AccueilAccueil  MembresMembres  AIDEAIDE  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Joyeux 10 ans !!

Le forum fête ses 10 ans ! Et pour cette occasion toute particulière, une animation est organisée pour vous faire remporter des lots incroyables ! Viens donc t'inscrire facilement au tournoi des dix ans !

Saison 9

La saison 9 continue avec l'arrivée de la nouvelle intrigue. La nouvelle étape s'appelle : « Animae ». Tu peux d'ores et déjà la lire pour tenir compte des possibles répercussions dans tes RP ou simplement en connaître les tenants et aboutissants.

Version 9.2

Le forum chande de couleurs et se décore de couleurs mystérieuses et « forêstières » pour ce nouveau design, intitulé « Animae ». Le graphisme a été réalisé par Drey' et le codage par Nevyin et Drey'. N'hésite pas à venir commenter cette nouvelle version.

Pubs & Tops sites

Le forum est inscrit sur plusieurs top-sites et forums d’entraide. Tu peux commenter les pubs et/ou voter pour Falling, il suffit de cliquer ici pour plus d’infos.

Guide du nouveau

Nouveau sur la plateforme ? Un peu perdu ? Le guide du nouveau membre est là pour toi ! Consulte-le soit par cette annonce, soit dans la rubrique aide de la navigation.

High level

Les premiers ordres et échelons supérieurs sont autorisés à la création. Cependant, le staff se réserve le droit de brider leurs nombres dans un souci d'équilibre.

Effectifs

Nous avons un nombre conséquent d'humains et de démons. Ils ne sont bien entendu pas interdits à l'inscription, mais merci de privilégier autant que possible la création d'anges, déchus et nephelims.

Ébauches

Des ébauches de personnages sont mises à ta disposition sur le forum afin de t'aider dans la réalisation de ton personnage ou de ton scénario.

Serveur Discord

Falling Angels ne fonctionne plus avec une Chatbox, mais par un serveur Discord. Tu trouveras toutes les informations en cliquant ici.

-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi 11 Lite 5G noir (via ODR de 50€ et 100€ bonus reprise)
168 € 319 €
Voir le deal

 ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


A. Caym Tsekhov



Démon -staff-
x Échelon : Supérieur
x Né(e) en : 1500 av JC
x Créé(e) : 1474 à 1424 av JC
x Look like : Barbara Palvin




ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy Empty
Messagell be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy EmptyDim 4 Juil 2021 - 15:50


ll be your devil if you'll admit you're mine



Jeremy



Caym



Sombre et douce mascarade. Elle se tenait là, au milieu de ses collègues, tous des hommes. Avocats véreux, serpents venimeux, mais réputés et enviés dans tout L.A. Un dîner d’affaires, un dîner riche en testostérones où elle siégeait en robe noire parfaitement coupée. Une robe qui coûtait un SMIC, une robe qui pourrait nourrir des enfants défavorisés par sa vente.

Quelques paroles et sourires échangés, et la voilà déjà le nez derrière une carte. Elle ne se sentait plus à sa place, ici, ni ailleurs. Elle ne se retrouvait plus en toutes ces personnes, personnes qui sont ses collègues. Tous humains, mais tous pourris jusqu’à la moelle. D’ailleurs, ce soir, elle aurait dû signer un contrat avec l’un d’entre eux. La fortune, contre son âme, une âme noire qu’elle aurait dû offrir à Kobal, son supérieur. Mais ce projet fut avorté. Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas faire ce genre de cadeau. Bientôt, on lui demanderait des comptes, mais pas ce soir […] Ce soir elle essayerait de passer une soirée calme. C’était la première fois qu’elle venait ici, et sans doute pas la dernière puisque le cadre lui plaisait beaucoup. Elle commanda du champagne, encouragée par ses collègues qui souhaitaient oublier leurs femmes cette nuit.

La commande vint assez rapidement, et c’est avec un sourire serein aux lèvres qu’elle trinqua « à James, pour le non-lieu dans l’affaire Erstfeld. ». Le torse de James se bomba de fierté avant de boire sa coupe cul-sec. Tandis que Caym, alias Anna pour les mortels, y trempa à peine ses lèvres, avant de stopper net. Une silhouette au loin, un corps qu’elle connaissait par cœur, jusqu’au grain de beauté le plus minime. Elle ne bougea pas, se contentant de l’observer, comme hypnotisée. Est-ce que son odeur à elle avait parfumé longtemps son oreiller ? Se souvenait-il de sa silhouette, de la douceur de sa peau ? Pensait-il encore à leurs petits-déjeuners partagés du dimanche matin ? Elle, jusqu’à cet instant, non, elle ne s’en souvenait plus. Cette relation était une demande de Kobal, ou plutôt un ordre. Relation rompue avant qu’elle ait pu atteindre son objectif, celui de détourner le grand brun du droit chemin. Ce n’est pas chose aisée que de pervertir une âme, et cela prend du temps. Adonis ne pouvait qu’en témoigner, combien de fois avait-elle discuté avec son acolyte de leurs nephelims. Avec Alice, cela s’était avéré être un échec, tout comme elle avec Jeremy. Elle se cache à nouveau derrière la carte des plats, ne faisant plus attention au sujet qui animé ses comparses. La seule chose qui comptait à ce moment elle, c’était Jeremy et les souvenirs qui l’assaillaient, tel un serpent venimeux qui la mordait à plusieurs reprises. La démone ferma les yeux un instant pour remettre de l’ordre dans ses émotions. Elle ne pouvait pas fuir, mais elle ne voulait pas non plus l’affronter.

Caym baissa la carte lorsque le serveur vint vers eux pour prendre la suite de leurs commandes. Plus aucune trace de Jeremy, l’avait-elle rêvé ? Est-ce que ses souvenirs s’amusaient à la torturer ? Elle commanda le premier plat qu’elle lisait sous ses yeux avant de tendre la carte sèchement. Son sourire dentifrice éclaira son visage à nouveau avant de rebondir sur les paroles de son collègue de droite. « L’affaire McGrégor est complètement sous contrôle, merci de t’en inquiéter ; mais il me semble que ce n’est pas le cas avec ta dernière affaire. La veuve a réussi à recueillir assez d’éléments pour coffrer notre client ! ». répondit la petite brune sèchement, en plantant son regard froid dans le sien.

« J’espère que tu as imaginé une parade, je ne suis pas d’humeur à perdre des milliers de dollars »
. ajouta t’elle avant de l’ignorer complètement pendant le reste du repas.

La suite se déroula sans anicroche. Ses messieurs se levèrent pour prendre un dernier verre dans un bar juste à côté, Caym quant à elle préféra passer aux toilettes avant d’aller les rejoindre. Elle attrapa son sac à main, quitta la table et demanda la direction au serveur, c’est lorsqu’elle se retourna, que ses yeux bleus se noyèrent dans un regard aux nuances mordorées.






Jeremy Shaw



Nephelim
x Régime : Sang Démoniaque
x Né(e) en : 1989
x Gains : orgueil (x2) / purification (x4)
x Look like : Chris Wood
x M.C : Ludivine L. Blackheart, A. Xavior Bowman, Matthew A. Hamilton, Rowan L. Kellan
x Membre investi :
  • Parrain/Marraine





ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy Empty
Messagell be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy EmptyDim 12 Sep 2021 - 18:37


ll be your devil if you'll admit you're mine



Jeremy



Caym



C’était une soirée classique en somme. Le restaurant était plein, encore. Le cahier de réservation était plein jusqu’à la fin du mois. Je le feuilletais à l’entrée du restaurant, un sourire au coin des lèvres, particulièrement fier. Petit à petit, je prenais réellement le contrôle des lieux et je m’y sentais de plus en plus à l’aise dans le rôle du patron qui faisait le tour de salle pour vérifier que tout aller bien. Ca me changeait du temps ou je restais dans les cuisines à préparer les plats. Parfois, ça me manquait. Souvent d’ailleurs et c’était l’endroit ou on pouvait plus facilement me trouver quand j’étais ici. Malheureusement, je ne pouvais pas concilier la cuisine et le management. Il fallait deux personnes bien distinctes. Heureusement, j’avais mon mot à dire et il m’arrivait de lancer de nouveaux plats à la carte qui marchait du tonnerre. J’encourageais l’hôtesse d’acceuil avant de refaire mon tour du restaurant, m’arrêtant à des tables au hasard pour m’assurer que tout aller bien.

Je m’arrêtais un instant et sondais la salle du regard, fier d’en être le propriétaire quand mon regard s’arrêta sur une table et une personne en particuliers. Mon cœur rata un battement et pour ne pas attirer l’attention sur moi, je retraversais la salle pour aller à mon bureau. Une fois à l’intérieur, à l’abri des regards, j’appuyais ma tête sur le chambranle de la porte et fermais les yeux. Aucun doute, c’était bien elle, au milieu d’un repas d’affaire avec d’autres avocats. J’ouvrais les yeux et déglutissais avant de me passer la main sur le visage.

Je me redressais et aller au bar dans un coin de la salle. En général, c’était pour accueillir des clients importants. Je n’avais pas spécialement le temps de boire tout seul. Pourtant, là, je me servais un verre de tequila hors de prix. Je m’asseyais dans un fauteuil et regardais d’un œil distrait le liquide ambré tourner dans le verre. J’avais l’impression de revenir en arrière, je ne pensais pas la revoir un jour et pourtant elle était là. J’en n’avais même pas parlé à Casey. Anna. Cette nana m’avait bien retourné le cerveau. Mon cœur se serrait d’angoisse à l’évocation des souvenirs avec cette diablesse qui m’avait envouté tous les sens, pour au final, me laisser seul, sans explications, le cœur meurtri. C'était aussi une des raisons qui m’avaient poussé à accepter le poste à Los Angeles, ça me permettait de m’éloigner d’elle.

-Allez, Jeremy, tu vaux mieux que ça. Tu ne va pas rester enfermer ici toute la soirée. Montre lui que tu en a plus rien à foutre d’elle, m’auto-motivais-je avant de boire le verre cul-sec et de me relever d’un coup. Je me réajustais le costume et sortais à nouveau.

La soirée continua sans encombre. J’évitais soigneusement sa table en étant parfaitement conscient de sa présence dans la même pièce que moi. Je me forçais à ne pas y penser pour ne pas replonger dans des souvenirs doux-amers de son corps contre le mien. Enfin, doux n’était peut-être pas le terme adéquat pour décrire nos relations sexuelles, mais le concept était le même.

Un peu plus tard, dos à la salle en train de discuter avec le barman, je ne l’avais pas vu approcher en direction des toilettes. Je me retournais et tombais nez à nez avec celle que j’essayais d’éviter depuis quelques heures. Nouvel arrêt du battement du cœur. « Surtout, ne montre pas que tu es déstabilisé » D’un coup d’œil, je replongeais dans ses yeux comme si elle m’avait quitté la veille. Finalement, je détournais le regard et me raclais la gorge avant de lui servir mon sourire charmant et professionnel.

-Tiens, c’est une surprise. Ca fait longtemps. Pas mal, peut mieux faire mais pas mal. Je ne savais pas que tu étais sur Los Angeles. Je ne savais pas grand-chose en même temps, à commencer par les raisons pour lesquelles, elle avait mis un stop à notre relation.

Sur cette tentative plutôt minable pour faire une conversation civilisé, je cherchais un moyen de m’enfuir mais je n’en trouvais pas. Moi, le Don Juan de ses dames, il était hors de question que mes employés se rendent qu’une femme arrivait à me ratatiner le cerveau. Masculinité toxique me direz-vous, mais il en allait de ma santé mentale. Elle m’avait littéralement ratatiné le cerveau et m’avais fait ressentir des choses uniques auxquelles je ne voulais pas penser maintenant.






A. Caym Tsekhov



Démon -staff-
x Échelon : Supérieur
x Né(e) en : 1500 av JC
x Créé(e) : 1474 à 1424 av JC
x Look like : Barbara Palvin




ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy Empty
Messagell be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy EmptyMer 29 Sep 2021 - 20:04


ll be your devil if you'll admit you're mine



Jeremy



Caym



Je restais là, pendant quelques secondes qui me parurent une éternité. Je ne bougeais pas, pétrifiée, hypnotisée, me prenant une bouffée de sensations, d’émotions, aussi contradictoires les unes que les autres. Ma tête bourdonnait, mon cœur, âgé de plusieurs siècles, semblait se remettre en mouvement, sautillant dans ma poitrine aussi vigoureusement qu’un gymnaste sur un trampoline. Je voulais le toucher, caresser du bout des doigts ses lèvres avant de les goûter à nouveau, dans un plaisir tout simplement interdit. Un plaisir que je m’interdisais, un plaisir qui causerait sa déchéance, et sans doute la mienne. J’avalais ma salive, essayant de trouver une contenance, mais rien ne semblait vouloir venir franchir mes lèvres qui restèrent muettes. Complètement muette. Pendant quelques secondes, toujours ces mêmes secondes qui jouaient contre moi. J’inspirais, expirais, remettant mon corps en mouvement. Mettant de l’ordre dans mes pensées qui s’enchaînaient dans mon esprit à une vitesse affolante. J’avais l’impression de me crasher en voiture, ou encore de tomber d’une falaise. Je ne pensais pas le revoir, pas ici, pas maintenant, tout simplement jamais. Enterrer cet épisode de ma vie, ne plus penser à lui, ne plus jamais évoquer son prénom. Il n’était qu’un jeu, un doux jeu, relation explosive, charnelle, tumultueuse. La passion, le genre de sentiment qui finit par vous détruire, surtout lorsque vous commencez à ressentir […] Tout cela n’est plus un jeu pour moi, bien au contraire, je suis devenue le pauvre pion sur ce putain d’échiquier. Une partie de moi souhaitait l’entraîner dans les WC afin de découvrir si sa peau avait le même goût qu’avant. Avait-il fait ce tatouage qu’il désirait tant faire après une soirée fortement arrosé. Avait-il pensé à moi ? Moi non, jusqu’à ce soir, jusqu’à cet instant où tout me revint en mémoire, m’assaillant, me tenaillant, et cela en est presque douloureux.

« Bonsoir Jeremy » Je finis par quitter mon état léthargique, et à me réanimer. Quelques mots banals « Je suis contente de te voir » Mon expression restait neutre, juste après ce déferlement d’émotions qu’il a sans doute remarqué, ou pas, il ne me connait pas vraiment après tout, et encore moins aujourd’hui. Je suis toujours restée une énigme, et il me semblait que cela lui plaisait. « Cela fait plusieurs années maintenant. Je ne savais pas non plus que tu étais là, tout à l’air bien d’aller pour toi en tout cas » Vraiment stupide, comme si l’état d’une personne pouvait se lire sur son front. Il était un nephelim, et sauf erreur de ma part, il faisait parti des gentils qui culpabilisaient à cause de leur nature. Une véritable torture, et merde, ce n’est rien à côté de ce que je vis. Egocentrique ? Non ! Comment voulez vous que je tourne droit avec tout ce que j’ai fait à autrui. Et me voilà avec ces émotions, émotions qui sortent de nulle part, émotions qui me donnent envie de faire sauter ma cervelle si je peux reprendre l’expression de certains humains

« Tu viens souvent ici ? » Histoire de savoir si je devais boycotter cet endroit… cela serait vraiment dommage, j’adorais venir manger ici, bien que les occasions ne s’y prêtent pas toujours

« Tu dois me haïr » ai-je vraiment dit ça à voix haute… et c’était plutôt une bonne chose qu’il me déteste.





Contenu sponsorisé








ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy Empty
Messagell be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy Empty
 

ll be your devil if you'll admit you're mine feat. Jeremy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-