Today our roads meet again ft Methiziah


 :: take a breath :: Angelic's heart :: Parvis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
S. Keliah Embers
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Une ange déchue






Message   Lun 20 Nov 2017 - 22:08

Today our roads meet again
Keliah & Methiziah

Me revoilà de nouveau devant cette église.. Je poussais un léger soupir en regardant l'édifice où l'inscription qui trônait au dessus de la porte sonnait à présent bien faux.. Je n'étais pas revenue ici par nostalgie en repensant à ma chute qui s'était déroulé entre les murs de cette église.. Non. Je n'étais pas ici par hasard non plus.. Jusqu'à maintenant j'avais oublié les paroles qu'avaient eu l'un de mes anciens frères, Methiziah. Un autre ange qui a chuté avant moi. On faisait partit de la même légion, celle d'Aniel. Il m'avait dit qu'il viendrait dans cette église tout les dimanches, mais je n'y avais plus pensé et heureusement.. Sinon j'aurais du m'y rendre pour le tuer quand il a chuté et maintenant que je suis moi-même tombé, je suis plutôt contente de ne pas avoir eu à le faire.. Peut-être qu'il n'est pas revenu ici depuis longtemps d'ailleurs, je ne le savais pas honnêtement... J'avais juste envie de retrouver quelqu'un de familier, qui ne devrait pas chercher à me tuer en principe.

Je ne rentra pas dans l'église en revanche.. Je n'y tenais pas le moins du monde. Bien trop de mauvais souvenirs à l'intérieur.. La douleur de ma chute restait encore présente rien qu'à la vue de ce monument à la gloire de Dieu. Penser à lui faisait naître en moi de la colère alors que je me sentais trahie et abandonnée dans ce monde. J'essayais de me fondre parmi les humains pour ne pas me faire remarquer et qu'on m'élimine pour avoir été déchue. L'appartement que j'avais réussis à avoir faisait de la peine à voir, mais c'était toujours mieux que rien.. Le Paradis me manque dans le fond, mais je ne devais pas rêver, jamais je n'y retournerais, c'était fini pour moi. J'allais devoir m'habituer à cette nouvelle vie qui n'avait rien de plaisant.

Allait-il vraiment venir ce soir ? Je commençais à douter.. Dans un soupir résigné, je commença à me dire que c'était inutile d'attendre, pourquoi viendrait-il encore ici tout les dimanches soirs ? A peine je venais de me retourner pour m'éloigner que je faillis percuter quelqu'un, sûrement bien trop perdue dans mes pensées pour l'avoir remarqué. Mon regard se posa sur lui alors que j'allais simplement m'excuser poliment et continuer ma route mais je ne tarda pas à reconnaître son visage..

▬ Methiziah..

J'avais prononcé son nom dans un murmure, surprise mais soulagée dans le fond de le voir.. Il allait bien être déçu de moi lui aussi en voyant que j'avais perdue à mon tour ma grâce..

▬ Ca faisait longtemps..

Il avait l'air d'aller bien. M'en voulait-il de ne pas être venu avant ? Lui qui disait qu'il préférait la mort à la chute ..? J'aurais aimé avoir autant de ferveur que lui, mais quand le démon m'a posé cet ultimatum, je n'avais pas envie de mourir pour ma part.. Je l'ai réalisé à ce moment-là.. Je préférais la chute. Et c'est ce qui m'ai arrivé.


'till next time


Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu






Message   Jeu 23 Nov 2017 - 16:46

"TODAY OUR ROADS MEET AGAIN"
S. Keliah Embers & Methiziah B. Mizanin


«En tant de millénaires d’existence, on dit bien des choses. Une phrase, simple, au milieu d’un conversation au sujet d’un frère qui avait cédé devant les assauts du mal. “Si je chute, achève-moi.” Combien de temps écoulé depuis l'instant où j’ai déclaré ceci à Keliah ? L’oubli a fait son oeuvre. Pourtant, dès les premiers jours où mes ailes m’ont fait défaut, je me suis souvenu. “Si je chute, achève-moi. Je t’attendrai près de l’église. Il te sera facile de me trouver de rendre justice à notre père en châtiant celui qui s'est détourné de lui.”»

A l’heure du rendez-vous qu’il avait fixé lui-même à l’ange de sa légion, il était venu. Perdu. Sonné. Comme le cerf acculé regarde sa dernière heure approché car rien d’autre ne pouvait être à ce premier dimanche qu'une fin. Mais il était seul. Personne n’était venu. Ni cette fois, ni les suivantes. Et puis, il a appris à survivre dans ce monde qu’il voulait tant aider et voir se tourner vers son père plutôt que vers le fils infernal. Personne n’est venu. Alors il a fait sien ce lieu et cet instant. Si personne ne venait le châtier, il le ferait lui-même s’adonnant à un rituel d’auto-mutilation, à genou sur le parvis de l’église, quand la nuit avait chassé les fidèles. Il aurait pu aussi chercher à croiser la route d’un ange qui se serait fait un plaisir de libérer l’univers du déchet qu’il était devenu, mais il avait capitulé devant la détermination de Louann à l’aider, elle s’en était fait un devoir.

Cette église est l’une des plus fréquentées. Cela l’a toujours étonné. Peut-être à cause de la citation inscrite au-dessus de la porte. “ Nul mal ne peut franchir les portes de Dieu”. Les mortels y croient. Après tout pourquoi pas si cela embellit leur vie. Lui, il sait que le mal est capable de s’infiltrer partout, jusque dans le coeur même des anges, jusqu’à les faire tomber. Il les regarde sourire. C’est bien s’ils repartent avec un peu de bonheur en eux. Ils connaient les visages de nombreux d’entre eux les croisant dimanche après dimanche. Certains le saluent. Deux ans déjà, bientôt trois. Un étrange anniversaire que sera celui-là. Il s’écarte au passage d’une famille, regarde la fillette pas plus âgée que lui dans ce monde terrestre. Elle tient un ourson en peluche dans ses bras. Il lui sourit, elle lui retourne son sourire. C’est là de ces petites joies qui fait son quotidien à présent. Quand il lève de nouveau son regard sur la foule, il se pose sur une silhouette. Il l’a connait. Ainsi, le temps est venu. Les signes ont été évidents à interpréter. Sa rencontre avec Aniel. Ezechiel devenu ange gardien de sa seule amie. Et maintenant... maintenant Keliah au rendez-vous fixé il y a si longtemps. Elle s’est souvenue. Pourquoi seulement maintenant ? Alors qu’elle amorce le chemin pour s’éloigner du lieu, il fait quelques pas de côté pour se trouver sur sa trajectoire. Cela ne manque pas. Elle le heurte. Elle a le regard bas. Elle est dans la résignation et l’excuse. Ce n’est pas l’attitude d’un ange. Elle dit son nom. Elle dit que cela fait longtemps. Lui se tait. Il la fixe. Droit, immobile et serein face à toute mort qui pourrait venir. Il faut encore quelques minutes pour que le parvis se vide. Enfin, quand ils ne sont plus qu’eux deux, il se décide à rompre le silence.

— Je t’ai attendu.

Etre annihiler par la main d’Aniel serait un honneur, par celle de Keliah, si proche à une époque, aurait été justice. Mais il sait par cet échange de regards que cela ne sera point.

— Qu’as-tu fais ?

Une tristesse infinie dans la voix du déchu.



S. Keliah Embers
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Une ange déchue






Message   Mar 28 Nov 2017 - 21:05

Today our roads meet again
Keliah & Methiziah

Je préférais éviter son regard alors que je pouvais sentir qu'il me fixait, ce n'était pas difficile de deviner que j'avais commis une erreur.. Je m'en voulais c'était certain mais mes doutes avaient été trop fort ce soir-là face à ce démon qui s'était bien amusé en me menant droit à la chute. Je n'en étais pas fière et la culpabilité me rongeait intérieurement. Pourquoi venait-il encore au lieu de rendez-vous même après tout ce temps, désirant toujours être détruit ? Les humains présent s'éloignaient sans que je ne prête guère d'attention à leurs égards, perdue dans mes pensées embrouillées. Qu'allait-il me dire en s'apercevant de mon échec ? Le silence entre nous s'installait, sûrement s'attendait-il à ce que je le tue, mais il n'en fut rien. Je n'étais plus une ange. Il finit par couper ce silence alors qu'on était enfin seul devant l'entrée de cette église. Il m'avait attendu.. Il ne méritait pas d'avoir chuté, je sentais bien qu'il restait fidèle à notre Père malgré tout, acceptant la mort sans chercher à se défendre ou à résister pour avoir chuté. Dans le fond je ne comprenais pas comment il faisait pour lui rester loyal. Il ne méritait pas une telle ferveur alors qu'il nous punissait sans remord au moindre faux pas et nous abandonnait à notre triste sort.

▬ J'avais oublié.. Je ne pensais que tu viendrais encore..

Je serais été sa place, je ne serais jamais allé au rendez-vous en sachant que je me ferais détruire s'il s'en serait souvenu.. La vie au milieu de ses humains me rendait nostalgique mais je préférais encore ça à la mort. Je finis par relever mon regard dans le sien quand il me posa la question fatidique. « Qu'as tu fais ? » Comment allait-il réagir face à ce que j'allais lui répondre ? J'appréhendais alors que je pris de nouveau la parole, d'un ton assez confus :

▬ Mes doutes ont été trop fort.. J'ai perdu ma grâce dans cette église il y a quelques jours.

Je n'en étais pas fière de tout. Je préférais éviter de rentrer dans les détails, il valait mieux pas.. Je ne souhaitais pas tellement lui parler du démon en question qui m'a tourné autour un bon moment avant de réussir ce soir-là à me mener droit où il le voulait.. Il y avait certaines choses dont il était mieux que Methiziah n'en sache rien. Il me jugerait c'est certain, peut-être même qu'il pourrait vouloir me tuer à la place d'Aniel ? Venir ici n'était peut-être pas une si bonne idée.. J'étais heureuse de revoir mon frère, mais je le craignais aussi d'une autre manière, surtout en m'apercevant qu'il n'avait rien perdu de sa foi, contrairement à moi.. Je rajoutais d'une petite voix :

▬ Je suis désolée de te décevoir..

Je le pensais vraiment. Je n'avais peut-être pas envie de tout lui raconter, mais je ne mentais pas.. Une question me démangeait depuis qu'il me faisait face et je finis par lui poser :

▬ Comment fais-tu pour lui rester fidèle ..? Si je n'aurais pas chuté je t'aurais détruis.. Pourquoi venir quand même ? Il t'a abandonné et il ne te laisses même pas une deuxième chance pour pouvoir te racheter..

Je voulais essayer de comprendre..


'till next time


Methiziah B. Mizanin
avatar
Déchu | Neutre
✥ Je suis : Un ange déchu






Message   Jeu 7 Déc 2017 - 13:59

"TODAY OUR ROADS MEET AGAIN"
S. Keliah Embers & Methiziah B. Mizanin


La colère. Pas celle des coups de gueule dans les embouteillages ou celle masquée devant un client désagréable. Ce qui monte en Methiziah est d’une tout autre nature. La colère qui fait bouillir le sang, celle qui fait maudire, celle qui fait tourner la tête de ce qui l’a créé. Il la reconnait. Voilà bientôt trois ans qu’elle n’était pas venu ainsi au bord de son coeur, au bord de ses lèvres. La colère qui lui a brûlé ses ailes. Elle est désolée de le décevoir, dit-elle. Oui déception. Déception qui s’habille de colère et de rage. Une seule fois, il avait ressenti une telle chose, avec une telle intensité, cela l’avait consumé, l’avait jeté à terre, l'avait déchu de son rang. Une rage quand les dernières questions sonnent, signifiant que sans doute elle va jusqu’à renier leur père. Il contient comme il le peut cette colère, pour lui répondre, parce qu’avant toute chose, il faut être sûr de la situation dans laquelle elle s'est mise.

— Parce que notre existence ne s’est jamais réduite à Lui, à être des soldats aveugles, à ses ordres. Je le sais maintenant. Il nous a toujours laissé libre d’exister dans sa lumière ou d’errer dans la nuit. Et ce choix nous appartient toujours. Bien plus encore aujourd’hui qu’hier. Nous, nous savions qui Il est, nous n’avions aucun mérite d’être ce qu’Il veut qu’on soit. Regarde les mortels, ils ont foi. Une foi dans une entité dont ils ne peuvent rien appréhender de tangible et pourtant, ils ont foi. Nous savons son omniprésence et sa toute puissance, mais si nous pouvons douter de sa manière de l’utiliser, en aucun cas, nous ne pouvons l'ignorer. Il est et sera toujours notre père, nous lui devons toujours le respect de sa main qui nous a créé. Nous avons fauté à notre devoir, nous sommes punis. Une punition à la taille du pouvoir que nous avions et de la tâche qui nous incombait.

Il prend une grande inspiration, car ce qu’elle dit est si loin de sa perception des choses.

— Il ne nous a pas abandonné, jamais, c’est nous qui l’avons abandonné. Et que tu doutes de cela m’attriste encore plus que ta chute. Je suis fautif. Tu es fautive. Pas lui. Ne lui rejette pas une faute que tu es seule à avoir commise.

Il la fixe du regard sans sourciller.

— Une deuxième chance ? Mais regarde autour de toi. Ta deuxième chance est là. Tu as le choix, encore et encore. Il aurait pu accompagner notre chute d’un ange pour nous achever avant même de toucher le sol. Non. Il a préféré nous laisser un laps de temps pour nous permettre d’être en paix avec nous-même quand le dernier instant viendra. Nous n’avons pas à nous racheter à ses yeux, mais à nos propres yeux.

Un discours bien long, alors qu'auprès des mortels il est avare de paroles. Face à Castiel, le déchu qu'il a croisé il y a quelques temps, il a gardé sa distance même s'ils se sont trouvés des divergences de point de vue. Alors qu'elle... La déception, oui une grande déception, en plus d'une tristesse insondable vis à vis d'Aniel. Encore un de sa légion ! Il espérait être le dernier.

— Ma chute est ma responsabilité et celle de personne d’autre. Je ne lui jetterai pas la pierre.

L'inquiétude derrière la colère et la déception pointe son nez, repoussant les deux autres. Si elle rejette leur père, le pire est à craindre. Il n'en veut pas de ce pire, elle se tournant vers le fils maudit. Il essaie de s'apaiser. Ce serait encore plus terrible que sa chute.

— Ce qui est fait est fait. J'ai fait mon chemin.

Et il n'était pas seule.

— Tu as le tien à faire. Si tu as besoin d'aide, tu peux t'appuyer sur moi.

Non, vraiment, il ne veux pas qu'elle s'égare, même si leur point de vue diverge actuellement.



Contenu sponsorisé





Message   
 

Today our roads meet again ft Methiziah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-