Dies iræ ▬ Feat. Marek


 Dies iræ ▬ Feat. Marek


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageDim 30 Sep 2018 - 15:10
Dies iræ
Ezechiel & Marek


J'avais agit avec prudence, la traque durait depuis des heures sans que les démons ne prennent conscience de ma présence. Je m'étais caché, avait occulté mon aura et fait le nécessaire pour les suivre sans être repéré. Je me devais d'attendre le moment opportun, car ils n'avaient fait que fréquenter des lieux bondés jusque là. La nuit était tombée depuis plusieurs heures et pourtant... Les lieux qu'ils fréquentaient étaient sans cesse remplis de monde, d'humains. Ces établissements dont s'échappait de la musique et des odeurs d'alcool étaient en nombre dans la rue ou je les avaient attendus plusieurs heures. Et la foule semblait aller de pair avec la chose. Je m'étais donc montré patient.

Mais à présent, plus je les suivaient, et plus nous nous éloignions de la civilisation. Les deux démons croisaient de moins en moins âme qui vive et j'avais donc suivit leur pas, jusqu'à ce que le dernier humain à la ronde ne soit qu'un souvenir.

La traque m'avait mené jusqu'au bord de l'eau, sur des quais vides de mondes, mais remplis de bateaux. J'ignorais ce qu'ils faisaient là et pourquoi ils avaient marché depuis le centre-ville jusqu'à ce lieu. Mais plus ils progressaient, plus je sentait de présence démoniaque. Les autres étaient plus loin, mais nous arriverions bientôt à eux et quelque chose me disait que c'était là le but des démons que j'avais filé pendant des heures. Ils rejoignaient des congénères pour une raison obscure, une raison qu'il me paraissait évident de devoir comprendre, mais de devoir stopper également. Les deux n'étaient pas incompatibles, il me faudrait faire preuve de persuasion, mais je savais être implacable, spécialement avec ces abominations. Un seul devait vivre suffisamment longtemps pour que je l'interroge. Les autres... ils feraient tous rapidement face au jugement divin.

▬ On es assez loin, on nous as dit embarcadère 6, ils devraient plus tarder... Souffla le plus grand des deux alors qu'ils s'arrêtaient près d'un grand container en métal. Je les toisaient, caché dans l'ombre et avisait l'espace. Si je voulais agir vite pour éviter d'alerter les autres et d'être vite submergé par leur nombre, il me faudrait tuer ces trois là avec rapidité et discrétion.

Je continuais de brider mon aura et m'avançais en silence, n'usant pas de mon don de téléportation pour ne pas les alerter tous autant qu'ils étaient. La chose aurait annulé tout effet de surprise, et gâché les heures que j'avais passé à occulter ma puissance.

Je devais agir vite et le savais pertinemment. Je ne pouvais pas risquer de faire venir un autre ange, et de révéler ma présence. Sans quoi, ils auraient fuit à coup sûr. J'avais donc avancé sur eux, et une fois à portée, j'avais saisi deux d'entre eux par la gorge pour déployer tout mon Lux Dei et les tuer aussi vite qu'il me l'était possible. La lumière transperça le noir intense sur plusieurs mètres et puis... plus rien. Plus rien ?

Le troisième semblait avoir disparu et il me fallu quelques secondes pour capter les bruits de pas un peu plus loin. Je ne le voyais pourtant pas, ni d'un coté, ni de l'autre... Et les âmes noires se rapprochaient, je pouvais sentir les autres démons arriver. Quatre, peut être cinq.

▬ Crève ! Tonnas alors une voix dans mon dos. Le démon manquant s'était jeté sur moi, une arme infernale au poing. D'une main, j'avais arrêté la sienne, touchant l'arme sans le vouloir.

La douleur était toujours étrange pour moi, comme invraisemblable et pourtant... Je lâchais alors ma prise et perdait l'équilibre, alors qu'il en profitait pour me frapper. Je tombait au sol violemment, laissant une trace sur le bitume et m'apprêtais à me relever quand je perçu le mouvement de son pied. D'une main, je me saisissait de sa chaussure et usait de toutes mes forces pour le propulser contre un véhicule. Ma force dépassait la sienne, mais si je m'étais dégagé facilement, il n'était à présent plus seul. Je comptais six démons en tout et pour tout, lui comprit et réalisait qu'il était bien trop tard et risqué pour appeler un ange. Non seulement peu pouvaient survivre aux armes qu'ils possédaient, mais aussi, ceux en étant capable avaient des missions importante par les temps qui courraient. Qui plus est, ils étaient déjà sur moi et il me fallait redoubler de concentration à présent. Une concentration que je ne pouvais pas disperser en conversant avec un de mes congénère afin de l'amener à moi.

J'ignorais combien étaient armés, je doutais que leur nombre puisse mener à ma destruction, compte tenu de la puissance qui émanait de chacun d'eux. Mais les armes... elles pouvaient être plus dangereuses. Je gardais mes ailes cachées, mais révélait mon aura dans toute sa puissance, sachant pertinemment qu'une telle décision les pousseraient à réfléchir.

▬ Tu as conduis un ange de premier ordre jusqu’à nous ? Tu es complètement con, ou quoi Köl ? Grognas une démone, en faisant quelques pas en arrière. Ses pieds rencontrèrent alors les dépouilles que j'avais occis plus tôt et elle n'hésita alors plus, fuyant aussi vite qu'elle le pouvait.

A présent révélé, je n'avais plus à craindre de me téléporter et apparaissait juste derrière elle, la coupant net dans sa course en al saisissant. J'allais poser une main sur son front et en finir avec sa misérable vie quand je sentit une douleur dans mon flanc. La lame... Songeais-je, en tombant à genou sur le bitume. En quelques secondes, j'avais été ensevelit sous les coups des démons, qui m'attaquaient tous comme s'il avait s'agit de leur unique chance de salut. Et c'était peut être le cas. Les coups qu'ils me donnaient ne pouvaient pas me détruire, la lame non plus. Mais il m'était difficile de me concentrer suffisamment pour me défaire de leur assaut quand ma grâce combattait avec tant d'ardeur l'épée dans mon corps.







HJ:
 


Dernière édition par Ezechiel le Jeu 25 Oct 2018 - 13:46, édité 1 fois

Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageMer 3 Oct 2018 - 21:50
Il y a des nuits comme ça qui ne vous laissent pas tranquille. De celles où vous cogitez, le regard accroché à votre plafond à vous demander ce que vous auriez dû faire ou ce que vous pouvez faire de mieux. Marek n'aimait pas beaucoup ce moment de la journée où beaucoup de choses se réimposaient à lui. Ses pensées allaient bon train, rythmés par les ronflements bruyants de Bacchus, endormis contre lui pour avoir bien chaud. Ce chien semblait s'être remis beaucoup plus vite que lui de son abandon et s'était acclimaté tout aussi rapidement à la vie dans un van. Il y en avait au moins un sur les deux à dormir sur ses deux oreilles.

Marek se redressa, s'extirpant tant bien que mal de sa couverture coincée par les kilos de son chien. Il avait envie de prendre l'air, histoire d'aller faire pleurer le colosse. Il sortit de la camionnette, attrapant un sweat usé qu'il enfila rapidement pour se prémunir de cette nouvelle fraîcheur et referma tranquillement les portes sur les ronflements incessants de son compère, battant périodiquement de la patte comme s'il avait levé un lièvre. Prenant quelques minutes pour s'habituer à la pénombre, Marek entama une promenade connue vers le bord du quai. De nuit, ce coin du port était désert mais en journée, Marek, s'il avait de la chance, déchargeait bateaux et conteneurs. Les gars du port n'étaient pas trop regardant sur le passé, sur l'expérience, sur les papiers... tant qu'il bossait bien, qu'il ne posait pas de questions, il y en avait toujours un pour le laisser joindre une équipe. C'était donnant/donnant : son silence et ses bras contre quelques billets.

Arrivé en bord de quai, Marek fit rapidement ce qu'il avait à faire avant de tout remettre au chaud, puis commença à repartir avec la même nonchalance, les mains enfouies au fin-fond des poches ventrales de son sweat. Les docks étaient habituellement très calmes mais cette nuit là, des voix s'élevèrent dans le park à conteneurs. D'office, Marek n'aima pas ça... à la nuit tombée, il n'y avait que le gardien qui errait sur les quais et pour le connaître un peu, le sorcier savait que ce n'était pas lui. Indice évident : le gardien n'était pas une femme. Marek avait alors du mal à croire que ce petit monde était là pour des affaires très légales. Mieux valait ne pas s'en mêler...

Pourtant cette lumière soudaine le rendit curieux... cela ne ressemblait pas au faisceau d'une lampe de torche, cela avait éclairé très fortement les environs avant de s'éteindre avec la même soudaineté, rendant l'obscurité encore plus impénétrable. Le regard du sorcier fût de nouveau déboussolé, il avait de nouveau du mal à percer la nuit de sa pupille et les bruits de lutte tout à côté n'avaient rien de très invitants. Mieux valait éviter les problèmes.

Finalement ce furent eux qui vinrent à lui. Marek sentit très distinctement son mètre quatre-vingt-dix être soulevé comme s'il n'avait été qu'un poids plume. La poigne qui l'avait soudainement saisie à la gorge l'avait mené directement à l'endroit qu'il s'efforçait de contourner. Un homme était à terre, blessé aux côtes, et résistait encore aux assauts répétés de ses assaillants.

_ Abandonne ou je tue l'humain !
Tonna le démon qui marchandait la vie du jeune homme. Marek agrippa le poignet y enfonçant ses ongles jusqu'au sang, il frappa l'intérieur de son coude, espérant le faire lâcher prise, montrant toute sa désapprobation. Un très audible « va chier connard » s'exhiba. Du moins dans sa tête c'est les mots qu'il prononça très clairement, mais il n'y eut en réalité qu'un gargouillis étouffé de sons de gorge. Respirer devenait de plus en plus pénible avec cette poigne sur son cou. Marek observa la lame dans le flanc de l'homme à terre et rassembla son énergie sur le dit objet. L'arme sortie centimètre par centimètre de la chair et tourna ostensiblement vers Marek, partant comme une flèche vers son agresseur, rentrant par le devant d'une joue avant de ressortir de moitié par l'arrière du crâne. La prise mit malgré tout, quelques secondes avant de se relâcher. Le sorcier poussa le poids mort qui pesait désormais contre lui et s'apprêtait à se battre encore pour sa misérable vie.

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageDim 21 Oct 2018 - 15:46
Dies iræ
Ezechiel & Marek



Chaque seconde de plus ou cette lame restait plantée dans mes chairs rendait leur fuite plus probable. Pourtant, je me refusait d'abandonner et de rester au sol pendant qu'ils fuyaient. Je résistait encore et encore... à la brûlure de l'épée, aux coups... et arrêtait même certains d'entre eux.

Toute ma grâce se concentrait sur la blessure et les attaques infligées par la lame et je doutais être capable de faire appel à tous mes pouvoirs avant que la blessure ne se résorbe complètement. Pire, si je voulais voir la blessure se résorber et le combat entre ma grâce et l'arme cesser, il me fallait me défaire de sa morsure. Mais j'étais parfaitement incapable de la toucher et de l'ôter, tout comme je savais pertinemment qu'aucun des démons ne se risquerait à la retirer pour me frapper de nouveau. Ils avaient été tactiques, intelligents. Ils avaient frappé et l'avaient laissée en place pour une excellente raison.

▬ Abandonne ou je tue l'humain ! Tonna une voix derrière moi, au travers des bruits étouffés qui s’abattaient sur moi. Mes yeux, momentanément fermés à force de concentration, s'ouvrirent avec rapidité et je les ouvraient sur le démon qui tenait l'humain en main. Il allait le tuer sous peu, le priver d'air ou lui rompre la nuque tant il le soulevait de sa poigne. Et j'étais pourtant impuissant, incapable de bouger sous leur poids et surtout celui de la lame dans mon flanc. J'étais prêt à abdiquer et relâcher mes efforts pour cesser de leur offrir une résistance, quand j'avais sentit la lame bouger, d'abord subtilement, puis... Elle s'extirpa totalement de mon enveloppe et vire-voleta dans les airs jusqu'à transpercer le crâne du démon qui menaçait l'humain.

Le corps bougea encore au sol, mais seulement pour laisser apparaitre l'humain qui avait été oppressé par sa charge. Et dans ces quelques secondes... les coups cessèrent totalement. Je cru déceler de la peur dans le regard du démon qui m'était le plus proche, puis son regard s'était sitôt dirigé vers l'arme qu'il tenta de retourner contre moi par sa télékinésie. Mais quelques secondes c'était tout ce qu'il me fallait.

J'avais rassemblé toutes les forces qu'il m'était possible de concentrer vu mon état et avait frappé et poussé chaque assaillant en propulsant trois sur des blocs de métal, un contre un mur et le dernier me servit quand à lui de bouclier, réceptionnant pour moi la lame qui s'enfonça profondément dans sa poitrine. Il poussa un cri, toujours de ce monde et je décidais de changer ce fait, posant ma main sur lui pour déchainer mon Lux Dei, le seul pouvoir auquel je pouvais encore réellement faire appel dans mon état toujours précaire.

Me téléporter loin, avec l'humain, aurait sûrement été plus prudent. Surtout vu leur nombre, mais j'en était parfaitement incapable. Ma grâce combattait toujours la noirceur de l'arme pour l'expulser de mon enveloppe charnelle et pouvoir enfin laisser la blessure se refermer. Il m'était donc impossible de réunir suffisamment de forces pour une telle chose, spécialement quand il s'agissait de deux corps à transporter.

Je me mouvait cela dit, me positionnant naturellement entre les démons et l'humain. Avisant un à un les démons encore vivants qui se relevaient. Les quatre créatures semblaient s'interroger et j'avais vu leur regards, comme le mien se poser sur l'arme dans le cadavre de leur comparse. Leur télékinésie était efficace pour ce genre de chose, mais ils ne semblaient pas les seuls à en être dotés, et honnêtement même dans mon état, j'étais capable de les occire. Ils le savaient certainement, mais l'humain ajoutait une variable non négligeable et c'était sûrement ce qui les poussaient à s'interroger. S'ils restaient, ils pouvaient se servir de lui pour me tenir en respect, et je craignais pour sa vie. S'ils fuyaient... je n'étais pas certain de devoir les suivre dans mon état et surtout, en abandonnant l'humain ainsi.

Bien entendu, aucun des démons ne savait ce qui pouvait traverser mon esprit et restant silencieux comme je l'étais, ils n'avaient aucun moyen de deviner. Alors ils avaient fini par prendre une décision avec les informations qu'ils possédaient et j'avais vu la lame bouger selon le bon vouloir d'un, aussi sûrement que j'avais vu l'avancé des trois autres démons sur nous.







HJ:
 

Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageDim 21 Oct 2018 - 19:01
Privé d'oxygène, Marek n'aurait probablement pu tenir son pouvoir plus longtemps. Fort heureusement, l'adrénaline aidant, cela avait suffit à ce qu'il élimine le démon qui l'agressait. Ses jambes avaient lâchés quand le démon était mort l'entraînant au sol, alors que se mettant très vite à quatre pattes, le sorcier happait l'air à grande bouffée. Sa gorge lui faisait mal, il en ressentait encore les doigts imprimés sur sa peau. Autour de lui, rien ne s'arrêtait et il n'était pas tiré d'affaire mais son corps lui imposa cette pause. Impossible de se remettre sur ses jambes tant qu'il n'avait pas réoxygéné tous ses muscles. Quelques halètements rauques plus tard, Marek prit conscience que tous les exercices qu'il avait tenté jadis pour s'amuser, lui seraient utile. Depuis la prison, on ne pouvait pas dire que c'était la première fois qu'il allait se battre pour sa vie, - d'ailleurs c'est de là qu'il avait tiré cette nouvelle force physique, cette nouvelle irrévérence aussi. - Si le gamin rachitique et poli qu'il avait été, avait demeuré, il serait mort et n'aurait pas envisagé ce face à face autrement qu'en déguerpissant en pleurant. Il avait peur, mais cette dernière ne lui arracha pas de larmes. Debout, il s'avisa très rapidement en couvrant ses yeux devant cette nouvelle lumière, que cet inconnu, était sa chance d'en réchapper. S'il restait en vie : lui aussi !

Il avait vu, non sans un grand étonnement, trois types s'éparpiller avec violence contre les premiers obstacles rencontrés, la lame qu'il avait porté jusqu'à lui, retourner sans qu'il n'y soit pour quoique ce soit jusqu'à l'homme déjà blessé, puis paré. De la même façon que le faisait les autres, Marek dévisagea cette arme. Il semblait qu'elle portait sur elle une importance capitale.
La présence de l'homme faisant désormais rempart aux assaillants ne le rassura pas beaucoup plus. Les autres se relevaient et semblaient décidé à les exterminer. Leur regard acérés disait : Nous ou vous. Et dans celui du sorcier naquit aussi cette conviction. Il ne s'était jamais battu contre des démons mais cette fois sembla être la bonne.

Le poignard se mouva dans la chair du cadavre et encore couvert de 2 sangs différents, fila vers l'inconnu aux côtés du sorcier. La lame fila très vite, si bien que Marek cru une seconde ne pas avoir pu accrocher l'objet de son esprit avant qu'il ne l'atteigne. Il recula d'un pas sous le choc invisible puis refit un pas vers l'avant. Il s'opposait à une force qu'il ne connaissait pas, montrant très rapidement des signes de fatigue face à l'homme qui jouait lui aussi du même pouvoir. Impossible de donner à l'arme la trajectoire voulue. L'objet mentalement téléguidé était tout au plus dévié de sa cible mais tournait agressivement autour d'eux. Très concentré sur l'arme, Marek n'osa pas jeter le moindre coup d'oeil sur ce compagnon d'infortune. Son énergie vacillait et cela sembla faire sourire le démon. Sentant le sorcier ployer sous son pouvoir au bout de plusieurs minutes, il dirigea la lame vers ce dernier, gagnant du terrain centimètre par centimètre. Bientôt la lame fût si proche de lui, que le sorcier pu en agripper le manche à pleine main, sentant la pointe percer le sweat et mordiller la peau de son ventre. Marek pinça les lèvres, en proie à un moment de panique, il sentait la lame entrer davantage ce qui lui arracha une plainte. Il ne voulait pas mourir et pourtant ça en prenait le chemin. C'était douloureux mais Marek ne voulait rien lâcher et retenait le couteau autant par la force de son bras que celle de son esprit. Il emmerderait ce connard jusqu'au bout !

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageJeu 25 Oct 2018 - 20:59
Dies iræ
Ezechiel & Marek


Il me fallait rester alerte, surveiller tous les mouvements, tous les dangers environnant. Les quatre démons, l'épée, l'humain... Il y avait tant de variables à prendre en compte et je me refusait à perdre l'homme à mes cotés. Sa protection devait être ma priorité, mais n'étant pas au meilleur de ma forme et ma force, il m'était difficile de remplir ma mission. Pas de fuite avec l'humain, pas de téléportation quelle qu'elle soit. Pas de pouvoir sur le temps, pas de pouvoir tout court si ce n'était les plus basiques. Tout mon être ou presque se concentrait sur la blessure et je n'avais donc pour me battre que les pouvoirs qui venaient les plus naturellement, venait directement de Dieu, ou ne demandaient pas la moindre concentration. Force, Lux Dei... tout ce qu'il me restait à faire était combattre et m'interposer entre eux et l'humain.

La lame fut la première à arriver à moi, mue par la télékinésie du démon qui restait en retrait. Mais elle fut stoppée en plein vol, vraisemblablement par l'humain qui une fois de plus semblait me porter main secourable. Puis, vinrent les trois abominations qui avaient chargés. Tous ensembles, ne me laissant pas l'opportunité de m'occuper du démon qui faisait duel avec l'humain. Si je souhaitais m'interposer et le protéger, il me faudrait donc me défaire de ceux-là au plus vite. Je cognait le premier sur ma droite, d'un coup de coude en plein visage. Puis attrapait le bras d'un autre que je pliait jusqu'a entendre un craquement significatif et le hurlement du démon. Je levais une jambe et frappait le troisième de mon pied en plein buste, le projetant plus loin dans un fracas tonitruant. Deux étaient à terre, en train de se relever et je saisissait alors à la gorge le démon au bras brisé, la femme. Quelques secondes et mon Lux Dei l'avait consumée, laissant la lueur s'éteindre. Face à ces instants de répit, je veillait sur l'humain et voyait un spectacle qui me forçait à l'inquiétude.

L'humain n'avait pas réussit à tenir et le démon prenait le dessus, il avait semble-t-il redirigé l'arme sur lui et s'apprêtait à le tuer, malgré la résistance que semblait encore offrir l'humain accroché à l'arme. Ni une ni deux, j'approchais d'eux, derrière le démon et posait une main sur son crâne pour le consumer. Le Lux Dei détruisit son âme aussi vite que les autres et sa résistance sur l'arme cessa nette. Je vit le mouvement et m'écartait aussitôt, voyant l'arme rencontrer le container derrière moi dans un fracas métallique.

Seuls deux démons restaient, l'arme se trouvant entre eux et moi. Je me tournais vers eux, puis de nouveau vers l'humain dont j'essayais d'aviser de l'état. J'ignorais quel était la marche à suivre dans la situation actuelle. Laisser fuir les démons était plus sûr, pour l'humain, mais j'ignorais s'ils allaient tenter de fuir ou non. Et leur proposer un accord n'était pas dans mon droit. Rester silencieux et vigilent était donc ma seule option. Je restait ainsi, impassible, œillant le moindre mouvement.

Mais il n'y eu aucun mouvement pendant plusieurs secondes. Les démons semblèrent interdits, effrayés par l'issue que prenait le combat. Huit au début, ils n'étaient plus que deux. C'était donc un compte facile à faire, mais peut être leur réflexion était ailleurs ? Soudain, le regard de celui de droite changea, il se posa sur l'arme au sol, puis les paroles vinrent.

▬ On ne veux pas de problèmes. On devait seulement... récupérer quelque chose. Laisse-nous nous occuper de ça et... on s'en va. L'humain sera sauf et tu... tu pourras te soigner comme tu l'entends. Son ton était étrange et je le toisait, ne sachant pas s'il doutait de ses mots et de son choix ou s'il avait peur.

▬ Je ne marchande pas avec les démons ! Tonnais-je, implacable. Protéger l'humain, oui, mais sans ordre divin direct il m'était formellement interdit de faire un tel marché. Et aucun ordre me venant, je comprenais qu'il me fallait rester patient et sur mes gardes.

▬ Allons-nous en, mec ! Lança finalement le deuxième survivant.

Cette option semblait plus envisageable, l'humain étant blessé, moi également. Sa vie était prioritaire et aucune loi, aucun cas de conscience ne se poserait. Pourtant, le premier ayant briser le silence ne semblait pas convaincu.

▬ Si on reviens sans le colis... on est pas seulement morts Zaer. Sytry nous mettra en pièces avant !

L'expression de son camarade changea alors, laissant place à plus de frayeur encore. Tous deux restaient droit sur leurs jambes et sur leur positions. Ils refusaient de partir et à présent, je comprenait pourquoi aucun n'avait tenté de fuir. Une chose les effrayaient plus que moi et la mort rapide que je leur offrait : leur maître.

Interroger l'un d'eux serait donc compliqué. Car je ne pouvais pas les renvoyer en enfer si je pouvait les détruire. S'ils avaient plus peur de faillir ou trahir que de moi... comment devais-je opérer ? Et y avait-il lieu de penser à cela, maintenant que l'humain était là ? Devais-je en garder un en vie pour le faire parler ? Ou tous les tuer pour ne rien risquer ?

▬ Très bien, si vous restez, vous mourrez ! Tranchais-je finalement, la réponse s'imposant à moi. L'humain comptait plus que les informations que ces démons risquaient de ne jamais donner. Il y aurait d'autres occasions, d'autres démons, quand cet humain n'avait qu'une vie.

Je m'avançais dans leur direction, menaçant. Les rôles étaient à présent inversés tant leur nombre était réduit. Si je voulais protéger l'humain, il me faudrait occuper les deux démons le plus possible et les détruire aussi vite que me le permettait mes forces amoindries. Marchant, j'avais prouvé ne pas être en pleine possession de ces dernières et les démons semblaient l'avoir remarqué puisqu'ils s'étaient préparés au combat de manière tactique. Ils s'étaient séparés, couvrant chacun un de mes flancs. S'ils tentaient de tuer l'humain à présent, ils mourraient tous deux. C'était sûrement une certitude qu'ils devaient avoir. Car je n'était pas en mesure de me téléporter pour leur laisser du répit. Voila pourquoi, je ne fut pas surpris en sentant le mouvement dans mon dos. L'épée se dirigeait sur moi et ce sans détour.








HJ:
 

Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageDim 28 Oct 2018 - 21:32
Marek avait véritablement lutté avec l'énergie du désespoir mais la lame aurait finit par faire son œuvre si l'inconnu aux pouvoirs craqués n'était pas venu lui porter secours. Le sorcier réalisa toute la force qu'il avait pourtant exercé pour contrer le démon lorsque la lame partit avec une vitesse inouïe dans le sens opposé, manquant d'empaler l'homme qu'il avait voulu protéger. Celui-ci démontra d'ailleurs des réflexes surhumains. Et entre autre chose, il faudrait vraiment qu'il apprenne ce truc avec la lumière ! Ça avait l'air terriblement plus efficace que sa télékinésie. Celle-ci s'était d'ailleurs révélé insuffisante en puissance. Une option qui n'était plus envisageable même si finalement, il s'en sortait simplement avec une légère coupure sur le ventre et une grosse ecchymose au cou. Mais rien n'était encore terminé. Penché en avant, les mains appuyées sur les cuisses, Marek reprenait son souffle. Ces dernières minutes avaient été éreintantes et il se demandait encore comment poursuivre devant les derniers rescapés. L'autre homme, lui, semblait calme, droit comme un i devant les deux derniers démons.

C'est ça les gars, ne vous occupez pas de moi, pensa Marek en essayant de se redresser sans ressentir un cuisant vertige. Sa vie dans le van lui sembla soudainement moins merdique que la situation dans laquelle il s'embourbait. Les inconnus échangeaient entre eux et Marek n'essaya pas de mettre son nez dans la discussion : il avait envie d'être loin de tous ses types. L'évidence était tout autre : Il y avait encore cette foutue arme au sol, et toujours ses regards braqués sur elle : la situation se répétait. Un des containeurs présents autour d'eux contenait quelque chose de suffisamment important pour que les deux types décident de rester pour tenter une dernière fois leur chance. Cette fois, soit les deux démons y passaient, soit c'était le super héros sortit de je ne sais où qui allait y passer... et lui, juste derrière, par simple plaisir. Le match allait se jouer dans les prochaines minutes et le sorcier peinait à recouvrer son énergie. Lorsque la lame s'éleva à nouveau et malgré la confiance formulée par l'homme visé, Marek su qu'il n'était plus d'aucune utilité. Son esprit accrocha la lame, sentant très distinctement la poigne plus forte déjà exercée dessus. Il s'y accrocha pourtant bec et ongle, la retardant tout au plus quelques secondes, la faisant un poil tourner, avant que celle-ci ne soit éjectée.

_ Derrière... Tenta-t-il d'avertir d'une voix éraillée, alors que prit d'un nouveau vertige, il sentit ses jambes le lâcher une nouvelle fois. Allongé sur le sol, le sorcier observa la scène dans un état de demi-conscience, observant ce combat comme un songe inaccessible. Il n'avait pas vraiment briller ce soir et ça le renvoya aux nombreuses fois où il avait eut le sentiment de décevoir son despote mais brillant paternel. Etre un sorcier était un bonheur mais à quoi bon s'il mordait la poussière au premier démon rencontré. Il sentait cette fatigue intense l'immobiliser au sol comme une trop forte fièvre, les yeux rivés sur l'homme recevant tous ses encouragements.

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageLun 29 Oct 2018 - 17:03
Dies iræ
Ezechiel & Marek


La lame s'était mue, pourtant elle n'était pas arrivée quand je l'y attendais et j'avais deviné que l'humain y était pour quelque chose. Malgré cela, son mouvement n'avait que peu été dévié et bien vite il avait semblé lâché prise face à la force du démon. C'était du moins ce que je comprenais de son avertissement, alors que j'essuyais de nouvelles attaques sur mes flancs. Je ne perdait pas le temps de me retourner pour vérifier et attrapait par le col le démon à le démon à ma gauche alors que je le projetait dans mon dos, entre l'arme et moi. A terre, l'arme dans la poitrine, il vociféra, tentant de la retirer. Je profitais de cette diversion et apposait alors ma main sur le poitrail du démon à ma droite, détruisant son âme néfaste comme je l'avais fait pour les autres. Je me baissait alors vers le dernier, encore au sol et l'épée presque sortie de son buste et ne perdait plus une seconde, posant sur son crâne une main le condamnant au même sort que ses congénères.

Je ne percevais plus aucune présence démoniaque à proximité, plus un démon ne se trouvais sur ce port et je soufflais, portant enfin une main à la blessure infligée par la lame alors que je marchais vers l'humain affalé au sol. La lésion était importante, mais il ne restait qu'à ma grâce de détruire ce qu'il restait de la noirceur de l'arme et cette plaie béante ne serait plus. Elle guérirait. L'humain par contre... Je n'étais pas en état de concentrer mon don de guérison et j'espérais qu'il n'en avait pas besoin alors que je accroupissait devant lui.

▬ Est-ce que ça va ? Êtes vous blessé ?

Je le regardais, ne décelant aucune trace de sang dans ce qui m'était visible et je posait alors une main sur lui, sans que mon pouvoir de guérison ne se déclenche. Je ne su s'il n'avait pas besoin de soins ou si je me trouvais juste diminué comme je le pensait. Mais j’espérai qu'il puisse m'éclairer sur la question alors que je lui tendais une main secourable pour l'aider à se relever.

▬ Je me présente, Ezechiel. Soufflais-je ma main toujours tendue vers lui. Il n'y avait pas de raison de mentir, pas lorsqu'il avait surpris un combat tel que celui-ci ou m'avait vu user de mes dons. Qui plus est, étant doté lui même... je doutais que lui cacher ce monde soit utile à quoi que se soit.











Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageLun 5 Nov 2018 - 22:06
Jamais encore, il n'avait eut autant la sensation du poids de son corps. Sa propre lourdeur le tenait étendu sur le sol et pendant une minute, Marek n'eut même plus conscience de la fraîcheur de celui-ci, pas plus que de la saleté qui lui griffait la joue. Lorsque ses sens revinrent, il se crispa vigoureusement, se redressant tant bien que mal loin de la main qui venait de le saisir. Marek resta quelques instants silencieux, assis sur le sol. Il était soulagé de constater que cet inconnu avait eut le dessus et bien plus heureux d'être toujours vivant mais il se sentait encore terriblement las.

Le type salement amoché lui demandait s'il allait bien. C'était le monde à l'envers ! Marek essuya sa joue terreuse, massa sa gorge encore très sensible et passa ses doigts dans le trou laissé dans son sweat par le poignard. Celui-ci avait traversé toute les couches mais si ses doigts se couvrirent d'un peu de sang, ce n'était là qu'une égratignure dont il se remettrait vite.

_ Je vais vomir d'un moment à l'autre, avoua-t-il en posant une main sur son front. La nausée paraissait ne jamais vouloir s'arrêter. Mais je vais bien... Tu ferais mieux de t'occuper de toi, l'avisa le sorcier un peu sèchement. C'était une vilaine blessure.
Marek ignora cette main tendue, encore partagé entre la reconnaissance d'être toujours vivant et celle d'avoir été impliqué dans une histoire qui ne le regardait pas. Et de la rancœur, il en avait vis-à-vis de cet ange. Car oui, maintenant il en était sûr : un type sorti de nul part, combattant des démons, les détruisant rien qu'en les touchant avec cette lumière aveuglante, et puis ce nom : Ezechiel.

Retrouvant un peu d'énergie dans les jambes, Marek se redressa contre un conteneur, oubliant consciemment de rendre la politesse. Le metal creusé témoignait de la puissance du choc et bien vite, une triste réalité apparut aux yeux du repris de justice : demain, il allait passer une sale journée à répondre à des questions.

_ Fais chier ! Souffla-t-il en observant tous les corps. Il fallait que vous vous battiez ici, à deux cent mètres de chez moi. Les flics vont venir me questionner... le gardien sait que je squatte les quais. Étonnant qu'il ne soit pas déjà là d'ailleurs avec tous les appels lumineux qu'avait lancé l'ange. Marek espéra qu'il ne lui était rien arrivé. L'homme était plutôt cool, lui apportant un café de temps à autre lorsqu'il terminait son service de nuit. Comment allait-il expliquer tout ça ? Il lui faudrait un alibi en béton. Dis-moi que tu vas tout arranger ! L'angoisse montait rien qu'à l'idée de se voir lier à ses meurtres et conduit tout droit en prison. Marek se retourna d'un coup, posant sa paume contre le métal du conteneur, crachant un peu de bile. Il préférait vomir suite à une soirée bien arrosée plutôt qu'à de violents maux de tête mais il n'était pas en état de choisir cela dit. La panique de terminer encore en prison n'aidant pas, il essuya l'excès de salive dans sa manche et se retourna vers Ezechiel, toujours remonté contre lui. Il lui fallait un coupable pour cette situation et pas de chance, Ezechiel était le seul à être encore vivant !

_ Tu vas m'aider, n'est-ce pas ?

Il leur restait plusieurs heures pour agir. Et tant que le gardien ne se manifestait pas, l'endroit demeurait assez sûr. Marek se claqua les joues pour ramener un peu de clarté dans ses idées. Ses batteries magiques étaient totalement à plat.

_ Tu te sers de tes supers pouvoirs d'ange et c'est réglé ! Caricatura Marek avec poigne, la hâte d'en finir dans sa voix cassée.

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageLun 12 Nov 2018 - 18:02
Dies iræ
Ezechiel & Marek


Sa réponse à ma question n'était pas des plus utiles. A dire vrai il ne me répondait réellement. Vomir était-il bon dans certains cas ? Une chose était certaine, je ne voyais pas de sang, pas de blessure apparente. Il n'avait pas lutté contre le démon autrement qu'avec son esprit et ses mains sur le pommeau de la lame, également. Aussi... il n'y avait que la force exercée sur sa gorge et la fatigue à prendre en compte ? Mon compte rendu était-il bon ? Je l'ignorais et ce n'était pas ses mots qui m'aideraient, je devrait probablement me fier à autre chose, mais j'ignorais encore quoi et... Mais je vais bien... Tu ferais mieux de t'occuper de toi.

Ses mots coupèrent ma réflexion et je fut soulagé, avant de baisser les yeux sur ma blessure qu'il désignait.

▬ Je vais bien également. Ce n'est qu'une blessure de chair. Ma grâce ne peut pas être affectée par ces armes, juste... occupée.

Ma grâce était intacte, mes pouvoirs également, ce qui ne l'était pas c'était ma capacité à y accéder tant que la lumière en moi combattrais l'ombre causée par l'épée. Était-il à propos de le remercier pour son aide avec la dite arme ? Il m'avait permit d'éliminer bon nombre de démons ce soir, il en avait lui même renvoyé un en enfer, même si j'aurais préféré l’occire moi même. Mais le remercier sonnait faut, quand j'aurais du et voulu être celui qui le protège. Il avait été en danger à cause d'un combat qui ne le concernait pas, à cause de moi. Le débat qui avait lieu en moi semblait sans fin, mais il cessa finalement lorsque j'entendis la voix de l'humain percer de nouveau le silence de manière brutale.

▬ Fais chier ! Il fallait que vous vous battiez ici, à deux cent mètres de chez moi. Les flics vont venir me questionner... le gardien sait que je squatte les quais. Il y avait plusieurs mots qui ne trouvaient pas sens pour moi dans ses phrases, mais je comprenais l'essentiel. Il me semblait du moins. Quand il ajoutait sa supplique, j'avais souvenir d'un autre moment comme celui-là ou on m'avait confié qu'il fallait disposer de ce genre de... preuves. Pourtant je n'étais cette fois-ci pas en mesure de le faire. Dis-moi que tu vas tout arranger ! Sa question suivante résonna dans mon crâne et je hochais de la tête sans répondre, avant de lui offrir une réponse contrite à ses derniers mots.

▬ Je... je ne peut pas le faire moi, utiliser mes... pouvoirs... mais... A présent aucun ange de deuxième ou troisième ordre n'était menacé. Les démons n'étaient plus et j'étais suffisamment capable de me concentrer pour converser avec eux, puisque je le faisait avec lui, ne restait qu'a trouver à contacter également un premier ordre. Je fermais alors les yeux et appelais à moi plusieurs de mes frères.

▬ Jebeddiah, Cahel. Fis-je en faisant une révérence alors qu'ils se téléportaient face à moi.

▬ Jebeddiah, vérifie la santé de l'humain et soigne-le au besoin, je te prie. Je suis... Je me coupais dans ma phrase alors que mon frère voyait la blessure dans mon flanc et s’exécutait sans poser de question.

▬ Il faut s'occuper de ces corps, Cahel. Leur présence est semble-t-il dangereuse pour l'humain. Intimais-je à Cahel qui s'en approcha sans agir plus en avant. Le premier ordre sembla s'interroger sur l'utilité de la chose, examinant les corps, puis il s’exécuta finalement en saisissant le cadavre le plus proche à ses pieds. Le soulevant comme un fétu de paille il me gratifia d'un regard avant de disparaître avec son chargement.

Je m'approchais alors de l'humain et du deuxième ordre, interrogeant sur son état alors que Cahel poursuivait sa tâche.

▬ Comment va-t-il ?

▬ Bien ! Son corps n'est pas abimé et ses... forces reviendrons. Jebeddiah s'était alors tourné vers moi et il désigna la plaie que je portais toujours.

▬ Est-ce l'une des ces armes dont on nous as parlé qui a fait cela ? Je hochais positivement de la tête et le rassurait aussitôt :

▬ Ma grâce est trop puissante pour ces objets infernales. Je vais bien. Sous peu, la noirceur sera détruite, la plaie refermée, et je pourrais de nouveau faire appel à tous mes dons.

Il salua mes mots d'un signe entendu et disparu aussitôt, comprenant qu'il pouvait disposer. Cahel quant à lui portait dans ses bras la dernière dépouille et je le remerciait avant de le voir disparaitre.

▬ J'espère qu'ainsi, vous ne craignez plus rien. Avez-vous besoin de plus... d'aide ?











Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageLun 19 Nov 2018 - 22:45
Il n'y avait pas de quoi se sentir rassuré. Certes, le danger imminent était anéanti. Certes, le surnaturel avait cessé mais les lois de ce monde les rattrapait. Et après un bref soulagement de voir son existence prolongée, Marek se remit à la très inacceptable pensée de prolonger cette existence offerte en prison. Fort heureusement, les anges ont toujours le mot pour rire et Marek lâcha un sourire involontaire en rétorquant :

_ Bon, si ce n'est qu'une blessure de chair alors ! C'est vrai, pourquoi s'inquiétait-il ? Il avait sa grâce, même si pour Marek, cela lui sembla un terme brumeux. Le sorcier avait des questions à poser mais celles-ci se substituèrent par son envie d'effacer toute trace de ces quinze dernières minutes. C'était la dernière fois qu'il se levait en pleine nuit pour aller pisser ! Autant dire que la réponse d'Ezechiel ne charma pas Marek qui s'empressa de lui retourner un regard noir.

_ Tu as intérêt à venir me sortir de prison si je tombe pour ce que tu as fait ! Grommela-t-il entre ses dents alors que l'ange se mettait à parler tout seul. Il avait vraiment une aura en carton pâte pour s'attirer autant d'histoires. Continuant de bouder et de râler, Marek fit un bon énorme sur le côté, surpris de voir ses types surgir de nul part, le laissant pousser un « Nom de... » qui ne trouva pas de fin.

Jebbediah s'approcha du sorcier mais celui-ci ne sembla pas disposé à se laisser toucher par l'ange. Habité par l'esprit de Bacchus, il sembla même qu'il grogna après celui-ci :

_ Tu ne me touches pas ! Ordonna-t-il en reculant. C'était qu'en même dingue. Se faire courser par des anges parce qu'il avait quelques ecchymoses, une coupure au bide et une grosse frayeur. Je vais bien ! Tenta-t-il de convaincre son poursuivant en y mettant un peu plus d'énergie. Oui, c'est ça Cahel, c'est dangereux pour moi ! Marek faisait son malin mais à l'intérieur, il n'en menait pas large. Trois anges ! Trois anges réunis au même endroit avec une force de dingue ! Quand Jebbediah parvînt enfin à poser sa main sur lui, la voix de Marek s'éclaircit. La douleur s'était envolée en une fraction de seconde. Seule demeurait la fatigue et un mal de crâne. Son pouvoir semblait en latence... plus rien ne répondait à sa demande. Ses forces allaient revenir avaient dit l'ange : il fallait attendre. Mais ce n'était pas vraiment son point fort.

Se retrouvant seul avec tout autant de brutalité, Marek s'avança vers Ezechiel. Celui-ci semblait attendre son assentiment pour s'en aller.

_ Dommage que ton pote ne rafistole pas les fringues, déclara Marek en laissant passer son doigt à travers les deux couches de vêtement, depuis l'intérieur du tissu. Tu veux pas savoir ce qu'il y a dans le conteneur ? Et puis, c'est qui ce type, Sytry ? Cela devait être quelque chose d'important. D'autres allaient sans doute venir pour le récupérer. Marek savait bien que tous ses conteneurs ne contenaient pas toujours des choses très légales mais là, il avait le sentiment de pioncer à 200 mètres de l'Apocalypse. C'est une mission pour un Ange, ça ! Vous récupérer ce qu'il y a là-dedans et vous l'emmenez ailleurs.

Le sorcier ré-observa la plaie après avoir débiter une série de question pour extérioriser son stress.

_ Combien de temps cela va prendre pour guérir ? Tu veux un café ? Est-ce que les anges boivent du café ? Enchaîna-t-il avant de marcher encore un peu faiblard vers son chez lui. En tout cas, je ne reste pas ici. Pas envie de tomber sur une autre bande de psychopathe !

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageMar 27 Nov 2018 - 22:09
Dies iræ
Ezechiel & Marek


J'avais entendu les mots de l'humain, il avait répété les miens sans trop que comprenne pourquoi. Mais je n'avais pas relevé, considérant que c'était son choix de les prononcer et probablement y avait-il un sens pour lui de prononcer ces derniers. J'avais préféré agir et invoquer des frères, qui avaient agit avec une efficacité exemplaire. L'humain était sauf, les corps avaient disparus et... il ne restait plus que l'humain, ce que les démons cherchaient ici ce soir et... moi.

▬ Mon pote ? répétais-je sans comprendre, même s'il me semblait qu'il parlait de mon frère.

▬ Jebeddiah est mon frère, l'un de mes soldats. Soufflais-je pour toute explication alors que la voix de l'humain résonnait déjà de nouveau.

▬ Je le veux, si. Mais je ne suis pas encore en pleine possession de mes pouvoirs. Il me faudra me remettre avant de pouvoir m'en aller avec ce que ces démons cherchaient. Et je ne peux demander à un autre de porter ce fardeau. Cela pourrait s'avérer dangereux. Spécialement sans savoir de quoi il s'agit. J'éludais sa seconde question, cherchant la réponse à une autre que je me posait en mon fort intérieur. Devais-je lui dire une telle chose ? Devais-je... Ses mots suivants m'avaient interrompu dans mes pensées et fournis par la même la réponse à ce dilemme. C'est une mission pour un Ange, ça ! Vous récupérer ce qu'il y a là-dedans et vous l'emmenez ailleurs.

▬ C'est un sujet pour un ange. Je m'occupe de cela. De ce Sytry. Il n'est pas votre problème, ne vous en faites pas.

Puis, l'humain semblait s'inquiéter de nouveau pour ma santé et je regardais la plaie que je sentais guérir petit à petit depuis l'intérieur.

▬ Quelques minutes, et je serais de nouveau capable de me téléporter. Quelques heures et je serais complètement rétabli. Je... non merci. Je n'ai pas besoin de... Café. Ou de boire.

Je le regardais commencer à marcher et me retournais vers le container se trouvant sur le lieu mentionné par les démons.

▬ Je ne peux pas quitter cet endroit, pas avant d'avoir récupérer ce qui se trouve dans cette boîte. Et pas avant de pouvoir m'en aller avec son contenu. Je... avez-vous besoin qu'on vous raccompagne ?

Il était sauf et je ne sentait plus de démons, j'ignorais alors quelle mission était plus importante. Le contenu de la boite métallique ? L'humain ?

▬ Vous n'avez pas pas à craindre l'arrivée d'autres démons. Il n'y en as plus à plus d'un kilomètre à la ronde.







Marek A. Seymour

avatar



Sorcier
✥ Nature : De Lignée
✥ Statut : Non Pactisé
✥ Né(e) en : 1994
✥ Look like : Dennis Van der Berg
✥ M.C : Jace Ambden, Maxens I. Aurèle




MessageJeu 6 Déc 2018 - 21:49
L'ange butait sur une expression. Marek laissa courir : ce n'était pas important qu'il comprenne. Et à vrai dire s'il parlait autant, c'était pour se décharger du trop plein d'adrénaline. Tout ce qui lui passait par la tête, sans filet, était jeté dans ce nouveau silence.

_ C'est beau de pouvoir compter sur la famille. Ricana-t-il un brin désabusé. Je dois bien avoir un frère ou une sœur quelque part avec tout le pti monde que mon paternel s'est levé. Si l'ange ne comprenait pas « pote », cette nouvelle remarque lui serait encore d'un niveau supérieur. Remarque gratuite même si elle était pleinement pensé par le sorcier qui n'avait pas pu pardonner. Il en avait vu passé de la pouliche.

Ezechiel redevînt bavard à l'évocation de ce qui avait déclenché ce remue-ménage, il justifiait ses choix et Marek écoutait sans pour autant arriver à rester quelques secondes en place. La nuit allait être difficile. Il allait pensé. Pensé à ce qui était arrivé et pensé à ce qu'Ezechiel serait en train de faire alors qu'il serait étendu dans son van dans une totale obscurité. Ça le rendait curieux mais étant donné les assauts vécus ce soir, il n'était pas sûr de vouloir se retrouver au milieu de la mêlée. Couardise ? Peut-être mais le courage ne vaut de se battre que pour quelque chose qui vous est important... tout autre raison serait une bêtise. Ce qu'il y avait dans ce conteneur était sans doute important. Pour les anges, pour l'humanité peut-être mais lui, il s'en foutait. Si ce n'est de la curiosité, ce coffre de métal ne lui inspirait rien. De la même manière, il avait demandé pour « Sytry » mais l'ange s'était fermé, ne souhaitant pas lui en dire davantage sur ce démon ayant poussé ses sbires à se condamner. On était donc sur un gros niveau de méchant, déduisit-il. Note à soi-même, penser à ne jamais lui faire une crasse !

Pour tout le reste, Marek ne pouvait que le croire sur parole. Des trucs d'ange. Guérir en 10 minutes, ne pas manger, ne pas boire... au moins, il y avait de l'évolution. Il savait que le café se buvait. Marek se retourna, un peu surpris. Besoin qu'on le raccompagne ?

_ ça devrait aller maman. Je n'ai plus peur du noir depuis mes 6 ans.
Inutile de lui demander s'il souhaitait qu'il reste... c'était « un sujet pour les anges » pour reprendre ses mots. Il aurait été de trop ou encore une source d'inquiétude pour ce type. Sympa le détecteur à démons... il m'en faudrait un. Qu'il sache quand aller pisser et quand se retenir. Ecoute, je ne vais pas te dire que ce fût un plaisir de te rencontrer, -étant donné les circonstances - mais en tout cas... merci de m'avoir gardé en vie ! Marek fit un bref signe d'au-revoir dans sa direction, marchant quelques pas à reculons avant de se retourner et d'aller en avant toute. Le plus frustrant dans l'histoire, c'est qu'il n'avait personne à qui raconter son aventure.

Ezechiel

avatar



Trio | Bien -staff-
✥ Grade : Chef de Légion
✥ Ordre : Premier
✥ Créé(e) : à l'aube des temps
✥ Gains : purification / falsification / corruption / contrefaçon / orgueil
✥ Look like : Shane West
✥ M.C : Elena, Sytry, Connor, Riley, Clarke




MessageSam 8 Déc 2018 - 16:22
Dies iræ
Ezechiel & Marek


Plus le temps passait et moins je semblait comprendre l'humain face à moi. Ses mots, son attitude... rien ne ressemblait à d'autres humains rencontrés et il me fallait faire des efforts constants pour ne pas l'interroger sur tous les mots qu'il employait. Chacun semblait avoir un sens, pourtant mit ensembles... Étais-ce des expressions humaines que je ne connaissait pas ? Des subtilités connues uniquement de lui ? Ou autre chose encore que je ne pouvait pas appréhender ?

▬ C'est beau de pouvoir compter sur la famille... Je dois bien avoir un frère ou une sœur quelque part avec tout le pti monde que mon paternel s'est levé.

Il semblait sourire, ou même rire. Une émotion positive, n'est-ce pas ? Mais... je ne saisissait pas pourquoi cela était drôle ou si je devais répondre quoi que se soit. Dans un soucis de ne pas le froisser je ne disais rien, mais penchais la tête en avant pour lui montrer un signe de respect et d'écoutes. Puis, je lui avait répondu quant aux démons, et celui en particulier sur lequel il posait des questions. Finissant, finalement, par lui proposer de le reconduire en lieu sur.

▬ Ça devrait aller maman. Je n'ai plus peur du noir depuis mes 6 ans. Mam... ? Je ne terminais pas ma pensée, m'interrogeant le regard perdu sur ses traits alors qu'il reprenais : Sympa le détecteur à démons... il m'en faudrait un. Je me gardait de lui dire que c'était un don inné des anges, peu certain qu'il veuille de mes mots. Il semblait parler sans attendre de réponse ou de dialogue et j'ignorais pourquoi. Ou peut être avais-je complètement tord ?

▬ Écoute, je ne vais pas te dire que ce fût un plaisir de te rencontrer, mais en tout cas... merci de m'avoir gardé en vie !

Il m'éconduisait, c'était là une certitude. Ce qui donnait un certain sens au début de ses paroles. Il ne souhaitait pas que je le raccompagne donc. Même si... j'ignorais encore ce que signifiais le "maman" ou de reste. J’acquiesçais d'un signe de tête et ajoutais tout de même quelques mots quant à ce qu'il avait confié sur sa protection.

▬ Je n'ai fait que mon devoir.

Je lui offrait un dernier signe de tête, espérant avoir reproduit comme il le fallait cette salutation. Et avait tourné les talons pour rejoindre l'emplacement que les démons avaient nommé plus tôt. Le... 6... Songeais-je en cherchant, m'arrêtant devant le seul bloc d'acier qui se trouvait là. Percevant l'importance de l'objet je m'interdisait de le bouger tout de suite et me postait devant, attendant que ma grâce termine son œuvre. J'avais gardé la boite de métal durant des heures, immobile laissant ma grâce soigner chaque parcelle de mon être. Puis quand je sentait mes pouvoirs revenir à leur plus haut potentiel j'avais fini par me saisir du butin pour nous téléporter tous deux en lieu sur, l'église en bordure de la ville.







Contenu sponsorisé








Message
 

Dies iræ ▬ Feat. Marek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-