AccueilAccueil  MembresMembres  AIDEAIDE  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Saison 10

La saison 10 continue avec une nouvelle intrigue. Cette dernière s'appelle : « Sanæ ». Tu peux d'ores et déjà la lire pour tenir compte des possibles répercussions dans tes RP ou simplement en connaître les tenants et aboutissants.

Version 10.2

Le forum s'habille de touches dorées et bleutés, pour ce design intitulé comme son intrigue : « Sanæ ». Le graphisme a été réalisé par Drey' et le codage par Nevyin et Drey'. N'hésite pas à venir commenter cette nouvelle version.

Animations

Une session du jeu de Myra est ouverte ! Viens t'y amuser et tenter de remporter des gains incroyables face à la sorcière !

Pubs & Tops sites

Le forum est inscrit sur plusieurs top-sites et forums d’entraide. Tu peux commenter les pubs et/ou voter pour Falling, il suffit de cliquer ici pour plus d’infos.

Guide du nouveau

Nouveau sur la plateforme ? Un peu perdu ? Le guide du nouveau membre est là pour toi ! Consulte-le soit par cette annonce, soit dans la rubrique aide de la navigation.

High level

Les premiers ordres et échelons supérieurs sont autorisés à la création. Cependant, le staff se réserve le droit de brider leurs nombres dans un souci d'équilibre.

Effectifs

Nous avons un nombre conséquent d'humains et de démons. Ils ne sont bien entendu pas interdits à l'inscription, mais merci de privilégier autant que possible la création d'anges, déchus et nephelims.

Ébauches

Des ébauches de personnages sont mises à ta disposition sur le forum afin de t'aider dans la réalisation de ton personnage ou de ton scénario.

Serveur Discord

Falling Angels ne fonctionne plus avec une Chatbox, mais par un serveur Discord. Tu trouveras toutes les informations en cliquant ici.

-25%
Le deal à ne pas rater :
-130€ sur l’Ecran PC DELL S3422DWG
399.99 € 529.99 €
Voir le deal

 I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Clarke Spencer



Sorcier -staff-
x Nature : De Lignée
x Statut : Non Pactisé
x Né(e) en : 1988
x Gains : convoitise / purification (x2) / falsification /
x Look like : Holland Roden
x M.C : Elena, Ezechiel, Sytry, Connor, Riley




I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec Empty
MessageI won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec EmptyLun 11 Avr 2022 - 15:03





I won't break, the scars will heal...
CLARKE && ALEC


Comme toutes les nuits depuis un moment déjà, je me réveillait en sursaut. Mais cette fois, mon cauchemar avait été différent. Il ne s'agissait pas de la forêt, du massacre... Non c'était autre chose. J'avais vu Alec en danger, attaqué par quelque chose, même si je n'avais pas pu voir quoi.

Haletante, je tentais de me concentrer alors que les détails m'échappaient. Tout était aller si vite... Je voulais croire que c'était un cauchemar et seulement ça. Mais je n'en était pas sûre. Je faisait confiance à mes dons, oui. Mais pas à ma capacité de distinguer entre réel et simple illusion de mon subconscient. Pas en ce moment ! La fatigue, les cauchemars et cauchemars à répétition... Tout embrouillait mon cerveau. Et si c'était prémonitoire ? Et s'il était en danger ? Tout ce dont j'étais certaine, c'était que son attaque se déroulait la nuit. Il avait beau être à l'intérieur... le peu de lumière qui passait par les fenêtres que j'avais pu apercevoir, ne trompait pas.

Je me redressait et regardait l'heure. 2h07. On était encore au beau milieu de la nuit. Si le sentiment d'urgence que j'avais eu dans ce rêve était vrai... alors ça allait se passer maintenant, ou tout comme. J'étais aussitôt sortie de sous les couvertures et j'avais saisi mon téléphone portable sur la table de nuit. Je ne l'avais pas vu depuis deux mois, jour pour jour. Ironie... Tant pis s'il avait ignoré le texto que je lui avait envoyé. Je devais essayer... J'avais trouvé son numéro et appelé, espérant vainement qu'il décroche. Une sonnerie, deux, trois... Alors que je le priais intérieurement de décrocher, j'étais tombé sur le répondeur. Mon cerveau s'était alors mit à envisager toutes les solutions. Il pouvait ne pas vouloir répondre. Après tout, il avait très certainement décidé de ne pas répondre au sms, Sa mission était accomplie..., alors il pouvait avoir refusé de répondre, là. Ou, être occupé pour autre chose qu'une poursuite sanglante...

J'essayais clairement de me raisonner et de déterminer si oui ou non il s'agissait de l'avenir ou d'une foutue frayeur nocturne. Mais... « BORDEL !! » J'avais craché le mot avec force. Parce que je savais que je ne pouvais pas juste me contenter de réfléchir. Je ne pouvait pas en avoir le cœur net en restant dans mon appartement. Je devais le trouver. Je devais m'assurer qu'il allait bien. Il m'avait sauvé la vie, protégée pendant des mois... Je ne pouvais pas rester là, à théoriser sur les raisons de son silence. Je ne le voulais pas !

J'avais rapidement quitté la chambre, pour filer au salon et fouiller dans le bureau afin de trouver trois choses. Une carte de Los Angeles et le cristal que je rangeait dans un tiroir avec d'autres cartes plus générales. Mais aussi un objet que j'avais mit dans un tiroir four tout, après le départ d'Alec. Je l'avais gardé, pensant qu'il viendrait le récupérer un jour. Mais il fallait croire que le briquer, même s'il n'était pas de ces jetables qu'on trouvait de partout, n'avait pas suffit à le convaincre de remettre les pieds ici. Tant pis. C'était un objet personnel, qu'il avait utilisé un nombre incalculable de fois... Ça ferait l'affaire. Il ne m'avait pas fallu longtemps pour lancer le sort de localisation et voir la position du déchu. Il était dans LA. Dans un bâtiment au sud de la ville. J'avais rapidement entré l'adresse sur google maps et repéré les lieux. C'était abandonné. L'entreprise qui s'y trouvait il y a peu avait fait faillite et l'immeuble était en cours de saisie.

Je n'aimais pas ça. Un immeuble abandonné. La nuit. Mon inquiétude grandissait, parce que rien ne venait contrebalancer mon cauchemars. Tout s'accordait. Si seulement il avait pu être au poste de police, dans une zone habitée qui me laisserait penser qu'il était chez lui... Cela dit, même avec ça, j'aurais fait ce que je m'apprêtais à faire. J'avais gardé l'adresse en mémoire dans mon téléphone, filé m'habiller plus vite que mon ombre, dans ma chambre, récupéré un sac que je gardais toujours prêt dans mon armoire et bourré de matériel de sorcellerie et j'avais quitté mon appartement pour monter en voiture à seulement 2h16.

Fonçant autant qu'il me l'était possible, sur la route. J'avais évité les grosses artères pour ne pas me taper le peu de circulation qu'il y avait à cette heure aux sorties de clubs. J'avais finalement rejoins le bâtiment et alors que j'activais la lampe torche sur mon téléphone, j'avais franchi les portes. Elles avaient beau paraitre fermées, elles ne l'étaient plus. Preuve que quelqu'un était entré. J'avais alors continué mon avancée, discrète au possible, ne pipant pas mot pour ne pas avertir celui qui pouvait potentiellement en vouloir à Alec, de ma présence. Mon sang battait à mes temps, mon cœur s'emballait et je savais que ça n'était pas que la peur de voir mon cauchemars s'exaucer. Mais je ne pouvais pas craquer. Je ne pouvais pas céder à la frayeur et aux cauchemars de cette nuit dans la forêt.

Je continuais, difficilement mais pourtant sans m'arrêter. J'avais l'impression de devoir forcer chacun de mes pas, comme si mes jambes étaient réticentes à bouger et aller vers un potentiel danger. Ou plutôt... comme si elles avaient peur que ce soit encore eux, encore ce carnage et... La lumière de mon téléphone commençait à trembler et j'avais vite vu que ça n'était pas un problème technique. Mais les tremblements de ma main qui avait provoqué la chose. J'avais alors soufflé, doucement, essayant de me calmer avant que ça n'empire et que je ne soit plus bonne à rien. Et seulement une cible facile, recroquevillée dans un coin, prise d'une crise d'angoisse. Alec... Alec... concentre-toi sur Alec...

Ma marche, plus lente et plus difficile ne s'était pas stoppée et j'avais atteins une première porte, derrière laquelle j'avais l'impression d'entendre quelque chose. Des bruits sourds, des cris ? J'avais entrouvert la porte, me glissant doucement pour ne pas révéler ma présence. Mais ce que je croyais trouver n'était pas ce que j'aurais cru. J'avais alors inspiré de surprise, mon corps se détendant pourtant malgré la sauvagerie de la situation...








Alec R. Wright



Déchu
x Ordre : Premier
x Créé(e) : à l'aube des temps.
x Déchu(e) en : 4 septembre 1939
x Gains : corruption
x Look like : Ben Barnes.
x M.C : Caym.




I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec Empty
MessageI won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec EmptySam 16 Avr 2022 - 20:59





I won't break, the scars will heal...
CLARKE && ALEC



La pénombre, instant sacré entre lumière et ombre. Cela fait un moment que je suis en train de suivre ma proie. Un ordre. Une action. Je retombe dans mes travers, reprenant plaisir à traquer et à éliminer les êtres qui semblent venir perturber les plans des enfers. Je suis patient, cela fait maintenant des heures que le déchu continue de vivre sa misérable vie. Et alors que la nuit vient à la rencontre du jour, je suis là dans ce bar, en sirotant un whisky de piètre qualité. Je l'observe du clan de l'oeil, restant toujours en contact visuel avec lui. Il semble assez sûre de lui, et idiot pour penser qu'il est intouchable. Ce qui est plutôt profitable pour moi et pour mon œuvre. Une mission qui serait un succès, il ne pouvait pas en être autrement. Je n'avais pas pour habitude d'échouer et cela n'allait pas commencer ce soir. L'heure approche, l'heure où j'allais pouvoir enfin rentrer chez moi pour retrouver le silence des murs de mon appartement. Je paye, je sors, et c'est à ce moment là que j'oeuvre. Je ressens le besoin de libérer certaines pulsions contenues depuis bien trop longtemps. Je ne lui donne pas de répit, aucun... aucun moyen de m'en coller une en retour. Je prend mon temps, le sourire au bout des lèvres alors qu'il commence à se fatiguer, de plus en plus. Nous vinrent à attérir dans un entrepôt avec pertes et fracas, tandis que nos coups brisent le silence. Je joue avec lui, il essaye de s'enfuir, je l'en empêche. Il était mon frère, mais aujourd'hui une proie que je finis par anéantir, tel un chat qui en a marre de jouer avec la souris. Le spectable n'est pas propre, il est violent, et les craquements laissent imaginer ce que je suis en train de lui infliger.

Une fois le travail fait, je suis prêt à sortir une cigarette, mais me voilà coupé dans l'élan... Je me retourne lentement, trop lentement, et croise une paire de yeux que je n'ai pas oublié. Je reste là, l'examinant du regard, essayant de lire en elle, mais il fait bien trop sombre pour que je puisse y déceler quelque chose. D'ailleurs ais-je vraiment envie d'y lire l'horreur ? Le dégoût ? Peut-être, ça serait plus simple... Plus simple que de jouer les morts, plus simple que de ne pas répondre à ses textos.

Je m'avance lentement vers elle, sans dire un mot, d'une démarche presque féline. Arrivée à sa hauteur, je prend son menton entre mes doigts et je soulève son visage pour qu'il vienne à la rencontre du mien. « Tu ne devrais pas être là. Ce n'est pas un endroit pour toi » surtout en pleine nuit, surtout à cette heure ci... mais que fait-elle ici ? Pourquoi faut-il toujours qu'elle recherche les ennuis ?

« Tu as peur ? » demandais-je en la faisant reculer contre un mur, plaçant mes mains de chaque côté de sa tête, mon visage près du sien, trop près sans doute... je dois arrêter... je dois m'éloigner et la laisser là... mais c'est comme si je ne contrôlais plus rien... mes instincts me jouant des tours.... sans doute causé par le plaisir d'avoir hôter la vie... et pour le coup il ne s'agissait pas d'un humain à cause de cette trève, mais si cela avait été le cas, j'aurais agis pareil, le travail aurait pu être aussi sale.

C'est sans doute à ce moment là que mes lèvres vinrent rencontrer les siennes, ma langue essayant de s'immiscer dans sa bouche, tandis que mon corps reste pour l'instant à juste distance. Avec un peu de chance, elle me repousserait, me giflerait... c'est peut-être ça que j'attendais au fond... je ne sais trop... je me dis simplement que... si je prend ce que je désire tant, peut-être qu'elle arrêterait de hanter mes pensées... peut être que c'était la solution en fin de compte...







Clarke Spencer



Sorcier -staff-
x Nature : De Lignée
x Statut : Non Pactisé
x Né(e) en : 1988
x Gains : convoitise / purification (x2) / falsification /
x Look like : Holland Roden
x M.C : Elena, Ezechiel, Sytry, Connor, Riley




I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec Empty
MessageI won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec EmptySam 16 Avr 2022 - 22:08





I won't break, the scars will heal...
CLARKE && ALEC


J'en avais vu des choses grâce à mes dons et j'avais été témoin d'horreurs. Mais ça... ce que j'avais sous les yeux, c'était différent. Le bruit, les craquements alors qu'il avait fini de lui arracher les ailes... J'étais restée bloquée, incapable de dire un mot, incapable de bouger.

Il était mort, détruit, c'était évident. J'aurais probablement du hurler, bouger, faire n'importe quoi. Du moins, ça aurait peut-être été la réaction de bien des gens. Pourtant je n'avais rien fait, rien dit. Et il avait remarqué ma présence, avant de s'approcher jusqu'à me plaquer contre le mur derrière moi. Il était là, extrêmement proche de moi, ses bras me barrant le passage d'un coté et de l'autre et pourtant, je n'avais pas peur. Je savais qu'il n'essayait pas de me blesser. Si je pouvais encore avoir confiance en certains de mes dons, c'était bien ceux que j'utilisais quand j'étais éveillée.

Une de ses mains avait quitté le mur et avait saisi mon menton, et j'avais suivit le mouvement, relevant le regard sur lui. Si j'étais capable de bouger, les mots ne sortaient toujours pas. Je n'aurais probablement pas du être là. Il avait raison. Mais... j'avais eu peur pour lui, quand apparemment, je n'avais pas le moins du monde à m'en faire. Et maintenant quoi ? J'avais assisté à une exécution d'un ennemi de l'enfer ? Quelque chose du genre. C'était violent, oui. C'était même bien des choses. Et pourtant j'étais toujours soulagée. Mais pas seulement pour lui. Qu'est-ce qui tourne pas rond chez toi ?

Une part de moi était soulagée de savoir ce qui avait potentiellement été infligé aux déchus d'Honah. Caleb m'avait dit qu'ils avaient souffert, mais... savoir que cette sentence était une option... UNe part de moi était satisfaite. En effet, ils avaient souffert. Potentiellement comme ce déchu. Potentiellement... J'avais alors réalisé la distance qui me séparait d'Alec, alors qu'il me demandait si j'avais peur. Il était plus proche, non ?

Je n'avais pas répondu avec des mots, j'en était peut-être capable finalement. Mais, pour une fois j'avais l'impression que c'était autre chose... J'ignorais quoi dire. J'avais seulement secoué la tête pour dire non. Sans même être sûre qu'il ai perçu ce petit mouvement. Mais peut-être qu'il l'avait vu, parce qu'il avait subitement comblé le peu de distance qui nous séparaient, ses lèvres se posant sur les miennes dans un baisser passionné et pressant. Qu'est-ce que ? J'avais mit un instant avant de réagir et poser mes mains sur son torse pour le repousser. J'étais paumée. J'ignorais ce qu'il se passait exactement, ou pourquoi il m'avait embrassée, là alors qu'il avait coupé tout contact. Alors qu'il n'avait jamais donné suite à nos avances respectives. Il avait eu l'air de se retenir. Puis, j'avais cru que la mission finie... mais non, il m'avait offert un silence radio clair et précis. Et maintenant, ici...

J'aurais probablement du m'énerver, ou essayer de poser des questions, ou... bien des choses. Pourtant, alors que toutes ses pensées se bousculaient dans ma tête et continuais, encore et encore... j'avais fait l'inverse de ce qu'aurait du dicter ma raison. Mes mains s'étaient rapidement calées derrière sa nuque et j'avais de nouveau réduit l'écart que j'avais instauré en le repoussant ces quelques secondes. L'embrassant à mon tour.

Je n'aurais pas pu expliquer à qui que se soit ce qui se passait dans ma tête. Je n'étais pas sûre de comprendre. Tout ce que je savais, c'était que quand il m'avait embrassée, je n'avais pas eu peur, je n'avais pas pensé à mes cauchemars, ou à quoi que ce soit d'autre que lui. Alors est-ce que ça importait vraiment pourquoi il faisait ça ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ?

Une petite voix dans ma tête, me criait que oui. Mais elle se faisait étouffer par le désir qui était remonté à la surface quand il avait plaqué ses lèvres sur les miennes. Rien de tout ça n'était raisonnable et petit à petit, la raison tentait de se frayer un chemin vers la surface. Pas que je n'avais pas eu envie un nombre incalculable de fois, de l'inviter dans ma chambre toutes ces nuits ou il me protégeais. Ça n'était pas qui, ou ce qu'on faisait le soucis. Mais plutôt ou on était, et comment on en était venu là.

J'avais fini par me séparer de lui, cherchant à reprendre mon souffle et cette petite voix dans ma tête m'avait forcé à demander :

« A quoi on joue, exactement ? »

Cette question était restée en suspend. Comme s'il ne voulait pas répondre, ou ne pouvait pas... Pour être honnête je n'avais aucune idée de ce qui passait par sa tête à ce moment précis, et j'aurais bien aimé en avoir au moins une petite. Histoire d'obtenir un semblant de réponse. Mais au lieu de ça, il avait dit devoir partir. C'était soudain, comme s'il avait pensé et décidé pour lui, sans que je comprenne quoi que ce soit, sans vouloir me donner d'explications. Sur ce qui s'était passé, sur ce qu'il avait pensé... Rien. J'étais paumée et lui il avait disparu, téléporté. J'étais restée là, immobile un instant avant de me secouer. Je ne pouvais pas rester ici, quelqu'un allait très certainement arriver pour couvrir derrière lui, comme je le faisait pour Adonis. Et je ne voulais pas être là quand ça arriverait. Ou risquer d'être en présence de ce cadavre plus que nécessaire. J'étais partie, à pied jusqu'à ma voiture. Toujours aussi paumée que je l'étais avant d'arriver.







Contenu sponsorisé








I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec Empty
MessageI won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec Empty
 

I won't break, the scars will heal and I'll carry on... • Feat. Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-