Dies iræ ▬ Feat. Marek


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange




MessageDim 30 Sep 2018 - 15:10
Dies iræ
Ezechiel & Marek


J'avais agit avec prudence, la traque durait depuis des heures sans que les démons ne prennent conscience de ma présence. Je m'étais caché, avait occulté mon aura et fait le nécessaire pour les suivre sans être repéré. Je me devais d'attendre le moment opportun, car ils n'avaient fait que fréquenter des lieux bondés jusque là. La nuit était tombée depuis plusieurs heures et pourtant... Les lieux qu'ils fréquentaient étaient sans cesse remplis de monde, d'humains. Ces établissements dont s'échappait de la musique et des odeurs d'alcool étaient en nombre dans la rue ou je les avaient attendus plusieurs heures. Et la foule semblait aller de pair avec la chose. Je m'étais donc montré patient.

Mais à présent, plus je les suivaient, et plus nous nous éloignions de la civilisation. Les deux démons croisaient de moins en moins âme qui vive et j'avais donc suivit leur pas, jusqu'à ce que le dernier humain à la ronde ne soit qu'un souvenir.

La traque m'avait mené jusqu'au bord de l'eau, sur des quais vides de mondes, mais remplis de bateaux. J'ignorais ce qu'ils faisaient là et pourquoi ils avaient marché depuis le centre-ville jusqu'à ce lieu. Mais plus ils progressaient, plus je sentait de présence démoniaque. Les autres étaient plus loin, mais nous arriverions bientôt à eux et quelque chose me disait que c'était là le but des démons que j'avais filé pendant des heures. Ils rejoignaient des congénères pour une raison obscure, une raison qu'il me paraissait évident de devoir comprendre, mais de devoir stopper également. Les deux n'étaient pas incompatibles, il me faudrait faire preuve de persuasion, mais je savais être implacable, spécialement avec ces abominations. Un seul devait vivre suffisamment longtemps pour que je l'interroge. Les autres... ils feraient tous rapidement face au jugement divin.

▬ On es assez loin, on nous as dit embarcadère 6, ils devraient plus tarder... Souffla le plus grand des deux alors qu'ils s'arrêtaient près d'un grand container en métal. Je les toisaient, caché dans l'ombre et avisait l'espace. Si je voulais agir vite pour éviter d'alerter les autres et d'être vite submergé par leur nombre, il me faudrait tuer ces trois là avec rapidité et discrétion.

Je continuais de brider mon aura et m'avançais en silence, n'usant pas de mon don de téléportation pour ne pas les alerter tous autant qu'ils étaient. La chose aurait annulé tout effet de surprise, et gâché les heures que j'avais passé à occulter ma puissance.

Je devais agir vite et le savais pertinemment. Je ne pouvais pas risquer de faire venir un autre ange, et de révéler ma présence. Sans quoi, ils auraient fuit à coup sûr. J'avais donc avancé sur eux, et une fois à portée, j'avais saisi deux d'entre eux par la gorge pour déployer tout mon Lux Dei et les tuer aussi vite qu'il me l'était possible. La lumière transperça le noir intense sur plusieurs mètres et puis... plus rien. Plus rien ?

Le troisième semblait avoir disparu et il me fallu quelques secondes pour capter les bruits de pas un peu plus loin. Je ne le voyais pourtant pas, ni d'un coté, ni de l'autre... Et les âmes noires se rapprochaient, je pouvais sentir les autres démons arriver. Quatre, peut être cinq.

▬ Crève ! Tonnas alors une voix dans mon dos. Le démon manquant s'était jeté sur moi, une arme infernale au poing. D'une main, j'avais arrêté la sienne, touchant l'arme sans le vouloir.

La douleur était toujours étrange pour moi, comme invraisemblable et pourtant... Je lâchais alors ma prise et perdait l'équilibre, alors qu'il en profitait pour me frapper. Je tombait au sol violemment, laissant une trace sur le bitume et m'apprêtais à me relever quand je perçu le mouvement de son pied. D'une main, je me saisissait de sa chaussure et usait de toutes mes forces pour le propulser contre un véhicule. Ma force dépassait la sienne, mais si je m'étais dégagé facilement, il n'était à présent plus seul. Je comptais six démons en tout et pour tout, lui comprit et réalisait qu'il était bien trop tard et risqué pour appeler un ange. Non seulement peu pouvaient survivre aux armes qu'ils possédaient, mais aussi, ceux en étant capable avaient des missions importante par les temps qui courraient. Qui plus est, ils étaient déjà sur moi et il me fallait redoubler de concentration à présent. Une concentration que je ne pouvais pas disperser en conversant avec un de mes congénère afin de l'amener à moi.

J'ignorais combien étaient armés, je doutais que leur nombre puisse mener à ma destruction, compte tenu de la puissance qui émanait de chacun d'eux. Mais les armes... elles pouvaient être plus dangereuses. Je gardais mes ailes cachées, mais révélait mon aura dans toute sa puissance, sachant pertinemment qu'une telle décision les pousseraient à réfléchir.

▬ Tu as conduis un ange de premier ordre jusqu'a nous ? Tu es complètement con, ou quoi Köl ? Grognas une démone, en faisant quelques pas en arrière. Ses pieds rencontrèrent alors les dépouilles que j'avais occis plus tôt et elle n'hésita alors plus, fuyant aussi vite qu'elle le pouvait.

A présent révélé, je n'avais plus à craindre de me téléporter et apparaissait juste derrière elle, la coupant net dans sa course en al saisissant. J'allais poser une main sur son front et en finir avec sa misérable vie quand je sentit une douleur dans mon flanc. La lame... Songeais-je, en tombant à genou sur le bitume. En quelques secondes, j'avais été ensevelit sous les coups des démons, qui m'attaquaient tous comme s'il avait s'agit de leur unique chance de salut. Et c'était peut être le cas. Les coups qu'ils me donnaient ne pouvaient pas me détruire, la lame non plus. Mais il m'était difficile de me concentrer suffisamment pour me défaire de leur assaut quand ma grâce combattait avec tant d'ardeur l'épée dans mon corps.







HJ:
 

Marek A. Seymour

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : un sorcier




MessageMer 3 Oct 2018 - 21:50
Il y a des nuits comme ça qui ne vous laissent pas tranquille. De celles où vous cogitez, le regard accroché à votre plafond à vous demander ce que vous auriez dû faire ou ce que vous pouvez faire de mieux. Marek n'aimait pas beaucoup ce moment de la journée où beaucoup de choses se réimposaient à lui. Ses pensées allaient bon train, rythmés par les ronflements bruyants de Bacchus, endormis contre lui pour avoir bien chaud. Ce chien semblait s'être remis beaucoup plus vite que lui de son abandon et s'était acclimaté tout aussi rapidement à la vie dans un van. Il y en avait au moins un sur les deux à dormir sur ses deux oreilles.

Marek se redressa, s'extirpant tant bien que mal de sa couverture coincée par les kilos de son chien. Il avait envie de prendre l'air, histoire d'aller faire pleurer le colosse. Il sortit de la camionnette, attrapant un sweat usé qu'il enfila rapidement pour se prémunir de cette nouvelle fraîcheur et referma tranquillement les portes sur les ronflements incessants de son compère, battant périodiquement de la patte comme s'il avait levé un lièvre. Prenant quelques minutes pour s'habituer à la pénombre, Marek entama une promenade connue vers le bord du quai. De nuit, ce coin du port était désert mais en journée, Marek, s'il avait de la chance, déchargeait bateaux et conteneurs. Les gars du port n'étaient pas trop regardant sur le passé, sur l'expérience, sur les papiers... tant qu'il bossait bien, qu'il ne posait pas de questions, il y en avait toujours un pour le laisser joindre une équipe. C'était donnant/donnant : son silence et ses bras contre quelques billets.

Arrivé en bord de quai, Marek fit rapidement ce qu'il avait à faire avant de tout remettre au chaud, puis commença à repartir avec la même nonchalance, les mains enfouies au fin-fond des poches ventrales de son sweat. Les docks étaient habituellement très calmes mais cette nuit là, des voix s'élevèrent dans le park à conteneurs. D'office, Marek n'aima pas ça... à la nuit tombée, il n'y avait que le gardien qui errait sur les quais et pour le connaître un peu, le sorcier savait que ce n'était pas lui. Indice évident : le gardien n'était pas une femme. Marek avait alors du mal à croire que ce petit monde était là pour des affaires très légales. Mieux valait ne pas s'en mêler...

Pourtant cette lumière soudaine le rendit curieux... cela ne ressemblait pas au faisceau d'une lampe de torche, cela avait éclairé très fortement les environs avant de s'éteindre avec la même soudaineté, rendant l'obscurité encore plus impénétrable. Le regard du sorcier fût de nouveau déboussolé, il avait de nouveau du mal à percer la nuit de sa pupille et les bruits de lutte tout à côté n'avaient rien de très invitants. Mieux valait éviter les problèmes.

Finalement ce furent eux qui vinrent à lui. Marek sentit très distinctement son mètre quatre-vingt-dix être soulevé comme s'il n'avait été qu'un poids plume. La poigne qui l'avait soudainement saisie à la gorge l'avait mené directement à l'endroit qu'il s'efforçait de contourner. Un homme était à terre, blessé aux côtes, et résistait encore aux assauts répétés de ses assaillants.

_ Abandonne ou je tue l'humain !
Tonna le démon qui marchandait la vie du jeune homme. Marek agrippa le poignet y enfonçant ses ongles jusqu'au sang, il frappa l'intérieur de son coude, espérant le faire lâcher prise, montrant toute sa désapprobation. Un très audible « va chier connard » s'exhiba. Du moins dans sa tête c'est les mots qu'il prononça très clairement, mais il n'y eut en réalité qu'un gargouillis étouffé de sons de gorge. Respirer devenait de plus en plus pénible avec cette poigne sur son cou. Marek observa la lame dans le flanc de l'homme à terre et rassembla son énergie sur le dit objet. L'arme sortie centimètre par centimètre de la chair et tourna ostensiblement vers Marek, partant comme une flèche vers son agresseur, rentrant par le devant d'une joue avant de ressortir de moitié par l'arrière du crâne. La prise mit malgré tout, quelques secondes avant de se relâcher. Le sorcier poussa le poids mort qui pesait désormais contre lui et s'apprêtait à se battre encore pour sa misérable vie.

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Je suis : un Ange




MessageHier à 15:46
Dies iræ
Ezechiel & Marek



Chaque seconde de plus ou cette lame restait plantée dans mes chairs rendait leur fuite plus probable. Pourtant, je me refusait d'abandonner et de rester au sol pendant qu'ils fuyaient. Je résistait encore et encore... à la brûlure de l'épée, aux coups... et arrêtait même certains d'entre eux.

Toute ma grâce se concentrait sur la blessure et les attaques infligées par la lame et je doutais être capable de faire appel à tous mes pouvoirs avant que la blessure ne se résorbe complètement. Pire, si je voulais voir la blessure se résorber et le combat entre ma grâce et l'arme cesser, il me fallait me défaire de sa morsure. Mais j'étais parfaitement incapable de la toucher et de l'ôter, tout comme je savais pertinemment qu'aucun des démons ne se risquerait à la retirer pour me frapper de nouveau. Ils avaient été tactiques, intelligents. Ils avaient frappé et l'avaient laissée en place pour une excellente raison.

▬ Abandonne ou je tue l'humain ! Tonna une voix derrière moi, au travers des bruits étouffés qui s’abattaient sur moi. Mes yeux, momentanément fermés à force de concentration, s'ouvrirent avec rapidité et je les ouvraient sur le démon qui tenait l'humain en main. Il allait le tuer sous peu, le priver d'air ou lui rompre la nuque tant il le soulevait de sa poigne. Et j'étais pourtant impuissant, incapable de bouger sous leur poids et surtout celui de la lame dans mon flanc. J'étais prêt à abdiquer et relâcher mes efforts pour cesser de leur offrir une résistance, quand j'avais sentit la lame bouger, d'abord subtilement, puis... Elle s'extirpa totalement de mon enveloppe et vire-voleta dans les airs jusqu'à transpercer le crâne du démon qui menaçait l'humain.

Le corps bougea encore au sol, mais seulement pour laisser apparaitre l'humain qui avait été oppressé par sa charge. Et dans ces quelques secondes... les coups cessèrent totalement. Je cru déceler de la peur dans le regard du démon qui m'était le plus proche, puis son regard s'était sitôt dirigé vers l'arme qu'il tenta de retourner contre moi par sa télékinésie. Mais quelques secondes c'était tout ce qu'il me fallait.

J'avais rassemblé toutes les forces qu'il m'était possible de concentrer vu mon état et avait frappé et poussé chaque assaillant en propulsant trois sur des blocs de métal, un contre un mur et le dernier me servit quand à lui de bouclier, réceptionnant pour moi la lame qui s'enfonça profondément dans sa poitrine. Il poussa un cri, toujours de ce monde et je décidais de changer ce fait, posant ma main sur lui pour déchainer mon Lux Dei, le seul pouvoir auquel je pouvais encore réellement faire appel dans mon état toujours précaire.

Me téléporter loin, avec l'humain, aurait sûrement été plus prudent. Surtout vu leur nombre, mais j'en était parfaitement incapable. Ma grâce combattait toujours la noirceur de l'arme pour l'expulser de mon enveloppe charnelle et pouvoir enfin laisser la blessure se refermer. Il m'était donc impossible de réunir suffisamment de forces pour une telle chose, spécialement quand il s'agissait de deux corps à transporter.

Je me mouvait cela dit, me positionnant naturellement entre les démons et l'humain. Avisant un à un les démons encore vivants qui se relevaient. Les quatre créatures semblaient s'interroger et j'avais vu leur regards, comme le mien se poser sur l'arme dans le cadavre de leur comparse. Leur télékinésie était efficace pour ce genre de chose, mais ils ne semblaient pas les seuls à en être dotés, et honnêtement même dans mon état, j'étais capable de les occire. Ils le savaient certainement, mais l'humain ajoutait une variable non négligeable et c'était sûrement ce qui les poussaient à s'interroger. S'ils restaient, ils pouvaient se servir de lui pour me tenir en respect, et je craignais pour sa vie. S'ils fuyaient... je n'étais pas certain de devoir les suivre dans mon état et surtout, en abandonnant l'humain ainsi.

Bien entendu, aucun des démons ne savait ce qui pouvait traverser mon esprit et restant silencieux comme je l'étais, ils n'avaient aucun moyen de deviner. Alors ils avaient fini par prendre une décision avec les informations qu'ils possédaient et j'avais vu la lame bouger selon le bon vouloir d'un, aussi sûrement que j'avais vu l'avancé des trois autres démons sur nous.







HJ:
 

Marek A. Seymour

avatar



Humain | Sorcier
✥ Je suis : un sorcier




MessageHier à 19:01
Privé d'oxygène, Marek n'aurait probablement pu tenir son pouvoir plus longtemps. Fort heureusement, l'adrénaline aidant, cela avait suffit à ce qu'il élimine le démon qui l'agressait. Ses jambes avaient lâchés quand le démon était mort l'entraînant au sol, alors que se mettant très vite à quatre pattes, le sorcier happait l'air à grande bouffée. Sa gorge lui faisait mal, il en ressentait encore les doigts imprimés sur sa peau. Autour de lui, rien ne s'arrêtait et il n'était pas tiré d'affaire mais son corps lui imposa cette pause. Impossible de se remettre sur ses jambes tant qu'il n'avait pas réoxygéné tous ses muscles. Quelques halètements rauques plus tard, Marek prit conscience que tous les exercices qu'il avait tenté jadis pour s'amuser, lui seraient utile. Depuis la prison, on ne pouvait pas dire que c'était la première fois qu'il allait se battre pour sa vie, - d'ailleurs c'est de là qu'il avait tiré cette nouvelle force physique, cette nouvelle irrévérence aussi. - Si le gamin rachitique et poli qu'il avait été, avait demeuré, il serait mort et n'aurait pas envisagé ce face à face autrement qu'en déguerpissant en pleurant. Il avait peur, mais cette dernière ne lui arracha pas de larmes. Debout, il s'avisa très rapidement en couvrant ses yeux devant cette nouvelle lumière, que cet inconnu, était sa chance d'en réchapper. S'il restait en vie : lui aussi !

Il avait vu, non sans un grand étonnement, trois types s'éparpiller avec violence contre les premiers obstacles rencontrés, la lame qu'il avait porté jusqu'à lui, retourner sans qu'il n'y soit pour quoique ce soit jusqu'à l'homme déjà blessé, puis paré. De la même façon que le faisait les autres, Marek dévisagea cette arme. Il semblait qu'elle portait sur elle une importance capitale.
La présence de l'homme faisant désormais rempart aux assaillants ne le rassura pas beaucoup plus. Les autres se relevaient et semblaient décidé à les exterminer. Leur regard acérés disait : Nous ou vous. Et dans celui du sorcier naquit aussi cette conviction. Il ne s'était jamais battu contre des démons mais cette fois sembla être la bonne.

Le poignard se mouva dans la chair du cadavre et encore couvert de 2 sangs différents, fila vers l'inconnu aux côtés du sorcier. La lame fila très vite, si bien que Marek cru une seconde ne pas avoir pu accrocher l'objet de son esprit avant qu'il ne l'atteigne. Il recula d'un pas sous le choc invisible puis refit un pas vers l'avant. Il s'opposait à une force qu'il ne connaissait pas, montrant très rapidement des signes de fatigue face à l'homme qui jouait lui aussi du même pouvoir. Impossible de donner à l'arme la trajectoire voulue. L'objet mentalement téléguidé était tout au plus dévié de sa cible mais tournait agressivement autour d'eux. Très concentré sur l'arme, Marek n'osa pas jeter le moindre coup d'oeil sur ce compagnon d'infortune. Son énergie vacillait et cela sembla faire sourire le démon. Sentant le sorcier ployer sous son pouvoir au bout de plusieurs minutes, il dirigea la lame vers ce dernier, gagnant du terrain centimètre par centimètre. Bientôt la lame fût si proche de lui, que le sorcier pu en agripper le manche à pleine main, sentant la pointe percer le sweat et mordiller la peau de son ventre. Marek pinça les lèvres, en proie à un moment de panique, il sentait la lame entrer davantage ce qui lui arracha une plainte. Il ne voulait pas mourir et pourtant ça en prenait le chemin. C'était douloureux mais Marek ne voulait rien lâcher et retenait le couteau autant par la force de son bras que celle de son esprit. Il emmerderait ce connard jusqu'au bout !

Contenu sponsorisé








Message
 

Dies iræ ▬ Feat. Marek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-