Look me, smile me... love me ? [Noah]


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Creepy paths
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Mer 9 Mai 2012 - 18:39


    « NOAH && ALICE »


    Les propos de Noah vinrent me confirmer qu'il ressentait la même chose que moi. Rien ne me montrait qu'il était un être incapable de ressentir une émotion humaine. Je tombais naïvement dans le panneau. Je buvais ses paroles sans me méfier. Le serveur vint nous interrompre. Je retirais à contre cœur ma main de celle de Noah. Il affichait toujours son sourire hypocrite mais, il ne semblait plus aussi intéressé par ma personne. Discrètement, je voyais qu'il observait Noah. Il devait se demander qui était cet homme qui me tenait compagnie. J'espérais que Noah allait lui paraître assez insignifiant pour qu'il omette d'en parler à son chef. Je faisais un effort pour rester calme et oublier sa présence. Il prenait son temps pour déposer nos verres sur la table, ainsi que le plat. Le démon nous regarda à tour de rôle avant de nous souhaiter un bon appétit à tous les deux. Il s'écarta ensuite de notre table et ne m'adresse plus aucun regard... du moins aucun regard que je pouvais percevoir. Devais-je m'inquiéter sur ce qu'il pourrait raconter à Lucifer ? Noah n'est qu'un humain, pourquoi Lucifer s'intéresserait-il à lui ? Pour me faire du mal ? Pourtant, jusqu'à aujourd'hui, j'avais respecté ma part du marché. Bon il est vrai qu'aucunes occasions s'étaient présentées à moi pour avouer la vérité.

    Je pris mon verre dans la main et le levais à la santé de Noah. En un éclair, je venais de m'apercevoir que je n'avais pas remercier le serveur. Trop occupée à penser, j'en avais oublié de jouer la comédie. Tant pis, cela n'était guère important. Noah n'avait sans doute pas fait attention à ce détail. Si ce n'était pas le cas, je ne pense pas qu'il était du genre à s'encombrer de ce genre de détail.

    « A ta santé et à ton travail ! »

    Lui dis-je en souriant. Bon c'était assez basique mais bon... il n'y avait que cela qui m'était passé à l'esprit. Je trempais mes lèvres dans mon verre en regardant discrètement le serveur. Il servait les autres tables en étant parfaitement à l'aise. Allait-il nous suivre une fois que l'on aurait quitté le restaurant ? Si oui, il fallait que je réussisse à le semer. Heureusement à cette heure-ci, les rues de Los angeles sont bondées. Il est facile de fausser compagnie aux indésirables.

    « Il faudra que je trouve d'autres loisirs pour justifier nos rendez-vous alors »

    Ajoutais-je en plaisantant. Je n'avais pas besoin d'excuse pour passer du temps avec lui. J'étais certaine que cela ne me dérangerait pas d'être assise sur un banc, dans un parc, à discuter avec lui.
    Il fallait que je profite de la vie et je comptais bien en profiter une partie avec lui.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Mar 15 Mai 2012 - 17:43


    « Alice & Noah »


    J'avais cette fois-ci repéré le démon à plusieurs mètres, avant qu'il n'arrive à notre table. A peine était-il sortit de la cuisine avec sa cargaison que j'avais sentit son regard posé sur nous. Il vint nous servir nos boissons et apporter le plat qu'on avait commandé et je ne pu m'empêcher de remarquer que cette fois, il semblait s'intéresser à moi plus qu'autre chose. Il me regardais avec trop d'insistance, tellement que je décidais d'agir le plus naturellement et innocemment du monde en ignorant jusqu’à sa présence. Je devais agir comme si je n'avais rien à cacher, comme un humain, si je voulais qu'il perde les doutes qu'il pouvais avoir. Je le remerciais d'un signe de tête, sans sortir un son, prétendant être absorbé par ma compagne. Je regardais donc Alice, suivait son mouvement lorsqu'elle se saisit de son verre tout en lâchant ma main et trinquais avec elle.

    - A cette soirée. Répondis-je, car après tout, ce que je faisait de mieux jusque là c'était tout faire pour la protéger.

    Je buvais une gorgée du breuvage, ne m'attardant pas sur le gout mais plus sur la sensation lorsqu'il glissa dans ma gorge. Avec un peu de chance, il aurait de l'effet sur un Ange ! J'en doutais énormément, malgré ma forme, j'étais imperméable à tant de choses humaines qu'imaginer ça me rendait plus que perplexe. Mais après tout, il s'agissait peut être plus de volonté qu'autre chose. Je savais de source sur que nos blessures guérissaient seule et nous rendait invincibles de part notre nature d'origine. Le corps, l'apparence d'être humain n'avais pas lieu d'être car nous étions nous, des Anges, des créatures différentes. Mais peut être que si je le voulais suffisamment l'alcool aurait un effet sur moi. J'aurais aimé pouvoir ainsi me fondre dans la masse paraitre plus humain aux yeux du démon qui semblait m'avoir soupçonné, et surtout, gagner en assurance et perdre cette inéluctable gêne qui m'empêchais d'être à cent pour cent convainquant dans mon rôle.

    - Je ferais tout ce que tu voudras. J'aime essayer de nouvelles choses. Répondis-je avec un sourire, pour essayer de lui faciliter la tâche dans ces choix. C'était d'ailleurs la vérité, car je n'était pas du tout dérangé par un quelconque type de nourriture ou une activité. J'étudiais discrètement les réactions du démon, voulant m'assurer qu'il ne manquais pas une miette de tout ça et qu'il croyais en mon humanité. Il n'avais pas l'air vraiment intrigué par mes mots, peut être même ne les avaient-il pas entendus. Ou alors, j'avais bien agit et il croyais dur comme fer que j'étais humain. Après tout, son regard insistant ne voulais pas forcément dire qu'il avait des soupçons, peut être qu'il avait juste mémorisé mon visage de manière à faire chanter ou souffrir Alice en me menaçant. Je ne savais pas exactement ce que Lucifer attendais de ces espions. La surveiller c'était certain, mais il voulais surement qu'il l'effraye, vu qu'il ne s'était pas forcément caché d'elle. Mais dans qu'elle mesure est-ce que ça allait ? Peut être que je n'avais rien à craindre pour ma couverture, mais plus pour ce qu'il pensait pouvoir me faire subir pour atteindre Alice. Je ne risquait rien, mais c'était bien ça le problème ! Je buvait une plus grosse gorgée de mon verre et décidais de rapprocher ma chaise de celle d'Alice, considérant le couple plus loin qui était si proche.

    - Ça ne te dérange pas, j'espère ? Demandais-je tout de même, ne souhaitant pas dépasser des limites même si c'était dans le but de donner le change avec ce monstre.



Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Dim 27 Mai 2012 - 21:28


    « NOAH && ALICE »


    J'avais également remarqué que le démon semblait bien trop intéressé par Noah. Cela eu l'effet de m'affoler. Je n'avais pas envie que Noah soit en danger à cause de moi. Allait-il essayer de faire du mal à mon compagnon afin de m'atteindre ? Cette idée me glaçait le sang. Je n'avais pas envie d'entraîner Noah dans cette galère. Je tenais trop à lui pour mettre sa vie en danger. Je devrais monter un stratagème pour le repousser. Pourtant, je n'avais guère envie qu'il me déteste et qu'il ne désire plus me voir. Je savais que c'était la meilleure chose à faire, mais mon cœur n'acceptait guère cette idée. Noah me permettait de me rattacher au monde des humains. Il est apparût au moment où j'avais le plus besoin de quelqu'un. C'était égoïste de ma part, mais j'étais incapable de le repousser. Je me rassurais en me disant que je n'avais rien fais pour éveiller la colère de Lucifer. Pourquoi s'attaquerait-il à Noah alors que j'ai tenu ma part de marché ? Mais je ne pouvais pas non plus me bercer d'illusion. Lucifer n'a pas besoin de prétexte pour semer le chaos autour de lui.

    Je regardais le serveur en lui lançant un regard assassin. J'étais peut-être fragile mais j'avais un sacré caractère. J'étais prête à me battre ongles et griffes pour protéger ceux que j'aime... ceux que j'aime. Ce mot raisonnait dans ma tête. Noah n'était pas vraiment une personne que je pouvais ranger dans cette catégorie... Des pensées s'enchaînèrent en pagailles dans mon esprit. Je n'osais me l'avouer, mais j'étais déjà raide dingue de cet homme. Bien que je le connaisse peu, il semble avoir toutes les qualités nécessaires que je recherche chez un homme. Je chassais une nouvelle fois cette idée stupide de mon esprit. Il était dangereux de m'émouvoir aussi vite. Pourtant, je sais très bien qu'il faut que je reste sur mes gardes afin de ne pas souffrir. Je dois simplement profiter de sa compagnie sans avoir des pensées romantiques. Il faut croire que parfois je suis un véritable cœur d'artichaut.. bien que Noah ne soit pas le premier venu.

    « Non bien sûr »

    Répondis-je du tac au tac avant de me rendre compte que Noah avait rapproché sa chaise de la mienne. Comment pouvais-je contrôler mes sentiments alors qu'il était si prêt de moi ?

    Je tournais mon regard vers lui, en gardant tout de même un œil sur le serveur.

    « Pourquoi cela me dérangerais ? »

    La dernière fois j'étais prête à me jeter sur lui... ce n'est pas un simple rapprochement de chaise qui allait me choquer.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Mar 29 Mai 2012 - 20:40


    « Alice & Noah »


    J'étais certain de ne pas être le seule à avoir remarqué l'attention particulière du serveur. Alice l'avait dévisager avec énervement, du moins c'est ce que j'avais cru déceler dans son regard; ce qui prouvait qu'elle avait vu tout comme moi qu'il avait changé de "cible". Je n'était pas certain de ce que ça voulais dire concernant Alice et cette fausse identité que j'avais monté de toute pièce. Est-ce qu'il finirait par s'en rendre compte en s'intéressant de plus près à moi ? Est-ce qu'il... Soudain, j’eus une impression étrange, comme si la tête me tournais, une sensation que je n'avais jamais compris jusque là, c'était une sensation humaine, et je n'en était pas un. Je cru d'abords que c'était causé par l'alcool que je buvais, mais je n'avais bu que quelques gorgées et même un humain n'aurais pas été affecté par si peu. De plus, je ne savais pas si l'alcool pouvais me faire le moindre effet. Je réfléchissait, cherchait en me torturant l'esprit ce qui venait de se passer, la raison qui m'avait fait me sentir si mal un court instant. Et là, ça me frappait, comme un éclair foudroyant.

    - Non ! Soufflais-je presque inaudible. Mais si elle n'avais pas entendu mes mots, elle avait certainement remarqué le reste. Je discernais à présent très bien ce qui m'étais arrivé et je n'était certainement pas le seul. Tous mes frères et sœurs devaient en être conscient également. Quelque chose ou quelqu'un venait de nous couper de Dieu. Je sentais une présence, une puissance qui n'étais pas normale, mais je ne ressentait plus sa présence à lui, mon père. J’eus d'abords envie de sortir en courant du restaurant afin de me téléporter auprès de mes frères pour comprendre ce qui se passait, remédier à cela; mais je ne pouvais pas risquer la vie d'Alice comme ça. Pire, je ne pouvais pas tout court ! Je n'avais jamais été coupé de Dieu, aucun d'entre nous. Mais nous savions comment cela fonctionnait. C'était notre lien avec lui qui nous donnait notre force et notre pouvoir illimité; c'était pour cela que les déchus perdaient en force en tombant et devaient se ressourcer comme des humains pour prétendre retrouver leur forces. En quelques secondes j'avais perdu la capacité de me servir de mes pouvoirs comme je le désirais, j'avais perdu mes défenses contre Lucifer s'il s'en prenait à Alice. Nous avions perdu une bataille ! J'en était certain, c'était la faute de Lucifer !

    - Je... Désolé, j'ai juste eu la tête qui tournais un instant. M'excusais-je en donnant une explication à mon attitude surement très grossière et étrange. J'avais gardé un instant les yeux rivés sur la porte en pensant à tout ça et j'étais presque sur qu'elle l'avais remarqué. Heureusement, elle ne devais pas comprendre pourquoi.

    - Parfait si ça ne te dérange pas. Plus humain que je ne l'avais jamais été depuis mon existence toute entière, je décidais de continuer cette soirée du mieux que je le pouvais. Il serait toujours temps en raccompagnant Alice d’aller voir mes frères. De toute façon, la quitter comme ça ne changerai certainement rien au problème et par contre, elle ne me le pardonnerai surement pas. Je finissait mon verre, cul sec et appelai le serveur-slash-démon, pour lui en demander un autre. Si je voulais voir quel résultat pouvait avoir une telle boisson sur un Ange, c'était peut être le moment idéal et je ne voyais rien d'autre à faire pour essayer d'oublier le mal être que je ressentait d'être couper de mon père.

    - Tu veux un autre verre ? Demandais-je à Alice avec un sourire courtois. J'ai besoin d'un peu de courage. Ajoutais-je sans m'étaler, je ne savais pas ce qu'elle allait comprendre de cette révélation, ni si le mot courage était approprié. Je n'avais pas peur ! Non, c'était un sentiment que je ne pouvais pas connaitre. Non, c'était comme un manque qu'il fallait combler.

Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 18:38
[


    « NOAH && ALICE »


    Je ne m’aperçus pas du changement d’attitude de Noah. Pour la bonne et simple raison que j’étais bien trop occupée par ce que je ressentais. J’avais l’impression que quelqu’un m’étranglais. Mon cœur s’emballait et je faisais un effort surhumain pour rester sagement assise sur ma chaise. J’eu un vague flash complètement incompréhensible. Quelque chose venait de se passer, je ne savais pas quoi, ni comment, mais cette chose me rendait fortement mal à l’aise. J’avais l’impression d’avoir des haut de cœur, sans oublier ce mal de tête.
    Cependant, cette impression de malaise se dissipa aussi vite qu’elle était apparût. Je pris une grande respiration avant de regarder Noah. Bizarrement, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi bien. La présence du démon ne me dérangeais nullement. Je ne pensais plus à la menace de Lucifer. Cela ne me terrorisais plus, au contraire… je trouvais cela terriblement excitant.

    « Non bien au contraire »

    Finissais-je par répondre à mon interlocuteur. J’étais prête à tout pour passer du temps avec lui. Je le regardais droit dans les yeux, en ayant un sourire en coin… Ce sourire n’étant guère dans mes habitudes.

    « Oui un whisky s’il te plaît »

    Répondis-je. Je ne savais pas ce qu’il m’arrivais. Depuis quand je bois du whisky ? Quelque chose s’emparait de moi et je trouvais cela totalement grisant.

    Lorsque Noah m’avoua qu’il avait besoin de courage, je lui lançais un regard interrogateur.

    « Du courage ? »

    Lui demandais-je étonnée avant de poursuivre.

    « J’espère que ce n’est pas moi qui t’intimide ».

    Derrière nous, les conversations se faisaient de plus en plus fort. Un couple se chamaillait à l’une des tables. En cuisine, l’ambiance se faisait également électrique. Il y avait également un couple qui se laissait un peu trop aller en public. Quelque chose venait de changer, mais cela ne m’inquiétais pas plus que cela.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 19:10


    « Alice & Noah »


    Perdue elle même dans ses pensées, ou du moins c'est ce qu'il m'avais semblé, elle n'avais pas remarqué la moindre de mes réaction et c'était passé plus facilement que je ne l'aurais cru. Personne dans la salle ne semblais vraiment eux même ou bien, ce n'était qu'une idée que je me faisait; mais même le démon qui nous espionnais jusque là s'était effacé et semblait bizarrement désintéressé de nous, à tel point qu'il avait presque l'air effrayé ou même... coupable. Je n'aurais su dire ce qui se dessinait sur son visage et à vrai dire j'étais trop préoccupé par les voix qui montaient en volume et parvenaient jusqu’à mes oreilles. Plusieurs personnes argumentait plutôt bruyamment et le couple que j'avais tantôt calqué dans la soirée semblait en passe de devenir indécents. Je fut ramené à ma table et à ma compagne par son intervention à demi surprise, à demi interrogative au sujet du courage que je disais vouloir trouver. Elle avait rapidement acquiescé et approuver ma commande, demandant la même chose que moi, au serveur qui était tout de suite repartit. Puis, elle avait demandé avec peut être une touche d’appréhension si c'était elle qui m'intimidais.

    - J'hésite, qu'elle réponse préférerais-tu entendre ? Dis-je essayant de plaisanter pour essayer de redonner un trait un peu moins agité à cette soirée ou plutôt à la pièce et au restaurant tout entier.

    - J'ai juste eu une drôle d'impression un instant, comme une sorte de malaise, alors je me suis dit que ça allait peut être me requinquer. Expliquais-je à moitié avant d'ajouter en me forçant à sourire.

    - Et peut être que je suis légèrement intimidé par toi également.

    J'essayais tant bien que mal de trouver des excuses à mes mots, à mes actions et je ne savais pas si j'avais trouvé une échappatoire ou si je creusait ma propre tombe. Elle semblais elle aussi avoir légèrement changé d'attitude, elle n'était pas agressive comme certains, mais elle semblait étrange, différente d'un coup. Je la toisais un instant et me penchait vers elle pour chuchoter.

    - Je crois qu'on ferait mieux de partir après nos verres, ça deviens plutôt... étrange ici.

    Je voulais l'éloigner au plus vite de ces chahuts un peu trop près de nous. Personne ne se battais, il ne s'agissait que de mots, prononcés forts, certes, mais des mots. Ils ne semblaient pas en danger imminents, mais je trouvais que c'était aussi le moment adéquat pour fausser compagnie au démon qui ne semblait même plus se souvenir de sa mission.

Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 19:54
[


    « NOAH && ALICE »


    Je ne pensais pas que j'étais une personne intimidante. Je ne voulais pas lui faire cette effet. Je souhaitais qu'il devienne entreprenant. Je ne m'offusquerais pas de sentir ses lèvres caresser les miennes, sa main caresser ma peau. Enfin, s'il ne faisait rien dans se sens, j'étais bien décidée de provoquer les choses. Je n'avais plus envie de jouer les jeunes femmes compréhensibles et sensibles. J'avais besoin de ressentir la passion d'une liaison amoureuse, de vibrer sous ses doigts. Ma vie était périlleuse, cela lui donnait encore plus de piment. Lucifer pouvait bien apparaître à l'instant, ce n'est plus la peur que je ressentais. J'avais envie d'affronter le monde entier, d'exposer mon avis et surtout, j'étais prête à agir en conséquence si quelqu'un entravait mon désir de liberté.

    « C'est peut-être la chaleur ».

    Lui dis-je pour trouver une raison à son malaise. J'avais également été mal à l'aise pendant quelques minutes. Cela était passé. Je savais que mes pensées n'étaient pas cohérentes, qu'une force me faisait agir différemment, mais je ne pouvais rien contrôler. Je n'avais même pas la présence d'esprit de demander de l'aide.


    « Tu n'as aucunes raisons d'être intimidé par moi... c'est plutôt moi qui devrai l'être ».

    Répondis-je alors qu'une serveuse vint nous apporter nos verres en ronchonnant dans sa langue natale. Je lui lançais un regard assassin avant de prendre mon verre et de sourire à Noah, comme si de rien n'était.

    « Par exemple, tu m'intimides tellement que j'ai peur de te voler un baisé ».

    Avouais-je en toute franchise. Je ne suis pas d'une nature à garder ma langue dans la poche, mais normalement, je tourne ma langue dix fois dans ma bouche avant de l'ouvrir.

    Lorsque Noah dit que c'était plutôt étrange ici, je m'intéressais aux personnes autour de nous. Il est vrai que le couple allait un peu trop loin. Mon comportement avait changé, mais je n'étais pas du genre à m'afficher ainsi en public. Je ne pu m'empêcher de rire d'un rire moqueur.

    « En effet... ».

    Dis-je avant de tremper mes lèvres dans le liquide alcoolisé. Cela faisait une éternité que je n'avais pas bu de whisky... la dernière fois que j'en avais bu, c'était en compagnie de mon premier amour. Depuis, je n'avais pas bu une seule goutte de cette boisson.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 20:21


    « Alice & Noah »


    Elle n'avais pas l'air vexée, ou offusquée. Alors j'avais peut être bien choisi mes réponses. En tout cas, je n'avais pas mal choisi, car elle semblait bien plus agréable et gentille que nombre des personnes dans la pièce à présent. Seul le couple plus loin n'étais pas d'humeur bougonne ou violente et au contraire allait de plus en plus loin dans les démonstrations d'affection. J'essayais de me dire que je pouvais rien faire, car c'était le cas, mais j'aurais aimé pouvoir leur faire stopper leur querelles et régler ce qui semblait tous les perturber. J'avais même presque honte d'avouer que j'aurais surement ramener ce couple en premier à la réalité si je l'avais pu car c'était encore ceux qui me mettais le plus mal à l'aise. J'avais l'habitude des combats ou des disputes, c'était plus courant que deux personnes s'embrassant si... passionnément dans un lieu publique.

    - Peut être oui. Validais-je sachant pourtant pourquoi ça devais se produire. Si Lucifer avais réussi à couper notre lien avec Dieu, même momentanément, il avait pu faire bien pire. Il pouvais être à l'origine de tout ce qui se passait dans ce restaurant et qui sais, peut être même dans le reste de la ville. Mais que pouvais-je y faire à cet instant précis ? Même sortit de ces murs et sans la présence d'Alice, j'étais limité, dans mes pouvoirs, dans mes actions et dans mes directives. Dieu ne pouvais vraiment plus nous guider et ce serait le cas tant que personne ne réglais ce problème. Peut être s'y employait-il, après tout, il en était surement le seul capable. J'espérais que c'était le cas.

    - Toi qui... J'étais surpris. Pourquoi aurait-elle été intimidée par moi. Nous fûmes momentanément coupés par la serveuse qui nous apporta nos boissons, mais Alice ne se laissa pas interrompre plus de quelques secondes et lança un regard que je ne lui connaissait pas à la serveuse avant d'ajouter une phrase d'autant plus surprenante et intimidante pour moi qu'autre chose. Je but aussitôt une grosse gorgée de l'alcool, priant presque cette fois pour qu'il est bien un effet sur moi. Car tout ce qui se passait ce soir ne m'étais soit pas agréable, soit pas assez familier pour que je sache comment réagir. Le coté désagréable c'était bien sur l'absence de mon père et le reste, c'était elle, si franche et directe que je ne savais plus quoi faire.

    - Tu n'as pas à être intimidée non plus. Ajoutais-je simplement en me penchant vers elle. A force d'avoir rapproché nos chaises, j'étais maintenant assez près d'elle pour n'avoir qu'a me baisser pour parler en toute intimité ou bien, faire ce que je m’apprêtait à faire, réaction surement dictée par l'environnement perturbant ou bien même l'alcool finalement. Toujours était-il que je déposais un baiser sur ses lèvres.

    - Tu vois.


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 20:48


    « NOAH && ALICE »


    Les choses me semblaient plus simple maintenant. Je ne me torturais plus l'esprit pour rien. Tout à l'heure, je me demandais encore si je plaisais réellement à Noah. Alors que maintenant, Noah venait de répondre à ma demande d'affection. Je n'écoutais plus mes états d'âme et je n'avais plus d'inquiétude. Lorsque ses lèvres se déposèrent sur les miennes, j'en eus des frissons, mais cela n'était guère désagréable. Toute mon intention était centrée sur lui. Les gens énervés qui nous entouraient, ne m'intéressais guère.

    « Cela était trop court pour que je ne sois plus intimidée »


    Répondis-je à demi voix, en flirtant ouvertement avec lui. Je n'avais plus envie de tourner autour du pot. Il me plaisait tout simplement. Je voulais lui montrer que je n'étais pas insensible à son charme... mais heureusement pour lui, j'avais de meilleures manières que le couple dont il pensait.

    Avant qu'il puisse répondre, je me pris le culot de l'embrasser à mon tour. Dans un premier temps, mes lèvres effleuraient à peine les siennes... puis le baisé se prolongea. Je l'embrassais tendrement, sans sauvagerie, comme si une part de moi était inquiète d'être repoussée. Ma main vint caresser la sienne dans un geste très affectueux.

    « Merci d'être entré dans ma vie »

    J'étais vraiment sincère. S'il n'avait pas été là, je serai sans doute tombée dans le gouffre. Bien que je considérais aujourd'hui, ma peur exagérée. Se faire tourmenter par Lucifer, cela n'était pas donné à tout le monde. Si je l'intéressais, si j'étais encore en vie après notre rencontre, c'était parce que j'étais tout simplement quelqu'un de spécial. Je vivais une expérience hors du commun. J'avais été stupide de passer des nuits blanches pour ne pas subir ces rêves prémonitoires. Il tuait des gens, et alors ? C'est tout simplement parce qu'ils sont faibles ? Non ? Tant qu'il ne s'en prenait pas aux personnes qui ont de la valeur à mes yeux, son comportement sanguinaire ne me dérange pas. Chacun sa vie, chacun ses problèmes. Je ne compte plus m'apitoyer sur le sort de ces victimes et sur la tristesses des familles de celle-ci.

    Je m'écartais un peu de Noah afin de continuer à boire mon verre. Noah l'avait déjà bien entamé comparé au mien, il devait sans doute mieux supporter l'alcool que moi.


HJ: j'espère que je joue bien mon nouveau rôle lol
Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 21:40


    « Alice & Noah »


    Le baiser que je lui avais donné était chaste, court et c'était voulu; j'avais eu le cran de le lui donner seulement pour lui éviter de penser que je l'intimidais ou quoi que se soit d'autre. Mais je n'était pas pour autant familiarisé avec ce genre de chose ou en accord avec ça. A chaque fois que je me montrais proche d'elle, j'avais l'impression de m'ensevelir sous encore plus de mensonges et j'avais peur que la chute sois bien plus dur pour elle et aussi pour moi. Est-ce que je pourrais accepter qu'elle me déteste ? J'avais beau ne pas ressentir de sentiments humains, cette pensée m'étais tout de même désagréable. L'idée que quelqu’un me déteste, une humaine, sous ma protection, ça en aurait surement dérangé plus d'un. Elle ne se contenta cependant pas de cet unique baiser et revint vite à la charge niveau parole, puis en acte. Ses lèvres se déposèrent d'abords sur les miennes avec autant de retenue que j'en avait montré, puis elle se montra plus tendre et prolongea notre baiser, caressant au passage ma main de la sienne. Lorsqu'elle y mis un terme, j'étais encore plus perturbé, mais je ne laissait rien paraitre et je buvait une grosse gorgée du breuvage censé m'aider à oublier cette gène. Pour le moment je n'avais pas sentit le moindre effet, ou peut être un petit lorsque j'avais pris les devants. Mais je n'était pas certain que c'était le genre de réaction que ça provoquais chez un humain.

    - Il faut remercier le hasard qui nous à fait nous rencontrer. Mais je suis heureux aussi. Répondis-je sincère. J'étais heureux d'être tombé sur elle et de pouvoir être la pour elle. La protection dont je lui faisait bénéficier n'était pas très orthodoxe, mais elle était bien véridique. Je ne devais pas l'oublier !

    - Je crois que cette soirée sera inoubliable. Ajoutais-je en jetant un œil autour de nous. Comment quelqu'un pouvait-il oublier de pareilles sautes d'humeurs et des débordements de la sorte ?!

    - Tu sais, je n'ai pas envie de te faire souffrir. Commençais-je, pour essayer de donner un sens humain à ma réserve vis-à-vis de nos baisers.

    - Mon départ à été retardé, mais quoi qu'il arrive, je finirais par quitter Los Angeles et... J'étais fidèle à moi même et à mes idées, mais le Wisky finissait par me délier la langue; après tout, l'alcool avait peut être un effet sur les Anges. Si tant est qu'ils soient sous une forme humaine bien sure et peut être affaiblit comme je l'étais.



HJ: tkt fait comme tu le sent =)
Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 21:55


    « NOAH && ALICE »


    La conversation tournait à mon désavantage. Il disait qu'il ne voulait pas me faire souffrir. Bizarrement, quand un homme dit ça à une femme, c'est très souvent mauvais signe. Je m'écartais de lui. Il venait de refroidir mes ardeurs. Cette simple petite phrase avait gâtée mon humeur. Je savais qu'il était censé être simplement de passage. Pourtant, je pensais que je comptais pour lui. Il n'est pas rare que l'on change de ville lorsqu'il est question de sentiment. J'étais sans doute simplement un moyen pour lui de se distraire. Je ne devais pas l'intéresser outre mesure puisque le baisé n'avait semblé l'avoir gêné. Déstabilisée et frustrée, je bus cul sec le reste de whisky.

    « et ? »

    Lui demandais-je en plongeant mon regard dans le sien.

    « et il ne faut pas que je nourrisse de faux espoir ? Et il ne faut pas que je m'intéresse à toi de cette façon ? »

    Le questionnais-je sur un ton légèrement agressif. Je n'aimais guère passer pour une idiote. Alors que je l'embrassais, lui pensais au moment de son départ. Si ça se trouve, il avait une petite amie là où il vivait... voilà pourquoi il était gêné quand nos contacts étaient un peu trop intime. Pourtant, par moment, il avait été plutôt réceptif à nos petits flirts... je ne comprenais plus rien. Il était gêné par un tendre baisé... c'est bien la première fois qu'un homme émettait autant de réserve à mon égard.

    « Je ne demande pas que tu restes à Los Angeles... encore moins de passer ma vie avec toi Noah ….».

    Je lâchais un rire mais qui était loin d'être joyeux. Il était remplit d'amertume. Pourquoi réagissais-je ainsi ? J'avais vraiment l'impression de l'agresser.

    « Il semble que je me suis fais des idées. Tu ne partages pas ce que je ressens ».

    Je pris de l'argent dans mon sac et le déposais sur la table avant de me lever. Je lui jetais un coup d'œil avant de m'engager vers la sortie. Je n'avais jamais été aussi impulsive de toute ma vie. Allait-il me rattraper ? J'essayais de ne pas y penser et marchais le regard fixe.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 22:31


    « Alice & Noah »


    Soudainement, je ne la reconnaissait plus elle s'était emportée avec tant de facilité; même mes paroles n'auraient pas du la poussé à une telle extrémité aussi vite. Elle était sous la même emprise que le reste des humains dans ce restaurant, elle n'avais seulement pas encore eu la chance de l'expérimenter. Le fait que je sois un Ange l'avait peut être épargné un peu plus longtemps, car je n'étais pas du genre à essayer d'envenimer des situations mais plus à les tempérer. Lorsqu'elle eu finis de m'aboyer dessus et qu'elle se leva de table en jetant de l'argent dessus, je me levais d'un bond. Ce n'étais pas du tout pour ça que j'avais évoquer mon départ, je voulais seulement être honnête au moins sur un sujet avec elle. Bien évidemment elle ne pouvais pas le savoir et elle n'étais vraisemblablement pas en état de l'entendre.

    - Alice attends, ne pars pas. Dis-je d'un ton suppliant en la rattrapant par le bras. Si je la laissait partir, si je ne faisait rien pour la retenir je la perdrais pour de bon. Envolés les efforts que j'avais fait pour la garder à l’abri de Lucifer, évaporés les raisons des mensonges que j'avais proféré. J'aurais fait tout ça pour rien et si la mettre en danger n'étais pas suffisant, en plus de ça, elle me détesterais avant même de connaitre la vérité à mon sujet.

    - Je n'ai jamais voulu... Je ne voulais pas dire que je ne tenais pas à toi. C'est tout le contraire. C'est juste que... J'ai peur... Mais surtout pour moi. De ce que... Je me haïssait de dire ça, je me haïssait plus que je n'aurait cru un Ange capable d'haïr. Et je me détestait encore plus de ce que j'allais dire.

    - ...je ressens pour toi. C'était dit, j'avais franchis une limite qui me déplaisait plus que tout, mais je n'avais pas eu le choix, je n'avais plus su quoi faire d'autre. Je n'avais pas le temps de réfléchir, pas le temps de la laisser s'énerver encore plus. Si je n'avais pas réagit vite, elle n'aurait surement pas voulu écouter le moindre mot. J'enchainais, joignant les actes à la parole et loin de remonter dans mon estime personnelle. Je l'attirais vers moi avec son bras que je tenais toujours et l'embrassait plus chaleureusement que tout à l'heure, essayant de me montrer convainquant vis-à-vis de mes propos. J’encerclais son visage de mes mains et faisait durer se baiser aussi longtemps qu'il m'étais supportable de lui mentir de cette façon.




Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 22:55


    « NOAH && ALICE »


    J'étais en colère, contre lui mais aussi contre moi même. J'avais le don pour me mettre dans des situations qui me faisais souffrir. J'aurai dû accepter l'aide de Lucifer et faire taire mes sentiments. Pourtant, je ne pense pas être une jeune femme exigeante. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi. Peut-être que je ne suis pas digne d'intérêt ? Je chassais ces pensées dévalorisantes de mon esprit. Cela n'était pas de ma faute. Après tout, il m'avait fait croire qu'il tenait à moi. Dès le premier jour, il aurait pu mettre les choses au clair. Mais il n'en a rien fais.
    Alors que j'ouvrais la porte, je sentis quelqu'un m'attraper par le bras. J'étais prête à insulter la personne qui m'empêchais de sortir, lorsque je reconnus Noah. J'étais tout de suite un peu plus apaisée avec lui, mais cela ne me redonnait pas mon état normal. Sa présence, curieusement, m'aidais à contenir mes pulsions négatives mais rien de plus. Il suffisait que l'on me contrarie pour que je redevienne désagréable. Je le regardais, un peu hébété... qu'allait-il bien pouvoir me dire ? Je suis marié, j'ai un petit garçon qui joue au foot, un chien et une jolie voiture. S'il disait cela, je crois que je serai capable de hurler comme une hystérique avant d'agresser la première personne qui aura la stupidité de m'adresser la parole.

    Je l'écoutais attentivement. Il m'assurait qu'il tenait à moi mais qu'il avait peur. Il est normal d'avoir peur... enfin non. Autrefois, j'aurai partagé ce sentiment. L'amour est une chose qui peut faire peur lorsque l'on semble s'engager envers une personne. Par contre, là, je ne comprenais pas cette peur. Il se compliquait la vie vraiment pour rien.

    J'avais une envie de l'envoyer balader, lui et ses belles paroles. Mais son étreinte m'en empêcha. Ou plus précisément, je me sentais si bien dans ses bras que je n'avais plus envie de le repousser. Lorsqu'il m'embrassa, je passais mes mains derrière sa nuque avant de sursauter. Quelqu'un venait de faire tomber son assiette dans le restaurant. La serveuse bondit sur lui en deux pas et ne se gêna pas pour agresser le client. A côté de cette femme, j'avais été tendre avec Noah. Même si l'ambiance était des plus nuisibles, je ne fis aucun geste pour sortir. Je ne m'occupais plus de la serveuse ni du client mais regardais Noah.

    « C'est à dire... ce que tu ressens pour moi ».

    S'il croyait qu'il allait s'en sortir comme cela, il pouvait se mettre le doigt dans l'œil. J'avais besoin qu'il me prouve qu'il tenait vraiment à moi... s'il désirait que je lui fasse de nouveau confiance. Je suis le genre de personne qui accorde assez facilement sa confiance mais qui peut la reprendre aussi vite.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Jeu 31 Mai 2012 - 23:16


    « Alice & Noah »


    Je savais ce qu'elle espérait que je dise, j'en avait du moins une petite idée. Peut être me trompais-je, peut-être pas. Mais à l'instant précis, ça n'était pas vraiment ça l'important. L'important c'est qu'elle espérait une réponse qu'il fallait que je lui donne. Elle était toujours tendue, je le sentais dans sa façon de parler, dans tout son être. Et vu comment je vis la serveuse réagir juste derrière nous, je ne voulais pas que ce genre de chose se produise avec Alice. Je ne fit pas cas des personnes autour, j'avais bien trop peur que ça énerve de nouveau Alice et que je perde le peu que j'avais regagner en affection. Si elle me tournais le dos maintenant, j'aurais dit ces choses pour rien, j'aurais fait quelque chose qui me rendait malade aux vues des conséquences que ça pouvais avoir, pour aucun résultat, si ce n'est laisser Alice en danger et s'éloigner de moi. Je pris sur moi et dans une inspiration extrême je répondais:

    - Je crois... je crois que je suis en train de tomber amoureux de toi. C'était surement la pire des choses que j'avais fait jusque là. Et justement jusqu’où étais-je près à allez pour la protéger ?! Je voulais lui sauver la vie, mais je piétinais ses sentiments au passage, pourtant, j'avais toujours pensé que c'était ce qui faisait d'eux des humains, ce qui faisait leur vie, leurs sentiments. Alors est-ce que j'étais moi même son bourreau ? Je n'avais pas de couperet dirigé sur sa tête, je n'avais pas la moindre envie de la voir mourir, mais j'étais celui qui risquait de lui faire le plus de mal pour le moment et j'en devenais malade. Seulement, j'en avais trop dit, trop fait, il était trop tard pour reculer. Si je faisait machine arrière maintenant, s'en était finis. Plus jamais elle ne me parlerais, plus jamais je ne pourrais la protéger et Lucifer pourrai aisément la tuer, la torturer ou tout ce qu'il faisait. J'étais désolé, dégouté de ce que je faisait, je n'avais jamais imaginé en arrivé là, mais les choses avaient dégénérés hors de mon contrôle et je faisait tout pour les récupérer, les reprendre en mains en faisant les choix les plus dangereux et néfastes pour elle que j'aurais pu prendre. Elle resterai en vie, mais je la ferait surement extrêmement souffrir, je croyais en être capable, mais l'étais-je vraiment ? Oui. Je devais l'être, je n'avais pas le choix. Mon rôle était de la protéger, c'était mon devoir, ma mission, la mission première des Anges. Si je ne faisais pas tout ce que je pouvais pour la sauver et qu'elle mourrait je m'en serait surement plus voulu encore.

    - Dit quelque chose... s'il te plait. Ajoutais-je encore fidèle au rôle que je m'étais donné, mais me détestant mentalement de chaque parole que je pouvais prononcé dès que je l'avais retenue et empêcher de partir. J'étais bon pour me détester à chaque fois que je la verrais à présent, mais c'était bien le dernier de mes soucis. C'était elle qui m'importait, elle et elle seule.


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Ven 1 Juin 2012 - 18:01


    « NOAH && ALICE »


    Je restais figée. Je ne savais pas comment réagir. Je ne pensais pas que Noah allait me répondre ce genre de chose. Je m'attendais plutôt à un « Je tiens beaucoup à toi » ou encore un « Je pense à toi tous les jours » mais pas à un « Je crois que je suis en train de tomber amoureux de toi ». Je n'arrivais pas à définir ce que j'étais en train de ressentir. J'étais contente, bien que ce terme soit trop faible pour décrire ce que je ressentais. Je croyais être la seule à partager ce genre de sentiment. En effet, c'est la première fois qu'un homme me dit ce genre de chose. Bien, que mes sentiments n'étaient guère différents, je n'arrivais pas à lui répondre « Moi aussi ». Une force m'en empêchais. Une parti de moi trouvait le sentiment amoureux complétement dérisoire, tandis qu'une autre partie de moi avait attendu ce moment inconsciemment. Pourquoi n'arrivais-je pas à le rassurer ? Pourquoi étais-je envahie par des sentiments qui ne me sont pas habituels. Je plongeais mon regard dans celui de mon interlocuteur. Il semblait sincère, et assez gêné par le fait que je gardais le silence. Il fallait que je lui répondre... à sa place, je n'aimerai guère que la personne soit aussi bavarde qu'un poisson rouge.

    Une fois la surprise passée, un sourire se dessina sur mes lèvres. Je tenais à Noah, bien que l'amour ne soit pas la chose que j'ai en tête à cause de cette force inconsciente. Je souhaite passer beaucoup de temps avec lui, mais mes intentions sont moins honorables que tout à l'heure.

    « Je... »

    Je détournais le regard pendant une moitié de seconde. Il était difficile d'avouer ce genre de chose... cela aurait également le cas si j'avais été dans mon état normal. Quand on commence à tomber amoureux, on devient complétement idiot. Avouer que je ressentais quelque chose, cela ne serait pas de me mettre en danger ? L'amour peut être autant bénéfique que dévastateur. Mes pensées compliquées finirent pas s'estomper aussi vite qu'elles étaient arrivées.

    J'étais tentée de lui dire « idem » mais cela n'était pas très éloquent. Je ne voyais pas pourquoi je m'inquiétais autant pour de simple parole. Je désirai Noah, l'avoir pour moi seule. Au début de soirée, je partageais son sentiment. Là, c'est toujours le cas, mais ce sentiment est mêlé par le désir.

    « Moi aussi ».

    C'était toujours mieux qu' « idem ». Mais peut-être que cela ne changeait rien. Peut-être qu'il finirait par partir. En tout cas, je comptais bien profiter de cette soirée. Mais si je devenais trop entreprenante, allait-il une nouvelle fois me repousser ? Noah est vraiment un homme compliqué à comprendre. Il dit m'aimer mais n'est pas particulièrement empressé de jouer les tentateurs.

    « Partons d'ici »

    Ajoutais-je. L'ambiance était de plus en plus hostile. J'avais dis cela dans un éclair de lucidité. De toute manière, ce n'est pas les bars qui manquent ici.

    C'est étrange. Noah venait de m'avouer son sentiment envers moi... tout à l'heure cela aurait eu beaucoup d'importance à ses yeux... mais maintenant cela en avait moins. J'avais l'impression d'être divisée en deux êtres différents : La Alice "normal" et celles qui répondaient simplement aux pulsions.


Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Ven 1 Juin 2012 - 19:55


    « Alice & Noah »


    Son silence était insoutenable. Un autre aurait simplement été effrayé, attristé par ce qui semblait lui prendre très longtemps à analyser et répondre; mais moi, ce qui me dérangeais c'était ce que j'avais dit. Est-ce que j'avais empiré les choses, est-ce que j'avais mal interprété ce qu'elle attendais de moi ? Je devais bien avouer que ça n'aurais pas été la première fois. Mais pourtant, elle était toujours si douce, et ses paroles laissaient penser que... Je n'y connaissait rien après tout, peut être que j'avais dit ces choses pour rien, je m'étais abaissé à dire des choses si affreuses, qui auraient tant de conséquences et pour quoi ? Peut être pour rien ! Ou alors, j'avais bien analysé son attitude, mais c'était ce changement qui faisait la différence. Elle se comportais tellement étrangement que c'était plausible, elle n'avais pas l'air dans son assiette même, elle semblais se torturer l'esprit à trouver une réponse à me donner. Lorsqu'elle le fit, je ne fut même pas soulagé. Car ça n'enlevais rien à ce que j'avais fait. Oui, ce n'était peut être pas pour rien; j'avais peut-être bien compris ce qu'elle attendais. Mais j'avais toujours mal agit, je lui avais quand même menti, et ça ça n'appelais pas au doute, c'était une certitude !
    Je ne pouvais qu'approuver sa décision de partir du restaurant. Ce n'étais pas le meilleur environnement à présent et si s'éloigner de personnes dans un état second pouvais avoir moins d'influence ou je ne sais quoi sur elle, j'étais preneur. J'agréais de la tête et ajoutais:

    - Je te suis. Je me forçais à sourire, cachant le mépris que j'avais pour mes actions et sortais à sa suite du restaurant. Je m'en voulais tellement que je n'osait pas faire ce qui était pourtant logique à présent, après une telle déclaration, je me devais surement d'au moins lui prendre la main ou de montrer un quelconque intérêt envers elle. Quelque chose que je ne voulais pas faire, pas un mensonge de plus ! Mais je ne pouvais pas non plus y couper. Alors, aussi surement que je le pu, je glissait ma main dans la sienne et continuais de marcher comme si de rien n'étais, attendant qu'elle me dise ou elle voulais aller. Lorsque, soudain, je su ce que je voulais faire. C'était un endroit ou il y avait rarement de monde à cette heure et c'était mieux que d’aller dans un lieu fréquenté selon moi. Moins de personnes agissant bizarrement c'était plus de chances qu'elle redevienne elle même, non ? En tout cas, je l'espérait.

    - Que dirais-tu d'aller sur les bancs, près de la fontaine à quelques rues d'ici ? Je voulais tout de même lui laisser le choix, aussi, j'ajoutais aussitôt:

    - A moins que tu es déjà une idée, bien sure ?


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Ven 1 Juin 2012 - 20:50


    « NOAH && ALICE »


    Dans les rues, l'ambiance n'était guère mieux. Des gens s'alcoolisaient sur la voix publique. D'autres se chamaillaient à cause d'une simple bousculade. Au loin, on pouvait entendre des éclats de voix et des dérapages de voiture. Des jeunes s'amusaient à faire des courses de voiture dans les rues de Los Angeles. Il n'y avait pas que les clients du restaurant qui étaient touchés, mais tous les habitants de Los Angeles. Personnellement, tout cela me paraissais plutôt normal. Néanmoins, je me rapprochais de Noah, tout en marchant. Je faisais cela instinctivement, comme si j'étais habituée à effectuer ce geste. Il me demandait si j'acceptais de me rendre près de la fontaine. Le lieu m'était égal, c'est pour cela que j'acceptais de le suivre. C'était un endroit sympathique, surtout en plein été. A cette heure-ci, nous ne risquions pas d'être dérangé, puisque la nuit, cet endroit était peu fréquenté. Je me souvenais vaguement que Lucifer avait tué un être humain à cet endroit. Cette simple idée ne me faisait plus rien. J'étais presque devenue insensible face aux cauchemars que j'avais pu faire à ce sujet. Ce lieu, était devenu un lieu comme un autre.

    Je me demandais pourquoi Noah m'entraînait ici. J'espérais que ce n'était pas pour avoir une longue discussion. Je n'avais pas envie de faire preuve d'éloquence ce soir, mais plutôt, d'être dans l'action. Cela faisait un petit moment que je désirais cet homme... allait-il profiter de cet endroit pour me montrer que ce désir n'était pas à sens unique... bon tout en ayant un comportement convenable. Je ne suis pas du genre à m'afficher ainsi en publique... du moins surtout dans un endroit où je risquerai d'être découverte.

    « Tu ne te sens pas... différent ? »

    Lui demandais-je même si ma question pouvait paraître bizarre. Je m'installais sur le banc face à la fontaine et attendit la réponse. Ce sentait-il libéré d'un poids ? Pensait-il différemment ? J'aimerai beaucoup partager cela avec lui mais je n'avais pas envie de passer pour une folle.

    Une fois que Noah fut installée à mes côtés, je me permis de mettre mes jambes sur les siennes, tout en lui caressant les cheveux. Je contrôlais de moins en moins mes faits et gestes. Les choses ne semblaient pas s'améliorer. Pourtant, l'endroit était désert, je ne pouvais pas être influencé par personne.

    Je continuais de caresser ses cheveux en ayant un sourire indescriptible aux lèvres. J'espérais que je n'allais pas encore le faire fuir... mais bon en même temps... il n'avait aucunes raisons de fuir, surtout après ce qu'il m'avait avoué.



Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Ven 1 Juin 2012 - 21:20


    « Alice & Noah »


    Elle acceptais ma proposition sans sourciller et nous avancions donc dans la direction que j'avais indiqué. Même si elle s'était calmée et ne m'attaquais plus comme elle l'avais fait, je la sentait toujours tendue, différente. Elle dégageait un quelque chose qui, à force de la côtoyer se décelais facilement. Malgré tout, je n'y pouvais rien. J'aurais pu, dans un autre cas de figure sondé son esprit pour déterminer ce qui lui arrivait et essayer de l'aider. Mais je ne pouvais pas. Utiliser mes pouvoirs était hors de question à moins d'un cas de force majeur, comme un question de vie ou de mort. Et si je ne pouvais même pas aider une humaine isolée, à quoi est-ce que je servais, si ce n'était lui mentir et la mener en bateau ?! Un bateau qui avait quitté le port depuis longtemps et voguais sur une mer dangereuse à tout points de vue. Car si je sentais ce coté électrique, en colère qu'elle dégageait, j'avais rapidement noté autre chose, quelque chose de plus... doux, en quelque sorte. Elle s'était rapprochée de moi avec un naturel qui m'aurais d'abords fait pensé qu'elle était elle même de nouveau, puis, lorsque nous avions rejoins la place et nous étions assis, elle s'était montrée d'un coup plus tactile et câline avec moi. Ou bien, je me faisait des idées, ce n'était peut être pas à cause de ce qui l'avait fait s'emporter au restaurant, c'était peut être MA faute. Ce que j'avais dit impliquais forcément que nous devenions plus proches. Je n'avais pas songé à ça plus tôt, pas dans cette mesure. C'était une chose de plus à ajouter à la liste des raisons qui me faisaient détester devoir lui mentir.

    - Différent ? Oui, peut être un peu. Répondis-je enfin en étant franc. Je me sentais différent et pour de multiples raisons. Les deux principales étant cette coupure avec Dieu et ce que je lui avais dit à elle. Je gardais cette partie sous silence et la laissait sans objecter continuer à jouer avec mes cheveux. Je pris ensuite une profonde inspiration, soulevais ses jambes de quelques centimètre au dessus des mienne et me rapprochait d'elle avait de les reposer là ou elles se trouvaient. A présent, non seulement elle était contre moi, confortablement installée contre moi même, mais nous étions également plus près que jamais. J'avais déclenché une réaction en chaine, un effet domino que je devais suivre, sans quoi c'était fichu. Je me raccrochais à cette idée en me penchant vers elle pour l'embrasser. Ses lèvres devenaient de plus en plus familières et c'était un problème, ce n'était pas censé être le cas; je n'étais pas censé l'embrasser, surtout si souvent, je n'aurais même jamais du savoir ce que c'était, juste connaitre ce mot, cette coutume humaine, sans jamais y gouter. Si mon frère Haiaiel me voyais à cet instant, il m'aurait surement sermonné pour un bon moment. Pourtant, j'étais toujours moi, toujours autant fidèle à mon père et mes idées inchangées, c'était seulement ces actes qu'il désapprouverait. Et j'aurais été d'accord avec lui !

    - Et toi, tu te sent comment ? Finis-je par demander en rompant ce baiser.


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Ven 1 Juin 2012 - 21:38


    « NOAH && ALICE »


    Qu'est ce que j'étais en train de faire ? Même si j'aimais Noah, je n'avais pas à agir ainsi. Ce n'est pas dans mes habitudes d'être dans ce genre de posture. Cela n'était pas mon genre de m'afficher ainsi, et pourtant, je ne fis rien pour changer de position. En tout cas, Noah n'était pas dérangé par cette familiarité. Il venait de m'avouer ses sentiments, mais ce n'est pas pour autant, que j'aurai agis ainsi dans mon état normal.

    Il semblait se sentir différent également mais il ne s'attarda pas sur le sujet. Pourtant, cela m'aurait été qu'il développe un peu plus. Je n'arrivais pas à contrôler mes faits et gestes mais rien ne m'empêchais de l'écouter. Peut-être qu'il ressentait exactement la même chose que moi ? Ou peut-être que cela touchait que les femmes... ou les personnes comme moi. Lucifer avait-il quelque chose à avoir avec mon comportement ? Je n'en savais rien mais je pense qu'il serait venu assister au spectacle... histoire de me mettre encore plus mal à l'aise.

    Noah se pencha de nouveau vers moi pour m'embrasser. Je perdis de suite le fil de mes pensées. Plus rien ne comptait, seulement l'instant présent. Ce n'était pas si grave après tout si j'étais différente ? Le changement pouvait avoir du bon, non ? Le point positif à cette situation, c'est que Noah ne m'avait jamais autant embrassé. Je m'habituais de plus en plus à sentir ses lèvres caresser les miennes. Je lui pris la main doucement, tout en continuant de l'embrasser.

    Une fois le baisé interrompu, il me retourna la question. J'ouvrais la bouche comme pour parler mais aucuns sons en sortit. Je ne savais plus ce que je devais dire. Néanmoins, mon regard démentait mes faits et gestes. Pendant un instant, une lueur d'inquiétude passa dans mon regard. Je voulais arrêter d'agir bizarrement... d'un autre côté, j'aimais cette sensation...

    « Je me sens bien »

    Enfin, cela n'était pas tout à fait le cas, puisque je n'étais pas dans mon état normal. Je pris la main de Noah et la déposais sur mon genou. Je n'en revenais pas moi même d'avoir effectué ce geste. Alice, arrête ! Réagis !... Ce n'est rien... c'est juste parce que je tiens à lui...il n'y a rien de déplacé.





Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Ven 1 Juin 2012 - 23:28


    « Alice & Noah »


    Si elle se sentait bien, étais-ce une bonne ou mauvaise chose ? Est-ce qu'elle avait l'esprit embrumé par ce je ne sais quoi qui semblait détraquer tout le monde et nous couper de notre père ou bien, était-elle juste hors de danger ? Je ne savais pas quoi penser. Elle agissait différemment mais elle n'était pas dangereuse ou en danger, elle n'avais pas l'air de souffrir même si elle semblais tout de même un peu déroutée par instants. Mais j'étais dans le même cas avec tout ça. Si c'était la première solution, c'était peut être encore plus dangereux que ça ne l'étais déjà, si c'était la deuxième, je ne savais pas pour autant pourquoi elle se sentait bien. Ça pouvais être plus simple en lui demandant, mais saurait-elle au moins me l'expliquer ? Ou avais-je vraiment envie de l'entendre alors que je n'aurais de toute manière aucune solution à apporter. Je me taisait donc, conscient qu'un tel sujet aurait surement dégrader ce que j'avais réussi à reconstruire. Je n'étais pas fière du résultat, mais au moins, les faits étaient là, elle semblait m'avoir pardonner et oublier l'épisode du restaurant. J'avais à peine remarqué qu'elle avais pris ma main lorsque nous nous embrassions et à présent qu'elle l'accompagnait pour la déposer sur son genou, je le réalisait. Une lueur étrange sembla passer dans son regard, comme si elle était partagée, comme si elle espérait ne pas être allez trop loin. Elle avait toujours eu l'habitude de me voir distant, non pas distant, réservé, peu tactile. Je l'étais toujours, enfin, je ne voulais pas l'être en tout cas; mais je continuais, malgré tout. Je décidais de répondre à ce geste par un sourire, puis laissant ma main la ou elle l'avait posée, je me penchait de nouveau contre elle pour l'embrasser; songeant avec qu'elle facilité je réalisait ce geste à présent. C'était mal, abjecte pour elle, déplacé de part ma nature qui n'avait rien d'humain et dont les baisers n'avaient absolument rien de naturel et mal parce que je n'avais jamais voulu en arriver là. Pourtant j'y étais et c'était un fourbis inextricable. Et avec toutes ces choses si horribles que je me reprochaient, j'étais toujours un Ange, je n'avais pas faillit à ma mission à mes règles, à celles de mon père. Est-ce que ça justifiait ça ? Est-ce que ça le légitimais ? Peut être pas, mais si ça n'était pas répréhensible face à nos règles, ça le serait lorsqu'Alice saurait la vérité, car elle finirais par savoir tôt ou tard. Je me surpris à penser que je préférais que ce sois tard. Le plus tard possible, avant qu'elle ne me déteste. Je posais ma main encore "libre" sur son visage et caressai sa joue, plongeait mon regard dans le sien, songeant à l'instant ou ses yeux ne me regarderaient plus de la même manière, à la tristesse que j'aurais provoqué, à la douleur que je ressentirai en la voyant me détester. De la douleur ! Oui, je serait touché moi aussi. Pas comme elle, certes; mais je savais fort bien que c'était une trahison en soi. Une trahison envers elle. Et ça, c'était le plus douloureux pour moi à cet instant précis. J'essayais tant bien que mal d'exclure cette pensée et de continuer ce que j'avais entrepris. Je ne devais plus être moi, je devais être Noah, pas parce qu'un démon pouvais nous espionner. Parce que je j'en doutais vu le chaos qui régnait; mais parce que j'avais trop endossé ce rôle pour reculer. Je laissait ma main sur sa joue et l'embrassait de nouveau, avec encore plus de facilité que la fois précédente, rendant presque naturel mes gestes; si naturels que ma main, sur son genou avais doucement glissé sur sa cuisse sans que je trouve une pensée cinglante à me lancer au visage. Ce baiser se faisait plus long, mais tout aussi doux, je n'avais jamais remarqué à quel point ce genre d'étreinte était révélatrices. Les lèvres d'Alice si douces et tendre ne laissait pas place au doute, elle était toujours là, quelque part, ELLE. Et elle ressentait les baiser que je lui donnais. C'était ce que je croyais. Mais bizarrement ça ne me fit pas arrêter. Ce n'étais pas pour la Alice étrange qui s'était emportée au restaurant que je faisait ça, c'était pour celle que j'avais rencontré la première fois et toutes ces fois après. Parce que si elle me devais me détester un jour, je voulais le retarder coûte que coûte. Je mettais enfin un terme au baiser. Je ne l'avais jamais embrassé aussi longtemps, c'était des mots que je ne me serait jamais cru penser, mais surtout des mots que j'aurais voulu oublier, effacer, tout comme cette soirée entière. J'aurais voulu revenir en arrière et éviter ces instant qui allaient devenir les plus assassins de ce lien que j'avais forgé avec elle. J'étais son protecteur et je détruisait cette relation à chaque fois que je la touchais, que je lui disais des mots tendre ou que je l'embrassait.

    - Tu veux rester ici, ou ? Dis-je, relançant un peu la conversation, conscient que c'était peut être une bonne idée. Il commençais à faire froid. Je pouvais toujours lui passer ma veste, mais je préférais savoir si elle voulais rentrer, peut être était-elle aussi fatiguée.

    - Tu veux rentrer ou bien...


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Dim 3 Juin 2012 - 19:45


    « NOAH && ALICE »


    C'était la première fois que Noah était aussi tactile. A ma plus grande joie, il ne semblait pas avoir envie de me repousser. Il n'hésitait pas à m'embrasser, bien au contraire. Il m'embrassait naturellement, comme s'il avait toujours agît ainsi. Ses baisés avaient le don d'éveiller mon excitation... sans oublier sa main qui remontait lentement vers ma cuisse. J'en avais des frissons qui me parcouraient le cœur. Se rendait-il compte de l'effet qu'il avait sur moi ? Je n'en avais aucunes idées mais je ne pouvais pas rester plus longtemps de marbre. Sa douceur ne me dérangeait pas. Une partie de moi adorait cette douceur. J'avais l'impression d'être fragile et surtout d'être importante à ses yeux. Jamais, un homme, n'avait été aussi attentionné à mon égard. Je répondais à ses baisés. Bien que la situation devenait plus intime, je désirais d'aller plus loin. J'avais l'impression que ma réserve naturelle avait disparût. Il interrompit notre étreinte en me demandant si je souhaitais changer de lieu, retourner chez moi, ou tout simplement rester ici. Était-ce une proposition sous entendu ? Je ne sentais pas le vent frais caresser ma peau, bien que j'avais la chair de poule. Mes sens étaient tous concentrés vers Noah. Je me fichais de prendre froid, tant que j'étais dans ses bras. De plus, sentir son corps si proche du mien avait le don de me prodiguer une certaine chaleur, nullement désagréable. Je plongeais mon regard dans le sien, en cherchant une réponse appropriée. Une chose était sûre, je n'avais pas envie de rentrer chez moi et de dormir. Rien que l'idée de me retrouver seule, enfermée dans mon appartement, cela était frustrant. Allait-il me repousser comme la dernière fois lorsque je me suis faite trop entreprenante ? J'espérais que non. Il faut dire que notre relation avait évolué depuis la dernière fois. Du moins, cela était le cas à mes yeux. On n'avoue pas ce genre de sentiment à la légère. Il n'avait aucunes excuses logiques pour refuser mon invitation. D'ailleurs, pourquoi je me prenais la tête avec ce genre de question ? Il faut savoir vivre au jour le jour. Si ce n'est pas lui, cela sera quelqu'un d'autre. Non, décidément, l'idée ne me plaît pas de remplacer Noah par un autre homme. Je le désirais lui, pas quelqu'un d'autre. Je souhaitais qu'il soit à moi, bien que cette pensée soit très égoïste. Je souhaitais profiter de la vie, la mordre à pleine dent mais en sa compagnie.

    « Je ne suis pas fatiguée... mais on peut aller autre part, si tu le souhaites ».

    Je me foutais complètement de l'endroit où on allait aller. Être à côté de la fontaine n'était guère intéressent, aussi belle soit-elle. Je plongeais mon regard dans le sien, en essayant de lire en lui. Malheureusement, cela ne m'aidais pas plus. Sa proposition de « rentrer », c'était juste pour me déposer chez moi et m'embrasser pudiquement pour me dire bonne nuit... ou bien est-ce qu'il souhaitait autre chose... tout comme moi. arrête de te poser des questions ! Fonce !.

    « On peut aller chez moi ou chez toi... ou dans un autre lieu »

    Je faisais exprès de rester large afin de lui laisser le choix. J'espérais secrètement qu'il allait soit choisir la première proposition, soit choisir la seconde.





Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Dim 3 Juin 2012 - 22:00


    « Alice & Noah »


    Chez moi, c'était absolument hors de question puisque je n'avais pas de chez moi. Ailleurs ? C'était possible, mais je voulais éviter les endroits trop fréquentés à cause de raisons évidentes, j'avais peur que ça devienne vraiment dangereux dans les rues. Allez chez elle ? Elle n'avais pas parlé de rentrer mais elle m'invitais apparemment à l'accompagner. La dernière fois, j'avais difficilement trouvé une "échappatoire" à ses avances et là, elle n'étais pas facile à convaincre qui plus es. Son attitude et celle de tous ceux qu'on avait croisé jusque là me laissaient pensé qu'il fallait éviter les situations de conflits, même les plus minimes alors j’hésitai un instant, cherchant quoi répondre pour éviter tout débordement. Si je l'accompagnait chez elle, comment allais-je pouvoir me dérober après ce que je lui avais dit ? Mais comment lui dire au revoir maintenant sans risquer de la froisser ? Au moins, en acceptant, j'avais un peu de temps pour y réfléchir.

    - Allons chez toi, il y fera pus chaud. J’ôtais ma veste au même moment et la posait sur ses épaules. Je regardais autour de nous, nous n'étions pas très loin à pied de chez elle, mieux valais marcher que risquer de prendre un taxi avec un chauffeur qui pouvais être dans le même état que tout le monde !

    - Allons-y en marchant ?! Proposais-je sur un ton qui laissait place au compromis, je ne voulais pas la forcer si elle se sentait fatiguée ou n'en avait tout bonnement pas envie. Je commençais cependant à marcher, il étais toujours temps d'appeler un taxi, de toute façon. Je prenais sa main, et l'enlaçais de mes doigts, pour qu'elle marche avec moi. Je réfléchissait déjà à toutes les promesses, les excuses que je pourraient lui donner si jamais la situation devenais... compliquée. Je ne voulais pas la blesser, ni la froisser. Et encore moins lui laisser entrevoir un mensonge de ma part. Je ne faisait que ça, mentir, ou presque, mais même si je détestait le faire, ça ne voulais pas dire que je voulais qu'elle s'en rende compte. Car au moment même ou se serait le cas, tous mes efforts et mes mensonges seraient fichus. J'aurais agit comme celui que je n'étais pas pour rien. Je devais m'y prendre de la bonne manière, je devais vraiment y réfléchir, rapidement !


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Dim 3 Juin 2012 - 22:42


    « NOAH && ALICE »


    Je ne pu m'empêcher d'avoir un petit sourire satisfait en coin. Noah venait d'accepter de poursuivre la soirée chez moi. Heureusement que j'avais eu la lucidité de ranger mon appartement avant de partir. Je suis le genre de jeune femme à laisser traîner ses chaussures, parce qu'elle est trop crevée pour les ranger lorsqu'elle rentre du boulot. J'estimais à environ un quart d'heure de marche active pour arriver chez moi. Mon appartement n'était pas très loin du centre ville. Cela représentait certains avantages, comme le fait d'être à proximité de tous les magasins... mais cela avait également des désavantages. En effet, il y a beaucoup de circulation à Los Angeles. Malgré le double vitrage, on pouvait aisément entendre les voitures. Heureusement, je m'étais habituée assez vite aux bruits. De plus, il est rare que je dorme 9 heures d'affilés chez moi. Je termine en ce moment très tard les entraînements. Entre mon boulot de danseuse et celui de professeur de danse dans un quartier défavorisé, je ne passe pas beaucoup de temps chez moi. Cette vie me convient puisque j'ai personne qui m'attend à l'appartement. Je suis quelqu'un d'assez active mais parfois j'envie les personnes qui ont le temps de lambiner sur le canapé.

    « Marchons, cela me conviens »

    Je remerciais du regard Noah de m'avoir prêté sa veste. Il avait toujours su être galant avec moi... mais ce soir j'avais envie de beaucoup plus.

    Je gardais ma main dans celle de Noah et pris la route vers mon appartement. Je n'avais guère envie de parler. J'étais trop occupée à contrôler mes pulsions. Je ne me reconnaissais pas... j'avais toujours été plus ou moins raisonnable. Comme toutes les femmes, j'ai des désirs... mais je ne me souvenais pas d'avoir autant désiré un homme. Ces envies étaient incompréhensibles... j'étais facilement irritable, j'avais des envies de luxure, j'agissais en égoïste... Tout mes défauts ressortaient... ainsi que des défauts qui m'étaient encore inconnus.

    Au bout de 20 minutes, je distinguais l'immeuble dans lequel j'habitais. L'endroit semblait calme mais je sentais que nous étions observés. L'ange déchu qui surveillait mon immeuble était sans doute là, en train de m'attendre. Heureusement, pour l'instant, il se contentait de rester à l'extérieur... enfin c'est ce que je croyais. Un autre soir, j'aurai été anxieuse d'amener Noah chez moi, mais pas ce soir. Je m'en fichais d'être observée... s'il avait du temps à perdre, ce n'était pas mon problème.

    J'invitais Noah à me suivre dans les escaliers pour rejoindre l'entrée de mon appartement.




Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Dim 3 Juin 2012 - 23:21


    « Alice & Noah »


    Elle avait accepté de marcher jusqu’à son appartement, c'était une victoire en sois, mais malgré les avantages que ça représentait, ça ne m'avais pas accordé suffisamment de temps pour trouver une solution miracle à mon plus gros problème. Je réfléchissais à toutes les manières que j'avais de terminer cette soirée et je refusais que toutes celles ou Alice s’emportait et risquait de ne plus souhaiter me revoir soient celle qui m'attendait. Le plus raisonnable aurait certainement été de lui dire au revoir en bas de son immeuble, mais je n'en fit rien; je ne voulais pas partir sur une mauvaise note. Et celle-ci aurait surement été très mauvaise si j'étais partit de cette manière. Compte tenu de l'état dans lequel elle étais au restaurant, n'importe qu'elle excuse pour un départ si soudain m'aurait surement attiré ses foudres. Sentant que nous n'étions pas seuls, observés, je décidait d'arrêter mes réflexions et la suivait à l'intérieur sans plus attendre. Alors c'était donc ça ! Non content d'envoyer des sbires la suivre, il en avait certainement postés à chaque coin de rue, à chaque lieu par lesquels elle passait ou qu'elle fréquentais. Nous avions réussit à échappé aux regards indiscrets un certain temps, mais à présent, nous étions de nouveau dans la ligne de mire d'un ennemi. Un déchu ? un démon ? Certainement le premier choix vu qu'il avait gardé son poste. Le démon du restaurant avait tellement perdu ses moyens qu'il ne nous avait même pas vu sortir. Les déchus devaient être légèrement moins touchés, ou du moins il réussissait à passer outre ce qu'il ressentait, car il avait surement du passé la soirée entière à nous attendre. Alors que nous arrivions à mi-chemin dans les escaliers, j'entendis la porte d'entré de l'immeuble se rouvrir. Il nous suivait dans l'immeuble. Pourquoi ? Pensait-il pouvoir nous suivre jusqu’à l'appartement ? Ou alors espérait-il nous accoster, jouer avec les nerfs d'Alice ? Quel meilleur moyen de m'en assurer que de le tester ? Je ne risquais rien; j'étais affaiblit, coupé de mon père il ne ressentirais aucune aura, rien pouvant trahir qui j'étais sans que je le veuille. Alors je tentais le coup. Je m'arrêtait de gravie les marches et retenais Alice par la main que je tenais toujours. Je montais à son niveau et l'embrassait sans détour, écoutant avec attention les pas du déchu qui continuais de gravir les marches. Je me tournais vers l'intrus qui arrivais à notre niveau et se sentais gêné d'arriver en de telles circonstances. Une voisine d'Alice. Pas un déchu, juste une femme, celle que j'avais déjà vu ce soir la dans son immeuble. Madame Bellefleur, c'était ainsi qu'Alice l'avait appelée. Je ne comprenais plus rien. Je sentait qu'on nous observais, qu'on nous suivait. Je savais qu'il était là quelque part, alors ou ?

    - Désolé. Dis-je en me poussant pour la laisser passer. Je regardais Alice, gêné moi aussi par la situation et recommençais à monter les marches rapidement pour atteindre son appartement et essayer de me défaire de cette idée qu'il était à deux pas de nous. Arrivé devant la porte, je la laissait ouvrir lui libérant la main que je tenais depuis notre départ de la place et je la suivais à l'intérieur, en ne manquant pas de réfléchir à une raison qui pourrait m'aider à ressortir plus tard.

    - Alors que veux-tu faire ? Demandais-je, conscient de la bêtise que je faisait de lui laisser le choix. J'aurais faire une proposition, plutôt que de laisser le champs libre à ses idées qui pouvaient tant me coûter. Pourquoi avais-je fait ce choix ? Parce que j'avais peur de l'affronter une nouvelle fois. J'avais peur qu'une autre dispute sonne le glas de cette relation. Je ne pouvais pas perdre ma protégée, pas uniquement parce que j'étais un Ange naïf incapable de comprendre les humains et de réagir correctement à ce genre de situation.


Alice O'Connel
avatar
Nephelim | Neutre & Bon
✥ Je suis : Une Nephelim






Message   Mar 5 Juin 2012 - 19:41


    « NOAH && ALICE »


    Le déchu était loin d'être un problème. S'il souhaitait passer la soirée en bas de mon immeuble, c'était son problème et pas le mien. Il faut croire que ces créatures n'ont rien d'autre à faire que de surveiller les humains ainsi que leurs moindres faits et gestes. Cela devenait vraiment pathétique d'essayer de me faire peur ainsi. Pourquoi le grand manitou ne se déplaçait-il pas, au lieu de m'envoyer ses sbires ? Il s'était sûrement rendu compte que je n'étais pas un danger... enfin si c'était le cas, je ne me sentirai plus suivis à longueur de journée.

    Alors que je montais les escaliers qui menaient vers mon appartement, je fus retenue par Noah. Je lui lançais un regard interrogateur avant de me sentir collais contre le mur. Il me vola un baisé assez sensuelle. L'étonnement passé, je répondais avec la même fougue à ce baisé volé. J'appréciais ce geste. Je ne pensais pas qu'il allait me surprendre ainsi. Ce baisé fut bien trop court à mon goût mais suffisait à attiser quelque peu mon désir pour lui.

    « Désolé ? Tu n'as aucunes raison de l'être »

    Lui dis-je en ne me préoccupant nullement de la présence de ma voisine. Ce n'était qu'une vieille chouette qui vivait comme une ermite. Je ne sais pas comment j'avais pu me prendre d'affection pour cette vieille dame. J'avais autre chose à faire que de m'apitoyer sur les malheurs de mes voisins. Si les enfants de cette dame ne venaient plus la voir, c'est sans doute pour une bonne raison. En même temps, personne saint d'esprit n'a envie de s'occuper d'une vieille femme sénile.

    Je continuais à monter les escaliers et arrivais devant l'appartement. J'ouvris la porte de celui-ci et laissa passer Noah. Grimm en profita pour venir ronronner en se frottant à mes chevilles. Je caressais mon chat en ayant un sourire affectueux... avant de fermer la porte derrière moi.

    J'avançais dans l'appartement pour arriver dans la pièce principal. Noah me demandait ce que je souhaitais faire ? Il venait de m'embrasser avec fougue dans l'escalier... Il avait sûrement une petite idée de ce que je souhaitais faire, non ?

    « Hum... je ne sais pas »

    répondis-je en m'avançant sensuellement vers lui. Je déboutonnais le premier bouton de sa chemise, en lui lançant un regard taquin.

    « Tu n'as vraiment aucunes idées ? »

    Lui demandais-je innocemment avant de l'embrasser sensuellement, tout en continuant de déboutonner sa chemise.


Contenu sponsorisé





Message   
 

Look me, smile me... love me ? [Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-