui. Pour répondre à ta question mentale, je parles effectivement de moi. Et encore... j'ai arrondit, je n'étais plus à quelques siècles près. »

Sa réaction était distrayante, je n'aurais pas pensé avoir cette réaction de sa part. Une réaction, oui. Mais... elle arrivait à me surprendre ce qui était plutôt une bonne chose. Pour elle du moins. Pour moi... et bien ça n'avait pas la moindre importance venant d'une sorcière si peu puissante. Venant d'une sorcière tout court. Et justement j'avais momentanément parler sorcellerie et marque d'Abaddon ce à quoi elle avait réagit sans plus relancer. Nous étions d'accords, le lieu était fermé aux anges. Chose qui ne me déplaisait pas vu que j'étais ici à présent. Mais surtout... elle n'avait eu d'autre choix que de m'appeler moi, et j'étais en quelque sorte reconnaissant envers le tas de cendres plus loin, pour ça.

Mais bien vite, la discussion avait avancé et mené à une découverte que je n'appréciais pas. Ses marques sur sa peau, elles étaient nombreuses et je me devais de savoir d'où elles venaient si je voulais être sûr de sa loyauté, de sa... force. Est-ce qu'elle se flagellait pour ses choix ? Est-ce qu'elle se trouvait dans des combats du genre de celui d'aujourd'hui régulièrement ? Quel est ton problème, petite sorcière ? Songeais-je alors que j'avais donné mon ordre et que je voyais sur son visage la pensée qui l'avait traversée. Pas besoin de lire en elle pour savoir, vu qu'elle avait tenté de baisser de nouveau le tissu, qu'elle avait pensé un "tu plaisantes ?" ou quelque chose du genre. Le reste, elle l'avait dit à voix haute cela dit. Et elle semblait presque indignée de ma remarque.

« Susceptible, dis-donc ! » La taquinais-je un instant avant d'entendre sa voix prononcer des mots que je n'aurais jamais cru entendre. Mon visage s'était sitôt fermé, perdant toute dérision.

« PARDON ? » Tonnais-je comme pour lui faire répéter ses mots. Pourtant je ne la laissais pas répondre et posais la véritable question qui s'était associée à sa révélation. « Mordred t'as fait ça ? Toutes ces... dizaines de blessures ? Pourquoi ? » J'avais du mal à croire que ce soit le résultat de trahisons. Car elle serait morte depuis longtemps si tel avait été le cas. Mordred aurait du nous reporter ses actions et elle serait déjà en enfer à subir des tortures à jamais.

« Tu sais quoi, ne répond pas... Je crois que je connais déjà ta réponse. » Pestais-je alors que je songeais au démon que j'avais compté parmi mes généraux. Décevant... vraiment décevant...

« Il a de la chance d'être déjà mort... » Soufflais-je alors que je serais des poings pour contenir la colère provoqué par l'affront de Mordred.




Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 31 Déc 2018 - 15:18


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



À l’entente du chiffre quarante mille, je n’avais pu m’empêcher de tiquer et de m’interroger intérieurement. J’aurai d’ailleurs grandement apprécié que ses interrogations restent intérieures, mais Sytry avait jugé du contraire puisqu’il s’était permis d’écouter mes élucubrations internes pour y réagir. Je lâchais un léger soupir, en lui offrant un regard quelque peu blasé.

« Je sens que je vais détester ce pouvoir que vous avez… une intuition. » Dis-je en râlant.

Si je n’étais même plus tranquille dans mon propre esprit, mais où allait-on ? Sérieusement… J’allais même devoir faire attention à mes pensées désormais, quelle plaie. Pourtant ce sujet, tout comme celui de la marque d’Abaddon, avait vite laissé place à un autre, bien moins plaisant pour moi.

Lorsque j’avais soulevé mon chemisier pour y voir l’étendue des dégâts causées par le déchu, Sytry avait remarqué quelques unes de mes nombreuses cicatrices. Je n’avais pu m’empêcher de m’indigner tandis qu’il cherchait à en savoir davantage, et si ma première réaction l’avait amusé, lui permettant de me traiter de susceptible, mes révélations sur l’origine de mes anciennes plaies déclenchaient une toute autre réaction.

Une fois mon chemisier défait et l’œuvre de Mordred à vue, j’avais rectifié les dires de Sytry, l’informant que tout ceci était du fait de mon démon pactiseur et non du mien. Sa voix avait alors résonné dans toute la bâtisse, marquée par la colère qu’il ressentait. Pourquoi une telle colère ? Je me tournais de nouveau vers lui, et voyais son visage complètement fermé alors que quelques instants plus tôt de l’amusement transparaissait. Pourquoi Mordred m’avait-il fait ça ? Simplement parce qu’il en avait le pouvoir et l’envie… Il continuait, pensant connaître la réponse à cette question, et ajoutait que Mordred avait de la chance d’être déjà mort.

« Vraiment… » lâchais-je, avec une amertume non dissimulée. « Comme si vous l’auriez tué pour ça, ne vous foutez pas de moi. » Je ne me faisais aucune illusion à ce sujet, Mordred avait agi comme bon lui semblait durant trois siècles, et si Adonis n’avait rien fait lorsqu’il l’avait lui-même appris, c’est parce qu’il n’en avait rien à faire. Je n’imaginais pas une réaction différente pour Sytry, quand bien même il exaltait la colère présentement. « C’est bon, je peux me rhabiller ? Vous en avez assez vu ? »



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyVen 4 Jan 2019 - 16:49


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




« J'ai l'impression que tu en détestes, des choses... » Soulignais-je avec humour. Puis je la toisais et ajoutais sans un sourire, mais toujours sur le même ton : « Pourtant, chérie... je ne suis pas forcé de l'utiliser. Il te suffit de me convaincre que je n'en ai pas besoin avec toi. »

Et pour ça il lui faudrait me prouver sa loyauté, me prouver que je n'avais pas à me méfier de ses pensées, de sa conscience ou d'autres conneries du genre.

Bien sûr nous n'en étions pas là. Le sujet présent concernait ses blessures qu'elle me montrait sans détour. Il ne lui avait pas fallu longtemps avant de retirer le tissu comme je lui avait demandé. Je vérifiait les dégâts et apprenait des choses qui ne me plaisaient pas. Mordred n'avait pas agit comme un général, mais comme un idiot. Ce qu'il avait fait à la sorcière n'aidait personne. Et je comprenais parfaitement à présent pourquoi Cassandre semblait si peu apprécier les démons. Elle nous détestaient nous aussi ? Blaguais-je intérieurement alors qu'elle avouait sans détour ne pas croire que j'aurais fait quoi que se soit à mon général.

« Ne vous foutez pas de moi ? » Répétais-je avec hargne, n'appréciant pas particulièrement son ton. Mais je décidait de passer outre, souhaitant lui faire part de ma réponse jusqu'à ce que je capte l'une de ses pensées.

« Adonis savait ?! » Répétais-je agacé, n'attendant pas réellement de réponse. Certes il n'avait pas de pouvoir sur Mordred, mais il aurait pu m'en parler. Au lieu de ça, rien. Alors quoi ? Ils croyaient avoir tous les droits sur les âmes appartenant à l'enfer ? Ils ne voyaient pas la bêtise sans fin dans ce genre de pratiques et il n'avait donc pas jugé bon de m'adresser le problème ? Il me faudrait en toucher deux mots à Adonis la prochaine fois que je le verrais, histoire de le dissuader de le faire lui aussi un jour.

Elle me demandait alors si elle pouvait se rhabiller et je souriais rapidement en coin. Un sourire qui ne resta pas longtemps sur mes lèvres et en disait long sur ma pensée. J'avais des envies d'en voir plus... Mais pas ce soir ! Il me fallait répondre à ses conneries d'un peu plus tôt avant. Si je n'avais pas sévit pour sa remarque de fin, je ne voulais pas laisser son avis sur les démons et ce que lui avait fait Mordred tel quel.

« Je comprends mieux ton amour pour nous, à présent... » Fis-je sarcastique. « Mais... tu as tord ! Je n'aurais pas laisser courir. Le tuer... non. Sauf s'il t'avais tuée. Mais il y a bien pire que la mort, même pour un démon. Ce qu'il t'a fait était tout bonnement stupide, crois-moi que je ne m'abaisserait pas à son niveau. » Je m'approchait d'elle et caressait doucement sa joue, un sourire se dessinant sur mes lèvres.

« Moi, je vais te bichonner, chérie. Je peux t'offrir plus que ce qu'il n'aurait jamais pu t'offrir. Je peut te protéger, même en enfer. Tu es une de mes sorcières, à présent. Et tu sais quelles sont les règles, tu n'as pas à en avoir peur, il te suffit de m'accorder ta loyauté et tu n'auras plus rien à craindre, preuve en est ce soir... »



Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyDim 20 Jan 2019 - 17:47


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Je ne pouvais m'empêcher d'avoir un léger haussement de sourcils et un regard qui semblait dire « Meilleure blague de l'année » face à la réponse de Sytry au sujet de sa télépathie. Je doutais qu'il ait réellement eu besoin de lui mes pensées après ma dernière interrogation sur ses millénaires de torture, quant à faire en sorte qu'il ait bien assez confiance en moi pour ne pas avoir à user de son don... j'avais presque envie de lui rappeler que j'avais hérité d'un prénom mythologique provenant d'une femme condamnée à ne jamais être crue chaque fois qu'elle disait la vérité. Autant dire que j'étais franchement mal partie !

Mais ce sujet était oublié après la découverte de mes cicatrices et l’œuvre de Mordred. Si j'en jugeais au ton que Sytry prenait, j'avais d'ailleurs été un peu trop... cavalière dans mes dires, mais c'était sorti bien malgré moi, et je ne pouvais plus rien y faire. Pourtant il semblait passer rapidement l'éponge lorsqu'il captait une de mes pensées.

« Oh merde... » lâchais-je dans un souffle, davantage pour moi que pour lui. Il allait vraiment falloir que je m'habitue à faire attention à mes pensées ! Adonis allait trouver le moyen d'imaginer que je l'avais volontairement balancé à Sytry, alors que bon... je n'avais pas vraiment invité le lieutenant dans ma tête, et je n'étais pas encore faite à l'idée qu'il y écoutait ce qu'il se passait.

Je me rhabillais finalement, repassant mon chemisier et refermant ses boutons alors que Sytry reprenait la parole. Il disait mieux comprendre mon amour pour les démons, et je ne pouvais m'empêcher de rouler des yeux. Dire qu'il ne savait même pas toute l'histoire, celle qui relatait de comment j'avais pactisé. Sytry affirmait que j'avais tort et qu'il n'aurait pas laissé courir, une affirmation désormais invérifiable avec la mort de Mordred.

Sytry se rapprochait alors de moi, sa main venant doucement caresser ma joue, et je fermais les yeux, le temps de prendre une profonde inspiration tout en écoutant son discours.

« Bien sûr... » murmurais-je, une fois encore davantage pour moi que pour lui alors que j'ouvrais de nouveau les yeux. « Vous voudriez que je vous crois sur parole ? Oui... vous avez sauvé ma vie ce soir, et même si je vous en suis vraiment reconnaissante... non, je n'ai pas confiance en vous. Mordred aussi a sauvé ma vie, après l'avoir lui-même mise en danger certes, ça ne l'a pourtant pas empêché d'être un bourreau. Et il n'existe aucune forme de loyauté entre un bourreau et sa victime. Même quand la victime crève d'envie de se venger sans jamais le faire, ce n'est pas de la loyauté, juste de la peur et de la lâcheté. »




Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyDim 24 Fév 2019 - 15:01


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




Qu'elle ai des doutes était plutôt censé, même si ça ne me plaisait pas plus que ça. Mais s'était au delà des doutes. « Meilleure blague de l'année ? » Je souriais, acceptant les mots perçus dans sa tête et la laissait continuer ses élucubrations un temps.

« Cassandre... c'est vrai, le symbolisme ne m'échappe pas. Mais je ne suis pas un de ces humains qui auraient été frappé par une telle malédiction. J'aurais été de ceux qui la font lancer. Alors est-ce que ça s'applique vraiment à moi ? » Fis-je avec un sourire furtif dans sa direction et un clin d’œil qui répondait presque pour elle.

J'oubliais Adonis et sa pensée à son sujet. Parce qu'il n'était pas vraiment en cause, même s'il aurait pu faire cesser cette merde, mais parce que la sorcière semblait vraiment avoir laissé échapper le nom sans faire exprès. Elle tentais de s'habituer à mes intrusions et je doutais qu'elle cherche à mettre le bordel dans mes armées avec ça. J'avais dit et pensé ce qui avait besoin d'être concernant mon général encore en vie, restait Mordred et mes paroles pour répondre à ses doutes majeurs.

Mes mots étaient sincères et pesés compte tenu de la manière dont elle m'avait parlé une fois ou deux avant. Pourtant... « Bien sûr... » Elle l'avait presque tu, juste murmuré mais rien qu'a sa tête je pouvais voir avec quel 'dédain' elle rejetait mes paroles.

« Vous voudriez que je vous crois sur parole ? Oui... vous avez sauvé ma vie ce soir, et même si je vous en suis vraiment reconnaissante... non, je n'ai pas confiance en vous. Mordred aussi a sauvé ma vie, après l'avoir lui-même mise en danger certes, ça ne l'a pourtant pas empêché d'être un bourreau. Et il n'existe aucune forme de loyauté entre un bourreau et sa victime. Même quand la victime crève d'envie de se venger sans jamais le faire, ce n'est pas de la loyauté, juste de la peur et de la lâcheté. »

« Arrêtes de me comparer à Mordred bordel ! » Tonnais-je, las et toujours à quelques centimètres d'elle.

« Je t'ai sauvé la vie, oui. Et contrairement à lui, je ne t'ai pas mise en danger, juste sauvée. Alors essaie un peu de gratitude au lieu de mettre en doute le moindre mot que je prononce. »

Soufflais-je, plus blasé qu'en colère. Je n'en étais pas à la menacer, non. J'étais seulement fatigué de voir à quel point elle était bornée.

« Quand t'ais-je menti depuis ce soir-là dans ton appartement ? Qu'ais-je dit qui n'était pas cent pour cent direct et honnête ? Quant à tes envies... Ce n'est pas comme si tu pouvais les mettre à l’œuvre avec moi. Mais... Je ne vais pas te donner de raison d'en avoir envie. Je vais te libérer de la peur, la lâcheté et ces autres conneries. Ce n'est pas ça qui viens avec ce pacte que tu as fait. C'est la puissance, le pouvoir... Je peux faire de ta vie un véritable enfer, oui ! Je pourrais aussi faire de ta mort une torture éternelle. Mais ce n'est pas ce que je veux pour toi, chérie. Tu vas arrêter de craindre l'enfer, et plutôt voir ce qu'il a à t'offrir. Tu oublieras cette vision biaisée par Mordred. Et ça, c'est une promesse, Cassandre ! »


Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyJeu 18 Avr 2019 - 13:32


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Je tentais tant bien que mal de me faire aux intrusions de Sytry dans mon esprit, mais prise au dépourvu par cette nouvelle faculté qu'il avait, j'étais bien loin d'être efficace. Et je commençais même à en perdre le fil de mes pensées. Si la situation amusait beaucoup Sytry, elle me dérangeait au plus haut point. Mes pensées étaient bien le seul endroit où je me sentais en paix... tout du moins jusqu'à maintenant. Enfin... le seul endroit pas vraiment, mais autant ne pas penser à cela maintenant.

Sytry s'amusait de l'ironie de mon prénom, et je me contentais d'un haussement de sourcils. Il aurait eu tort de se priver de la distraction que cela revêtait. Mais je décidais de ne plus alimenter le sujet, du moins pas par les morts. Si Sytry écoutait encore, sûrement trouverait-il à répondre à mes pensées s'il y voyait un quelconque intérêt ou amusement.

Malgré ce que Sytry avançait sur la façon dont il aurait réagi face à ce que Mordred me faisait, malgré ce qu'il prétendait vouloir faire avec moi, je restais toujours aussi méfiante. Pourquoi aurais-je dû le croire ? Parce qu'il venait de sauver ma vie, disons qu'en temps normal c'était une raison largement suffisante. Mais j'avais du mal à la mettre en pratique avec un démon. Mordred avait bien œuvré à ce sujet, et ma confiance était plus que limitée. Un aveu que je faisais sans détour à Sytry. Un aveu qui était loin de lui plaire si j'en jugeais par le seul ton qu'il employait pour me répondre une première phrase alors qu'il restait toujours très proche de moi. J'en retenais mon souffle, pas vraiment par peur, mais plutôt en raison de la tension qui régnait entre le peu d'espace qui nous séparait. Et je ne reprenais une inspiration que lorsqu'il terminait son long monologue au sujet de ce qu'il comptait faire de moi, terminant le tout par une promesse. J'aurai certainement pu répondre que les promesses n'engagent que ceux qui y croient, mais il n'était certainement plus d'humeur à faire face à mes doutes alors autant me taire... et espérer qu'il n'écoutait pas mes pensées.

Lorsqu'il avait finalement terminé, je laissais le silence s'installer quelques secondes avant de reprendre la parole, sur un ton calme et beaucoup plus neutre, mon regard ancré dans celui de Sytry.

« Ok, c'est bon. Je vous crois. Tant que vous ne me donnez pas de raison de penser le contraire, je vous crois. » Lui dis-je, mais je doutais sincèrement qu'il puisse me faire accepter mon pacte, parce que je n'en avais jamais voulu. Je reprenais sur ce même ton calme. « Mais si je dois être honnête avec vous jusqu'au bout, il faut que vous sachiez... ... ce pacte, je n'en ai jamais voulu. Mordred n'a fait qu'exploiter une faiblesse pour obtenir ce qu'il voulait. »



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 22 Avr 2019 - 14:46


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




J'avais forcément trouvé à redire à son manque de confiance, non pas que j'étais vraiment loyal à qui que se soit si ce n'était mon roi, ou Kobal et Lilith, mais... ce qui me dérangeait était plutôt l'origine de la chose.

Mordred avait fait des dégâts avec la sorcière et pas seulement sur son corps. Je regrettais presque de l'avoir promu. Même si sur tous les autres terrains il était irréprochable, il aurait eu énormément de choses à apprendre sur les pactes et comment ordonner les choses avec les sorcier. Bien sûr je les lui auraient apprit avec quelques punitions et tortures mais... ce n'était plus possible aujourd'hui. Je soufflais déçu et pourtant un sourire pointait à mes lèvres rapidement. Quand Cassandre abdiquait enfin.

« Enfin... » Soufflais-je simplement, n'ajoutant rien alors que je sondait son esprit pour vérifier la véracité de ses propos. Mais déjà elle pensait à autre chose, me surprenant en répétant sitôt son aveu à voix haute.

« Eh bien... Il semblerait que je n'ai même plus à fouiller ton esprit. » Fis-je avec humour alors que mon sourire s'élargissait.

« J'apprécie ton honnêteté. Je ne l'aurais pas cru si tu avais dit l'inverse à vrai dire. Et vu ce que tu m'as dit de tes... relations avec Mordred, ça se tiens. A chaque fois pour un pacte il est question d'exploiter une faiblesse. Mais... le but du pacte est normalement de la combler. »

Il s'agissait d'offrir une réponse aux problèmes d'un, le rêve d'un autre... Il y avait des situations plus... compliquées et ou les mots jouaient en la défaveur de l'humain. Bon d'accord, énormément de fois. Mais... il y avait toujours des gains si le pacte était naturellement proposé. Il y avait bien eu cette fois ou j'avais utilisé le pacte comme une punition pour cette sorcière et ses demandes... Mais, à part certaines exceptions, le but était de grossir nos rangs. Oui, les humains étaient insignifiants et facilement... remplaçables ? Jetables ? La liste continuait... Mais malgré tout, si on ne se montrait pas plus intelligent, plus manipulateur et subtiles que ce qu'il avait semble-t-il montré... c'était un pur gâchis. Si éphémères qu'étaient ces choses, il fallait savoir utiliser tous les outils à sa disposition avec brio. Chose que Mordred n'avait pas fait avec la sorcière.

« Je peut peut-être y remédier. Pallier à la partie du pacte dont Mordred t'a privée... » Je m'approchait, un sourire aux lèvres et la contournais pour ajouter :

« Si je résume bien, Mordred t'as forcé la main pour vendre ton âme, même si j'ignore exactement comment, il ne t'a rien offert en échange et t'a torturé sans vergogne pendant des siècles ? Pas étonnant que tu peines à voir le positif dans tout ça. Tu n'as rien eu du tout de positif avec ton pacte. Mmmh... »

Je m'approchais plus encore, dans son dos et murmurais à son oreille :

« J'aurais bien des idées pour rendre la chose plus agréable... » Soufflais-je avec humour, un sourire séducteur aux lèvres alors que j'oubliais déjà l'allusion que j'avais faite au profit d'une autre pensée.

« Est-ce qu'il y a quelque chose que tu veux ? Peut-être que je pourrais aider. Vois ça comme... un signe de bonne foi. »


Cassandre Keras

Cassandre Keras



Sorcier -staff-
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Pactisé
✥ Né(e) en : 1667
✥ Gains : corruption
✥ Look like : Olivia Wilde
✥ M.C : Aniel, Caleb Isaac, Cahan O'Leary




Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 5 Aoû 2019 - 19:28


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre



Je n'avais pas pu m'empêcher d'être honnête au sujet de mon pacte. Non pas que j'étais du genre à toujours l'être - loin de là, j'avais à mon actif plus de mensonges que de semaines vécues - mais il m'avait semblé important que Sytry sache ce qu'il en était vraiment. Mais le risque que je prenais s'avérait payant si j'en jugeais pas la réponse immédiate de Sytry. Malgré l'humour très marqué de sa réponse, il semblait apprécié, avançant même qu'il ne luié tait peut-être plus nécessaire de fouiller mon esprit. Oui, ce détail m'arrangeait vraiment beaucoup, parce que je n'étais pas habituée à contrôler le flux de mes pensées et les intrusions de Sytry n'étaient pas forcément les bienvenues.

« Dommage que Mordred n'ait pas été mis au courant avant. » Répondis-je à Sytry, avec une pointe d'humour noir, alors qu'il expliquait le but d'un pacte.

Sytry reprenait rapidement la parole, proposant de remédier aux manquements de Mordred. S'approchant de moi, il se mit à exposer les faits dont il avait connaissance ou qu'il avait deviné, estimant qu'il n'était pas étonnant que je peine à voir le positif de la chose.

« Ah vous trouvez, vous aussi ? J'avais peur d'être un peu trop opiniâtre à ce sujet. » Ajoutais-je non sans faire preuve d'une autre dose d'humour noir accompagné d'un peu de sarcasme.

Dans mon dos, Sytry se rapprochait finalement de moi et venait murmurer quelques mots aguicheurs à mon oreille. Dans sa voix, j'entendais même le sourire qu'il avait sur les lèvres, et malgré moi il s'en dessinait un sur mon visage également. Un sourire que je réprimais finalement en me pinçant les lèvres. Non pas que la proposition m'intéressait ou au contraire me répugnait, disons simplement qu'elle avait le mérite d'être amusante. Je m'abstenais de tout commentaire à ce sujet, et écoutais la proposition de Sytry.

Un autre sourire, traduisant cette fois-ci une certaine gêne, se dessina sur mes traits, et comme précédemment je le réprimais en me pinçant les lèvres.

« Et c'est donc là que je vous déçois à nouveau... » Lâchais-je visiblement embêtée. « Je ne veux rien. » Avouais-je sans détour et sans aucune émotion dans la voix. « Tout du moins, rien que vous ne puissiez m'offrir. Et quand bien même vous le pourriez, vous ne le voudriez pas. »



Liam S. Rowell

Liam S. Rowell



Lieutenant -staff-
✥ Grade : Prince des Enfers
✥ Échelon : Supérieur
✥ Né(e) en : 2085 av. j.c.
✥ Créé(e) : de 2040 - 1540 av. j.c.
✥ Gains : falsification / corruption / confusion / purification x2
✥ Look like : David Boreanaz
✥ M.C : Elena, Ezechiel, Connor, Riley, Clarke
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry EmptyLun 5 Aoû 2019 - 23:34


Heaven's gates won't open up for me



Sytry



Cassandre




La sorcière n'était pas départie d'humour, mais ça je le savais depuis notre première rencontre. Et c'était le genre d'humour que j'affectionnais. Noir, presque aussi sombre que l'aveu qu'elle m'avait offert cette nuit là. Aveu qui concernait sans l'ombre d'un doute Mordred. Je souriais donc à sa remarque sur le démon et m'abstenais de préciser qu'il le savais très bien. La était, d'ailleurs tout le problème.

« Ah vous trouvez, vous aussi ? J'avais peur d'être un peu trop opiniâtre à ce sujet. » Renchérit-elle, m'arrachant cette fois un léger rire alors que j'étais toujours dans son dos, assez prêt pour sentir son parfum et elle mon souffle sur sa peau. Au lieu de répondre à ses questions qui n'en étaient pas une, je la laissait se contenter de mon rire et changeait un tant soit peu de sujet lui proposant de remédier à la chose. Elle avait été docile, malgré mes insinuations, malgré ma proximité et une partie de moi repensait à cette première soirée, dans ce bar. Est-ce que j'aurais beaucoup d'efforts à fournir pour lui faire oublier le coté démoniaque et reprendre ou nous en étions resté cette nuit là ?

« Et c'est donc là que je vous déçois à nouveau... Je ne veux rien. Tout du moins, rien que vous ne puissiez m'offrir. Et quand bien même vous le pourriez, vous ne le voudriez pas. »

Avec une lueur de malice dans le regard je m'étais approché plus encore et avait glissé une main dans ses cheveux jusqu'a la laisser s'emparer de sa gorge. Je n'avais pas serré, juste déposé ma main sur son cou gracile et sourit un instant silencieux avant de répondre, sans même lire son esprit :

« Laisse-moi deviner. Tu veux ta liberté... Ton... âme ? » Soufflais-je presque comme une évidence, laissant les mots résonner dans le crâne de la sorcière alors que mon ton doucereux sur un sujet pareil devait probablement la déstabiliser.

« Une âme, c'est surfait Cassandre. Ce qui compte c'est le pouvoir. Tu as la puissance du premier lieutenant de Lucifer à portée de main et tu veux quoi ? Une parcelle d'humanité ? Cet humour noir qui te vas si bien... il doit venir de quelque part. D'une femme désabusée qui ne croit plus en grand chose... N'est-ce pas ? Tu me l'as prouvé la première fois ou nos chemins se sont croisés. Qu'est-ce que tu ferais de ton âme... » L'interrogeais-je non sans une lueur de curiosité dans le regard.

« Tu n'en as plus l'utilité... »


Contenu sponsorisé








Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
MessageHeaven's gates won't open up for me ft. Sytry Empty
 

Heaven's gates won't open up for me ft. Sytry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stairway to Heaven
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» terminé | SEVEN MINUTES IN HEAVEN ❧ RORY
» Les frégates gaijins
» Quand on vous dérange en pleine lecture. [Heaven]


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-