[H 16 - 17 ] Something is odd, very odd... ▬ Feat. Lucy


 :: city of angels :: Downtown :: West
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
C. Riley Jensen
avatar
Nephelim | Neutre & Bon -staff-
✥ Je suis : une nephelim

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 13 Juin 2017 - 16:35



Something is odd, very odd...

LUCY FT. RILEY


Encore une journée de boulot à être sur le qui-vive qui se terminait. Oui, parce qu'après la visite de Bo aka Käli, aka ma belle mère tout droit sortie de l'enfer -et ce n'était pas une métaphore- je ne pouvais pas m'empêcher de soupçonner chaque personne de l'entreprise d'être son 'ami' dont elle m'avait parlé. Mais c'était ce qu'elle voulait, j'en était persuadée, elle serait d'ailleurs ravie de voir ça.

Je n'avais pas pris ma voiture ces derniers temps pour venir travailler, de un parce qu'il faisait beau et un peu de marche ne faisait pas de mal, mais aussi et surtout parce qu'avec ces histoires de couvre feu les rues étaient tellement embouteillées à la sortie des bureaux que j'arrivais chez moi plus vite à pied qu'en voiture ! J'avais donc terminé une mission donnée par mon chef de service et ranger mon bureau avant de prendre mon sac, mes lunettes de soleil et sortir prendre l'air pour le trajet retour.

J'avais déjà parcouru plusieurs rues et laissait mon regard s'éparpiller ça et là à chacune d'elles. Ce n'était pas une mauvaise chose, j'avais encore du temps et je profitais de la météo, le sourire aux lèvres. Mais mon sourir c'était pourtant évanoui, brutalement alors que mon regard s'était posé sur un visage familier.

▬ Ser... Je me coupait dans ma réflexion à voix haute, sachant pertinemment que c'était impossible. J'avais revu Serah, elle m'avait expliqué, m'avait dit que son sort raté était irréversible. Alors si elle avait réussi l'impossible... elle me l'aurait dit ! Pourtant la femme que je voyais sur le trottoir d'en face ressemblait tellement à celle que j'avais rencontré la première fois que c'était troublant.

▬ La curiosité est un vilain défaut, Riley... C'était avec ces mots que j'avais décidé de traverser pour rejoindre l'inconnu et avoir des réponses aux interrogations qui me titillaient. C'était étrange, trèèèès étrange et j'ignorais réellement comment lancer le sujet mais... Soyons honnêtes, la phrase que je m'étais dite n'avait aucunement pour vocation de me détourner d'elle. Si j'avais voulu m'empêcher de jouer les curieuses, j'aurais été plus convaincante.

Je réfléchissais un instant, essayant de trouver la manière d'aborder la chose et si je ne voulais pas parler magie et trucs du genre... une solution s'imposait !

▬ Heyyyy, ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vues, je ne savais pas que tu était revenue en ville... Fis-je à l'attention de l'inconnue, prétendant réellement la prendre pour mon amie. C'était un peu fourbe, mais c'était moins risqué que de parler magie, démons et tout le tintouin avouons-le.






Dernière édition par C. Riley Jensen le Mar 27 Juin 2017 - 14:52, édité 1 fois
Lucy Black
avatar
Humain | Humain
✥ Je suis : une humaine






Message   Mer 21 Juin 2017 - 1:07
Elle avait ôté ses lunettes de repos quelques secondes, se frottant les yeux fatigués par la lumière des néons bleus. Elle n’arrivait plus à se concentrer sur son microscope. Seule dans son labo, elle relève la tête. L’horloge derrière le sas de quarantaine affichait l’heure. En avance de 5 minutes pour lui donner le temps de réagir. Elle soupire. Elle n’avançait à rien, trois jours qu’elle essayait d’implanter ces souches dans le virus. Ils finissent toujours par mourir. Elle ne pouvait pas se permettre de rester encore plus tard et dormir dans le fauteuil de ministre qui orne son bureau. Sa dernière vraie douche datait de 2 jours et ses cheveux toujours attachés en chignon réclamaient un bon shampoing. Elle finit par se résigner et ranger sa paillasse, scellant les souches bactériennes des patients dans un réfrigérateur à code. Sa blouse au vestiaire, habillée comme une avocate, elle se sent aussi à l’aise qu’une larve dans un désert. La jupe lui parait trop courte et la veste l’encombre plus qu’autre chose, ayant trop chaud pour la porter. Seule la chemise lui parait jolie, mais il parait que venir en jeans à son boulot montrait un manque de sérieux et une dévalorisation de son image. Enfin, c’est ce que Mr Sanders lui avait fait comprendre subtilement, tout en la flattant le premier jour où elle a mis ces foutus escarpins noirs. Lucy ne pouvait pas s’empêcher de croire que la femme avait été créée uniquement pour souffrir.

Elle s’était arrêté au starbucks pour un moccha bien chocolaté et traversait la rue sans vraiment regarder le monde autour d’elle. Le bruit tonitruant des voitures lui donnait mal à la tête et plus elle se lançait si profondément dans ses recherches, plus le contact extérieur lui paraissait désagréable. Une tête brune, un brin plus petit qu’elle, un sourire amicale planté sur le visage, un minois charmant, presque trop, se plante devant elle. Lucy finit par la dévisager quand cette dernière semble la reconnaitre. « Euh… » Elle regarde derrière elle. « Ab… » Elle sourit, ricane même nerveusement. Merde, elle lui parle vraiment. Fait chier, Lucy n’avait pas la traitre idée de qui c’était. Et puis, elle n’avait jamais quitté la ville ! Plus de 3 ans qu’elle était dans les parages à plein temps. Lucy hésite entre être honnête ou jouer le jeu de la connaissance et en finir au plus vite.

-Euh… Pardon, mais je ne crois pas me souvenir de vous… Finalement, le mensonge n’a jamais été le fort de Lucy et elle détestait ça de base.

-Vous avez travaillé à l’hôpital ? Ou vous étiez une élève de Mr Stanford vous aussi peut-être ? Je sais qu’il tutorait plusieurs élèves à la fois, mais j’étais trop dans ma thèse pour faire attention aux autres.

Elle chercha toute les excuses possibles pour justifier son manque de mémoire. Mais c’était parce que Lucy avait mis peu de considération pour ses camarades de classe. En dehors de son cercle proche, le visage des autres lui était complétement inconnus car elle ne s’en fichait pas mal. Elle se souvint même qu’un docteur en médecine lui avait déconseiller cette branche à cause de son manque d’intérêt pour les autres.
C. Riley Jensen
avatar
Nephelim | Neutre & Bon -staff-
✥ Je suis : une nephelim

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Jeu 29 Juin 2017 - 15:55



Something is odd, very odd...

LUCY FT. RILEY



Je n'étais toujours pas friande des mensonges, mais dire la vérité aurait pu mettre en danger Serah, la jeune femme ou la faire me prendre pour une folle. Au choix ! Et ces choix ne me plaisaient pas; tout comme ne pas chercher à comprendre ne m'avait pas semblé une option. Ce n'était pas que de la curiosité, même si c'était ça qui avait tout déclenché; parce que si quelqu'un ressemblant comme deux gouttes d'eau à Serah avec son ancienne apparence vivait à L.A.... c'était tout de même étrange et méritait de creuser. Mon amie devrait aussi savoir, mais je ne pouvait rien dire à part ce que j'avais vu. Alors j'avais empilé la curiosité avec le besoin de savoir et j'avais traversé la rue, mentit pour lancer la conversation et voir ce qui se passait.

Une part de moi se sentait encore plus coupable quand j'entendais sa réponse. Elle ne se souvenais pas de moi, bien entendu ! Et elle semblait s'excuser pour ça. Riley... Ce n'était pas seulement une partie, mais mon être tout entier qui s'en voulait et je décidais de jouer franc jeux à partir de là, sans trop en dire bien entendu. Après tout... elle avait dit suffisamment de choses pour que ce soit facile de rebondir la dessus. Je n'avais pas besoin de jouer ainsi plus longtemps.

▬ Mr Stanford ? Non... Je suis désolée, j'ai du me tromper, vous... vous ressemblez à une de mes amies. C'est frappant. Mais... l’hôpital, ce n'est pas exactement mon domaine, ni le sien.

Voila que j'avais offert un peu plus de sincérité, même si ce n'était pas encore parfait... je devrait bien faire avec. Je ne pouvais pas parler magie, changement d'apparence et compagnie.

▬ Pas de quoi vous excuser du coup... C'est moi qui devrais. Je... je m'appelle Riley. Désolée de vous avoir dérangée j'étais persuadée que vous étiez...

Je souriais, essayant de trouver de quoi la retenir pour en apprendre plus. Si je voulais parler à Serah, il fallait que je comprenne. Au moins un minimum !

▬ ...Vous vous en fichez surement. En tout cas, c'était une méprise et je comprend mieux pourquoi vous ne m'aviez pas donné de nouvelles ! Fis-je en ricanant, c'était une petite blague, mais ça n'allait pas l'empêcher de partir; Vite Riley, vite ! Quelque chose qui la fasse rester sans la faire flipper, c'était dur à trouver !

▬ Je parle beaucoup, désolée... Et de moi en plus. Vous... vous avez parlez d'une thèse à l'hôpital ? Vous travaillez dans quoi ? Si... c'est pas indiscret. C'est de la curiosité à l'état pur. Mon amie est dans l'administratif et... on dirait qu'on pouvait pas faire plus éloigné. C'était bancal, mais c'était toujours mieux que rien et peut être qu'elle ne voudrait pas prendre ses jambes à son cou juste parce que j'étais curieuse à cause de ses paroles ? Croisons les doigts.


Lucy Black
avatar
Humain | Humain
✥ Je suis : une humaine






Message   Mar 4 Juil 2017 - 1:16

Dans un contexte habituel, Lucy aurait été arrêté, prise pour quelqu’un d’autre et quand cette personne se serait rendu compte de son erreur, se serait excusé puis se serait enfuit sans demander son reste. Enfin c’est comme ça que la blonde aurait réagi si ça avait été son cas. Cette petite brune se met à parler, encore et encore, racontant des choses que Lucy pense ne pas avoir besoin de savoir. Elle reste interdite devant cet ovni. Elle donne son nom en plus. Lucy se retourne plusieurs fois pour regarder derrière elle. C’était une caméra cachée ? Quelqu’un se fichait d’elle ? D’une simple erreur, ça devient une discussion presque forcée dans laquelle Lucy n’était pas prête à se lancer. Elle sort son téléphone portable pour vérifier l’heure. Elle remarque la date. Elle expire doucement et calme ses envies de fuites. 5 jours sans voir autre chose que des bactéries. Il fallait qu’elle se réadapte et surtout qu’elle prenne une vraie douche ! ou une piscine…

Elle sourit bêtement lorsque la dénommée Riley s’explique. Papillonne des paupières. Elle n’est pas très sûre de la marche à suivre. La petite brune explique qu’elle n’avait pas de nouvelle de cette fameuse amie. Et Lucy décoche sans réfléchir.

« Elle ne vous donne plus de nouvelles et c’est votre amie ? » Mais elle se pince les lèvres immédiatement, c’était sorti d’une façon plus sèche qu’elle ne l’aurait voulu, voir presque condescendant. Matthew lui avait toujours fait remarqué que c’était son point faible. « Bref je dois y a… » On lui coupe le chemin, la brune était toujours plantée devant elle. A parler comme un moulin à parole. On lui pose des questions. Est-ce qu’elle se ferait draguer par hasard ? Elle n’en sait rien et vu que le courage de se débarrasser les gens n’existait pas chez elle, elle répond aux questions comme si ça avait de l’importance.

« Ma thèse portait sur la bio dégénérescence des cellules cancéreuse en milieu hostile et comment on peut ciblé ces dernières sans toucher les fonctions vitales du patient… »

En parlant aussi franchement de son projet de thèse, elle espérait vraiment perdre Riley et qu’elle prenne peur face à jargon trop compliqué.

« Mais c’est une thèse et l’expérience fut un échec. »

Lucy pensait évidemment à son projet actuel, à la possibilité de ciblé le gêne qui causait nombre de trouble à cette drôle de génération. Ce qui l’empêchait de dormir parfois et qui lui faisait oublier la notion du temps plus d’une fois. Surtout avec ce couvre-feu qui lui donnait plus d’une fois l’excuse de rester dormir à son bureau. Mais ce projet-là, était pour le coup, confidentiel si elle se souvient de son contrat. Ah ? Peut-être était-ce une journaliste en fait… Lucy semble voir cette réponse comme la seule raisonnable.

-Ecoutez…. Je suis sûre que vous êtes douée à trouver vos infos, mais si c’est pour mes recherches que vous êtes plantée là devant moi, sachez que je ne risquerais pas mon poste et ma carrière pour tout l’or du monde. Donc c’est tout ce que vous serez sur mon travail.
C. Riley Jensen
avatar
Nephelim | Neutre & Bon -staff-
✥ Je suis : une nephelim

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 9 Juil 2017 - 16:19



Something is odd, very odd...

LUCY FT. RILEY




J'avais bien conscience d'être lourde, insistante... Et mon interlocutrice me donnait plus le sentiment de vouloir partir que de m'écouter ! Alors quoi ? Je devrais la laisser partir ? Réfléchis, si elle ressemble tant à l'ancien visage de Serah... TU DOIS SAVOIR POURQUOI ! Je me convainquait à chaque doute, mais... elle elle n'était pas convaincue, elle ignorait tout du pourquoi de ma réaction et elle allait finir par me prendre pour une folle ou penser que j'étais en manque d'amis vu ce qu'elle avait laissé échappé au premier abords. Outch ! Si je n'avais pas mentit, ça aurait pu faire mal. « Elle ne vous donne plus de nouvelles et c’est votre amie ? » Mais elle avait raison ! Si j'avais dit la vérité à ce sujet, je doute qu'appeler amie quelqu'un qui faisait ça soit... judicieux.

Je ne lui en tenais pas rigueur puisque je mentais à ce sujet là de toute façon et puis... j'étais là à l'emmerder complètement, et à la retenir, je n'allais pas lui reprocher sa franchise en prime !

▬ Whoa, c'est... complètement hors de mes capacités. Je vous crois sur parole du coup quant à la vérification ou non de la thèse.

Fis-je quand elle m'expliquait avec des mots scientifiques quelque chose que je ne pigeais pas du tout. Elle m'avait perdu au milieu de tout ce charabia et c'était peut être le but recherché. Cela dit... j'étais têtue et je m'étais donné une mission, arriver à connaitre quelque chose sur elle à dire à Serah. Quelque chose qui aide à comprendre ou... au moins son prénom ! Cela dit, j'avais donné le mien et j'attendais toujours qu'elle me rende la pareille alors... ce n'était pas gagné.

Normal, gros bêta ! Elle ne te connais pas et tu lui tape la discute, elle veux juste partir ! Pas se confier. Je savait tout ça, ou du moins je m'en doutais fortement. Mais je ne pouvait pas abandonner maintenant non plus. Aussi lourdingue que ça me fera passer. Et en m'accusant d'espionnage ou je ne sais quoi... elle m'avait donné une petite aide sans le savoir.

▬ Non non, je vous assure, je ne cherche pas à vous faire parler de votre boulot ! Vous ressemblez réellement à quelqu'un que je connais. Cette... ces questions et ce blabla, c'est moi quand je suis nerveuse. Et m'être plantée comme ça, a fait grimpé la nervosité. Désolée.

Je marquais une pause et la regardais un instant, me demandant ce qu'il y avait de si secret dans son job pour qu'elle puisse venir à penser ça. Mais si je demandais... elle allait vraiment y croire.

▬ En fait, pour mon amie. Je m'inquiétait, parce qu'elle as disparu de la circulation et on m'as même dit qu'il y avait eu un accident et... Bref quand je vous ai vue, j'ai cru qu'il y avait eu erreur sur la personne. Essayer de l'attendrir avec ça, c'est du jolie Riley ! Cette nouvelle tactique me dégoutait quelque peu, mais je n'avais pas le choix. Qu'elle m'accuse d'espionnage me donnait une raison pour en dire plus: me défendre. Alors comme on disait... qui ne tente rien, n'as rien.

▬ Mais maintenant, je crois que ce qu'on m'as dit était vrai. Et je suis vraiment navrée d'avoir reporté ça sur vous avec toutes mes questions. Je suis comme ça, quand ça ne va pas, je piaille.


Lucy Black
avatar
Humain | Humain
✥ Je suis : une humaine






Message   Ven 21 Juil 2017 - 19:04
Complètement hors de ses capacités. Lucy n’en doutait pas, son regard perdu en disait long et elle fût presque déçue d’ailleurs. Bon la théorie un peu parano de la scientifique ne tient pas debout, mais ce n’était peut-être pas de trop de se méfier avec un telle projet. Elle ignorait encore beaucoup de chose sur le gène « Nephélim ». Terme qu’elle n’a pas inventé et dont son patron était l’inventeur. Du moins, elle croyait à un simple baptême du gène. Non d’une nouvelle réalité. Elle se racle la gorge en portant sa main devant sa bouche. Elle pensait en être débarrassée pour de bon. Erreur. Quand Riley s’expliqua, Lucy arqua le sourcil. Regardant l’heure à sa montre, elle repensa aux précieuses minutes qu’elle perdait. Elle qui se battait avec le temps qui passe à chaque seconde.

Voilà qu’elle lui parle de disparition ou d’accident. A quel point peut-on ressembler à quelqu’un est être confondu avec celle-ci. Lucy avait évidemment entendu parler de la théorie comme quoi, chacun avait un double dans le monde. Mais un sosie avait toujours une différence ou deux, facile à détecter. Même des jumeaux monozygotes pouvait être différencier par leurs proches. Alors si Riley était son amie, elle ne comprenait pas pourquoi, elle insistait ainsi. Elle soupira, gênée car elle ne pouvait ni la rassurer, ni lui donner une explication. Deuxième raclage de gorge. Cette fois-ci c’est le dos de Lucy qui se raidit, à rester planter debout sans rien faire, elle avait laissé ses épaules s’affaissaient et tirer sur ses lombaires. Et merde, la petite brune avait réussi à prendre en pitié Lucy, levant les yeux au ciel, elle se serait trouvée horrible si elle ne compatissait pas un minimum. Surtout que dans l’espace privée, Lucy était un vrai chamallow qui pleurait à chaude larmes dès qu’on parlait tragédie.

-Je suis désolée, dit-elle dans un soupire étouffer. Son visage s’était attendri et elle croisa les bras sous sa poitrine. Je comprends qu’une telle perte puisse amener à voir des visages partout. Mais désolé de vous décevoir, je suis pas du tout votre amie. A vrai dire, j’habite en ville que depuis 3 ou 4 ans. Et je ne suis pas aller plus loin que le quartier environnant l’hôpital.

Et c’était peu dire ! Quand elle avait son stage à L.A, Matthew avait eu du mal à la faire sortir de son studio et d’organiser des sorties amoureuses. Des actes qui ont eu raison de leur couple bancale mais au final, une amitié sincère et sans plus d’ambiguïté. Lucy regardait Riley dans les yeux, elle se demandait si quelque part, la brunette attendait quelque chose d’elle. Elle détestait se forcer à faire quoi que ce soit. Mais c’était Matt le premier à l’amener à s’intéresser aux autres, pour son propre bien. En venant bosser au laboratoire de l’hôpital et avec de vrai patient, il fallait qu’elle apprenne à s’ouvrir aux autres.

-Je m’appelle Lucy Black. Je suis chargée de recherche à l’hôpital, pas très loin d’ici. Je ne pourrais jamais ramener votre amie, mais si jamais vous avez un souci avec le service d’urgence ou même pour obtenir une chambre, donnez mon nom, je verrais ce que je peux faire.

*Bravo Lucy, tu proposes tes services en guise de pansement qu’on met sur une plaie, mais on sent tellement que tu ne sais pas t’y prendre ! Intelligente, mais un peu mongole !*
C. Riley Jensen
avatar
Nephelim | Neutre & Bon -staff-
✥ Je suis : une nephelim

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 23 Juil 2017 - 13:10



Something is odd, very odd...

LUCY FT. RILEY





J'étais embarrassée, mais ce n'était pas pour les raisons que je donnais à mon interlocutrice. Non. Je m'en voulais de mentir comme ça, c'était si déplacé et tellement de mensonges accumulés que j'avais l'impression d'être quelqu'un d'autre. Je n'aimais pas la situation, mais je ne savait pas comment faire. L'inconnue n'était que ça, une inconnue et j'ignorais ce qu'elle savait ou voulait savoir; hors de question donc de dire la vérité. Hors de question de griller la couverture de Serah qui avait changé d'identité... Avec toutes ces 'interdictions' j'étais pieds et poings liés et j'avais fait la seule chose qui m'était venue à l'esprit. Peut être que d'autres auraient trouvé mieux, mais... je n'était pas spécialisée dans l'art de soutirer des informations aux gens alors, j'avais fait simple.

▬ Ce n'est rien, je crois que c'est plutôt clair à présent. Et ce n'est pas votre faute !

Au final, ça portait au moins ses fruits. Parce que je savais ou elle travaillait et avec l'une de ses dernières réponses... je connaissais enfin son nom. Cela dit, cette réponse justement... Une partie de moi ne pu s'empêcher de penser qu'elle tenais plus de Serah que son apparence. Quoi que, mon amie aurait surement été plus compatissante. Mais je ne jugeais pas la pauvre Lucy. Après tout je ne la connaissait pas et elle était surement tellement décontenancée par tout ça qu'elle avait du mal à trouver les mots. Après tout je ne l'aidait pas avec mes explications et mon histoire désolante et fausse qui plus est !

▬ Euh... Oui, merci j'y penserait si jamais... j'en ai besoin.

La remercier semblait judicieux même si c'était un peu bancale tout ça, quelque part elle voulait aider. J'étais juste ravie de ne pas être dans le cas que j'avais décrit, sinon j'aurais surement eu du mal à faire face au Je ne pourrais jamais ramener votre amie. qu'elle avait dit au milieu de tout ça. Je toussotais, gênée. Mais c'était peut être pas plus mal, car elle penserait surement que j'avais du mal à parler pour une autre raison cette fois.

J'en profitait pour réfléchir, essayer de trouver si j'avais encore quelque chose à découvrir et dire à Serah. Mais je n'était plus sûre de pouvoir trouver quelque chose pour lui tenir la jambe sans passer pour plus lourdingue que je ne passais déjà. Si ça continuais, elle allait finir par me donner un coup sur le museau et se barrer dans le sens opposé. Tout pour me fuir...

Maintenant, je pouvait dire à Serah à quel point cette femme ressemblait à son ancien elle. Son prénom, son nom, ou elle travaillait... Peut être que c'était suffisant. Peut être même que c'était tout ce que je pourrais tirer d'elle ?! Franchement j'ignorais si je pouvais faire mieux ou continuer à la manipuler comme ça. La pauvre ne m'avait rien fait pour mériter ça.

D'ailleurs... une idée me venait, assez stupide mais, c'était toujours mieux que rien. Mieux que terminer sur une note si négative alors que je m'en voulait de la faire tourner en bourrique comme ça.

▬ Je suis navrée de vous avoir mis dans une telle situation. Vraiment... Je peux peut-être essayer de me faire pardonner un minimum et vous offrir un café ? A emporter si vous voulez même, il y en as un au coin de la rue !

Un peu de réconfort au milieu de toute cette fausseté que j'avais sortie à la pauvre jeune femme.




RÉSOLVEZ-MOI !:
 
Lucy Black
avatar
Humain | Humain
✥ Je suis : une humaine






Message   Mer 16 Aoû 2017 - 18:41
Oui quelque part, Lucy essayait bien de fuir Riley. Elle la mettait de plus en plus mal à l’aise et elle n’avait rien d’autre à lui dire, qui pourrait l’aider ou la soutenir. A bien détaillé la jeune femme, elle était belle et pleine de vie. Pourquoi s’accrocher à une étrangère pour se consoler. Ça étonnerait beaucoup la doctoresse si cette dernière lui avouait qu’elle n’avait personne. Lucy était célibataire par besoin et manque de temps. Riley devait certainement avoir un homme ou une femme dans sa vie. A moins que… Lucy secoue la tête en se tenant la tempe, la voilà en train d’imaginer des conneries. Mais elle espérait sincèrement que cette amie disparue, n’était pas SA petite amie. Lucy voyait déjà comment cela pouvait dégénérer en obsession. Elle en avait déjà vu des victimes.

Voilà que Riley se met à lui proposer une tasse de café. Lucy avale sa salive. Avec ce qu’elle était en train d’imaginer, elle se demandait si refusait était une bonne idée. Riley pouvait-elle se montrer violente ? Après tout, elle avait tout d’une charmante personne. Mais l’encourager pourrait-être pire à long terme. Puis Lucy se mit à rire de manière sarcastique, se traitant d’idiote intérieurement. Elle avait rit bêtement devant Riley et elle secoua la tête.

-Pardon, je repensais à quelques choses. Dit-elle en mentant.

Elle regarde sa montre à nouveau. Elle souffle et repense à ses recherches, il fallait qu’elle s’y remette au plus vite. De toute manière, elle allait passer une nouvelle nuit blanche dessus, autant prendre un café pour la garder éveillé. Ca l’évitera de se réveiller en bavant sur ses papiers.

-Bon ok pour un café, mais à emporter, je n’ai pas beaucoup de temps devant moi et j’ai beaucoup de travail, vous comprenez ?

Car comme tous les soirs, elle allait se commander un plateau repas, juste avant que le couvre-feu ne l’empêche de le faire. Et comme tous les soirs, elle allait grignoter en lisant des pages et des pages de rapport sur le code génétique de chacun de ses patients, réfléchir à différentes formules et s’endormir à une heure dérisoire en ayant qu’une envie, mettre sa théorie en pratique. Ça lui faisait penser qu’elle devra bientôt commander de nouvelle souris pour ses expériences.

S’approchant de la devanture d’un Starbucks, Lucy garda une certaine distance avec Riley. Peu habituée aux rapports humains, elle avait beaucoup de mal à se sentir à l’aise en dehors de son espace vitale. La rendant froide et étrange aux yeux de la plupart. Peu pouvait y entrer et ça se comptait sur les doigts d’une seule main. Dean en faisait partie, mais elle n’osera jamais l’avouer. Elle se tourna vers Riley, certainement curieuse de savoir quoi commander.

-Un Caffé Mocha s’il vous plaît.
C. Riley Jensen
avatar
Nephelim | Neutre & Bon -staff-
✥ Je suis : une nephelim

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Ven 18 Aoû 2017 - 11:12



Something is odd, very odd...

LUCY FT. RILEY





En proposant le café, je savais déjà qu'une réponse positive était peu probable; alors quand elle avait accepté pour la solution de rechange à savoir le café à emporter... c'était déjà un miracle en soit. J'ignorais ce qui se passait dans la tête de la jeune femme, elle devait me prendre pour une folle, croire que j'étais en pleine dépression... ou d'autres choses, qui sait. Mais c'était entièrement de ma faute, ou du moins à 90% à cause de ma façon de me comporter. Et 10% de la sienne et de son cerveau qui décidait de me mettre dans l'une ou l'autre de ces catégories.

Pour ma défense, cela dit, il n'existait pas de mode d'emploi sur "comment se comporter quand on rencontre le sosie parfait d'une de ses amies". J'avais beau avoir vu de nombreuses choses depuis quelque temps, j'avais beau savoir pour les démons, les anges et autres... ça, c'était inédit !

Avant d'aller au café, elle s'était déjà excusé d'un rire qui s'était échappé de ses lèvres et que je n'étais pas certaine de comprendre. J'avais balayé son excuse d'un signe de main. Après tout, je me fichais de la raison de son rire, j'avais eu je pense toutes les informations qu'il me fallait donner à Serah... Ensuite je n'avais pas prévu de revoir la jeune femme ou même d'essayer plus en avant de comprendre. J'imagine que Serah serait plus apte que moi à trouver la raison s'il y en avais une et... elle me le dirait, non ?

▬ Un café à emporté, oui oui. Pas de soucis, je ne vais pas gaspiller encore plus de votre temps, promis.

J'avais acquiescé gentiment, ne souhaitant pas emmerder plus encore la pauvre fille. J'avais déjà insisté pendant un moment et elle devait en avoir sa claque de ma tête ou mes questions. C'était peut être même ça le rire, ou alors c'était qu'elle voulait dire non et avait dit oui au café à emporté en dernier recourt ? Quoi qu'il en soit, j'avais marché avec elle vers notre destination et elle s'était empressée de commander comme si elle avait hâte que tout ça se termine. Oui enfin, c'est pas comme si ! Elle à hâte, point ! Songeais-je en commandant à sa suite avant de sortir ma carte pour payer nos deux boissons.

▬ Un frappuccino caramel, s'il vous plait. Par ce temps, j'avais eu envie d'un peu de fraicheur et quitte à finir cette discussion sur un café... autant cumuler les deux.

J'avais aussitôt payé en attendant qu'ils fassent nos boissons et regardé Lucy un court instant avec compassion. J'ai du la faire flipper, la pauvre avec toutes mes questions. Je n'avais rien dit, juste attendu en silence nos commandes histoire de ne pas en ajouter alors qu'elle semblait prête à se débarrasser de moi et ravie de le faire. J'avais simplement pris mon Frapuccino, laissé le barista lui tendre son Mocha et j'avais ajouté un dernier mot:

▬ Bonne fin de journée. Et merci pour votre patience.

J'avais ensuite tourné les talons. Je n'avais pas l'intention de m'imposer plus encore et comme ça... elle serait rassurée, elle avait vu directement que je tenais ma promesse: Un café et byebye...




Contenu sponsorisé





Message   
 

[H 16 - 17 ] Something is odd, very odd... ▬ Feat. Lucy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-