[H 10-13] I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me... ▬ Feat. Matthew


 :: city of angels :: C.M. Hosp. Center :: Aile sud :: Urgences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ezechiel
✥ Je suis : un Ange
Trio | Bien -staff-



Message   Dim 23 Juil 2017 - 14:05
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW


J'avais poursuivi un déchu jusqu'à une ruelle bordant l'hôpital. Il avait réussi à m'échapper par plusieurs stratagèmes, mais jamais complètement grâce à mon don de détection qui captait son aura sans équivoque. Il était coincé à présent, il savait sa dernière heure arrivée et pourtant... Quelque chose avait accaparé mon attention, déstabilisé mes sens alors que je sentais de nombreuses auras démoniaques à portée. Un nombre impressionnant de démons, si près ? J'ignorais comment c'était possible, mais la chose avait fait diversion et le déchu m'aurait presque échappé. Je revenais un instant à cette ruelle et me coupait de ce que je percevais pour mettre fin à l'existence de ce traitre. Il ne fallu que peu de temps à mon Lux Dei pour le consumer entièrement et aussitôt, je laissait mon don de détection chercher ce que j'avais perçu.

J'avançais, laissant le cadavre derrière moi pour suivre cette amoncellement d'auras démoniaques que je percevais. Je restait prudent, cachant ma nature à ceux que je tentais de trouver, restant pourtant sur me gardes plus j'approchais d'eux. L'impression grandissait à force de me rapprocher de l'hôpital et lorsque j'entrais par la première porte que je trouvais, celle-ci m'avais frappée de plein fouet; toutes ces présences se bousculant dans mon esprit.

▬ Comment...


Je ne terminais pas ma phrase, me décalant en sentant une poussée sur mon épaule alors que deux personnes en tenues blanches semblaient pressées de libérer le corridor pour faire passer un chariot sur lequel se trouvait un blessé.

Machinalement, j'avais suivis le mouvement imposé par la main qui s'était posée sur mon épaule et les mots lointains que j'avais entendu. La réalité semblait floue, sur un autre plan alors que le bruit autour de moi s'étouffait au profit d'un autre capharnaüm qui avait, lui, lieu dans mon esprit. Des démons, de partout. Ce bâtiment en semblait infesté. Il m'était difficile de savoir combien tant ils semblaient nombreux; il m'était impossible de les trouver, vu le nombre d'âmes présentent en ce lieu. Et les humains... Avaient-ils la moindre idée de ce qui se déroulait ici ? Ce lieu était si dangereux malgré son utilité et pourtant... Que pouvais-je faire ? Trop d'humains arpentaient ces murs pour qu'une seule action soit possible.

Je me concentrait d'avantage, essayant de me fier à mes sens pour trouver un nombre approximatif. Combien de ces abominations pouvaient se cacher en ces murs ? Mais rien n'y faisait, le brouhaha, les auras... tout se mélangeait et troublait mon don qui n'était pas en mesure de faire mieux. Quand on me bousculait une nouvelle fois, je réalisait que j'étais probablement au mauvais endroit, pourtant, je ne parvenait pas à bouger ou réagir à ces voix que j'entendais comme étouffées par une distance qui n'existait pas. Ma concentration semblait avoir eu raison de mon esprit qui s'était perdu un instant. Je fermais les yeux et secouais légèrement la tête, tentant de faire cesser cette sensation étrange. Mais lorsque je rouvrait les yeux ce fut un autre spectacle qui me dérangeait. Toutes les silhouettes, toutes ces personnes autour de moi pourtant si pressées semblaient avancer au ralentit. Comme si quelque chose avait exaucé ma demande. Seul au milieu à me mouvoir normalement, je marchais de quelques pas entre les corps qui le faisaient difficilement et m'adossait à un mur pour laisser passer les médecins alors que subitement, le temps semblait avoir repris son court.

▬ Est-ce moi qui ai fait cela ?
Demandais-je presque dans un murmure, la question étant adressée à mon Père, même si je savais qu'une réponse serait superflue. J'avais sentit l'effet sur mon être et vu ma vélocité lorsqu'ils en étaient dépourvus. La réponse semblait logique, mais elle restait étrange au milieu de tout ce bruit soudainement revenu et des perceptions que je ne semblait pouvoir couper. Peut être était-ce du à ce que je venais de réaliser, mais il me semblait évident que mon esprit refusait d'ignorer ce qu'il sentait autour de lui.



avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Dim 30 Juil 2017 - 22:42
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW

Journée au travail quotidienne et oserais-je le dire, assez banale. Aujourd'hui, je n'avais pas d'opérations programmées, c'était principalement des consultations pour des opérations, ou pour des vérifications postopératoires. Peut-être penserez-vous que ça donne l'impression que j'aime uniquement que quand j'ai un bistouri entre les mains. Pourtant, ce n'était pas le cas, j'appréciais ces journées ou je n'avais pas à ouvrir quelqu'un. C'était un réel plaisir de prendre en charge les patients dont tout c'était bien passé. Ca me mettait du baume au cœur, et malgré tout ce qui se passait en dehors de ces murs, c'était ma manière de sauver l'humanité. Bien entendu, il y avait aussi des patients qui venaient pour préparer une opération, c'était beaucoup moins drôle mais je gardais le côté positif en me disant que s'il y avait opération, le problème était résolvable. Un sourire, un geste réconfortant de la main plus tard, je laissais mon futur patient pour une autre consultation. Ainsi était le quotidien de mes journées et je ne m'en plaignais pas. Finalement, au bout de quelques heures, j'allais prendre une pause avant d'aller faire consultations aux urgences. C'était dans ce service qu'il fallait le plus s'accrocher. Tout pouvait arriver, d'une simple foulure de la cheville à un accident de la route très grave. Ce n'était pas la même ambiance de travail, ici, rien n'était planifié, il fallait être toujours prêt au pire. J'allais à la machine à café tout en saluant des collègues de travail, le sourire aux lèvres. J'aimais mon métier et pour rien au monde je ne le quitterai. J'avais déjà failli le perdre mais ce n'était pas le moment d'y penser. Je déambulais dans les couloirs quand j'apercevais au loin un gars. Il avait l'air complètement déboussolé et avec l'agitation ambiante, personne ne faisait attention à lui. Il gênait des médecins qui transportaient un patient et il finit par s'adosser au mur, complètement perdu. Je m'avançais vers lui d'un pas rapide tout en étudiant sa posture. Il ne semblait pas violent, c'était déjà ça. Punaise, c'est rapide, je ne pensais pas que j'arriverai si vite sur lui. Je m'approchais de lui et lui toucher doucement l'épaule.

-Monsieur ? Monsieur, vous allez bien ?

Il semblait déstabilisé, pourtant, je n'avais pas le choix. Il gênait le passage et il n'allait pas tarder à se prendre une réflexion.

-Vous voulez vous asseoir ? Venez avec moi, on va s'occuper de vous, dis-je d'un ton à la fois ferme mais doux.

Au fil des ans, nous, docteur, n'apprenons pas seulement à soigner le corps des gens, nous apprenions aussi à gérer le côté psychologique. Selon l'approche que nous avons, les patients réagissent différemment. Il ne faut pas être trop direct, mais en même temps il fallait être assez ferme pour ne pas leur laisser le choix de ne pas suivre le traitement indiqué. C'était compliqué et ça ne s'apprenait pas tout seul. Seul le temps pouvait y faire grand chose.

-Comment vous appelez-vous ?
Demandais-je avant de me présenter : je suis le Docteur Hamilton, je vais vous amenez dans un endroit plus calme, vous voulez ?




avatar
Ezechiel
✥ Je suis : un Ange
Trio | Bien -staff-



Message   Dim 6 Aoû 2017 - 15:10
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW


Le trop-plein d'informations autour de moi était destabilisant; réellement difficile à supporter tant je n'avais pas l'habitude de débordements du genre. Lorsque j'avais sentit la présence de démons, ma première pensée avait été qu'ils étaient proches, non aussi nombreux. Mais savoir qu'autant d'abominations circulaient au milieu de ces humains sans que je puisse réellement y faire quelque chose provoquait une réaction chez moi, que je ne connaissais pas.

Au milieu de tout cela, du brouhaha dans mon esprit ou dans ce lieu qui était plus que bruyant par lui même, cette fluctuation du temps que j'avais provoqué... Accident au croisement... Monsieur... vous allez bien... Dégagez le passage... Mon esprit ne pouvait trouver le calme appaisant ,qui me seyait si bien au paradis, ou toute autre forme de calme. Mon regard se portait tour à tour sur les humains qui me frôlaient et semblaient si pressés, sur les portes que j'avait franchi à mon arrivée, ou dans le vide sans chercher une quelconque cible pour ce dernier. ...vous asseoir... Bippez le docteur Holland... on va s'occuper de vous...

Le son étouffant des sirènes, des voix, des mouvements ou des roues qui frottaient le sol à un rythme effreiné se mélangeaient aux auras et au désarroi provoqué par ce nouveau don qui semblait en apparition.

Il m'avait semblé percevoir une voix parmis tous ces bruits, toutes ces distractions. Mais je n'avais pas réalisé qu'elle m'était adressée jusqu'a ce que je pose finalement les yeux sur celui qui se tenais face à moi. on as besoin d'un brancard par ici... j'attends depuis des heures... Je n'avais pas sentit ses mains sur moi ou encore compris qu'il me parlait directement jusqu'à ce que sa voix ne se raffermisse. Je le toisais un instant alors qu'il parlait de nouveau et se présentait.

▬ Comment vous appelez-vous ? je suis le Docteur Hamilton, je vais vous amenez dans un endroit plus calme, vous voulez ?


▬ Pardon, je ne vous avait pas... entendu.
Commençais-je m'excusant pour mon manque de réaction et de respect envers celui qui semblait humain. La bienveillance dont il faisait preuve semblait sincère, pourtant je restait discret.

▬ Noah, mon nom est Noah. Je... oui, du calme. Il me faut plus de calme.


Mon discours était bref et sacaddé, dérangé par le bruit qui ne s'était pas aténué ou par les présences infernales que je sentais à portée. Soudain, je réalisais, ou voulait-il aller ?

▬ Ou est-ce ? Cet endroit plus calme ?





avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Ven 11 Aoû 2017 - 20:35
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW

L’inconnu ne semblait pas m’entendre. J’avais beau lui demander si ça allait, c’était comme s’il était concentré sur autre chose. Il agissait comme s’il avait des vertiges. Il était adossait au mur comme s’il allait tomber dans les pommes. Finalement, j’affermissais mon ton tout en me présentant. S’il était réellement désorienté, la meilleure approche était de me présenter pour qu’il ne panique pas. Il réagissait enfin et ça me rassurait un peu.

-Ce n’est rien, comment vous appelez-vous ?
Re-demandais-je d’un ton plus doux.

Noah donc, avait un discours assez cohérent, il ne délirait pas, même s'il avait du mal à faire des phrases d'un trait. C’était une bonne chose. Pourtant, ce n’était pas normal qu’il semble désorienté. Je l'invitais à bouger de là et il semblait assez coopérant jusqu'à ce qu'il me demande un peu plus de détail sur le lieu plus calme.

-Un peu plus loin.

Je levais le bras et indiquais le bout du couloir.

-Nous avons des salles de consultations. Ca sera plus calme, vous pourrez m'expliquer ce qui vous arrive.


J'allais attendre qu'il se décide quand un de mes confères nous demanda de manière assez rude de bouger. Ce n'était pas un lieu pour discuter. Il avait tout à fait raison. Nous gênions le passage. Je m'excusais humblement avant de vraiment forcer Noah à me suivre. Une fois à l'abri de la salle de consultation, je le faisais assoir sur la salle d'examen. La différence sonore entre cette pièce et le reste du bâtiment était presque déroutante, même pour moi.

-Vous voulez un peu d'eau, Noah ? Allongez-vous, je vais vous mesurer la tension.

Je remplissais un verre et le poser sur la table à côté pour ne pas qu'il se sente forcé de le boire. J'allais au bureau pour récupérer un dossier de consultation. Je notais rapidement son prénom et revenais vers cet inconnu.

-Vous vous sentez mieux ?
Demandais-je tout en lui attrapant le bras pour mesurer la tension qui était anormalement haute.

Je tapotais sur l'écran qui affichait la pression. Je ne comprenais pas pourquoi ça ne m'indiquait une tension si haute, je m'en étais servi un peu plus tôt et ça avait parfaitement fonctionné. Avec une tension artérielle pareille, il serait en train d'hyper-ventilé ou mort d'une crise cardiaque. C'était ça ou il n'était pas humain. Non.... Je délirais, il n'y avait pas de raison que ce soit un démon. Il nous aurait déjà tous tué si c'était le cas. Je gardais mes soupçons pour moi tout en rangeant mon stéthoscope.

-Suivez la lumière, je vous prie
, continuais-je en faisant passer un petit faisceau lumineux devant ses yeux.

Les pupilles étaient réactives. J'éteignais la lumière et notais mes observations. Je sentais les problèmes me tomber dessus à grande vitesse.

-Vous pouvez me dire votre date de naissance et votre âge ?

Bien entendu, j'aurais pu me contenter de la date mais c'était aussi un moyen de vérifier s'il ne perdait pas la boule.

-Pourquoi êtes-vous ici ? Avez-vous des problèmes de santé ? Vous sembliez désorienté tout à l'heure. Vous pouvez parler en toute tranquillité. Tout ce qui est dit est soumis au secret médical.




avatar
Ezechiel
✥ Je suis : un Ange
Trio | Bien -staff-



Message   Sam 12 Aoû 2017 - 16:48
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW


Alors que l'humain face à moi éludait mon excuse d'une simple phrase, je restais désolé de mon manque cruel de respect. Perdu dans mes pensées, mes dons et tout le reste, j'avais bien trop mal réagit à son aide. Mais malgré cela, il m'était toujours difficile d'être plus alerte à ses paroles; car le lieu restait le même, tout comme les bruits et mes sensations. Néanmoins, lorsque je demandais des précisions sur l'endroit ou il souhaitait me conduire, sa réponse ne tarda pas et je l'avais saisie regardant l'endroit qu'il m'indiquait, avant de reperdre pied. Sortez du passage, bon sang... ça fait combien de temps... Amenez un fauteuil roulant... A ces bribes de conversations se mélangeaient une sorte de vrombissement, non pas un bruit, mais une sensation qui vibrait en moi, dans mon esprit. Les démons. Je tentais de désembuer mon esprit encore et encore et petit à petit certaines gênes se calmaient. ...Un peu d'eau... Allongez-vous... Vous vous sentez mieux ? Je m’interrogeais alors... N'étais-ce qu'une seule voix ?

Quand mon esprit avait finalement retrouvé son calme, je réalisais que j'étais installé sur une sorte de table, un objet accroché autour de mon bras. Je dévisageait l'humain, peu certain de ce qu'il faisait. Il devait m'avoir éloigné du bruit comme convenu et fait m'installer ici. Ce n'était pas dans mon état que j'avais pu exercer la moindre résistance, car toute mon énergie était alors concentrée sur mon esprit et le contrôle de tout ce capharnaüm, non pas sur mon corps ou ses agissements.

▬ Je suis navré, avez-vous dit quelque chose ?


Il me semblait que c'était sa voix que j'avais perçu quand le calme commençais à revenir. A présent, je ne sentais plus que les démons et le bruit n'était plus aussi pesant. Je me concentrait donc et stoppait mon pouvoir de détection afin de garder ce calme retrouvé. Il ne m'était utile en rien en ce lieu, puisque je ne pouvais tuer entouré de tant d'innocents, pourtant il avait été très éprouvant. Ainsi en sommeil, je sentait mon esprit soulagé d'un poids.

▬ Suivez la lumière, je vous prie
J'ignorais à quoi servait ce qu'il faisait, d'abords cet objet enserrant mon bras, maintenant cette lumière qu'il dirigeais sur mon regard... Il avait stoppé ses mouvements presque aussi vite, me laissant m'interroger d'avantage sur ses gestes. J'étais finalement toujours perdu, d'une autre manière que tantôt, mais je ne comprenais que très peu ce qu'il se passait. Lorsqu'il posait une nouvelle question, mon regard changea, appréhendant la réponse que je devais donner. Si je ne comprenais rien jusque là, il était une chose que je savais pertinemment, je me devais de mentir à cette question. Heureusement, ce n'était pas la première fois que j'avais à cacher ma nature. Je me présentait toujours comme Noah, paysagiste puisque c'était ce que j'avais inventé auprès l'Alice, 38 années humaines. Le calcul était rapidement fait et je répondais alors :

▬ 15... juin 1979, j'ai 38 ans.


Ce mensonge sonnait étrangement à mes oreilles, car mon existence était si vaste que ce nombre était un grain de sable au milieu. Pourtant, j'espérais qu'il apparaisse normal aux oreilles de l'humain face à moi. Humain qui semblait déjà habité par bien d'autres questions, tant et si bien que je n'était pas certain qu'il faille m'inquiéter plus en avant de cela.

▬ Pourquoi êtes-vous ici ? Avez-vous des problèmes de santé ? Vous sembliez désorienté tout à l'heure. Vous pouvez parler en toute tranquillité. Tout ce qui est dit est soumis au secret médical.


▬ Je suis en parfaite santé. J'étais... étrangement désorienté en effet, l’effervescence dans ce lieu m'as déboussolé. Je... je voulais entrer pour... retrouver quelqu'un. Mais il me semble que c'est vain.


Si mentir n'était pas interdit, je limitais toujours mes mensonges au maximum. Si mon âge, ma nature ne pouvait être révélés à chaque humain que je croisais de peur de déranger sa vie; mes dernières paroles elles étaient on ne peu plus véridiques. Ma santé n'avait rien à craindre, ma grâce y veillais. Désorienté, je l'avais été et il aurait été stupide de le nier. Mais j'avouais l'une des raisons en taisant simplement celles dangereuses pour lui. Quant à la fin... J'étais réellement entré pour retrouver quelqu'un, ou quelques uns. Ces démons que j'avais perçu lorsque j'étais aux abords de l'hôpital. Tout ce que j'avais dit était vrai, le reste était tût.

▬ Cet endroit est-il toujours aussi chaotique ? Il me semblait... plus calme dans mes souvenirs.


J'essayais discrètement de récolter des informations pouvant m'aider à comprendre comment, combien, ou depuis quand exactement les démons semblaient avoir investis les lieux.





HJ:
 
avatar
Matthew A. Hamilton
✥ Je suis : humain
✥ Membre investi :
  • Pubeur

Humain | Possédé



Message   Lun 14 Aoû 2017 - 23:53
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW

Je notais les renseignements que m'avait donné le patient mystère. Il n'avait pas hésité à me donner sa date de naissance et son âge. Ce qui était bon signe. J'avais rapidement fait le calcul mental et ça correspondait. Il ne perdait pas totalement la boule. Ou alors c'était un ramassis de mensonges. Je n'arrivais pas à expliquer la tension si haute. Même si une tension anormalement haute peut amener des étourdissements, des vertiges, il aurait du ressentir de la fatigue, là rien. Rien dans sa gestuelle indiquait qu'il souffrait d'hyper-tension.

-Vous cherchiez quelqu'un ? Qui donc ? Je peux peut-être vous aider.

J'avais rajouté la dernière phrase au dernier moment pour ne pas faire passer tout ça pour un interrogatoire pur et simple. Tous ces évènements me rendaient suspicieux et je ne voulais pas prendre le risque de laisser un être potentiellement dangereux au milieu de tous ces innocents. Même si c'était évident qu'il n'avait pas une attitude menaçante, je ne pouvais pas m'empêcher de trouver ça louche.

-Calme ? Ca va faire dix ans que je suis ici et ce n'est jamais calme. Ca dépend des jours à vrai dire, expliquais-je dans un sourire. Vous êtes tombé un jour de coup de bourre.

Je ne savais pas quand il était venu ici la dernière fois mais aussi loin que remontaient mes souvenirs, il y avait toujours eu beaucoup de monde, surtout aux urgences. C'était comme ça, mais effectivement, les urgences étaient de plus en plus souvent prises d'assauts. Les gens devenaient de plus en plus craintifs à la moindre fièvre de leur bambin, quand ce n'était pas une catastrophe naturelle. Ou surnaturelle.

-Le service des urgences est toujours blindé. Les gens s'inquiètent de plus en plus pour le moindre bobo et avec ce qu'ils lisent sur internet, ils flippent à mort et débarquent ici, continuais-je à bavarder tout en lui reprenant la tension.

J'avais fait en sorte de le distraire un peu, histoire qu'il ne pense pas trop à l'endroit ou il était. J'avais vu des cas ou la pression artérielle montait crescendo juste parce que le ou la patient, patiente, se retrouvait à l'hôpital. Toujours très haute.

-Cela vous arrive d'être fatigué ces derniers temps ? D'avoir des vertiges, comme vous avez semblé avoir eu tout à l'heure ?

Aux urgences, il y avait deux types de cas. Les premiers, toujours à exagérer, à paniquer, pour au final n'avoir qu'un seul rhume. Les seconds, sont les plus difficiles. Ils sont là pour une bonne raison mais ne se plaignent pas et essaient de minimiser leurs soucis pour ne pas déranger. J'avais fortement l'impression que ce Noah faisait parti des seconds.

-Votre tension est anormalement haute, Noah. Et votre étourdissement me laisse penser que vous avez peut-être une hyper-tension. Ce n'est pas grave en soit, mais faudrait surveiller ça. Nous avons des bons cardiologues, ici, si vous le désirez.

Si elle était prise en charge à temps, ça n'était pas un problème très grave. Il fallait juste faire en sorte de prendre un cachet tous les matins pour éviter que ça dégénère. C'était le genre de soucis qui pouvait tuer quelqu'un si ça n'était pas traiter à temps.



avatar
Ezechiel
✥ Je suis : un Ange
Trio | Bien -staff-



Message   Mar 15 Aoû 2017 - 16:01
I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EZECHIEL && MATTHEW


Au fur et à mesure que j'avais répondu à ses questions, j'avais vu l'homme noter des choses sur un papier. Je n'avais pas oser demander de quoi il s'agissait, ne sachant pas si c'était une procédure normale en ce lieu. En me présentant en humain, je devait sembler crédible. Pourtant, je n'étais pas certain d'en être capable ou d'avoir les capacités de compréhensions qui m'y aideraient.

▬ Vous cherchiez quelqu'un ? Qui donc ? Je peux peut-être vous aider.


Voila qu'il me posait de nouvelles questions, des questions dont je n'était pas certain de trouver les réponses adéquates. S'agissait-il de questions normales ? Pourquoi étais-je dans cette salle ? Il me semblait qu'il avait voulu m'éloigner du bruit, chose qui était à présent faire et m'avait permis de retrouver le calme dans mon esprit. Mais avait-il d'autres intentions ? Il me semblait que ses questions étaient étranges, de l'ordre de celles que j'aurais pu poser à un humain mis sous ma protection.

▬ Non merci. Je pense qu'il est trop tard à présent.


Je ne savais quoi répondre d'autre. Je ne pouvais chercher les démons, je ne pouvais distinguer qui l'était ou non au milieu de tout ce monde. Peut être y avait-il aussi des traitres en ce lieu, j'étais resté concentré sur les démons, sur les auras se bousculant... tant et si bien qu'il était difficile de dire combien, quoi, qui ? Tout était trop embué pour savoir et il me faudrait consulter Dieu, des frères et sœurs... Mais il n'y avait rien que je puisse faire en cet instant. Voila pourquoi j'avais trouvé ces mots, sans être sur qu'ils soient bien choisis.

Le sujet de discussion qu'il lançais à présent répondait à mon interrogation. J'avais connu cet endroit plus calme une fois. Mais je n'étais pas familier avec les lieux. Lui l'était. Je croyais donc sur parole les mots qu'il avait débité pour expliquer, n'étant pas certain de tout saisir. J'étais tant concentré sur ses paroles, tentant de comprendre les flots de mots comme toujours que je n'avais pas réalisé qu'il mettait de nouveau cette chose sur mon bras. Quand je baissais finalement les yeux dessus, interrogateur, il avait posé une nouvelle question. Encore. J'ignorais pourquoi il voulais savoir cela, mais il n'y avait pas de problème avec ma santé. Je le toisais, incertain, puis finissait pas répondre :

▬ Non, jamais. Ce n'était pas un vertige. Je ne risquait pas de perdre conscience ou de tomber. Le bruit m'as juste déconcerté et déconcentré. Mais je vais bien.


Il avait néanmoins enchainé en parlant de ce qu'il appelait ma tension. Étais-ce à cela que servait cet appareil ? Probablement. Je ne pouvais cependant pas lui faire perdre de temps, à lui ou à ce... cardio...logue dont il parlait. Ma santé n'était pas à risque, elle était divine, protégée par ma grâce. Pourtant j'ignorais comment lui dire qu'il n'y avait pas à s'inquiéter sans expliquer cela.


▬ Ce ne seras pas nécessaire. Je vous remercie pour l'aide que vous voulez m'apporter et celle que vous avez déjà offert. Mais je n'ai pas besoin de voir qui que se soit pour ma... ten...sion.


Je prenais une légère inspiration et me levait, tentant de trouver les mots adéquats pour quitter ces lieux. Je ne souhaitais pas manquer de respect envers l'humain ou leur règles. J'ignorais ce que je devait faire pour quitter cette pièce à présent qu'il était clair qu'il semblait vouloir me soigner. Mais il n'y avait aucun soin qu'il puisse m'apporter ou dont j'ai besoin. Pire, il ne pouvais plus utiliser ses objets étranges sur moi, s'ils lui indiquaient des erreurs pouvant trahir ma nature.

▬ Je pense qu'il n'est plus nécessaire que vous vérifiez quoi que se soit, puis-je partir ?







HJ:
 
Contenu sponsorisé



Message   
 

[H 10-13] I'm listening to my senses, trying to unfold what's right in front of me... ▬ Feat. Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-