I try to forget, but everytime i fall... (Ft. Danitza)


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Sud & Ouest :: L'Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Sam 4 Aoû 2012 - 13:44
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Si j'avais été en meilleure forme, j'aurais surement pu rire d'avoir choisi ce lieu plutôt qu'un autre. L'Eden, pas vraiment le lieu ou on s'attend à trouver un déchu, non ?! J'avais d'abords songé aller au Sullivan, mais je n'avais pas envie d'un endroit familier, j'avais juste envie de boire et d'essayer d'oublier mes problèmes, à commencer par ses satanés flashs qui me polluait l'esprit depuis plusieurs jours. Ça avait commencé doucement, le soir ou j'avais rencontré Reyah, ou peut être un peu avant, mais là ce n'était encore que des impressions des sentiments étranges comme juste échappés de ma mémoire, de mon passé. A présent, j'en avait tellement souvent que j'avais l'impression que ma tête allait exploser. Il ne se passait plus une heure sans que j'ai l'un de ses souvenirs qui ressurgisse de ma mémoire. Les plus douloureux qui plus ai. Je revivais en boucle ma chute, sa mort, le démon qu'elle était devenu. Tout était plus douloureux à chaque fois que je le revivais. Le plus dur, c'était de devoir repasser par ce que j'avais ressentit en tombant. La sensation de ce lien avec mon père coupé, la perte de mes frères et sœurs, de ma famille, de tous ceux à qui je tenais. C'était une douleur incroyable, plus que de sentir ses ailes brûler.

▬ Un autre. Dis-je soudainement au barman en agitant mon verre de whisky vide devant lui. J'en étais au combien ? 5, 6 peut être, mais rien ne semblait suffisant pour me faire oublier ses pensées et ses sentiments. Le fait d'être un déchu ne devais pas aider, l'alcool pouvais me faire de l'effet, à forte dose, parce qu'en étant déchu j'avais perdu de ma force si résistante à la vie humaine, mais le hic c'était que mon corps se débarrassait de l'alcool bien plus vite que celui d'un humain. Comme un processus de guérison, comme s'il s'agissait d'un poison, quoi que pour certains s'en était un. La solution ? En boire beaucoup, le plus vite possible ! Peut être que si j'arrivais à en boire suffisamment je tomberais dans les vapes et y resterait suffisamment longtemps pour cesser de voir ces souvenirs pénibles. Ou peut être pas ! Je sentais cet élan étrange, comme un vertige ou un truc du genre, cet élan qui se produisait à chaque fois que j'avais une de ces fichues visions ! Je détournais le regard comme si ça allais m'empêcher de voir, c'était stupide. Elle était là, Katlin, entrant dans l'établissement, avec sa robe bleu, celle que je préférai. Mais cette fois-ci, elle était maculée de sang, une tâche se formant sur sa poitrine. C'était le jour ou elle était morte, son dernier jour en tant qu'humaine. Je fermais les yeux et les rouvrais presque aussitôt, souhaitant au plus vite me défaire de ces images. Lorsque je rouvrit les yeux, elle n'était plus là. A sa place se tenais un autre visage familier.

▬ Danitza. Soufflais-je en ne détachant pas mon regard d'elle. La première fois que je l'avais vu, elle m'avais aidé à secourir un homme attaqué par un démon. Elle étais tout ce que j’appréciai chez les humains ! Intelligente, avisée et profondément gentille. Sans compter qu'elle avais toujours le mot pour rire. Je me souvenais avec plaisir cette fois de certaines phrases quelle avais sorti ce soir là alors que nous amenions l'homme à l’hôpital. Elle avais trouvé le moyen de me dérider et de me faire oublier la noirceur de cette soirée d'un simple sourire.




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Mar 21 Aoû 2012 - 23:32
Sortir ! Le mot clignotait en multicolore dans ma tête comme une idée lancinante qui ne veut pas partir. Et pour l’accompagner, y’avait son ami « Mojito » qui voulait pas quitter mon cerveau non plus. A croire que c’était la grosse fête là-haut et que mes pensées devenaient répétitives. A cela pas grand choix. Soit je cède, soit… je cède. Bon, ok, j’avais pas spécialement envie de lutter, pas spécialement la force non plus. A croire que je ne me gouvernais qu’à moitié et que de temps en temps quelqu’un d’autre prenait possession de mon corps. Comme quand j’avais ces coups de colère que je ne maitrisais pas. Mais là j’avais juste envie de boire un verre, ou deux peut-être, ou plus même me murmurait une voix malicieuse au creux de mon oreille. Non mais oh ! Je ne vais pas virer alcoolique maintenant ! ça serait un monde ! Mais un verre ou deux ne faisait pas de mal. Pas toute seule par contre. Je me suis massée la nuque en fermant la page contenant mon mémoire sur mon ordi. Des yeux, j’ai cherché mon téléphone, pas le bureau, pas la table basse, pas le canapé…. Ça sous-entendait : « lève-toi ma vieille, ce que tu cherches est dans une autre pièce. » La facilité est décidément pas mon alliée en ce moment.

Je me suis levée pour regarder dans ma chambre. Il était là, m’attendant tranquillement sur mon lit. J’ai composé le numéro de Thuy, qui pouvait pas venir elle était déjà sur un plan cul chaud bouillant, Julia était en train de roucouler gentiment avec son petit ami, bref comment vous dire que même le désert de Gobie est plus peuplé que mon répertoire amical. J’ai pas demandé à Cassie, elle aurait peut-être dit oui, ou alors elle avait bien d’autres problèmes à gérer à ce que je savais. Et moi, j’avais toujours envie de ce maudit Mojito. Allez ma grande on prend son plus bel ensemble et un joli sourire et on se sort, on s’aère.

Ouverture de l’armoire. Option « plouf-plouf ». Finalement j’opte pour l’alliance de couleurs, petit haut rose pâle dentelle et débardeur et jean large pour le fun. Boucles d’oreilles et maquillage discret ; un dernier regard au miroir, et après une rapide coiffure en chignon haut et ça passera. Après tout, j’allais boire un coup pas draguer à tout va. « quoique », comment ça quoique ? Non non, j’ai aucune envie de sortir mon numéro de drague, surtout que je n’en aucune alors forcément ça allait pas aider. Mais j’allais pas réfléchir avant de sortir, sinon la pause Mojito allait devenir la pause prise de tête et c’était pas le but initial.

Arrivée dans le centre, j’ai décidé que le O’Sullivan était pas franchement une bonne idée vu les événements passés que je préférais oublier. D’ailleurs j’avais retrouvé il y deux jours la carte d’Aïlean, faudrait que je la garde dans un endroit sûr, même si avoir un garde du corps était pas vraiment dans mes moyens. J’ai donc opté pour l’Eden que je ne connaissais pas trop, enfin… de réputation. En entrant, j’ai eu un instant de flottement pour parcourir l’endroit. Une fois que j’ai identifié le bar, je m’y dirige avec la vague impression d’être observée. Mehiel dans les parages ? Coup d’œil à droite, coup d’œil à gauche et… non pas de Mehiel en revanche, le type au bar je le connaissais. Le temps que tout se remette en place dans ma tête….


- Ça sera quoi pour la demoiselle ?
- Un mojito s’il vous plaît.


Je me tourne de nouveau vers celui qui est assis non loin de moi et je m’approche avec un sourire.

- C’est Connor, si je me souviens bien. Ça te dérange si je m’assois là ?
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Mer 22 Aoû 2012 - 11:51
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Elle semblait avoir eu un moment de doute, surement essayait-elle de mettre un nom sur mon visage. Après tout, il faisait nuit cette fois là et je n'étais pas dans la plus grande forme qui soit. Et puis, une rencontre, je n'allais pas lui en vouloir de ne pas tout de suite m'avoir reconnu. Surtout qu'elle s'était finalement décidée et c'était souvenu de mon nom sans trop de difficultés.

▬ Au contraire, installe toi. Dis-je en lui souriant poliment sirotant au passage dans mon verre de whisky fraichement resservi. Je n'allais certainement pas me plaindre d'avoir un peu de compagnie, car même si j'avais choisi ce bar pour éviter les endroits et personnes familières; j'avais été soulagé en la voyant entrer dans l'établissement. Mes flashs c'étaient arrêtés aussitôt que je l'avais vue, comme si ce souvenir de sauvetage avais chassé momentanément le reste. Ça et aussi l'alcool devant y être pour quelque chose. Mais peu importait en fait, l'essentiel c'était que j'avais retrouvé un semblant de paix en même temps que le sourire.

▬ Qu'est-ce que tu... Je m'arrêtais, voyant le barman lui apporter un mojito je levais les yeux vers lui et ajoutais sans demander son avis à Danitza.

▬ Mettez-le sur ma note. La moindre des choses c'était de la remercier de l'aide, même involontaire qu'elle m'avais apporté. Et puis, sans ça, j'avais envie de faire plus ample connaissance avec elle. La jeune femme que j'avais rapidement cerné cette nuit là, m'intriguait. Elle était prête à aider son prochain, sans chercher quoi que se soit en retour et elle avais une personnalité qui me plaisait beaucoup. Le genre de femme avec qui je m'entendais habituellement très bien. Le genre avec qui j'avais eu des histoires, même si aucune d'elles n'avaient pu être sérieuses. Je refusait de m'attacher, pour des raisons évidentes, un déchu, immortel ça ne s'amourache pas d'une humaine, j'avais déjà fait cette erreur en tant qu'Ange et pourtant, même là, elle serait morte bien avant moi, quoi que j'en dise. Non, je préférais discuter, trouver des points communs et apprécier une personne, sachant très bien ce qui en découlerait. Je me montrais cependant toujours honnête avec ces femmes. Aucune attache, c'était plus simple, plus facile à supporter.

▬ Alors, qu'est-ce qui t'amène au paradis ? Dis-je avec un sourire mi-sincère, mi-crispé d'une blague aussi douteuse au dépend de mon propre mental.




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 1:20
Oui ? Non ? Peut-être ? Ah ! C’est oui ! Je peux m’installer. Chouette de voir une tête connue. Même si, pas si connue que ça. Enfin, on a quand même sauvé un type en fâcheuse posture ensemble ou presque et suivi le malchanceux jusqu’à l’hopital. On avait pas mal plaisanté si je me souviens bien. C’était du grand Danitza ce soir-là. Et ce soir ? Juste un mojito. Deux peut-être. Même si ce n’est pas franchement gratifiant de se retrouver sur le point de boire seule dans un bar de la ville. Au diable le quand dira-t-on ? Les vieilles rombières sont couchées à cette heure-là non ?

Mon sourire s’élargit alors que je me place sur le tabouret à côté de celui de Connor. D’ailleurs, à ce sujet, je ne savais pas ma mémoire aussi bonne. Le bonhomme chargé du stockage des informations a vraiment fait du bon boulot. Tac : image vue. Tac : prénom trouvé. Tac bis : les circonstances en prime. Non vraiment, je me féliciterais quand j’aurais du temps et que le barman ne posera pas devant moi le cocktail tant convoité. Et que ? Quoi ? Que Connor vient de me payer, généreusement. Enfin, c’est sur sa note, un sourire en coin se glisse sur mes lèvres. C’est pas logique ça aussi, la moitié du temps je suis en colère, et là je souris pour rien. Faut que j’aille voir un psy. Ou pas à la réflexion, il serait capable de m’envoyer un billet sans retour pour l’asile le plus proche je pourrais presque le parier. Bref je souris en glissant :


- Sur ta note. Rien que ça. C’est donc pas le premier whisky. Mais merci c’est gentil.

J’avais jeté un coup d’œil à sa boisson et rien n’indiquait que le whisky soit parfumé à autre chose qu’au whisky mais avec la pénombre des lieux je pouvais me tromper. Enfin quand même, généralement quand on a une note c’est qu’on avait ses habitudes. Il serait pas un peu pilier de bar, le Connor ? Mais ça c’est ses affaires, et donc pas mon problème. Moi je suis contente d’avoir quelqu’un de sympathique avec lequel partager ce moment.

Il reprend la parole avec un petit sourire dubitatif et je ris. J’ai pas encore bu et je ris déjà… c’est grave docteur ? Je trempe donc mes lèvres dans mon cocktail qui est plutôt bien dosé mais juste après, en prenant la cuillère pour écraser les morceaux de citron, je réponds le plus simplement du monde :


- Et bien je venais tout simplement boire un mojito… ou deux.

Bien Dani ! Et qui est-ce qui passe pour l’alcoolo de service maintenant ? Enchaîne et vite ma petite.

- Et toi ? Qu’est-ce qui t’a amené ici ? Hormis offrir des mojitos aux connaissances de passage, évidemment.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 11:02
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







J'avais conscience de l'impression que je devais donner, là, assis seul jusqu’à ce qu'elle me rejoigne à boire comme un trou pour oublier mes problèmes. Mais je ne voulais pas donner cette impression et encore moins à elle. C'était une des rares à m'avoir vu tel que j'étais dès notre première rencontre. Elle avais vu ce que je faisait, ce que je voulais toujours faire. Protéger les autres. Protéger les humains. Même si cette partie n'avais pas été évoquée. Alors entaché ça avec une idée aussi noircie, très peu pour moi.

▬ Je ne suis pas un ivrogne, promis. J'avais juste besoin d'un remontant ce soir. Il y a des jours comme ça...

C'était franc, et clair, même si dernièrement c'était devenu un peu plus une habitude d'avoir besoin de noyer mes problèmes. On ne pouvais pas dire que ça avait de fâcheuses conséquences pour moi de toute façon. Je ne risquais aucune maladie liée à l'alcool, aucune maladie tout court. La seule chose qui pouvais déranger et qui le faisait c'était l'opinion que les autres, tout spécialement elle avaient de moi.

▬ J'avoue en être à un peu plus que deux pour ma part. Mais si tu es venu ici, tu dois comprendre mon point de vue, non ? Dis-je, tout sourire; j'essayais de plaisanter avec elle autant que possible, car elle semblait bien plus efficace que l'alcool pour me faire oublier mes problèmes.

▬ Des problèmes de... famille. En quelque sorte. Répondis-je sans trop de détails. Parce que, que pouvais-je lui dire ?! Que j'étais déchu, que ma fratrie me manquais tout comme Dieu, mon père ? Pas vraiment judicieux comme plan, enfin sauf si je voulais qu'elle me mette dans la case "bon pour l'asile".

▬ Et puis, tu l'as dit, payer des verre à de jolies connaissances aussi. Ça remonte le moral après tout ! J'étais bizarrement directe avec elle, chose que j'étais très rarement. Je n'étais pas du genre dragueur né ou quelque chose du type. J'avais besoin d'être lié à une femme de l'apprécier pour être plus... à l'aise ou intime avec elle. Mais il semblait qu'a ce niveau elle avait un avantage certain. Je me sentait bien avec elle, j'étais on ne peu plus à l'aise.




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 12:41
J’ai souri. Juste besoin d’un remontant, je comprenais, même si généralement je faisais passer ça avec un thé ou un café. Boire seul, j’avais toujours trouvé ça extrêmement triste et puis si on commence à boire de l’alcool seul, on peut se saouler seul et ensuite mourir seul et là mes pensées étaient loin d’être les plus gaies du monde. Je n’allais pas non plus pourrir l’ambiance avec une tête de six pieds de long et une humeur maussade. Comment ça se faisait d’ailleurs que ce soit autant les montagnes russes dans mes émotions. J’aurais pu danser sur le bar et dans la minute suivant me recroquevillée dans un coin sombre pour pleurer. Non c’était vraiment pas normal. Alors j’ai souri.

Il a enchaîné et c’était pas plus mal. Ça alimentait la conversation et détournait mon attention des pensées néfastes, j’étais loin, bien loin de m’en plaindre. Mais quand même, j’étais pas réputée pour me taire, j’étais réputée pour rien du tout soyons d’accord. Ma propre renommée n’allait sans doute pas plus loin que le pas de ma porte. Mais moi je savais que d’ordinaire je disais les choses avec un peu trop de franc parler. Enfin, là j’étais très très mal placée pour donner mon opinion telle quelle mais bon :


- C’est triste de boire tout seul pourtant. Enfin je sais que là les apparences sont contre moi mais je t’assure j’ai tenté de débaucher des amies avant de venir ici en mode solo. Mais elles sont occupées et j’avais trop envie d’un mojito. Ça m’arrive rarement pourtant.

Oulà ! Du calme ! Un vrai moulin à paroles ! Une fois qu’on a mis une pièce dans le jukebox impossible de me stopper apparemment. Je bois une gorgée de mon cocktail pour cesser l’hémorragie. Il est menthé, citronné et alcoolisé à la perfection ; un délice ! J’en fermerais presque les yeux.

Il parle de soucis de famille. Ça, ça fait partie des choses que je ne peux pas comprendre. Chez moi, on est juste nous : papa, maman, mon frère et moi. Pas de tantes envahissantes, d’oncles morbides, de grands-parents autoritaires et castrateurs, pas même une mamie gâteau qui pique un peu et traînerait là dans un coin. Rien. Le vide intersidéral. Et comme mon noyau familial est plus serré que les maillons d’une chaîne, aucun risque que ça casse. Bref, les soucis de famille, moi je hoche la tête et point barre. J’insiste pas non plus. Je devrais ? Je pense pas.

Un sourire revient sur mes lèvres quand il parle d’offrir des verres aux jolies connaissances. Ça c’est plaisant, charmeur, un peu trop peut-être mais je vais pas me plaindre non plus. Dans l’euphorie qui me prend, je lance :


- On devrait trinquer à cette phrase ! Bon j’ai déjà bu, tout aussi donc normalement ça compte pas mais… Aux jolies rencontres et au remontage de moral !

Bien et maintenant le trou de souris est où ? Ah sans doute par là il me semble avoir vu une indication dernièrement. Où alors je peux boire cul sec le verre que je tiens actuellement levé. Après un rapide coup d’œil je me dis que j’y arriverais pas. Ou alors au prix d’un ridicule qui me tuera sans doute, avec un peu trop d’alcool dans le sang aussi. Ou bien ça sera mon jour de chance, je ne roulerais pas par terre mais arriverait à sortir en rampant du bar. Rien que l’image d’en ma tête envoyait du rêve, j’en grimaçais. Et puis, j’avais pas vraiment envie de laisser là cette seconde rencontre.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 13:39
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Triste ? Oui, c'était bien vrai. Mais c'était aussi ce que j'étais. Dernièrement j'avais tout ces flashs, tous ces souvenirs qui me polluaient l'esprit. Et j'étais loin d'être heureux ou bien dans ma peau. J'étais à des années lumières de ça même. Parce que revivre tout ça, encore et encore, c'était vraiment insupportable. J'avais souffert d'une manière indescriptible lorsque j'avais chuté, et pour biens d'autres choses encore. Alors remuer tous ces sentiments, c'était de la torture pur et simple.

▬ Ne t'en fait pas, comme j'ai une longueur d'avance, on va dire que ça ne compte pas. Je cognais doucement mon verre contre le sien et buvais une gorgée du liquide alcoolisé sans vraiment porter attention au goût ou même à ce que je buvait. Je le faisait plus machinalement, parce que c'était d'usage de boire une gorgée après avoir trinqué. Mais je n'avais même plus envie de boire, j'étais certain qu'elle serait un meilleur remède à ma situation que n'importe lequel des alcools de ce bar. Sa bonne humeur communicative l'avais déjà prouvé.

▬ A notre rencontre, alors.Ajoutais-je avec un sourire avant de poser mon verre sur le bar.

▬ Je suis certain qu'avec ta compagnie, j'oublierai vite le reste. Et comme tu l'as dit, c'est triste de boire seul, ça n'aurais fait que me décourager d'avantage. Je soupirais, plus par soulagement qu'autre chose. Je me sentais bien mieux maintenant, avec quelqu'un pour discuter. Moi qui croyais que je voulais tout sauf ça. C'était semblait-il ce qu'il me fallait.

▬ Sinon, qu'est-ce que tu fais lorsque tu ne viens pas au secours des gens dans la rue ? Demandais-je pour essaye de faire plus ample connaissance.




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 14:38
On a trinqué sans qu’il fasse la moindre réflexion sur mon humour plus que douteux en ce moment. Et j’avais pas encore vraiment bu ! Non non, n’imaginez pas, même moi j’ai pas spécialement envie de connaitre le résultat une fois mon verre absorbé. Par mimétisme, j’ai bu aussi, parce que c’est l’usage également. Et j’ai reporté mon regard sur lui. Il avait l’air un peu préoccupé quand je l’avais vu de loin, et là, je sais pas, même s’il se forçait pas, j’avais l’impression qu’il faisait un effort pour sourire ou essayer de ne pas se laisser submerger par ses pensées. Soucis de famille….

Une fois le verre posé, j’ai même le droit à un compliment. Généralement, je me raidis quand ce genre de phrases est lancé à mon égard. Des belles paroles mais je savais qu’en réalité la plupart du temps c’était un réflexe masculin plus qu’une pensée profonde alors soit je me fais acerbe, soit j’ignore. On dira merci à Mike, quand on aura le temps. Là, j’ajoute rien, j’acquiesce. Pas même un petit sourire encourageant. Allez zou ! On zappe et on passe à la suite. J’ai pas envie de contrôler les mots ce soir, ma casquette de gendarme est rangée au placard. A la place c’est cocotier et plage dorée, enfin dans ma tête seulement !

Il soupire, je soupire. On peut faire un concerto pour soupirs en mi bémol s’il veut. Et cette phrase a failli franchir mes lèvres, à la place j’ai replongé dans le mojito. Cette boisson me perdra ! Mais mon interlocuteur enchaîne et m’arrache un vrai sourire. Surtout qu’il fait allusion à notre première rencontre.


- Je suis en troisième année d’Histoire de l’Art, à l’université. Et en parallèle, je travaille pour le musée de la ville. Donc en gros l’Art c’est mon domaine et sauver les gens juste une passion comme ça de temps en temps quand je m’ennuie. Et que je ne bois pas des mojitos au paradis.

Ok, je sors. Promis ! Enfin une fois le mojito fini, on est d’accord. J’essaie de trouver de quoi enchaîner. Bah autant continuer dans la conversation d’usage. Je garde le sourire, ça m’était pas arrivée depuis longtemps ça… si on excepte ma béatitude devant une des gravures de la nouvelle collection du musée.

- Et toi, tu fais quoi de tes journées. Hormis tester les différents whiskies après avoir secouru les malheureux ?
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 15:19
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Alors elle était à la fac, histoire de l'art qui plus es. Un parcours plutôt intéressant, je le savais pertinemment pour l'avoir suivi parmi les nombreuses études que j'avais pu faire avec les années. A présent bien sur, j'avais arrêté tout ça. La photographie me plaisait et j'en avais marre d'expliquer pourquoi un homme de mon age, faisait encore des études. Mais la chose que j'avais réalisé avec tout le temps que j'avais, c'était qu'il fallait se donner un but pour ne pas flancher. J'avais une mission avant, c'était toute ma vie et même si aujourd'hui je continuai dans cette voix. Avant que Lucifer ne déclenche ses plans apocalyptiques je n'avais pas énormément de travail de ce coté là ! Alors il avais bien fallu m'occuper et m'occuper encore. Voila comment j'en était arrivé à la photographie.

▬ L'art hein ! Il a une grande place dans ma vie également. Je suis photographe. Je travail au times, mais je préfère nettement prendre des photos de paysages ou de n'importe quoi, juste pour le plaisir. Dis-je en souriant, bercé par l'idée d'une virée dans le parc avec rien d'autre que mon appareil.

▬ Mais il faut bien payer les factures, non ?! C'était évidemment le lot de tout être humain, et même si je n'en était pas vraiment un, je devais m'y plier si je voulais passer le plus inaperçu possible.

▬ Pour moi, ils ont tous le même goût ! Avouais-je à propos du whisky. Je n'étais pas vraiment un amateur de cette boisson, en fait je n'aimais aucun alcool véritablement, si ce n'est les bières peut être, mais c'était plus une histoire de situation que de goût. C'était une sensation agréable que de rentrer du travail, s'installer devant la télé et boire une bouteille bien fraiche. Bien sûre, c'était encore mieux lorsque le seul ami que j'avais venait en partager une avec moi. Le seul ? Peut être pas, mais en tout cas, mon meilleur ami. Mais une erreur monumentale. Il restait humain et quoi qu'il arrive j'allais finir par le perdre. A cette idée brumeuse, je buvais une autre gorgée et levait de nouveau les yeux vers Danitza.

▬ Tu sais, je crois que je ne t'ai pas proprement remercier pour ton aide cette nuit là ! Il a eu de la chance que tu te sois trouvé la. Sans toi il se serait surement vidé de son sang dans me bras. Il fut un temps ou j'aurais pu le soigner, sans recourir à la science humaine, juste avec mes mains, mes pouvoirs. Mais cette nuit là, j'étais sans voiture, sans rien. J'avais quitté la maison en trombe et l'avais sauvé de justesse de ces démons et si elle n'avais pas été là, ça n'aurait servit à rien !




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 18:01
Photographe ! Il venait presque de prononcer le mot magique. Avec ma passion pour les arts j’avais fini par trouver la peinture, sculpture voire même architecture un petit trop évidentes alors parmi les options j’avais choisi deux particularités, une autour des eaux-fortes et l’autre autour des photographies. Et j’avais pas été déçue. Bon il se rattrape en précisant qu’il bosse pour le Time. J’avais donc dû voir certains de ses clichés en passant même si je n’étais pas abonnée. Mais il en faisait aussi pour le plaisir, j’ai souri.

- C’est intéressant ça. Les gens considèrent de plus en plus la photographie comme un art, et à raison je ne dirais pas le contraire mais c’est passé tellement vite du côté privilégié au côté populaire que l’on s’y est intéressé comme un art potentiel plutôt tardivement. Enfin c’est mon point de vue.

Comme pour m’excuser, j’ajoute :

- J’ai pris une option en deuxième année qui concernait l’histoire de l’art photographique mais je suis sûre que chacun à son opinion. Mais j’imagine souvent les photographes avec leur appareil sur l’épaule façon… je sais pas… Indiana Jones de l’instant, guettant la bonne lumière, le bon moment.

Je souris. Mon mémoire sur les artistes et le rapport entre chaque maillon de la chaîne me revient à l’esprit. Surtout celui qui disait : il faut aussi se demander si une fois l’œuvre achevée et qu’elle nous convient, même si on en est jamais entièrement satisfait, est-ce qu’elle parlera à d’autres ? Et est-ce que les mécènes l’aimeront eux ? Pas simple. Et me voilà en train de boire une nouvelle gorgée alors qu’il parle facture. Je ris et j’ajoute :

- Tout à fait ! Rien qu’à voir le prix pour le loyer et l’université je me demande parfois s’ils me confondent pas avec la fille de Bill Gates !

Ah ça ! Les taxes universitaires, c’est pas la joie ! Et c’est pas mon boulot d’assistante qui peut aider. Faut vraiment que j’appelle le type de l’annonce que j’ai fini par trouver. Mais peut-être pas là maintenant non plus. Il a enchaîné sur l’alcool qui apparemment n’a plus de goût. Je sourcille un peu ; c’est l’habitude qui fait ça ? Je pense que je ne vais pas chercher à savoir mais quand même. La curiosité vient de frapper à ma porte, l’air de rien. Je demande :

- Mais tu bois toujours la même chose ?

Moi je sais que je suis fidèle au rhum… La plupart du temps, et le peu que je bois. Mais je varie : là mojito, demain Cuba Libre, et après-demain… ah non ! Après demain c’est dimanche, jour du Seigneur, je ne bois que du vin de messe. Le rhum commence à monter on dirait. Enfin, si un jour il n’a plus de goût, est-ce que je changerais ? Sans doute….

C’est là qu’il choisit de me remercier pour la dernière fois, alors que mes joues se fond plus chaudes et que je sens l’alcool et ses brumes m’envahir, génial…. Ça faisait combien de temps déjà que je n’avais pas bu ? Longtemps apparemment…. Je souris et sors le portable de ma poche :


- Ma maman m’a toujours dit d’avoir un portable sur moi en cas de pépin ça sert.

Et mes rêves m’ont toujours dit de m’attendre au pire à n’importe quel coin de ruelle ! Mais ça chut c’est un secret !

- Enfin heureusement qu’on a été là tous les deux parce que moi toute seule face aux agresseurs j’aurais pas fait le poids je pense.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 19:04
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







J'écoutais son discours avec amusement et intérêt en même temps. Elle semblait passionnée par tout ce qui avait attrait à ce genre de chose et l'entendre en parler était plutôt plaisant. C'était rare de voir des personnes aussi intéressées et captivés par ces sujets là.

▬ Et bien... j'ai oublié mon fedora et mon fouet à la maison mais pour l'appareil il n'est pas bien loin. Plaisantais-je en jetant un œil en direction de la sortie. J'avais plusieurs appareils bien sur et l'un d'entre eux reposait depuis que j'avais quitté le boulot aujourd'hui dans le coffre de ma voiture. Décidément, j'adorais son humour, je rigolais à sa boutade suivante sur bill gates sans même avoir eu le temps de perdre mon sourire.

▬ Non. C'est juste que je ne suis pas vraiment amateur de Whisky. Alors leur gout... Je ne pourrais pas faire la différence. Sa question étais simple et surtout, elle se demandait si elle ne discutait pas avec un ivrogne en puissance, ce malgré ce que j'avais pu dire.

▬ Je t'assure que le jour ou je me réveil au Whisky, je te préviendrais. Blaguais-je en décalant le verre plus loin sur le bar. il ne restait que le fond de l'alcool et j'étais bien plus intéressé par la conversation que par mon projet initial.

▬ Oui, heureusement. Mais je suis sûr que ça ne t'aurais pas empêcher de l'aider ! On auras fait une bonne équipe, finalement ! Ajoutais-je avec un sourire cette fois moins franc. Il était plus gêné qu'autre chose en fait. Car même si c'était plutôt vrai pour ce soir là, j'avais surtout l'impression de plonger la tête la première dans une technique de drague complètement has-been.

▬ La fac donc. Tu as quel age ? Me lançais-je finalement, je n'étais pas très doué pour jauger l'age des gens, surement car ça doit être difficile pour quelqu'un qui n'en a pas vraiment un !




avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 22:26
Mains en l’air ! Je ne bouge plus ! Et j’avoue, j’adore ! Oui, j’adore quand quelqu’un rentre dans mon délire, surtout l’Indiana Jones des instants. C’est vraiment une image que j’ai toujours eu. Quoique peut-être pas avec le fedora et le fouet mais… après tout. J’ai jeté un regard à la dérobée en l’imaginant avec les accessoires et le sourire s’est tracé sur mon visage. Mais j’avais quoi à sourire comme ça tout le temps aujourd’hui. Je vais demander un Connor portable pour arrêter de vouloir mordre le premier venu… à commencer par Mehiel… le pauvre quand j’y pense.

Ma plaisanterie sur Bill Gates atteint son but ! Chouette ! Par contre, son explication sur le Whisky me fait froncer les sourcils et je n’arrive pas à retenir ma surprise. Mais du coup, il enchaine avec le fait de boire l’alcool dès le réveil. Autant creuser sa tombe ! Enfin même si je souris, ma question est là et elle sort toute seule ou presque :


- Mais pourquoi tu bois quelque chose que tu n’aimes pas ? Le but, enfin pour moi quand je bois de l’alcool ou autre c’est aimer ce que j’ai dans mon verre. Et là, j’avoue, je suis fana de rhum.

Sur ces bonnes paroles, je bois une nouvelle gorgée, surprise de voir que mon verre se vide bien malgré la conversation prenante. Qui s’enchaîne sur l’événement de notre rencontre. Une chouette équipe c’est certain ! Je souris un peu avant d’ajouter :

- Oui enfin, c’est pas contre toi, mais mieux vaudrait pour la population de Los Angeles que ça ne se reproduise pas sinon les urgences vont devenir notre QG.

Il a un sourire plutôt gêné… Pourquoi ? Pas d’idées. Mais il enchaîne avec une sacrée question juste après laquelle je ris de bon cœur. Entre deux éclats, je parviens à caler une phrase complète.

- Et c’est là que je dois dire : « Mais voyons ! On ne demande pas l’âge d’une femme ! »

J’avais toujours trouvé ce genre de coquetterie déplacé, comme si c’était un comble. Mais j’avais pour moi le fait que généralement on me donnait facilement deux ans de moins que mon âge. Reprenant mon souffle et une gorgée de mojito, je dis sur le ton de la confidence :

- J’ai plus de 18 ans, je dis ça au cas où le barman nous écoute. Et en vrai, j’ai 20 ans, et toutes mes dents !

Pas de doute, si je creusais encore avec ce genre d’humour, j’allais trouver du pétrole, mais avec mon cocktail, je ne pouvais pas non plus espérer mieux.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Jeu 23 Aoû 2012 - 23:07
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Décidément, elle avais du mal à encaisser me voir boire de la sorte; c'était presque touchant. Non seulement elle semblait se plaire en ma compagnie si on se fiait à ses sourires et ses crises de rire, mais en plus elle essayais de m'aider. Je souriais et répondait sans me départir de ce dernier:

▬ Si je veux être honnête... j'avais besoin d'un truc fort ce soir. Et à vrai dire, à part la bière, je n'aime de toute façon pas grand chose en alcool alors ça ou autre chose ! Je marquais une pause, conscient qu'avec mon discours j'avais pu laisser paraitre bien d'autres choses, mais je tenais à mettre les choses au clair.

▬ Ne t'en fais pas, je préfère nettement ta compagnie pour me remonter le moral ! Et puis, si tu est fana de rhum c'est peut être moi qui dois m'inquiéter ! Blaguais-je en me tournant complètement sur mon tabouret. Tant qu'a faire à arrêter de boire, que j'en profite pour me mettre plus à l'aise dans notre discussion. C'était toujours plus agréable de ne pas à avoir à tourner la tête pour ne pas apercevoir qu'un bout de bras sur le comptoir.

▬ Malheureusement, Los Angeles ne semble pas avoir eu ton memo ! Tout le monde deviens de plus en plus cinglé en ce moment ! Rétorquais-je en faisant allusion aux vagues de violences et au reste. Même si, pour ma part, je n'étais touché que par des flashbacks, c'était pour le moins dérangeant et des fois... et bien disons que c'était la raison de ma venue dans ce bar !

▬ Tu veux faire monter le suspens ? Demandais-je le sourire aux lèvres attendant sa véritable réponse. Vingt ans seulement, moi des milliers d'années, mais qui comptais après tout ?!

▬ Promis, je ne te vendrais pas au barman. Ce serait beaucoup moins drôle d'ailleurs. Mais qu'est-ce qui me prenais ? Est-ce que je venais de sous-entendre que j'appréciais qu'elle boive ?! Bon il était vrai qu'elle était très amusante, mais j'avais déjà remarqué ça au naturel chez elle. Seulement, ça donnais une note plus détendu, son verre à la main et je ne m'en plaignais pas non plus.

▬ Enfin... je ne voulais pas dire, que j'avais l'intention de te saouler ! Plaisantais-je en dernier recours à mon trait d'humour ou je ne sais quoi déjà douteux.


avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Ven 24 Aoû 2012 - 0:04
Bon, soyons clairs, il allait pas me répondre « je suis un alcoolique notoire et tous les barmen de la ville m’appellent par mon prénom. » Etrangement, c’est pas vendeur quand même. Enfin son explication est quand même logique. Se mettre la tête à l’envers pour oublier les fameux problèmes familiaux. J’avais jamais fait ça. Mon frère en revanche oui et du coup, étrangement, ça ne m’avait pas spécialement donné envie d’essayer. Mais je pouvais comprendre. Alors j’ai hoché la tête en délaissant pour un moment ma boisson.

Il blague sur l’effet que pourrait me faire le rhum et surtout sur le fait que je suis d’une compagnie plutôt agréable. De quoi remonter le moral. Ou devenir suspicieuse. C’est un peu le genre de phrases bateaux qu’on sert à n’importe quelle jeune fille mais je m’en offusque pas. Je sais quand il faut réagir et là, ça ne valait pas le coup de monter sur ses grands chevaux pour quelques mots, surtout que le ton était plutôt joyeux.

Je retrouve pleinement le sourire quand on évoque notre rencontre anecdotique. Et son petit laïus sur les mémos que ne lisent pas les habitants de la ville. Ce qui ne m’étonne qu’à moitié. Et je hoche vivement la tête avec une pointe de sérieux.


- C’est dingue quand même dingue cette vague de violence. Même moi parfois j’ai l’impression de ne pas pouvoir retenir ma colère alors que je ne suis absolument comme ça d’ordinaire. C’est incompréhensible.

Oui vraiment. Enfin… on en était à l’âge et j’avais presque fini mon verre. La gourmandise me soufflait d’en reprendre un, la sagesse me disait que non et ça s’est pas mal disputé. Je penche un peu la tête devant les propos de Connor avant de le fixer d’un doigt accusateur mais toujours en souriant.

- Oh ! Mais c’est ce qu’ils disent tous ! Et pourtant ! Je vois clair dans ton jeu ! Ah ! Ah ! Mais rassure-toi, ça n’a pas l’air comme ça mais avec le rhum ça redescend aussi vite que c’est monté !

Et c’est là que la gourmandise a gagné en trois points par chaos contre la sagesse. Comme si les vices prenaient un malin plaisir à se faire une place au soleil. Et les paroles sont sorties plus vite que ce que je pensais :

- Mais je pense que je vais en reprendre un… ou alors…, je me tourne vers le barman.S’il vous plaît, un Cuba Libre !

Puis je regarde Connor, presque charmeuse pour le coup mais bon il faut ce qu’il faut :

- Tu ne vas pas me laisser boire toute seule, tu prends quelque chose ? Je te l’offre si tu veux.

Même un diabolo menthe !
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Ven 24 Aoû 2012 - 12:34
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Son aveu ne m'avais pas forcément surpris; elle était humaine et donc sujette aux même maux qu'eux. J'avais une bonne idée de ce qui ou plutôt du "quoi" à l'origine de ce revirement et ça n'étais pas un enfant de cœur. Voila pourquoi les crimes se multipliaient, les gens s'énervaient, se lâchaient et tout partait à vau-l'eau.

▬ Il y a peut être une pleine lune qui approche. Blaguais-je sans trop vouloir m'attarder sur les véritables raisons. En plaisanter oui, tourner à l'explication et à la théologie, très peu pour ce soir !

▬ Mon jeu ? Alors tu pense que j'ai un plan bien ficelé ?! Intéressant, parce que... tu es pourtant toujours là ! Dis-je, laissant mon sourire s'élargir. Non seulement elle restait, mais elle avait décidé de reprendre un verre; est-ce que je devais l'accompagner ou m'en tenir à la discussion pour éviter qu'elle me prenne pour un alcoolo notoire ?! A la réflexion, c'était peut être déjà mort de ce coté là, pourtant, à part quelques exceptions ou ma vie nécessitait un allez simple dans un bar pour me saouler afin d'oublier mes problèmes, je ne buvait presque pas. Bon il fallait bien avouer que "se saouler pour oublier mes problèmes" c'était pas une formule accrocheuse, mais j'étais certain que si je lui avais dit pourquoi ces derniers temps je me conduisait comme ça elle aurait surement compris. Pas grand chose d'autre pouvais m'aider à supporter ces flashs; pas grand chose à part elle, apparemment.

▬ Tu me l'offres ?! Qui veux saouler l'autre maintenant ?! Dis-je sans pouvoir réprimer un rire amusé. Je passait contre toute attente une bonne soirée et j'avais même évité de boire plus que nécessaire. En fait, avec mon métabolisme d'ange, j'étais bien plus sobre qu'elle qui n'avais bu qu'un verre.

▬ Je vais prendre une bière. Je n'allais tout de même pas la laisser boire seule ! Et puis, j'étais plutôt détendu à présent alors autant continuer dans la lancée et me relaxé en discutant et plaisantant avec elle autour d'une bière, non ?! J'étais tenté de payer cette tournée également, pour me montrer galant, mais je ne voulais pas la vexer. Alors je me taisait, gardant l'esprit enjoué dans lequel nous étions. Tandis que le barman posait déjà ma bière sur le comptoir, je le remerciais poliment et adressait la même politesse à Danitza:

▬ Maintenant qu'on est a égalité, que dirais tu d'aller s'installer à une table ? On serait mieux là bas pour discuter. Nous pouvions commander et discuter n'importe ou dans le bar et je devais bien admettre que la ou nous étions nous faisions plus piliers de comptoirs qu'autre chose. De plus les tables étaient assez espacées pour avoir des discussions tranquilles et le rembourrage des banquettes semblait bien plus confortable que le bois de ses tabourets.



avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Ven 24 Aoû 2012 - 15:04
Il enchaîne sur une blague de pleine lune pour laquelle je souris en hochant la tête. J’avais une ancienne amie qui disait ça aussi, mais avec tout ce que j’avais appris ces derniers jours la seule chose qui fit écho dans ma tête à cette instant-là c’était : et si ça se trouve y’a des loups-garous dans les rues de Los Angeles et la plupart des citoyens que je croise tous les jours ne le savent même pas. Ils savent déjà pas pour les démons, les anges et tout le tralala alors pour les loups-garous… Et lui là, Connor, il sait ? Peut-être, peut-être pas mais je me vois mal poser la question, là maintenant.

Je ris un peu plus et me détends quand la conversation reprend. Je commence d’ailleurs par ranger le doigt pointé vers lui avant d’ajouter toujours avec une touche d’humour puisqu’il semble que ce soir l’école du rire frappe à ma porte. Bon c’est pas du haut niveau mais faut pas trop en demander non plus !


- Si je reste c’est uniquement pour le rhum enfin ! Après mon deuxième verre, je tenterais une échappée en rampant jusqu’à la porte !

J’avais vraiment dit ça ! Non sérieusement… j’avais VRAIMENT dit ça ! Ok, barman, une corde s’il vous plait avec un nœud coulant déjà fait parce que je suis capable de le louper. Et puis c’est super glamour comme image le côté rampant de l’action non vraiment, belle image Dani ! Alors autant, Connor avait pu passer pour l’alcoolo du coin avec son whisky sans goût autant moi là je venais de flinguer ce qui pouvait me rester de dignité. Allez un rhum coca pour faire passer ça !

Et en plus j’enchaîne en jouant la charmeuse pour arriver à le faire m’accompagner. Rougissant devant sa réponse je précise très vite comme si… bah comme si je ne voulais absolument pas de méprise pour le coup parce que non je ne cherchais absolument pas à le saouler. Parce qu’à ce jeu-là, je serais forcément perdante, je ne tenais pas longtemps l’alcool.


- Ah non ! Pas du tout… C’est juste que… Comme je l’ai dit, c’est triste de boire seul. Et puis tu es pas obligé de prendre de l’alcool !

Le diabolo menthe trotta encore dans ma tête avec son teint vert et ces petites bulles… Mais pendant ce temps-là mon verre était arrivé devant moi et Connor avait pris une bière. J’ai remercié le barman et tendu mon billet pour payer de suite, j’aime pas faire attendre, surtout que je risque de partir sans payer telle que je me connais. Comme pour vérifier le contenu, je trempe mes lèvres. Parfait. Ils font vraiment des bons cocktails ici, je repasserais. Et mince… j’ai pas trinqué. Oh et puis zut !

Hein ? Il dit quoi ? Ah oui ! Un autre endroit ! Je veux bien parce que le bois ça a ses limites. Je souris et approuve d’un signe de tête agrippant mon verre au passage et laissant Connor choisir la table en question pour continuer la conversation.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Ven 24 Aoû 2012 - 19:55
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Elle m'arrachais un nouveau rire en parlant de son échappée et j'enchainais sans plus attendre, conscient que plus je rentrais dans ce jeu et plaisantais avec elle, mieux je me sentais.

▬ En rampant ? Nous v'la beau ! Moi qui pensait que ce n'étais pas deux petits verres de rhum qui allaient te stopper. Répondis-je sur un ton enjoué, à la limite du rire amusé. Elle savais comment me faire rire au moins. Je n'avais pas passé de soirée comme ça depuis longtemps, elle était presque devenu mon remède personnel à la morosité. Quelques heures avec elle et j'allais peut être en oublier pourquoi j'étais venu la au dépars. Je sourit lorsqu'elle jura ne pas vouloir me saouler et me levais avec elle lorsqu'elle accepta de s'installer plus loin. Je pris mon verre et ouvrais la marche vers une table du fond, banquette et intimité, bien mieux pour discuter. Parce que même si le barman n'étais pas non plus une commère, c'était toujours plus agréable de ne pas se sentir épié.

▬ Une banquette, ça sera plus confortable, non ?! Dis-je en désignant la table. Je m’asseyais n'ayant aucune chaise à tirer pour jouer de ma galanterie, je n'allais pas la regarder dans la blanc des yeux. Je lui souriait et osais lancé une énième blague, elle semblait déteindre sur moi ce soir.

▬ Par contre, ça risque d'être plus compliqué pour ramper jusqu'a l'entrée d'ici ! Je tendais mon verre vers le sien et trinquais avec elle avant de boire une gorgée de ma bière. En le reposant, je jetais un regard amusé vers elle et ajoutais dans la foulée:

▬ En tout cas, tu es une source de bonne humeur. Tu m'as remonté le moral en un temps records. Avouais-je finalement. Elle m'avais rendu la soirée bien plus agréable alors il était normal que je le lui dise.



avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Sam 25 Aoû 2012 - 1:31
Bon ça va j’arrivais toujours à le faire rire, c’était pas mal. Je me sentais pourtant pas l’âme d’une gagnante pour le coup. Mais j’ai pris le parti de rire avec lui surtout qu’il en rajoutait une couche mais c’était vraiment mal me connaitre, si je ne me freinais pas niveau gorgées, j’allais finir par rouler sous la table. Le simple fait d’imaginer le spectacle que ça offrirait à Connor ne m’enchantait pas des masses alors le rendre réel…, je n’en parle même pas.

Finalement, on se déplace jusqu’à une table dans la salle, sans doute le côté pilier de bar qui commençait à se faire sentir. J’ai suivi prudemment, la terre pouvait très vite devenir basse. J’adressais une prière muette à la ville : pas de tremblement de terre maintenant ! Si je tombe, je me relèverais difficilement. Enfin, j’arrive quand même sans encombre jusqu’à la banquette, ô combien agréable ! Et d’ailleurs, ce furent les premières paroles de Connor en s’installant. J’ai hoché la tête avec un large sourire en ajoutant :


- Carrément ! On vient de passer à un siège trois étoiles au moins !

C’est exactement ça ! Comme de passer de l’hôtel Formule 1 à je ne sais pas moi… un Holiday Inn classé. Enfin bref, le trait d’humour qui suit me fait pouffer de rire avant que la réplique ne fuse :

- Mince ! Je savais qu’il y avait un piège quelque part ! Tu ne parlais pas d’un plan tout à l’heure ?

J’ai plissé un peu les yeux comme si je le suspectais, mais j’ai finalement levé mon verre en souriant pour trinquer et par réflexe boire une gorgée, délicieuse. Et je garde le sourire quand il salue ma bonne humeur qui lui avait apparemment remonté le moral. Toujours boostée par un humour sorti de je ne sais où, j’enchaine :

- Oh ! Mais je ne t’avais pas dit… il parait que c’est une maladie très contagieuse. Tu ne m’en voudras pas trop quand même !
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Sam 25 Aoû 2012 - 10:51
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Un trois étoile, oui. On était considérablement mieux sur cette banquette que les vieux tabourets de bars. Et l'impression était bien différente. Quoi que je ne savais pas ce qui était mieux entre passer pour un pilier de bar ou un séducteur invétéré à une table avec une jolie demoiselle éméchée. Peut être la seconde à bien y réfléchir; mais de toute façon, ça n'étais pas aussi simple, je n'avais pas encore sortie de phrase trop bateau pour la séduire ni essayer de faire une bonne impression. J'essayai tout bonnement de passer une bonne soirée et d'oublier le reste. Un tactique comme une autre et plutôt efficace aux vues des résultats.

▬ Exactement ce qu'il nous fallait pour continuer notre conversation. Un trois étoile c'est nettement plus cosy qu'un vieux tabouret de bar.

Je lui souriait comme toujours ce soir, je crois d'ailleurs que je n'avais jamais autant sourit pendant une soirée, du moins sans que mes sourires ne soient feints.

▬ Si j'en avais eu un. J'aurais déjà coché plusieurs points en te convainquant de venir à cette table avec moi. Mais... arf les plans très peu pour moi. Je préfère nettement ta spontanéité. Le compliment avait la curieuse impression d'annulé tout ce que j'avais vu dire avant pour l'absence de plan. Pourtant, c'était la pur vérité, j'agissais comme ça uniquement parce que son humour, sa joie de vivre et sa sincérité m'y poussaient. Pas parce que je jouais un plan drague bien huiler. Je n'étais pas du tout du genre à en avoir un d'ailleurs, bien trop... don juan pour moi.

▬ Si toute les maladies étaient comme ça, je suis sûre que les gens prierais pour être infectés ! En tout cas, moi je ne me plaindrais pas d'avoir une... Danitza aigüe ! Dis-je en souriant. Si je poursuivais dans cette voix, elle allais vraiment finir par prendre pour un dragueur invétéré. Mais j'avais du mal à garder mon sérieux ce soir face à tout ça. C'était bien plus simple de plaisanter et de rigoler avec elle que de retourner à mon état de morosité avancé.

▬ Ce serait d'ailleurs bien mieux que de se coltiner ma "maladie". Tu devrais être fière d'être comme tu es, crois moi ! Toujours souriante, toujours à voir le bon dans chaque situation et à blaguer du mauvais. C'était bien mieux que de déprimer en permanence pour des choses que de toute façon je ne pouvais pas récupérer.



avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Sam 25 Aoû 2012 - 12:26
Et nous voilà en train de nous extasier sur la banquette qui vient gentiment de nous accueillir. Autant le dire tout de suite hormis le fait de succéder courageusement à un tabouret en bois, cette banquette n’a rien d’exceptionnel mais si on y ajoute de la bonne humeur et un peu d’alcool ça donne la conversation que je suis en train d’avoir avec Connor dans laquelle on accorde largement trois étoiles à cette brave banquette. Du coup, je me contente d’hocher, peut-être un peu trop vivement la tête quand il continue sur notre lancée.

C’est drôle mais maintenant qu’on est assis là j’ai l’impression de pouvoir plus facilement observer les traits de son visage. Ou alors c’est l’alcool qui me donne cette impression mais en tout cas le sourire ne quitte pas ses lèvres et c’est certain il est plus intéressé par notre conversation que par sa boisson. Oulà, je ne me savais pas aussi captivante, il doit y avoir une erreur de casting ou alors c’est un des effets du rhum que je ne connaissais pas encore.

Quand j’enchaîne sur l’éventuel plan qu’il fomente depuis que je me suis assise à côté de lui, il s’en défend immédiatement et je ris presque aussitôt en précisant :


- Ne t’inquiète pas ! J’en doute pas ! Et malgré ma spontanéité je sais aussi me défendre.

Ou pas, mais ça il est pas sensé le savoir. Et puis pourquoi je dis ça moi ? Je ne me sens pas du tout en danger, pas plus qu’observée et puis en cas de gros pépin j’avais toujours le moyen d’appeler Mehiel, ou même la carte d’Aïlean dans mon portefeuille. Bon évidemment avec le lot de bêtises que je sortais à la minute la seule personne qui me faisait éventuellement peur dans cette pièce c’était moi-même et la prochaine idiotie que j’allais sortir. Quoique Connor tentait de rattraper son retard en parlant de Danitza-aigüe. J’ai ris évidement avant de me rembrunir un peu. « Sa maladie » ?

- Quand tu parles de maladie, tu parles de broyer du noir ? C’est jamais très bon et à force y’a pas grand-chose qui te permet d’aller mieux.

Je me souvenais alors que ma rupture avec Mike, niveau « broyons du noir » j’étais pas mal. Et je me répétais trois phrases en guise de devise. Elles trottaient toujours dans un coin de ma tête : le bonheur n’existe pas, l’amour est impossible et rien n’est grave.

J’ai secoué la tête, c’était pas le moment de se plomber le moral. Surtout que je craignais quand même de retrouver juste après cette colère sourde qui rôdait jamais loin. Il fallait que je trouve le moyen de faire rebondir la conversation vers tout autre chose et de préférence, un truc chouette. J’ai dit :


- Alors sur quoi tu bosses pour le Times en ce moment ? Pas un truc secret défense au moins !
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Sam 25 Aoû 2012 - 13:30
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Se défendre ? Heureusement contre moi ça ne lui serait pas nécessaire. J'aurais plutôt été du genre à la protéger qu'autre chose, la mission de guerrier et ange gardien ce n'est pas quelque chose qui se fait la malle très vite, surtout quand on vie en regrettant le passé comme je le faisait. D'ailleurs, elle avais vite remarqué ce que "ma maladie" signifiais et m'avais gentiment conseiller d'éviter de sombrer dans ce genre de trou noir. Elle avais raison, mais son conseil bien qu'avisé était plus difficile à suivre que ça malheureusement. Quoi que ce soir, ça semblait marcher à la perfection. Il ne m'avais pas fallu longtemps pour rigoler et oublier de jouer de mon regard triste et mélancolique. Mais je doutais que ça dure bien longtemps, lorsque je serait de nouveau seul, chez moi ou au boulot. Heureusement pour ce soir, elle ne semblait pas vouloir me laisser broyer du noir. Sa réplique suivante eu la bonne idée de chasser ces mauvaises pensées et je lui souriait presque machinalement, amusé par son désir de changer de sujet plus qu'évident.

▬ Je prend des photos pour les articles de mes collègues journalistes alors... Disons que j'ai vu mieux niveau créativité et sujet passionnant. A moins que prendre une photo de bâtiments incendiés et vandalisés soit devenue le summum de l'art. Rétorquais-je, presque blasé du nombre de photos de bâtiments dévastés et de foules en colère que j'avais pu prendre ces derniers temps.

▬ J'aurais aimé te donner une réponse plus glamour ou mystérieuse, ça ne sert pas vraiment mon plan n'est-ce pas ? Dis-je avec un trait d'humour en buvant une gorgée de ma bière.

▬ A moins que ton coté artistique s'emballe avec un bâtiment à restaurer, auquel cas, j'aurais des tonnes de photos à te montrer. Ajoutais-je pour donner une note plus positive à mon travail qui étais pourtant l'une des seules choses qui me plaisait sans condition dans ma "nouvelle" vie.

▬ Mais toi, tu dois voir autre chose que ces fichus émeutes au musé. Tu y fais quoi exactement ? C'était bien plus intéressant de se focaliser sur sa vie plutôt que la mienne. Je ne connaissait que trop bien mon propre parcours et si je poursuivais sur cette voix, je risquais de retourner plus vite que prévu dans mon état de nostalgie avancé.



avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Lun 27 Aoû 2012 - 15:15
La mélancolie c’est mal. Et je détestais remuer le passé. Ça m’arrivait d’ailleurs rarement et le plus souvent quand j’avais bu ce qui ne m’arrivait pas souvent d’ailleurs. Je savais que j’avais un rapport plus que particulier avec l’alcool mais bon… je pensais une bonne soirée autant ne pas la gâcher avec des fichues idées noires. Si je commençais à regarder mon Cuba Libre avec une attention renouvelée, il allait trouver ça louche. Allez Dani, t’es pas la dernière pour faire rebondir une conversation ! Et s’il te plaît ne parle pas du temps ! Je ne me suis pas creusée la cervelle trop longtemps avant d’enchaîner sur son métier. Ça m’intéressait vraiment. J’avais envie d’en savoir plus sur lui, plus sur son univers et ça ne m’étais pas arrivé depuis un sacré moment. « Attention protège-toi » murmurai une petite voix en moi mais j’étais une grande fille et pour le moment, je passais juste une soirée sympa rien de plus.

J’ai souri quand il a évoqué les photos qu’il prenait actuellement mais mon côté artiste n’était pas foncièrement d’accord avec lui mais j’ai attendu qu’il termine ses explications. Il avait l’air un peu déçu, un peu dégoûté. Par ce qu’il devait prendre en photos ? Pour le peu d’art suscité par les photos montrant l’augmentation de la violence dans les rues de la ville ? Ce regard me semblait déjà l’avoir chez quelqu’un, le médecin de l’église abandonné…. Cette impression d’incapacité à faire quoi que ce soit pour changer le monde. On est pas des surhommes… quoique, j’allais pas m’avancer trop vite sur ce cas-là. J’ai rien en ajoutant :


- C’est ton plan, moi je le connais pas !

Il plaisanta sur ce que mon côté artistique pouvait voir dans un bâtiment détruit, il pourrait être surpris et j’attendis qu’il finisse pour effectivement donner mon point de vue à ce sujet :

- Ah ! Mais détrompe-toi. Je ne suis pas une fana de photos de bâtiment à restaurer mais pour qu’une photo soit artistique ce qui compte n’est pas forcément le sujet mais le regard de l’artiste. L’angle choisit joue une grande part, tout comme la lumière alors si ça se trouve tu tiens une future expo.

J’ai souri en buvant une gorgée de cocktails. Voir le beau dans toute chose, ça je le devais à ma mère qui avait eu la bonne idée de m’inculquer ce genre de chose. Ça remontait le moral. Il détournait la conversation vers mon stage au musée, c’est vrai que ces derniers temps, peu de chose avait été épargnée aux quatre coins de la ville mais les dégâts étaient minimes de notre côté et puis, je ne jouais pas la plante verte au milieu d’un parterre de tableaux.

- Moi je suis plutôt dans les pièces secrètes du musée, celles qu’on ne voit pas. Mon maître de stage est expert alors il inspecte différentes œuvres, pour les authentifier, les dater, ce genre de chose. Ça m’arrange, j’évite le flot de touristes et autre foule. On pourrait parfois dire que je n’aime pas les gens, ajoutai-je en riant puis je suis redevenue un peu plus sérieuse. Mais en ce moment, c’est plus calme, surtout parce que l’expert que je suis est souvent absent et que son équipe aime pas trop se coltiner la petite stagiaire alors je cherche quelque chose d’autre d’en n’importe quelle branche histoire d’avoir un peu d’argent.

J’avais peut-être trouvé d’ailleurs si le type me rappelait.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Mar 28 Aoû 2012 - 18:52
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Je rigolais à sa réponse, mon plan ?! Mes règles ! Et si je n'en avais aucun, il n'y avais aussi aucune règle aucune étape prédéfini ? Alors quoi ? Je continuais cette soirée, voyant ou ça allais nous mener ? Surement la meilleure ou plutôt, la plus simple des décisions.

▬ Je ne dirais pas le contraire pour de magnifiques bâtiments à restaurer, mais quand il s'agit de bars ou de pharmacies vandalisés, j'ai plus de mal à y voir de l'art. Je crois que je m'arrête plus au cinglés qui ont perpétré ces dégradations qu'a autre chose. Expliquais-je rapidement afin de ne pas passer pour un gars à l'esprit étriqué.

▬ Si tu veux, je te montrerai mes clichés, on verra ce qu'en pense l'artiste en toi. Mais il faudra qu'on se revois pour ça. Bon, je n'avais certes pas de plan, mais je n'avais pas pour autant envie d'en rester là. J'appréciais sa compagnie et il était rare que quelqu'un parvienne à me sortir aussi facilement de ma morosité alors pourquoi m'en privé si pour elle s'était bon ?!

▬ Tu reste en retrait, dans les coulisses avec les pièces à authentifier et tout le tralala ? Super, tu vois, certainement plus intéressant que mon boulot actuel. Enfin... un peu moins si tu te retrouve à devoir trouver autre chose. J'avoue. Je buvais une gorgé de ma bière, écoutant ce qu'elle avais à dire. J'aimais beaucoup l'écouter parler, c'était quelqu'un d'intéressant, semblait-il avec une idée sur tout et un tempérament tellement complexe. Elle dégageais une force et une douceur en même temps, s'ajoutant à ça un humour décalé que j'adorais. C'était un mélange détonnant qui me plaisait beaucoup. Comme si elle pouvais se défendre et pourtant en même temps se montrer si douce et gentille comme elle l'avais fais le soir de notre rencontre.

▬ On dois beaucoup te le dire, mais il n'existe pas beaucoup de femme comme toi ! Je réalisait que ça ressemblait énormément à une technique de drague et décidais de lever le doute rapidement, car ça n'étais pas du tout mon genre. S'il m'arrivais de draguer, ça n'étais surement pas comme ça, avec des phrases bateaux et stupides.

▬ Je le pense... ce n'est pas une technique de drague, je t'assure. Je veux dire... Tu donnes l'impression d'être forte et douce à la fois. Et puis, tu as toujours le mot pour rire, c'est plutôt appréciable en ce moment.


avatar
Danitza M. Wincher
✥ Je suis : une humaine
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine

Humain | Possédé



Message   Mer 5 Sep 2012 - 0:17
Je pense que mon côté « Art is all around us » se rebellait intérieurement en entendant les propos de Connor mais c’était logique aussi. Ça nous touchait, ou plutôt le touchait, de trop près pour voir ce qu’il photographiait d’un autre œil. Mais je pouvais difficilement me lancer dans une défense de ma vision du monde de l’art parce que sinon il allait pouvoir commander un oreiller et dormir sur place. Vu ce à quoi je commençais à rassembler ce soir, l’alcool aidant, je ne sais pas si je pouvais m’arrêter toute seule. J’ai fini par continuer à sourire bêtement et j’ai hoché de la tête avant de me rendre compte qu’il parlait de me montrer ses clichés. Et après ça racontait joyeusement à qui mieux mieux que ça n’avait pas de plan ! Les mecs, je vous jure !

Oh non ! Je ne voulais pas que ma colère sourde et lancinante revienne en mode « Taillo ! » J’étais trop bien pour tout gâcher avec un sentiment qui ne me ressemblait pas. Mais elle rôdait dans le coin. L’alcool peut faire quelque chose contre la colère ? Allez zou ! Dehors sale bête ! Oui bien sûr je me parle à moi-même en sirotant un mojito et ma santé mentale va parfaitement bien. Personne pour le remettre en cause vu que tout est intérieur alors pourquoi s’inquiéter ? Peut-être parce que j’aimerais continuer calmement ma conversation…


- J’ai toujours aimé savoir ce qui se cache derrière dans les coulisses comme tu dis. Savoir comment on authentifie, comment on reconnaît une œuvre véritable et une copie. Mais c’est vrai que stagiaire c’est pas une position enviable, surtout quand le maître du stage prend un malin plaisir à disparaître mais je vais pas non plus lui courir après dans tout Los Angeles. Enfin… tu penses que je devrais ?

J’étais limite sérieuse en lui posant la question. J’allais peut-être me transformer en détective privé à traquer l’expert dans toute la ville pour savoir le pourquoi du comment. Ma curiosité me démangeait parfois un peu trop violemment. Et c’est là qu’il me sort la phrase du genre, « eh mademoiselle t’es charmante, ça t’dirait une glace à la menthe ? » Enfin non, il disait seulement que j’étais pas banale mais bon c’est quand même de la drague ça non ? Oui ? Je me plante ? J’ai un peu trop abusé du rhum ? Lui m’assure que non en tout cas mais quand même hein… se prendre une pluie de compliment par une personne qu’on connait pas tant que ça… ça fait quoi ? Plaisir ? Dérangeant ? Même moi j’arrive pas à savoir. Je dis :

- Bon allez mettons que je tombe dans le panneau et que je crois que ce n’est pas une tactique de drague de comptoir… euh non,… de table de bar pardon !

Je ris et j’ajoute :

- Et puis, j’aurais jamais dû refuser de postuler à l’école du rire, j’ai raté ma vocation !

En vrai, les compliments me dérangeaient, qu’ils soient sincères ou non ne jouaient absolument pas mais qu’est-ce qu’on peut dire après ? A part merci ? Je me sentais idiote et en même temps, je me disais que nous étions tous uniques et que nous méritions tous des compliments… Alors bon. Généralement, je préférais opter pour la dérision… ça m’allait mieux. J’ai regardé mon verre profondément espérant qu’il change de sujet.
avatar
Connor C. Dikson
✥ Je suis : Un déchu
Déchu | Rebelle -staff-



Message   Ven 7 Sep 2012 - 20:59
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Son explication quand au choix de travailler pour le musé était tout à fait intéressante et je devais dire que ça aurait été une excellente raison pour que j'en fasse de même si je n'était pas tombé amoureux de la photographie. J'avais dans l'idée qu'en étant humain ou en étant plus près d'un humain qu'autre chose comme je l'étais, le plus normal et le plus important c'était de vivre pour une passion. J'avais toujours ma mission, celle que je me refusait d'abandonner, mais avant aujourd'hui et les nouveaux plans de Lucifer ça n'avais pas été une lutte de tous les jours. Alors si elle ressentait ça à propos de ce qu'elle faisait pour vivre, même si c'était par intermittence en ce moment, selon moi, c'était déjà en soi une bénédiction.

▬ Je suis affiché, ça y es ? Tu me prend pour un dragueur et un mauvais qui plus est ! Dis-je en souriant, sans pour autant perdre de la gène que me procurait cette situation. Je n'était pas en train de la draguer, pas consciemment, pas vraiment. Je n'était pas du genre à draguer ! Ni du genre à trop m'attacher. C'était bien trop dur de perdre quelqu'un avec ma condition. Alors quoi ? Inconsciemment j'étais en train de la draguer, parce que oui, je devais avouer qu'elle était belle, intelligente et passionnée; sans parler de toutes les autres qualités que je lui trouvait et qui faisaient d'elle une femme que j'appréciais de plus en plus. Quelqu'un qui selon moi méritait amplement d'être connue.

▬ Peut être que tu as raison, peut être que c'est une tactique de drague que même moi je ne me connaissait pas. Mais est-ce que ce serait si grave ? Dis-je avec un sourire plein d'espoir. L'espoir qu'elle ne m'envoie pas promener comme un idiot. Si pour une fois que je draguais, plus ou moins, je me faisait éconduire, ça allait certainement mettre un frein à mes futurs essais.

▬ Tu semble gênée par mes compliments. Parce que tu as peur qu'ils ne soient pas sincères ? ou parce qu'ils le sont ? Si tu préfère, ont peu changer de sujet ? Dis-je en affichant un sourire compatissant, je ne savais que trop bien ce que c'était que d'être embarrassé.



Dernière édition par Connor C. Dikson le Mar 11 Sep 2012 - 14:06, édité 3 fois
Contenu sponsorisé



Message   
 

I try to forget, but everytime i fall... (Ft. Danitza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-