AccueilAccueil  MembresMembres  AIDEAIDE  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Joyeux 10 ans !!

Cette année, le forum fête ses 10 ans ! Et pour cette occasion toute particulière, une animation est organisée pour vous faire remporter des lots incroyables ! Les inscriptions sont closes, mais viens vérifier l'avancée du tournoi des dix ans !

Saison 9

La saison 9 continue avec une avancée d'intrigue. La nouvelle étape s'appelle : « Moratorium ». Tu peux d'ores et déjà la lire pour tenir compte des possibles répercussions dans tes RP ou simplement en connaître les tenants et aboutissants.

Version 9.3

Le forum garde ses couleurs de la version « animae » et se décore d'un nouvel header assorti pour cette deuxième partie d'intrigue intitulée « Moratorium ». Le graphisme a été réalisé par Drey' et le codage par Nevyin et Drey'. N'hésite pas à venir commenter cette modification.

Pubs & Tops sites

Le forum est inscrit sur plusieurs top-sites et forums d’entraide. Tu peux commenter les pubs et/ou voter pour Falling, il suffit de cliquer ici pour plus d’infos.

Guide du nouveau

Nouveau sur la plateforme ? Un peu perdu ? Le guide du nouveau membre est là pour toi ! Consulte-le soit par cette annonce, soit dans la rubrique aide de la navigation.

High level

Les premiers ordres et échelons supérieurs sont autorisés à la création. Cependant, le staff se réserve le droit de brider leurs nombres dans un souci d'équilibre.

Effectifs

Nous avons un nombre conséquent d'humains et de démons. Ils ne sont bien entendu pas interdits à l'inscription, mais merci de privilégier autant que possible la création d'anges, déchus et nephelims.

Ébauches

Des ébauches de personnages sont mises à ta disposition sur le forum afin de t'aider dans la réalisation de ton personnage ou de ton scénario.

Serveur Discord

Falling Angels ne fonctionne plus avec une Chatbox, mais par un serveur Discord. Tu trouveras toutes les informations en cliquant ici.

Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

 Snap back to reality • Feat. Dylan


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Elena D. Hamilton



Humain -staff-
x Grade : Chef de la Résistance
x Né(e) en : 1978
x Gains : purification (x2) / convoitise / offrande / transgression / domination
x Look like : Sarah Michelle Gellar
x M.C : Ezechiel, Sytry, Connor, Riley, Clarke
x Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyDim 6 Juin 2021 - 17:27


Snap back to reality
ELENA & DYLAN




Il n'était que 17h15, à peine quand j'avais quitté le bureau dans le but de me rendre au QG de la résistance. C'était mon sac en main et un café prit sur le trajet que j'avais entreprit de rejoindre ma voiture, garée plus loin. Mais le destin en avait décidé autrement et la rue qui semblait sensiblement calme quand je l'avais rejointe s'était soudainement animée. Je regardait autour de moi, essayant de déterminer ce qu'étaient ces bruits de moteurs que j'entendais, et les quelques cris qui avaient retenti juste derrière.

Bien vite, j'avais eu réponse à ma question cela dit, quand deux motos s'étaient arrêtées en plein milieu de la chaussé, à peut-être trois cent mètre de ma voiture. Quelques secondes plus tard, d'autres s'étaient ajoutées au compte et je m'étais sitôt accroupie derrière ma voiture.

▬ Merde, merde, merde... Soufflais-je, mes murmures facilement couverts par les hurlements, puis les détonations qui s'étaient finalement jointent à ces dernières. J'avais composé le 911 et sitôt signalé ma position, les tirs derrière moi résonnant dans mes oreilles alors que je tentais de répondre aux questions de l'opératrice à l'autre bout du fil.

▬ Je n'ai pas eu le temps de bien voir, mais je dirais qu'ils sont 10 ou 12 en tout. Oui, je suis certaine que ce sont des gangs. Aucun doute la dessus. J'avais eu le temps d’apercevoir le tatouage sur le cou de l'un deux avant de me planquer derrière la carcasse de ma voiture. Tatouage que j'avais déjà vu orner la peau d'un des jeunes dont j'avais eu la charge.

▬ Il y a des civils, oui. Je suis un peu à l'écart, pour le moment, derrière ma voiture. Mais je doutais que tout le monde ai eu les même réflexes que moi, ou même le temps de le faire. J'avais eu de la chance dans mon malheur.

On m'avait annoncé que des effectifs arrivaient sur les lieux, ainsi que les secours. Et j'avais raccroché, préférant éviter si jamais j'étais découverte dans ma cachette, qu'on voit que j'étais celle qui avait appelé les secours. Le temps paru défiler lentement, plus lentement que j'aurais cru possible quand risquer ma vie était déjà un travail quotidien. Mais il y avait une différence entre combattre les démons et être prise dans une mini guerre de gangs. Quand j'avais entendu les sirènes retentir, j'avais soufflé de soulagement, et espérer que les tirs s'arrêtent et qu'ils déguerpissent. Mais les tirs avaient continué de plus belle et personne ne bougeait, comme habiter par une envie de vengeance et de sang qui valait bien d'aller en prison.

Je savais que la violence en ville et de part le monde était exacerbée, même si nous n'avions pas pu en trouver la source. Mais malgré tout, j'avais eu un maigre espoir que leur instincts l'emportent sur cet effet surnaturel. Espoir vite réduit à néant alors que les bruits se rapprochaient de moi. Sans bouger ou regarder, j'étais presque certaine qu'ils étaient à présent de l'autre coté de la route, juste derrière ma voiture. Seul rempart entre moi et les balles...





Dylan Ashton



Possédé
x Né(e) en : 1988
x Look like : Krysten Ritter
x M.C : Methiziah




Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptySam 12 Juin 2021 - 2:40


snap back to reality



Elena D. Hamilton



Dylan Ashton



On a un boulot pénible : ramasser les macchabés. Nous, on intervient quand il y a déjà un mort. Et dans cette putain de ville, en ce moment, les stats grimpent. Les gens se bouffent le nez pour un rien, sortent un couteau de cuisine et font des sushis du voisin, jusqu’à en vomir. La racaille s’en repait en abondance, mais ce qu’y est nouveau, c’est que les braves gens s’y sont mis, comme s’ils avaient un déficit à rattraper. Non les gars, moins y’a de morts, mieux on se porte. C’est une loi de la nature. La première, celle qui est au-dessus de toutes les autres : laisser les gens vivre leur vie. C’est écrit dans toutes les langues, ou presque : tu ne tueras pas. Ouais, j’ai révisé mes dix commandements l’autre jour, histoire de me remémorer ces trucs de dieu. Je me suis arrêtée aux tables de Moïse, la bible est trop volumineuse ! Ça me suffit, ça rejoint exactement mon job. Mettre en prison ceux qui enfreignent cette loi. Et le taff ne manque pas !

On sort d’une scène de crime, un mec qui a défenestré sa femme. On monte en voiture. On a déjà un appel pour une fusillade. C’est comme ça du matin au soir. Pas le temps de remplir la paperasse. Je sens qu’il y en a qui vont s’en sortir parce qu’on va louper des infos à glisser dans le dossier. On se regarde, Gary et moi. On soupire tous les deux. On n’a pas envie d’y aller. On écoute les échanges à la radio. Deux voitures ont répondu à l’appel. Quatre flics contre une douzaine de mecs décidés à transformer la rue en fleuve de sang. Putain de vie ! Gary a son regard de chien battu. Je le ramènerai volontiers à la niche mon gros toutou, mais quatre gars contre une douzaine, ça veut dire des veuves et des orphelins. Je prends la radio. Je réponds qu’on y va. Gary démarre la voiture.

Mon équipier a tracé comme un malade, gyrophare et sirène pour ouvrir la route. Les deux voitures de nos collègues sont en travers de la route. Plomber comme des passoires. Il y en a déjà un qui se vide de son sang. On vient ajouter notre caisse au barrage de métal. On bondit dehors. On est déjà en train de tirer. On est déjà en train de recevoir notre volée de balles. On est des flics, mais pas des super-héros, on se met à couvert. J’ai perdu Gary dans le mouvement. Je sais pas où il est. Par contre, je me retrouve nez à nez avec une femme planquée derrière une voiture. Et merde ! Va y avoir de la victime collatérale ! Est-ce que je dois lui dire de téléphoner à sa famille et ses proches pour un message d’adieu ? Ouais ! Non !

« On va vous sortir de là. »

Dans tes rêves ! Mais je fais l’effort d’être le flic sympa qui positive. Je n’ai pas envie qu’elle se mette à courir dans tous les sens dans la rue comme un canard décapité.






Elena D. Hamilton



Humain -staff-
x Grade : Chef de la Résistance
x Né(e) en : 1978
x Gains : purification (x2) / convoitise / offrande / transgression / domination
x Look like : Sarah Michelle Gellar
x M.C : Ezechiel, Sytry, Connor, Riley, Clarke
x Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyMer 23 Juin 2021 - 18:24


Snap back to reality
ELENA & DYLAN




Je restait cachée, il n'était pas question de jouer aux héros. Je ne pouvait rien faire seule contre des balles. Si je voulais aider, si c'était ma vocation... J'étais aussi censée. Si je sortait de ma cachette à l'heure actuelle, j'y passerait sans aucun doute. Les balles fusaient tellement vite que je me demandait comment ils ne s'étaient pas déjà tous entre-tués pour être franche. Et toujours dans cette pensée limpide et transparente... ça m'effrayait de voir à quel point tout pouvait dégénérer aussi rapidement. Aussi violemment. Seulement entre être humains...

Je n'avais pas cherché à savoir qui était arrivé ou comment. J'avais entendu des voiture. Mais j'ignorais tout du nombre de policiers enfin sur les lieux. Tout ce que je savais, c'était qu'on m'avait rejoint dans ma cachette ou tout comme. On va vous sortir de là. Ses mots semblaient plus la pour me rassurer que sincères, mais je m'en fichait. Parce qu'il était absolument hors de question que je meurs aujourd'hui. Je n'avais pas survécu à des combats avec des démons et autres créatures, pour mourir dans un putain de règlement de compte entre gangs.

La femme ne s'était pas présentée, occupée qu'elle était par la situation. Mais j'avais fait deux plus deux. Entre sa façon de me parler, le badge que je pouvais apercevoir et l'arme à feu typique des forces de l'ordre qu'elle avait au poing... On pouvait difficilement se planter. Cela dit, « on », c'était combien de « on » ? Parce que je peinait de plus en plus à entendre autre chose que les détonations et je commençait à croire qu'ils n'étaient pas assez nombreux, ou blessés... ou pire.

▬ C'est ma voiture. Fis-je en désignant la carcasse derrière laquelle nous étions cachées. Mon intervention était probablement étrange, mais elle trouverait vite son sens. Je voulais aider, autant que possible. Même sans être sûre qu'ils étaient dépassés ou en sous effectifs, il fallait arrêter ce massacre.

▬ Dans le coffre... Il y a des... grenades fumigènes... Avais-je songé, ne finissant jamais ma phrase. J'avais prévu de déposer certaines choses au QG et ça en faisait partit. Cela dit je n'était pas tellement pressée de devoir m'expliquer quant à la possession de ces grenades. Mais est-ce que je pouvais vraiment me passer de le dire, seulement pour m'éviter des ennuis avec les flics ? Je trouverais une raison, une excuse. Les avoir confisquer à des jeunes dans le cadre de mon travail me venait en tête, même s'il faudrait peaufiner mon histoire. Chaque chose en son temps. N'est-ce pas ?

Puis soudain, j'avais réagit. Et si, même sans rien voir... ils continuaient juste de tirer dans le vide, comme ils le faisaient presque déjà ? Rien n'était censé, ils agissaient à cause d'une force extérieur, clairement. Alors... et si la grenade ne faisait qu'empirer les choses ? Ne pas avoir terminé ma phrase semblait soudainement judicieux.

▬ Affaires pour mes enfants... J'avais terminé mes mots, ou soit disant. Suggérant que je perdait pied, pour éviter qu'on me pose des questions sur ce que je voulais vraiment dire à la base. Et pour parfaire ce que j'avais dit, j'avais sursauté involontairement quand une explosion bien plus forte que les autres avait ébranlée la rue. Cette fois, ça n'était pas juste des coups de feu. Pas avec ce souffle, pas avec ce bourdonnement qui résonnait encore dans mes oreilles. Si on se fiait aux cris qui avaient suivit, des gens avaient du plonger pour se couvrir du choc. Comme si un des projectiles avait fini par toucher ce qu'il ne fallait pas. Restait à savoir s'il s'agissait d'une moto ou d'une voiture qu'ils avaient fait exploser.





Dylan Ashton



Possédé
x Né(e) en : 1988
x Look like : Krysten Ritter
x M.C : Methiziah




Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyMar 9 Nov 2021 - 23:26


snap back to reality



Elena D. Hamilton



Dylan Ashton



C'est dans ces moments tendres entre flics et voyous que je pense à prendre ma retraite. Ils sont de plus en plus tarés, de plus en plus violents. Et nous de notre côté ? De plus en plus largués, de plus en plus fatigués. La criminelle c'est plus intello et moins poulet à la mitraille. C'est ce que Gary m'avait dit le premier jour où je l'ai vu. Notre première sortie. Son premier arrêt à son resto préféré pour prendre son sandwich dégoulinant de sauce. Gary, la rue l'a usé, c'est pour ça qu'il est un poil raciste, deux poils ronchon, trois poils aigri et le reste passe dans la connerie et l'alcool. Mais là tout de suite, la femme et sa voiture, sérieux elle a précisé que c'était la sienne pour pas que je la raye peut-être, je les planterais bien là pour chercher Gary. C'est mon partenaire et on doit être là l'un pour l'autre, chacun est l'assurance vie de l'autre, celui qui regarde derrière, celui qui ramasse les morceaux quand ça va pas. Et je ne suis pas avec lui à cet instant précis, je suis avec cette femme qui se préoccupe de sa voiture, de son coffre et... Des affaires d'enfant ? Là je bondis sur place parce que c'est autre chose.

« Des affaires d'enfant ? Il y a un enfant dans la voiture ? »

Parce qu'avoir des vêtements ou des jouets pour gamin, ça veut dire ça ! Elle semble à l'ouest, va falloir qu'elle m'explique pourtant. Putain d'explosion qui fait baisser la tête d'avantage. A tirer sur n'importe quoi c'est sur qu'il va y avoir un carnage. Je tente de passer mon regard au dessus du capot. Il y a une voiture qui crache des flammes. Un gars de l'autre côté est en feu, en train de courir, en train d'hurler.

« Qu'il crame ! »

J'aurais pas dû dire ça avec la personne près de moi. Ca l'affiche mal pour un représentant des forces de l'ordre qui a prêté serment de protéger les populations, mais ce type il s'est exclu du lot en nous tirant dessus. N'empêche... Il faut que je me calme, il faut que je garde le contrôle, il y a plus important que l'arroseur arrosé. Je profite que je me sois un peu redressée pour jeter un oeil à l'intérieur du véhicule. Je vois rien. Pas de gamin. Y'a de quoi baliser. Je reviens près de la femme. Je pose ma main sur son épaule, prête à la secouer comme un prunier pour lui remettre la tête en place.

« Est-ce qu'il y a un enfant dans votre voiture ? »

Dedans ou dehors planqué sous une voiture. Sous celle qui vient d'exploser ? J'entends plus loin un pote du gars cramé hurler qu'il va tous nous faire la peau. La retraite, je vous dis, la retraite !






Elena D. Hamilton



Humain -staff-
x Grade : Chef de la Résistance
x Né(e) en : 1978
x Gains : purification (x2) / convoitise / offrande / transgression / domination
x Look like : Sarah Michelle Gellar
x M.C : Ezechiel, Sytry, Connor, Riley, Clarke
x Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyLun 15 Nov 2021 - 16:39


Snap back to reality
ELENA & DYLAN




La situation était hors de contrôle, c'était évident. Mais à présent, j'avais également l'impression de n'avoir aucune option potable pour aider. Les aides dont je disposaient risquaient de provoquer plus de chaos, et les mots que j'avais prononcé... j'avais du les retirer et faire une pirouette qui n'allait pas calmer la flic face à moi. Le point positif était qu'au moins, elle n'avait pas remarqué que j'avais changé de discours en route. Le point négatif, elle était semblait-il hors d'elle pour crier qu'on laisse un des hommes cramer, et ça n'allait pas aller en s'arrangeant quand j'allais devoir prétendre paniquer et penser à mes enfants. Prétendre était un bien grand mot cela dit. Je n'était pas des plus à l'aise avec la situation, toute mission de la résistance que j'ai pu mener. Démons, déchus, nephelims... ça n'était pas pareil que d'affronter armes à feux, explosions et violence inexplicable.

▬ Non... Fis-je finalement alors qu'elle posait de nouveau la question.

▬ Ils sont à leur classe. J'allais... j'allais les chercher... Fis-je soufflant de soulagement. Ces quelques mots donneraient une explication à ma panique et mon lapsus. Mais je doutais que ce soit une solution sur le long terme, de mentir ou jouer les femmes en panique avec elle. Policier ou pas, ils étaient touchés comme tout le monde. Tout comme moi. La différence, c'est que je n'étais pas personnellement touchée par de la colère en ce moment. De la peur, oui. Et si ça continuait ça pourrait être problématique, en effet. Mais elle... elle semblait hors d'elle. J'ignorais ce qui lui passait par la tête, mais ses mots de plus tôt me restait en mémoire. Et si les flics étaient aussi dangereux que les criminels qui tiraient en face ?

▬ Je suis désolée... j'ai paniqué... J'ignorais si m'excuser aiderait, mais c'était probablement la seule chose que je pouvait faire. Du moins pour le moment. Je ne voyais toujours pas de solution pour provoquer ma chance et arrêter ce massacre. Je ne voyais rien qui puisse aider, humain ou surnaturel. Aucun ange n'interviendrait dans un combat entre humains, peut importe combien de fois j'aurais prié le mien. Et... je n'avais pas particulièrement envie d'appeler un ange. Soyons honnêtes. Aucune diversion les calmerait avec certitude, et je risquait d'empirer et faire encore plus de victimes si je lançait de la fumée ou autre chose, comme je l'avais déjà analysé. Alors quoi ? Quoi bordel ? Je ne pouvais pas juste rester la, planquée, a attendre qu'ils s'entretuent tous et possiblement qu'ils me tue moi au passage ? Ça avait dépassé le stade normal d'une fusillade. Que personne n'aide celui qui s'était enflammé passe encore, mais... qu'ils s'en réjouissent ?

Je regardait autour de moi, cherchant la moindre faille, n'importe quoi pour désamorcer cette catastrophe. J'avais pris quelques secondes, mais j'avais finalement vu quelque chose, qui je l'espérait pourrait être mon salut. Ou qui aurait au moins le mérite d'arrêter les flammes. Cette borne à incendie devait être ouverte. Je réfléchissais, si les fioles de purgation que j'avais dans mon sac n'allaient pas téléporter ces humains comme elles l'auraient fait pour des démons, l'onde de choc qu'elle provoquerait les mettraient à terre au moins suffisamment de temps pour que quelqu'un prenne le dessus. Mais il fallait aussi bien viser si je voulais que l'explosion endommage la borne et libère l'eau. Et il faudrait aussi que je soit discrète. La flic avait déjà des choses à me reprocher et pour être honnête, plus le temps passait et moins je regrettait de ne pas avoir dit pour les grenades. J'avais bougé discrètement pour fouiller à l'aveugle dans mon sac et chercher la boite renforcer qui renfermait les deux fioles. Restait à viser, bien. Et ne pas me faire voir. Heureusement les tirs et autres joyeusetés attiraient l'attention de pas mal de monde. Ma compagne de cachette y compris, je l'espérait. Un, deux... J'avais jeté de toutes mes forces, et vu la fiole se briser un peu avant la borne. Mal visé, mais... ça ferait l'affaire ! La réaction magique n'avait pas tardé et l'explosion avait déclenché une onde de choc qui aurait évacué tout démon a porté si seulement il y en avait eu un. Mais avait à la place fait s'affaisser les tireurs dans son sillage. La voiture devant nous avait tremblé et encaissé la majorité du choc, me forçant à soupirer de soulagement une nouvelle fois.

▬ La-bas... ils sont à terre ! Soufflaisje prévenant la flic en voyant plusieurs criminels tenter de se relever pour reprendre leurs armes. Il était temps de procéder à une arrestation, non ? Ou au moins les séparer plus durablement de leurs armes.





HJ:
Je suis quelque peu shootée a cause du médoc et de la fatigue, alors si jamais c'est pas cohérent, hésite pas à me le dire XD j'ai pu bien foirer sans m'en rendre compte mdr


Dylan Ashton



Possédé
x Né(e) en : 1988
x Look like : Krysten Ritter
x M.C : Methiziah




Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyDim 21 Nov 2021 - 19:16


snap back to reality



Elena D. Hamilton



Dylan Ashton



Ce monde est pourri. Totalement corrompu. Je crois que nous aussi. Corrompu par la solitude, par le désespoir, par la violence, par la souffrance. Est-ce qu'un tel déferlement de violence sort d'un cerveau paisible ? Zéro sérénité. Zéro pointé. Est-ce que j'ai envie que ce type meurt brûlé, paix pour ses cendres ? Voilà, paix pour ses cendres. Est-ce que je me préoccupe des gamins de cette femme ? Je devrais ? En tout cas, elle a une attitude étrange par rapport à eux. J'irai jusqu'à dire irrationnelle. Irrationnelle, ouais parce que le rationnel, j'arrive de moins en moins à le capter depuis que Clarke m'a parlé du démon. Je le vois partout. Disons plutôt que je le cherche partout et que je mets sur son dos toute la misère du monde. C'est plus facile d'avoir un bouc émissaire. Plus facile que de dire que ces types armés jusqu'aux dents, planqués derrière les véhicules de l'autre côté veulent notre mort pour leur plaisir personnel. Plus facile que dire que je veux tous les voir crever pour rentrer chez moi plus tôt et pour descendre une bouteille de whisky parce que je suis corrompue par la solitude, le désespoir, blablabla.

Des vêtements d'enfants dans le coffre, des enfants à l'école, un moment de panique alors qu'ils sont en sécurité ? Qu'il arrête de brailler ce connard en flammes, on le sait, on a compris. Il y a trop de bruit dans ma tête pour que j'arrive à réfléchir. A réfléchir au sujet de cette femme qui a quelque chose qui cloche. Trop de bruits, je vais en faire taire. Je reviens au réflexe basique. Repérer d'où vient la voix de son pote. Calculer son rythme de tir. Un, deux, trois, quatre... Il se baisse. Il se relève. Il tire. Il se baisse. Je me relève et braque mon arme dans sa direction. Il se relève. Je tire. Un de moins. Et lui c'est un bon blessé, il s'est contenté d'un seul « Ahhhh ! » Ou alors il est mort, j'ai fait mouche en pleine tête. C'est réglé. Au suivant. Est-ce moi qui tire ou est-ce l'entrainement qui agit ? Peu importe, ce qui compte, c'est d'être efficace pour nettoyer la zone et ramener la paix. Au moins quelques heures. Le temps de rejoindre une autre zone où les gens ont pété un câble et s'étripent allègrement. Elle semble être là en ce moment, la gaité contagieuse, dans cette violence lobotomisé diabolique. Le diable nous pousse sur son échiquier. Et dieu dans tout ça ? J'ai la sensation qu'il s'en fout. Il ne permettrait pas que ces brebis se fassent bouffer par un loup s'il était un bon petit dieu paternaliste à la barbe fleurie. On va tous crever. C'est une question de jours. C'est une question d'heures.

Il y a un truc qui déconne. Il m'a semblé voir un truc du coin de l'oeil. Il m'a semblé voir cette femme sortir une fiole de parfum et la balancer au milieu du champ de bataille. Channel numéro 5 ? Opium d'Yves Saint Laurent ? Angel de Thierry Mugler ? Ouais, je lis les magazines dans les salles d'attente. Je miserais sur le deuxième à voir les gars par terre. Je rêve ou elle est en train de donner des ordres en montrant nos adversaires au tapi. Allez les flics, allez leur passer les menottes, même s'il y a un tireur embusqué, allez les épingler, c'est votre taf et les morts auront une médaille à titre posthume. La veuve et les orphelins seront contents. J'ai personne qui m'attend à la maison, que ma bouteille et mon verre qui reste sur le coin de l'évier. Voilà qui évite d'user les charnières de la porte du placard. J'y vais en bon petit soldat, je vais faire mon devoir. Arme au poing. Je dégomme ceux qui n'ont pas valsé. Qu'est-ce que j'en ai à foutre de mourir aujourd'hui ? Gary est marié, sa fille entre à l'université et son petit dernier rêve de devenir pompier. Moi j'ai rien. Qu'une plaque, une arme et une bouteille de whisky. Et un démon dans mes pires cauchemars. Je fais le ménage pendant que les autres me couvrent. Ils me rejoignent quand c'est fait. Je pourrais repartir avec Gary au poste, la voiture pleine de connards. Je pourrais, mais je reviens sur mes pas. Parce que cette nana, je la sens pas. Son truc du coffre et des gamins m'est resté en travers du cerveau. Et je suis sûre qu'elle a fait un geste pas normal dans mon dos. J'ouvre le coffre de sa voiture en un geste rapide.

« Ah oui, quand même ! Je crois que vous allez m'accompagner au poste, on va discuter et vos enfants, s'ils existent, vont devoir attendre à la garderie. »

Je contourne le véhicule pour l'empoigner avant qu'elle ne tente de se sauver.






Elena D. Hamilton



Humain -staff-
x Grade : Chef de la Résistance
x Né(e) en : 1978
x Gains : purification (x2) / convoitise / offrande / transgression / domination
x Look like : Sarah Michelle Gellar
x M.C : Ezechiel, Sytry, Connor, Riley, Clarke
x Membre investi :
  • Parrain/Marraine





Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan EmptyLun 22 Nov 2021 - 16:12


Snap back to reality
ELENA & DYLAN




Tenter de désamorcer la situation était plus compliqué qu'il n'y paraissait. Je n'avais pas les ressources de la résistance avec moi, seulement les armes et potions que je transportait dans ma voiture ou dans mon sac. Et franchement, il y aurait eu bien meilleur comme solution que ce que j'avais du employer. Certains de mes amis résistants auraient pu stopper ça sans aucun artifice autre que leurs dons. Mais j'avais du redoubler d'efforts, de réflexion et me mettre en danger. Non pas au niveau des tirs, n'ayant ni gilet par-balle sur moi, arme, ou soutiens. Mais en agissant à coté d'une flic... C'était risqué, surtout après mon lapsus un peu plus tôt. Pourtant j'avais pris le risque et espéré qu'elle n'ai pas vu ou soit trop accaparée par la fusillade pour s'en inquiéter.

Elle était aller s'occuper des hommes désarmés, couverte par les policiers aux alentours. Tout n'était pas terminé, mais les choses étaient plus calmes, et bien moins dangereuses qu'elles l'étaient quelques secondes plus tôt. Pourtant, elle ne semblait pas se réjouir de ça. Les élans de violence peut-être ? Mais ça n'était pas ça, n'est-ce pas ? Car à son retour, elle avait agit avec une telle rapidité que je n'avais pas eu le temps de m'interposer. Et j'avais compris l'air soucieux ou réfléchit qu'elle arborait.

Bordel ! Elle avait du voir quant j'avais jeté la fiole. Quoi qu'il en soit et malgré le petit arsenal que j'avais, je devais essayer d'éviter les problèmes. Surtout avec les forces de l'ordre. Je ne comptais pas fuir, mais discuter, pourtant... Elle avait déjà posé ses mains sur moi pour m’immobiliser.

▬ Vous êtes sérieuse ? Je vous ai aidé avec ces criminels. Sans moi ils seraient encore le double à tirer sur vos collègues et tous les innocents aux alentours. J'inspirais, essayant de rester calme et discuter avec raison. Mais les effets qui les avaient tous mis hors d'eux avaient leur prise sur moi aussi.

▬ Vous devriez plutôt vous concentrer sur eux, plutôt qu'arrêter une mère de famille, vous ne pensez pas ? Ou vous pourriez essayer de comprendre pourquoi j'ai ces choses sur moi ?! Il était temps d'avoir mon explication prête et béton.

▬ Si un seul de ces criminels arrive vers nous, je serait menottée et incapable de me défendre ? C'est vraiment ça votre plan ?




Contenu sponsorisé








Snap back to reality • Feat. Dylan Empty
MessageSnap back to reality • Feat. Dylan Empty
 

Snap back to reality • Feat. Dylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-