I don’t want to see what is waiting for me (Ezechiel&Cassandre)


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Sud & Ouest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Lun 20 Nov 2017 - 16:31
I don’t want you to see what is waiting for you...
Ezechiel && Louann




Elle disait comprendre ce qu'impliquait ma nature et cela m'apaisait en un sens. Car je n'aurais su trouver d'autres mots pour ce que j'avais déjà peiner à lui expliquer. Mais si elle était éclairée à mon sujet, je restait le même et mes connaissances également en ce qui concernait les humains. Spécialement quand il était question de sentiments ou d'affects du genre.

▬ Bien. Vous me voyez rassuré.

Avouais-je quand je savais qu'elle n'était pas étrangère à ce que j'avais évoqué. Mon visage si proche du sien, j'avais plongé mon regard dans ses prunelles essayant de déceler une autre réponse ; cette fois plus explicite, plus facile à interpréter. Elle ajoutait alors ne rien me demander de plus et j'osais donc poser une question face à ces doutes.

▬ De plus que quoi ?

L'interrogeais-je en gardant mon front contre le sien. J'ignorais si ce contact lui suffisait ou si c'était de ces baisers qu'elle parlait ? S'il s'agissait même de plus ? Ma question me semblait légitime, mais pourtant, je pouvait me tromper et je ne souhaitait pas lui manquer de respect de la sorte. Je réfléchissais, pensant aux façons dont j'aurais pu présenter la chose et trouvais seulement ces mots pour éclaircir ma pensée :

▬ Parlez-vous seulement de mon absence de... sentiments ? Ou d'autre chose ?

Si l'aider revenait à lui offrir plus, la seule limite que je me donnais était les lois divines. J'avais malheureusement déjà enfreins les autres sans le vouloir et si je regrettais ce n'était que pour la douleur qu'avait peu engendrer cette erreur. Je ne voyais pas d'autre chose que la mission et ce qu’apaiser son âme représentait. Si tel était son choix, si je n'ajoutais pas à souffrance mais au contraire la contenait, je le ferais. Il n'était rien d'important pour moi en cette apparence, cette enveloppe terrestre et ce qu'elle représentait, qui puisse sembler plus important que soulager une âme humaine.

▬ Je vous accorderais tout ce qui vous semblera nécessaire à votre bien être. A vous apaiser... Seuls les sentiments me sont interdits et inconnus. Mais... j'ai peur qu'il faille préciser vos mots si je ne veux pas mal interpréter vos paroles.






Cassandre Keras
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée






Message   Mer 29 Nov 2017 - 12:49
I don’t want to see what is waiting for me
Ezechiel && Louann



Mon regard s’accrochait à celui d’Ezechiel, comme si le vert de ses yeux était le seul espoir qu’il me restait… Je sentais toujours le poids de l’enfer qui me comprimait le cœur et l’esprit, m’arrachant une douleur aussi physique que morale, et sans la présence d’Ezechiel, j’étais certaine qu’il les broierait dans la seconde jusqu’à détruire tout ce qu’il subsistait de moi.

Ezechiel me disait être rassuré, je n’étais pas sans savoir qu’il était interdit pour lui d’éprouver un quelconque sentiment, et ce n’était d’ailleurs pas ce que je lui demandais. J’en étais d’ailleurs à un point dans ma vie où je souhaitais que personne n’éprouve le moindre sentiment, positif ou négatif, à mon égard. Et sachant ce qu’une telle chose coûterait à Ezechiel, mon souhait était même une obligation : il n’était pas question qu’il éprouve une once de sentiment à mon égard. C’est pour cette raison d’ailleurs que je lui disais ne pas vouloir davantage que ce qu’il pouvait me donner, mais ma phrase incomplète réclamait une précision pour l’ange qu’il était, et ainsi il me questionnait sur le sens de mes dernières paroles.

▬ Oui, je parle de votre absence de sentiments. Répondis-je alors que je reprenais une inspiration un peu plus profonde qui me semblait étrangement douloureuse.

Cette douleur, que j’imaginais peut-être, m’entraînait à voler un autre baiser à Ezechiel, et alors je sentais comme un apaisement autour de mon cœur. Comment cela pouvait-il être possible ? Je ne le comprenais toujours pas, et sûrement ne le comprendrai-je jamais…

▬ Je ne vous demande pas plus que ce qui vous est autorisé. Explicitais-je dans un souffle.

Il n’était pas question pour moi qu’Ezechiel puisse enfreindre un quelconque interdit pour moi, je ne le voulais pas, et je haïssais même l’idée qu’il pourrait en être ainsi. J’avais provoqué bien assez de souffrances autour de moi, et il m’était tout bonnement impossible d’être à l’origine de la sienne.

Je venais plaquer mes lèvres contre les siennes, lui offrant un baiser bien plus long que les précédents, alors que mes mains venaient défaire les boutons de sa chemise. Je nous laissais le temps de respirer entre deux baisers et soufflais quelques mots à Ezechiel.

▬ Est-ce que cela répond à votre question ?






Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Sam 2 Déc 2017 - 14:24
I don’t want you to see what is waiting for you...
Ezechiel && Louann




Mes questions semblaient tant se ressembler qu'il m'était difficile de ne pas me reprocher les explications que je forçais à la sorcière. Elle se devait de trouver des mots sur des choses qui avait l'air de lui échapper en partie, tout cela simplement si elle souhaitait que je puisse accèder à une quelconque requête. Je demandais, demandais encore... jusqu'a ce que les mots fussent clairs. Ou étais-ce plutôt les gestes ?
Elle avait confirmer parler des sentiments, m'assurant qu'elle ne cherchait en rien à ce que j'en éprouve qu'il s'agisse d'elle et de ses désirs ou même de moi et de mes interdits.
En ça, j'était confiant et avais foi quand au fait qu'elle avait parfaitement saisi ce que j'étais et ce que j'avais cru avoir besoin de lui rappeler. Je ne craignais pas ou plus, comme je l'avais fait avant pour Alice une quelconque douleur infligée par mes actes: ces... baisers qui semblaient l'appaiser.

Mais si je ne craignais pas de la blesser, il me restait cette interrogation et c'était en ça que ses gestes avaient parrus plus efficaces que des mots. Je ne connaissait pourtant pas toutes les subtilités du language humain ou de leurs étreintes charnelles. Mais j'avais pu une fois expérimenter quelque peu la chose, même s'il m'était compliqué d'en voir les raisons ou le sens aujourd'hui que je n'étais pas sous l'emprise d'une potion. J'avais pu... et quand elle avait couplé à ses nouveaux baisers ce geste déterminé, j'avais compris.

Alors qu'elle détâchait les boutons de la chemise que je portais, je réalisais que ce n'était pas que des baisers dont elle avait besoin pour apaiser ses maux. Elle répondait en effet, ainsi à ma question.

▬ Oui, je pense avoir saisi à présent.

J'ignorais quoi faire, ou comment lui faire comprendre que je n'étais pas habitué à ce genre de contacts sans paraitre opposé à sa demande. Il n'était pas question pour moi de lui refuser ce fragment de tranquilité d'esprit si c'était tout ce qu'elle attendait de moi. Cette enveloppe si elle était faite pour combattre avait pourtant l'apparence de ces humains que Dieu et moi même chérissions tant. Elle était capable de plus que je ne pouvais penser de mon point de vue d'ange et je n'avais jamais vu d'autre objection à une telle proximité ou... intimité que celle qui avait traversé mon esprit plus tôt : Leurs sentiments et les blessures que je me refusait de leur infliger par ce que je ne pouvait leur offrir.

Je savais à présent ce grâce à la parole de Louann, que ça aurait été en lui refusant ce souhait que j'aurais contribué à son malheur et ses souffrances. Aussi, ce fut avec certitude quant à mon choix que je reprenais la parole :

▬ Si je peu, en ces étreintes charnelles apaiser vos douleurs, ôter ces souvenirs affreux... Il n'est rien que je vous refuserait, Louann.

Je réfléchissais quelque peu, conscient que j'avais fait par de ma décision sans détour, mais que je n'avais pas encore confessé mes manquements.

▬ Je me dois cependant de vous dire que je ne suis pas familier de ces choses là. Il vous faudra... me guider et me dire ou me montrer ce que vous attendez de moi, ce qu'il est bon de faire en pareille circonstances. Pensez-vous pouvoir combler mes déficiences ? N'est-ce pas trop vous demander ?







Cassandre Keras
avatar
Humain | Sorcier -staff-
✥ Je suis : une sorcière pactisée






Message   Lun 4 Déc 2017 - 23:24
I don’t want to see what is waiting for me
Ezechiel && Louann



L’apaisement… il était encore bien faible à l’instant où mes lèvres trouvaient de nouveau celles d’Ezechiel. Il était semblable aux dernières réflexions d’un écho lointain, comme s’il se débattait ardemment au milieu de tout ce qu’il cherchait à vaincre, mais trop faible face à ses nombreux ennemis, il ne parvenait qu’à subsister, incapable de vaincre. Quelques baisers ne suffiraient pas à le rendre plus fort, et cet apaisement mourrait avant d’avoir accompli sa tâche. Il me fallait davantage pour renouer avec la vie, pour éloigner la mort et la désolation dont l’enfer m’avait imprégnée. Et ce qu’il me fallait de plus, c’est à Ezechiel que je le demandais.
De par sa nature d’ange, il n’était certainement pas le plus qualifié pour ce dont j’avais besoin. Il était même sans le moindre doute le moins qualifié parmi toutes les personnes que je connaissais. Et pourtant, c’était bien à lui que je demandais de m’apporter l’apaisement dont j’avais besoin.

Lorsque j’assurais à Ezechiel bien comprendre toute l’étendue de sa nature, il ne semblait plus inquiet quant à l’idée de m’accorder l’apaisement dont j’avais besoin, quel qu’en fût sa nature, et je m’autorisais alors à défaire les boutons de sa chemise, avant de m’assurer que mes gestes répondaient à toutes ses interrogations concernant ce dont j’avais vraiment besoin. Il répondait avoir finalement saisi le réel besoin qui m’animait. Semblant rassuré par notre conversation à ce sujet, il reprit et m’assura que si ces étreintes charnelles étaient la clef de mon apaisement, il n’est rien qu’il ne me refuserait.

▬ Merci… Répondis-je dans un souffle.

Avant que je ne puisse dire ou faire quoi que ce soit d’autre, Ezechiel reprenait pour m’avouer son ignorance au sujet de ce que nous nous apprêtions à faire. Je n’avais aucune raison d’en être étonnée. Faire l’amour n’était certainement pas quelque chose de fréquent pour un ange, son ignorance n’avait donc rien d’une surprise. Je lui offrais un léger sourire pour première réponse, si tant est que les traits de mon visage soient encore capables de se déformer pour qu’un sourire se dessine sur mes lèvres. Après ce que je venais de traverser, je n’étais pas certaine que ce soit le cas, et j’ignorais si j’avais réellement fait ce sourire, ou si j’avais voulu ou cru le faire.

▬ Ne vous inquiétez pas… Dis-je simplement pour répondre à ses interrogations.

Il m’était tout à fait possible de le guider, je n’imaginais pas qu’il puisse en être autrement d’ailleurs, sachant ce que je savais d’eux. Je prenais son visage entre mes mains, agrippant une fois encore mon regard au sien.

▬ … tout ira bien. Ajoutais-je pour compléter ma réponse.

Mes mains délaissaient doucement son visage, pour descendre le long de son cou et atteindre lentement ses propres mains. Dans des gestes empreints de douceur et de délicatesse, je guidais ses mains sur mon propre corps, venant placer l’une d’elles sur ma hanche, et la seconde dans mon dos. Mes lèvres venaient de nouveau trouver les siennes et après lui avoir volé un nième baiser, je l’attirais lentement jusqu’à ma chambre où je terminais ce que j’avais commencé : déboutonner sa chemise afin de l’enlever. Je retirais moi-même mon tee-shirt découvrant devant lui pour la seconde fois les nombreuses cicatrices que je devais à Mordred… Je passais lentement un doigt sur l’une d’elles…

▬ Elles ne sont pas vraiment là… Dis-je sans m’attendre à ce qu’il comprenne ce que je voulais dire.

Une fois encore, je venais poser mes mains sur les siennes pour les guider sur mon propre corps et…






Ezechiel
avatar
Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange






Message   Mar 5 Déc 2017 - 14:27
I don’t want you to see what is waiting for you...
Ezechiel && Louann




En acceptant sa requête, je n'avais pas idée de ce à quoi je devais m'attendre. Et si j'acceptais les remerciements de Louann d'un signe de tête. Si j'avais évincé toutes les issues qui pourraient poser problème, rappelant mes capacités et mes lacunes à la sorcière. Si sans ces risques, je pouvais avancer sans crainte de faire mal lorsque je voulais faire bien et ainsi épargner à l'humaine des souffrances inutiles...

Du reste, je n'était pas certain d'être capable de faire bien. Je n'avait plus de certitude sur rien. Que devais-je dire, faire ? J'avais avoué ces manquements à ma protégée, conservant l'honnêteté que je m'employait à lui offrir. Demander assistance à la sorcière en pareille situation me semblait le plus adéquat, car elle seule dans ce lieu pouvait guider mes gestes ou mes mots. J'ignorais cependant si cela était déplacé ou si j'aurais ainsi entaché l'aide que je souhaitait lui apporter.

Face à mon ignorance et mes préoccupations se trouvait pourtant l'humaine, chez qui j'avais semblé voir un sourire. Je n'était pas certain de la raison de ce dernier, mais c'était là un geste positif de la part des humains. J'en était presque sûr. C'est alors qu'elle prit la parole et balaya tous les doutes qui subsistaient encore.

▬ Ne vous inquiétez pas… J'obéissais, cessant de m'inquiéter alors qu'elle me donnait ce qui ressemblait à un ordre. Puis, je suivait le mouvement que ses mains enjoignaient et la regardait droit dans les yeux alors qu'elle disait les mots suivants. ... tout ira bien.

A l'image d'un peu plus tôt, je n'avais pas protesté lorsqu'elle avait parlé, ni même quand j'avais sentit ses mains se mouvoir et quitter mon visage pour descendre doucement jusqu'aux miennes.

Je n'avais rien dit ou fait pour déranger les gestes de l'humaine car il n'était rien que je comprenait dans ce rituel et rien que je souhaitais comprendre. Les sensations, les émotions, les... caresses et autres attentions humaines me dépassaient et je n'étais pas ici ce soir pour en exposer les rouages. Je n'étais là que pour elle. J'étais de toute façon conscient qu'aucune explication rationnelle me permettrait de saisir pareille chose tant que je ne serais pas capable de le ressentir. Et comme ressentir m'était impossible... Il était donc évident que ce jour n'arriverais jamais. Alors pourquoi, pourquoi aurais-je interrogé Louann et dérangé son air si apaisé pour si peu ?

Mes membres, mes lèvres... chaque parcelle de cette enveloppe était toute disposée à suivre ses mouvements et mimer ce qu'elle voulait leur faire faire. Je laissais donc mes mains, lâches et siennes alors qu'elle les guidaient jusqu’à elle et les plaçaient sur son buste. Une sur sa hanche, une vers ses reins. J'ignorais toujours pourquoi, mais je ne l'interrompais pas gardant le silence et mes yeux rivés sur la sorcière, percevant avec clarté l'instant ou de ce mouvement elle revenait à son premier geste à mon égard. J'avais vu son corps se mouvoir pour que ses lèvres atteignent les miennes et j'avais mimé ce mouvement comblant tout espace entre nous. Je gardait mes mains ou elle les avaient posées alors que je sentait une pression de sa part semblait-il pour nous forcer à nous mouvoir. Mes pieds cédèrent, la suivant et obéissant à la sorcière sans la moindre réticence, me forçant pourtant à libérer son corps de mes mains.

Nous avions donc rejoins la pièce suivante, sa chambre à en juger le lit et mes souvenirs de l'endroit. Ce n'était que là qu'elle avait entreprit de défaire les dernières boutons de la chemise que je portais. Elle avait retiré le tissu et dévoilait ma peau, me laissant m'interroger sur la raison qui poussait les humains à porter ces choses, alors qu'elle retirait l'étoffe qu'elle portait elle aussi.

J'avais un parfait souvenir de ses marques sur sa peau et elle semblait en avoir conscience alors qu'elle en désignait une et disait quelques mots que je ne comprenais pas. Elles ne sont pas vraiment là… Je ne l'interrogeais pas, je ne chercherais pas à trouver un sens à quoi que se soit ce soir à présent. L'important était que cela ai sens pour elle.

Face à mon silence et ma coopération, elle avait déjà repris possession de mes mains et avait réitérer ce qu'elle avait fait plus tôt, posant ces dernières sur elle, toutes deux dans son dos cette fois. Un instant, je me demandais pourquoi, puis j'avais sentit ce subtil mouvement de ses doigts sur les miens, m'indiquant à faire de même. J'obtempérais, défaisant par là l'attache de ce tissu qui couvrait encore son torse. Elle ne portait à présent plus rien depuis la taille et je pouvais voir chaque blessure, chaque marque causée par le monstre qui l'avait faite prisonnière. Elle avait subit des souffrances tout au long de sa vie en témoignait les cicatrices sur son épiderme. Elle avait résisté à chacune d'elle, elle s'était faite à la chose comme l'avait prouvé notre dernière discussion à ce sujet. Pourtant, ce soir, elle avait besoin de moi pour panser l'une d'elle... Probablement la plus douloureuse de toutes.

▬ Je suis là, avec vous. Je ne demande rien de mieux que vous aider avec au moins l'une de vos stigmates.

Enfin, elle me laissait l'aider. Enfin j'avais la possibilité d'agir sur ce qu'elle subissait. Je regrettait qu'il ai fallu en venir à cela pour qu'elle m'autorise à la défaire de sa peine, mais je remerciait tout de même le ciel qu'elle l'ai fait.

Je cessais de parler, ne souhaitant pas dire plus que ce que j'avais avoué. Et je revenais à mes mains, toujours dans son dos, les gardant là ou elle les avaient posées alors que je sentait son corps se presser contre le mien. J'avais d'abord cru que ce n'était que pour cette proximité, mais en sentant encore et encore la pression sur le mien, me forçant à reculer alors que j'avais fait taire toutes mes forces... je comprenais qu'elle tentais de me faire bouger. Je reculais donc, jusqu'a sentir une résistance contre mes jambes. En tournant le regard j'avais pu voir le lit et m'était assis sur son bord en attendant une autre indication de la part de la sorcière.

Étais-ce là qu'elle voulait me mener ? Ou bien devrais-je reculer encore ? Elle avait répondu à ma question silencieuse tout en restant elle même muette. Car ce n'était pas des mots qui m'avaient répondu, mais ce qu'elle avait fait ensuite, s'asseyant à son tour face à moi, ses jambes d'un coté et de l'autre de mes cuisses. Ce n'était pas le lit sur lequel elle s'était installée, mais moi. Une autre interrogation pour l'ange que j'étais, une que je ne poserais encore pas.

Silencieux, appliqué à suivre le moindre de ses gestes, à enjoindre le moindre mouvement... j'avais perçu une nouvelle fois celui-là. Et alors qu'elle semblait se rapprocher pour déposer ses lèvres sur les miennes, j'avais écourté son chemin en mimant son mouvement. Ses muscles, sa peau, je les sentaient sous les miens et essayait d'imiter leurs contractions, ou ces moments ou l'épiderme qui recouvrait ses lèvres ne touchait plus le mien, pour y revenir ensuite. J'ignorais si je pouvais véhiculer un tant soit peu ce qu'elle cherchait en de tels attentions, mais je pouvais au moins lui épargner la tâche de m'apprendre plusieurs fois des choses. Si seulement je pouvait offrir par mon mimétisme une réponse à ses attentes.








Contenu sponsorisé





Message   
 

I don’t want to see what is waiting for me (Ezechiel&Cassandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-