You can't run away from me | Feat Kyriel


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Sud & Ouest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ludivine L. Blackheart

avatar

Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur





MessageDim 6 Mai 2018 - 21:16

Lexa "Ludivine" & Kyriel "Lee"

You can't run away from me

Un jour de congé, c'était rare dans la profession médicale. Il fallait être tout le temps disponible pour les patients. Après tout, ils donnaient un sens à notre vie. C'était exactement le genre de conneries que je sortais aux gens pour les émouvoir quand ils me demandaient pourquoi je travaillais tant. A vrai dire, c'était uniquement pour que tout le monde sache que la très gentille Ludivine Blackheart, n'avait le cœur noir que le nom. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas faire pour parfaire ma couverture dans cette vie. Avec un sourire sadique, je regardais le nom que je portais actuellement sur mes papiers d'identité avant de fermer mon sac et de sortir de chez moi. Je n'avais pas pris de jour depuis des siècles et je comptais en profiter. J'avais des emplettes à faire et je me souvenais qu'il fallait que j'achète une chemise à un certain démon. Je claquais la porte de mon appartement ridicule en me disant qu'il faudrait que je change pour plus grand maintenant que j'étais officiellement en droit d'avoir un niveau de vie décent.

Je furetais dans la rue commerçante en me délectant du soleil qui chauffait ma peau. Je sortais d'un magasin quand j’aperçus au coin de la rue suivante un visage familier. Un sourire sadique se dessina sur mes lèvres en pensant que ma journée ne pouvait pas mieux se profiler. Quoique... je reléguais mes pensées perverses pour plus tard et m'avançais vers un homme asiatique, gueule d'ange. Il n'y avait pas meilleur adjectif pour le décrire car j'avais bel et bien un ange déchu en mire. En année angélique, je dirais qu'il commençait à peine sa vie de déchu et de paria. En tout cas, c'était toujours un plaisir pour moi de le croiser pour essayer de le corrompre un peu plus. Il avait déjà céder au péché ultime, il en faudrait de peu pour qu'il recommence. Tuer quelqu'un était la dernière limite pour empêcher un être de faire absolument tout ce qu'il voulait, peu importe les conséquences. Pour le moment, il ne voulait pas embrasser le camp du mal mais à terme, il n'aura pas le choix car nous sommes les seuls à pouvoir l'accueillir sans juger ses actes passés. Il ne m'avait pas vu et je dissimulais mon aura pour le suivre dans son dos avant de craquer et de l'aborder.

-Et bien, et bien, qui voila ! Comment va mon plumé préféré ? Demandais-je un sourire qu'on pourrait nommé angélique aux lèvres. Enfin, un humain lambda le décrirait ainsi. Une créature telle que Kyriel savait ce que ça voulait vraiment dire.

-C'est fou comme le monde est petit, c'est cool de te croiser. Tu ne chercherais pas à m'éviter par hasard ? Ajoutais-je en mimant une mou boudeuse.

Code by Fremione.




Dernière édition par Ludivine L. Blackheart le Dim 3 Juin 2018 - 23:44, édité 2 fois

Lee K. Paik

avatar

Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageLun 7 Mai 2018 - 23:02

Lexa "Ludivine" & Kyriel "Lee"

You can't run away from me

Tu te balades en ville, tu n'as rien de précis ni même de concret à faire, tu vas juste faire tes courses comme tout citoyen normal bien que tu sois loin d'être un citoyen normal. Tes ailes noires invisibles en sont la preuve mais par chance personne ne le sait ni ne les voit donc tant mieux. Tu te balades sans but précis, prêt à aller chercher tes courses, t'as envie de glace, en ce moment tout ce qui est fruit, glaces etc ça te tente énormément. Et tu tentes de vivre comme tous les humains donc manger c'est juste essentiel pour un humain même si toi t'es immortel. Alors que tu marches jusqu'au centre commercial tu sens qu'on te suit mais tu te retournes pas c'est peut-être bien juste une impression mais t'en doutes sincèrement. Ce n'est qu'au bout d'un moment que tu vois une nana, si on peut dire, se mettre prêt de toi en te saluant " Et bien, et bien, qui voila ! Comment va mon plumé préféré ? " Connasse... Et hypocrite en plus. Depuis quand tu es son plumé préféré comme elle dit si bien ? Tu te le demandes bien, tu roules des yeux gêné en sa présence parce que même si elle est un foutu démon qui essaye constamment de te rallier à son clan il n'en reste pas moins que le monstre est très joli malgré tout « Tiens voilà le Diable en personne. Où sont tes cornes et ta grosse queue rouge hein ? » Balances tu sur le même ton qu'elle tout en ricanant, tu plaisantes bien sûr, ce n'est que de l'humour pour te moquer des humains qui imaginent les démons avec des grandes queues et des cornes alors qu'ils n'en ont pas forcément. « Je vais bien. Et toi ça va Lexa ? » Balances-tu préférant l'appeler par son nom de démon plutôt que son d'humain, ce n'est pas ton amie, loin de là, donc tu l'appelles par son nom de monstre plutôt que son nom d'humain, ça te semble logique pour le coup. Le beau monstre surenchérit et quand tu entends ses mots tu roules des yeux " C'est fou comme le monde est petit, c'est cool de te croiser. Tu ne chercherais pas à m'éviter par hasard ? " L'éviter ? Pour quoi faire ? Tu lui as déjà clairement dit que tu ne ferais pas parti de son clan soit elle le comprend soit elle est stupide. Si tu es déchu ce n'est pas pour rien. Les règles et toutes ces conneries ce n'est pas ton truc a elle de comprendre maintenant. « T'ignorer ? » Tu fais un petit bruit bizarre avec ta langue claquant contre ton palet tandis que tu poses tes yeux bridés sur elle « Je n'ai pas que ça à faire de t'ignorer je l'avoue. J'ai bien d'autres choses plus importantes à faire comme mon métier ou bien être comme eux. » Dis-tu en désignant les quelques humains présents devant vous, cette dernière phrase, bien sûr, tu l'as prononcée plus doucement afin de ne pas te faire griller.

Alors que vous marchez jusqu'au centre commercial tous les deux vu que le monstre agréable à regarder semble vouloir te suivre tu annonces la couleur « je te préviens je vais faire mes courses. Il faut bien que je mange. Donc soit tu m'accompagnes soit on se quitte. » Ta façon à toi de lui faire savoir qu'elle a le choix concernant la situation du moment. D'un côté t'aimerais bien qu'elle te foute la paix, elle te gonfle pas mal à toujours vouloir faire l'amie avec toi alors que tu sais très bien que vous ne le serez jamais, des amis. Mais au fond tu avoueras bien que sa présence ne t'est pas non plus tant indésirable que ça parce qu'il faut le dire cette femme est très jolie et si elle n'était pas un monstre dangereux et sans cœur tu pourrais presque t'intéresser à elle. Mais bon t'intéresser à elle c'est sûrement déjà fait d'une certaine façon parce que depuis tout à l'heure tu ne peux t'empêcher de la mater, elle est jolie, sa forme humaine est splendide à regarder donc tu te dis qu'elle vaut la peine que tu la mates et ce, même si c'est un monstre que tu n'aime pas beaucoup... Oui, dans ta tête c'est putain de compliqué pour le coup...
Code by Fremione.


Ludivine L. Blackheart

avatar

Démon | Camp Lucifer
✥ Je suis : démon de premier ordre
✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine
  • Pubeur





MessageLun 4 Juin 2018 - 13:11

Lexa "Ludivine" & Kyriel "Lee"

You can't run away from me

Chez moi, l'humeur badine pouvait très bien être liée à l'humeur sadique. Je prenais du plaisir à torturer les gens et surtout ceux qui avaient matière à faire. Le déchu en faisait partie. J'aimais bien le taquiner, flirter avec lui, l'attirer à moi tout en lui rappelant qu'il n'était pas mieux que les démons et que s'il avait déjà tué, plus rien ne pouvait l'empêcher de le faire à nouveau. Et c'était le mieux. J'attendais gentiment qu'il retrouve quelqu'un à aimer pour le pousser encore une fois à commettre le pécher ultime. J'avais déjà tenté avec un autre, j'arrive plus à me souvenir, je crois que c'était un nephelim. Je m'amusais à tuer tous les autres auquel il s'attachait. Juste pour le plaisir, mais là, j'étais face à un ange déchu. Je devais la jouer la plus fine et il était si mignon que je voulais qu'il rejoigne mon camp et que je puisse m'amuser avec lui jusqu'à la fin des temps. Je haussais un sourcil et riais à sa remarque.

-Oh quel compliment ! Je n'ose me comparer au Diable en personne ! Quand à mes cornes, tu les verras peut-être plus tard mon plumé, si tu le mérites, le taquinais-je d'un ton aguichant qui donnait le ton à la conversation.

C'était aussi ça le plaisir de discuter avec des êtres immortels. Je n'avais pas besoin de cacher ma nature perverse et tordue sous une apparence douce et bien sous tout rapport. Je n'avais pas de cornes ni de queue pointue. C'étaient des représentations totalement fausses que les humains avaient fait du démon et du diable. Ca et le fait que les démons revêtaient une apparence aguichante pour séduire les pauvres humains et les conduire dans le chemin du mal. C'était un gros mensonge. Mon apparence était la même depuis le temps ou j'étais humaine et le fait que j'étais séduisante n'avait rien à voir avec ma nature démoniaque.

-Et bien ça va, je te vois aujourd'hui ! Pouffais-je.

Je ne pouvais pas cacher mon hilarité en réponse à sa question si anodine. J'avais presque l'impression d'avoir une discussion totalement normale entre humains normaux. Ce qui n'était évidemment pas le cas. Il était un Ange Déchu et j'étais un Démon. Je lui demandais alors s'il n'essayait pas de m'éviter. Sa réponse me sonna alors qu'il me répondait qu'il avait mieux à faire comme par exemple être comme eux. Un instant, je restais interdite, la bouche ouverte. Finalement, je reprenais le contrôle de mon corps et revenais à sa hauteur, plus moqueuse que jamais.

-Vraiment ? C'est ton but dans ta vie ? Etre comme eux ? Lançais-je un tantinet méprisante. Tu veux être un être faible, mortel, aussi fragile qu'une brindille dans le creux de notre main ?

Je faisais claquer ma langue pour exprimer mon mécontentement face à sa remarque alors qu'il continuait à marcher vers le centre commercial.

-Tu m'as l'air déterminé, tu penses que je vais m'arrêter de te suivre alors qu'il y a matière à discuter ?

Ce à quoi il me répondit qu'il allait faire les courses. Si je n'avais pas vu qu'il posait les yeux sur moi de temps en temps, j'aurais fait demi tour plutôt que d'être vu avec cet être qui voulait devenir humain. J'aurais presque eu la nausée à cette pensée.

-Ah non, je ne te quittes pas. Faut vraiment que je m'occupe de toi. Tu files un moment coton. Tu as besoin de te nourrir ? Vraiment ? Tu n'es même pas humain, tu vas pas me faire croire que tu as des besoins aussi futiles que l'appétit ou la soif ? Je connais d'autres appétits beaucoup plus sympa à satisfaire, ajoutais-je en lui lançant un clin d’œil.

C'était une mission pour moi. Il m'avait déjà fait comprendre qu'il ne voulait pas rejoindre mon camp mais là, il était clair qu'il fallait le pousser à rejoindre le camp du mal. Les anges déchus n'ont aucune utilité s'ils ne sont pas du côté de Lucifer et il était bien trop craquant pour ne pas l'enquiquiner.

-Je suppose que tu t'es fait une petite liste de course ? Pouffais-je, sans pouvoir m'empêcher d'être un peu moqueuse.

J'attrapais un chariot et le faisait avancé en montant dessus. Je ne savais pas ce que c'était de faire des courses, réellement. Parfois, j'avais des envies comme ça pour le plaisir de manger. La plupart du temps, je faisais surtout le plein d'alcool. C'était le seul rayon que je connaissais par cœur d'ailleurs et sans hésiter je m'y dirigeais et mettais pleins de bouteilles d'alcool dans son chariot : whiskey, bière, vin rouge.

-Regarde, les humains en boivent aussi. Tu pourras te fasse passer pour un de ces êtres, dis-je en désignant du regard deux humains qui passaient par là.

J'espérais qu'il comprenait qu'il avait de la chance que je sois aussi sympa avec lui. Je pourrais m'amuser à tuer tous les humains qu'on avait croisé pour lui montrer qu'il était complètement futile de vouloir ressembler à des insectes faiblards.

-Ne me dis pas que tu t'habilles ici, au moins ? Demandais-je en attrapant des vêtements bon marché. Pitié, je connais des boutiques plus dignes d'intérêt que ça.

Code by Fremione.


Lee K. Paik

avatar

Déchu | Neutre -staff-
✥ Je suis : un ange déchu
✥ Membre investi :
  • Pubeur





MessageMar 5 Juin 2018 - 14:27

Lexa "Ludivine" & Kyriel "Lee"

You can't run away from me

Lexa, la plupart du temps elle te sort par les yeux, mais elle dégage quelque chose, ce petit quelque chose qui fait que lorsque tu la vois tu n'es que l'ombre de toi-même, elle te plaît oui et pour dire tu n'aime pas beaucoup ça de ressentir du désir à l'égard d'un démon. Qui plus est un démon qui souhaite absolument te rallier à son camp, chose qui ne t'intéresse pas du tout, toi tu es beaucoup plus heureux en étant un pseudo humain immortel. Tu préfères ça plutôt que d'être comme elle soit un démon assoiffé de sang qui tue tout ce qui bouge. Quand tu la croises dans la rue et qu'elle t'appelle "son plumé préféré" tu ne peux t'empêcher de rentrer dans son jeu en l'appelant le Diable et quand elle te répond que "Oh quel compliment ! Je n'ose me comparer au Diable en personne ! Quand à mes cornes, tu les verras peut-être plus tard mon plumé, si tu le mérites." Tu ricanes alors tout en posant tes yeux bridés sur elle, tu sais d'avance que tu vas avoir des difficultés à perdre sa trace, elle va te suivre, te coller même comme pas possible, ça t'agace mais bon tu feras avec pour aujourd'hui « vraiment ? Et comment puis-je mériter cet honneur que de voir ta queue ? » Dis-tu sur le ton de l'humour tandis que tu avances avec elle dans la rue, vous prenez l'un et l'autre de vos nouvelles et quand elle te répond que "Et bien ça va, je te vois aujourd'hui !" Tu ricanes aussitôt, sa façon de tenter de te séduire tu supposes mais ça ne marche pas tu sais très bien que ce démon est prêt à tout pour que tu rejoignes son clamp sauf que ça n'arrivera jamais. « Tu passes des journées si mauvaises que ça lorsque tu ne me vois pas ? » Que tu dis ironiquement tandis que tu poses une nouvelle fois tes yeux sur elle tout en avançant dans la rue jusqu'au centre commercial.

Ton démon te suit en te demandant si tu l'ignores tu réponds que non, que tu as mieux à faire de ta vie comme tenter d'être comme les humains ce qui semble dégoûter le démon à tes côtés qui te répond bien vite que "Vraiment ? C'est ton but dans ta vie ? Être comme eux ?" Elle dit ça d'un ton méprisant et tu te contentes simplement d'acquiescer ne souhaitant pas parler de ça avec elle mais ce serait mal connaître Lexa que de croire qu'elle va s'en tenir à ça donc elle poursuit "Tu veux être un être faible, mortel, aussi fragile qu'une brindille dans le creux de notre main ? " Une nouvelle fois tu acquiesces « si tu passais moins de temps à vouloir tous les tuer tu comprendrais qu'ils sont absolument fascinants Lexa, crois moi. Ils ressentent des choses magnifiques et sont désirables. Et sans déconner hein, s'ils n'existaient plus tu te ferais bien chier dans ta vie, n'est-ce pas ? » Tu tentes de lui ouvrir les yeux concernant le fait est que les humains ont leur place dans ce monde mais tu sais d'avance que ça ne servira à rien. Elle, perd son temps à vouloir te rallier à son camp et toi, tu perds ton temps à vouloir lui ouvrir les yeux sur la beauté des humains. C'est inutile que ce soit toi comme elle vous n'irez nul part dans tout ça parce que vous avez l'un et l'autre une opinion différente sur ces créatures que sont les humains... La brune semble à la fois dégoûtée mais aussi intéressée par tes mots et quand elle te dit que "Tu m'as l'air déterminé, tu penses que je vais m'arrêter de te suivre alors qu'il y a matière à discuter ? " Tu acquiesces alors en te tournant vers elle « et bien je t'en prie, suis moi donc... » Dis-tu même si préfèrerais largement qu'elle te foute la paix, pas qu'elle soit désagréable mais disons que sa présence t'indiffère complètement.

Tu lui dis que tu vas faire tes courses et la brune te suit en te disant que "Ah non, je ne te quittes pas. Faut vraiment que je m'occupe de toi. Tu files un moment coton. Tu as besoin de te nourrir ? Vraiment ? Tu n'es même pas humain, tu vas pas me faire croire que tu as des besoins aussi futiles que l'appétit ou la soif ? Je connais d'autres appétits beaucoup plus sympa à satisfaire" Aussitôt tu passes un doigt sur sa bouche « Lexa arrête donc ils pourraient t'entendre. » Référence aux humains autour de vous. « Et sache que j'ignore précisément de quelle faim tu parles qui sont plutôt sympas à satisfaire, et si tu essayais donc d'éclairer ma lanterne hein ? » Chuchotes-tu en espérant qu'elle évitera à l'avenir de se faire remarquer en public. Jusqu'à présent tu n'as jamais eu le moindre soucis pour te fondre dans la masse et il est hors de question qu'elle foute tout en l'air. Tu la fixes longuement alors que vous arrivez au magasin et qu'elle te demande sur un ton moqueur si "Je suppose que tu t'es fait une petite liste de course ?" Tu acquiesces alors en roulant des yeux tandis qu'elle file attraper un chariot, tu la laisses faire tout en l'attendant et quand elle revient vers toi vous entrez dans le magasin parfaitement éclairé et vous vous dirigez jusqu'au rayon de l'alcool. Boisson que tu n'aimes pas, elle te met tout un tas de bouteilles dans le caddie mais tu reposes tout alors qu'elle te dit "Regarde, les humains en boivent aussi. Tu pourras te fasse passer pour un de ces êtres" Tu roules alors des yeux. Pourquoi est-elle autant une pouffiasse aujourd'hui ? Habituellement elle n'est pas aussi désagréable qu'aujourd'hui. « Je n'ai pas besoin de boire de l'alcool pour être comme eux Lexa. » Et puis tu fumes c'est déjà bien suffisant comme poison mortel même si toi ça ne t'affectera jamais. C'est comme la bouffe tu n'en as pas réellement besoin, tu peux en manger évidemment mais tu ne ressentiras pas le manque. Vu que tu es immortel tu pourrais te passer totalement de manger que ça n'y changerait rien. Mais avec le temps c'est devenu un plaisir comme la clope, tu aimes ça. Alors tandis que la brune reste près de toi tu prends des boissons non alcoolisées notamment un jus de fruits pêche abricot que tu aimes tout particulièrement ainsi que des bouteilles de soda, du thé glacé à la pêche par exemple, tu aimes bien ça. Puis tu attrapes une cannette de bière et tu fixes Lexa « tu la ramèneras chez toi. Vu que tu sembles tellement aimer ça. » Dis-tu juste pour lui faire comprendre qu'il n'est pas question qu'elle boive avec toi un verre. Plus vite tu peux te débarrasser d'elle et mieux ce sera.

Vous filez dans un autre rayon celui des vêtements et quand elle attrape devant toi des fringues assez moches tu ricanes lorsqu'elle te demande si "Ne me dis pas que tu t'habilles ici, au moins ?" En plus d'être cinglée et assoiffée de sang elle doit être aveugle, vu les fringues que tu portes aujourd'hui que l'on peut qualifier de classes c'est certain que tu ne t'habilles pas ici mais non il faut toujours qu'elle te fasse des commentaires sur ta vie de pseudo humain. Elle te dit alors que "Pitié, je connais des boutiques plus dignes d'intérêt que ça." Tu soupires alors tout en posant tes yeux sur elle « ne t'en fais pas Lexa. Tous mes vêtement viennent d'une boutique d'un célèbre couturier humain. Je ne m'habille donc pas ici. » Dis-tu en soupirant tandis que vous allez du côté des produits frais, tu attrapes une pizza à faire cuire au four, des croques monsieur, des nems, ainsi que du pâté et diverses autres choses. « Tu ne me feras pas croire que toutes ces choses ne te donnent jamais envie d'avoir l'air d'être humaine, Lexa ! Regarde donc tout ce choix de nourriture, ça en ferait rêver plus d'un ! » Toi en tout cas ça te fait rêver carrément et tu as du mal à imaginer comment cette démone peut détester à ce point ls humains après tout ils sont adorables...
Code by Fremione.


Contenu sponsorisé






Message
 

You can't run away from me | Feat Kyriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-