AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  AIDEAIDE  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Saison 12

La saison 12 continue avec la deuxième partie de l'intrigue « Dogs of war » ! La nouvelle avancée d'intrigue est expliquée en détail dans le sujet qui suit : ICI. Le staff t'invite à la lire, afin de tenir compte des possibles répercussions dans tes RP ou simplement d'en connaître les tenants et aboutissants.

Version 12.2

Le forum arbore, depuis février, des couleurs vibrantes pour son anniversaire et son intrigue « Dogs of war ». Avec ce nouvel header et page d'accueil, vous devriez être fin près pour vous amuser ou affronter vos pires cauchemars. Le graphisme a été réalisé par Drey' et le codage par Nevyin et Drey'. N'hésite pas à venir commenter cette version intitulée « Dogs of war, part II ».

Chasse au trésor !

Un event rp est en cours ! Il s'agit d'une chasse au trésor, avec des gains à la clef (pour le personnage qui l'emporte), mais aussi et surtout du fun, en veux-tu, en voilà. Du moins, pour tous ceux qui aiment faire des rps de groupe, les situations amusantes, ou encore les compétitions amicales. Participes ICI !

Dictionnaires

Le dictionnaire des pouvoirs n'est à présent plus seul dans sa section ! Dans les « dictionnaires du forum », tu peux à présent lire les définitions des pouvoirs, mais aussi celles des termes usités sur le forum...

Pubs & Tops sites

Le forum est inscrit sur plusieurs top-sites et forums d’entraide. Tu peux commenter les pubs et/ou voter pour Falling, il suffit de cliquer ici pour plus d’infos.

Guide du nouveau

Nouveau sur la plateforme ? Un peu perdu ? Le guide du nouveau membre est là pour toi ! Consulte-le soit par cette annonce, soit dans la rubrique aide de la navigation.

High level

Les premiers ordres et échelons supérieurs sont autorisés à la création. Cependant, le staff se réserve le droit de brider leurs nombres dans un souci d'équilibre.

Effectifs

Nous avons un nombre conséquent d'humains et de démons. Ils ne sont bien entendu pas interdits à l'inscription, mais merci de privilégier autant que possible la création d'anges, déchus et nephelims.

Ébauches

Des ébauches de personnages sont mises à ta disposition sur le forum afin de t'aider dans la réalisation de ton personnage ou de ton scénario.

Serveur Discord

Falling Angels ne fonctionne plus avec une Chatbox, mais par un serveur Discord. Tu trouveras toutes les informations en cliquant ici ou tu peux rejoindre le serveur directement avec ce lien.

Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2


 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptyDim 11 Fév 2024 - 15:27



Dogs of war, partie 1

Entrepôt/Égouts sud-ouest, 29 octobre 2023, 23h32.


Seuls quelques privilégiés avaient parfaitement conscience de ce qu'il était advenu des chiens de l'Enfer, disparus sous les yeux des créatures divines. Discrètement, par sa simple volonté, le lieutenant présent dans l'entrepôt avait téléporté toutes les âmes des khawarijs infectés dans une prison magique conçue spécialement pour les contenir.

Alors que l'un d'entre eux se chargeait de les attirer pour mieux les réunir et les séquestrés, les autres lieutenants, aux côtés de Lucifer et de sorciers, avaient emprisonné les chiens de l'Enfer dans leur demeure des prochains mois...


Hell club, 11 février 2024, 21h43.


Le club avait été fermé pour l'occasion, prétextant un inventaire qui n'existait pas. À la place, le quadriumvirat infernal était réuni autour d'une quinzaine de sorciers pactisés, prêts à réaliser le rituel qui leur incombait.

Tous installés autour d'un cercle consacré, ils avaient entamé leurs psalmodies afin de briser les chaînes des créatures qu'ils avaient confinés quelques mois plus tôt. Tandis que les sorciers procédaient, Lucifer et ses trois lieutenants se préparaient pour leurs rôles à venir.

Dès que la barrière retenant les khawarijs était tombée, Lucifer et Sytry avaient concentrés leurs esprits et leurs puissances pour forcer les bêtes infernales à leur volonté. Ils les maintenaient là où ils se trouvaient, en lieu et place de la prison qui venait de céder et il ne tiendrait qu'à eux de pouvoir les assujettir jusqu'à ce que leurs âmes ne soient sacrifiées. Les deux autres lieutenants, quant à eux attendait leur tour et le signal des sorciers.

Après quelques minutes d'incantations, Caleb avait fait signe à Kobal et Lilith qui s'étaient muent, pour poser leurs mains sur les épaules du sorcier. Par ce geste symbolique, mais également par leur volonté et les pouvoirs qu'ils possédaient, les lieutenants avaient alors confié au coven le destin des dizaines de milliers d'âmes infernales qui pullulaient sous leurs pieds. Grâce à ces sacrifices, le cinquième sceau était enfin brisé...



God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptyDim 11 Fév 2024 - 15:28



Dogs of war, partie 1


Rappel & explications...


L'intrigue, même si elle se lance aujourd'hui, a commencé bien plus tôt. Les rouages étaient en mouvement depuis près d'un an. Lorsque l'Enfer a donné l'ordre de ne pas détruire les chiens à ses soldats. Un soir d'octobre, alors que de nombreux habitants de Los Angeles assistaient aux enchères, la véritable première étape de ce plan était alors franchie. Quelques explications s'imposent donc, sur l'intervention de l'event rp, du 29 octobre dernier.

Rappel de l'évènement:


En clair...


La fin des enchères, en clair...


La totalité des chiens de l'Enfer affectée par les cavaliers, se trouvait autour de l'entrepôt ce soir-là. Mais ça n'était pas du tout par hasard. La manœuvre était, au contraire, calculée et parfaitement orchestrée.

L'Enfer savait que le lieu des enchères était protégé de toute violence (puisqu'il l'est et l'a toujours été lors des précédentes enchères). Les chiens, eux, l'ignoraient et sont de toute façon bien trop « enragés » pour en faire cas. Cet évènement était donc une aubaine pour l'Enfer et le plan qui allait en découler.

En effet, les ordres infernaux, concernant ces bêtes enragées, était de s'en défendre sans les tuer, non seulement, car ils n'étaient réellement dangereux que pour les êtres humains. Mais également, parce que leur incapacité de « soigner » les chiens, avait conduit l'Enfer à leur trouver une toute autre utilité. Pendant un moment, ils les ont donc laissé œuvrer sans contraintes, agressant des humains et autres créatures ; tandis que l'Enfer préparait ce qui deviendrait leur prison provisoire, ainsi qu'un plan pour regrouper tous les chiens enragés au même endroit, afin de rendre leur séquestration plus facile.

En effet, les chiens ne sont pas des individus. Il serait impossible pour l'Enfer d'invoquer à distance tous les chiens enragés et de les distinguer des derniers sortis de l'Enfer avec des âmes errantes récemment échappées.

Le plan était donc, d'attirer les créatures infectées par magie et avec un appât intéressant. Seuls les chiens enragés seraient complètement attirés, puisque les khawarijs fidèles n'oseraient jamais attaquer un lieu rempli de créatures infernales ou protégées par l'Enfer, (sans compter les anges présents).

Le moyen magique mis en œuvre, n'était autre qu'un sort créant un signal surnaturel, capable d'attirer les chiens. Il était fait à partir des connaissances de l'Enfer sur leurs propres créatures et sur la magie, ce sort a été fait pour hypnotiser TOUS les khawarijs et les conduire jusqu'à l'entrepôt. Sur place, l'hypnose a cessé et les chiens fidèles à l'Enfer ont perçu les auras présentes, avant de fuir les lieux. Ne laissant derrière eux, que les bêtes infectées à présent attirés par les victimes potentielles à portée. L'appât avait donc fonctionné, faisant rester ceux qui le devaient et fuir les créatures devant être préservées.

Seuls deux choix restaient aux créatures et humains présents dans l'entrepôt : rester à l'intérieur de la marque, en sécurité, ou en sortir pour affronter les Khawarijs.

Mais aucune de ces solutions n'étaient au goût de l'Enfer, spécialement avec des anges présents et l'arrivée de plusieurs autres. À eux seuls, ils étaient capables de détruire bon nombre de khawarijs, rapidement. S'ajoutait à eux, tous les individus capables de combattre, encore dans l'entrepôt.

C'est pourquoi, un lieutenant de Lucifer était présent dans l'entrepôt, dans le but, d'intervenir discrètement afin de protéger et téléporter ailleurs, les chiens de l'Enfer pour lesquels ils avaient un tout autre projet. Sans que qui que ce soit d'autre ne comprenne a quoi ou qui était due la disparition des chiens, l'Enfer avait emporté et confiné tous les chiens « enragés » dans une prison magique.

Des devins étaient présentent dans l'entrepôt et ont senti le danger arriver. Comme dit dans l'intervention de fin d'enchères, Clarke Spencer et Alessia Morelli, ont toutes deux su que les chiens arrivaient. Alessia dans une vision prémonitoire des chiens en route vers l'entrepôt, Clarke dans des précognitions lui faisant percevoir un danger approchant, lié à la mort des êtres humains qui sortiraient prématurément de l'entrepôt. Tandis qu'Alec R. Wright, Imamiah, Ezechiel, Connor C. Dikson et Liam S. Rowell, ont rapidement pu percevoir l'aura surnaturelle des créatures lorsqu'elles ont été a portée.


L'intrigue Dogs of war, en clair...


L'Enfer avait déjà en tête de trouver une utilité aux khawarijs infectés, à défaut de pouvoir les défaire de leur mal, depuis avril 2023 (cf; rp « Because it is inevitable..., Bloody's place »). Ainsi, il avait été ordonné aux rangs infernaux de ne surtout pas les détruire (sauf cas d'extrême nécessitée pour des créatures mortelles).

Le plan déjà en partie fomenté, il n'était pas question pour l'Enfer de laisser les khawarijs se faire détruire au complet, puisqu'ils auraient besoin d'âmes à sacrifier. Mais ils n'étaient pas en mesure de les contenir et avaient besoin de temps pour confectionner et réunir les ingrédients nécessaires pour les emprisonner. En effet, les bêtes étant infectées, il n'était pas question de les rappeler en Enfer. Il fallait donc les contenir sur Terre. Et pour ce faire, ils ont dû accepter quelques pertes (qu'ils aient été détruits par la résistance, la rébellion ou d'autres individus isolés).

Pendant des mois et ce jusqu'au 29 octobre 2023, soir de l'enchère, les chiens continuaient de sévir. Mais après ce soir-là, toutes les créatures affectées par les cavaliers avaient été emprisonnées, voilà pourquoi les attaques avaient subitement cessé ! Car, seuls des chiens de l'Enfer fidèles et non infectés étaient encore libre sur Terre.

NB : seuls les chiens de l'Enfer présents sur Terre et à Los Angeles lors de la fragmentation ont été affectés. Ce qui représentait la presque totalité des bêtes présentement sur Terre à l'époque, puisque très peu d'entre eux s'éloignent de l'épicentre de l'apocalypse. Ainsi, 11 350 âmes de khawarijs ont pu être sacrifiées lors de cette nuit du 11 février 2024.

Les chiens de l'Enfer enragés étaient tous contenus dans les dédales d'égouts sous et aux alentours du Hell club. Ce, afin d'être prêt à être sacrifiés lorsque viendrait le temps de briser le cinquième sceau. Les dirigeants infernaux étaient tous les quatre présents et répartis en duos, chacun avec des missions précises.

Lucifer et Sytry, tous deux dotés du pouvoir de manipulation mentale ainsi que de la capacité à dominer n'importe quelles âmes infernales, devaient empêcher les chiens de fuir, le temps que les sorciers puissent les sacrifier. En effet, il était impossible de les laisser dans la prison, pendant la fin du rituel, puisque les barrières auraient empêché les âmes d'en sortir et d'être sacrifiées. Le roi de l'Enfer et son premier lieutenant devaient donc agir comme prison de fortune pour ces créatures, suffisamment de temps pour que les autres lieutenants passent à l'action. Lorsque les incantations étaient presque à leur terme, les sorciers ont fait savoir qu'il était temps pour que Kobal et Lilith se joignent au cercle de sorciers, se liant à Caleb afin non seulement, de l'autoriser à disposer de ces dizaines de milliers d'âmes, mais également l'y aider.

Le coven a ensuite dirigé l'intégralité de la puissance liée au sacrifice de ces milliers d'âmes noires, sur le cinquième sceau, adjurant ce dernier de céder sous leur attaque, d'une force colossale. Le cinquième sceau s'est alors brisé...


Pour vos RPS !


- Cinq sceaux sur sept ont été brisés. Ces serrures surnaturelles étant les seules choses contenant l'Enfer et l'empêchant d'influencer le plan Terrestre, les répercussions ne se font pas attendre. Dès cette intrigue et donc pour tous vos rps créés à partir de maintenant (ou au passé avec le lieu à débloquer, à partir du 11 février 2024), il faudra tenir compte du contexte qui suit.

L'influence de l'Enfer, qui n'est presque plus contenu par les sceaux, entraine des vagues de cauchemars parmi les êtres humains. Dans leur sommeil, tous, sont hantés par leurs plus grandes peurs, qu'ils voient sans cesse se répéter.

Les créatures concernées sont TOUS les êtres humains, sans lien direct avec l'Enfer, cela inclut donc :
les humains lambdas, les humains dotés, les prophètes, les possédés (quand l'âme n'est pas aux commandes), les sorciers non pactisés et les nephelims.

/!\ Important, les sorciers pactisés et autres humains pactisés ne sont pas affectés ! En effet, puisqu'ils ont vendu volontairement leurs âmes et qu'elles appartiennent à l'Enfer, ces dernières sont déjà perpétuellement liées au plan infernal. En d'autres termes, une âme humaine vendue est considérée comme une âme infernale et ne saurais être affectée par l'Enfer lui-même.

NB : un pacte est toujours volontaire, même si l'humain a fait le choix par dépit, contrainte... Un démon ne peut pas choisir pour l'humain, son âme est vendue uniquement lorsqu'il accepte de la vendre, que la situation soit libre ou provoquée par le démon d'une quelconque manière. Ainsi, tous les humains ayant vendus leurs âmes, sont concernés par l'explication précédente. Mais également, seulement les êtres humains ayant vendu leurs âmes, sont concernés ! C'est-à-dire qu'un nephelim, un sorcier... ayant choisi le camp infernal, mais pas expressément vendu son âme, ne sera pas épargné ! Seul le pacte compte.


Plus d'informations...


Si les explications au-dessus ne vous ont pas suffit, ou que vous êtes simplement curieux et voulez avoir plus de détails sur les sorts et le rituel qui a brisé le cinquième sceau... Vous pouvez continuer de lire en dessous.

Chronologie simplifiée des préparatifs...


- 24 AVRIL 2023, L'ordre est donné.
. Les dirigeants infernaux interdisent à leur armée de détruire des khawarijs lors de leurs attaques.

- DE AVRIL A OCTOBRE 2023, Préparer la prison.
. Un coven d'une quinzaine de sorciers infernaux, mené par Caleb Isaac préparent et confectionnent une prison capable de contenir des dizaines de milliers de khawarjis.

- 29 OCTOBRE 2023, Guet-apens.
. L'Enfer profite des enchères pour attirer les chiens infectés et les emprisonner par magie, le temps qu'ils puissent préparer le sort qui servira à briser le prochain sceau.

- 11 FÉVRIER 2024, Sacrifices.
. Les khawarijs sont sacrifiés lors d'un rituel qui brise le cinquième sceau.


Plus sur les sorts du guet-apens / prison


- Le guet-apens : afin de faire fonctionner leur plan sur le long terme, il était nécessaire pour l'Enfer de pouvoir, au préalable, attirer et piéger les khawarijs infectés.

Pour ce faire, les sorciers infernaux ont décidé de pratiquer un sort de magie noire, leur permettant d'envouter les créatures. S'inspirant de la légende du Joueur de flûte de Hamelin et basant leur procédé sur le principe des luminis venia (cf; définition de l'article, boutique « Liber magia »), les sorciers ont décidé d'inverser en partie le processus du sort qui sert à imprégner ces objets. Effectivement, le principe du rituel reste similaire puisque l'hypnose a été permise grâce à une émission d'un son, que seul les chiens de l'Enfer pourraient entendre. Mais, au lieu d'adjurer la lumière, cette variante du sort permet de mettre une créature primitive/bestiale dans un état second la poussant à se diriger vers un point précis déterminé et marqué avant la réalisation du sort.

Tant que les sorciers continueraient leurs incantations, le son perdurerait. Mais une fois sur les lieux des enchères, les sorciers ont stoppé leurs psalmodies et les sons se sont arrêtés, laissant le temps aux khawarjis fidèles à l'Enfer, de quitter l'endroit en sentant les toutes les créatures sur les lieux. Tandis que les chiens infectés seraient téléportés par un lieutenant, jusqu'à la prison n'attendant que leur apparition pour être totalement close.

* * *

- La prison : le lieu ou seraient enfermés les khawarijs devait permettre, non seulement, de pouvoir emprisonner l'ensemble des chiens de l'Enfer infectés, mais également d'empêcher leur découverte.

C'est dans cette optique que les égouts ont été choisis, mais également, parce que les chiens de l'Enfer devaient être a portée pour le sort auquel ils étaient destinés. Il était donc prévu, depuis le début de la confection de la prison, que le rituel pour briser le cinquième sceau se tiendrait juste au-dessus, au Hell Club.

- Ingrédients et puissances supplémentaires : un coven d'une quinzaine de sorciers, mené par Caleb Isaac a orchestré la plus grande partie de ces sorts, celui-ci n'échappant pas à la règle. Mais, les sorciers à eux seuls ne sont pas capables de contrôler ou enfermer autant de créatures infernales. Aussi, ils avaient besoin du soutien actif de Lucifer et ses trois lieutenants.

En effet, Lucifer ainsi que Kobal et Lilith ont prêté leur puissance lors de la réalisation du rituel, à l'aide d'un sort de canalisation de pouvoirs. Mais, leur sang a également permis de consacrer les limites de la prison, puisqu'il a servi aux sorciers pour dessiner les runes ayant servi à créer un bouclier que les khawarijs ne sauraient franchir.

Grâce au sang des dirigeants de l'Enfer (et leur implication dans le rituel) qui ont une parfaite emprise sur les âmes qu'ils possèdent et sur l'Enfer lui-même, ils espéraient pouvoir répliquer le principe des supplices de l'Enfer, sur Terre. Confinant les khawarijs dans une "chambre de torture" dont seuls leurs bourreaux pourraient sortir.

Kobal, Lilith, Lucifer et les sorciers se sont assurés de sceller la prison derrière les khawarjis que leur a envoyé Sytry, lors de la soirée des enchères.


Plus sur le rituel du 5ème sceau


- Le rituel est un combiné de sorts de nécromancie, qui puise son énergie dans les sacrifices d'âmes. Un total de 11 350 khawarjis ont été sacrifiés afin de briser le cinquième sceau.

- Ingrédients et autres puissances nécessaires : pour fonctionner, ce sort était dépendant non seulement, d'un coven d'une quinzaine de sorciers pactisés (centenaires et millénaires), mais également de la puissance des trois lieutenants et de Lucifer, lui-même.

En effet, les pouvoirs de manipulation mentale et d'emprise sur les âmes infernales que possèdent Lucifer et Sytry leur ont permis de contenir les khawarijs, le temps du sacrifice. Tandis que la puissance et la complète autorité à disposer des âmes infernales des lieutenants, ont permis à Kobal et Lilith d'influencer le rituel, en offrant ces âmes aux sorciers pour les besoins de ce dernier.

A l'aide d'une partie des incantations, ainsi que du contact entre les lieutenants et le maître de ce coven (Kobal et Lilith qui touchent les épaules de Caleb) le droit sur la vie et la mort des chiens de l'Enfer concernés est passé entre les mains des sorciers rassemblés.

Après quoi, le coven a déversé la puissance des sacrifices de ces milliers d'âmes noires sur le cinquième sceau, adjurant ce dernier de céder sous leur attaque à l'aide d'autres psalmodies. Sous la force de ces assauts alimentés par des milliers d'âmes, le cinquième sceau s'est brisé.



God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptyVen 28 Juin 2024 - 20:17



Dogs of war, partie 2

Appartement de Zachary May, 28 juin 2024, 20h16.


Après une longue journée au studio, pour finaliser son dernier album, Zachary était enfin rentré chez lui, épuisé. Il s'était affalé sur son canapé, s'assoupissant presque immédiatement, avant d'être réveillé quelques minutes plus tard par plusieurs notifications de son téléphone portable. Le chanteur avait aussitôt vérifié l'importance de ses dernières, avant de se décider à se motiver pour aller prendre une douche et se coucher tôt, ce soir.

Une fois sa douche prise, Zachary s'était préparé pour aller dormir, avec une boule au ventre. Il espérait ne pas faire un énième cauchemar, cette nuit. Car, dernièrement, ils étaient de plus en plus nombreux et fréquents, sans qu'il puisse expliquer pourquoi. C'était devenu très pesant et il n'avait de cesse de se répéter, qu'heureusement, il avait les cachets pour affronter ça. Puisqu'en général ces derniers le gardaient un minimum éveillé. Cela dit, il n'était plus question de rester debout. Zachary était exténué et fin prêt pour se coucher. Il ne restait que son téléphone à récupérer dans l'autre pièce et son réveil à régler pour le lendemain. Il était retourné dans l'espace de vie, cherchant le téléphone du regard. Mais, alors qu'il se baissait pour le ramasser, il avait cru apercevoir du mouvement derrière lui. Est-ce que ça avait été un effet d'optique ? Une ombre à cause de ses gestes ? Il était seul chez lui, après tout.

Mais il n'avait pas imaginé la présence, il avait bien vu et avait de la compagnie. IL était là. Son père, l'homme qui hantait ses nuits depuis des années, mais d'autant plus ces derniers mois. Pareillement à ses cauchemars, Zachary s'était immédiatement mis à trembler et reculer d'un pas, puis d'un autre, pour éviter les coups qui venaient forcément, avec son paternel. Mais il avait fini par heurter le mur dans son dos et, tétanisé, il s'était laissé tomber au sol. Assis, ses genoux contre son buste, il essayait de se convaincre de se réveiller.

« C'est un cauchemar... c'est un cauchemar... » C'était la première fois qu'il avait l'impression de s'être réveillé, dans son cauchemar même. Il était devenu plus élaboré et plus effrayant, encore. Mais surtout, il n'en finissait pas.

Pétrifié, ses mains sur son crâne et presque en boule sur le sol, Zachary n'entendait les cris de son père que de manière étouffée. Il ne captait pas réellement les paroles, ses mots abjects et ses insultes. Mais il n'en avait pas besoin, il les connaissait malheureusement par cœur. Il avait entendu ses sermons pendant dix-huit ans, il avait subi cette thérapie de conversion, les coups de ce monstre qui se disait homme de Dieu...

« C'est un cauchemar... » Répétait le jeune homme, en boucle, pour couvrir le son déjà étouffé des paroles de son géniteur. Mais le temps passait et il ne se réveillait pas. Pourquoi ne se réveillait-il pas ?

« Je veux me réveiller ! Je veux me réveiller ! » Il répéta alors la chose encore et encore, comme pour se voir exaucer. N'était-on pas censé se réveiller si on avait conscience de dormir ? Soudain, le visage de son père s'était imposé, alors qu'il s'était accroupi devant lui. Il avait déplacé ses mains de frayeur, pour se protéger, laissant passer quelques paroles au travers.

« Regarde-toi... Je vais te ramener sur le droit chemin. Je n'ai pas assez fait entrer les choses dans ton crâne, il faut croire... »

« C'est un cauchemar, je vais me réveiller ! Je veux me réveiller ! » Il avait continué ses affirmations, plus fort, pour couvrir de nouveau sa voix, alors que ses mains et sa position, elles, visaient toujours à le protéger de possibles coups.

« ÇA N'EST PAS UN CAUCHEMAR, ZACHARY ! » Il s'était époumoné, se faisant entendre même a travers les paroles du jeune homme. Zachary avait levé les yeux de stupeur, toujours incapable de bouger du coin dans lequel il s'était réfugié. Mais après ce cri, il n'y avait soudain plus personne. Il avait hurlé et avait... disparu.

Tremblant, le chanteur ne s'était toujours pas levé, mais il avait inspecté la pièce. Vide. Il était de nouveau seul, mais... Est-ce qu'il dormait encore ? Il devait se réveiller, il devait... Il baissa les yeux sur ses mains parcourues de spasmes. Les sensations, la peur, l'air dans ses poumons... Tout ça semblait réel. Ça n'était pas un cauchemar, n'est-ce pas ? C'était, en tout cas, ce que le monstre qui lui servait de père avait vociféré. Puisqu'il ne se réveillait pas, est-ce que cela voulait dire qu'il avait dit vrai ? Deux possibilités s'imposaient à Zachary, soit il dormait encore, soit il était bel et bien réveillé...


God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptySam 29 Juin 2024 - 3:29



Dogs of war, partie 2

Hell Club, 28 juin 2024, 21h54.


La nephelim inspectait son maquillage, sa tenue... tout était presque prêt pour son passage imminent sur scène. Mais, Cameron comptait tout de même profiter du temps qu'il lui restait, pour perfectionner son look. Face à son miroir, dans les coulisses du premier étage, elle avait le regard fixé sur sa tâche, tant et si bien, qu'elle n'avait repéré son amant derrière elle, que lorsqu'elle avait terminé la retouche de son trait de liner. Elle s'était alors retournée, pour lui faire face, un sourire plaqué sur ses lèvres, alors qu'elle lançait, radieuse :

« J'adore ce genre de surprise, mais tu sais que je vais bientôt monter sur scène... » Il n'avait pas souri en retour, au lieu de ça, il avait répondu avec une froideur qu'elle ne lui connaissait pas.

« Je ne compte pas m'éterniser. » Elle savait comment il pouvait être avec d'autres, mais il n'était jamais comme ça avec elle. Inquiète, elle s'était approchée, convaincue que quelque chose clochait. Peut-être qu'il avait passé une mauvaise journée ? Si c'était ça, elle se savait capable d'arranger la chose. Mais alors qu'elle s'apprêtait à se blottir contre lui pour lui changer les idées, il avait reculé d'un pas.

« Il y a un problème ? » Avait-elle demandé, en tentant une nouvelle fois un mouvement vers lui, levant sa main vers son visage. Mais il avait tourné légèrement la tête, refusant une fois de plus son attention. À présent, ça n'était plus de l'inquiétude que Cameron ressentait, mais une peur viscérale. Ça n'était pas une simple mauvaise journée, il l'avait repoussée à deux reprises. Il se montrait glacial et...

« Ça a duré suffisamment longtemps, nous deux. Je pense qu'il vaut mieux qu'on arrête le tir, avant que Lucifer ne se lasse que je couche avec une humaine. Nephelim ou pas. Ou que je me lasse de toi... On savait tous les deux que ça arriverait, tôt ou tard... » Les mots de Sytry avaient interrompu ses pensées, mais l'avaient aussi tétanisée.

Est-ce qu'il était en train de rompre avec elle ? Si facilement ? Si brutalement ? Comment osait-il dire « coucher » comme si ça n'était que ça ? Comment... Elle avait l'impression qu'il lui avait arraché le cœur pour y laisser un trou béant. Mais, la douleur n'était pas venue seule. Elle était également en colère, furieuse qu'il dise ces choses, remontée contre le monde, parce qu'on ne pouvait pas lui prendre Sytry. Elle ne pouvait pas le perdre, elle refusait.

« Tu n'es pas sérieux ? » Cracha-t-elle, pourtant encore animée par une once d'espoir. Un espoir qu'il lui dise qu'il ne l'était pas, ou qu'il revienne sur ses paroles.

« Je suis on ne peut plus sérieux. »

« NON ! Je refuse ! Tu ne peux pas juste décider et m'annoncer ça. Alors que ce matin même, au téléphone... » S'emporta-t-elle, se faisant, cela-dit, couper dans son élan par le démon.

« Estime-toi heureuse, que j'ai préféré le faire en face à face. »

Les mains de Cameron tremblaient, saisies par la peine et la colère qui grandissaient en elle. Son regard s'était embué et elle avait fermé les yeux un instant, pour combattre les larmes, mais aussi pour s'assurer que ça n'était pas un autre cauchemar. Comme ceux qu'elle avait faits, dernièrement. Mais dans ces derniers, à chaque fois, elle se réveillait rapidement, éprouvée, mais rassurée. Pourtant, cette fois, quand elle avait rouvert les yeux, elle était toujours au même endroit, éveillée. Mais lui... lui avait disparu. Il était parti, elle n'avait même pas vu s'il s'était téléporté ou s'il avait pris la porte. Elle savait seulement qu'il l'avait laissée seule, sans hésiter et que ça n'était pas un cauchemar. Elle n'était pas endormie, elle ne s'était pas réveillée en sursaut avec cette sensation agréable et rassurante lui disant que ce moment atroce n'était pas réel. Au lieu de ça, elle se sentait brisée, hors d'elle et dépassée par tout ce qu'elle ressentait.

Toutes ses pensées semblaient s'entremêler. Comment c'était possible ? Elle ne pouvait pas le perdre. Pas lui... Comment avait-il pu lui faire ça ? Elle devait s'estimer heureuse qu'il lui ait dit en face ? Ils avaient passé un long moment au téléphone le matin même, pendant lequel il lui avait promis de la rejoindre chez elle, après le travail. Il avait joué les amoureux transits pour mieux lui briser le cœur ensuite ?

Folle de rage, Cameron avait abattu ses mains sur sa coiffeuse, faisant s'écrouler plusieurs plaquettes de maquillage et bouger tout ce qui reposait dessus. Elle serrait les poings, contenant à peine ses émotions. Elle avait besoin d'évacuer. Elle voulait tuer quelqu'un, n'importe qui. Faire souffrir quelqu'un d'autre pour oublier un tout petit moment ce qu'elle ressentait. Elle n'en avait que faire de l'endroit où elle se trouvait, ou qu'on viendrait la chercher dans quelques minutes pour l'amener sur scène. Elle voulait seulement... Son portable avait vibré sur la coiffeuse, la distrayant un instant alors qu'il s'éclairait pour afficher un nouveau message. Folle de rage, elle l'avait saisi, prête à le jeter au sol, quand elle avait aperçu le nom du contact et le début du message.

« Mon amour » était affiché sur l'entête de la notification, suivis de « Bon numéro, ma belle. J'ai hâte d'... ». L'espace d'un instant, la surprise avait remplacé ses autres sentiments et elle avait appuyé pour ouvrir et lire le reste du message.

« Bon numéro, ma belle. J'ai hâte d'avoir fini, pour ma part. J'ai encore une visioconférence avec un client Australien, mais ensuite, je te rejoindrais chez toi, comme promis. Avec un peu de chance, j'arriverais même avant toi ;). »

Après la colère, la peine, la surprise... C'était dans l'incompréhension que se trouvait Cameron. Il était si doux et aimant dans son message. Il parlait de la retrouver ce soir, comme promis lors de leur appel de ce matin. Il disait avoir hâte et agissait comme si rien ne s'était passé. Comme si... Est-ce que ça n'était pas réel ? Est-ce qu'il n'était jamais venu ce soir ? Il venait de lui dire par message, qu'il allait être en visioconférence. Toujours à la World Global Financial, donc. Elle avait lu de nouveau le message, qui restait identique. Elle l'avait pourtant vu, face à elle, elle l'avait touché et... Non ! Non, elle ne l'avait pas touché ! Il avait refusé toutes ses tendresses. Son regard toujours fixé sur le téléphone, l'esprit ailleurs, elle n'avait pas entendu son collègue l'appeler, pour monter sur scène.

« La terre, appelle Cameron ! On t'attend sur scène ! » Avait répété le régisseur, à présent à côté de la nephelim. « Ça ne va pas ? Tu as l'air... » Le maquillage waterproof de la danseuse avait tenu le choc, mais il avait certainement remarqué quelques rougeurs dans ses yeux, ainsi que l'air qui planait toujours sur son visage. Les envies de meurtre de Cameron étaient encore là, sous la surface, mais par-dessus tout, elle devait savoir ! Elle devait être certaine de ce qui était vrai et de ce qui ne l'était pas.

« Lis-moi ce message ! »

Il avait jeté un coup d'œil rapide et surement parce qu'il avait vu l'expéditeur, il avait lancé, embarrassé :

« Tu veux que je lise vos messages personnels ? Qu'est-ce qui te prend, ce soir, tu... »

« Lis, je te dis ! » Le ton de la nephelim n'appelait pas à la discussion, mais plus encore, il devait la faire monter sur scène. Il avait donc soufflé et obtempéré, lisant à voix haute :

« Il a écrit : Bon numéro, ma belle. J'ai hâte d'avoir fini, pour ma part. J'ai encore une visioconférence avec un client Australien, mais ensuite, je te rejoindrais chez toi, comme promis. Avec un peu de chance, j'arriverais même avant toi... et il a ajouté un clin d'œil. Bordel, heureusement que c'est sobre, je n'ai vraiment pas envie de lire vos sextos, Cam ! Allez, bouge-toi ! On t'attend sur scène... »

La nephelim avait regardé son téléphone portable et inspiré profondément. Il avait lu comme elle. Sytry n'était donc pas venu ? Il n'avait pas rompu avec elle ? Il avait même hâte de la retrouver ce soir... Elle avait halluciné ? Elle avait imaginé tout ça ? Qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Quelqu'un s'était amusé avec elle ?

« Cameron ! La scène ! » L'interpella son collègue, dans son dos.

« Une minute, putain ! » Elle avait appuyé sur l'encart de réponse et tapé quelques mots afin de vérifier une dernière fois. « J'ai hâte, moi aussi. Hâte de te voir surtout... » Elle avait alors reçu une réponse quelques secondes après, qui lisait : « Je suis sûr que tu pourras me faire oublier cette journée. J'ai déjà plusieurs idées sur comment t'y prendre. Mais, je dois lancer l'appel. À ce soir, ma belle. ».

Ses messages, ils étaient réels. Sa venue aujourd'hui... c'était tout autre chose. C'était forcément ça ! Pourquoi lui aurait-il répondu, sinon ? Pourquoi est-ce qu'il lui parlerait comme ça, par messages ? Il l'aimait ! La visite surprise, la rupture sans aucun sens... c'était ça qui était faux ! C'était quelqu'un ou quelque chose qui jouait avec elle. D'abord, ses cauchemars, maintenant, alors qu'elle était éveillée ? Elle n'allait pas se laisser briser comme ça. Elle avait relevé le regard vers le miroir, posant son téléphone sur la coiffeuse. Puis, elle s'était dirigée vers les escaliers menant à la scène, attendant qu'on l'annonce pour son entrée...


God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptySam 29 Juin 2024 - 3:30



Dogs of war, partie 2

Terrain vague, 29 juin 2024, 23h20.


Conduire ses victimes vers un lieu sûr, était devenu de plus en plus simple, pour la nephelim. Ce terrain vague dont lui avaient parlé les sorciers infernaux était pratique pour bien des choses, mais surtout pour couvrir ses arrières. Lheina était en train de creuser, aussi profondément qu'il lui était possible, mais aussi un trou suffisamment large, pour contenir la dépouille de la jeune femme qui demeurait à ses pieds. Les lieux étaient déserts, si ce n'était-elle et l'humaine dont elle s'était nourrie. Néanmoins, elle restait sur ses gardes, scrutant çà et là autour d'elle, pour être sûre qu'elle était bien seule. Malheureusement, il n'avait fallu qu'un regard dans la mauvaise direction, pour faire dérailler la situation. Car, quand elle avait de nouveau posé ses yeux sur le sol, le cadavre avait disparu.

Elle était pourtant morte, non ? Elle l'avait complètement vidée de son sang ! Elle ne pouvait pas avoir survécu et fuit les lieux, encore moins aussi vite et sans bruit... Soudain, une pensée avait traversé l'esprit de la nephelim. Une peur fulgurante de le décevoir, mais ainsi et surtout de décevoir Lucifer. Elle devait retrouver la morte-vivante, ou quoi qu'elle soit. Sans réfléchir davantage, Lheina s'était mise à courir, usant de son hyperpropulsion pour couvrir plus de terrain, le plus vite possible. Mais peu importait la distance parcourue... Rien, elle ne voyait l'humaine nulle part ! Elle s'était alors stoppée dans son élan, cherchant à réfléchir à une solution, ou même à une explication. Lheina avait avisé le lieu où elle se trouvait, une vieille station de service abandonnée, sur la même route que le terrain vague. Déserte elle aussi.

Comment était-ce possible ? Comment avait-elle pu perdre un cadavre ? Est-ce qu'elle avait mal jugé ce qu'elle avait bu ? Si oui, comment est-ce qu'elle avait pu être aussi stupide, pour ne pas voir que la jeune femme était en vie et avait pris ses jambes à son cou ? Est-ce qu'elle n'était pas humaine ? Est-ce qu'elle avait un pouvoir ou...

« Sytry avait des doutes sur toi, quand il a repris la relève à la mort d'Haakon. Mon lieutenant avait raison... Quelle déception tu fais, Caedes... » Les paroles étaient venues d'une silhouette dans l'ombre du seul bâtiment à la ronde. Là où l'homme se trouvait, il était impossible de distinguer quoi que ce soit, mais encore moins les traits de son visage. Pourtant, au lieu de sursauter, la nephelim était restée stoïque, songeuse. Du moins, jusqu'à ce que l'inconnu ne prononce des noms, dont le sien. Celui que lui avait donné Haakon.

« Qui... » Mais elle n'avait pas terminé sa question, réalisant soudain ce qu'il avait dit. « Son » lieutenant...

« Lucifer ? » Souffla-t-elle.

« On ne peut rien te cacher, fillette... Quoique... Cette ridicule petite humaine a été bien plus maligne que toi. J'avais envie de croire que le travail d'Haakon aurait servi à quelque chose. Après tout, mes plus belles créations étaient autrefois humaines. Mes seules créations, techniquement. Mais ça sonne moins bien, tu ne trouves pas ? » Il avait souri, un sourire que personne ne pouvait voir, dans l'ombre de la station service à laquelle il était adossé.

« Je vais la retrouver, j'en suis certaine. Je peux arranger les choses et réparer mon erreur, maître. »

« Ça n'est pas la première fois que tu dis ça, Caedes ! Mais tu sais ce qu'il y a de mieux, que de réparer ses erreurs ? Ne pas en faire ! » Il avait insisté sur le mot « pas », avant d'ajouter : « Quand on est une déception pareille, on ne mérite rien de mieux que la mort. Mais tu peux faire une dernière chose pour moi. Cours ! Accorde-moi une chasse en bonne et due forme, que je me divertisse un peu... »

Présenter des excuses, le supplier de la laisser corriger son erreur, ne pas bouger et accepter la décision du roi de l'Enfer... Tout s'était enchaîné rapidement, jusqu'à ce que Lucifer lui demande tout autre chose. Il ne voulait pas qu'elle accepte la sentence, il voulait qu'elle... cours ? Elle n'était pas en position d'interroger le déchu. Ni pour savoir si c'était un test, ou s'il la voulait véritablement morte. Ni pour tenter de présenter de nouvelles excuses. Alors, elle avait fait la seule chose qu'elle pouvait faire : courir.

Elle était revenue au terrain vague. Pourquoi ? Il voulait une poursuite, il voulait s'amuser. Elle l'avait vécu, elle avait été de l'autre côté, plus d'une fois. Mais elle aurait pu aller n'importe où, que dans ce lieu désert. Pourtant, même si elle courrait comme il le lui avait ordonné, elle refusait de le décevoir davantage, de le trahir en fonçant vers le centre-ville où elle aurait risqué de l'exposer. Mais il le savait, n'est-ce pas ? Est-ce qu'il était capable de se téléporter ? Si oui, pourquoi ne l'avait-il pas déjà rejoint ? Un rapide coup d'œil aux alentours, lui avait permis de réaliser qu'il l'avait fait. Il était là, plus loin, dans l'ombre des quelques ruines qui transperçaient encore le terrain.

« J'ai vu mieux comme traque ! Mais ça fera l'affaire. » Alors qu'il s'approchait, menaçant. La nephelim avait fermé les yeux, prête à recevoir sa sentence. Prête à rejoindre l'Enfer et subir les tortures qu'on jugerait bon de lui infliger. Mais rien ne vint. Pas de coup fatal, pas même un bruit. Lheina avait alors rouvert les yeux, pour découvrir que plus personne ne se tenait devant elle. La seule autre présence en ce lieu, était le cadavre à côté de la tombe qu'elle était en train de creuser, quelques minutes plus tôt.

« Qu'est-ce que... » Le cadavre était là, près de la tombe, Lucifer, lui, n'était plus là et... l'avait-il vraiment été ? Est-ce que tout ça était réel, ou est-ce qu'elle l'avait imaginé, halluciné ?



God

God




PNJ | Dieu
x Grade : Créateur de l'Univers
x Ordre : Premier
x Né(e) en : A toujours existé...




Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 EmptySam 29 Juin 2024 - 3:31



Dogs of war, partie 2
En clair...

Les nombreux cauchemars qui hantent le sommeil des êtres humains depuis février, sont toujours là. Mais les effets de l'Enfer et de ce cinquième sceau brisé se sont fait de plus en plus lourds avec le temps.

En effet, l'influence de l'Enfer, tel qu'il est « contenu » actuellement, en est à son paroxysme. Ce n'est plus seulement dans leurs cauchemars, que les humains affrontent leurs plus grandes peurs, mais également dans leurs moments éveillés. C'est ce que prouvent les trois différents récits de cette intrigue, mettant en scène trois êtres humains affectés par ces hallucinations : Zachary May, Cameron Aslanova et Lheina C. Ykaros.

NB : L'Enfer est toujours confiné par deux sceaux, les effets sont donc à leur maximum avec les hallucinations, car les deux serrures restantes séparent encore suffisamment les deux plans, pour éviter de plus grosses répercussions.


Pour vos RPS !


En général


- Cinq sceaux sur sept ont été brisés. Ces serrures surnaturelles étant les seules choses empêchant l'Enfer d'influencer le plan Terrestre, les répercussions ont empiré après ces quelques mois. Dès cette intrigue et donc pour tous vos rps créés à partir du 28 juin 2024 (y compris pour les futurs rps dans le passé), il faudra tenir compte du contexte qui suit.

L'influence de l'Enfer, qui n'est presque plus contenu par les sceaux, entraine des vagues de cauchemars ET des hallucinations éveillées parmi les êtres humains. Tous, sont hantés par leurs plus grandes peurs, qu'ils voient sans cesse se répéter dans leur sommeil et désormais, dans leurs vies éveillées.

Les créatures concernées sont TOUS les êtres humains, sans lien direct avec l'Enfer, cela inclut donc :

les humains lambdas, les humains dotés, les prophètes, les possédés (quand l'âme n'est pas aux commandes), les sorciers non pactisés et les nephelims.

/!\ Important, les sorciers pactisés et autres humains pactisés ne sont pas affectés ! En effet, puisqu'ils ont vendu leurs âmes et qu'elles appartiennent à l'Enfer, ces dernières sont déjà perpétuellement liées au plan infernal. En d'autres termes, une âme humaine vendue est considérée comme une âme infernale et ne saurait être affectée par l'Enfer lui-même.

NB : Seulement les êtres humains ayant vendu leurs âmes, sont « protégés » des cauchemars et hallucinations ! C'est-à-dire qu'un nephelim, un sorcier... ayant choisi le camp infernal, mais pas expressément vendu son âme, ne sera pas épargné ! Seul le pacte compte !


Les hallucinations


Ces hallucinations effrayantes apparaissent sous la forme de manifestations visuelles et auditives qui semblent presque plus vraies que nature, jusqu'à ce qu'elles ne se dissipent (il peut y avoir un effet olfactif qui s'ajoute, si l'hallucination s'y prête). Elles ne sont perceptibles QUE par l'individu concerné, quels que soient les sens impliqués et peuvent se répéter ou s'échanger avec d'autres si votre personnage possède plusieurs peurs.

Une peur peut, également, s'exprimer de différentes manières. Ainsi, même s'il s'agit de la même peur, vos hallucinations peuvent être différentes. Prenons comme exemple un personnage cité dans l'intrigue : Cameron. Sa plus grande peur est de perdre celui qu'elle aime. Cela peut se passer de différentes façons, le seul point commun dans toutes ses hallucinations ou cauchemars sera la perte de l'être aimé. Mais la manière dont cela se produit peut varier considérablement, rendant les hallucinations encore plus réalistes.

Les hallucinations ne peuvent, en aucun cas, être davantage que ce qui est décrit précédemment. Autrement dit, vous ne pouvez pas toucher votre hallucination, être blessé physiquement par cette dernière, avoir froid ou d'autres sensations liées à autre chose que l'un des trois sens mentionnés plus haut (vue, ouïe et odorat).


Indications importantes


Si votre personnage n'est pas au courant pour le surnaturel et/ou l'apocalypse/Enfer, ou que vous ne voulez pas qu'il comprenne à quoi ces hallucinations sont liées, vous pouvez justifier de ces hallucinations avec différentes solutions « humaines ». Consommation d'alcool, de drogues, fatigue, fuite de gaz... Vous n'êtes pas obligé d'avoir conscience des réelles raisons provoquant les effets actuels.

Vous n'êtes, également, pas forcés de jouer des cauchemars ou hallucinations en rp. Vous le pouvez, mais ce n'est pas du tout une obligation. Vous pouvez vous contenter de les mentionner, même vaguement.

/!\ Important, les mentionner même une seule fois et/ou vaguement est cela dit essentiel (que ce soit en pensée, en dialogue ou autre) ! Puisque, tous les humains non pactisés sont touchés. Tous ont des cauchemars et à présent des hallucinations à cause de l'Enfer. La seule chose qui empêche d'en avoir, est un lien avec l'Enfer par un pacte. Ne pas mentionner du tout quelque chose d'aussi important pourrait laisser croire que votre personnage n'est pas du tout affecté, contrairement aux règles magiques établies.



Contenu sponsorisé









Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
MessageSaison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2 Empty
 

Saison 12.1/12.2 • Dogs of war, parties 1 & 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-