I try to forget, but everytime i fall... (Ft. Danitza)


 :: city of angels :: Streets & alleys :: Sud & Ouest :: L'Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 9 Sep 2012 - 19:52
Je ne le prenais pour rien du tout à vrai dire. J’arrivais même pas à raisonner correctement. Autres temps autres mœurs j’aurais certainement répondu le plus poliment possible à cette question de s’afficher avant de finir mon verre presque cul sec et décidé de rentrer de ce pas chez moi sans entendre un mot de plus. Mais il faut croire qu’en ce moment je ne me ressemblais pas. Pas plus que Connor ne ressemblait à Mike. Alors pourquoi je faisais l’association, la comparaison dans ma tête ? J’allais où avec un raisonnement pareil ? Pas très loin, ou trop loin ; ça serait à voir.

En même temps, cette rencontre et cette conversation était loin bien loin de me déplaire. Au contraire. Alors quoi ? Autant la continuer. Parce que là entre son attitude et la mienne, le malaise s’installait et pour relever tout ça il allait falloir que j’y mette du mien, en commençant par finir mon verre et ne pas en recommander un autre. Sauf que ce qu’il dit ensuite n’allait pas m’aider des masses. Serait-ce si grave ?

J’ai eu un moment d’absence. Un vrai. Un ou dans mon cerveau le vide intersidéral a causé une résonnance dans chaque hémisphère, dans chaque lobe. C’était une bonne question. Et surtout une question que je ne voulais pas, n’osais pas me poser. Pourquoi ? Par peur de la réponse. La drague était-elle si dangereuse. Honnêtement, je devais m’avouer que non, puisque techniquement, mon cœur était bien protégé, j’avais posé moi-même les parpaings et commandé le béton armé qui l’accompagnait. Il faut aussi dire que le rhum a sans aucun doute répondu à ma place après le moment de silence qu’il y avait eu. J’ai souri aussi en déclarant :


- Non, ce ne serait pas si grave. Je suis certaine que n’importe quelle fille trouve ça très flatteur de se faire draguer. Surtout par quelqu’un de mignon.

Oui parce que les moches, on les recale… Belle mentalité Dani, bravo. Alors là tu viens de te faire un combo, plonge dans ton verre vite, et après tu chercheras un trou de souris. Avant de déménager bien évidemment. J’ai attendu la question d’après pour oser lever les yeux de mon verre parce qu’entre mes paroles et ses compliments, j’allais pas m’en sortir. J’ai eu un petit sourire avec une réponse des plus sincères :

- Les compliments me dérangent parce que je ne sais jamais comment réagir face à eux. Soit je les accepte direct et je trouve ça un brin prétentieux, soit je les détourne et c’est énervant. Alors… ben alors je sais toujours pas quoi en faire. Et toi tu sais ?

J’ai souri en buvant une longue gorgée de rhum coca.
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mar 11 Sep 2012 - 14:05
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







▬ Je préfère. Fis-je en mimant de ne plus être vexé lorsqu'elle avoua que ce ne serait pas la fin du monde si j'étais bel et bien en train de la draguer.

Je ne pu m'empêcher de noter qu'elle me trouvais mignon; elle ne m'avais pas dit les choses de but en blanc, mais la tournure de sa phrase ne laissait pas pour autant de doute. Même si il y avait un certain coté comique dans tout ça. Elle n'aimais pas les compliments, et pourtant elle venait quelque pars de m'en faire un. Enfin... s'en était un, non ? Je souriait donc, sans m'éterniser sur le sujet de peur de la mettre encore plus mal à l'aise, sans compter que ça risquait de me rendre mal à l'aise aussi.

▬ Comment réagir ? Et bien pour ma pars je crois que tu devrais les accepter. Parce qu'il y a le simple "merci" et être prétentieux, ce n'est pas comme si tu m'avais répondu que tu savais pertinemment avoir ces qualités. Expliquais-je en lui souriant; j'étais amusé qu'elle ne sache pas comment réagir aux compliments, plus en fait parce que j'étais en train de poser mon point de vue sur la question; moi, un ange déchu j'essayais d'expliquer un rapport humain à une humaine. Quel ironie !

▬ Et puis... Si je t'ai dit ça, ce n'était pas pour te mettre dans une telle situation. Je pense qu'il faut dire ce genre de choses. Les gens ont bien trop tendance à dire les choses qui blesses plutôt que les bonnes, d'après moi ! La franchise était une chose que je prônais, mais dans une certaine mesure ! Certains se cachaient juste derrière pour être blessant, faire du mal aux gens. J'avais comme crédo que toute vérité n'était pas forcément bonne à dire. Il y avais celles qui étaient nécessaires, qu'elles blessent ou non, car c'était une question de respect; celles qui n'avaient que le mérite de vous faire rougir mais qui ne blessaient personne et les autres. Celles qui on le savais ferait souffrir la personne et n'avait aucune raison d'être dévoilée, sauf pour se comporter comme le dernier des enfoirés.

▬ Sans compter que je préfère faire rougir une femme parce que je l'ai complimenté et que ça la gène plutôt que de la voir se pavaner devant moi ! Je souriais de plus en plus espérant avoir réussis à la convaincre d'accepter mon compliment tout ce qui était de plus sincère. Je buvais une gorgée de mon verre et relevais les yeux sur elle avant d'ajouter:

▬ Alors, ta décision ? Tu acceptes sans broncher ou il faut que je te convainque que tu mérite ces compliments ? Parce que je pourrais continuer toute la nuit avec mes compliments et mes explications. Ajoutais-je taquin, plus pour plaisanter que pour la draguer; j’espérai juste qu'elle ne croirais pas encore que je jouais les Don-Juan.

Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 18 Sep 2012 - 0:57
Répondre à un compliment par un compliment était une tactique aussi évoluée que celle de répondre à une question par une question. Ça demandait de la concentration ainsi qu’une certaine maîtrise des compliments discrets qui passent l’air de rien. Sauf que j’étais la spécialiste de rien du tout et je me demandais encore comment certains mots sortaient de ma bouche surtout ce soir, et surtout après deux cocktails contenant du rhum. C’était ça les effets de l’alcool… ? Pas si terrible mais très… déroutant.

On s’est souri et je suis pas certaine qu’il y ait eu derrière ce sourire une autre volonté que celle de faire disparaitre le malaise. Mais là on était surtout lancé dans la théorie philosophique de l’accueil des compliments dans la société occidentale, et j’exagérai à peine en ayant de pareilles pensées. La situation, ma justification, avait l’air de follement l’amuser. Tant mieux, apparemment je m’amusais moi-même. J’aurais pu me faire un one woman show pour moi toute seule avec comme spectatrice les animaux du quartier, je suis certaine qu’avec le degré de rhum dans mon sang j’avais un quota comique important et je ferais fureur n’importe où. Ou pas. La confiance en moi était relativement pas mon fort.

Mais en gros, j’arrivais à saisir quand même que Connor me conseillait d’acceptait les compliments qu’il me disait apparemment sincèrement. L’épicurien des compliments. Cueille tes compliments au jour le jour. Je vais me trouver la plante pour la mettre dans mon salon et l’arroser tous les jours, façon l’arbre au simflouzes. Fallait que j’arrête ! Il s’en passait plus dans ma tête bientôt que dans ma conversation. Un peu comme si j’avais une conversation muette avec moi-même. Les ravages de l’alcool c’est moche. Faut que je ralentisse. J’ai poussé des doigts mon verre encore au quart rempli.

Rougir ? J’avais rougi ? ça se voyait tant que ça ? Non, sérieusement, je l’avais vraiment fait ? Avec les yeux baissés façon lycéenne énamourée ? Pendez-moi ! Barman, une corde s’il vous plaît ! Et oui je trouvais ça un peu too much de se pavaner sous les compliments mais je trouvais ça dérangeant de les accepter avec les joues aussi rouges qu’une gamine qui croit au prince charmant. Ça faisait longtemps que j’avais dépassé tout ça. Mais j’ai souri, en surveillant mes réactions, s’agissait pas de rougir de façon inopinée. J’ai une fierté, un orgueil, tout de même. Et je sais pas si la peur d’en entendre toute la soirée, toute la nuit m’a effrayée ou tout autre synonyme, mais j’ai opté pour une réponse sage.


- Je pense que je vais déjà accepter cela et me débrouiller avec. Après j’en aurais trop, je ne saurais pas où les ranger. Ma boite à compliments est toute petite. Normalement elle ne contient que ceux qui sont vraiment sincères.

J’ai regardé mon verre, sourit, puis j’ai levé les yeux au plafond me rendant compte de l’énormité que je venais de sortir. Fallait que je rattrape le coup et même un gamin vous dira que réparer un dérapage c’est jamais simple et ça embrouille plus qu’autre chose.

- Enfin, je sous-entend pas que les tiens le sont pas. Au contraire. Enfin, j’espère qu’ils le sont.

Il y eut un petit silence et j’ai fini par le regarder dans les yeux pour ajouter :

- Je m’embrouille un peu là. C’est le moment où on change de sujet de conversation. Tu as une idée ?
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mer 19 Sep 2012 - 20:09
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







J'avais réussi à la mettre mal à l'aise et à la faire presque bégayer, ou alors c'était elle qui y arrivais seule, à cause de ses dernières remarques, surement parce qu'elle avait peur de me vexer. Mais il n'y avais pas de danger, je n'étais pas du genre à me braquer pour un rien.

▬ Ne t'en fais pas, j'ai compris ce que tu voulais dire. Dis-je en souriant poliment pour essayer de la remettre à l'aise. Mais je ne savais pas vraiment si mes efforts étaient utiles car elle semblait plus penser que ça venait du rhum vu qu'elle venait d'éloigner son verre comme si ça allait lui éviter de parler trop vite. Quoi que... c'était surement un très bon conseil en général, même si ce soir là je ne trouvais pas qu'il y ai à redire sur son comportement. Une soirée, deux verre, j'avais vu pire !

▬ Un autre sujet, on as l'embarras du choix, évitons quand même les discussions bateau comme parler du temps si ça ne te dérange pas. Dis-je avec un léger sourire, pour me donner le temps de réfléchir, parce que si je voulais être honnête, je n'étais pas non plus un grand bavard et je voulais quand même trouver un sujet qui l'intéresserai.

▬ Alors je sais que tu as une passion pour le rhum... Commençais-je l'air amusé avec un large sourire aux lèvres.

▬ Mais tu as des passes-temps ? Une activité que tu aimes faire ? Pour ma part c'était tuer les démons et protéger les innocents, mais ça n'était pas forcément une réponse à donner si elle me retournais la question. Pour l'encourager à répondre et me parler un peu plus d'elle, la solution c'était encore de commencer et de parler de moi, mais il fallait d'abords trouver un de mes passe temps que je puisse lui confier.

▬ Moi je joue au basket de temps en temps. J'aime faire du sport, ça me détend. Moi qui voulais éviter les conversations sur le temps qu'il faisait, j'étais resté dans le banal à souhait, mais au moins ça me permettrais d'apprendre à la connaitre et ça lui ferait peut être oublier l'idée selon laquelle j'étais un dragueur invétéré !


Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Jeu 20 Sep 2012 - 19:34
En continuant dans cette voie, je voyais déjà la chute finale du « bon ben salut je dois aller laver mon poisson rouge » arriver aussi vite que le chauffard dans un arbre. Mais je ne savais pas changer de sujet, j’étais pas douée pour ça. Généralement je m’enlisais jusqu’à ce qu’on me tende une branche pour m’aider à m’en sortir. Et avec Connor, j’avais de la chance, heureusement. Il remit l’affaire des compliments aux rayons « ça c’est fait » avant d’enchaîner en faisant de l’humour. J’aurais presque pu l’embrasser. Presque hein ! J’ai finalement bu une toute petite mini gorgée de mon cocktail avant de l’éloigner une deuxième fois. Ça devait être comique parce que j’avais pas bu comme un trou non plus, mais je me connaissais, moi et la fatigue faisions un mauvais mélange avec l’alcool. Il a parlé du sujet le plus bateau du monde, j’ai retrouvé mon rire :

- Oh mince ! Mon sujet favori ! La météo me tient tellement en haleine que je l’attends chaque jour avec impatience ! Cumulus, éclaircie, pluie abondante, soleil sur la ville. Non vraiment ça a un petit côté film à rebondissements.

Puis j’ai fait mine qu’il devait oublier ce que je venais de dire. Même moi je voulais oublier, mais surtout ma gène précédente. Il continua sur ma passion pour le rhum, à sourire aux lèvres. J’ai jeté un regard à mon verre presque avec tendresse. Sport, basket. Qui a dit bateau ? J’avais presque envie de dire que j’aurais pu hurler s’il avait dit « football ». Enfin j’aurais surtout pu avoir du répondant du coup parce que mon père et mon frère m’avait presque offert une formation à ce niveau-là.

Mais de là à dire que c’est une passion… non ! Une obligation, une affaire de famille, pourquoi pas ! Bref qu’est-ce que j’avais moi comme passions à part l’art ? J’ai réfléchi un peu en me demandant en combien de temps l’alcool ramollissait le cerveau. J’ai fini par dire :


- On avait dit pas de propos bateaux et tu parles basket et sport… c’est bateau pour un mec non ? Bon heureusement la photo te sauve, fis-je en riant. D’un autre côté, je dis ça et je vais te répondre le cinéma, presque toute la littérature, je compte certaines bds aussi, et j’adore les eaux-fortes, même si l’art en général ça passe, surtout avec mon métier. Je pourrais dire le football aussi mais c’est familial et je préfère le rugby.

Et oui, du sang, de la sueur, du suspens, ça vaut un bon petit Gladiator ça non ?
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Ven 21 Sep 2012 - 20:48
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Je rigolais à sa blague sur la météo, elle savais toujours comment rendre quelque chose de banal ou d'idiot parfaitement risible, mais dans le bon sens du terme ! A chaque fois qu'elle parlais de cette manière elle gardais son sérieux tout en arborant un sourire évident, preuve qu'elle ne se prenait pas du tout au sérieux justement. C'était ça qui était le plus drôle justement, ça manière de se tourner en dérision même s'il n'y avais vraiment pas de quoi. Car elle étais loin d'être ridicule selon moi.

▬ Il sera toujours temps d'en parler si tu ne fuis pas à la prochaine bourrasque. Blaguais-je en espérant qu'elle n'allais pas choisir de partir maintenant qu'elle avais semblait-il arrêté de boire son verre. Elle était d'excellente compagnie et je n'avais d'ailleurs plus eu de flash-back depuis qu'elle m'avais rejoins ce qui n'était pas pour me déplaire.

▬ Désolé d'être aussi prévisible, mais je ne suis qu'un homme après tout ! Dis-je le sourire aux lèvres face à sa remarque sur le sport.

▬ Mais comme tu dis, j'ai au moins la photographie pour remonter dans ton estime ! Ajoutais-je rapidement cette fois en y joignant un sourire bien plus évident. En dehors de la photo et du basket que je pratiquait comme ça pour m'amuser il n'y avais presque que la chasse, mais pas la chasse comme elle pourrait l'entendre et certainement pas quelque chose dont je pouvais parle ce soir. Alors parler de basket, si bateau que c'était, avait été la seule idée censée que j'avais eu.

▬ Par contre, une femme qui aime le rugby c'est un peu moins cliché ! Sauf... si on oublie les joueurs en sueur et taillés comme des bêtes ! Lançais-je taquin presque en sous-entendant qu'elle aimait plus l'ambiance et les joueurs que le sport, comme la plupart des femmes avouons-le !

▬ Enfin... je ne voulais pas paraitre sexiste en disant ça ! J'espère que tu ne m'en tiendra pas rigueur hein !? Demandais-je amusé en lui lançant un faux regard suppliant.


Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 23 Sep 2012 - 0:38
Nous avions repris le côté drôle de la conversation et je souriais à nouveau. C’est fou quand même de se sentir mal à l’aise pour si peu, mais je ne pouvais pas faire semblant, je ne savais pas. Ça m’avait déjà posé des problèmes, ça m’en posera sans doute encore. Mon sourire s’est élargi :

- Aucun risque.

Non mon gars, je ne partirais pas avec la prochaine bourrasque parce que malgrée la parenthèse « compliments » je passais une soirée géniale. Une première pour une conversation avec un membre du sexe opposé. Je n’allais pourtant pas lui dire tout ça. Ça en révélait sans doute beaucoup plus sur moi, beaucoup plus que ce que je souhaitais. Alors j’ai arrêté mes paroles avant, mais il enchainait sur le nouveau sujet. Attentive, je l’étais, je me surprenais à être curieuse et de vouloir en savoir plus sur lui. Etrange.

J’ai temporisé mes propos, il ne faut rien exagérer non plus.


- Remonter dans mon estime… n’allons pas jusque là. Disons que j’ai un père et un frère très porté sur l football et que du coup, des hommes qui aiment le sport, quel qu’il soit, ça me semble d’une logique à toute épreuve. Après la place accordée est plus ou moins grande selon les personnes. Comme pour tout. Moi j’accorde beaucoup trop de temps sans doute à mon futur métier mais contrairement aux éventuelles idées reçues, je ne passe que très rarement mon temps dans les boutiques.

Mais j’ai continué sur mes autres passions même si je me rendais compte que j’accordais vraiment une grande place à l’art. J’ai ri à sa remarque sur le pourquoi de l’amour du rugby chez les filles. Et un dollar en plus dans la boite à clichés. Pour le coup, je n’en faisais pas partie non plus mais l’idée me faisait réellement rire. Quoique, j’avais vraiment l’air de la fille so in love des sportifs à gros muscles luisants de sueur ? Bon ok, l’idée était pas mauvaise mais bon si le sport se résume à ça autant saluer son ami « google image ». En reprenant mon souffle, j’ai dit :

- Oh non ! Je ne t’en tiens pas rigueur ! C’est de bonne guerre ! Mais au risque de te surprendre c’est vraiment le jeu des équipes qui m’intéressent et le lien qui exist entre eux et qui rend l’ambiance sur le terrain, dans les actions et au final dans les stades vraiment plus passionnantes que les simples muscles en sueur.

J’en riais encore.
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mer 26 Sep 2012 - 18:56
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Mes propos avaient le mérite de la faire sourire et je m'en réjouissait, car loin de moi l'idée de la faire fuir et de me montrer de mauvaise compagnie. Surtout que la sienne m'avais bien aidé ce soir et m'avait évité de broyer du noir devant mon verre à repasser ces flashbacks en boucle.

▬ Vu comme ça, je ne peu qu'être d'accord ! Mais ne t'en fait pas, à part y jouer de temps en temps pour me détendre un peu; je suis moi aussi axé sur mon boulot. Ou plutôt MES puisque quand je faisait pas de photo je pourchassait des démons et aidait la veuve et l'orphelin. Une mission que je remplissait depuis ma création et que je trouvais tellement naturelle. Ça avait toujours donné un sens à ma vie.

▬ Je te comprend ! L'ambiance, l'équipe c'est plus intéressant et ça change tout, c'est d'ailleurs pour ça que je fais du basket plus qu'un sport seul. Il faut dire qu'en tant qu'Ange j'avais toujours fait partie d'une famille, d'un tout et qui plus ai une grande famille. J'étais parfaitement conscient de ça et du manque que ce lien provoquait en moi, c'était pour ça que je souffrait le plus et pour ça que revoir d'anciens frère était encore plus douloureux.

▬ C'est toi qui me rassure finalement, c'est tellement plus agréable de voir une fille qui s'intéresse à un sport ou une activité pour les bonnes raisons. C'est plus pratique pour animer une conversation, parce que parler musculature c'est pas trop mon genre ! Je disais de manière détourné qu'elle avait de la conversation et évitait soigneusement les compliments qui pouvaient la faire rougir ou provoquer n'importe qu'elle réaction la poussant à avoir envie de partir.

▬ A t'écouter tu fais les études dont tu rêvait, alors ? C'était de plus en plus rare de voir quelqu'un faire les études ou le boulot dont il avait toujours rêvé ! A part pour moi ou les gens comme moi qui avaient toute une existence immortelle pour le faire, c'était plutôt compliqué.


Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Jeu 27 Sep 2012 - 19:14
L’ambiance s’était bien réchauffée. J’en oubliais presque que je me trouvais à l’Eden, j’aurais presque pu être dans mon salon, ç’aurait été la même chose. Attention Dani ! D’ici à ce que tu lui proposes de finir la soirée chez toi, il n’y a qu’un pas. C’est dingue ça comme j’avais tendance à frôler les bordures. J’ai ri avant de répliquer :

- Mais je ne te reproche pas de faire du basket ! C’est une conversation, pas un entretien d’embauche.

Quoique, ça dépend… mais je l’embaucherais pour quoi ? Pour faire des photos ? Mais on a enchaîné sur le sport directement, enfin ma passion pour le rugby. Je me demande d’ailleurs si cet intérêt n’est pas une vengeance sur le football qui me prenait mon frère et mon père. Mais je souriais quand il évoqua l’amour de l’ambiance. Je pouvais compter sur les doigts d’une seule main ma présence dans un stade à un match de rugby alors qu’il n’y avait sans doute pas assez de mains dans la salle pour comptabiliser les matchs de foot auxquels j’avais assisté. J’ai précisé :

- Niveau ambiance, j’y peux presque rien de la préférée aux simples abdos des joueurs. Mon père et mon frère sont des footeux hors normes alors des stades en folie j’en ai mangé plus souvent qu’à mon tour. Un peu comme si j’étais tombée dedans quand j’étais petite.

Vas-y ma fille sort tes références masculines ! Dans peu de temps tu passes à la bière au goulot et propose une soirée bière pizza et foot. La classe, le glamour…. Parfois je me posais des questions sur ma condition de fille. Il semblait néanmoins content que je m’intéresse réellement aux sports et non pas juste comme la fille de base. J’avais pas le choix non plus, j’avais une famille qui comptait sur moi. J’ai souri en me rendant compte qu’il veillait à éviter les compliments, mes doigts ont enserré le verre de Cuba Libre avant de le porter à mes lèvres. Ça donnait soif les conversations quand même.

Il changeait encore de sujets pour revenir à mes études, l’art faisait décidément le trait d’union de nos sujets. J’ai souri.


- On peut dire ça oui. Mais j’ai conscience que ce n’est pas donné à tout le monde, et surtout, c’est un métier dans lequel il faut croire et se battre pour sa place. Ça ne te fait pas cette impression ? Même pour une place dans un journal, beaucoup d’appelés et peu d’élus non ?
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Sam 29 Sep 2012 - 19:21
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Je rigolais à son intervention, toujours aussi décalée et amusante qu'a son habitude.

▬ C'est pas faux ! Mais je préférerais quand même que tu n'ai rien à retenir contre moi ! Répondis-je tout sourire. Un entretient d'embauche peut être pas; mais si nous essayions de faire connaissance et de devenir amis, c'était en quelque sorte la même chose. Nous avions tous nos critères pour définir les personnes avec qui nous nous entendions et même si ça ne fonctionnait pas comme pour du boulot, nous faisions tout de même, inconsciemment ce genre de choses, de questions et de discussions amenant à déterminer si oui ou non nous avions des affinités avec les personne.

▬ Moi le foot, c'est pas mon truc. J'aime le coté sport d'équipe, mais le reste... je ne suis pas très fan. J'espère que ça n'est pas éliminatoire dans tes critères d'embauche ?! Blaguais-je en soutenant son trait d'humour. Mais en revenant ensuite à ses études, je m'assurait au moins qu'elle ne s'arrête pas à ça. Parce que même si je plaisantait, je ne voulais pas que ses rituels familiaux jouent contre moi.

▬ Oui, rare sont ceux qui ont cette chance ! Commençais-je confirmant ses dires et mes pensées sur le sujet. J'enchainais rapidement sur le reste et surtout sa question.

▬ Je n'aime pas me battre ou devoir regarder par dessus mon épaule, mais c'est vrai qu'au départ cette place était très convoité, comme tu dis il y a beaucoup plus d'intéressés que de place à pourvoir. L’avantage que j'ai, c'est qu'a présent je n'ai personne pour me mettre des bâtons dans les roues. Nous ne sommes pas très nombreux au times pour la photo et je suis le plus ancien alors... Ma place était plutôt assurée, ce même s'il y avais une restriction budgétaire ou autre. Et j'avais grâce à ma nature et mon âge -bien que ça je le gardait pour moi- des compétences et des diplômes plus poussés que mes collègues, ce qui n'entachais rien.

▬ Pour toi par contre, c'est toujours aussi compliqué ? Aussi... compétitif ? Si tu as besoin d'aide pour te débarrasser de la concurrence un jour, fait moi signe. Blaguais-je avec un large sourire, pour lui montrer par une manière détournée que je compatissait.


Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 30 Sep 2012 - 13:03
Il rit à ma réflexion sur les entretiens d’embauche et la conversation qu’on était en train d’avoir. Certaines personnes devaient sans doute trouver ça normal de repousser une personne parce qu’elle n’avait pas les mêmes idées mais j’étais plutôt ouverte d’esprit enfin je l’espérais. J’avais toujours aimé discuter avec un peu tout le monde et découvrir de nouvelles idées, de nouvelles impressions. Si la personne en face se montrait intéressante et défendait ses convictions sans repousser les autres j’adorais. Non vraiment j’étais pas sectaire mais quand il a donné son opinion sur le foot, j’ai fait une moue sérieuse comme si cette révélation s’avérait rédhibitoire, tout en appréciant le fait qu’il entre facilement dans mes délires personnels. Ça non plus c’était pas donné à tout le monde et très appréciable cependant. Si je faisais vraiment un entretien d’embauche, j’aurais mis plus plus sur la fiche.

- Ah mince ! Désolée monsieur, votre profil est intéressant mais malheureusement le foot tient une place trop important dans ma vie familiale pour que je puisse accepter quelqu’un qui ne l’apprécie pas à sa juste valeur.

Je n’ai pas pu rester sérieuse plus longtemps et j’ai senti un demi-sourire se tracer sur mes lèvres. Le sujet changea pour se rediriger vers le monde du travail. Aussi impitoyable que l’univers de Dallas. Parfois, au sein du musée, je me sentais l’âme de JR mais chut, c’était un secret que je ne révèlerai pas de sitôt. Apparemment, de ce qu’il me disait, même s’il n’aimait pas le combat, il s’était donné les moyens d’arriver à une place pour le moins enviable. J’ai hoché la tête pour montrer que je comprenais ce qu’il me disait mais qu’ajouter de plus ?

Compliqué ? Il est mignon ! A-t-il réellement conscience de le monde de l’art fonctionne presque au marche ou crève ? Que le matin, tu refuses de prendre un café de peur qu’un collègue l’ai empoisonné ? J’ai eu un petit sourire, faut pas effrayer les artistes.


- Disons que j’ai surtout l’impression d’être sur un siège éjectable. Et que, même si je fais une thèse miraculeuse, je ne suis pas certaine d’avoir un poste assuré, alors le poste de mes rêves porte bien son nom.

J’ai vidé mon verre, comme ça, ça c’était fait puis j’ai ajouté.

- Mais je le savais en m’engageant dans cette voix. C’était déjà une chance d’avoir trouvé un stage auprès d’un expert. Très peu dans le milieu accepte. On se retrouve alors guide dans un musée ou stagiaire chez un commissaire-priseur et même si ça a l’air sympa dans l’idée ; dans l’idée c’est pas ce métier-là qu’on aime. Donc oui, quelque part j’ai de la chance.
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Dim 7 Oct 2012 - 22:45
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Elle continuait dans l'idée de l'entretient d'embauche et moi je continuais à rire. Son humour me déridait énormément et c'était vivifiant ! Je n'avais pas autant rit depuis... en fait, je crois que je n'avais jamais autant ris en une soirée ! Peut être même jamais autant ris point, d'ailleurs. Je n'étais pas tout le temps à broyer du noir, ça m'arrivait peut être plus souvent qu'a la moyenne à cause de mon passé, de tout ce que j'avais perdu. Mais j'essayais tout de même de profiter de la vie dont j'avais hérité mauvais choix ou non ! Mais quand il s'agissait de Danitza, elle savais parfaitement comment me mettre de bonne humeur et j'adorais ça. C'était tellement plus plaisant d'entendre des rires et d'être joyeux que de ruminer dans son cooin, seul.

▬ Mince ! Moi qui pensait que j'aurais un point pour mon honnêteté ! Dis-je sans me défaire du sourire qu'elle avait fait se dessiner tout au long de cette soirée.

Dans un tout autre registre, nous étions revenus à ses études, à nos domaines respectifs et malgré le sérieux plus poussé de cette discussion, mon sourire ne s’effaçait pas. C'était presque aussi agréable de l'entendre parler de sa passion, de ses rêves. Elle avait comme tout le monde, une étincelle dans les yeux quand elle parlais de ce qu'elle voulais vraiment. Une sorte de petit rien qui faisait pourtant toute la différence pour arriver à réaliser ses souhaits.

▬ Siège éjectable ou non, je suis certain que tu réalisera ton rêve. Une fois tes études finies, je suis sûr que tu deviendra exactement ce que tu voulais, j'en mettrait ma main au feu. Elle était intelligente, passionnée, rigolote et j'en était certain déterminée !

▬ Il y a ce je ne sais quoi dans ton regard quand tu parles de tes études, de ton travail. Tu es faites pour ça et... je suis sûre que tu y parviendra ! Peu importe la concurrence, tu les écrasera tous ! Dis-je avec un sourire convainquant et convaincu avant qu'il ne devienne étonné en la voyant avaler d'une traite ce qui restait de son verre.

▬ De la chance, tu continuera d'en avoir. Ils seraient stupide de te fermer la moindre porte vu comment tu parles de tout ça ! Et puis... je suis sûre que tu es très douée dans ce que tu fais. Un de ces jours, peut être que tu me prouvera que j'ai raison. Est-ce que je venais de proposer qu'on se revois ? Oui ! Et même qu'elle me montre ce qu'elle faisait plus en détail. Elle avait réussi à m'attirer en parlant avec tant d’enthousiasme de son boulot.

▬ Enfin... si vous acceptez de me repêcher après cet entretient foireux ! Ajoutais-je tout sourire en pensant qu'elle pouvais me trouver trop entreprenant. Pourtant, il n'y avais rien de ça dans ma proposition. Rien du tout ! Je l'appréciait et j'avais envie de la revoir, rien de plus. Comme je le lui avait dit, j'étais tout sauf un dragueur.



Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 16 Oct 2012 - 1:30
J’ai ri quand il a objecté un point pour son honnêteté. Qu’est-ce que je pouvais rire ce soir ! Malgré un temps de flou artistique, l’ambiance était bonne, la compagnie agréable. Et pour l’animation de la soirée, je mettrais un huit, mais un bon gros huit bien tassé sur ses rondeurs de huit ! Bien maintenant je me croyais en plein questionnaire sur : que pensez-vous de fait de rencontrer d’autres personnes ? Le monde extérieur… c’est le mal ! Bon ok, j’étais sans doute pas très loin du compte, mais où était passé mon humeur changeante et mon ton des mauvais jours ? Comme si Connor pouvait effacer ça, brouiller les ondes pour ne laisser que le positif ce soir. Ouais bien sur, et pourquoi pas un capteur de mauvaise onde cacher sous le manteau ! Va te faire soigner tout de suite ma fille !

Heureusement que la discussion se redirige vers les études et le métier de nos rêves parce que l’entretien d’embauche m’ôtait la raison, si tant est que j’en ai encore une après le nombre de nouvelles à assimiler dernièrement. Je ne pensais pourtant pas que ma conversation était à ce point passionnante mais apparemment, je devais revoir mes tablettes. Mais il avait l’air non seulement d’être attentif à mes moindres mots, mais en plus de croire en moi. Etant donnée la conjoncture actuelle, j’avais pourtant toutes raisons de monde d’en douter. Je me suis pourtant entendu rétorquer avec un ton badin :


- La main au feu ? Je me contenterai de prendre les paris.

J’ai souri largement quand il a continué. Bon ok, j’ai souri entre retenue, gêne et plaisir, mais ça je ne l’admettrais jamais même sous la torture, ses mots avaient le don de sonner tellement justes qu’ils devenaient agréables de les croire, même si j’avais un doute intégré à mon cerveau quelles que soient les situations. J’ai de nouveau ri quand il a parlé du sort que subirait la concurrence. Alors définitivement, si je ris autant, c’est à cause de l’alcool, point barre à la ligne retrait.

- Les écraser, carrément. Je songerais à m’acheter un ensemble de guerrière, histoire de prévoir le coup.

D’ailleurs, pendant que je pensais encore à l’alcool, il serait temps de le finir ce Cuba Libre non ? Allez zou, cul sec et on en parle plus. Emballé, c’est pesé ! Il semblait prendre la chose plus à cœur que moi. J’avais déjà cédé à la fatalité tout en garder assez d’espoir pour ne pas baisser les bras, sinon je me rendrais dans la quincaillerie la plus proche pour demander gentiment une jolie corde à laquelle faire un nœud coulant. Non, en plus, même pas, j’avais jamais eu de pensées suicidaires, alors qu’est-ce qu’elle venait faire là celle-là ?

Attendez, attendez ! Stop ! Pause ! C’est moi ou ça fait plusieurs fois qu’on sous-entend qu’on va se revoir… ? C’est pas toi. Ok, donc tout est normal, je respire, je souffle et je vais de l’avant ! Tout va bien Dani, la situation n’a pas besoin de contrôle, laisse couler. Comme un rondin de bois sur un fleuve. Euh… ça s’appelle dériver ça !


- Pourtant je pense que tu as gagné ! Je crois que je vais t’engager pour défendre ma cause quand un employeur me dira non.

Connor, plus effrayant qu’un pit bull mais plus efficace qu’un avocat. Attention il vaut mieux l’avoir comme ami que comme ennemi. Nul ne ferait plus peur pour le coup. Ou alors peut-être un démon…. Et si lui c’en était un ? J’ai fixé mon verre vide, songeuse, avant de fixer Connor. Oui, si malgré ce rire aux coins des lèvres et cette gentillesse dans les yeux, tu étais un démon… tu me le dirais ?... Je ne pense pas….
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mar 16 Oct 2012 - 13:07
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Bon, changer de sujet, revenir au boulot et à nos passions respectives, choix judicieux ! Ça évitait les compliments, enfin les compliments d'ordre personnels et ça permettais d'être plus à l'aise, surtout pour elle, dans cette conversation. Pour ma part, le simple fait de la voir rire et qu'elle me fasse rire suffisait à me mettre totalement à l'aise et en confiance. Tellement que j'en aurais presque totalement oublié ce que j'étais !

▬ Je parierai sur toi ! Rétorquais-je, sincère et souriant, comme toujours depuis le début de cette soirée. Je pouffais de rire à sa blague sur les guerrières et lui lançais un regard amusé avant d'ajouter, conscient que ça allait peut être à l'encontre de sa politique "pas de compliments":

▬ Je suis sûre que tu serais superbes en princesse guerrière ! Je scrutait son visage, à la recherche du moindre signe de malaise pour le faire s'évaporer aussitôt mais sa résignation à me laisser gagner avait déjà provoqué suffisamment de réactions. Trop pour que je distingue un sourire gêné d'un autre sourire plus franc. Mais entre deux sourires, je pouvais tout de même reconnaitre la peur ou du moins l'appréhension qui s'était dessiné sur son visage quelques secondes plus tard. Je ne su ce qui lui était passé par la tête, mais c'était bien la première fois de cette soirée ou je la voyais se refermer comme ça, sans raison évidente.

▬ Est-ce que ça va, tu semble... bizarre ? Je souriait, espérant la dérider ou au moins la convaincre de me dire ce qui se passait, ce que j'avais fait de mal pour la faire changer du tout au tout en une fraction de secondes.

▬ Ce n'est quand même pas à cause de ce compliment sur la princesse guerrière parce que... je ne voulais pas te gêner !




Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Jeu 18 Oct 2012 - 23:32
Index en avant pour stopper l’instant, je rétorque :

- Deux secondes, je sors mon calepin pour le noter, tu mises combien ?

Pas des masses non plus, je ne veux pas être responsable de la ruine d’un reporter photo. Tout ça pour un poste dans un milieu où les places sont chères et personne ne veut la laisser. Mais nous étions détendus et de toutes façons, je n’étais pas d’une nature stressée. Et j’allais pas me prendre la tête avec toute cette affaire. Même si apparemment, d’après Connor, je pouvais d’ors et déjà commander mon costume pour le mardi gras. Une princesse guerrière, une ! L’idée était pas mauvaise, j’avais été une grande fan de Xéna alors forcément, ça n’allait pas déplaire non plus. J’ai ri en m’imaginant avec un bouclier et une épée.

Finalement, c’était un des premiers compliments pour lesquelles je ne me sentais pas mal à l’aise parce que je m’y retrouvais. Mais avec tout ça, il y avait mes récentes découvertes et mon arrivée dans un monde étranges peuplé d’êtres surnaturels. Là, ça fait totalement bande annonce d’un block-buster américains avec trois ou quatre acteurs en vogue et… ok je m’égare. Mais uniquement pour fuir les mauvaises pensées qui m’envahissent. Et c’est pas le moment ! Vraiment pas ! Parce que je passais justement un bon moment ! Une soirée agréable parfumée au rhum et les démons, ça sentaient pas bon ! Pas bon du tout ! Et c’est pas du racisme anti-démon. Si tant est que ça existe. Ça existe ?

Connor s’inquiétait. J’ai secoué la tête en souriant largement avant de faire quelques gestes de la main pour le dédouaner.


- Ne t’inquiète pas. Rien à voir avec toi. Un moment de blanc. Peut-être un peu de fatigue. La semaine a été longue et puis c’est bien connue l’alcool ça endort. Donc ça n’a rien à voir avec toi.

Sauf si tu en viens à penser que tu es soporifique. Ce qui est loin d’être le cas, vraiment. Voilà que je ne savais plus quoi penser ou quoi dire… la galère ! Mais la joyeuse galère ! Comme si j’étais contente de ramer gaiement dans mes explications. Quand je coule, je te préviens !
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Ven 19 Oct 2012 - 18:54
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







J’explosais de rire en la voyant proposer de prendre les paris et je lui souriait en répondant:

▬ Tout ce que j'ai ! Et je suis sûre de moi ! Bon, certes c'était des paroles en l'air et on ne pariais pas vraiment tout mon argent; mais ce n'était de toute façon pas comme si j'étais attaché à ce genre de choses matériels. Je ne l'emmagasinait que pour pouvoir vivre mon existence longue et refaire ma vie lorsqu'il fallait disparaitre et fuir des anges. Mais sinon, ça ne représentait pas plus pour moi. J'en donnais à pas mal d’œuvres de charité aussi, mais même sans ça, je faisait plus que ma part pour aider les innocents dans leur ensemble. Alors oui, si ça avait été un vrai paris sur sa vie, j'aurais tout misé, simplement parce qu'elle méritait de tout avoir ! Je m'était gardé de dire tout ça et m'était plus inquiété de son changement notable d'humeur essayant de comprendre ce qui l'avait provoqué. Elle me soutint que tout allait bien et que je n'avais rien fait, mais je ne comprenait pas pour autant ce qui avait bien pu lui traverser l'esprit.

▬ Ou alors, peut être que je finis par t'ennuyer ! Blaguais-je un large sourire aux lèvres.

▬ Mais si tu commence à fatiguer je peux comprendre aussi. Tu veux peut être que je te laisse tranquille... pouvoir rentrer chez toi ? Proposais-je car après tout, nous discutions depuis maintenant un moment et qu'elle pouvais en avoir marre. ça ou simplement être fatiguée.

▬ Tu as une voiture, parce que si tu veux je peux te déposer ? Je réalisait qu'avec notre discussion précédente sur un sois-disant plan ça pouvais sembler suspect, du moins entreprenant, mais je souhaitait juste la reconduire en un seul morceau chez elle. Parce que si elle n'avais pas de véhicule et qu'il fallait qu'elle sorte dans cette ville sans dessus dessous avec tout le monde qui pétait un cable et ce fatiguée et légèrement éméchée, ça n'était pas plus une bonne idée !




Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Mar 23 Oct 2012 - 0:39
Tout ce qu’il avait, vraiment ? J’allais devenir riche. Ou pas. Ça touchait combien exactement un reporter photo pour le journal de la ville ? Pas des mille et des cents non plus mais de quoi vivre correctement sans doute. L’économie c’était pas ma cup of tea. Mais s’il était prêt à tout parier, il avait vraiment pas peur. J’ai eu un petit sourire qui m’a fait l’effet d’être plutôt malicieux… je tentais quoi là ? La drague des lutins malins ? Fallait que j’arrête le rhum….

- Attention, je vais ajouter les intérêts. Si ça marche tu vas te retrouver sur la paille.

La conversation continua et malheureusement, je me suis laissée gagner par ce que j’essayais de fuir quand j’étais venue ici. Non, je me mentais à moi-même. J’avais conscience de fuir et de me méfier depuis ma rencontre avec Mehiel, mais cet état était mien depuis que je connaissais l’existence de mes rêves comme d’une réalité. Et de pareilles pensées ça vous plombe le moral, même pour la jeune fille pétillante et dynamique que je suis. Non, ne vous posez pas la question, mes chevilles vont parfaitement bien merci.

Connor prit le parti de replonger dans l’humour et il parvint à m’arracher un sourire. Un vrai sourire. Mais je voulais vraiment le rassurer. Il n’y était pour rien, ce n’était pas lui ; ce n’était pas vraiment moi. J’ai continué de lui dire que ce n’était pas de sa faute et que je ne m’ennuyais pas du tout en sa compagnie bien au contraire. Et là, il finit par croire à ma fatigue, qui n’était pas feinte, mais qui n’était pas la seule responsable de mon attitude.


- Non, j’ai pas de voiture. Je passe ma vie à pied, ou dans les bus. La nuit ça offre une autre vision de la ville mais je ne suis pas certaine qu’il y en ait encore à cette heure…. Ça ne te dérangerait pas de me raccompagner ? Vraiment ?

J’aurais pu rebondir sur le côté dragueur dont on avait déjà plaisanté mais la force me manquait, et le filon me semblait bien usité. Et puis, je trouverais sans doute ça très agréable de me faire raccompagner après une telle soirée. Sans compter que Connor commençait vraiment à m’intéresser comme quelqu’un que je voulais dans mon cercle restreint d’ami. Je ne serais même pas contre plus, mais depuis Mike, c’était conflictuel dans ma tête.
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Mar 23 Oct 2012 - 20:53
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Encore une fois, elle ne sembla pas s'arrêter aux compliments caché dessous ma remarque et enchaina avec une blague tout à son image. Je préférais la voir comme ça que gênée, il fallait bien l'avouer. Mais la soirée touchais à sa fin, nous avions discuté un bon moment et je n'avais pas vu le temps passé. Aussi quand je lui proposait de la raccompagner elle ne blagua pas et semblait accepter la proposition.

▬ Bien sur que non. Si je te le propose ! Dis-je souriant avant d'ajouter:

▬ En plus avec la recrudescence de crimes en tous genre c'est bien plus sur ! Surtout que je doute que tu trouve des bus à cette heure ! J'avais l'impression d'essayer de la convaincre alors qu'elle avait déjà pratiquement dit oui. Ou alors, j'essayais de me trouver des explications pour moi même et les dires à voix hautes leur donnait plus d’impact ?! Difficile à dire, en tout cas, il était hors de question que je la laisse rentrer à pied, seule. Bien trop dangereux !

▬ Dit moi juste ou tu habite et je te dépose sans souci. Ajoutais-je pour stopper mon énumération des bonnes raisons de la ramener à bon port.

▬ Par contre, ça méritera une récompense ! Finis-je par blaguer, souhaitant continuer dans notre lancée.

▬ Ton numéro de téléphone, pour qu'on se revois ! Terminais-je avec un regard plein d'espoir.




Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Ven 26 Oct 2012 - 22:43
On passe outre, on survole sinon ça va encore se finir en sourires gênés et conversation à plat. Et pour trouver le cric, je pouvais toujours chercher ! L’essentiel pour changer de sujet avait déjà été utilisé et tout le monde sait qu’on a qu’une seule roue de secours. Là je roulais déjà avec celle de remplacement. Je souris à cette idée. Après, j’allais pas parler démons et tout le toutim, j’ai prétexté la fatigue en me rendant compte que c’était quand même un peu, beaucoup, le cas.

Il est vraiment gentil de me proposer de me déposer, il m’ôta même un sourire devant son déballage d’arguments. Hey, du calme mon gars, j’ai quasiment dit oui pas la peine de tenter de me convaincre…. Ou alors tes idées sont loin, bien loin d’être louables. Je pourrais presque trouver ça suspect. Je décide d’en rire plutôt que de laisser la trouille rôder dans mes veines comme une petite vipère sournoise.


- Ah ah ! J’avais finalement raison en disant que tu avais un plan ! fis-je en riant et en me levant.

Je prends mon manteau avant de le regarder de nouveau.


- Tu me raccompagnes ? Je verrais ensuite si ça mérite une récompense ou non.

Je savais qu’un sourire en coin se dessinait sur mes lèvres. Je faisais quoi là au juste ? Un numéro de téléphone et je me mettais à la drague ? ça ne me ressemblait pas vraiment ça. Mais après tout, la soirée avait été sympathique et… oh et puis zut fallait aussi que j’arrête de me mentir, Connor était quand même vachement mignon, et drôle aussi !
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Dim 28 Oct 2012 - 0:12
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







Parler de récompense, même en plaisantant ça n'étais peut être pas la plus lumineuse des idées ! Il fallait admettre qu'on avais eu notre lot de plaisanterie sur le sujet et là, j'avais creusé presque tout seul ma tombe ! Mais bon, elle avais de l'humour et en plaisantant ou pas, j'avais envie de la revoir ce qui impliquait à un moment ou un autre qu'on échange nos numéros.

▬ Que veux-tu, tu m'avais percé à jour finalement. Dis-je le sourire aux lèvres, remarquant tout de même qu'elle ne repoussait pour autant pas ma demande, ni mon offre.

▬ De toute façon, plus rien n'est gratuit maintenant ! Et si je veux pouvoir te revoir... Dis-je, sentant mon sourire s'élargir aux bêtises que je disais, du moins en partie. La fin était plus sérieuse. J'avais envie de la revoir, sa compagnie était des plus agréable et elle me remettais d'aplomb à défaut d'autre mot plus juste.

Je souriait d'avantage lorsqu'elle accepta plus clairement que je la raccompagne et je la suivais dans ses mouvements, attrapant ma veste avant de me lever. Je restait juste à coté d'elle et mettait mon bras en équerre dans sa direction, avant d'ajouter un "solennel" :

▬ Je vous dépose ou mademoiselle ? Mon ton, loin d'être sérieux enlevais tout du coté guindé qu'aurais pu avoir ma réflexion. Mais j'attendais tout de même qu'elle glisse son bras dans le mien et me réponde, espérant qu'elle ne décide pas d'ignorer mon "invitation".




Danitza M. Wincher
avatar
Humain | Possédé
✥ Je suis : une humaine

✥ Membre investi :
  • Parrain/Marraine






Message   Dim 28 Oct 2012 - 16:43
L’ambiance restait bonne même s’il semblait évident que la soirée touchait à sa fin. Un départ veut toujours dire un retour ! J’avais jamais quitté quelqu’un en étant triste mais plutôt heureuse de le retrouver prochainement ou alors en espérant ne jamais le recroiser, selon le quelqu’un évidemment. Là pour le coup, je me mentirais à moi-même si je ne m’avouais pas que oui, je voulais le revoir. Il continuait de sourire et ça me faisait plutôt plaisir parce que j’avais eu peur un instant que l’ambiance se refroidisse après mes pensées sur les êtres qui rôdaient dans cette ville.

Sa phrase me fit rire, comme quand j’entends les personnes plus âgées gémir et se lamenter, tout ce perd ma brave dame ! Oui enfin là, j’aurais presque pu me réjouir que rien ne soit gratuit, je gagnais un retour chez moi en toute sécurité. Et j’économisais un ticket de bus aussi. Moi ? Pragmatique ? Jamais ! Je voyais juste le côté économique de cette aubaine.

Connor serait sans doute ravi de se voir réduit à une bonne affaire. -40% sur le Connor, drôle et intelligent, il est photographe mesdames et vous raccompagnera chez vous si jamais il fait trop nuit. A saisir de toute urgence. Oui enfin là, l’urgence, c’était que j’aille me coucher parce que je commençais à penser n’importe quoi !

Mon manteau enfilé, je me suis tournée vers mon interlocuteur qui ne semblait attendre que ce prétexte pour continuer sur le ton qui avait été majoritairement celui de la soirée. Me présentant son bras, avec un ton digne d’Alfred dans Batman, il me demanda ma destination. J’ai pouffé. Oui pouffé, comme une adolescente lors de son bal de promo. J’aurais pu dire glousser aussi mais j’ai ma fierté quand même. J’ai entouré son bras du mien en disant :


- Sur Sea Cliff, très cher.
Connor C. Dikson
avatar
Déchu | Rebelle -staff-
✥ Je suis : Un déchu






Message   Lun 29 Oct 2012 - 22:23
Trying to forget
Connor C. Dikson Ft. Danitza M. Wincher







L’appréhension quand au fait qu'elle refuse mon invitation se dissipa très vite lorsque je sentit son bras se loger au creux du mien. Mieux encore, elle s'était pliée au "jeux" et me répondait en faisant des manières, comme la jeune femme rigolote qu'elle m'avais prouvé être tout au long de cette soirée. Je lui souriait franchement, ne parvenant pas à cacher mon soulagement de l'avoir à mon bras plutôt que d'avoir essuyé un refus; ainsi que la bonne humeur qu'elle me communiquait tout simplement depuis que j'avais commencé à parler avec elle.

▬ Sea cliff, hein ?! Il semblerai qu'en plus de ça on soit voisins ! Quelle heureuse coïncidence ! Bon, le quartier était plutôt grand donc surement pas voisin proches non plus, surtout que je l'aurais déjà croisée plus d'une fois dans ces conditions; mais elle était dans le même quartier, une raison de plus de la ramener et une coïncidence géographique intéressante pour moi qui souhaitait la revoir.

▬ Alors je vous prierais de me suivre, votre carosse vous attends. En disant ces mots, loin d'être sérieux, je commençais à marcher, la conduisant jusqu’à la sotie. Nous avions très vite rejoins la ruelle ou se trouvais ma voiture, juste à coté en perpendiculaire du bar. La voiture, noire, neuve et surtout typique des banlieue était au moins confortable et spacieuse.

▬ Plus agréable qu'un bus non ? Ou que de risquer de rentrer à pied ! Je faisait le tour du véhicule avec Danitza toujours à mon bras et lui ouvrait la portière comme tout bon gentleman, la refermant à sa suite avant de faire le chemin inverse pour m'assoir derrière le volant.

▬ Tu habites Sea Cliff depuis longtemps ? Demandais-je en mettant le contact, histoire de faire la conversation.


Contenu sponsorisé





Message   
 

I try to forget, but everytime i fall... (Ft. Danitza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-